Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Deux conneries en une semaine pour Léa Salamé sur France Inter et sur France 2

Décidément, c’est pas la semaine à Léa. Déjà, après son interview du milliardaire en cavale Carlos Ghosn, avec lequel elle avait l’impression de faire un scoop mondial, la journaliste de service public (France Inter et France 2) s’est fait huer sur les réseaux sociaux. Même son collègue de radio Guillaume Meurice y a été de son coup de pompe :

 

 

Comme si ça ne suffisait pas, voilà qu’elle récidive sur France 2 dans son émission de débats à la con qu’elle coprésente avec Thomas Sotto, le vieux mâle blanc David Pujadas ayant été dégagé de la présentation politique sur ordre de Delphine Ernotte. Honneur aux femmes, et aux conneries déontologiques.

Nous sommes le mercredi 8 janvier 2019, et Léa tient son scoop mondial : elle interroge, avec sa complaisance habituelle – c’est quand même un membre éminent de l’hyperclasse – l’ex-patron de Renault-Nissan Carlos Ghosn, en cavale après une évasion surréaliste.

 

 

On sent que derrière les questions faussement dures pointe l’admiration de la pseudo journaliste pour l’homme de pouvoir. C’est humain ! Mais ça ne fait pas une interview journalistique, c’est du journalisme people, et on reste polis. C’est surtout la complaisance habituelle de la reine de la Matinale qui a fait ricochet sur les réseaux sociaux. Le service public audiovisuel en sort grandi. De toute façon, son image de paillasson des puissants (on parle du service public, pas de Léa) ne peut pas être pire.

 

 

Dans la série j’emmerde la déontologie, Léa a récidivé jeudi 9 janvier 2019 au soir sur France 2 en faisant passer le mari d’une élue LREM à Paris (Florence Berthout, maire du 5e), comme l’écrit Marianne, pour un « quidam ». Une opération mal rafistolée en fin d’émission puisque Léa a cru réparer la couille d’une pichenette. Mais le mal était fait. Et depuis, c’est le shitstorm. Quand on veut organiser un débat sur la réforme des retraites, on ne peut pas faire pire !

« Bien qu’il s’en défende, Didier Desert, restaurateur de son état présenté comme un citoyen lambda, est bel et bien un membre de l’entourage politique de Florence Berthout, transfuge des Républicains dans le camp macroniste. Une information qui n’a pas échappé aux utilisateurs de Twitter pendant l’émission, mais que les téléspectateurs du service public n’ont fini par apprendre qu’à la toute fin du direct, donnant lieu à un léger flottement sur le plateau. »

 

 

Et pour ceux qui ne lisent pas Twitter :

 

 

Pour info, comme le rappelle Marianne, son collègue Thomas Sotto a présenté Didier Desert comme un « restaurateur dans le 3e arrondissement à Paris ». Le service public est magique !

« Pourquoi maintenir la fiction de ce “citoyen lambda” qui n’existe pas, fiction intenable à l’époque des “réseaux sociaux”, comme on l’a vu hier soir ? Que dit cette suicidaire surdité ? » (Daniel Schneidermann)

 

Le plus drôle, dans cette séquence douloureuse pour la chaîne amirale du groupe France Télévisions, c’est que le mea culpa tardif pondu par Léa l’a été sous la pression des réseaux sociaux, qui ont levé le lièvre pendant le débat bidon. Sans l’Internet, l’arnaque passait comme une lettre à la Poste.

« Alors juste, petite précision : vous êtes le mari de… Florence Berthout, c’est bien ça ? Parce qu’on ne l’a pas dit. Florence Berthout, c’est la maire du 5e arrondissement de Paris, ex-LR qui a rallié Benjamin Griveaux. Juste pour être tout à fait complet… »

Pour être complet, c’est complet ! On sent que la régie a dû souffler assez fort dans l’oreille de la star du bidonnage pour qu’elle ravala sa salive .

Un extrait, tout de même, de l’émission, avec la réponse de Blanquer à une gréviste anti-réforme des retraites :

 

Et la gueulante habituelle de Philippe Martinez, qui n’a pas tort sur la version définitive du projet de loi :

 

Heureusement pour Léa, qui accumule les casseroles, elle est protégée, non pas par son professionnalisme, qui laisse à désirer, mais par son statut de « femme ». Sur France Télévisions, c’est la garantie de l’impunité !

