Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Emmanuel Macron, on vient te chercher chez toi !" – La chanson

La France en chansons, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Quand on n’a pas voté Macron en 2017 on est considéré comme un nazi ! Car on a voté pour Marine-Hitler . " 34% des Français sont des nazis à matraquer et à éborgner sans état d’âme, c’est bien la moindre des choses quand on pense à ce que nous avons souffert " .


  • Et pourquoi pas la danse des canards tant que vous y êtes ?
    Comme si la crédibilité du mouvement n’était pas assez friable...

     

  • #2176127
    le 12/04/2019 par The Médiavengers Zionist War
    "Emmanuel Macron, on vient te chercher chez toi !" – La chanson

    C’est plus proche de Licence IV que de Brassens, de la CGT que du CNT...
    Il ne faut pas tomber non plus dans les clichés qu’on cherche à coller aux Gilets Jaunes et s’y vautrer.

     

  • Marrant mais les fautes d’orthographe les feront passer pour des ploucs.

     

  • Honnêtement ? C’est médiocre. Ce n’est pas entraînant alors que le rythme s’y prêtait, les paroles ne sont pas si bien trouvées, il y avait possibilité de mieux faire.
    N’est pas Ricoune qui veut.

     

  • Et dire que l’air de ce chant est né il y a un an jour pour jour vers 23 : 00 à la sortie d’une sacrée partie de ballon Boulevard Michelet à Marseille.
    Ironie du sort,c’est bien les supporters de l’équipe de coeur de Macron qui ont lancé cet air et l’on remis au gout du jour cet automne...chienne de vie.


  • #2176259

    Sympa le papi JOJO !
    Cette chanson est pleine de vérités.


  • Ils ont "oublié" l’immigration !

    Cet "oubli" les classe à gauche, très à gauche, je dirais même à l’extrêêêmmme gauche !


  • La tête de Macron, ils l’ont soigné comme il le mérite ce petit con. C’est beau toutes ces rimes ! :-)


  • Merci pour ces magnifiques paroles. Je suis juste mort de rire.


  • Au XXe siècle, ça aurait pu passer dans une émission à audience record d’un Patrick Sébastien pas encore viré ; mais Macron n’aurait pas pu être élu alors mon commentaire ça n’a aucun sens.

     

    • C’est surtout beaucoup moins bon que du Sébastien qui n’était pas au top lui-même (si l’on préfère la subtilité) sauf pour dénicher quelques pépites : et là, en terme de pétite, pas sûr que l’on soit tomber sur quelque rareté.

      Si les gaziers commençaient à entendre dans la rue et depuis leur tour d’ivoire, quelques trucs envahissant du genre : « Auf der Heide blüht ein kleines Blümelein... und das heißt... Erika... ♫ », ça flipperait un peu plus.
      Ou peut-être un bruit de bottes, moin sombre et plus patriote : « Oh porteurs, et ascaris aïdo, aïdo aïe safari...♪ »

      Là, avec Jojo au piano électrique, je crains que, moqueurs, ils ne rigolent (encore).


  • La-la-la-la-laaaaaa et rien sur l’immigratioooooooonnnnnnn...

    On s’demand’ c’est qui les cooooooooonnnnns.....

     

  • Quand j’entends ce morceau je pense à Patrick Sébastien ! D’ailleurs si en tant que Gilet Jaune t’es dans le panier à salade, la seule chose à faire pour rester léger malgré la pression et le coup de stress (légitime) est de penser très fort à cette chanson (voire la chanter à tue tête) : https://www.youtube.com/watch?v=PA3...


  • Personnellement j’ai préféré la photo de droite, très parlante, à la chanson.


  • Chantons à la gloire de Jupiter.

    J’ai trouvé cette autre parodie sur ce clampin. Plus mélodieuse, à mon goût.

    https://youtu.be/4Tc9RKESQuM


  • #2176535

    Ce genre de refrain alcoolo-dépendant pourrait bien finir par rendre Macron sympathique. Un peu... Il ne faudrait pas tomber d’un extrême dans l’autre. Tout ça manque de style ! La coprolalie fait mauvais effet en général. C’est par l’esthétique qu’on remporte les victoires. C’est en proposant un type d’humanité plus évolué qu’on parvient à ouvrir les portails de l’avenir.

     

  • #2176663

    C’est pas bon signe pour le pouvoir légal.
    Et ses seconds couteaux de la gauche républicaine.

    89 a aussi commencé par des chansons grivoises ou scato, des refrains de taverne. On a commencé par chanter "Vive le Roi !" , après on a plaisanté sur la catin, et on a fini sous la veuve, avec le Chant du départ.

    C’est à ses traits amateurs et populaire qu’on reconnait le chant révolutionnaire : à ses fôtes d’orthographe et de bon goût.
    Et c’est quand la chanson devient professionnelle que la révolution sait qu’elle a gagné.

    A la LMPT, ils chantaient poliment la Marseillaise chaussés de Waston.
    Sous les bonnets rouges, ils brulaient les portiques en chaussures Bata.
    Et sous les GJ, ils sont en baskets, ont chanté la marseillaise et continuent en complétant leur répertoire avec des chansons d’enfants de troupe.

    Nous passons actuellement de la manif à l’insurrection.
    "De Vive le Roi" à "la catin".
    Les gauchistes vont se faire lyncher : ils sont un obstacle objectif à la maturité et la destinée du mvt.

    Sa destinée, c’est le Chant du Départ.

     

    • Je préfère une chanson à tous vos délires !!...
      Ont-ils valeur d’oracle ?!!...


    • #2176884

      @JL

      il ne faut pas reprocher aux autres de délirer quand on a pris le parti de fermer les yeux par peur de la réalité.

      La conséquence logique de passer de la Marseillaise à la chanson à boire, c’est qu’on passera demain du drapeau tricolore à son autodafé.

      De la république à son contraire, la France.

      Maintenant, voici mon oracle qui n’est pas le mien mais celui de l’eschatologie catholique qui, inspirée, ne s’est jamais trompe et n’a jamais trompé :

      Le combat "révolutionnaire" mené par la France contre le mondialisme est le combat révolutionnaire continué du Golgotha, et le mondialisme n’est rien d’autre que l’actualisation de la société antique, où , l’Empereur était dieu et l’homme la chose sacrificielle de l’Etat.

      C’est ce contre quoi nous luttons et seuls ceux qui lutteront sous la Croix par son signe, vaincront, et parmi eux, les Français, primus inter pares.

      Et comme le dit Abauzit, le combat commence le dimanche matin devant l’Autel.

      Tandis que ceux qui ferment les yeux par peur mourront en premier.


    • Désolé !!...
      Vous ne me motivez toujours pas du tout !!...


    • Je garde mon gilet jaune canal historique !!...



    • Et c’est quand la chanson devient professionnelle que la révolution sait qu’elle a gagné.



      Nous n’avons pas la même définition de "professionnel"...


  • #2176759

    Alors les fines bouches, c’est pas assez distingué comme chanson ? Pas assez Arte compatible ? Moi je la chante tous les samedi et je vous emmerde. Restez devant vos claviers d’ordinateur à vous branler et ne nous cassez pas les couilles.
    Je suis à peu près certain que la plupart d’entre vous n’a jamais foutu les pieds dans une manif depuis le mois de novembre.
    Vous croyez que les Sans-Culotte étaient distingués ?
    Je l’ai déjà dit ailleurs et Maurice Biraud avant moi : "Deux intellectuels assis vont moins loin qu’une brute qui marche".
    Allez vous faire foutre mais, avant, témoignez un peu plus de respect pour tous ces gens qui n’ont sans doute pas des Bac + 8 mais qui se bougent le cul !

     

    • Faut arrêter avec la susceptibilité déplacée niveau bac à sable !
      Vous jouez les vindicatifs énervés et doutez de la présence ou du soutien aux Gilets Jaunes ; sauf que vous vous focalisez sur la surface des commentaires qui vous blessent et non sur le fond, qui est on ne peut plus juste.
      Et une brute qui marche dans la mauvaise direction régressera toujours par rapport aux deux intellectuels assis, qui sauront à terme trouver la bonne direction, eux. Moralité, votre citation, elle vaut peau de balle !
      Sachez que j’ai Bac-2, cantonné aux boulots merdiques, ça ne m’empêche pas de déplorer la médiocrité effarante de ce chant, qui est le parallèle de l’autre pseudo-hymne zouk love de Kopp Johnson (22 millions de vues !). C’est autant à gerber que se prendre pour des spartiates (en carton-pâte) en aboyant en rythme et dès qu’on siffle.
      On est à des années-lumière de la demoiselle, "Les Gentils", alliant élégance, douceur, pertinence et efficacité.
      Vous tombez dans un panneau grossier, prenez un peu de hauteur !


