Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Des poubelles près d’un monument dédié à un héros de la Grande Guerre

Alors que l’on s’apprête à entrer dans le cycle des commémorations liées au centenaire du début de la Première Guerre Mondiale, la municipalité de Montauban a pris une initiative que certains jugent malheureuse, voire même de mauvais goût en installant des conteneurs à déchets près d’un monument dédié à une gloire de la ville, à savoir le lieutenant Léon Bourjade (photo ci-contre), un as de l’aviation militaire française.

Un premier monument avait été érigé après la guerre pour rendre hommage à cet aviateur. Mais il fut détruit en 1943 par l’occupant allemand pour en récupérer le bronze. Cinq ans plus tard, il fut à nouveau inauguré lors de la commémoration de l’armistice du 11 novembre 1918.

"Et voilà que 65 ans plus tard, on lui impose comme punition à perpétuité, de devoir cohabiter avec les ordures ménagères des Montalbanais du secteur ou de passage car des automobilistes s’arrêtent pour contribuer à l’enrichissement de ce dépotoir souterrain même s’il répond aux critères du tri. Le plus mauvais tri ayant été fait dans le choix de l’implantation", peut-on lire dans les colonnes du quotidien La Dépêche, qui a livré cette information.

Le lieutenant Léon Bourjade était un personnage atypique. Né le 25 mai 1884, il se destine à une vie religieuse et devient novice chez les Missionnaires du Sacré-Cœur de Jésus d’Issoudun. Sa congrégation ayant été interdite en France par le gouvernement anticlérical de l’époque, il poursuit sa vocation en Espagne, avant de rejoindre Fribourg, en Suisse, pour y étudier la théologie. C’est là que la guerre va le surprendre.

Mobilisé au 23e Régiment d’Artillerie, alors implanté à Toulouse, Léon Bourjade, alors maréchal des logis, obtient une première citation à l’ordre de l’armée, en 1915, pour avoir "constamment donné le plus bel exemple de courage, d’énergie et de sang-froid" et s’être distingué devant l’ennemi.

En 1917, il est versé dans l’aviation. Après une formation de six mois pour apprendre à piloter, il est affecté à l’escadrille SPA 152, engagée dans la Somme.

Sa foi religieuse ne l’ayant jamais quitté, il fait fixer sur la carlingue de ses avions une plaque représentant le portrait de Sainte Thérèse de Lisieux (qui n’était pas encore canonisée à l’époque, ndlr).

Il se spécialise ensuite dans la chasse aux ballons d’observations allemands de type Drachen. Une tâche dangereuse car ces derniers sont très bien défendus et de nombreux pilotes y ont alors laissés la vie. Quoi qu’il en soit, le jeune aviateur, qui sera promu lieutenant, ouvre son compteur en mars 1918, en obtenant sa première victoire. Vingt-sept autres (officielles) suivront, dont une sur un Fokker, en 254 heures de vol et 67 combats aériens.

"Officier pilote d’une bravoure et d’une audace peu communes", le lieutenant Bourjade est fait chevalier de la Légion d’Honneur en juin 1918, puis officier dans le même ordre deux ans plus tard.

Après la guerre, le lieutenant Bourjade est démobilisé. Il peut alors reprendre la vie qu’il menait avant et se tourner vers les projets qu’il nourrissait. En 1921, il est finalement ordonné prêtre. Dans la foulée, il s’envole vers la Papouasie, où il va demeurer auprès d’une tribu qui pratiquait le cannibalisme. Vivant dans des conditions extrêmement difficile, il s’éteint le 22 octobre 1924, vaincu par la maladie.

Sur l’armée française, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un monument dédié à Léon Bourjade ? C’est quoi ça ? Il ferait bien de le remplacer par un monument à Ben Gourion, cela aurait plus d’allure, quand meme ! - A quand un monument au cuirassier Destouches, médaillé miltaire en octobre 14 ?

     

    • Qui plus est, au risque de me tromper, Bourjade, ce nom me semble avoir une consonance nord-Africaine. Je répète que je peux me tromper bien-sûr, mais, si c’est bien ce que je pense, alors ça signifie que, presque un siècle avant "Indigènes", la république Française rendait déjà hommage à un soldat d’origine nord-Africaine qui se battait sous l’uniforme français.


  • C’est sur que tu verras pas de poubelle près de la statue de Jules Ferry oh que non !


