Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Disiz la Peste, le Malcolm X des plateaux télé

Dans une interview donnée le 20 mai dernier au site Rapelite, le rappeur Disiz la Peste était interrogé sur l’influence « dans les quartiers » d’Alain Soral qu’il qualifie dans un des ces morceaux de « cistra au swag de caporal » (sic)…

Dans un développement assez confus, « Disiz » reproche principalement à Alain Soral son passage au Front national (qu’il a quitté il y a six ans), mais aussi « son rapport aux femmes ». Et d’asséner :

« Tu fais lire Malcolm X à un mec de quartier en colère, il oublie Soral. »

Il est vrai que « Disiz » a de quoi s’identifier à Malcolm X, tant leurs vies se ressemblent...

- Descendant d’esclave, Malcolm Little, né en 1925 dans l’Amérique ségrégationniste, a pris pour nom Malcolm X dans les années 1950 suite à son adhésion à la Nation of Islam. 

Pur produit de l’antiracisme des années Mitterrand, Serigne Mbaye Gueye, né en 1978 à Amiens d’un Sénégalais de passage en France pour ses études et d’une Picarde, étudiante en lettres modernes qui deviendra bibliothécaire (fonction publique territoriale), s’est fait connaitre à l’été 2000 sous le nom de « Disiz la Peste » avec un tube sobrement intitulé J’pète les plombs. Le refrain ? « Suce mon zob ! »

- Peu après sa séparation de Nation of Islam et son retour de la Mecque, Malcom X, qui contribua à la conversion à l’islam de Cassius Clay (Mohamed Ali) et rencontra Fidel Castro à Harlem, fut assassiné en 1965.

Rendu célèbre par « Suce mon zob », le rappeur lancé par Joey Starr fut rapidement adoubé par la gauche pour l’image qu’il véhiculait des Africains, des musulmans et des habitants de cités en général. Dans son édition du 22 août 2003, Libération consacrait même un portrait élogieux à ce rappeur qui « a découvert l’islam et prône le métissage » :

« “Le Sénégal, je ne connaissais pas, ma mère avait refusé de m’y envoyer avant ma majorité, de crainte que mon père m’y retienne.” À son retour, il se rapproche définitivement de l’islam [...] Sa mère vit très mal son rattachement à l’islam : “Son père est musulman et, intuitivement, ça me faisait peur. Même si je suis catholique de tradition, je considère les religions comme une aliénation. Je me suis opposée à lui donner une éducation religieuse stricte... J’ai eu l’impression qu’il remettait en cause ce que je lui avais transmis, comme s’il lui manquait quelque chose.” »

Marginal et à contre courant, « Disiz » analysera les émeutes de banlieue en 2005 sur Arte, remportera une Victoire de la musique l’année suivante et participera le 1er mai 2007 au stade Charléty à un concert de soutien à Ségolène Royal, candidate du Parti socialiste aux élections présidentielles. Depuis, il assure avoir été « instrumentalisé »… Pour sa promotion, « Disiz » prise les canaux plus underground, avec déjà deux passages dans l’émission On n’est pas couché de Laurent Ruquier sur France 2.

Lors de son premier passage en 2009, notre rappeur s’était plaint de l’absence de « modèle » pour les « gens comme nous ». Pourtant, la réussite de Dieudonné, vivant à la même époque que lui, français comme lui, issu de banlieue comme lui, métisse comme lui, aurait dû naturellement représenter ce fameux modèle qu’il appelait de ses vœux. Mais le courageux Disiz a préféré déterrer le cadavre d’un militant racialiste américain décédé il y a cinquante ans. Un modèle sans doute plus porteur, pour continuer à jouer la rébellion victimaire sur les plateaux de télévision, qu’un soutien à Dieudonné. Et de cracher au passage sur le « cistra Soral » pour ne pas perdre son rond de serviette sur le service public. Pas sûr qu’il soit gagnant en termes de « street crédibilité »...

 

Bonus : quand Malcolm X parlait de Disiz la Peste

 

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

79 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1194350

    « Cistra au swag de caporal »



    Pour ceux qui ne parle pas cette langue, quelle est la poétique signification de ces mots ?

     

    • #1194546

      cistra : en verlan "raciste
      swag : avec le style de ...


    • #1194555

      Je dirais "Raciste à l’allure de caporal"


    • #1194560

      "Raciste à l’apparence/style d’un caporal" voilà, c’est un subtil mélange de "verlan" (que plus personne ne parle depuis 1995) et de langage Nabilla, cette moule en plastique ayant largement contribué à la popularisation de ce mot totalement inventé. De l’art, en somme.


    • #1194561
      le 28/05/2015 par Gerard John Schaefer
      Disiz la Peste, le Malcolm X des plateaux télé

      "Un type raciste aux allures de chefaillon" ?
      Souhaitons à "Disiz" d’arriver en aussi bonne forme qu’Alain, à près de 60 piges ! pas sûr... lol

      Ne rien laisser passer et leur mettre systématiquement le nez dans leurs contradictions excrémentielles, qui sont leur triste gagne pain, voilà une excellente base, pour commencer...
      Avis aux plus fins gourmets !


    • #1194565

      Cistra = Raciste (siste-ra) et swag = style


    • #1194581

      Cistra = verlan (l’envers) de raciste
      swag = terme anglophone(d’origine us) qui a plusieurs signification mais la plus courante est celle ci : "Secretly. We. Are. Gay." (chaque 1er lettre de chaque mot) c’est lier à la façon de s’habiller et de s’exprimer (pour ne pas me prendre un procés je dirais que c’est le cliché du gay)
      Bref que des choses inutiles et débilisantes qui montre le niveau de ce "rappeur"


    • #1194606

      Raciste à l’allure de caporal ? Je ne maîtrise pas bien cette langue non plus, donc c’est une approche plutôt qu’une traduction fidèle et réaliste de ce fabuleux dialecte branchouille chez les caille-ra (je m’y mets aussi, tiens).

      Sinon, je me souviens, j’avais 11 ans quand il a sorti son "tube" J’pète les plombs. J’ai encore le single, d’ailleurs. Oui oui, j’ai acheté cette connerie. Connerie qui trône à côté de l’album de Fonky Family de l’époque. Heureusement, mon cerveau s’est développé par après. Je me retiens de brûler tout ça à la manière d’un autodafé, mais "ni pardon, ni oubli", je préfère assumer mes égarements.

      Sinon, quand je vois le personnage que c’est réellement et que je lis ce qu’il pense de Soral, j’ai envie de lui répondre avec les paroles de son propre tube :



      Arrêtes ton bluff mec, tu crois qu’tu braques une banque ?
      Range ton canif, j’sais pas va faire une manif’, va t’acheter un sou-tif
      Espèce de petit travelot chétif



    • #1194701
      le 28/05/2015 par curtis newton
      Disiz la Peste, le Malcolm X des plateaux télé

      Cet ahuri va sur 38 ans, et il essaie de parler comme un môme de 17... Pauvre garçon...


    • #1194799

      Merci à tous pour votre assistance. Il eût été dommage de passer à côté d’autant de finesse ! ;)


    • #1195991

      Il trouve que Soral ressemble à un caporal, car il est chauve, comme le caporal Blutch dans les tuniques bleues.

      Au moins, il prouve qu’il des références littéraires pointues. ^^


  • #1194357

    Jamais entendu parler de ce type...

    C’est fou comme le fait de ne plus avoir de télé vous aide à vous nettoyer la tête et à vous débarrasser de toute la chiasse pseudo-culturelle que notre oligarchie dépravée tente de nous faire ingurgiter de force.


  • #1194361

    Il me semble avoir bien rigolé en voyant une de ses récentes interview plus ou moins à charge contre A.S . J’ en avais tiré la même analyse, merci pour cet article pertinent et acide :) .

    " « Disiz » prise les canaux plus underground, avec déjà deux passages dans l’émission On n’est pas couché de Laurent Ruquier sur France 2. "

    Oh mon dieu ... Je pensais pas qu’ il en était arrivé là ! Le pauvre, effectivement, il est réellement passé du coté obscur, tout simplement hilarant !!!

     

  • #1194382
    le 28/05/2015 par la seconde de Madame Goyprix
    Disiz la Peste, le Malcolm X des plateaux télé

    Il restera toujours liliane thuram, le porte serviette du PS au pire, non ?