Salamé dans ses œuvres et compromissions, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pour être plus complet : Léa Salamé est protégée en tant que femme et grâce à ses accointances communautaires...

     

  • Sur la photo où elle est avec Ghosn on remarque que Salamé est de nouveau en cloque... Ce qui explique peut-être son euphorie quand elle dit à Ghosn que le monde entier est "fasciné" par son "évasion" (?).
    Perso je suis moyennement fasciné par ce petit gros qui se fait enfermer dans une malle pour échapper à la justice japonaise à laquelle il a donné sa parole. Ca relève plus du théâtre de Guignol que de James Bond...

     

  • En plus Léa Salamé présente finalement son invité, ce qu’elle aurait dû faire au début, presqu’en l’accusant... comme si c’était de sa faute à lui. Elle voudrait même qu’il le dise lui-même... Quelle cochonnerie !

     

  • Je comprends mieux Soral et Dieudonné en ce qui concerne la justice, merci monsieur Ghosn.
    Moi je croyais que la justice c’était faire justice, mais non en fait ça peut être politique.
    Donc Soral est bien le Dreyfus des temps modernes, en pire bien sure car Dreyfus n’a eu qu’un procès.


  • En conclusion de l’article « protégée par son statut de femme », une petite phrase « obligée » mais, au moins ici, on a bien compris que « pas que... pas que... ».


  • Au niveau des dates, on est passé en 2020, attention...


  • Léa est libanaise comme Carlos, elle ne pouvait pas ne pas l’inviter . Vous êtes dur avec Léa, je n’oublierai jamais qu’elle a dit de Céline, sur ONPC, qu’il était "un immense écrivain" . Ca rattrape tout .

     

    • @Artagnan
      De Céline il nous reste ses livres, heureusement. Par contre notre vie de tous les jours, ta protégée Léa participe au mensonge pour nous la pourrir en se soumettant ou volontairement, le résultat est le même, des fumiers qui vivent grassement avec nos impôts, et tu trouves moyen d’être complaisant.
      Alors oui, la mouise de nos jours ne m’étonne plus.


  • "Heureusement pour Léa, qui accumule les casseroles, elle est protégée, non pas par son professionnalisme, qui laisse à désirer, mais par son statut de « femme ». Sur France Télévisions, c’est la garantie de l’impunité !".

    Allons, allons !!!! Il existe une 2ème raison pour laquelle elle est intouchable, saurez vous la trouver ?

     

  • Les Français payent plus de 61% de ce qu’ils gagnent à un "état" fantôme ou fantoche, peu importe à ce stade, part en augmentation de presqu’un % l’an depuis 2017.
    Il n’assure pas la sécurité, les soins médicaux, la protection même de base, les salaires pour les rares non-chômeurs sont juste NULS et merci à la vraie inflation (estimée par les spécialistes à 10-15 % l’an) la vie est immensément chère pour habiter dans un tel gourbi. Et il faut encore avoir une retraite de merde.
    Donc avec à peu près un quart de pauvres, ma question est : à quoi servez vous à part vous servir et non pas nous servir ? Ou plutôt que savez-vous faire de POSITIF que même moi je ne pourrais pas faire ?
    Martinez a bien parlé.

     

  • Vive E&R et merde au Mossad.

    Capito ?

     

  • Les audiences de la TV et du net se sont inversées ce qui est bien sur le long terme.
    Ceci explique aussi pourquoi il existe un tel acharnement et la pression sur les R.sociaux.
    Il reste encore une grosse masse (+50ans) qui représentent malheureusement une grosse majorité dans les isoloirs qui matent encore cette daube, qui sont pas loin d’être la pire génération à mes yeux.
    Ce que l’on voit ici avec la journaliste (pas au chômage) va s’accentuer, se répéter car l’ancien monde n’a pas le choix que de continuer au maximum la propagande mensongère, c’est une question de survie pour ces classes collabos qui font l’erreur de croire qu’ils font partie du 1% qu’ils servent.

