Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Employés licenciés de Cora : "Le management à la française est un des plus autoritaires d’Europe"

Des employés de Cora ont été licenciés pour avoir refusé de travailler le dimanche. L’économiste et statisticien Thomas Coutrot, spécialisé dans les questions du travail et auteur de Libérer le travail, publié aux Éditions Seuil en 2018, décrypte les ressorts de cette affaire.

[...]

« Ces abus de pouvoir sont une constante dans notre pays, surtout dans les PME qui fonctionnent encore de façon très paternalistes »

L’affaire de Cora est beaucoup relayée dans les réseaux sociaux. Pourquoi suscite-t-elle autant de réactions ?

Ces licenciements abusifs posent la question des abus de pouvoir dans l’entreprise. Le contexte est particulier : les ordonnances Macron ont plafonné depuis fin 2017 les indemnités prud’homales pour licenciement abusif entre 1 et 20 mois de salaire brut. L’idée était de sécuriser les licenciements pour inciter les embauches. C’était un argument libéral qui, d’ailleurs, n’a jamais été argumenté par des études. Dorénavant, les entreprises savent qu’elles peuvent aller devant les tribunaux sans payer trop cher. Certaines calculent même à l’avance les amendes. Cette réforme a renforcé l’arbitraire patronal.

 

Finalement, le véritable problème posé par cette affaire est l’abus de pouvoir...

Exactement. Dans la plupart des grandes surfaces, les relations de travail sont empreintes d’autoritarisme. Il est rare que les plannings soient auto-organisés par les caissières. Ils sont planifiés par la hiérarchie. Pourquoi les salariés ne bénéficient-ils pas de bourses d’horaires pour s’organiser en fonction de leur famille ? C’est très rare. Ces abus de pouvoir sont une constante dans notre pays, surtout dans les PME qui fonctionnent encore de façon très paternalistes. Selon l’étude européenne sur les conditions de travail de 2015, le management français est le plus autoritaire d’Europe, avec l’Espagne, la Grèce et l’Italie.

 

Dans votre ouvrage Libérer le travail vous écrivez que 10% des Français sont exposés à un risque de dépression sévère, plus spécialement les « professions mal reconnues » ou « mal rémunérées » comme les caissières. Ce phénomène est-il nouveau ?

Les salariés de Cora font partie de ces 10% de Français. Il y a bien sûr l’aspect répétitif et physique de leur travail, mais surtout, ce qui a évolué, c’est leur manque d’autonomie. Elles sont sans arrêt sous surveillance. Leurs caisses sont suivies en temps réel par des systèmes informatiques qui tracent le nombre d’articles qu’elles saisissent. À la fin de chaque journée, leur hiérarchie sait combien d’articles sont passés entre leurs mains et à quelle cadence. À cela, il faut ajouter la multiplication des temps partiels, les salaires très faibles et le sentiment d’inutilité social qui va en grandissant. Fragilisés, ces employés sont sujets au harcèlement.

Lire l’article entier sur lavie.fr

Le travail dur, mal rémunéré et mal considéré, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le travailleur Français est maintenant traité au même régime que le travailleur Helvète.
    C’est génial ils comprendront ce que signifie vraiment "travaille sale gueux et ferme ta gueule" si tu veux pas prendre la porte.
    Qui sait, la France deviendra peut-être un des pays les plus riche du monde.


  • Les grandes surfaces sont des machines à broyer le personnel et à vendre du poison .Quand les gens auront compris cela ,ils n’y foutront plus les pieds .Mais la force de la grande surface ,c’est la fainéantise des gens par le fait de trouver tout sur place .Maintenant ,ils en payent le prix .

     

    • C’est vrai, mais carouf s’est cassé la gueule en Pologne où il tentait de s’installer et en France, les grandes surfaces perdent du terrain depuis plusieurs années. On ne peut pas tromper tout le monde tout le temps....


    • Effectivement, quand les mougeons trop fainéants pour se servir de leur cerveau auront compris qu’ils ont le pouvoir de mettre les marchands à genou en n’achetant plus leur camelote le monde va changer concrètement.
      Mon petit doigt me dit qu’il va encore y avoir pas mal de ravages.


    • Vous n’y allez jamais en grande surface ? Comment vous faites ?!!


    • Le problème c’est que le sens du temps (et de la vie) est perdu. L’objectif du "mougeon", puisque vous l’appelez ainsi, c’est de se débarrasser le plus vite possible de tâches et nécessités qui le renvoient à son esclavage originel (devant gagner sa vie à la sueur de son front, soumis à la terre, etc) pour se "trouver du temps". Du temps pour quoi ? mystère.. (loisir ? télé ? beuverie ? déprime ?).
      En toute logique, la vie sert à la vie : se coucher le soir en ayant l’impression d’avoir raté sa journée ou perdu du temps si l’on a fait que travailler et accomplir des nécessités, quel sens cela a-t-il ? Faire ses courses, c’est vivre. C’est bien plus vivre que mater un film ou vadrouiller sur internet, ces deux activités servant plutôt à se distraire de vivre (sauf peut-être pour l’esthète contemplatif et amateur de cinématographe...).
      Les gens les plus épanouis ne sont pas ceux qui travaillent le moins, ou qui sont le moins liés par les nécessités. Leurs journées sont pleines. Ils ne se sont pas créé un vide qu’ils ont ensuite eu du mal à combler avec de l’oisiveté dégradante. Et ces nécessités, comme faire ses course, s’occuper de son foyer, sont des actes socialisant qu’il est normal de réaliser quotidiennement, et de prendre le temps pour ça.