  • #1194409

    Le nom Diziz tire sa racine du mot disease qui veut dire « maladie » en Anglais et se prononce pareil.
    A cela on rajoute « peste » et ça donne « maladie de la peste », mais en anglais ça fait tout de suite moins cornichon, ça masque le vent intersidéral qui souffle dans le cerveau de ce genre de clown du système.
    Le système met en place ce genre de balise pour focaliser les attentions afin que l’on évite justement d’écouter des Sorals, des Chouards, des Jovanovics, des Luciens Cerises, des Pierre Hillard, j’en passe et des meilleurs, ça nous rendrait plus vifs et du coup moins manipulables.

     

    • #1194564

      Disiz avec un S donc "this is"


    • #1194981

      Euuuuuhh non...Disiz vient de "this is " débile mental...ça démonte tout ce que tout ce que vous croyez savoir...vous sortez maintenant !!! Continuez a suivre votre gourou et parlez de ce que vous connaissez bordel ! Des qu’on critique Soral on est forcément un mondialiste blah blah blah, il n’est ni Dieu ni quoi que ce soit qui s’en approche... Rien qu’un homme parmi d’autres qui se prend pour ce qui n’est pas...tchao


    • #1195271
      le 29/05/2015 par Montréalais
      Disiz la Peste, le Malcolm X des plateaux télé

      @biloute
      Lol t’es sérieux ? Ca démontre juste qu’on en a rien à foutre du nom de cette semi tafiolle, sinon on auraient étudié sa biographie qui est d’une importance capital ;-) Pour Soral c’est vrai ce n’est qu’un homme, avec ses défauts et ses qualitées, mais c’est quand même autre chose que ce minable de this is la p...


    • #1195525

      @biloute

      Quand on critique un personnage, aussi "obscur" soit ce dernier, on apporte des arguments et on ne se place pas sur un registre émotionnel forcément biaisé dès le départ, ce qui rend du coup les critiques caduques. D’ailleurs aucun opposant de Soral n’a jamais été à la hauteur, ça prouve bien qui dérange, un peu comme quand on met du Baygon dans les canalisations ça en fait sortir les cafards. Sauf que le cafard lui il ne se ridiculise pas avant d’être anéanti.
      Allez donc suivre votre gourou Disiz, histoire de vous abrutir encore plus que vous ne l’êtes. ;)


    • #1196057

      @biloute

      Selon vous :

      Critique de Soral -> Normal car Soral gourou
      Critique de "C’est la peste" -> Pas normal car Soral gourou ...

      Selon moi :

      Critique de Soral -> Acceptable mais stupide et mensongère car critique exécutée sans argument aucun, et dans une langue inconnue dans la Galaxie !

      Critique de "C’est la peste" -> Acceptable et justifiée du fait du gaspillage de centaines de milliards de neurones non utilisés !

      Vous prenez les commentateurs ici pour des adeptes d’un gourou non pas car cela est vrai pour eux mais parce que cela est vrai pour vous ! "C’est la peste" est votre gourou est vous ne vous êtes même pas rendu compte qu’en pensant critiquer ce que nous faisions vous critiquiez ce que vous faites vous-même !

      Ce que l’on n’aime pas chez les autres, on le retrouve chez soi ! Cela a un nom...

      Je compatis ! Et je précise que pour soutenir "C’est la peste", sans argument, il faut venir de Béotie !


  • #1194425

    Ce type ne pourrait pas entrer dans une maison Musulmane Sénégalaise si le père de famille ou si Yayeboye ( la maman ) savait qu’il chante "suce mon zob". Au Sénégal, il y a des Franco-Sénégalais gauchistes, acculturés, fumeurs de chanvre indien, alcooliques,... qui se sont fait recadrer pour beaucoup moins que ça par des Sénégalais de souche, Musulmans et Patriotes. Les Sénégalais n’aiment pas les faux Musulmans mais vrais Marionnettes de l’Empire.

     

  • #1194456

    Un droit de réponse de haut niveau, peut-être trop haut pour notre idiot utile..... Bravo à l’auteur


  • Et puis, tout le clip de " suce mon zob " est quasiment le copié-collé du film Chute Libre ...
    (https://www.youtube.com/watch?v=JXe...)
    J’ai remarqué qu’ils étaient fort dans le rap pour ça, combien de mecs ont usurpé leur réputation, combien ont un style emprunté à des grandes figures, comme s’ils avaient un stock de casquettes infini dans leur " placard à styles ", toujours près à porter la plus lucrative du moment (je précise que je ne suis pas un spécialiste du rap, c’est mon ressenti perso).
    Pas facile de trouver de vrais " artistes " , véritablement créatifs, ce qui ont un univers bien à eux, mais agréablement surpris quand j’en trouve quand même ;)

     

    • #1194710
      le 28/05/2015 par Un plomb qui a pété
      Disiz la Peste, le Malcolm X des plateaux télé

      Toi t’as pas compris que c’était un ’ clin d’œil ’ !

      D’ou titre le ’ je pète les plombs ’. Le film représentait ce qu’il y avait de mieux pour illustrer le propos, qui, au passage est le vrai refrain, et pas : suce mon zob !


    • Oui, une sorte de parodie en somme. Je connais Diziz, moi aussi j’ai déliré là dessus étant jeune, c’est pas le soucis. Ce que je constate, c’est qu’il leur suffit souvent (aux rappeurs) d’endosser des vestes, en disant " je suis comme ceci ", " je suis comme machin ", et de fabriquer leur succès sur le blaz des autres, je trouve ça assez facile, et soulant à la longue. Bref.


    • #1196552

      Fondamentalement le rap a pris le relais du rock avec exactement le même cursus : mouvement d’origine américaine et plus précisément noir américaine, récupéré par des blancs qui le popularisent chez les blancs ( elvis, les beastie boys ou eminem), aux manettes des producteurs possédant le flair pour les bonnes affaires ( la vérité si je mens...) et au final un courant pour flatter les instincts de la jeunesse ( qui avant cette époque devait la fermer et apprendre).
      Le point commun le plus troublant est de voir que les rockers comme les rappeurs sont toujours des poseurs...
      Même avec les Rolling Stones ou Bowie la coolitude finit par se craqueler...en général passées les 70 berges.
      Il semble avec disiz que les rappeurs français se crament plus vite, oh well...


  • #1194539
    le 28/05/2015 par marlon branleux
    Disiz la Peste, le Malcolm X des plateaux télé

    Rendu célèbre par « Suce mon zob », le rappeur lancé par Joey Starr fut rapidement adoubé par la gauche pour l’image qu’il véhiculait des Africains, des musulmans et des habitants de cités en général.



    La vache, j’ai 34 ans et je crois que c’est la première fois de ma vie que je viens de ressentir cette émotion nouvelle : je n’arrive pas à dire son nom, c’est un mélange de rire et de nausée.


  • #1194559

    "Même si je suis catholique de tradition, je considère les religions comme une aliénation. Je me suis opposée à lui donner une éducation religieuse stricte... J’ai eu l’impression qu’il remettait en cause ce que je lui avais transmis, comme s’il lui manquait quelque chose."

    Dixit sa mère, catholique honteuse, d’après ce qu’elle dit, et peut-être même honteuse de ce qu’elle est (une blanche, horreur !). Ce qui lui manquait c’est peut-être ce qui manque de fait à tout les métis, une identité claire et définitive (bien que certains s’en sortent excellemment ^^). Et peut-être aussi un père au passage, non ? NON ?!
    Ah...ces catholiques mous et tièdes, quelles engeances pour la France !

    Et sinon, si ma mémoire est bonne, le maladif et pestiféré a au moins eu le bon goût de s’inspirer d’un bon film pour le clip du morceau en question : Chute libre, l’histoire d’un col blanc qui ne veut plus jouer le jeu, vraiment plus !


  • Le titre du magazine "Rapelite" en dit long ! J’espère pour La Peste qu’il a saisi que l’élite c’était pas lui, et pas non plus son modèle Malcolm X...


  • #1194592

    "tu fais lire Malcolm x a un jeune des quartiers , il oublie vite soral " au contraire en lisant la biographie de malcolm x en se rapproche de soral , y’a pas mal de points en commun je trouve .

     

    • #1194694

      D’autant que Soral fait bien plus pour que la jeunesse de cité et d’ailleurs lise et se cultive, que les disiz machin truc et consort ! Je trouve ça trop drôle dans la bouche de quelqu’un grassement payé à abrutir la jeunesse


  • #1194599

    Qui écoute ce déchet de la sous-culture u$ de toute façon ?

    le pon-pon : la maman : "(...)Picarde, étudiante en lettres modernes..." troussée par un sénégalais de passage...
    Pourquoi est ce que j’ai l’impression que c’est le profil type de la "neuh-neuh" pour qui "black is beautiful" et qui écarte ses cuisses plus vite son ombre ?
    Elle doit faire la fierté de ses parents...

     

    • #1194996

      C’est parce que c’est la mode depuis le début des années 2000, pour la jeune étudiante d’avoir un enfant métis.
      Une sorte de symbiose qui se met en place entre l’étudiante sans histoire qui fait un enfant avec un noir, parce que le noir c’est le bad boy, et l’autre le sans-papier qui grâce à ça peut rester sur le territoire.


    • #1195545

      Moui, la philantropie, a fait bien des dégâts dans les civilisations je vous l’accorde. Un fléau à éradiquer urgemment.


  • #1194623

    Là je vous trouve un peu injuste et réducteur en qualifiant Malcolm X de "racialiste". Certes il l’a longtemps été en étant à la Nation mais il a ensuite cessé de l’être... C’est vrai ce fut un épisode plus court de sa vie...

     

    • #1194707
      le 28/05/2015 par The Shoavengers
      Disiz la Peste, le Malcolm X des plateaux télé

      C’est pour mettre l’accent sur l’ accusation de Dizizi. Ce monsieur n’a pas toute sa tête.


    • #1195151

      Je suis tout à fait d’accord et j’allais le dire. Réduire le parcours de Malcolm X en le qualifiant de "racialiste" occulte une bonne partie de son cheminement, en particulier vers la fin de sa vie suite à son pèlerinage à La Mecque qui lui a fait comprendre l’impasse justement de cette vision racialiste.

      C’est d’ailleurs ce qui a amorcé sa rupture progressive avec la Nation Of Islam (alors qu’il en était le prédicateur le plus talentueux qui avait ouvert le plus de mosquées à travers le pays et sorti de nombreux noirs de la drogue et de la délinquance). C’est aussi enfin, ce qui a causé sa mort, après avoir été suivi durant tout son pèlerinage par des agents de la CIA (qu’il avait repérés, il se savait menacé sur la fin de sa vie).

      Un conseil, lisez son autobiographie avec Alex Haley ou encore le film de Spike Lee qui est loin d’être mal fait.


  • #1194734

    Trois en un, le rap, le multiculturalisme, la télévision.


  • #1194744

    Disiz la Peste, franchement, tu as rien compris au combat que l’on mène, sérieusement, c’est tellement facile de cracher sur Soral, c’est pathétique : tu as le droit de pas l’aimer mais pourquoi lui cracher dessus ? Pourquoi l’insérer dans un de tes "morceaux" ? Et qu’as-tu fait pour réveiller les jeunes ? Que penses-tu du livre "Comprendre l’Empire" d’Alain Soral (c’est du sérieux ça), accessible à tous, qui est une parfaite synthèse de la gouvernance Mondiale à venir ? Pourquoi ne pas discuter avec lui, voir débattre en public avec lui (oserais-tu) ?

    - Pourquoi ne pas retenir le positif : un mec qui combat le sionisme avec sa vrai tronche !


  • #1194826
    le 28/05/2015 par bobforrester
    Disiz la Peste, le Malcolm X des plateaux télé

    bonjour

    Il faut savoir que ce malheureux musicien "victime de discrimination" est patron d une entreprise de textile à Dakar où il exploite des ouvrières, ce qu il oublie de mentionner dans ses apparitions à la TV . Est il prêt à accepter l existence d un syndicat "révolutionnaire" (sic) comme lui dans sa boite ?


