Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

2017, année de la révolte pour les indépendants ?

RSI, DSN, prélèvement à la source : les petits entrepreneurs au plus mal

Pour tous les indépendants, la situation économique et sociale devient explosive : bouleversements liés à la révolution numérique, baisse tendancielle du chiffre d’affaires pour ceux qui passent à côté, carcans réglementaires multiples pour ceux qui y participent, prolifération de normes toxiques qui favorisent les grands groupes capitalistiques au détriment des petits acteurs. Dans ce contexte, quelques combats majeurs pourraient donner lieu à l’émergence d’une révolte d’autant plus aiguë ou intense que la présidentielle apporte peu de perspectives sur ce sujet.

 

Le RSI, cette bombe à retardement dont le compte-à-rebours continue

Première révolte imminente : le rejet du RSI. Malgré les dénis officiels, le régime social des indépendants est mal en point et son absorption programmée par le régime général n’arrange rien à l’affaire. Le RSI existe depuis plus de 10 ans et les dysfonctionnements insupportables de cette usine à gaz s’ajoutent à sa malfaçon initiale : comment imaginer qu’un système de protection inspiré de la sécurité sociale pour les salariés puisse satisfaire les indépendants ?

Pour les indépendants, la mise en concurrence libre du RSI paraît un objectif atteignable…

 

Le prélèvement à la source, une nouvelle bombe à retardement

Avec sa validation par le Conseil Constitutionnel, le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu des personnes physiques constitue une nouvelle bombe à retardement pour les indépendants, et plus particulièrement pour ceux qui commettent la folie de recruter des collaborateurs. Dans la pratique, les employeurs devront se substituer aux agents des impôts pour appliquer et interpréter une réglementation fiscale qui n’a fait l’objet d’aucune simplification préalable pour faciliter sa mise en place.

Les erreurs d’application seront sanctionnées par de lourdes pénalités, prises sur les fonds de l’entreprise…

Lire la suite de l’article sur eric-verhaeghe.entreprise.news

 


 

Vous êtes entrepreneur ou particulier et souhaitez faire partie d’un réseau d’entraide pour faire face à la crise ? Rejoignez Solid’E&R, le premier espace d’annonces du Réseau d’économie solidaire créé par E&R. Pour cela, il vous suffit d’être adhérent de l’association (merci de rentrer votre identifiant et votre mot de passe d’adhérent pour accéder à Solid’E&R) :

Sur le capitalisme et la justice sociale, chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1634984
    le 01/01/2017 par Nous avons un problème
    2017, année de la révolte pour les indépendants ?

    Bonjour,

    Je supplie le sociologue Alain Soral d’informer les citoyens Français que l’algorithme que le RSI applique pour calculer les cotisations que les indépendants doivent lui payer n’est pas transparent : impossible de connaître cet algorithme.

    Encore plus grave : tous les indépendants savent que le montant des cotisations qu’ils doivent payer au RSI est une fonction croissante du temps, même si leur revenu est constant voire décroissant.

    Conséquence : un nombre considérable d’indépendants qui parvenaient à vivoter ont cessé de travailler quand ils ont reçu une facture délirante du RSI par rapport à leur revenu.

    Si la République française était, en 2017, un Etat de droit, elle devrait dire aux indépendants : "Le RSI prélève une taxe invariable de N % sur votre revenu."

    Ce n’est pas ce qu’elle dit aux citoyens.

    Donc, en 2017, la République française est un régime arbitraire.

    Merci de transmettre cette information.


  • #1635003
    le 01/01/2017 par mon_chien_c_mon_copain
    2017, année de la révolte pour les indépendants ?

    C’est voulu tout cela, c’est écrit noir sur blanc dans le document de la commission européenne "Recommandation du conseil concernant le programme national de réforme de la France pour 2016 et portant avis du Conseil sur le programme de stabilité de la France pour 2016 "
    (15) Par rapport à d’autres États membres, la France se caractérise par un nombre disproportionné de petites entreprises, ce qui limite leur niveau de productivité. Les initiatives prises récemment pour atténuer l’impact des critères de taille ne devraient pas avoir d’incidence significative sur la croissance des entreprises compte tenu de leur champ d’application limité ou de leur caractère temporaire. En conséquence, les effets de seuil continueront de freiner la croissance des entreprises françaises.
    http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/...


  • J’ai quitté le RSI pour m’assurer en Angleterre pour cinq fois moins cher (2400 euros par ans), avec l’aide du Mouvement Des Libérés de la Securité sociale (MLPS).
    et si la situation perdure ce sera l’exil... ça suffit, trop c’est trop, je ne serais pas un esclave !


  • Le but réel du RSI est de tuer toutes volonté d’indépendance du travailleur...et ramener au salariat ceux qui ont tenté de s’émanciper...c’est un organisme de destruction des indépendants déguisé en mutuelle...une sorte de terrorisme social...

    C’est pour cela que rien ne change et que le Régime de Suppression des Indépendants continu à bousiller des vies !


  • #1635582
    le 02/01/2017 par Tucroisvraimentnimportequoi
    2017, année de la révolte pour les indépendants ?

    On voudrait bien manifester mais on doit bosser pour survivre. On est piégé.