Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Dieudonné interviewé par France 3 Rhône-Alpes : "Je n’ai pas besoin de vous"

Comme l’a reconnu avec dépit Marc Javelle, directeur de la salle Jeanne-D’Arc à Saint-Étienne, le spectacle de Dieudonné aura bien lieu. Un fait que les journalistes de France 3 Rhône-Alpes ne semblent pas accepter.

 

En lien, sur E&R :

Retrouvez Dieudonné chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

79 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Marc Javel +
    Ah ah

     

  • J’ai des pommades à base d’ananas.. mdr


  • Un journaliste qui ferait son métier se demanderait plutôt pourquoi et comment un artiste peut être emmerdé à ce point et empêché de travailler. À supposer qu’il soit contraint d’user de subterfuges dans certaines circonstances, ce n’est pas plutôt l’illégitimité des difficultés sans fin qui lui sont faites qui devraient être interrogées ? Mais ça, ca n’a pas l’air de poser problème et puis c’est peut-être aussi moins facile et plus délicat pour nos amis journalistes pourtant si scrupuleux et honnêtes.

     

    • Exactement @Eric, vous avez visé juste.
      Ils sont même tellement idéologiquement et politiquement aveuglés, qu’ils seraient prêts à suggérer dans leur article l’opportunité et la pertinence d’une réforme juridique contractuelle en la matière seulement pour éviter à Dieudo de se produire avec moins de craintes que d’habitude de voir son spectacle annulé ou son déroulement entravé.
      Ils sont intellectuellement et économiquement tout à fait enchaînés.


  • il mouline de rage le journaleux, à force de jouer les auxiliaires de polices ils finissent par se prendre pour des juges !
    les voir s’accrocher de la sorte dans leurs postures d’hypocrites donneur de leçon impuissant c’est plaisant ! :)


  • Le vrai sujet qu’aurait été à mon avis le plus en vérité : Allez vous Dieudonné continuer encore longtemps à nous la mettre profond ? En langage plus policé : Quand comptez vous partir au Cameroun parce que là , on en a marre de risquer notre place à cause de vous ? Encore un peu de patience Dieudo, ils feront bientôt appel au cabinet noir, pour t’ouvrir un compte histoire qu’une fois partit, ils soient sûr que tu ne reviennes plus, car tu as échappé de peu à la déchéance de nationalité.


  • Toujours aussi grandiose, j’ai bien ri.
    J’espère pouvoir m’acheter mon billet demain sur place (qu’il en restera ;-) ).
    Un journaliste qui découvre que Dieudonné doit jouer d’habileté dans certaines villes heureusement pas toutes pour se produire ...mdr.


  • Palette de quenelles finement cuisinées, un temps de cuisson idéal, doré à l’extérieur, cuit à cœur, un régal

    Un plat si bien cuisiné c’est l’amour


  • Quel fainéant ce Marc Javel, il a pas bossé son sujet car je crois qu’il est sincère ou alors nous avons affaire à un champion toute catégorie !
    Niveau zéro, esprit pusillanime,autocentré sur une question.Le genre de type que tu croises dans le quotidien ou au taf, qui est plutôt sympas et communiquant, mais à coté de la plaque en permanence.
    Je paie la redevance qui le paie.

     

  • J’apprécie beaucoup Dieudonné. La seule chose que je pourrais lui reprocher, c’est de s’être moqué de la musique de Boulez. Il ne la connait pas c’est tout. En dehors de ça, je me demande s’il ne fait pas plus d’entrée que tous les autres comiques réunis, probablement beaucoup plus même !

     

  • Plutôt lourding le journaleux....


  • Fausses questions pour des articles déjà ficelés. Tout ça ne vise qu’à développer un scénario où Dieudonné se méfie même des loueurs de salles, comme si il était ingrat, un scénario où il se cache comme un fourbe, jouant de stratagèmes indignes.

    Sans parler de la tentative de récupérer des informations sur où il va se produire, histoire d’alerter immédiatement la kommandantur. Ils le prennent vraiment pour un jambon.

