Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Durcissement sécuritaire en période insurrectionnelle : les mesures du Petit Dictateur

Emmanuel Macron veut « tout remettre à plat ». Mardi 14 septembre, le président de la République a clos le Beauvau de la sécurité, lancé en février. L’occasion d’annoncer de grandes réformes pour les policiers et les gendarmes, de la simplification des procédures au déploiement de caméras piétons en passant par la transparence de l’IGPN. Voici ce qu’il faut retenir des principales mesures.

Dans ce Beauvau de la sécurité, il faut comprendre qu’il s’agit de la sécurité des élites, pas du peuple français. Quand on a compris ça, on a tout compris. Néanmoins, nous allons commenter succinctement le contenu proposé par France Info, en nous focalisant sur les non-dits de cette « réforme » de la sécurité.

 

 

Le discours complet du Petit Dictateur impopulaire :

 

Une instance de contrôle parlementaire des forces de l’ordre sera créée
« Quand il y a des fautes, elles doivent être sanctionnées », a affirmé Emmanuel Macron. La refonte des organismes de contrôle des forces de l’ordre figurait parmi les annonces très attendues. Le président de la République a expliqué que les rapports de l’IGPN, la police des polices, et de l’IGGN, son équivalent pour la gendarmerie, seront désormais rendus publics. En outre, « une instance de contrôle des forces de l’ordre sera créée pour évaluer les forces de l’ordre, sur le modèle de la délégation parlementaire aux renseignements », a annoncé le chef de l’État, « pour procéder à l’évaluation de leur action ».

On a vu avec les Gilets jaunes ce que valait l’IGPN d’un point de vue de la justice : rien. Donc rien à attendre d’une IGPN de l’IGPN, c’est juste une couche de plus dans le mille-feuille administratif français qui nous coûte cher à nous, les Français qui bossent.

Il sera possible de déposer une plainte en ligne en 2023
Le chef de l’État entend également mieux prendre en charge les victimes. Et cela passe par une simplification des démarches, avec une petite révolution à la clé. « Je souhaite que la plainte en ligne soit mise en œuvre dès 2023 », a annoncé Emmanuel Macron. Aujourd’hui, seule une pré-plainte peut être déposée sur Internet. Un suivi de ces plaintes doit aussi être mis en place, via la nomination de référents parmi les forces de l’ordre pour suivre leur évolution. « Des applications numériques devront être mises en place » pour que chaque citoyen puisse suivre la procédure.

Les plaintes en lignes nous rappellent étrangement 1940 : on sent que l’Intérieur, devenu une véritable Kommandantur antifrançaise, va crouler sous les mails de délation en forme de plaintes. « Y a mon voisin qui met pas le masque », « le mec du 6e a dit que Macron était un enc... », « la famille Gauthier est pas vaccinée, c’est du sûr, ils s’en vantent ces pourris », « Momo deale du shit trop coupé », « Dupond est une grosse merde à sale gueule », « le juif du 2e s’est fait piquer à côté », « Mon collègue prof de français Thierry C. a dit que Schiappa était une connasse »...

Les amendes pénales forfaitaires vont être davantage utilisées
Les amendes forfaitaires vont être de plus en plus nombreuses. Emmanuel Macron a déclaré qu’il voulait élargir cette sanction pénale prononcée par un policier ou un gendarme, en dehors d’un procès, en cas de constatation d’une infraction. « Dès ce mois d’octobre », ces amendes pourront être appliquées pour « l’occupation illicite de certains terrains par des gens du voyage » ainsi que pour « l’occupation illicite de halls d’immeubles », selon le chef de l’État. Emmanuel Macron s’est félicité que 100 000 amendes forfaitaires aient déjà été dressées depuis le 1er septembre 2020 pour consommation de stupéfiants.

Les amendes pour occupation illicite de halls d’immeubles, ça vise clairement les racailles et les dealers, une des dernières activités économiques qui fait ternir les ghettos. On a donc des bonnes petites émeutes sarkoziennes à prévoir. Ça tombe bien, Macron zemmourise sa politique, ça va finir dans les ronces. Mais pour ça, un attentat islamo-racaille avant les élections serait du meilleur effet. On dit ça, on dit rien, les gars des services !

Les procédures pénales seront simplifiées
Emmanuel Macron veut libérer du temps et de l’énergie aux forces de l’ordre et à la justice. Et pour cela, il souhaite simplifier les procédures pénales. Il a donc demandé au garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti « de procéder à un moyen concret de simplifier nos procédures pénales » d’ici à trois mois. Pour ce faire, Emmanuel Macron a listé plusieurs pistes : « Une simplification drastique des cadres d’enquête, la généralisation des PV de synthèse pour les petits délits et l’utilisation de nouveaux moyens offerts aux enquêteurs pour permettre d’éviter les saisines parfois longues d’entretiens qui peuvent être filmés. »

Quant à la simplification du code de procédure pénale, un bébé refilé au garde des Sceaux, le protecteur des pédos et des voyous, là aussi il faut s’attendre à une justice encore plus expéditive pour les résistants. Toujours bien faire la différence entre les politiques et les « droit commun »...

