Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Élections américaines 2020 : la réalité dévastatrice de l’audit en Arizona

L’auteur : Bernard B. Kerik a été le 40e commissaire de police du département de police de la ville de New York et est un auteur à succès du New York Times.

 

Une traduction E&R.

 

Depuis le début, les démocrates et les grands médias ont dénoncé de manière agressive l’audit des élections dans le comté de Maricopa, en Arizona.

Au début, je ne comprenais pas pourquoi.

Je pensais que c’était parce qu’ils avaient peur des résultats, mais je crois maintenant que c’est quelque chose de bien pire.

Les démocrates n’ont pas « seulement » peur du résultat, mais ils ont peur que les résultats de l’audit soient irréfutables et irrécusables. Ils savent que leurs efforts pour discréditer le processus d’audit en Arizona ne résisteront pas à un examen approfondi et voici pourquoi.

L’audit de l’Arizona est mené de manière impeccable, en utilisant des procédures de sécurité et de surveillance dont l’efficacité est avérée depuis longtemps.

Dire que j’ai été impressionné après avoir vu le processus d’audit par moi-même serait un euphémisme. J’ai passé des décennies à travailler dans le domaine de la sécurité et de l’application de la loi aux plus hauts niveaux, et c’est exactement le niveau de conscience et d’attention aux détails que j’exigerais pour une enquête sensible ou très médiatisée.

Ils n’essaient pas de réinventer la roue ; ils utilisent les mêmes méthodes que les casinos utilisent depuis des décennies pour attraper les tricheurs.

Il est de notoriété publique que les casinos sont exceptionnellement doués pour attraper les tricheurs, et si quelqu’un essaie de s’en tirer pendant l’audit en Arizona, il a aussi peu de chances de s’en sortir.

Avant même qu’une personne puisse entrer dans les locaux, son nom doit figurer sur une liste pré-approuvée. Après s’être frayée un chemin dans un dédale de couloirs, elle arrive à un poste de contrôle de sécurité où son identité est vérifiée.

À partir de ce moment-là, les visiteurs sont escortés en permanence par le personnel de l’audit.

Après avoir été informés, les visiteurs doivent renoncer aux téléphones portables, aux appareils photo et à tout instrument d’écriture qu’ils pourraient porter sur eux avant de pouvoir être escortés jusqu’à la salle d’audit. C’est pourquoi les affirmations des démocrates selon lesquelles ils auraient vu des auditeurs brandir des stylos bleus et noirs sont si peu plausibles.

Sur le sol du stade, l’audit se déroule en plusieurs étapes, chacune d’entre elles se déroulant dans une zone désignée. Les tables de chaque section sont codées par couleur, et les travailleurs portent des chemises aux couleurs correspondantes, ce qui permet à quiconque de repérer facilement si quelqu’un s’écarte de la zone qui lui est assignée.

Chaque table fait l’objet d’une surveillance et d’un contrôle, le tout étant diffusé en direct et visible par le grand public.

Tout comme dans un casino, où les surveillants de salle contrôlent une section relativement petite de tables, il y a un superviseur d’audit responsable de groupes de deux ou trois tables. En cas de problème ou d’anomalie, même légère, le superviseur intervient immédiatement.

Tout comme les casinos utilisent des caméras haute résolution au plafond pour surveiller chaque table, les auditeurs de l’Arizona travaillent sous la surveillance de caméras ultramodernes placées directement au-dessus de chaque table.

Chaque bulletin examiné par les auditeurs passe par des étapes distinctes, en commençant par un simple comptage. Un par un, les bulletins sont placés sur des supports rotatifs au milieu de chaque table, et chacun d’entre eux est vu et compté par trois personnes différentes, dont les décomptes indépendants doivent concorder. Chaque lot compte 50 bulletins, et une fois qu’ils ont tous été comptés, ils sont mis dans une boîte, scellés et marqués du nom de chaque compteur, un peu comme une étiquette de preuve.

La boîte est ensuite placée dans une cage fermée à clé jusqu’à ce qu’elle soit prête à être examinée au poste suivant.

Ensuite, les bulletins sont examinés par imagerie numérique, à une résolution tellement élevée que c’est presque mieux que d’examiner le bulletin lui-même, car vous pouvez zoomer sans perdre la résolution.

Lors de ma visite, l’un des auditeurs m’a montré l’exemple d’un bulletin de vote considéré comme suspect parce que chaque ovale était parfaitement rempli, sans la moindre marque perdue - ce qui serait facile à réaliser par une machine, mais presque impossible à faire à la main.

Après avoir été scannés, les bulletins sont remis dans leur boîte, une mise à jour du tableau est jointe et la boîte est envoyée dans une autre cage. À partir de ce moment-là, les bulletins sont gardés sous clé, avec une surveillance vidéo 24h/24 et 7j/7.