  • Et surtout faut dire que disiz n’a jamais représenté les cités en effet par par sa mère il a connu les joies de la campagne, faire de l’équitation et autres hobbies vous comprendrez donc qu’il est de classe moyenne plutôt privilégié, certains autres rappeurs ne ce sont jamais caché de lui faire comprendre plutôt que les cités, souffrance et mes .....sur la commode !


  • #1194867

    La génitrice du poète fait à "Libération", journal stercoraire, une déclaration qui me surprend : catholique de "tradition", celle-ci tient, nonobstant, "toutes les religions comme des aliénations"...on m’explique ? J’ignorais que Malcolm X fut un racialiste.

     

    • #1195828
      le 30/05/2015 par bobforrester
      Disiz la Peste, le Malcolm X des plateaux télé

      aux USA à part l infime fraction communiste de la communauté afro , tout le monde voit le monde en "noirs" et "blancs" donc en termes au mieux racialistes voire racistes. Le Malcom X des débuts se montrait franchement raciste prônant une guerre des races . Il a évolué sur le tard .


  • #1194883

    Tête à claque ultime. Il apparaît dans le dernier clip de Soprano, avec Hanouna crispant de nullité en invité.


  • #1194972

    M. Soral c’est sur que vous devez déranger.... Surtout ces sionistes... Malcom x et soral c’est le mêmes combat... Et ceux qui vous disent que soral est un facho... Et bien ce sont eux les vraies fachos ou alors ils n’ont pas grand chose dans le ciboulot...

    Ps : dis au rappeur de donner tous ce qu’il gagne au plus démunis... :)


  • #1195002

    Je ne connais pas ce bonhomme et je ne tiens pas à le connaitre ,soit disant "rapeur" au titre sublime "suce mon zob" on sent la recherche artistique,moi je lui propose pour le prochain album "lèche mon cul" comme ça on aura fait le tour,et pour finir "tire la chasse "et comme ça on en parle plus .
    Pour acheter ,écouter,ce genre de zozo pseudo artiste ,faut vraiment avoir du temps à perdre.
    Les émissions à Ruquier à ne pas manquer ,toujours dans la qualité .

     

  • #1195047

    Ce cireur de chaussure incompétent oublie une chose, c’est que lorsque l’on crache sur des pompes (ici celle d’A. Soral) et bien, en frottant bien, on arrive au même résultat, si ce n’est mieux, qu’avec le cirage réservé a ses maîtres et quand je vois ce genre d’individu, révolutionnaire d’apparat, espérer qu’on lui jette quatre cacahuètes au lieu de trois pour avoir tirer sur la seule personne qui tente de les réveiller en leur parlant comme a des adultes, je trouve que Malcolm X n’a pas été compris comme il se doit. Un monde sans maître ? Vous n’y penser pas ! On ferait quoi ?


  • Je pense que vous y allez un peu fort avec Disiz. Je n’avais pas eu vent de sa sortie contre Alain Soral qui est je vous l’accorde un peu pitoyable et un peu inutile, car il se met a dos une grande partie de son public. Disiz n’est pas selon moi un mauvais bougre, et je pense qu’au fond il ne croit meme pas ce qu’il dit.
    Mais le monsieur a une femme et trois gosses a nourrir et il n’a toujours que fait de l’argent en rappant. J’avais pourtant l’impression qu’il aait cerne le pouvoir des reseaux de distribution alternatifs comme d’autres ont pu le faire, Dieudonne, Nekfeu et d’autres et qu’il n’avait plus besoin d’aller se prostituer sur les plateaux TV.
    Je conseille a ceux qui veulent avoir un autre version de son travail d’ecouter des titres plus recents comme les moyens du bord ou encore mon amour qui representent mieux son evolution, le titre suce mon zon etant a classer au rayon des erreurs de jeunesse, tout comme les emissions de tele qu’a pu faire Soral dans son jeune temps.
    Voila, je trouve que cet article fomente une animosite envers une personne qui a finalement des idees proches des notres, et qui gagnetait peut etre a chercher a nous connaitre mieux, chose qu’il ne fera jamais avec ce genre d’articles. Par ailleurs, le rap reste un media d’eveil des conscience pour une frange de la population et moyen d’expression qu’on pourrait comparer a la poesie en son temps, et qui tend a semanciper des lobbys et maisons de productions pour offrir un discours independant et cense. Donc a ne pas diaboliser et a ne pas ranger au cote des La fouine et autres instruments du systeme.

     

    • #1195228
      le 29/05/2015 par Gerard John Schaefer
      Disiz la Peste, le Malcolm X des plateaux télé

      "le rap reste un media d’eveil des conscience pour une frange de la population"

      Le rap n’est qu’une forme, tout dépend qui l’habite.
      Il est donc nul et non avenu de lui prêter des vertus ou des vocations à priori.

      Les pilous qui attendent après le rap pour s’instruire (sic) n’auraient pas même une bibliothèque dans leur ville ? ou la municipalité voisine ? Ça leur est interdit d’accès ?
      À l’époque où "Disiz" se faisait connaître avec son clip à la Falling Down, j’écoutais les rappeurs US de la région de la Baie et du Sud, ça me familiarisait avec la langue de manière récréative.
      Machiavel ou Guy Debord n’ont pas fait de rap.
      Il y a un temps pour tout.
      lol, ’faut déjà le savoir... pour ne pas en perdre.


    • #1195534

      Pas vraiment ce que l’on attend d’un "homme" qui cherche à nourrir sa femme.
      Personnellement, j’espère ne pas en avoir arriver à prostituer mon âme et mon intellect pour nourrir ma petite famille. (On le fait déjà un peu tous pour l’oligarchie économique faute d’alternative)
      Lol si Disiz la Pute est proche de nos idées, alors Soral est proche de ceux de Booba ou de Mister You.
      Ce type n’est juste qu’un pion de plus, avec lequel ses maîtres font mumuse.
      D’ailleurs plus généralement, les artistes contemporains sont bien souvent les idiots utiles du système, et les chevaliers de la propagande ambiante, nauséeuse et inlassable que nous servent les élites : féminisme, écologie, théorie du genre ...


  • Encore une farce de cité...

    Déjà le mec gagne sa vie en abrutissant les jeunes de banlieues.
    Ensuite il se prend pour un afro-ricain.
    Pour finir, c’est l’archétype même du rappeur en carton, "résistant", "indigné", parce que cette image sert à vendre, mais dans les faits il vend son cul à l’oligarchie pour une poignée de cacahuètes...

    Le rap est une immense une farce, comme beaucoup de mouvements de contreculture (toutefois piloté par les tenants de la culture de masse).
    Cela sert à récupérer l’indignation des jeunes pour leur faire joueur une "comédie révolutionnaire" et gaspiller leurs forces ; puis une fois devenus adultes ils entrent bien gentiment dans le moule, ils trouvent une place dans le système de domination.

    Voilà pourquoi ce diziz la vraie peste est un individu méprisable, car fourbe et dangereux.


  • #1195172

    Bon, ben y prend pas la bonne voie......à ce rythme là, il finira par faire de la pub pour une boisson gazeuse américaine, comme Akhénaton....


  • #1195197
    le 29/05/2015 par réveillez-vous
    Disiz la Peste, le Malcolm X des plateaux télé

    Disiz la merde..fermez le ban

    Franchement y à rien à tirer de tous ces rappeurs débilos encore pire que la variétoche...
    A côté de tous ces étrons donneurs de leçons , Stone et Charden ce sont des révolutionnaires...


  • #1195374
    le 29/05/2015 par Enricomachiasse
    Disiz la Peste, le Malcolm X des plateaux télé

    Malcom x..Un peu physiquement mais ça s’ arrête là Malcolm il chantait pas déjà et il avait 1000 fois plus de charisme et de tchatche sans compter qu’il avait la nation of islam et le fbi sur son q..alors la comparaison..

     

    • #1195527

      Oui "this is la pute" n’a absolument aucun talent, il finira comme tous les petits joujoux du système, c’est à dire bien au fond du grenier, pendant que ceux qu’il prétend défendre, resteront dans les chiottes.


  • Bonjour,

    Que veut dire "cistra" ?

     

  • #1195498
    le 29/05/2015 par Soldat du Christ...
    Disiz la Peste, le Malcolm X des plateaux télé

    https://www.youtube.com/watch?v=sbM...




    Tu veux des textes autres que je suis toujours dernier....pauvre Charlie...
    « Je suis Catholique français.... »


  • #1195521

    mais aussi « son rapport aux femmes ».




    Peux tu nous décrire le rapport de Soral d’avec les femmes Disiz ? Et éventuellement ce que tu attends de Soral sur le rapport par rapport aux femmes. La laisser porter la culotte ?

    Tu m’étonnes que sa femme a divorcé de cet individu ... Décidément Disiz qui parle de rapport aux femmes, l’hôpital qui se fout de la charité tout ça ;) ...

    Pauvre collabo va !


  • #1195595

    Ce Diziz sait tout à fait dans quel milieu il evolut ainsi que les règles pour garder son gagne pain dans le "rap game" puisque dans un de ses morceaux du nom de "zoo" il a dit clairement que, je cite : "Le rap n’est qu’une banane donné aux singes par le gardien du zoo" .
    Il sait donc clairement qui sont les gardiens du zoo ;)

     

  • #1195674

    La video de Malcolm résume tout à la perfection.

    Il n’y a pas de meilleur argumentaire.


  • #1195678
    le 30/05/2015 par Etienne de la martinique
    Disiz la Peste, le Malcolm X des plateaux télé

    J’adore la rhétorique de Malcolm X : que des vendus au shoabiz comme disiz la peste s’en revendique est une insulte.

    SVP : continuez à relayer l’excellent Farrakhan que vous m’avez fait conaitre il n’y a pas si longtemps mais qui est trop absent de votre site actuellement.

    Bravo pour votre travail.


  • #1195690

    A la fin de la vidéo, Malcom X disait : "I’m a field negro...". Pour ce qui est de l’exemple du "house negro" vous en avez un dans le titre de l’article...


  • #1195693

    comment détruire du sédentaire avec bonne conscience .


  • #1195787
    le 30/05/2015 par samykabyle92
    Disiz la Peste, le Malcolm X des plateaux télé

    En même temps quand on ne vend plus de disque et n interresse plus personne et qu on ne veut pas travailler a l usine ,faut bien donner son c...au système !
    Joey star fait des petits je vois !!!


  • #1195792

    C’est pas çe "rappeur" le fautif ,mais celui qui a acheté son disque ,c’est très inquiétant pour le Q.I dù francais.


  • #1195814

    Beaucoup trop de commentaires pour des petites bagarres télévisuelles. Un ou deux suffirait non ? On sait bien Diziz machin, suce mon zob, etc.... En, revanche l’article sur la Commune de paris aurait pu produire beaucoup plus de commentaires enrichissants, c’est dommage. Merci ER pour ces articles divers et variés.


  • #1195847

    Les années 60’ et ses leaders charismatiques noirs croyaient-ils réellement en la capacité de leurs congénères à sortir de l’oppression en recouvrant leur dignité ?
    Ils ont en tout cas suggéré l’islam en tant que système de valeurs original pour les y aider.
    Pour le reste difficile d’avoir des certitudes.


  • #1196458
    le 30/05/2015 par fck weaselry
    Disiz la Peste, le Malcolm X des plateaux télé

    Un métis, une métisse, soyez sérieux deux secondes ...


  • #1196498
    le 30/05/2015 par lesmaîtresdumystère
    Disiz la Peste, le Malcolm X des plateaux télé

    Encore l’archétype du collabo au service du pouvoir. Il a choisi son camp.


  • #1197305

    Personne n’a le monopole du bon gout et Disiz est un artiste accompli qui sors son 10ème album cette année... J’aime beaucoup ces textes et je trouve facile de descendre quelqu’un juste parcequ’il ne suit pas la voix dissidente à la Soral ou Dieudo. Pas d’accord.

     

    • #1197776

      Y a une différence entre ne pas suivre une personne et casser du sucre dans le dos de cette personne. Surtout quand on sait à quel point beaucoup s’en donnent à coeur joie. C’est facile de taper sur quelqu’un qui est constamment dénigré par les curés de la culture dominante, diabolisés, agressés, poursuit judiciairement, trollé dans son propre site.
      Qu’il essaie de taper sur une personne comme Audrey Pulvar par exemple ... Ah mais ouais, ce pauvre cassos ne tape pas les filles :/


  • Afficher les commentaires suivants