     

    • J’ai lu récemment que le rôle de l’Education nationale n’était plus d’instruire mais de donner la foi en la République. Les plus de 50 ans qui ont fait, pour beaucoup, Mai 68, et ont largement profité de la chienlit qui en a résulté, n’accepteront jamais de faire leur auto-critique. La République, avec tous ses dogmes, ils s’y sont convertis avec fanatisme car elle les autorisait à tous les excès, à toutes les violations du droit naturel et même du droit tout court. Ils ont contaminés toute la société. Le monde s’est forgé depuis selon ce moule et regarder la TV, c’est pour eux, recevoir confirmation de ce qu’ils croient, de ce qu’ils croient que la société doit être. Il n’est jamais facile de se remettre en cause surtout si on y trouve son profit.
      Mais les jeunes, formatés par la fameuse Education nationale, ne valent pas mieux. Ils s’imaginent que le Net leur donne LA solution... mais dans ce réseau d’informations emmêlées, ils n’ont plus les codes ni le temps pour détecter le vrai du faux, pour penser des solutions et les mettre en place.
      Lao-Tseu a écrit : Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer le cadavre de ton ennemi.
      Triste satisfaction pour les jeunes, s’ils n’ont pas l’intelligence de restaurer ce qui en valait encore la peine. Il est à craindre qu’ils ne choisissent, comme tout bon révolutionnaire que leur propose comme modèle cette société pourrie par le consumérisme, de jeter le bébé avec l’eau du bain. Le Net n’est pas la panacée...


    • Je n’ai plus de TV et je ne paye plus la redevance à la Vierge sioniste Ernotte !
      C’est de la m*rde en barre cette TV !
      Faites-en autant !


    • @Dulcamara, déjà, il y a un malentendu dès le départ avec l’Education nationale.
      L’éducation, en principe, vous la recevez de vos ascendants et vous l’inculquez à vos descendants.
      L’école, elle, a pour but d’instruire ou d’apprendre.

      Donc déjà, Education nationale est impropre, instruction nationale serait plus appropriée.

      Ce qui explique que l’Ecole Républicaine est aujourd’hui un incubateur des valeurs républicaines, c’est quelle confond éducation et instruction.
      Il suffit de jeter un coup d’œil sur les programmes et certains contenus, pas besoin d’attendre Science-po, pour s’en persuader.

      Certaines écoles, dès le secondaire, organisent déjà des voyages à l’étranger à but d’ouverture sur le monde, j’ai l’exemple d’un cas très précis financé par une ONG, le tout sous couvert de l’apprentissage et du perfectionnement de la langue vivante 2, c’était déjà de l’humanitaire.

      Les notes ne sont plus l’Alpha et l’Omega des discussions parents-profs.
      On cherche à analyser ce que font les élèves en dehors du scolaire, leur centre d’intérêts, l’accent est clairement mis sur le développement personnel et relationnel, l’interaction avec le monde extérieur, l’école rentre dans la sphère privée et se permet, souvent, de donner ses conseils au développement de l’enfant.

      Ce qui explique que dans certains cas, ca coince, parce que dans certaines familles, la ligne de partage entre éducation et instruction est clairement définie et qu’elles ne sont pas encore formatées pour transférer tout ou partie de leur autorité à l’école.

      Pour moi, c’est un vrai sujet.


    • Essayons de ne pas propager et de ne pas participer à la division qui ne profite qu’à qui vous savez. Vous n’avez pas remarqué que, depuis quelques mois, on constate un peu partout une attaque en règle contre les "boomers" ? Par qui pensez-vous que ceci est induit ?

      Les + de 50 ans ont subit une propagande qui, contrairement à nous, ne pouvait pas être tempérée par la réinformation d’Internet pour la simple et bonne raison qu’il n’y avait quasiment pas de possibilité de se réinformer, et aussi qu’à l’époque, tout le monde ou presque faisait confiance aux journalistes qui, bien que déjà pourris, ne l’étaient pas autant qu’aujourd’hui.

      Même aujourd’hui d’ailleurs, malgré les possibilités de réinformations, beaucoups de monde plus jeune, je dirais même un majorité, se laisse influencer par la propagande, Regardez pour Trump, pour le genrisme, pour le vivrensemblisme, etc... Regardez-vous vis à vis des boomers.

      Il faut tout aborder avec un esprit critique, toujours se demander d’où vient cette idée nouvelle qui nous a germé dans le cerveau, comme par magie, @Dulcamara : même chose


  • A la libération, il faudra qu’un Tribunal conduise une enquête criminelle sérieuse sur les agissements de Goshn et de ses complices : le franc-mac Alain Bauer et compagnie.