  • une initiative que certains jugent malheureuse, voire même de mauvais goût
    > çà me sidère toujours cet ahurissement généralisé : ce n’est pas seulement du mauvais goût, mais aussi de la provoc pure et simple, qui n’appelle qu’une réponse radicale : le déplacement de ces containers devant la Mairie !
    Hors de question de se laisser endormir par cette propagande maçonnique, plus ou moins subtile, mais bien visible pour celui ou celle qui a les deux yeux grands ouverts !
    Ce sont ces petits riens accumulés dont tout le monde se fout ou n’en voit pas la signification profonde (ici le déni du passé), qui conduisent lentement à l’inertie des masses...
    Si l’on avait mis ces poubelles au lendemain de la célébration de ce monument, sûr que les gens auraient gueulés, et à raison ! Mais aujourd’hui...


  • c’est quelqu’un du dessus de la Loire qui a du dessiné les plans
    il a oublié sur la robe , les taches de sang .

    Cabrel F.


  • Ci-joint la photo du monument avec les poubelles http://i33.servimg.com/u/f33/12/44/...

     

    • Une autre photo....en plan large ! C’est pas la place qui manque ?!

      http://p2.storage.canalblog.com/25/...


    • Ces poubelles alignées, comme des stèles (une stèle est un monument monolithe dressé, généralement plat et porteur d’inscriptions, symboles, gravures ou sculptures, de nature commémorative, funéraire, religieuse ou géographique) avec leur socle, ça fait "sculpture contemporaine".
      L’Art Contemporain, assez indigent, aime souvent manier des concepts antinomiques.

      Je ne suis pas du genre à voir des complots partout, mais là, effectivement, le "hasard" aurait bien du mal à se justifier...


    • merci pour la photo. Bof pas de quoi en faire des histoires non plus , ces poubelles restent tres discretes et pas devant le monument non plus.
      Des noms de ma famille sur des monuments aux morts de la premiere guerre mondiale , j en ai un paquet , et plus que de raison pour ma partie bretonne , une hecatombe . Bref une famille , comme tant d autres, chair a canon utile pour defendre de pseudos valeurs en tant de guerre et meprisee en tant de paix (du genre refuser une petite operation du coeur a ma tante parce que trop cher et trop vieille et surtout trop pauvre .. elle est morte 3 mois apres
      Alors cette France , ingrate , ce n est plus la mienne..et je vis ailleurs et en mieux. "La France on l aime ou on la quitte" , c est ce que j ai fait et ceux de mon sang qui l ont aime , eux sont morts et des pourris bien vivants , eux, en ont tire des honneurs et des profits sur leur dos. Un de mes arrieres grand peres (mes grands parents etaient tous orphelins de guerre ...) lui est mort en Belgique en nov 1917 , il etait brancardier, tombe dans une embuscade des boschs comme il disait . Il a laisse un journal ou il dessinait ce qu il voyait et ecrivait ce qu il pensait . Un document familial assez unique , confie apres la guerre a notre famille par un camarade qui a survecu a cette boucherie imperialiste. Les descriptions qu il faisait des barbares boschs , detruisant a l explosif des villages et coupant tous les arbres fruitiers (il etait paysan et ce genre d actes le siderait) et aussi de ces officiers français , arrogants elitistes et puants , eux restaient a l arriere dans les attaques suicidaires . Ce document est assez eloquent .. et tres loin des bobards de la patrie pour tous etc.... et c est ceux la , ces officiers bourgeois ou aristos, l elite qui ordonne mais de loin. Ceux la sont restes en vie et ont profite de leurs medailles et d honneurs sans merites.. pas les pov cons de soldats morts pour UNE France en rien glorieuse par ses chefs du moins, tellement loin des images d epinal de propagande. La France et ses grandeurs .. mouais .. un mythe de charniers inutiles, de pouvoirs planques , les morts ne parlent plus et les mensonges profitent bien a ceux qui bavent par la suite . Pour moi , ces hypocrisies mortiferes c est devenu du vent et la France , un passe dont j ai tourne la page et dont je ne veux plus rien savoir .. Desole si certains sont choques mais trop c est trop, fallait mieux traiter les survivants.


  • C’est sûr que s’il avait été instituteur socialiste ,athée et franc-maçon,on n’aurait jamais traiter sa mémoire de cette façon !

    Tout cela reste logique !

     

  • Autant je suis pour une célébration conjointe des guerres (le 11 Novembre , pour pas faire d’effet "boule de neige" au Mois de Mai = 1er + 8 Mai + etc ... de plus , il y a toujours des vivants de 39-45 , tous n’ont pas eus un comportement exemplaire ...) ...

    autant il faut y mettre les formes !

    mais cela reste une bonne démonstration de la "problématique des générations" :

    d’une génération sur l’autre , on se rappelle du prénom des parents , à partir de grand-parent on oublie ce dernier ... , à partir d’arrière-grand-parent on se sait même plus qui ils étaient ...

    reste que ces gens ont versés leurs sang et leurs larmes dans l’idée que nous puissions avoir une vie meilleure et surtout ne pas à avoir à faire leurs sacrifice ... donc un container à poubelles ... la honte !
    Il faut IMPÉRATIVEMENT installer la même chose à coté de la maison de Mr le maire , pour voir si il comprend ...


  • #478966

    Que faut-il de plus pour bien comprendre qu’il s’agit ici encore d’éradiquer tout ce qui peut de près ou de loin être assimilé à des valeurs dont l’Empire ne veut surtout pas ?
    Bourjade, Guynemer, d’Estienne d’Orves, tous de fervents serviteurs d’une nation qui s’appelait France mais qui ne correspondent pas l’image d’un héros que l’histoire officielle retiendra. Ces hommes portaient toute la noblesse d’une culture et d’une tradition catholique et avaient simplement cette "tare" d’être le plus souvent des aristocrates. Ceux-là ne vivaient pas dans l’oppulence des banquiers de leur temps mais devaient probablement être à la source de tous les conflits et malheurs de l’humanité puisqu’ils n’exercaient pas le pouvoir...
    Cela ne vous dit rien ? Combien de "fascistes" et de "barbus" au Parlement alors qu’ils représentent une grande part de la population ?


  • Ce genre d’infamie n’est certainement pas le fruit d’un malencontreux hasard ! L’engeance maçonnique est très certainement derrière ce genre de saloperie !


  • Mes respects mon Lieutenant !

    PS : Honte aux ordures de la mairie UMP de Montauban.


  • Je suis Montalbanais et je dois dire que la ville subit cette invasion de containers de plein fouet.
    Entre autres à coté de ce monument mais également à coté à des églises (Saint Jacques pour ne pas la nommer) qui elle même se situe à une centaine de mètres du monument cité dans l’article.
    Il serait peut-être temps que mes concitoyens laisse madame Barèges la cumularde de côté lors des prochaines élections..
    Entre l’affaire "Merah", les poubelles à coté des lieux de recueillement, les dizaines de caméras quadrillant la totalité du centre ville, les bases militaires et la quantité de policier présents au mètre carrés cette ville commence de plus en plus à sentier la HAINE


  • Les blancs ils la verront même pas la Paix de la France en morceaux...
    De l’Ariège à la rue Lappe, de Billancourt à Trégastel on emmènera tout !... Boudins !...
    Vous passerez tous dans la farce ! Olivet ! Dufour ! Bidart !... Dudule et grand Lulu !... et
    la Gencive ! et le Tondu !... Keriben et Vandenput... vous verrez pas ça !... Vous y
    verrez qu’un nuage de sang et puis vous serez morts !... éclatés !... tout écartelés
    vivants... le long des trois fronts... Dans un entonnoir vous laisserez à tremper vos
    tripes... dans l’autre vous tournerez la soupe, le grand rata des gadouilles avec vos
    moignons... vos poumons sortis, travaillés en franges, translucides, feront de la
    broderie dans les fils de fer... Ça sera pas beau ? Déjà pour vous marrer le dimanche
    allez donc ajouter vos noms sur le Monument aux morts, celui de votre paroisse... Ça
    vous fera un but de promenade avec la famille... Comme ça on vous oubliera pas...
    tout à fait... Occupez-vous-en dès demain... Ainsi gravés dans le marbre, vous
    pourrez partir tranquilles, l’esprit plus libre. C’est même le seul endroit, ce marbre, de
    nos jours, que [...] essayent pas de truster... Vous serez là, entre frères de race, je
    vous le garantis... Vous trouverez pas beaucoup de [...] sur les Monuments de
    la dernière... les monuments de vos morts... nos pissotières à fantômes, nos dolmens
    pour cons dociles, pour nos cadavres super cocus... ils disent pourtant bien notre
    passé, nos infects "monuments aux morts"... notre présent, tout notre avenir... On les
    regarde pas d’assez près, jamais d’assez près, je trouve, ces méridiens de notre
    chance... Tout est pourtant bien nettement écrit dessus... dans le granit et dans le
    marbre.
    Cette fois l’occasion est splendide, jamais si magnifique riflette ne fut offerte aux
    hordes paumées, une étendue extraordinaire pour rendre leurs âmes éperdument ! Du
    renfrogné Dunkerque au sémillant Biarritz !... Tous les goûts ! Que d’espace pour nos
    écumoirs !... Il va falloir drôlement qu’on fouille, trifouille les Recrutements pour
    garnir tout ça d’effectifs !... qu’on racle, qu’on ratisse à fond qu’on expurge les
    moindres crevasses du terroir, qu’on déterge les moindres fissures où l’indigène peut
    se planquer... Ah ! Ah ! Laridoire, vous frétillez mon pote ! Vous gambadez déjà ! Vous
    aimez les cocardes je vois ! Vous exultez de bigornes ! Attends un peu, ma petite
    ficelle ! Mais je vous trouve, mon garçon, pâle du fascicule !... C’est un grand médecin
    qui vous cause ! Je vous sens déjà "disparu"...


  • #479169

    Une chose est que même adhérent à la foi chrétienne, ce religieux ne sait pas empéché de défendre son pays et de tuer du "boch" au nom de sa patrie, de sa nation !
    J’aimerais voir de nos jours des religieux dans notre pays se battre au nom de la France catholique, qu’en est-il de la légitime défense dans la religion chrétienne ?

     

    • Les commandements de Dieu ne disent pas : "TU NE TUERAS POINT" comme le croient les chrétiens actuels qui n’ont jamais lu ni bible ni évangiles, ni ne fréquentent les offices...La formule est ; "TU NE COMMETRAS POINT DE MEURTRE "...Cqui est très différent !


    • Tout comme un musulman, un chrétien doit se battre face a l’oppression. Avec tout ce que cela implique, et se faire pardonner s’il doit pêcher pour y arriver, uniquement pour faire le Bien et s’il n’a pas d’intentions malsaines/perverses.
      Comme on dit : on combat le mal par le mal.

      Cela peut s’appliquer a plein de chose : Le christ ne nous enseigne pas de tendre l’autre joue.
      Si un père de famille doit tuer un agresseur qui menace de mort sa famille et façon sérieuse, il DOIT faire quelque chose, même si cela implique de tuer l’agresseur, en dernier recourt.

      Mais ça, on peux en discuter pendant des heures, même avec des gens saint d’esprit qui connaissent bien la différence entre le bien et le mal.


    • #479648

      Merci Voronine pour votre précision,
      Il est en éffet difficile de se situer pour les laïcs devant la confusion de l’enseignement des évangiles quand on ne sait même pas comment pardonner et pourquoi mais on nous dit qu’il faut pardonner, c’est tout.
      Tout comme le meurtre est différent de la mort par légitime défense, il faudrait aussi se remettre à avoir de saines colères avant de voir nos ennemis venir se faire pardonner par nous.


  • Le récit de la première guerre mondiale disparaît lentement de la mémoire collective du grand-public, où ce dernier fait sans doute trop concurrence à la "mémoire" de la seconde guerre mondiale qui structure aujourd’hui la plupart de nos catégories morales et historiques.

    Je m’en suis rendu compte en parlant avec des ados qui étaient à peu près ignares sur le sujet. Ils évoquent vaguement des dates, savent à peine ce qu’est un poilu, n’ont jamais entendu parler des mutilés qui sont revenus par dizaines de milliers dans leurs familles, avec des membres et des parties du visage en moins - conséquences heureuses ou tragiques des progrès de la médecine militaire - souvent laissés sans assistance de l’Etat, traumatisant ainsi les Français et surtout décillant leurs yeux sur la réalité de la guerre moderne, explication concrète à ce "pacifisme" que l’on a tant accusé par la suite aussi bien dans les rangs de la gauche que de la droite, sans vraiment chercher à le comprendre (je ne l’excuse pas, je dis simplement que son seul ressort n’était pas le "défaitisme" ou cette "faillite morale" pointée du doigt par Pétain...)

    Rappelons que cette guerre a supprimé une génération entière d’hommes français, courageux et ayant réalisé l’ultime sacrifice... et que l’on abandonne lentement à l’oubli, au même titre que les 100000/120000 tombés en quelques semaines en 40, eux carrément niés par l’histoire officielle (pour comparaison, les Américains ont perdu 400000 hommes durant toute la guerre sur l’ensemble des théâtres) loin du mythe des "fuyards" se débandant en tout sens devant les Panzers.

     

    • Quand on discute avec les jeunes, aujourd’hui, on se rend compte de la confusion mentale qui meuble leur esprit : ils confondent les deux guerres , mélangent les batailles, les causes et les conséquences ..Le seul sujet qu’ils maitrisent , et dont on leur a abondamment rabaché, c’est ....vous avez deviné , un détail de l’histoire !



    • Rappelons que cette guerre a supprimé une génération entière d’hommes français, courageux et ayant réalisé l’ultime sacrifice...



      et dans certains villages pendant que les hommes se faisaient hacher lors de charges inutiles et suicidaires face aux mitrailleuses allemandes ordonnées par des officiers d’état major incompétents mais francs maçon bon républicains (affaire des fiches), ne sont restés que les reformés : alcooliques hérédo syphilitiques, débiles physiques et mentaux. c’est eux qui se sont reproduit à la place des autres.
      le résultat : appauvrissement du patrimoine génétique, le dysgénisme galopant, et un peuple qui vote francois hollande et dont les personnalités préférées sont gad elmaleh yannic noah, simone veil.




      au même titre que les 100000/120000 tombés en quelques semaines en 40, eux carrément niés par l’histoire officielle (pour comparaison, les Américains ont perdu 400000 hommes durant toute la guerre sur l’ensemble des théâtres) loin du mythe des "fuyards" se débandant en tout sens devant les Panzers.



      les fuyards c’étaient les membres du gouvernement qui s’embarquaient a marseilles sur le paquebot massilia, de même que les membres de l’état major qui se tiraient en civil vers l’arrière par des routes de campagne fermées a la circulation par les gendarmes : voir le témoignage de roger dommergues.


    • Maintenant que le dernier vétéran de la Grande Guerre est mort (depuis quelques années), ils n’en ont plus rien à faire. La mémoire des poilus est litteralement jetée "aux ordures". La "République" s’est construite sur leur sang versé, elle a fait semblant de les remercier (tant que des poilus étaient encore en vie) maintenant elle crache sur eux...


    • @mg42

      Le but de mon propos était de rendre hommage à la mémoire des soldats courageux de la "grande guerre", pas de servir de faire-valoir et à votre "germanophilie" exacerbée et à vos lubies eugénistes délirantes, merci.


    • #480140

      un peu hors sujet mais en me référant au mot ""dysgénisme" cité par le commentateur MG 42, je suis tombé sur un site dont le texte explicatif du mot m’a bien fait peur ou rire ou rire jaune...enfin, ce que l’on voit dans le bus, le métro ou la rue, tient bien de ces anomalies croissantes que l’on retrouve davantage chez les populations immigrés que chez les locaux de souche, allez savoir pourquoi !....


  • Ce monde m’écoeure de plus en plus. Quand je pense au sacrifice de ces hommes pour la patrie et l’avenir de la France, les voirs traités de la sorte aujourd’hui me fait honte et me montre une fois de plus la distance entre mes valeurs et celles de la France d’aujourd’hui.

    J’en viens à espérer la formation de petite communauté patriotes, dans de petits village abandonnés, basées sur des règles et des valeurs, sur une conception traditionnelle. Faire sens, faire communauté avec des gens dont je partage la vie et des valeurs. L’époque dans laquelle j’ai grandi ne m’a pas permis de connaître cette expérience.


  • A quand la gueuse dans les poubelles de l’histoire ?


  • C’est incompréhensible ce rejet de l’Histoire de France et de ses héros !
    Pourtant cette connaissance peut permettre l’éveil des consciences et la naissance des vocations...qui sait !

    Merci E&R pour le travail que vous faites !


  • font chier avec leur mépris et leur provoc permanente !


  • bonjour je crois que vous avez la même chose a Carcassonne sur le monument Rhin Danube du maréchal de Tassigny a coter de la poste rue jean bringer il y a 4 containers a poubelle enterrés collés au monument au morts (visible ! sur google maps ) et ce depuis des années et se face au cirpa qui est le service de recrutement de l armée de terre même moi n étant pas trop pour se genre de chose cela m avait interpelé


  • A Montauban ! Ça c’est un message adressé aux familles des soldats morts l’an dernier...

    A quand une décharge municipale près d’un mémorial shoatique ?!


Afficher les commentaires suivants