    • Ne vous inquiétez pas @Le Basque bondissant, le genre de commentaire venteux que vous évoquez n’a pas la moindre importance. Ces juges de touche feraient mieux de participer plutôt que de discuter les points et les virgules dont, au vu de la situation actuelle et des enjeux, on se branle complètement. J’étais à Montpellier samedi dernier pour aller prendre la température du mouvement tout en l’accompagnant. Les gens chantaient cette chanson à tue-tête dans une ambiance à la fois bon enfant et déterminée. Et je peux vous dire que beaucoup de gens parmi ceux qui ne participaient pas avaient un sourire connivent. Ne nous arrêtons pas aux gens qui s’arrêtent à la surface, ça n’a guère d’importance si ce n’est aucune.


  • Très étrange ces critiques, on dirait des commentaires de Télérama : n’aimez-vous pas (ou plutôt connaissez-vous) les fêtes au village, les bonnes torchettes, concours de pétanque, les courses de vélo, les grandes tablées… ? Je me suis toujours bien marré, je me rappelle des fêtes d’été Aux Pommiers, après la fauche, sous le soleil, les courses de tracteurs avec les anciens pour charger la remorque de bottes de paille, la chasse aux gros vers de terre dans le fumier, la pêche à la truite dans des eaux pures avec des pros, la sortie des beagles dans les sous bois… toute la journée passée dans les bottes en caoutchouc pour se protéger de la boue, des morsures de vipères,… bref des trucs simples.

     

    • @Pamfi
      Bien sûr que si, la question n’est absolument pas là.
      C’est @Ouioui qui en a le mieux parlé (et il se fait lamentablement tomber dessus...), le tout rend médiocre, y avait bien mieux à faire.
      Lisez mieux les commentaires, vous constaterez qu’il ne s’agit pas de fustiger un aspect rustique et bon enfant de bon aloi, mais une chanson pathétique qui discrédite un mouvement déjà en perte de vitesse (chez moi aujourd’hui, ils sont pas nombreux...).
      Et pour prouvez que je suis pas bégueule, vous trouverez commentaires sous les chansons "Vent de folie" des CRS et "Les gentils" sur ce même site.


  • Eh oui en marche c’est une startup a frabriquer des cons comme ont en a jamais vu sur cette planete .


  • "On vient te chercher chez toi".
    Mais c’est chez nous, l’Elysée ! Même amoché par ses occupants.
    Sinon c’est où "chez Macron" ?


  • Bonjour
    Voici les paroles de mon ancien regiment :le 61e RA
    Le kyrie des gueux.Je pense que cela ce prete mieux a la marche des GS !

    I
    Holà ! Marchons, les gueux,
    Errant sans feu ni lieu,
    Bissac et ventre creux,
    Marchons, les gueux !

    Refrain
    Kyrie, eleison,
    Miserere nostri.

    II
    Bissac et ventre creux,
    Aux jours calamiteux,
    Bannis et malchanceux,
    Marchons, les gueux !

    III
    Bannis et malchanceux,
    Maudits comme lépreux,
    En quête d’autres cieux,
    Marchons, les gueux !

    IV
    En quête d’autres cieux,
    Rouleux aux pieds poudreux,
    Ce soir chez le Bon Dieu,
    Frappez, les gueux !

    V
    Ce soir chez le Bon Dieu,
    Errant sans feu ni lieu,
    Bissac et ventre creux,
    Entrez, les gueux !

     

    • Oui-oui... Marchons, marchons, qu’un sang etc...



      La mission est sacrée, tu l’exécutes jusqu’au bout et s’il le faut,
      en opérations, au péril de ta vie.

      ...(Art. 6 Code d’honneur du Légionnaire)



      ...Au suivant, au suivant...


  • La bande son des Gilets Jaunes est une tuerie.

    Et oui on vous oubliera pas, ni pardon ni oublie.


Commentaires suivants