Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Emmanuel Macron, candidat de Patrick Drahi ?

Le lien : Bernard Mourad

Tout ce que je vais dire est vrai, sourcé, confirmé. Je ne fais que recoller les morceaux pour vous présenter un tableau d’ensemble qui pourrait vite s’avérer effrayant ou qui, à tout le moins, devrait amener aussi bien les médias que les citoyens à se poser des questions. Les vraies questions !

 

2014 : Montebourg éreinte Drahi alors qu’il est ministre !

Le ministre Montebourg ne dit pas que Drahi est un escroc mais il semble le penser très fort. Des enquêtes fiscales sont alors diligentées par Bercy et les déclarations ci-dessous sont sans ambiguïté.

« Numericable a une holding au Luxembourg, son entreprise est cotée à la Bourse d’Amsterdam, sa participation personnelle est à Guernesey dans un paradis fiscal de Sa Majesté la reine d’Angleterre, et lui-même est résident suisse ! Il va falloir que M. Drahi rapatrie l’ensemble de ses possessions, biens, à Paris, en France. Nous avons des questions fiscales à lui poser ! », tempêtait ainsi le ministre du Redressement productif au micro d’Europe 1.

La source de cette déclaration de Montebourg à l’époque de l’extension par Drahi de son empire qui repose uniquement sur des dettes monstrueuses (nous y reviendrons plus loin), c’est cet article du Figaro.

À cette époque-là, le combat entre différents courants, différentes visions et peut-être aussi entre différents conflits d’intérêts qui se joue est un combat de titans avec des milliards d’euros en jeu.

 

Macron, lui, soutient le rachat de SFR par Numéricable qui appartient à Drahi

Voilà ce que rapporte ce vieil article des Échos d’il y a plus de deux ans.

« Le rendez-vous, prévu vers 20 heures, s’est finalement transformé en appel téléphonique, un peu plus tard dans la soirée, entre le président du conseil de surveillance et le secrétaire général de l’Élysée Emmanuel Macron. Celui-ci a alors promis aux dirigeants de Vivendi qu’il n’y aurait pas de veto du côté de la présidence de la République »…

Sous-entendu c’est un feu vert donné à Drahi.

Pour celles et ceux qui veulent vérifier la source c’est le journal Les Échosi.

 

Bernard Mourad rejoint Macron pour organiser son mouvement « En Marche »

Cette fois-ci, je vous propose de prendre connaissance d’un article du Monde de cette année, du 4 octobre dernier très précisément.

« Bernard Mourad, ancien banquier de Patrick Drahi, rejoint Emmanuel Macron

Ancien de la banque Morgan Stanley, spécialiste du secteur des télécoms, M. Mourad s’était plus particulièrement occupé, en 2014, de l’opération de rachat de SFR.

Bernard Mourad, ancien banquier conseil de Patrick Drahi, devient conseiller spécial d’Emmanuel Macron. Sa démission du groupe Altice, qu’il avait rejoint en février 2015 en tant que patron de la branche média du groupe, devrait être annoncée dans la soirée.

Ancien de la banque Morgan Stanley, spécialiste du secteur des télécoms, M. Mourad s’était plus particulièrement occupé, en 2014, de l’opération de rachat de SFR, deuxième opérateur français, par Numericable, le câblo-opérateur de Patrick Drahi. À l’époque, une bataille féroce avait opposé ce dernier à Martin Bouygues, propriétaire de l’opérateur du même nom pour l’acquisition de SFR. M. Mourad s’était occupé du financement et de l’exécution de l’opération qui a valu à Patrick Drahi de devenir l’un des patrons de télécoms les plus importants d’Europe.

Amis de longue date

En 2014, Emmanuel Macron était secrétaire général adjoint de l’Élysée et Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif. Si ce dernier s’est davantage impliqué dans le dossier, M. Macron l’a également suivi. MM. Mourad et Macron se connaissaient toutefois depuis plus longtemps : ils s’étaient rencontrés par des amis communs il y a plus de dix ans.

