Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Emprisonné en Allemagne pour délit d’opinion, Gerd Ittner écrit à Dieudonné

« Cher Monsieur Dieudonné,

J’ai demandé à un de mes amis Français de vous transmettre cette lettre et de la publier pour moi. Je ne peux pas le faire moi-même car je suis prisonnier politique dans la République fédérale d’Allemagne – juste à cause d’un discours totalement non-violent. Uniquement pour avoir usé de la liberté d’expression, je suis emprisonné depuis désormais trois ans. Quelle hypocrisie : d’une part ils scandent “Je suis Charlie” en louant la liberté d’expression la plus totale et en prétendant combattre le terrorisme ; et d’autre part ils se font eux-mêmes terroristes contre la liberté d’expression ! »

Ainsi commence la lettre ouverte de Gerd Ittner à Dieudonné, diffusée le février dernier sur Quenelplus, le site de l’humoriste.

Né en 1958, Gerhard Ittner est un Allemand persécuté dans son propre pays depuis plus de quinze ans. Issu d’une famille d’artisans travaillant le bois, il se destine, comme ses ancêtres, au métier de menuisier quand il est remarqué pour ses talents graphiques et intellectuels. Ayant rejoint l’Académie des Beaux-Arts, il étudie ensuite la linguistique à l’université et se spécialise dans les langues indo-européennes, l’indologie et l’archéologie.

Sensibilisé par la répression dont sont victimes les historiens révisionnistes, indigné par la propagande antiallemande généralisée et le lavage de cerveau dont sont victimes les enfants allemands, il adhère à l’Union populaire allemande (Deutsche Volksunion, DVU), puis au Parti national-démocrate d’Allemagne (NPD, Nationaldemokratische Partei Deutschlands).

Poursuivi pour un discours jugé antisémite tenu le 22 mars 2003, où il dénonçait l’action d’Israël et des États-Unis dans l’agression militaire de l’Irak, Gerd Ittner est entré dans la clandestinité en 2004 pour éviter la prison qui lui était promise.

Réfugié en Iran, en Argentine puis au Portugal, il fut arrêté le 11 avril 2012, puis extradé en Allemagne, où il est incarcéré depuis lors. Emprisonné à Bayreth, puis à Erfurt, il a été transféré le 13 octobre dernier à la prison de Nuremberg, où il a été soumis à un examen psychiatrique. Son procès doit se dérouler ce mois de février.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Afficher les commentaires suivants