    J’aime bien à chaque fois entendre les journalistes dire qu’on ne leur a rien demandé, qu’ils n’ont pas reçu d’ordre : justement, c’est bien là le pire, vous, journalistes, n’avez pas d’ordres directs, et pourtant vous obéissez servilement.


  • Atelier théatre, très largement justifié puisque Dieudonné est le Molière des temps modernes, puisque tout comme Molière en son temps, Dieudonné fait dignement usage de la ruse, tel que Homère présentait Ulysse et son concept du cheval de Troie, comme hymne à l’intelligence humaine ! La littérature théâtrale, considérée comme une incarnation miniaturisée de la vie humaine, et surtout la comédie, témoigne de l’omniprésence de la ruse dans son répertoire antique et médiévale ! Bref le jeu des salles de spectacle par la ruse dramatique et du cheval de Troie, rend Dieudonné encore plus crédible dans ses concepts artistiques, il réactive le concept des free party ou le lieu de son déroulement est connu au dernier moment, y compris par ses adeptes. Brave Dieudonné vous êtes un authentique rebel fédérateur, efficace et non violent.


  • À cette heure ci fort tardive pour ne pas être vu par trop de gens, la chaine france3soumissions diffuse un reportage sur Rolland Dumas qui est un "chouet Bonhomme" merde quand même. Le service pas public m’a fait plaisir en diffusant une courte séquence vidéo de Dieudonné rebondissant sur les échanges entre Rolland Dumas et jean jacasse gourdin sur l’influence juive sous laquelle se trouve manuel vallss le collabo, puis la diffusion d’une photo de Rolland Dumas avec Alain Soral, Dieudonné, Bruno Gollnisch,...


  • C’est un bon celui-là !
    "Pourquoi usez vous d’un prête nom ?"
    "Les pressions politiques sur les propriétaires de salle (...), je n’y suis pas obligé (...), j’fais ce que je veux"
    "Mais pourquoi ne mentionnez vous pas votre nom d’artiste ?"
    Et ça toutes les 3 minutes...
    Soit le mec est taré, soit il le fait exprès, c’est pas possible autrement.
    Le plus drôle, c’est quand Dieudonné lui démontre par a+b le but évident de son appel. Comme si ce journaleux n’avait pas conscience que le but de son appel, comme du buzz médiatique sur les "tromperies" de Dieudonné, était de lui nuire.
    Y’a pas à dire, une vraie synthèse celui là !

    Vous imaginez le même journaleux face à Alain, 3 minutes de conversation maximum et un journaleux en KO technique. Dieudo à beau être pédagogue, face à un bulbe mou, y’a rien qui fait mouche.


  • Pour l’amour de Dieu, Dieudonné, une bonne fois pour toute...
    c’est "vous n’êtes pas sans savoir" et non "vous n’êtes pas sans ignorer".


  • Marc Javel est bien trop trouillard pour ALLER au spectacle. Il NE s’intéresse donc PAS à ce que dit DIEUDONNE dans son spectacle, ce qui est quand même la SEULE chose qu’il devrait discuter puisque, par CHANCE, il a le RARE privilège de pouvoir parler longuement avec l’artiste lui-même.
    D’où la vacuité totale de la conversation qui ne porte que sur de minuscules épiphénomènes annexes stériles qui sont justement fabriqués et attisés par France 3 et consorts.
    En somme, ils se créent eux-mêmes un EPI-SPECTACLE autour du spectacle véritable et ils demandent à DIEUDONNE ce qu’il pense de LEUR spectacle à eux.


  • Quelle patience, mon Dieudonné ! Face à ce journaliste qui use du ton d’un enquêteur de police, tout en s’offrant des quintes de rire gratuites. Aucune question sur le contenu de ton spectacle mais un véritable interrogatoire à charge sur d’éventuels vices de procédure contractuelle.

    Les journalistes sont devenus les ventriloques de la pensée dominante, qui n’est pourtant pas l’esprit majoritaire. Le XXIème siècle a tué le journalisme. Vive la libre réinformation !

    Et venir interroger Dieudo tout en s’interdisant de voir ses spectacles (de peur d’être tenté d’y prendre goût ?) n’est-ce pas là la preuve que les journalistes sacrifient la vérité à la pression politique ?


  • Quelle patience, Dieudonné !

    Une moitié d’heure perdue auprès d’un enquêteur de salle des fêtes au rire forcé et bonhomme aussi faux que sa débonnaire neutralité.

    Je serais prêt à parier un franc que si cet entretien donne lieu à un papier, Jean-Jean France3 aura soin d’y insérer l’anecdote du baromètre qui ne fait pas baisser la température , histoire de souligner en passant, sans avoir l’air d’y toucher, le peu de sérieux de cet antisémite qui se pique de politique alors qu’il est incapable de faire la différence entre un thermomètre et un baromètre...

    Ah, si, ça lui a plu, ça se sent, il a senti qu’y avait soudain matière à Pultizer ! Il a fait répéter le Dieudo pour lui donner une chance de corriger son inattention (résidu de déontologie de journalisme provincial) - Bingo, c’est dans la boîte !

    Ça se dissimule sous un prête-nom et ça confond température et pression ; HaHa !
    Prends ça, l’immonde !

     

  • Pour toutes les questions techniques, voyez çà avec mon directeur de la publication. Et arrêtez les questions monomaniaques, çà rend sourd.


  • Il a la voix de son métier, dans une conjoncture de crise pour les valeureux. Ça sent le franc-maçon.


  • Pour avoir eu la chance de le voir en Novembre a Lyon (La Guerre) et hier soir a Sainte, vraiment super spectacle très différent, hilarant bien sur, moins chantant que la Guerre (ce qui m’avais très agréablement surpris).
    Sinon que dire de ce "journaliste" qui fait (mal) son boulot d’indic (se fait troller comme un bleu -Robespierre), ne pas savoir que les production de la plume c’est Dieudo...

    Et a part une chaise en guise de décors, on peut dire clairement que c’est un atelier théâtrale


  • on dirait un sketch de Kaamelott...

    - c’est quoi votre prochaine salle (qu’on vous mette la pression la bas aussi)...

    - qu’est-ce que ca peut te foutre...

    - ah moi rien et sinon pourquoi vous vous affichez pas en tant que tel ?

    - pour eviter les pressions...

    - quelles pressions ?

    - celles qui font que tu m’appelles pour me demander c’est quoi la prochaine salle alors que t’en a rien à foutre...

    - euh oui non mais bon euh... moi je voulais juste savoir pourquoi vous vous affichez pas en tant que tel ?

    - parce que j’ai le droit (va te faire...)

    - tout a fait... mais pourquoi vous vous affichez pas en tant que tel ?....

     

  • Extraordinaire ce journaliste.
    30 minutes d’interview a repeter en boucle les 3 memes questions.
    Il comprend un coup puis 5 minutes apres, il comprend plus.
    Aussi, il telephone a Dieudo qui lui fait part des attaques dont il est victime et il fait genre "je suis pas au courant".
    On dirait du Homer Simpson
    Ils l’ont trouve ou celui-la ? encore un journaliste non chomeur.

     

  • Pourquoi les commentaires sur ce journaliste sont si négatifs ? Il est calme, l’opposé des journalistes mainstream hystériques qui sont relayés sur ER. Il ne fait aucun jugement de valeur sur Dieudonné. Il n’emploie aucun mot clé de type "haine", "antisémite", "les heures les plus sombres". Il ne le diffame pas. Il n’essaie pas de créer de tensions entre Dieudonné et le directeur de la salle comme une journalope le ferait, il dit bien "il est pas désagréable vis à vis de vous". Il veut juste une réponse claire à une question simple, et même si Dieudonné explique bien à la fin que cette question est une preuve qu’on a pas de questions de fond à poser donc on se focalise sur des détails, il joue au chat et à la souris pendant tout l’entretien.
    Ce serait bien d’ajuster nos commentaires par rapport à la prestation de la personne et pas partir dans l’injure juste parce que c’est un journaliste mainstream. Sinon je pense qu’on ne vaut pas mieux que ceux qu’on critique.

     

    • Bien d’accord avec ce commentaire, et je pense que Dieudonné aurait pu l’emmener dans un entretien plus comique encore, vu que l’agressivité n’était pas présente.

      L’obsession sur la question de l’intitulé du spectacle ("atelier de théâtre") ou à propos du prête-nom aurait pu donner lieu à un petit échange cocasse sur les noms actuellement donnés aux installations de merde dans les musées d’art contemporain ("installations de merde" que l’on peut désormais comprendre au sens propre comme au figuré). On peut dire que tout est très "comique" (ou disons "astucieux") dans le monde de l’art et du spectacle, depuis un bon moment...


    • à supersdf :
      Demander à un combattant d’aller sur le champ de bataille à découvert ou feindre de s’étonner qu’il ne le fasse pas, c’est super hostile. C’est lui demander de mourtir.
      Miroir magique : demande à cette journalope son nom, son adresse, l’endroit où il passe ses vacances, sa fiche de paie etc...Les journalopes cachent tout sur eux car ils savent qu’on les choperait grâce à cette info mais il demande aux autres de se crucifier en répondant à leurs questions. Ils mettent en danger la vie des autres.
      Sans gros mot : s’il te plait-, tu pourrais me donner ton numéro de carte bleue ? Faut te faire un dessin ou t’as pas compris que les militaires tuent et torturent pour les renseignements, que c’est une technique de guerre.donc hostile jusqu’à la mort.
      Autre miroir magique pour cette journalope : est ce qu’il se preésentera dans chaque resto, hotel, taxi, tetc comme le bon journaliste qui a a appelé Dieudo pour que ce dernier se justifie de ne pas se présenter au grand jour ? Bien sûr que non. Bien sûr que ce journalope est une ordure aux services des méchants. J’attends ton code CB ou que t’affiches ton nom, ta profession et l’endroit où tu vis si tu penses que les questions-réponses sont anodines. Quelque chose me dit que tu vas fermer ta gueule comme tu l’as toujours fait dans ta vie sauf pour flatter ton patron ou dire des mensonges..
      Exemple de question soit disant simple : pourquoi t’es trop con ? Pourquoi tu te crois autorisé à donner des conseils ?
      T’en veux d’autres ou t’as compris que les questions sont une arme et qu’elles ne sont jamais simples ou inoffensives. Le renseignement fait partie de la guerre et demander à un soldat d’avancer à visage découvert est un crime car on l’envoie à l’abattoir.
      .


    • @coyoterevolte
      excellent
      merci


    • @coyoterevolte
      C’est le rôle des journalistes de poser des questions, surtout quand ça dérange, et même si c’est adressé à ton "soldat" favoris. Le journaliste a donné son nom, sa profession et son poste, pas besoin de plus pour faire ce boulot.
      Le simple fait de lancer des accusations sur ma vie et de m’insulter alors que tu n’en sais rien montre clairement que tu es hystérique, sûrement avec un égo démesuré, je te conseille une pommade à base d’ananas pour te détendre (disponible aussi en suppositoire !).
      Je n’ai pas besoin d’autorisations pour donner des conseils, j’exprime mon avis tant qu’il est accepté par la modération et les gens en font ce qu’ils veulent, tu peux te torcher avec si ça te chante. J’espère juste que tu piques pas une crise le matin quand on te demande comment tu vas.
      Pour finir, c’était bien une question simple, ce qui ne veut pas dire que la réponse l’est, mais chacun est libre de répondre ou de refuser de répondre.
      Sache que l’agressivité verbale vient souvent de ceux qui ne sont jamais allé au cran supérieur.