  • C’est carrément le monde à l’envers .On a un ancien patron de Renault, Nissan qui s’est barré comme un voleur , qui vient juste de quitter son pyjama rayé de détenu et une interview d’une journaleuse fière d’être sur la photo et en plus complaisante .
    Elle est moins sympathique pour recevoir par exemple MLP ou Martinez dans les locaux de France inter, c’est normal ça fait partie du léchage de cul
    Pour ce qui est de la réponse de Blanquette, il répète inlassablement les mêmes conneries .On sent qu’il a bien appris la leçon par cœur , sans même réfléchir à ce qu’il dit , comme le pimpoye à côté de lui .

     

    • Je te rappèle que hélas à un certain niveau (du haut) on remplace difficilement les vrais talents, l’humanité avance par la force (l’intellect) de quelques hommes rarement de la masse ! Imagine ER sans Soral, la librairie facta sans son créateur, la révolution sans Mao ou Lenine etc.. Carlos est un génie industriel que le monde nous envie, ne t’y trompe pas dans ce domaine une mauvaise decision stratégique et c’est la fin d’une filière pour toujours. Mais en France c’est toujours haro sur le baudet parce qu’il est riche qu’il crée de la richesse, qu’il réussit. Permets moi de te dire que c’est une mentalité de merde et d’aigri qui ne fait pas bcp avancer le schimblik au contraire !


    • Oui mais bon, devant Carlos Ghosn elle mouille alors que pour Martinez, elle ne fait que jouer son rôle, histoire de perpétuer la fable que les représentants syndicaux oeuvrent pour le bien des salariés. N’oublions pas que c’est avant tout des agents du gouvernement, elle comme Martinez.

      La preuve, un politicien qui déclarait préférer des millions de manifestants encadrés par les syndicats, que quelques centaines de milliers de GJ.


  • Les turpitudes journalistiques de la Léa sont une chose, mais écouter Blanquer, et le remplaçant de Delevoye, vendre leur propagande mensongère, en actant que la tentative de réforme des retraites en cours, se fera dans l’intérêt des salariés, c’est vraiment les discours de trop, que l’on a plus envie d’entendre.


  • Une émission du samedi soir qui serait géniale...un tolc chaud politique présenté par le duo léa salamé et lolo ferrari...histoire de rire, mais de rire.....


  • donc apparemment pour Florence Berthout c’est fromage(s) ET Desert…..


  • Sans chercher à exonérer Ghosn de quoi que ce soit :
    1/ Il est bien loin d’être "milliardaire"
    2/ Contrairement à des prédateurs purs comme Pinault, Drahi, Arnault, Niel, Bolloré, tous multi-milliardaires eux, cet homme est cité en exemple mondial (jusqu’à l’affaire bien sûr) comme manager de très grand groupe.
    3/ Cette fameuse affaire a beaucoup plus à voir avec de la géopo (et un plan de fusion avec Chrysler/Fiat dans les cartons, qui n’avait pas l’heur de plaire à Toyota, et surtout à GM...) qu’à ce que l’on reproche officiellement à l’intéressé.
    4/ Les conditions d’arrestations, d’incarcérations (et de défense, impossible) sont juste inouïes d’arbitraire et d’inhumanité. Ce qui justifie totalement la fuite.
    Alors oui, la Salamé interview un membre de l’hyper-classe mondiale et comme elle sait le faire (et ne faire que ça) elle lui cire les pompes (pour rester poli) en bonne presstituée.

     

    • Ghosn n’est pas un bon stratège car il n’a pas vu le coup venir.
      Le coup le concernant lui, directement.
      Il n’est bon qu’à faire jouer son carnet d’adresse dans les pays arabes (là où le marchandage mafieux est roi) et virer les gens pour "redresser" les entreprises, façon golden boy des années 80 (Tapie, etc.).
      Ghosn est un manager médiocre sans vision, et un pion quelque peu malmené par le Japon dernièrement.
      Il en faudra plus pour me tirer une larme !


    • @Grz, qui s’intéresse à vos larmes ? Franchement ? Vous délirez. Quand vous aurez fait un millionième de ce que Carlos GHOSN a fait, vous reviendrez mendier l’attention des lecteurs d’E&R.


    • Carlos Ghosn ferait mieux de passer un coup de fil à Tariq Ramadan avant de mettre un pied en France (il verra si c’est mieux que le Japon).


