Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Dix ans de prison pour le spécialiste du faux Bourgogne

Un homme d’affaires indonésien considéré naguère comme un des cinq plus grands collectionneurs de vins a été condamné à dix ans de prison par un tribunal fédéral de Manhattan.

Ce dernier l’a reconnu coupable d’avoir vendu des contrefaçons de vins de Bourgogne.

Rudy Kurniawan, 37 ans, a été condamné en outre à rembourser 28,4 millions de dollars (25,7 millions de francs) les acheteurs qu’il a trompés entre 2004 et 2012.

Le juge Richard Berman a déclaré jeudi qu’il espère que la lourdeur du verdict aura un effet dissuasif sur les faussaires.

L’accusation avait requis une peine de 12 à 14 ans de prison pour le prévenu. Ce dernier était en détention préventive depuis 29 mois.

"Sa cave magique, c’est là que Rudy Kurniawan disait dénicher sans fin les vins rares qu’il a vendus pendant des années. Il n’y avait qu’un problème : il n’y a jamais eu de magie dans cette cave, seulement des mensonges", a dit lors du procès le procureur adjoint Joseph Facciponti.

En fait de vins d’exception, les procureurs ont établi que M. Kurniawan assemblait et fabriquait des vins de qualité inférieure qu’il mettait ensuite en bouteille et revendait sous de fausses étiquettes prestigieuses. Les clients étaient trompés par les apparences.

Accord à l’amiable

Le vent a tourné en 2008 lorsque le faussaire a tenté de vendre aux enchères à New York un lot d’au moins 84 bouteilles présentées comme des crus prestigieux du Domaine Ponsot en Côte d’Or (France). Mais une de ces bouteilles était datée de 1929, alors que les premières bouteilles du domaine remontent à 1934.

Alerté par un oenologue averti, le propriétaire du domaine français avait fait le voyage et réussi à stopper la vente. Le milliardaire William Koch figure parmi les victimes du faussaire. Il a négocié avec lui un accord à l’amiable contre trois millions de dollars.

Voir aussi, sur E&R :

Rosé de Bourgogne : un produit rare proposé par Sanguisterrae

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.


  • Les clients étaient trompés par les apparences.



    Preuve qu’une grande partie des spécialistes sont bien faciles à tromper, preuve que l’œnologie c’est surtout du vent.


  • Pourtant, la Cuvée Anachronisme 1929 du Domaine Ponsot, c’est quelque chose il parait !


  • 29 mois de détention préventive ?? Il n’y a pas quelque chose de choquant ?? dés lors que des violeurs sont relâchés au bout de 12 mois, écopent de moins de 24 mois ferme.

    L’escroquerie est sévèrement puni dés lors que vous ne faites pas parti de la communauté organisée. (pas que ce monsieur ne le mérite pas mais tant d’autres personnes méritent bien plus qu’ils n’ont eu.)


  • Il y a déjà bien des ans Michel Pollac avait organisé une dégustation à l’aveugle dans son émission de télé : résultat le vin préféré des sommeliers dégustateurs valait l’équivalent... d’un euro la bouteille, et certains "grands crus prestigieux" se retrouvaient relégués au fond de leur classement...


  • #928861

    N’importe quel chimiste peut vous fabriquer, sans utiliser un millimètre cube de jus de raisin, "un grand cru classé, long en bouche (!), avec de subtils aromes de fraise des bois" ...

     

    • Si tu veux dire par là que le vin est aujourd’hui devenu une merde commerciale plus ou moins standardisé fait pour séduire une nouvelle clientèle qui n’a pas la culture du vin et qui est majoritairement incapable d’apprécier un vin authentique tu n’as pas tort...toutefois ton chimiste ne pourra pas me tromper avec sa mixture ! On ne peut pas reproduire artificiellement du vin à moins de faire du vin ! Par ailleurs si en théorie on pourrait reproduire molécule par molécule toute la complexité d’un vin dans les fait une telle entreprise serait tellement coûteuse qu’il vaut mieux encore utiliser du raisin et le vinifier...c’est comme la vanilline et la vraie vanille, ou bien l’arôme artificielle de banane et une vraie banane...le consommateur dégénéré occidental moyen ne fait pas la différence, le gourmet lui on le ne trompe pas car outre le composé essentiel responsable de l’arôme d’un aliment il y a tout une autre multitude de molécules qui interagissent pour former quelque chose de complexe et subtiles dépassant le goût de la vanilline si nous parlons de la vanille par exemple...


    • Pas n’importe quel chimiste, demande donc à Hervé This (chercheur INRA bien connu et "inventeur" de la cuisine moléculaire)...


    • Je demande à voir...Mais "n’importe quel chimiste" peut faire croire au premier idiot venu qu’il peut fabriquer du vin sans raisin et ça s’arrete là !


    • absolument il y a une trentaines d’année un scandale fit la une des journaux en France "du faux bordeaux sans une goute de vins" et certains experts s’étaient fait avoir acides gras tanins colorant et arômes je ne suis ni chimiste ni œnologue mais c’est un fait divers dont je souviens et que je ressort très souvent aux soit disant grands connaisseurs du dimanche


    • Cela fait penser à l’arnaque des miels...


  • 10 ans de zozon ! Il paie cher pour avoir enculé des milliardaires dégénérés !

     

  • 10 ans de prison pour avoir vendu de la piquette. Eh ben, il aurait mieux fait de violer quelqu’un ou d’être banquier.


  • Le vin, c’est l’eau potable des Français.


  • A Angeles city (Philippines) sur la table de certains restaurants, se balade un vin rouge imbuvable fabriqué par la famille "Bordeau" (sans x) et proposé à 30 euros la bouteille... probablement chinois... A quand 10 ans de taule à la Chine... ?


  • OUAI bon le gars a essayé d’entourlouper deux trois zozo . Plus que de se lamenter sur le sort de cet imposteur , cet article est interessant car pour moi il met effecivement en avant cette réalité qui veut que des trous du cul sont prêt a debourser des sommes pour un produit dont ils méconnaissent surement tout ! Tout ça pour pouvoir impressionner les invités de la table et esperer fourrer l’une des probables putes à jupe conviées au repas ( qui dans le pire des scénario , est la femme de son ami d’enfance, voir la fille de ce dernier )

    La connaissance du terroir est irremplaçable


  • #930717
    le 11/08/2014 par Albionis delenda est
    Dix ans de prison pour le spécialiste du faux Bourgogne

    À propos, c’est quoi ces nouveaux vins déferlant sur le marché et nommés AOP Appellation d’Origine Protégée ?


Afficher les commentaires suivants