    • @ Yasmine
      Tout ce qui est légumes, fruits, viandes, poissons, charcuteries, laitages : petit commerce ou marché .Cela ne coute pas plus chère voire moins chère, car je peux vous dire que le gout n’a rien à voir .Le commerçant me respecte, car pour lui, un client c’est très important, alors qu’n client de grande surface, c’est un de perdu 10 de retrouver .Ils en ont rien à foutre .Si votre produit n’est pas bon, à qui allez-vous vous plaindre ? .Et les trois quarts, sont des produits industriels .
      Faites travailler les petits commerçants, ils vous le rendront, et que les autres aillent se faire foutre..


  • Le dimanche c’est le jour de la famille...

     

  • "Sécuriser les licenciements pour inciter les embauches"=j’en fous dehors pour mieux faire entrer de plus dociles et moins regardant sur le salaire et les conditions de travail ?
    Ah,ces euphéminisations par de langage pour mieux transformer la perception de la réalité mais qui ne changent rien à la violence de sa nature..dans la même veine que "les plans sociaux".
    L’application de ce que disait Taylor de ses détracteurs quant à sa méthode ("je suis d’accord,il n’y a qu’a changer",en clair,rien à faire de celles et ceux qui travaillent,ils et elles ne sont pas là pour penser leur travail et penser tout court mais pour exécuter) est bien à l’œuvre..


  • #2206589

    Cet esclavage capitalo-mondialiste dans cet UE libérale n’est ni condamné, ni interdit ! Avec l’afflux de migrants à bas coûts ça sera de pire en pire !

     

    • L’ue est anti libérale....la France n’est même pas libérale ...c’est triste que vous ne connaissez rien à l’économie dans ce pays...


    • Vas-y Luthor, fais nous un cours. Libéralisme en économie veut dire le renard libre dans un poulailler libre. Et aucune entrave aux capitaux, marchandises et exploiteurs. C’est bien le cas de l’UE !


    • Libéralisme veut dire l’état qui se limite à ses fonctions régaliennes frontières ( donc contrôle des mouvements de capitaux),monnaie ( pouvoir battre monnaie) et laisser faire la loi de l’offre et de la demande. La France n’est absolument pas libérale quand un état vous prélève à 57 % ,taxe tout ce qui bouge, empêche la libre entreprise, et redistribue autant 57 % du PIB dans la dépense publique.....vous français vivez dans un pays étatique en voie de soviétisation...tu veux voir le libéralisme ? Va en Suède, Singapour, Australie, suisse, nouvelle Zélande, Canada, uk,Danemark, Irlande, Autriche, etc....la France est un pays socialiste qui ne fait même pas de protectionnisme car l’UE qui est une entité supranationale ( des mecs élues par personne) l’ue est une urss à l’envers ,.en France vous ne savez pas ce qu’est le libéralisme car vous ne l’avez jamais connu


  • Ca n’a rien à voir avec le paternalisme, mais tout à voir avec le niveau intellectuel de bulot des agents de maîtrise et cadres.


  • J ai toujours pensé que le patronat francais, d’une manière générale, était "mauvais"...mauvaise reconnaissance de la valeur des employés, course au chiffre sans préoccupations annexes et commercialement assez nul...
    La preuve , même pas foutu, entre autres, de vendre ses fleurons...

     

  • Souvenir, souvenir : en 1991, après avoir giflé une caissière syndiquée et l’avoir accablé d’injures ordurières, Edouard Leclerc déclara au tribunal : " J’ai l’habitude d’appliquer la méthode ISRAELIENNE : je réponds tout de suite " . Cet immonde crut pouvoir s’abriter derrière les Y ! Son rejeton Michel Edouard, celui qui "se bat pour le pouvoir d’achat des Français " (!) ne vaut pas mieux .

     

  • Les hypermarchés Cora sont tout sauf des PME, ce sont d’immenses temples de la consommation, j’y suis allé une fois (Cora de Massy, en 2007 ou 2008) et j’ai cru perdre la raison devant une telle méga-surface de produits en vente, à côté Leclerc fait figure de petite épicerie de quartier.J’ai dit à l’amie qui m’y avait emmené que je souhaitais sortir au plus vite, ce que nous avons fait fissa.Tout ça pour dire qu’on est très très loin de la PME.

     

  • Où l’on apprend que Cora est une PME paternaliste.