    • Ghosn, c’est le Tapie de la grande époque, mais en plus puissant.
      Ce type s’est vanté d’avoir refusé la proposition de GM, pourtant prétendument plus alléchante, pour rester à son poste chez Renault-Nissan.

      Un représentant de l’hyper classe qui refuse plus de pognon, c’est peu crédible, sauf s’il joue un rôle politique, ce qui était le cas de Ghosn.

      Quoi qu’on puisse en penser, il y avait une collusion d’intérêts entre la République, état actionnaire à 15%, peu ou prou comme Nissan, et un Ghosn à la triple nationalité.
      La légende urbaine affirme qu’il y avait de la friture sur la ligne entre Macron, nouvellement élu et Ghosn.

      Pourquoi, ca, peu de gens doivent le savoir.

      Lorsque Ghosn a été arrêté par les nippons et accusé, pour faire simple, de confondre avoirs personnels et ceux de l’entreprise, la République ne s’est pas démenée pour le sortir du pétrin, un euphémisme, elle avait envoyé au front un Lemaire très palot sur le plan comm’, ce qui ne veut pas dire qu’elle ne faisait rien en coulisses.

      Mais le faisait-elle pour Ghosn ou pour sauver ses fesses ?
      C’est la grande question qui amènera un début de réponse un peu plus bas.

      Cette évasion rocambolesque ne peut pas avoir été organisée uniquement par des sociétés privées, le croire serait utopique, car il y a eu probablement graissage de pattes en amont et au sein même du Japon.
      Elle intervient surtout peu ou prou un an après que la femme de Ghosn ait demandé de l’aide à Macron https://www.capital.fr/entreprises-...

      Plus intéressant, peu avant l’été 2019, elle avait fait de même avec Trump https://www.capital.fr/economie-pol...

      Le système nous impose de réfléchir sur l’évasion de Ghosn sur le plan moral, provoquant la division entre les pros et les antis, mais la bonne réflexion sur son évasion, se situe à un tout autre niveau, comme d’habitude.

      Par conséquent, la réponse probable à la question posée un peu plus haut, c’est : "les deux mon capitaine ! "


  • Et pour être VRAIMENT COMPLET, non seulement Didier Désert est le conjoint de Florence Berthout, qui vient de rallier Benjamin Griveaux, mais :

    - il a été associé d’Ernst & Young Conseil jusqu’à il y 5 ou 6 ans, date à laquelle il a décidé de passer à autre chose ; aussi le présenter comme un simple “restaurateur” est une vraie imposture ; son salaire dans le conseil (j’y travaille) lui garantit une belle retraite avec ses meilleures 25 annuités, hors de tout autre revenu...
    - il a été Président de l’association des anciens élèves de l’Essec (je suis ancien Essec), Essec qui a eu comme directeur général .... Jean-Michel Blanquer (juste avant qu’il devienne Ministre de l’éducation nationale) !!!
    Son mandat de Président de l’association est antérieur à la nomination de JM Blanquer comme DG de l’Essec, mais les anciens Présidents de l’association (mandat de 4 ans) qui doivent être une dizaine, ont un lien privilégié avec la direction de l’école. Il est donc IMPOSSIBLE que Didier Désert n’ait pas une connaissance PERSONNELLE de JM Blanquer, et qu’il n’ait pas gardé, même épisodiquement, jusqu’à 2017 des liens avec lui au titre de la fonction de JM Blanquer.

    Donc la présence de cet invité présenté comme un quelconque restaurateur parisien a été de bout en bout une totale manipulation, du fait de sa carrière antérieure, du fait de ses liens évidents avec l’un des deux membres du gouvernement présents sur le plateau, et du fait des choix politiques récents de sa conjointe qui a quitté le parti LR pour soutenir LREM à Paris.

     

  • Carlos « gone » : J’agis vite... Comique. Le Mossad ou équivalent (et force est de reconnaître l’efficacité remarquable et le camouflet pour les Nippons) agit encore plus vite, si tu payes, t’es bien servi. Léa aurait pu poser la question (je déconne).


  • Une interview très intéressante de Carlos Ghosn, ici : https://www.youtube.com/watch?v=v9A...

    Rien à voir avec la prestation de la grogna**e à tête de lapine, évoquée dans l’article. Et qui ne semblait intéressée que par la manière dont le magnat s’est arraché du Japon. Mal lui en prit.

    Sans juger l’ex big boss sur les faits qu’on lui impute, je préfère mille fois son style offensif de défense, que celui des larves : Cahuzac ou Delevoie. Ghosn, au moins il assume et ne nous casse pas les burnes, comme n’importe quel politicard, avec sa présomption d’innocence. En outre, Ghosn, contrairement aux deux autres, a goûté aux geôles nipponnes sans le moindre jugement.

    Même De Rugy, dans un sens, a présenté une défense, plus virile que les deux autres trous du cul précités.


  • retraites black rock ok spoliation mais le linky beaucoup plus grave .... si on meurt avant la retraite pourquoi en débattre ! assaillis de problémes insurmontables, ne faut il pas boycotter au maximum cette société de merde qui reste le paradis et l’enfer !
    je nous aime !


  • mais puisqu on vous dit que tout ! même la réforme des retraites est directement lié au changement climatique...


  • Selon lui, Maurice Benguigui a beaucoup de (considérance) pour Richard Berry, moi c’est pour Léa Salamé !


  • #2362363
    le 12/01/2020 par Dialogue inaccordé et comprendre l’an pire
    Deux conneries en une semaine pour Léa Salamé sur France Inter et sur France (...)

    L’erreur est humaine !
    Je sais plus, si c’est Hitler ou Gandhi qui disait ça ?
    Aaaa ...non, on me dit dans l’oreillette, que c’est l’aviation israélienne

     

  • Léa est une femme (apparemment mais, faut plus se fier aux apparences de nos jours...) certes mais Salamé, ce ne serait pas un peu casher sur les bords via sa mère dont les frangins sont (ou étaient ???) diamantaires, arméniens de naissance, soit, mais diamantaires quand même, merde !


  • La médecine est une putain son "macro(n)" c’est le pharmacien. ;)


  • Le scandale absolu c’est pourquoi cette journaliste cumule deux postes, à france television et france inter (peut-être également d’autres postes ailleurs, à verifier) et le fait qu’elle soit payée par nos impôts nom d’un chien !
    J’en connais qui se saignent pour payer leurs impôts et le redevance qui va avec !
    En regardant ces extraits je viens de me souvenir pourquoi j’ai jeté ma télé il y a quelques années déjà.


  • Hala Salamé dite Léa Samalé, est la fille de Ghassan Salamé, ancien ministre libanais de la Culture, politologue et professeur à Sciences Po Paris et ancien conseiller spécial du secrétaire de l’ONU Kofi Annan ; sa mère, Mary Boghossian, d’origine arménienne, est la sœur des diamantaires Jean et Albert Boghossian.
    ça a dû aider pour obtenir l’interview avec Carlos ! Non ?


  • "Didier Dessert", restaurateur de son état...
    Encore un nom prédestiné.

    Gaspard Savoureux, critique culinaire du "petit chef" a de la compagnie :-)


  • Mais dans sa complaisance, Léa Salami a quand même fait montre d’un peu de retenue : vu que c’était quand même un taulard en cavale, elle n’a pas "fait péter le décolleté".


  • france culture , france inter...plus rien de français là-dedans.il y a dix ans déjà , les employés de france inter étaient à 99% j...
    dès qu’ils entrent qq part...
    même sur france culture aujourd’hui c’est pleurniche antisémite , apologie sioniste , etc...sans aucun avis opposé c’est à dire "français".


  • " Les réseaux sociaux peuvent admettre qu’à notre époque, un mari et une femme puissent ne pas partager les mêmes convictions."
    Sauf que pour le coup, vous les partagez les mêmes convictions ! Hasard.
    Que l’on nous explique comment ce citoyen "lambda" a été sélectionné par la chaîne. Pur hasard également. Car nos journalistes "intègres" ont eu leurs renseignements pour savoir "paraît-il" que monsieur Lambda faisait un très bon aligot de veau, mais pas de renseignements pour savoir que monsieur Lambda était le mari d’une maire LREM de Paris. Pour conclure, nos journalistes "intègres" excusent leur sortie très désagréable de fin d’émission parce que "les réseaux sociaux s’agitent" - merci l’oreillette. Nouveau au programme des écoles de journalisme : Comment essayer de sauver les meubles et ne pas trop passer pour des cons en avouant sa malhonnêteté quand on est découvert. Faute avouée, à moitié pardonnée !
    Même l’Iran pour le coup a plus d’intégrité que nos journalistes.


Commentaires suivants