L’histoire de Bernard Mourad avec Patrick Drahi avait, elle, commencé en 2004. À l’époque, le futur nabab n’était pas encore très connu. Il souhaitait racheter Noos pour constituer un groupe hexagonal spécialisé dans le câble. Bernard Mourad et Dexter Goei, actuel PDG d’Altice (la holding luxembourgeoise du milliardaire, mais à l’époque lui aussi banquier chez Morgan Stanley), l’ont alors conseillé. Les trois hommes ne se sont plus quittés, jusqu’à aujourd’hui, M. Mourad ayant décidé de délaisser le cuivre des télécoms pour les paillettes de la politique. »

Lire l’intégralité de l’article sur insolentiae.com

Sur Emmanuel Macron, voir aussi :

 

Qui est au pouvoir en France ?
Des réponses chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1635011

    Je me demande qui peut bien PAYER les "sondages" mirobolants qui donnent depuis quelques jours Macron devant tous les autres candidats - c’est tellement énorme que cela en devient comique... C’est évidemment Drahi, celui qui a déjà propulsé Macron ministre de l’économie pour le remercier de lui avoir permis de racheter SFR .

     

    • #1635075

      Sans doute les mêmes que ceux qui payaient les sondages pour Juppé.
      Finalement, c’est assez simple : les médias vous vendent un candidat... fuyez !!!


  • #1635012

    Macron c’est un petit goy insignifiant, mais c’est la marionnette de Drahi .

     

  • #1635017

    Celui qui paie commande : d’où vient le pognon de Macron, qui peut se payer des meetings à 300 000 euros ? "Ca doit se faire par l’opération du Saint Esprit" .

     

    • #1635110

      Non par l’opération du "Saint Drahi"


    • #1635177

      Son pognon vient des cotisations des "Marcheurs". Moi meme j’ai fait un don de 7500 euros en 2016 et compte en faire autant en 2017. Nous sommes très nombreux à faire ces types dons. Rien que dans ma famille i y a 3 personnes qui ont fait un don de 7500 euro. Il faut savoir qu’il ya plus 120 000 adhérents dont plus de 11000 ont fait un don


    • #1635511

      120 000 adherents ? Disons qu’ils soient 10 fois plus à voter Macron à la Presidentielles soit 1,200,000 allez soyons genereux 1,500,000 de votants ça fait quoi ça 5% ? Ou même moins ? Voilà c’est ça l’arnaque Macron 5%


  • #1635044
    le 01/01/2017 par suspicieux
    Emmanuel Macron, candidat de Patrick Drahi ?

    En 2014 Montebourg s’oppose au sioniste Drahi sur le dossier SFR : peu après il doit quitter le gouvernement . Le freluquet Macron soutient Drahi sur le dossier : peu après il devient ministre de l’économie . Capito ?


  • #1635058
    le 01/01/2017 par La veste à Dutron
    Emmanuel Macron, candidat de Patrick Drahi ?

    Donc, comme Drahi roule pour le "sionistan mondial" mathématiquement Macron bosse pour eux.
    Je résume : Valls pour eux clairement.
    Fillon pour eux via le bilderberg.
    Maccron pour eux via les banques.
    Marine pour eux via l’infiltration du FN par les Franc mac LGBT.
    Il reste qui ?

     

    • #1635283

      Question de La Veste ?

      Le jour où votre question sera la question commune
      du peuple français,le problème sera à moitié résolu !
      C’est un axiome mathématique !


  • #1635447

    c’est tout le souci de savoir s’il faut éliminer Valls de la primaire du PS ou la lui faire gagner face à Montebourg .
    L’électorat de Valls , c’est en grande partie l’électorat de Macron . Si Valls est éliminé, ses fans se reporteront sur Macron et non pas sur Montebourg .
    Et inversement, si Montebourg est éliminé, son électorat préfèrera Mélanchon, à Valls .
    Ainsi, nous verrons quand même l’humiliation de El Blanco, mais au soir du 1er tour de la présidentielle, lorsqu’il arrivera 5è derrière Marine, Fillon, Macron et Mélanchon .
    Donc finalement l’idéal serait que Valls et Macron soient candidats , afin qu’ils se neutralisent l’un l’autre .


  • #1635450

    petite question : il y a t’il encore des lecteurs de EetR, qui sont chez SFR ?
    Personnellement , je connais plusieurs patrons de PME-TPE, qui, il y a 15 ans étaient tout fiers de dire qu’ils avaient quitté l’entreprise étatique France Télécom pour SFR et qui aujourd’hui sont revenus chez Orange (ou partis chez Bouygues), ne supportant plus les délocalisations et l’exil fiscal de SFR et de l’équipe Drahi .


  • #1635553

    Macron fera 3 % tout au plus ... Il se rangera du côté de Fillon en cours de mandat ; voilà le scénario. Seule MLP pourrait changer ce plan !