Si chaque État effectuait un audit comme celui-ci après chaque élection, la confiance du public dans notre démocratie serait absolue et inébranlable.

Le processus d’audit utilisé en Arizona est précis, intègre et responsable, et il est impossible de tricher car tout est filmé.

Maintenant que j’ai vu le processus de mes propres yeux, je comprends enfin pourquoi les démocrates sont si animés et inquiets.

Ils savent que si quelque chose d’inapproprié s’est produit lors des élections de 2020, cet audit le détectera – et ils savent aussi qu’ils n’ont aucun espoir de réfuter les irrégularités que cet audit révélera.

 

– / –

 

Toutes les caméras peuvent être visionnées en direct à tout moment sur le site dédié à l’audit des élections américaines du Comté de Maricopa qui représente environ 60 % de l’électorat de l’État d’Arizona : AZ Audit

 






Alerter

45 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Je suis cet audit via le Podcast de Steve Bannon War Room.

    Ce qui se passe à Maricopa County est passionnant et très bien décrit dans l’article.

    L’audit a démarré le 23 Avril dernier car il aura fallu 6 mois et une dizaine de recours en justice pour que plus de 2.000.000 de bulletins soient fournis aux auditeurs.

    L’audit touche maintenant à sa fin et vendredi dernier, le ministre de la justice (DOJ) du régime de Biden, Merrick Garland, a déclaré ouvertement la guerre à cet audit et à tous ceux qui pourraient suivre, menaçant de poursuites criminelles ceux qui y participent, carrément !
    Ce à quoi la sénatrice Wendy Rogers a répondu : "Vous ne toucherez pas aux bulletins de vote de l’Arizona sauf si vous voulez finir en prison !"

    Il faut savoir que des sénateurs d’autres états, dont la Pennsylvanie où la fraude a été la plus massive, sont venus se renseigner sur place afin d’apprendre comment l’audit était effectué afin de le reproduire chez eux.

    C’est super chaud, et cela prouve que les Démocrates sont en mode panique totale car les élections sont une compétence des états locaux, pas de l’état fédéral.

     

    Répondre à ce message

    • Adepte de Zacharias Frankel (judaïsme réconcilié avec la modernité), Garland, en tant que procureur, joue un rôle central dans les affaires de l’attentat d’Oklahoma City et de Unabomber.
      Obama voulait en faire un juge de la cour suprême, mais le sénat refusa.
      "les élections sont une compétence des états locaux, pas de l’état fédéral.".
      Ceci me rappelle que les élections sont une compétence de l’Etat français, pas de l’UE.
      Serait-il possible d’organiser des élections surveillées sur le mode Maricopa County ? Un dépouillement rigoureux, des tables de couleur, trois personnes par bulletin, résultats concordants et scellés à toutes les étapes, et pas de tripatouillage au ministère de l’Intérieur, avec les votes de l’étranger, brouillant les pistes, invérifiables ? Bulletin papier uniquement, ou électronique hyper-sécurisé.
      En Europe les G7 n’ont pas l’air tranquilles.
      L’affaire de Tain montre qu’E. Macron n’est pas vraiment soutenu par les Français, du moins ceux qui entreprennent ; ses rares fans affichés étant des femmes plus très jeunes, qu’on entend sur la vidéo. Un exemple de "votation" directe.

       
  • Bonjour
    Concrètement ca peut mener a quoi si la triche est officialisée ?

     

    Répondre à ce message

    • Si la fraude est avérée ; l’étape qui suit devrait être la décertification du résultat pour l’état concerné impliquant une annulation du vote des grands électeurs de ce état au collège électoral fédéral. Les élections devraient etre alors déclarées frauduleuses et le résultat annulé. De nouvelles élections devraient alors être planifiées.

      Des audits dans d’autres États devraient conforter ce fait.

      Les personnes impliquées dans cette fraude devront s’expliquer devant la justice et devront peut être faire face à un acte d’accusation de trahison si lien avec l’étranger il y a et, dans ce cas, la peine peut être la mort.

      Pourquoi pensez-vous que Donald J. Trump ait rétabli la peine de mort par pendaison et peloton d’exécution ?

       
    • Personne ne sait, il y a un vide juridique. La constitution ne prévoit rien en cas de fraude avérée après que la prestation de serment du président soit effectuée. Techniquement, ça serait à la Cour Suprême de trancher. Osera-t-elle ? Pour l’instant, avec seulement l’Arizona qui repasserait chez les républicains, ça ne passerait que de 306-232 à 295-243 grands électeurs, soit toujours une victoire démocrate.

