Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Duplicité ! Goldnadel déplore le fait que Ryssen se "retrouve en prison", alors que c’est lui qui l’y envoie !

Goldnadel soutient la liberté d’expression
comme la corde soutient le pendu !

« J’ai le plus grand mépris pour M. Ryssen qui me le rend bien. Mais en matière de délit d’expression, rien ne justifie que l’on se retrouve en prison. Mais nous ne sommes pas dans un système à l’américaine où l’on peut tout dire. Nous sommes dans un système à l’Européenne où la liberté d’expression est encadrée par des règles. »

Interrogé par Breizh-info à propos de la liberté d’expression et de l’incarcération d’Hervé Ryssen, l’avocat et militant franco-israélien Gilles-William Goldnadel, grand manitou du national-sionisme en France, a plus que jamais démontré l’étendue de sa duplicité.

 

Qualifié par le passé de « harceleur juridique » par Dominique Vidal et de « propagandiste de l’État-ghetto » par Luc Rosenzweig, le grand défenseur de la liberté d’expression (israélienne) Gilles-William Goldnadel a poursuivi et fait condamner (par le biais de son association Avocats sans frontières, de la LICRA, de l’association France-Israël ou du Congrès juif européen) des dizaines de personnalités depuis 1985 :

- Siné
- Roger Garaudy
- Jean-Marie Cavada
- Daniel Mermet
- Éric Hazan
- Edgar Morin
- Dieudonné
- Zéon
- Robert Faurisson
- Alain Soral
- Jérôme Bourbon
- Henry de Lesquen
- Jean-Marie Le Pen
- Hervé Ryssen

 

C’est donc dans le cadre de son « engagement contre l’antisémitisme » que Gilles-William Goldnadel, devant lequel se prosternent des soi-disant patriotes, a fait condamner Hervé Ryssen à six mois d’emprisonnement en octobre 2017 et un an d’emprisonnement en juin 2018. Peines cumulées pour lesquelles est tombé Hervé Ryssen le 17 septembre 2020.

Pilpoul et chutzpah : Gilles-William Goldnadel ne soutient en rien la liberté d’expression d’Hervé Ryssen, il a contribué à l’envoyer en prison !

 

Important : message d’Hervé Ryssen

 

Hervé RYSSEN a été incarcéré à la prison de Fleury-Mérogis le vendredi 18 septembre 2020 en soirée afin d’y purger une peine de 19 mois d’emprisonnement. Il sera extrait de sa cellule le 2 décembre 2020 pour un nouveau procès qui se tiendra à partir de 13h30 à la 17e chambre correctionnelle de Paris, au tribunal de la porte de Clichy. Il espère que vous serez là pour le soutenir moralement.

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

57 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants