Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Deux bombardiers stratégiques russes se posent au Nicaragua

Deux bombardiers supersoniques stratégiques russes Tupolev Tu-160 se sont posés sur l’aérodrome nicaraguayen de Managua après avoir parcouru plus de 2 500 kilomètres en 3 heures, a annoncé jeudi matin le ministère russe de la Défense.

"Les bombardiers porte-missiles ont survolé les eaux neutres de la mer des Caraïbes avant de pénétrer dans l’espace aérien de la République du Nicaragua, où ils ont atterri comme c’était prévu", a indiqué le ministère dans un communiqué.

Les deux Tu-160 sont arrivés au Nicaragua en provenance du Venezuela où ils s’étaient posés lundi dernier dans le cadre d’un programme d’entraînement de l’Aviation russe à long rayon d’action, selon le ministère.

L’aviation stratégique russe survole régulièrement l’Arctique, l’Atlantique, la mer Noire et le Pacifique dans le cadre de programmes de formation aérienne.

Selon le ministère russe de la Défense, ces missions se déroulent en stricte conformité avec les règles internationales d’utilisation de l’espace aérien.

L’émergence de puissances rivales des États-Unis, l’une des étapes de l’édification d’un monde multipolaire, à lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #573196

    Le meilleur moyen d’assurer la défense stratégique de la Russie est d’équiper des milliers avions commerciaux de soutes spéciales secrètes, le moment venu.


  • Hum je connais mal l’histoire mais si quelqu’un pouvait répondre, est ce que si "l’empire" voulait une troisième guerre mondiale il ne s’y prendrait pas de cette façon ? Il est dit ici et là que les américains ont tout fournis à hitler pour la seconde guerre mondiale mais est ce qu’on trouve pas le même scénario ici ?

    Bon ici si je comprends bien les avions ne sont pas restés au venezuela comme je croyais mais bon...

     

    • Ils veulent une troisième guerre mondiale mais sans avoir à en suibir les conséquences. Or la donne est différente aujourd’hui ! Au sein de l’oligarchie même il y a des dissensions, leurs manipulations sont désormais connues de tous, sur tous les continents ou presque des pays possèdent des armes de destructions massives...Ils ont pu foutre la merde durant les première et deuxième guerres mondiales tout en savourant le spectacle bien à l’abri, mais aujourd’hui il y a trop d’incertitudes et ceci explique pourquoi cette troisième guerre mondiale tarde temps à arriver. Ils sont fanatiques mais pas suicidaires !


    • #573276

      @Noname,

      Tu as peur de ton ombre. Réconforte toi un peu, tu es chez E&R, que diable !!!



    • est ce que si "l’empire" voulait une troisième guerre mondiale il ne s’y prendrait pas de cette façon ?



      Bien-sur que non, ça n’a rien a voir.

      Il y’a bien pire qui se produit tous les jours, surtout au niveau des sous-marins.

      UN pti vol de T-160 n’a rien d’une provocation visant a déclencher une guerre mondiale.

      Faites un effort


    • Merci goypride pour la réponse.

      Thémis....je ne sais pas quoi répondre à part lol.

      tree...Si c’est valable pour les sous marins alors c’est valable pour les avions....ma question c’était plutôt sur le rapport de force mais je vais conserver la réponse de goypride...


  • Message assez clair et ne pas y voir un complot à tiroir de l’Empire... Les Russes signifient aux Américains qu’ils ont les moyens de venir jouer dans leur arrière-cour... L’Amérique Centrale est en train de devenir une zone pourrie sur la frontière Sud des Etats-Unis (Lampedusa, c’est de la rigolade à coté de ce qui se passe sur le Rio Grande...), à la manière de ce qu’est devenue l’Asie Centrale (particulièrement le Sud-Caucase) pour la Russie. Une manière, somme toute pas très méchante, d’enfoncer le clou après les errements de l’OTAN dans la crise syrienne. Et aussi que l’aviation stratégique russe est capable de lancer des raids à très long rayon d’action (à mon avis, ça, c’est pour les Séoudiens).


  • #573285

    J’aurais bien aimé trouver sur la fiche technique de combien est la poussée d’un "moteur" 4 TRDDF NK 32.

    Merci à celui ou celle qui me fournira l’info.

     

    • T’es assis sur le dictionnaire

      La poussée unitaire des NK32 est sur wikipedia....


    • Chaque moteur a une poussée de 137.3 kN à sec et de 245kN en post-combustion

      http://en.wikipedia.org/wiki/Kuznet...


    • Salut,
      j’ai tapé "poussée TRDDF NK 32" sur Google et est trouvé en anglais :



      Four NK-32 TRDDF [turbojet bypass engines with afterburners] of 25,000 kilograms-force power the T-160.



      Bien à vous


    • Et ouvrez le ce dictionnaire de temps en temps, plutôt que de systematiquement poser la question, alors que la réponse est a 2 clics se souris.

      Assisté dites vous ?


    • Pour être précis et après de méticuleuses recherches, la poussée des 4 TRDDF NK 32 est très exactement de beaucoup de Newton ;-)


    • Kouznetsov NK-32
      Utilisation Tupolev Tu-160
      Tupolev Tu-144LL

      Caractéristiques
      Longueur 6 0001 mm
      Diamètre 1 4601 mm
      Masse 3 4001 kg
      Performances
      Poussée maximale à sec 31 000 lbf2 soit 137 kN
      Poussée maximale avec PC 55 000 lbf2 soit 245 kN
      Taux de compression 28,4:1
      Taux de dilution 1,41
      Consommation spécifique à sec 0,72-0,733 kg/kN·h
      Consommation spécifique avec PC 1,703 kg/kN·h
      modifier Consultez la documentation du modèle

      Le Kouznetsov NK-32 est un turboréacteur militaire à faible taux de dilution avec postcombustion. Développant une poussée de 55 000 lbf (245 kN) avec postcombustion, il propulse le bombardier supersonique Tupolev Tu-160 et a été monté sur l’avion de transport supersonique Tupolev Tu-144LL.

      C’est le plus grand et le plus puissant moteur jamais monté sur un appareil de combat. Il faut cependant noter que de plus puissants réacteurs tel le General Electric GE90, montés sur des avions civils, sacrifie la vitesse de sortie des gaz pour avoir une plus forte poussée ; ils ne peuvent donc accélérer jusqu’aux vitesses supersoniques.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Kouzne...


    • Ces reacteurs font 25 t de poussée chacun il en possede 4= 100 tonnes de poussée au total ca commence a envoyé fort.. Pour te faire une idée le reacteur d’avion le plus puissant au monde le GE90 du boeing 777 fait 57t de poussée pour une puissance de 110 000 chevaux...


    • La poussée de chaque moteur en mode post-combustion est de 245 kN soit presque 25 tonnes chacun (environ 24.98)
      Il s’agit du plus puissant moteur monté sur un avion

      J’ai vérifié ce que j’avais dit de mémoire : en 2008, il y a eu également une opération similaire avec un TU-160

      Juste pour information : ce genre de vol était probablement pas armé contrairement à ce qu’un site que j’ai pu voir ( il y en a d’autres peut-être) ont tenté de faire croire.

      C’est un vol qui a une dimension opérationnelle ( pour vérifier si les équipages et l’ensemble des intervenants au sol, au contrôle etc..) sont opérationnels, mesurer la fiabilité, le niveau d’efficacité et c’est également un message politique évident.
      Mais la probabilité que les TU-160 aient été armés est quasi nulle.
      Contrairement à un sous-marin lanceurs d’engins qui doit emporter ses charges et se tenir prêt au cas où et dont la survie et la dissuasion reposent sur fait qu’il soit immergé , les bombardiers stratégiques eux, opèrent depuis des bases spécifiques en raison de leurs caractéristiques et de leur armement. Ils ne sont donc armés qu’en cas de décision au plus haut niveau. Lors des exercices, ils utilisent des charges inertes, le but étant de mesurer les capacités du vecteur et non de la charge , puisqu’il n’y a plus d’essai nucléaire depuis un moment déjà (exception de la Corée du Nord qui a fait un test car elle a un programme beaucoup moins avancé que les pays ayant la force nucléaire)

      Dernier point : le premier commentaire de la page, celui qui dit armer des avions civils de charges nucléaires, vous l’aurez pour la plupart compris, est loufoque....faisabilité technique, dangerosité, droit international, il n’y a que des problèmes à avoir pour une efficacité quasi nulle


    • #573581
      le 31/10/2013 par Captain IL-78 Аэрофлот Танкер
      Deux bombardiers stratégiques russes se posent au Nicaragua

      Bonjour Cher Ami,

      Le Kuznetsov 32 développe deux types de poussée :

      Une à sec ( sans post-combustion ) de 137 kN, soit environ 14 Tonnes,
      Puis une avec post-combustion, de 245 kN, soit environ 25 Tonnes de poussée.

      En espérant avoir répondu à vos questions.

      Captain ИЛ-78 Аэрофлот Танкер


    • #574028
      le 01/11/2013 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Deux bombardiers stratégiques russes se posent au Nicaragua

      Contrairement à tous les "experts" qui n’ont jamais tenu le manche d’un appareil, je trouve votre interrogation très pertinente car elle est l’occasion de faire tomber quelques mythes.
      La puissance spécifique d’un moteur doit toujours être évoquée en rapport des caractéristiques aérodynamiques d’un avion. Par conséquent, ce qu’il faut retenir c’est avant tout le type de technologie utilisé en fonction de l’effet voulu.
      Dans le cas d’un appareil militaire de ce type, la vitesse et la grande capacité à accélerer priment. A ces fins, les soufflantes sont équipées d’une réchauffe (post-combustion ou injection de carburant à l’entrée de la tuyère) pour augmenter leur puissance de l’ordre de 40 % mais au prix d’une forte consommation de carburant.
      Ce surcroît de puissance associé à une surface alaire réduite permet d’augmenter considérablement la vitesse des appareils (c’est pour cela que les avions militaires utilisent souvent des voilures qui ne sont pas fixes, ailes repliées pour aller vite, ailes déployées pour se poser ou décoller à des vitesses raisonnables).
      Ce qui est très important c’est de toujours garder à l’esprit les contraintes aérodynamiques, un liner moderne pourrait pratiquement être supersonique à son plafond opérationnel et sans post-combustion, dans les couches denses de l’atmosphère et malgré cet équipement, la plupart des appareils militaires pourtant supersoniques en altitude en sont incapables. C’est le cas du TU-160 qui reprend en fait beaucoup des technologies du TU-144 civil et qui ne saurait être supersonique au niveau de la mer.
      C’est pourquoi, lorsqu’un rapport de la FEMA indique qu’un avion de ligne a percuté à 950 km/h et en trajectoire horizontale le WTC, vous pouvez oublier cette fable !


    • #576646

      Merci mes amis pour vos réponses ; je retiens, 15 tonnes de poussée.

      PS : seules les linottes pouvaient penser que je n’avais pas cherché sur le net mais le type du réacteur posait problème technique : 4TRDDFNK32, 4 TRDDF NK32, 4TRDF NK32 … ?



  • ont survolé les eaux neutres




    comme c’était prévu




    communiqué




    programme d’entraînement




    dans le cadre de programmes de formation aérienne




    en stricte conformité avec les règles internationales d’utilisation de l’espace aérien.



    NON ! Il ne sagit pas de manœuvres pour déclencher quoi que ce soit, essayez de lire ce que les rédacteurs prennent la peine d’écrire.

    Et faites fonctionner votre cerveau pour tenter de comprendre le sens des mots.

     

    • Je pense que tu t’adresses a moi, calme toi, prends un thé camomille ou arrêtes la drogue, c’est un message que j’aurais pu poster sur un autre article, que je voulais d’ailleurs (sur une vidéo qui a été diffusé par ER en plus) mais que j’avais pas fait.

      Je profitais juste de cette "démonstration", qui n’a rien d’anodine, de la part des russes pour poser cette question. Et j’ai jamais dit que la manœuvre telle qu’elle était destiné à déclencher une guerre mondiale, y a des tas d’autres raisons qui peuvent déclencher une guerre mondiale et qui ne concerne absolument pas ni la Syrie, ni les russes, ni l’Iran...

      Tu t’emportes pour rien...


  • Des airs de Concorde ce bombardier.

     

    • Oui même réflexion , ils ne finiront jamais de m’étonner les ingénieurs en aéronautique Russes

      Et puis aujourd’hui il n’y a plus qu’eux pour envoyer des hommes dans la station spatiale internationale .



    • Des airs de Concorde ce bombardier.




      Plutôt de TU-144. Il a d’ailleurs précédé le Concorde de 2 mois en prototype, mais dont la première version commerciale exploitable est sortie 2 ans plus tard.

      C’est marrant, j’ai toujours entendu dire au sujet de cet avion que "les méchants russes ont espionné les gentils zingénieurs francé". Aux dernières infos, ce serait à la fois vrai et faux : les concepteurs soviétiques étaient surtout intéressés par certains éléments et voulaient évidemment savoir quand l’avion français sortirait pour sortir leur version avant (question de prestige dans la course à "qui a la plus grosse"). D’un autre côté, aucun des éléments piqués par les agents KGB-istes n’a été implémenté dans le TU-144.

      Quant au design, très semblable, des deux avions, il est avant tout dû aux contraintes aérodynamiques. Il n’y a pas 36 façons de faire voler un engin de cette taille en supersonique, donc, forcément, des bureaux d’études différents qui ne se connaîtraient même pas, confrontés au même cahier des charges, vont tous pondre des designs très semblables.

      Or, il se trouve que le bombardier stratégique TU-160 est également un supersonique, avec une subtilité en plus : les ailes sont à géométrie variable, et chargé à bloc de bombes et de carburant, il emporte dans les 157 tonnes (y a pas à dire, c’est du "lourd"). Et sort d’ailleurs du même bureau d’études que le TU-144 commercial. D’où le petit air de famille avec le Concorde.


  • On a un peu l’impression avec cette mission aérienne russe dans le monde libre de l’influence états-unienne que le Président Poutine, fort de sa victoire diplomatique récente en Syrie, rappelle à l’Oncle Sam quelles sont les limites géographiques à ne pas dépasser...