       
  • Biden n’est pas seulement un tricheur mais un dictateur puisqu’il a pris le pouvoir non démocratiquement.
    Moi je suis pour le condamné à mort ou au moins la prison à vie.

     

    Répondre à ce message

    • Hitler a pris le pouvoir démocratiquement en janvier 1933, donc selon vous il ne devait pas être un dictateur. Méfions nous des raccourcis trop faciles. Biden n’est même pas un dictateur, c’est une marionette pourrie jusqu’à la moelle, et prête à partir au compost.

       
  • Après cela les démocrates demanderont un audit de l’audit !...

     

    Répondre à ce message

  • Si la thèse de la fraude est validée, ca ébranlera sérieusement la légitimité du président et de son gouvernement (sans oublier les media et les GAFAM) ! Et je rappelle à certains qui visiblement vivent dans des grottes, c’est une info pour le grand public (on exceptera les Démocrates fanatiques), pas pour les partisans de Trump.

     

    Répondre à ce message

  • Souhaitons que le résultat de cet audit ôtera des esprits tordus toute tentation d’un remake à la française .. la présidentielle En Marche, mais à la loyale ! hein Jacques le dénicheur de talents..

     

    Répondre à ce message

  • J’ai jeté un oeil aux articles américains concernant cet audit (en particulier un de CNN). La propagande est déjà à l’oeuvre pour discréditer par avance ce que conclura cet audit. Ce qui veut dire qu’ils savent déjà ce que conclura l’audit : qu’il y a eu une fraude massive. Alors ils anticipent en disant que c’est mal fait, conduit par des pro-Trumps, etc. Comme ça, lorsque l’audit conclura à une fraude, ce sera censé prouver non pas qu’il y a eu fraude, mais que l’audit était en quelque sorte truqué et partisan.
    C’est ça les médias : si l’audit est honnête, il dira qu’il n’y a eu aucun problème, mais s’il dit qu’il y a eu de la triche, c’est que l’audit est mal fait.
    En tous cas, quand je vois les articles "mainstream", je peux vous dire d’avance qu’aucun gros média américain ne reconnaîtra la moindre triche. Ils décrédibiliseront juste l’audit, et ils le font déjà.

     

    Répondre à ce message

  • Lors de l’élection de Macron en 2017, les résultats partiels du 1er tour comptabilisés à 20h45 représentant 60% des votants de la France entière montraient Mélenchon et Le Pen en tête et surprise en 3e position... Lassalle avec 19% de bulletins alors que Macron était dernier avec 1,59%, les petits candidats tournant tous au dessus de 2% !!! Or les résultats définitifs officiels quelques heures après par l’opération de magie donnent Macron 1er avec 24% suivi de Le Pen, Lassalle se retrouvant à 1,29% et tous lles petits à 1% et moins. C’était publié dans le journal Nouvelle Aquitaine de l’époque lors de résultats partiels, mais Lassalle ne lit pas le journal. Transferts des votes sur un calndidat, Fraude manifeste, Dominion étant passé par là, ca a donné des idées à Biden par la suite... Tout ce qu’on vit depuis 5 ans est totalement illégitime, la dictature peut se mettre en place puisqu’ils font ce qu’ils veulent ! Il y a des baffes qui se perdent...

     

    Répondre à ce message

  • Hypothèse hâtive des impatients :
    Il se pourrait qu’un arrangement ait lieu entre les factions Trump et Biden, ce dernier préférant laisser la place et disparaître sur un prétexte sanitaire (gâtisme, dégâts dus au vaccin). Sinon, après d’autres audits intégralement filmés d’autres états rétablissant la victoire électorale de Trump, la faction bidon se retrouverait en taule ou au mur d’exécution (peut-être) ou dépouillée de ses biens.
    Une telle négociation aurait pour but d’accélérer les choses, avant même que les résultats ne condamnent la faction bidon. Et de réinstaurer Trump en fonction avant un an encore de fastidieux et impitoyables recomptages.
    Un an, c’est tellement long, et la comédie a tellement duré.
    Un certain nombre de personnalités dans le monde, liées à la faction bidon ou Epstein, auraient été neutralisées dans le processus, leurs biens saisis. Plus cyniquement, un certain nombre de citoyens auraient été sournoisement éliminés ou mis en sursis court par un vaccin prétendu.
    La chute de la faction bidon entraînerait celle de la faction eurosse (UE+Soros), espérons. Est-ce envisageable ?

     

    Répondre à ce message

  • #2750970

    Si la fraude est prouvée, le gourvenement de Biden Sera incapacité, l’armée Sera obligée d’intervenir. L’état profonf fera tout pour empecher la vérité de sortir, ils couperont les reseaux sociaux, ils se preparent au Zero Day. Mais la vérité sortira par d’autres moyens prévus par l’armée.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents