Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Ossétie/Abkhazie : 6 ans après, Medvedev évoque sa décision difficile

Il y a six ans Moscou a reconnu la souveraineté de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie, la communauté internationale "a fait preuve de sagesse et de force pour comprendre la Russie", et depuis, la paix règne dans ces deux républiques, rappelle vendredi le premier ministre russe Dmitri Medvedev.

"À l’époque, j’ai pris l’une des plus difficiles décisions de ma vie, annonçant le lancement d’une opération visant à contraindre la Géorgie à la paix. Aujourd’hui, tous nous constatons que c’était la seule bonne décision", a écrit le chef du gouvernement sur sa page Facebook.

Et d’ajouter que l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie avaient été reconnues par Moscou, ce qui avait aggravé les relations entre la Russie et l’Occident.

"La communauté internationale a toutefois fait preuve de sagesse et de force et a compris la Russie, en respectant notre position. Comme résultat, depuis déjà six ans, la paix règne en Abkhazie et en Ossétie du Sud", a conclu M.Medvedev.

Le 8 août 2008, la Géorgie a lancé une offensive militaire contre l’Ossétie du Sud, détruisant la capitale sud-ossète Tskhinvali. La Russie est alors intervenue dans le conflit et a contraint la Géorgie à la paix avant de reconnaître l’indépendance de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie, autre ancienne autonomie géorgienne.

Depuis lors, Tbilissi considère ces provinces comme des "territoires occupés par la Russie".

Voir aussi, sur E&R :

Président ou Premier ministre, l’action de Vladimir Poutine pour redresser son pays :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

2 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Seulement l’Ossétie et l’Abkhazie sont de petits territoires comparés à l’Ukraine . Il est possible qu’en ce qui concerne l’Ukraine russophone, Poutine, au lieu de s’endormir dans les délices de Sotchi, aurait peut-être du réagir beaucoup plus vite, mettre KO l’adversaire avant qu’il ne s’organise avec l’Otan etc... Il a trop tergiversé et il semble que l’Ukraine russophone soit perdue pour la Russie .


  • Les chefs d’État écrivent leurs pensées du jour sur Facebook, maintenant ? Quelle époque...