     

  • Ce qui n’empêche pas tous ces gens de veauter (et à fond) pour leur propre esclavage ou bien de s’abstenir, ce qui revient au même.

     

    • Si je peux apporter une petite nuance à votre propos, s’abstenir de voter ne revient pas au même titre que de « veauter pour son esclavage « .
      On peut très bien s’abstenir de voter pour éviter de participer à cette grande mascarade !

      Si on peut continuer cette discussion sereinement, j’aimerais savoir comment vous vous y prenez ?


  • Cora c’est belge, c’est immense et c’est cher . A fuir .

     

  • dans les supermarchés les gens travaillent déjà 6 jours par semaine et en plus on leurs demande de travailler le dimanche. Bien souvent sans pause dans la journée, sans prime et le tout avec un salaire mensuel plus que lamentable.

    Tu vis quand avec ta famille et comment avec un planning de merde pareil ?!
    c’est une honte !

     

    • C’est pour ça qu’il faut faire rentrer un max de d’immigrés. Eux pourront faire ces jobs sans broncher. Je déconne biensur, mais ce raisonnement primaire est bel et bien celui du grand patronat.


    • @Aldébaran
      Dans un Super U situé dans centre commercial, type Art de vivre, concept amerloc bien décrit dans La Culture du Narcissisme de Christopher Lash, énorme bâtiment avec sur le toit des pyramides ben voyons ! De bonnes salopes de vigil, des nègres de maison délateurs qui alimentent les dossiers sur les caissières esclaves bien blanches : j’ai vu ça, notez bien ces femmes avec des plaques d’eczéma sur la tronche, car terrorisées, à qui on refuse les temps de pause, les demandes de congés, flexibilisées, écrabouillées, dans l’anxiété permanente… Et les sarcasmes des clients, le moindre écart de comportement, la moindre manifestation étant consignés pour alourdir le dossier de licenciement pour fautes… Je me suis proposé de témoigner pour l’une d’elle, l’autre maltraitée était caissière dans un Intermarché, Les mousquetaires... comme ils disent.


    • il faut savoir que dans certains magasins les caissières travaillent debout toute la journée, elles n’ont pas de siège pour s’asseoir (non non ce n’est pas une blague !).

      J’ai une amie qui a travaillé dans ces conditions, elle n’avait même pas de pause pour pisser.

      Résultat elle a fini par démissionner mais la circulation de ses jambes est complètement foutue aujourd’hui et elle trainera ce problème de santé à vie.


  • Le management par l’instabilité ( humiliation, peur, incertitude... ) est une technique de " domestication " Mind control déshumanisante enseignée et majoritairement pratiquée depuis les années 80 auprès des cabinets de recrutements et autres DRH sociopathes dont le travail consiste aussi à licencier par wagons pour valoriser les cours de bourse et payer les fonds de pension vautour des retraités US...

    Saupoudrer d’immigration massive à la sauce droit de l’homme et servir bien chaud... !!!


  • A Julian, je vote pour le seul parti d’opposition qui a quelques voix car suis nationaliste.

     

  • Le dimanche c’est chômé, c’est le jour du Seigneur, j’ai quitté mon boulot pour ça


  • Quand on veut être plus libéraliste que le roi capital..
    Une exeption Française ça aussi..
    On a vu ça à la libération.. !
    Bref.. Même les ricains, les Anglo saxons sont plus souple, plus umains que ces ptits chefaillons à deux chekels..
    Bienvenue dans la " New Order Marconie " !
    À gerber !!


  • J’ai eu plusieurs Jobs dans le domaine commercial et un en particulier dans un groupe immobilier dirigé par des petites putes qui ne pensent qu’au profit depuis leur siège d’Antony. Le management dans ces boîtes est une honte et completement contre productif. le turn over est hallucinant et cela ne pose de problème à personne, Beh oui il font ce qu’il veulent essort leurs employés qui se barrent et son remplacés par de la chair fraîche. Parfois tu as quelques modèles qui acceptent la soumission la plus totale et bosser comme des acharné payés comme des merdes. Ceux la sont brandits comme des exemples de succès. Ils interviennent dans les formations du groupe pour vous dire que vous êtes dans la meilleure boite du monde avant de vous tuer sur place une fois sur le terrain etc ... ce monde me pue au nez d’une puissance. Je souhaite que ces boîtes ferment en laissant la place aux petites pme humaine qui produisent un travail de qualité avec une éthique et une morale digne de ce nom. Cela se fait rare de nos jours.


  • France de petits flics et de petits chefs produits par le liberalisme economique et le gauchisme societale... 40 ans deja que ces deux concepts pourraves ne font que monter en puissance pour n observer a quelques rares exceptions pres qu un cumul de gamelles et de contre perf !
    Le pire c est qu une part non negligeable de la population est tj aux abonnes presents quand il s agit de soutenir voir defendre ce systeme et ses representants !
    Alors finalement qui posent probleme, l elite politique et patronale qui met en oeuvre des logiques propres a servir leurs interets ou la population incapable d envisager ce que sont veritablement les siens ?


Commentaires suivants