Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Ukraine : des mercenaires géorgiens dans l’est du pays

Des nationalistes géorgiens sont enrôlés pour tenir tête dans l’est de l’Ukraine aux partisans de la fédéralisation de ce pays, rapporte dimanche le journal Izvestia, se référant à des sources au sein du parlement géorgien.

D’après la source, l’enrôlement est mené par Gotcha Bakhia, ancien chef des gardes-du-corps de l’ex-président Zviad Gamsakhourdia. Exilé en Finlande, il recrute des mercenaires au sein des nationalistes de Tbilissi.

"Le financement du recrutement des volontaires est effectué via l’ONG géorgienne Zone libre et le parti qui était au pouvoir sous Mikhaïl Saakachvili", écrit le journal se référant à ses sources.

Un des interlocuteurs du quotidien a souligné que les mercenaires étaient principalement des jeunes ou "ceux qui détestent la Russie et qui sont proches des groupes radicaux".

Un changement de pouvoir ayant des caractéristiques d’un coup d’État s’est produit à Kiev le 22 février 2014. La Rada suprême (parlement) a destitué le président Viktor Ianoukovitch, réformé la Constitution et fixé l’élection présidentielle au 25 mai. Moscou a contesté la légitimité des décisions de la Rada, alors que l’Occident a soutenu les nouveaux dirigeants ukrainiens.

Les grandes villes de l’Est et du Sud de l’Ukraine, dont Donetsk, Kharkov et Lougansk, connaissent depuis mars une mobilisation sans précédent des partisans de la fédéralisation du pays qui réclament des référendums sur le statut politique de leurs régions.

Le mouvement de protestation contre la politique des nouvelles autorités de Kiev s’est étendu à différentes villes de la région de Donetsk, dont Slaviansk. Les autorités ukrainiennes ont lancé une opération militaire contre les manifestants.

La confrontation a pris des formes particulièrement violentes à Slaviansk. Le blocus de cette ville a été défini comme objectif de la deuxième phase de l’opération spéciale lancée vendredi.

 

Voir aussi, sur E&R :

Sur les « révolutions colorées » et autres manipulations de l’empire,
chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les russes se sont mis à dos les géorgiens en soutenant les séparatistes d’Abkhazie et Samachablo (renommé en Ossétie du sud). Tout le monde peut vérifier sur les cartes historiques à qui sont ces terres.

     

    • Elle sont aux Abkhazes et aux Ossètes, et si les Russes n’étaient pas intervenus en 2008, il y aurait eu un nettoyage ethnique dans les deux régions. Même des observateurs occidentaux indépendants et le rapport de l’UE ont signalés que l’attaque de l’armée géorgienne était totalement disproportionnée pour une simple opération anti-séparatiste et qu’elle utilisait délibérément son artillerie pour pilonner la population, ce qui explique sans doute les centaines de villages incendiés ou rayés de la carte et les milliers d’habitants massacrés.


  • La Georgie est un pays en sursis .
    Faut pas même penser une seconde qu’elle va faire partie de l’OTAN et devenir une base Americaine comme le Kosovo.
    Il faut un jour (24 hrs) pour que la Russie pulverise ce pays mafieux .


  • #799122
    le 27/04/2014 par Franç(o)is de souche
    Ukraine : des mercenaires géorgiens dans l’est du pays

    Même s’ils ne pèsent pas dans la balance , c’est le climat se généralisant qui prend une tournure Très ..dangereuse ! D’autres sauront mieux que moi "analyser" là dessus .


  • Y a t il moyen de faire passer quelques grammes de Polonium en Finlande ?....