    • @SuperSDF Vous faites exprès de ne pas comprendre ou vous êtes sourd ? se journaliste agissant en inquisiteur n’a fait qui lui reposer ad vitam saeternam la même question à laquelle Dieudonné avait déjà répondu, les gens ne sont pas cons, ils savent très bien qui est l’artiste derrière quand ils achètent les billets il n’est pas nécéssaire que son nom apparaisse. De plus vous savez très bien qu’avec les pressions que subissent les propriétaires de salle il est obligé d’avoir recours à se tour.


    • @Michelly58 :
      Non je comprends très bien pourquoi l’utilisation d’un prête-nom, et je comprends aussi pourquoi le journaliste se voit obligé de faire une fixette sur un détail puisqu’il n’a rien d’autre à creuser contre lui.
      Ce qui m’embête c’est de lire trop de commentaires qui consistent à insulter le journaliste au lieu de se contenter de dire ce qui n’allait pas dans cet entretien. Ça vaut pas mieux que d’insulter les gens d’antisémites à tout bout de champ.
      Beaucoup de commentateurs sont manichéens, soit dans l’idolâtrie, soit dans le mépris total. D’autres comme vous savent nuancer, répondre clairement, poliment et sans jouer les caïds.


  • Avant, ils nous interrogeaient (acteurs et peuple) pour nous faire sentir que sans eux, on ne pouvait rien.On payait et on disait merci.

    Puis, ils nous ont interrogé pour savoir pourquoi et comment , en fait, sans eux, on pouvait faire pas mal de choses très intéressantes, très drôles et très lucratives. On disait encore merci mais on payait plus.

    Aujourd’hui, qu’on fait sans eux, ils nous accusent de faire des choses mal parce qu’intéressantes, drôles ou lucratives.En fait, parce qu’on les paie plus et qu’on leur dit plus merci.

    Mais demain, (donc bientôt), on leur dira qu’avant de nous adresser la parole, il faut qu’ils s’excusent d’être nés et nous demandent notre autorisation.

    Il y aura deux mondes :

    - un monde intéressant, drôle et lucratif
    - Et le leur.

    C’est cela la petite erreur de Dieudo : il a concédé de parler à un con névrosé hostile faux cul et jaloux pendant 20 minutes.

    C’est trop cher payé
    Et c’était pas à Dieudo de payer mais à Javel
    5000 € l’interview ou tu vas interroger les chiens écrasés sur la violence routière.

    Bien sûr qu’ils vont payer !
    Les chiens écrasés ne répondent jamais à aucune question.
    Morts parce qu’ils sont morts ; et vivants parce qu’ on les a formés à flairer la Tchéka.

     

    • Hahaha, excellent commentaire @Francois (comme souvent vous êtes possédé, euh inspiré, pardon). Mais il y a erreur sur la facturation : les Productions de La Plume ne devraient pas faire payer un entretien au Service "Public" de l’Audiovisuel ! Car il s’agit ici d’un spectacle comique unique (et improvisé) que Jean-France3 (au demeurant pas trop antipathique, mais un peu obsédé) a vécu en direct...


  • En tout cas, le journaliste a été très aimable. Sans doute heureux de ne pas connaître les affres du chômage... Hum !

    Mais pourquoi, diable, voulait-il absolument savoir pourquoi Dieudo, ne s’est pas présenté sous son identité ? Ce journaliste a-t-il également appelé Sarkozy, pour lui demander, pourquoi, il se faisait passer pour... Bismuth ? Et dans le cadre d’une affaire judiciaire, qui plus est ?


  • LA une de 500 , cela les fait bien chier qu’un artiste brillant de surcroît puisse S’ÉMANCIPER , je crois que la contre offensive va être terrible . En tout cas chapeau à DIEUDONNE et à ou ces AVOCATS .En plus ils lui font de la pub , mauvaise certes mais de la pub QUAND MÊME , ils sont nuls ces journalistes .Diabolisation quand tu nous tiens .U
    n de ses conseillers, ne serait pas UN HOMME politique FRANÇAIS TRÈS controversé aussi ? . Spectacle jeux de piste , SHÉRIFS FAITES NOUS PEUR , l’interdiction du bon mot a remplacer l’alcool .J’ai vu son dernier atelier théâtral à ROUEN , je m’exprime mieux maintenant merci à l’équipe de l’atelier potache.


  • Moment culte : A Saint Etienne, spectacle prévu à la Salle Jeanne d’Arc... ou Robespierre et Jean-Marc Thibault...

    Mort de rire.

    Merci Dieudonné.

     

  • Dieudonné tient la Barricade de la ZAD de l’humour et ridiculise les médias qui savent plus comment essayer de coincer l’humoriste.
    Manque manifeste de courage du journaliste qui travaille sous la pression de politique.
    Dieudo number one comme souvent.


  • Quenelle en or massif !


  • Une demi-heure à se justifier pour dire à un minable que l’eau ça mouille et le feu ça brule,quelle patience !


  • On ne peut pas nier le fait que Dieudo manie très efficacement l’évitement voire le "bottage en touche". C’est une disposition d’esprit que l’on relève chez lui dans la plupart des entretiens accordés. Il évite de répondre clairement et oblige le questionneur à tourner en rond. C’est à la fois amusant et un peu agaçant. En même temps... comme dirait un certain nouveau jeune comique très connu... il a raison, c’est la seule façon de n’être jamais coincé dans le filet souvent tendu !

    PS : pour une fois, le journaliste est absolument sympa.


  • Bravo Dieudonné. Juste une précision, un baromètre ne mesure pas la température mais la pression atmosphérique :)

     

  • C’est lui le Patron. Même lorsque qu’on l’agresse avec sourire et politesse "professionnalisés".


  • La salle Jeanne D’arc et...Robespierre.... Et en plus ça marche. Enorme !

     

  • Pour ma part je trouve que ce journaliste - excpeté son obsession de savoir pourquoi Dieudo ne met pas son nom sur les contrats - s’est montré tres correcte, pas de sarcasme, d’insultes, de nom "d’oiseaux" (antisémite....)...
    En conclusion c’est plutot positif et on imagine mal de type d’interview du temps "El Banco"  !!!!

     

  • Au début j’ai pensé que c’était un sketch monté.
    Quelques beaux moments :"Robespierre et Jean Marc Thibault "la crème d’ananas", "le roi Dagobert... qu’a mis sa culotte à l’envers", et j’en oublie.
    Une demi-heure à ce journaleux, dont le niveau culturel a l’air proche du zéro absolu, pour comprendre la philosophie de Dieudo : "je fais ce que je veux, t’es bien gentil toi, mais j’ai pas besoin des moucherons comme toi ".
    Finalement c’est l’arroseur arrosé.
    FR3 avec cette interview fait une super pub à Dieudonné. Je sais pas si ça va plaire en haut lieu.

     

    • Ouais il est sympa le nouveau sketch de Dieudonné : le mec à l’autre bout du téléphone est hyper bon, d’un réalisme ! Il n’est pas prêt pour l’émancipation en tout cas, plutôt pute.
      C’est troublant ces gens, qui lorsque Dieudonné leur pose une question qui pique du genre "Alors c’est pas trop difficile en ce moment pour la presse ?", se réfugient derrière le rire (nerveux) et qui malgré eux, interdisent le rire aux éclats pour les autres.


  • D’ou il sort ce "journaliste" ? Il n’a pas l’air d’être au courant qu’il y à une pression politique alors que lui même viens exercer une pression politique en ne comprenant pas pourquoi Dieudonné ne s’affiche pas.

    A côté de la plaque comme un journaliste des sévices publique !


  • Dieu nous a donné Dieudonné, Dieu merci ! En effet il est de ces personnages hors du commun pour défendre ce qu’il nous reste de liberté fondamentale.. Sans lui pourrait on encore rire de tout, déjà qu’on ne le peut plus avec tout le monde .

     

  • Je n’ai pas de sympathie pour M. Javelle (ni animosité d’ailleurs, car son avis je m’en fous).
    Dieudonné aura j’espère annoncé que l’entretien était enregistré, sinon c’est un manquement.
    A. Soral, qui pratique l’enregistrement à des fins comparatives, ne manque jamais d’annoncer la couleur et c’est imparable.

     

    • Dieudonné évoque des enregistrements de conversation avec je ne sais quelle directrice de salle,justement par rapport a cette notion de vérité,enregistrement qui sera apparemment diffusé,et au début de la vidéo,le journaliste dit qu’il sait qu’il a été mis sur "amplification",il se présente une nouvelle fois car la première fois il n’était pas amplifié..Je pense donc qu’il sait qu’il est enregistré oui


    • face à ce monde-là il n’y a pas d’honneur qui tienne, ils n’en ont pas, la saga Dieudonné l’a bien prouvé. Dieudonné a moralement droit à toutes les ruses et à toutes les armes et il aura raison. Face à des brutes aussi déloyales et abusant de leur pouvoir de manière aussi illégale et éhontée, il faut se défendre par tous les moyens-


  • J’ai beaucoup aimé digne d’un des meilleurs sketch ! Le journaliste est à la hauteur de ce qu’on peut en attendre ! Merci Dieudo !


  • Ce journaliste évoque une intervention des avocats "de france3". Ces avocats ont-ils proposé un service aux propriétaires de salles, afin de les pousser à dénoncer les contrats signés, Le journaliste affiche le soutient de france 3 à la "châtelaine"...Cet interview semble montrer que ce sont des personnels de France 3 qui font en réalité pression sur les propriétaires de salles. Je pense que ce journaliste, véritable commissaire politique, a voulu faire du zèle mais il va certainement se faire taper sur les doigts pour avoir balancer des petits secrets qui ne devait pas être divulgués..


  • Je crois que vous devriez aller voir le roi, et lui dire qu’il pense à vous considérer en tant que tel.


  • Je suis allé" voir l’article sur France 3 Rhône-Alpes
    https://france3-regions.francetvinf...

    Tout est presque fidèle à ce qui s’est dit lors de l’interview, dans un style un peu télégraphique (surprenant pour moi, je n’ai pas l’habitude de ce genre de style dans une maison journalistique officielle)
    Rq : il n’a pas une seul fois écrit Shoah, Antisémitisme, Racisme, CRIF, etc

    U gros bémol sur la dernière phrase de l’article que ce Journaliste n’a pas posé à Dieudo :
    « Mais peut-on rire de tout en cette période troublée ? »

    Prudent le journapute, il tient à sa place !!!!!

     

  • Dieudonné _ "J’en ai jamais vu de détracteurs. Si France3 souhaite organiser un débat avec mes détracteurs pour essayer de trouver un dialogue..."

    "Journaliste" F3 _ "Je n’essaye pas de trouver quoi que ce soit."

    Un journaliste qui n’essaye pas de trouver quoi que ce soit ?
    Il disait quoi Soral à propos de journalistes déjà ?

    Dieudonné _ "Vous riez mais j’ai des pommades à base d’ananas."


  • je crains que ce journaliste en dépit de son extrème PRUDENCE face aux "conditions d’exercices de son métier" va demain se retrouver chômeur !


  • Magnifique ! Un grand moment de vérité, quand le logos triomphe !... Merci Dieudo tu nous fais honneur. Face à cette mauvaise foi, dont fait preuve ce journaliste qui, il faut reconnaître, reste courtois et respectueux, Dieudo déroule sa vérité de façon limpide et humaniste. Une belle leçon d’intelligence et de calme face à la pensée unique... Je suis intimement convaincu qu’après cet échange, que c’est le journaliste qui va cogiter... Mes respects chapeau bas ! Bravo l’artiste...


  • J’ai cru mourir de rire !
    Ce type est brillant...
    Vive le grand Dieudo !


  • Je viens de lire l’article du journaliste de France 3, Philippe Bette, qui retranscrit assez honnêtement les propos tenus dans l’entrevue qu’il a eu et que nous entendons, ici, avec Dieudonné.
    C’est suffisamment rare, pour le signaler.

     

Commentaires suivants