Les caméras-piétons vont être déployées rapidement
Le chef de l’État a entendu les doléances des forces de l’ordre concernant les caméras-piétons « qui permettent d’éviter tout dérapage des interpellés ». Quelque 15 000 caméras sont déjà déployées sur le terrain, 15 000 autres doivent être envoyées aux forces de l’ordre. Elles « sont bonnes pour prévenir des violences, mais aussi dans la suite judiciaire. (...) Je vous confirme le déploiement d’une caméra-piéton par patrouille, c’est une véritable révolution », s’est félicité Emmanuel Macron. Le président a fixé comme objectif d’avoir une caméra par fonctionnaire de police d’ici à 2023 et souhaite dans le même temps le déploiement des caméras embarquées dans les véhicules.

On a vu le résultat à Nice ! Un gouffre budgétaire pour des sociétés privées, plus de PV pour les habitants, et une délinquance qui s’adapte aux angles morts. Et des caméras-piétons, ça veut tout simplement dire que les manifestants ou les quidams seront filmés, fichés, avec le consentement de la loi. Et ça n’empêchera pas les tabassages et les gazages, puisqu’un policier a le droit de se défendre contre la violence des manifestants, même quand il s’agit de familles, avec femmes et enfants, comme en 2013 à Paris.

Le reste, c’est une augmentation de 1,5 milliard pour l’Intérieur (le flic de base n’en verra pas la couleur), plus de policiers et gendarmes sur le terrain (pour mettre des amendes), une formation allongée pour les gardiens de la paix (aller plus longtemps à l’école avant cela semble être une option moins coûteuse), et le clou des annonces, le nouvel uniforme !

Les policiers porteront bientôt un nouvel uniforme
Les policiers auront un nouvel uniforme dès le premier trimestre 2022. Des écoles de mode et de design ont été invitées à proposer une modernisation de la tenue des policiers. La nouvelle version, déjà choisie, sera fabriquée en France et composée d’un polo et d’un calot, au lieu de la casquette dont les policiers disposent actuellement. Cela fait partie "de la considération que nous vous devons", a affirmé Emmanuel Macron.

Une tenue rose signée Gaultier avec le logo Black Lives Matter dessus ?

 

Voilà à quoi va servir le Beauvau de Macron

 

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

83 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • - François Sureau, avocat et écrivain "Mais dans quel État vit-on, où le gouvernement considère que son propre peuple est un adversaire de type militaire ?" Bravo à cet académicien, merci de bien nommer les choses !
    https://twitter.com/i/status/143764...
    - La France un pays de collabos ! Voici une annonce d’une société qui recrute des balances pour espionner les restaurants, magasins, parc de loisirs, hôpitaux ... s’ils demandent bien le pass. On peut voir "sur Nice et ses environs".
    https://twitter.com/i/status/143765...

     

    Répondre à ce message

  • #2808756

    BHL avait le droit aux tartes à la crème.
    Est ce que Macron aura l’honneur
    d’avoir une tarte au KKtov en guise de
    remerciement de sa sollicitude envers
    son peuple bien aimé.

     

    Répondre à ce message

    • Parmi les brasseries les plus Nouvel Ordre Mondial compatibles connues pour y accueillir des "écrivains" bien pensant sur le boulevard St Germain à Paris, il en existe qui ont recruté des agent(e)s très propres sur e(lles)ux pour vérifier chaque passe-sanitaire à l’entrée, et qui ont poussé le zèle jusqu’à mettre en place une ceinture de protection pour isoler leurs riches et cosmopolites clients de la plèbe alentour potentiellement pas "vaccinée", horreur des horreurs.
      Pour ma part, je serai contrit d’apprendre un jour que quelques CACATOVS bien ciblés les ai éclaboussés, eux, leurs breuvages hors de prix et les bijoux des très chères jeunes femmes les accompagnant par amour, uniquement par amour bien sur...

       
  • Excellente idée la plainte en ligne !
    Maintenant, et s’il n’y pas constitution de partie civile, et ça coute 500€, les flics n’auront plus à jeter le papier et vider la poubelle de bureau toutes les 20 minutes dans les containers à déchets (surtout en hiver, ça caille dehors), ils auront juste à cliquer sur "corbeille".

    En plus c’est écolo, plus de papier, progressiste.

    Ceci dit, vu le niveau des OPJ locaux par délégation (ils le sont pratiquement tous, ça fait des économies de salaires de cadres) qui se prennent pour des lieutenants ou commandants de SDPJ ou de SRPJ, s’agirait de pas jeter par inadvertance la plainte d’une femme de ministre parce que y’a un clodo qui fait la manche devant son Franprix (je ne pense à personne, comprenez bien).

    Selon que...

     

    Répondre à ce message

  • Tout régime autoritaire ou dictatorial a besoin de chouchouter ses forces de répression, surtout avant les élections, car seule sa "milice" lui permet de se maintenir au pouvoir. L’Histoire se répète mais les citoyens ont la mémoire courte !

     

    Répondre à ce message

  • le mec il se rend pas compte que dans 6 mois il degage ? tout ce qu’il va lancer maintenant sera annulé...rien de sera fait comme il veut il brasse de l’air c’est tout

     

    Répondre à ce message

    • @dav

      Non, tout ce que fait le Coucou-LGBT+ de l’Elysée sera maintenu et même dépassé !
      C’est de ne rien comprendre aux faits que de penser que les élections 2022 ne seront pas truquées !

      La seule option de reprendre le pouvoir se fera sans les urnes... avec les burnes, comme le dit Alain de loin !

       
  • Ce rafiot prend l’eau, l’équipage jette tout ce qu’il peut par dessus bord pour essayer si possible de flotter jusqu’en vue de la côte. Les rats voudraient quitter cette coque de noix pourrie dérivant à tous les vents en emportant leurs morceaux de fromage. Seulement voilà...Ils sont cernés. A chacun selon son dû. Ils ont tellement déliré que leurs innombrables victimes n’ont plus qu’à les regarder s’enfoncer d’eux-mêmes dans leur propre cloaque .

     

    Répondre à ce message

  • On peut conspuer les FDO pour leur obéissance... et après ? Quel résultat ?

    Les gens qui vont devant l’ARS ont ils les employés de l’ARS en face ? Non, ils ne trouveront que flics, répression et division !
    Ca fait des siècles que la populasse agit sans tactique, pour le plus grand bonheur des tyrans-éleveurs qui savent comment gérer du bétail.

    Avec un peu de courage individuel ou micro-collectif, on peut aussi aller dans les commissariats et les gendarmeries, parler de citoyen à citoyen assermenté, pour comprendre, convaincre et créer du lien entre les pauvres en bleu et les pauvres en jaune.

    Elucubrations d’idéalistes ? Non, c’est ce que nous faisons ici et ça marche.

     

    Répondre à ce message

    • On peut conspuer les FDO pour leur obéissance... et après ? Quel résultat ?

      je me permets de vous soumettre cette modeste liste non exhaustive :
      un mort, C Chouviat, quelques dizaines de mutilés a vie, quelques dizaines de milliers de rivotrilisés, quelques centaines de milliers interdits d’hôpitaux, quelques millions d’inoculés, soixante millions de personnes interdites d’accès a des traitements efficients, et cela pour quelques centaines d’euros en plus chaque années, acquis pour bons services rendus

      et la aussi, ça marche, c’est en marche

      d’ailleurs, comment remédier à l’incohérence principale qui subsiste actuellement ?
      doit t on les convaincre, de citoyen non assermenté et obligé à citoyen assermenté mais dispensé, de de faire inoculer pour avoir un pass, car ils demeurent en droit de chercher et de verbaliser ceux qui sont en défaut de pouvoir le présenter tout en restant eux même dispensés de son caractère obligatoire ...

       
  • Juste un exemple du niveau "d’intelligence" des flics. Il y a de cela 2 semaines, je vais aux urgences suite à un une chute dans une rivière et une suspicion de fracture au poignet droit.
    Après un désaccord avec une aide soignante qui s’envenime, celle-ci appelle des flics qui se trouvaient être dans l’hôpital (? ???). Arrive une jeune policière plutôt sympa et compréhensive, même si elle me fait le coup de la pleurniche que je ne la respecte pas du fait de son âge et de son sexe. Déjà ça en dit long sur le niveau de réflexion....
    Et là l’apothéose : se pointe ensuite un type d’une quarantaine d’années, sourcils foncés, poings serrés, voulant jouer au cow-boy. le gars commence à me parler de gentils et de méchants, niveau vocabulaire réflexion, élocution dignes d’un enfant de 8 ans.
    j’ai adoré son regard quand je lui ai demandé comment il pouvait cautionné ce système, le temps qu’il essaie de se souvenir ce que cela voulait dire.
    Cela ne fait que confirmer l’impression eue lors d’une formation pro à Lardenne en banlieue toulousaine avec une école de flics juste à côté. Je pense que la plupart d’entre eux savent à peine lire et écrire.
    J’ai bien l’impression que lorsqu"on est un ab...ti fini, et bien on fait ce métier, qui comme dirait Poutine, fait partie des plus vieux métiers du monde avec un autre.

     

    Répondre à ce message

  • #2809340

    Tout simplifier...
    Dans pas longtemps les gens verront les effets secondaires des vaccins sur leurs proches,certains ne regarderons même plus si en face c’est un condés ou un guignolitique,ça va péter des bouches direct !!,alors ils se préparent a mater la rébellion comme ils se doit mais ils vont se ramassées sévère.
    Je croise les doigts pour que ça arrive et VIIIITTEE !!

     

    Répondre à ce message

  • En marche...vers le stalag...merci qui ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents