Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

En 2014, sur Meta TV, Daniel Conversano appelle à la violence contre les immigrés

Le 2 décembre 2014, Daniel Conversano est l’invité de l’émission La libre antenne sur la chaîne Meta TV. Devant l’animateur Tepa, quasi-muet devant l’énormité des propos, il égrène tranquillement ses solutions miracles à base de violence armée.

 

 

Quant à la confusion entre la « violence » et « l’autorité », elle ne peut émaner que d’un inculte de la politique en particulier, et de la vie en général. Le délire racialiste commence dès la première minute :

« Aujourd’hui, la violence et l’autorité, à un moment donné, il faut qu’elles sévissent, tu vois c’que j’veux dire ? C’est vrai que moi les mecs tempérés, je m’en méfie comme de la peste. Parce que la tempérance, ça conduit à quoi ? Ben ça conduit à rien du tout. [.. ]

Si le mec à la nage il veut quand même arriver en France, qu’est-ce qu’il va faire le douanier ? Il va lui tirer dessus... Et c’est logique parce que ce sera la loi... Qu’est-ce qui va se passer si le douanier bute un mec, hop, dictature du compassionnel au niveau mondial : Ah mon Dieu les Français ont tué un Malien !

À un moment donné, quand tu veux des changements réels, une remigration, c’est illusoire de penser que cela ne va pas se passer dans le sang. Mais quand je dis ça ça ne veut pas dire “c’est bon à la fin de l’émission j’te pète la gueule parce que tu me ressembles pas”, ça veut dire simplement que moi je trouve que les gens qui sont plus tempérés que moi, soit manquent de culture, soit sont malhonnêtes. »

La posture virile, quand on n’en a pas les moyens physiques et intellectuels, est celle du lâche qui compte envoyer les autres au casse-pipe, à sa place. On ne le répétera jamais assez : s’approcher du foyer pour souffler sur les braises, c’est prendre le risque de brûler le premier.

Les opinions devraient être libres en France, mais il y a aujourd’hui deux genres ou deux niveaux d’opinions : celles qui conduisent à la réconciliation nationale, il n’y a pas d’autres mots, et celles qui alourdissent le climat de méfiance, d’insécurité, de paranoïa et de séparatisme.

La violence est le débouché logique de la montée des communautarismes, selon le schéma bien connu de René Girard. Ainsi, tous ceux pour qui la violence est une solution (une purification ethnique en réalité) vont dans le sens de la stratégie de l’oligarchie qui fait tout, depuis deux ans, pour envenimer les choses en France.
Envenimer, verbe tiré du mot venin.

Loin des fantasmes adolescents, des analyses sérieuses, sur Kontre Kulture

 

Les déconvenues de Conversano, en plein retour du réel, sur E&R :

 

Militer pour la réconciliation nationale bien comprise
aux côtés de Dieudonné et Alain Soral :

 

Soutenir Alain Soral dans les épreuves qui l’attendent
en faisant un don par PayPal

Vous pouvez aussi effectuer un don par chèque à l'ordre d'Alain Soral, à envoyer à cette adresse :

Alain Soral
Égalité & Réconciliation
3 rue du Fort de la Briche
93200 Saint-Denis
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

115 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les Français adoptent 200 000 immigrés par an pour compenser les 200 000 avortements . Ils sont très forts les Français-"Charlie" .

     

  • Ce que dit Conversano n’est pas nul : il y a encore 50 ans les douaniers auraient tiré sur des gens qui auraient voulu forcer notre frontière .

     

    • Trump et Frauke Petry de l’AFD en personne préconisent le droit de tirer sur les violents, les violeurs, les assassins et les agresseurs en tout genre. Cet article sur le choix de Petry fut relayé sur ER et tout le monde avait approuvé sa prise de décision.


    • Sauf qu’aujourd’hui les immigrés en question sont hébergés, pour ne pas dire "invités" par le gouvernement français et l’union européenne, il est facile d’appeler à faire du tir au pigeon sur des gens désarmés fuyant les guerres provoqués par Fabius, BHL and co, beaucoup moins de trouver des solutions concrètes, intelligentes et adaptées aux évolutions sociales, démographiques et géopolitiques actuelles, il suffit de voir l’état de la Syrie pour avoir une idée du "projet" fantasmé par ce petit guignol en mal de reconnaissance et frustré de n’avoir ni la culture, ni l’intelligence ou encore l’imagination nécessaires pour proposer une alternative viable au système actuel. Il s’adresse aux beaufs des réseaux sociaux, il est le pendant parfait d’un Bassem BRAIKI, leader pathétique des paresseux du bulbe en quête de révolutionnaires virtuels. Il n’expliquera sans doute jamais comment des forces étrangères hostiles à la France se réjouirait d’un début de guerre civile pour armer les différents protagonistes, soutenir financièrement et matériellement les affrontements et se partager la dépouille de notre pays.


    • Il y a 200 ans eu lieu la traite des Noirs. Nous sommes en 2016... Comprends-tu où je veux en venir ?


    • @l’étrangère

      Conversano parle de la remigration ni des violents, ni des violeurs, ni des assassins et des agresseurs, mais des Maghrébins du quotidien.


    • @Le Pen, vite !

      D’accord et merci pour l’éclaircissement, je ne peux pas écouter les vidéos, mais il me semble qu’il faudrait établir une position claire. L’immigration est organisée par les sionistes, nous le savons tous sur ER, et ici beaucoup disent qu’il ne faudrait pas s’opposer à cette immigration sous prétexte d ne pas rentrer dans le jeu es sionistes. Pour moi ça n’a pas de sens.

      Je veux bien qu’on ne fasse pas le jeu des néo-conservateurs en soutenant les guerres néo-coloniales au moyen-orient, mais qu’on se laisse envahir et déposséder sans rien dire, non !


    • Tout ce qu’il dit est nul ! On s’arrête à sa bête tronche, point... Chez les notables grecs de l’Antiquité, la laideur d’un orateur était déjà un argument contre lui, un argument pour ne pas l’écouter ! Zemmour et ce Pee Wee-hamster font déjà rire et ils éveillent la méfiance. Dès le début, ils ne séduisent pas. Platon, fils d’aristocrate, lui, il avait de la gueule... et c’était un excellent boxeur !

      « il y a encore 50 ans les douaniers auraient tiré »

      Oui, on a vu ça dans les années 40... Sur le reste, les explications de valeurs, voir Dieudonné et Soral. Moi, je les écoute. Que la France arrête de s’inviter en Afrique et en Asie et les choses iront beaucoup mieux. Ces conneries de « multiculturalisme » et autres imbécilités de « belles âmes », cela ne vient pas d’Afrique ou d’Asie.

      Bien à vous.


    • @ Lulu

      Et alors ? Cela n’a aucun rapport avec ce qui a été dit plus haut... Désolé mais les sophismes gauchistes cela ne marche qu’avec les idiots


    • @Abdu, les Grecs antiques étaient lucides, et portés sur l’apparat, soignés.

      Là, Daniel Conversano s’adresse à des gens eux-mêmes pas très gracieux, le clampin moyen genre tout sauf Rob Lowe, donc ils vont pas se tirer la balle dans le pied...

      @Mort de Rire, le rapport est fort à propos, pourtant.

      Tu parles d’arguments biaisés, mais l’argument qui consiste à revenir en permanence sur ce qui était fait « avant », il est sur le podium des sophismes, celui-là.

      Maintenant c’est plus « avant ».


  • Arrêtons de faire la promo de ce mec, et occupons-nous de la réconciliation (plus elle tardera et plus elle sera compliquée à mettre en oeuvre), de ces obstacles même si ils ne sont pas politiquement correct (c’est marrant de parler de politiquement correct sur ce site), des devoirs et obligations de chacun afin de s’en rapprocher, du concret quoi et pas du concept !

     

    • " Arrêtons de faire la promo de ce mec, et occupons-nous de la réconciliation "
      Un discours de réconciliation, c’est ce à quoi travaille sans relâche E&R, et ici non pas en faisant " la promo " (sic) de ce gars mais en pointant du doigt ce que l’intéressé dément bien évidemment, à savoir un discours qui oscille entre irresponsabilité et parfois débilité.


    • Conversano ne croit pas du tout qu’une "réconciliation" soit possible . Au fond il pense comme de Gaulle que les Français et les "Arabes" sont comme l’huile et l’eau : après une émulsion les deux liquides se séparent . De Gaulle n’avait pas prévu tous les mariages mixtes . Le logiciel de Conversano doit avoir 50 ans de retard, c’est rare chez quelqu’un de sa génération .


    • @Bazile Tous les mariages mixtes ? Entre noir et blanc ok, mais je ne sais où vous vivez mais dans ma région où il doit y avoir 1/3 de maghrébins dans la population, et de ce que je connais les couples mixtes franco-magrébins doivent représenter 1 pour 1000, et encore ils finissent mal... Bon je vis en centre ville, peut être il y en a plus dans les cités avec les françaises minoritaires qui se convertissent...


    • En réponse à Pic.

      Je crois que tu minimises vraiment les couples mixtes.
      J’habite dans le 76 a Rouen et je peux te dire qu’ici, au Havre, a Caen, et surtt a Paris il n’y a que ça.

      Exemple concret dans ma famille.
      J’ai 4 cousins qui sont tous les 4 avec des françaises de souche, blondes aux yeux bleus.
      Ma femme est marocaine d’origine et 3 de ses oncles sont avec des françaises converties dont une qui parlent et lis l’arabe littéraire.
      Mon meilleur ami est franco maghrébin, sa mère française de souche s’est convertie récemment, elle porte le voile à 60 ans. Ses 2 frères sont l’un avec une antillaise, l’autre une sénégalaise.
      Faut vraiment être malhonnête pour dire l’inverse surtout en région parisienne et Lyon il n’y a que ça.


  • Je vais me faire l’avocat du Diable, car jusqu’à un certain point, l’attitude et le discours de Daniel Conversano sont acceptables. En tout cas, comme la plupart d’entres-nous, nous les comprenons. C’est le fait que ces paroles soient publiques et volontairement mises en avant qui est inacceptable, pour préciser le terme "jusqu’à un certain point".
    Car la violence, les Français de toutes sortes la subissent depuis, on va dire, mai 68, le début de la fin. Et on leur empêche de l’exprimer sous quelque forme que se soit.
    Donc Daniel Conversano est un symptôme parfaitement symbolique de ce que beaucoup de gens, à tort ou à raison, la question n’est pas là, ressentent.
    Tout ceci est voulu à un degré ou à un autre, on est d’accord. N’empêche, chacun possède ses limites et on ne peut pas demander à une personne ou à un peuple d’encaisser pour l’éternité l’humiliation qu’on connait depuis tout ce temps.
    Son comportement et cette affaire démontrent en tout cas qu’il y a urgence à proposer immédiatement des solutions. Plus la situation pourrit, plus les probabilités qu’une guerre civile éclate augmentent.
    Certains pensent que la situation va empirer et éclater quoi qu’on fasse et qu’ainsi on pourra reconstruire "un monde nouveau" (mort de rire) après. C’est la position par exemple d’un Michel Drac, voire d’un Piero San Giorgio, puisque le but est de se préparer au pire. Donc Daniel Conversano n’est pas du tout éloigner de cette ligne.
    A un moment il faut donc choisir une des deux voies possible. Celle-ci ou la voie politique de réconciliation qui passera forcément par un appareil politique de type FN ou un autre. Ce qui ne veut pas dire que tout se déroulera en douceur.
    Finalement, Daniel Conversano et Alain Soral nous permettent de méditer sur ses deux chemins possibles. Il n’y en pas 36. Simplement des variantes, le futur restant fondamentalement insondable.

     

    • Vous avez résumé la situation. Sauf que précisément, IL Y A une troisième voie, c’est l’intervention divine, par l’intercession de Marie. A la Salette, Marie a dit beaucoup, à Fatima, pareil. Lisez. Ne vous laissez pas enfumer par Lapolitique, ni celle du Mondenouveau dont on sait très bien quels sont et les ressorts, les enjeux et obectifs (un MondeNouveau pour « eux », et les fallacieux préparatifs des gros-bras, trompés précisément par cet orgueil fondé sur la force : moi(« Moi » !)-tu-vas-voir, j’ai le pognon et la force pour me défendre... auront manqué quelques neurones et surtout l’humilité) ; l’autre voie « politique » est tout aussi fallacieuse, j’imagine que c’est ce que ce jeune monsieur avait envie d’exprimer : non, la réconciliation n’est pas possible, cela ne va pas marcher, et cela même si le non-de-souche-qui-habite-à-côté-de-chez-vous (sentimentalisme quand tu nous tiens) est super sympa, éduqué et souriant. Cela n’a rien à voir. Lisez Meinvielle, les juifs dans le mystère de l’histoire. Comprendre l’histoire.
      Pour un catholique, le quatrième commandement (père et mère honoreras), implique de respecter celui/ceux qui nous ont beaucoup apporté dans la vie. Pour un catholique c’est en cela que l’attitude de ce monsieur n’est pas tolérable : Alain Soral nous a apporté immensément, et il y a un respect sans condition que nous lui devons. Et pour ma part je prie pour sa conversion. Il apparaît de plus en plus évident que toutes les pseudo-solutions sont des impasses, tout le monde « veut exister », se faire une place (cf. civitas), ce que le système actuel permet aisément : à quel prix cette éphémère gloire ? Restez chez vous, et pensez. Et vous trouverez.


    • ok en gros, mais tu crois sérieux qu’il n’y avait pas de violence avant mai 68 (4 morts coté "contestataires") lol ? et l’Epuration ? etc, etc


  • Si les Français ne réagissent plus quand ils se font canarder comme au Bataclan, c’est qu’ils ont été entièrement culpabilisés par l’engeance shoanesque . Ils ont complètement perdu le "bon sens" paysan, ils n’ont plus aucune défense . Ils sont devenus complètement passifs et amorphes - sauf quand il s’agit de voler au secours d’Israël .


  • Il serait bon que ER mette en ligne l’interview de Ayoub réalisée par l’Agence Info Libre dans laquelle il énonce que la guerre civile ne profite en rien et à personne.
    Ayoub qu’on ne pourra pas traiter de baboucholatre.

    Ensuite si les ’Sobieski’ et consorts pro-Zemmour veulent aller au casse-pipe, ma foi... Car le bon Zemmour, il n’y ira pas !


  • Même si ce Monsieur a peut-être des idées contestables et s’il manque d’entraînement au corps à corps, je ne trouve pas qu’il manque de courage, y compris physique. Je vous renvoie aux propos de Robert Faurisson sur le bon boucher et le moins bon boucher. Faurisson qui, lui aussi, manque sûrement de pratique en sports de combat, ne s’est pour autant jamais départi d’un courage indomptable.

     

  • Je suis Soral depuis fin 2006 (depuis la video Alain Soral le dernier punk identitaire), c’était un peu avant la création d’E&R et même juste avant la rencontre de dieudonné et de JMLP lors de la fête Bleu Blanc Rouge et j’ai pu observer la plupart des tentatives de manipulations. Ce mec là est, pour moi, un faux nationaliste, par son look, par sa manière de parler on voit clairement qu’il vient d’extrême gauche. Il est là pour confirmer l’image que font les médias des électeurs du front national. Ça me rappelle les premières heures d’E&R, quand Soral a débattu avec un certain Guy Konopnicki (un sale type d’après ce que j’ai pu voir). Sur ce débat Soral dominait clairement, et konopnicki qui était à court d’arguments à sortie "mais de toutes manières les électeurs votent FN parce qu’ils n’aiment pas les arabes" ou un truc du genre, ce conversano fait la même chose que ce type mais de l’intérieur.


  • Comment on "remigre" des gens qui ne se laisseront pas faire ?
    Comment on les fait partir sans violences, sans injustices, sans drames humains ?

     

  • Quand un type dit des conneries (ici, Conversano) on doit pouvoir le lui dire sans lui coller un bourre-pif, ou alors, si on pense que la discussion est impossible, on refuse tout simplement d’y participer.A ce propos, je reprocherais à Dieudonné de n’avoir pas été à la hauteur de sa fonction de conducteur de débat : il s’est laissé déborder par l’agressivité verbale et/ou physique des deux protagonistes sans trop savoir quoi faire.Bon, à sa décharge, je dirais qu’il a été surpris par la tournure des événements et qu’il n’avait pas anticipé l’issue pugilistique de la confrontation, mais quand même, il connait bien Conversano et Soral, et il aurait dû intervenir pour les séparer, comme un arbitre sur un ring de boxe.Comme quoi arbitre de boxe, c’est un métier, et pas des plus faciles..Bon bref, on ne va pas passer le Réveillon sur cette histoire que je qualifierais "d’à la con" et de totalement improductive pour la noble cause de la réconciliation nationale, qui est une urgence absolue.

     

  • La violence est nécessaire pour fermer la bouche des malfaisants comme lui ; Avant d’appeler la violence il faut être prêt a l’accueillir , connaitre ses habitudes , son gout pour le sang , savoir qu’elle est toujours plus puissante dans la foule , qu’elle est plus souvent fille de la frustration et de la colère qu ’ enfant de la justice et de la moralité !
    Quelle est souvent plus dans le discourt et dans l’emprise d’une minorité malfaisante sur un pauvre peuple et qu’elle est trop souvent sociale . Parfois elle est comme un acte pieux , sain et vertueux . Comme d’éclater la tête d’un malfaisant appelant aux crime aux meurtre voir au génocide . Je réitère mon soutien a Alain Soral , sans aucune restriction , pour sa violence pédagogique envers cet idiot inculte et dangereux ! Bravo et merci !

     

    • En fait, cela est totalement contre-productif et d’une certaine façon contribue également à la hausse des tensions et à une division encore plus grande. La violence peut soulager, certes, mais n’apporte rien à moyen et long terme.. On doit réfléchir à chacun de nos faits et gestes et éviter d’envenimer davantage le climat qui règne en France depuis plusieurs années..


    • @Ifuckcharlie,

      Oui bien sûr, éclater la tête d’un soi-disant malfaisant comme Louis XVI... ah non mince en fait c’était un bon monarque, zut alors ! Trop tard ! Ou alors on peut remettre la tête en place ?

      Ou comme Christian Ranucci, un autre soi-disant malfaisant... ah non mince en fait il était innocent, zut alors ! Trop tard ! Ou alors on peut remettre la tête en place ?

      La violence est inversement proportionnelle aux capacités cérébrales, point.


  • .... Donc c’est aux français de remigrer, si je comprends bien ?

     

  • Laissez tomber les gars, il va vous dire que vous n’avez pas compris son " message ", car il a du " fond " en réalité. Comme dirait Dieudo dans un de ses sketchs, dans sa tête il est à Tian’anmen. Moi je pense que ce qu’il lui faut à ce niveau-là, c’est un psy et un conseiller Pole emploi un peu plus impliqué.


  • Dire que j’ai eu ce gugusse dans mes contacts FB et toutes ses publications c’était du genre :
    - "Ouais ce soir j’ai pas réussi à pécho une meuf ! c’était une connasse c’est certain ! elle était complètement bourrée, défoncée, je lui ai raconté tout ce que je faisais à l’époque (2011) et ça ne l’a meme pas fait mouiller sa culotte !! (enfin si elle l’a mouillée pas avec le liquide que j’aurais aimé boire ça c’est sur ! ) bref ! elle a vomi sur mes fausses weston en skai et elle ne s’est meme pas souvenue de mon prénom cette connasse ! Bon en meme temps c’était une sale arabe ..."
    Voilà le genre de "publications" supra importantes que le grand "penseur" Con-versano publiait il y a encore pas si longtemps ...


  • Soral n’a jamais répondu à la question : Pourquoi ne faut il pas tomber dans le piège de Zemmour ?

     

    • Si, il y a répondu. C’est parce que le peuple français n’a pas intérêt à la guerre civile, qui est la sortie vers le bas de la situation. C’est un tiers qui y a un intérêt... Un tiers pour lequel tu travailles objectivement.
      Face au même constat de la nécessité de stopper l’immigration de masse, tu proposes la remigration négative (que tu serais probablement incapable d’assumer d’ailleurs, comme te l’enseignerais Roger Holeindre, alors que Soral propose la remigration positive pour les uns et la réconciliation nationale pour les autres.


    • J’ai une idée : je crois que la réponse est dans la question. Elle est bien bonne celle-là ! Sérieux, c’est un sketch.


  • On peut difficilement être en désaccord avec ce qu’il dit là.

    Dans l’extrait il n’appelle pas à tuer son voisin maghrébin, mais à imposer le respect de la loi française aux étrangers, en usant de la force si la force est employée comme l’exemple qu’il donne du Malien qui tente de forcer la douane française pour immigrer illégalement.


  • La clique à Conversano, Le Lay et autres warriors du clavier devraient savoir, comme dit tant de fois, que la pire des solutions pour la France serait une accentuation des tensions, un clivage ethnico-religieux qui mènerait à un effroyable bain de sang et qui mettrait la France à feux et à sang.
    Les forces sionistes travaillent depuis le 18ème siècle à faire monter l’Islam le plus radicale, sectaire et violent dans le but de briser le monde musulman de l’intérieur et de le cliver face à l’occident. Le but étant de récolter les fruits d’une confrontation meurtrière, Squarcini avait parlé d’agents du mossad au sein du renseignement français, il ne fait aucun doute que des attentats (false flags) encore plus sanglants vont se multiplier dans les mois et années qui viennent, et que les agents sionistes n’hésiteront pas à armer massivement les islamo-racailles qui voudront en découdre.


  • la réconciliation nationale est devenue une utopie.
    C’est une belle idée mais qui ne verra jamais le jours...
    Les gens à qui Mr Soral tend la main lui crache à la gueule en votant PS.

     

    • La réconciliation nationale, c’est d’abord et avant tout la réconciliation entre la Gauche du Travail et la Droite des valeurs. Non seulement, ce n’est pas une utopie, mais c’est en train d’être réalisé - imparfaitement, mais sûrement - par le Front national.


  • La classe populaire et la classe moyenne, enfin tous ceux qui ne profitent pas de l’euro, n’ont elles pas déjà suffisamment à souffrir comme cela ? Pourquoi vouloir ajouter y la violence physique et la souffrance morale ?

    A ce propos, Alain Soral a raison de faire remarque que Daniel Conversano n’est pas non plus trop inquiété pour ses opinions... Pensez vous que cela va changer après la couverture médiatique que viennent de lui donner Dieudonné et Soral ?


  • L’acharnement belliqueux de Conversano est typique de quelqu’un qui vit avec une souffrance intérieure qui remonte à son adolescence. Je pense sincèrement qu’il est tombé sur deux maghrébins chauds dans les toilettes qui lui ont déboîté l’caisson. On comprend que çà doit être pénible pour lui de se remémorer l’époque où il est sorti des chiottes en marchand comme un canard. D’où sa rage tenace contre les "hordes de maghrébins". Avec sa barbe fournie et ses longs cheveux noirs, ce racialiste au physique d’arabe ne lui manque plus qu’un gilet de voyage pour ressembler à un combattant de Daech.

     

  • Je vais me faire l’avocat du Diable, car jusqu’à un certain point, l’attitude et le discours de Daniel Conversano sont acceptables. En tout cas, comme la plupart d’entres-nous, nous les comprenons. C’est le fait que ces paroles soient publiques et volontairement mises en avant qui est inacceptable, pour préciser le terme "jusqu’à un certain point".
    Car la violence, les Français de toutes sortes la subissent depuis, on va dire, mai 68, le début de la fin. Et on leur empêche de l’exprimer sous quelque forme que se soit.
    Donc Daniel Conversano est un symptôme parfaitement symbolique de ce que beaucoup de gens, à tort ou à raison, la question n’est pas là, ressentent.
    Tout ceci est voulu à un degré ou à un autre, on est d’accord. N’empêche, chacun possède ses limites et on ne peut pas demander à une personne ou à un peuple d’encaisser pour l’éternité l’humiliation qu’on connait depuis tout ce temps.
    Son comportement et cette affaire démontre en tout cas qu’il y a urgence à proposer immédiatement des solutions. Plus la situation pourrit, plus la guerre civile a des probabilités d’éclater.
    Certains pensent que la situation va empirer et éclater quoi qu’on fasse et qu’ainsi on pourra reconstruire "un monde nouveau" (mort de rire) après. C’est la position par exemple d’un Michel Drac, voire d’un Piero San Giorgio, puisque le but est de se préparer au pire. Donc Daniel Conversano n’est pas du tout éloigner de cette ligne.
    A un moment il faut donc choisir une des deux voies possible. Celle-ci ou la voie politique de réconciliation qui passera forcément par un appareil politique de type FN ou un autre. Ce qui ne veut pas dire que tout se déroulera en douceur.
    Finalement, Daniel Conversano et Alain Soral nous permettent de méditer sur ses deux chemins possibles. Il n’y en pas 36. Simplement des variantes, le futur restant fondamentalement insondable.


  • Le croisement entre Zemmour et Conchita Wurst n’est donc pas stérile ? Ah si quand même, pour la cervelle...

     

  • Je ne suis pas d’accord sur le fait "qu’une rémigration doive se passer dans le sang".

    Il y a quelques années l’Arabie Saoudite a renvoyé chez eux plusieurs millions d’immigrés, sans problèmes majeurs, et sans émouvoir la communauté internationale.
    Encore faut-il avoir la volonté de le faire.
    Il ne faut pas rentrer dans le jeu des mondialistes qui nous imposent comme seul horizon les migrants, le déracinement des peuples et le métissage.

     

    • En effet. Une alternative pourrait également être l’abolition de la double citoyenneté ce qui encouragerait fortement la remigration.


    • Oui les expulsions ne se passent pas toujours avec violence. Et avec une belle somme d’argent, puisque c’est pour l’argent qu’ils viennent en france ou ailleurs, beaucoup rentreront chez eux, et cet argent servira à fonder une petite entreprise qui développera le pays et fixera des prétendants à l’immigration.
      Et puis moins en se sent chez soi plus on a envie de rentrer. Il suffit de mettre en place les conditions pour avoir la nostalgie du pays...


  • Comme en 38, compagnons du barbelé , beaucoup ici préfèrent l’humiliation à la bagarre ...Vous aurez les deux , sachant que l’humiliation , vous l’avez déjà !

     

    • En 38 comme aujourd’hui, l’ennemi n’est pas les "Boches" mais le projet mondialiste israélite. Foncer tête baissée là où l’on veut que tu fonces, comme en 1914 et comme en 1938, c’est obéir au projet comme un mouton et c’est l’assurance de tout perdre, y compris l’honneur.


  • Franchement, je ne crois pas qu’il soit nécessaire de relayer les idées et la sophistique du personnage : par la démonstration de Soral sur le plateau, on aura bien compris, si ce n’était toujours pas le cas, qu’E&R n’est pas sur une ligne suprématiste blanche exacerbant les tensions, et c’est là le principal à mon sens.
    Nul intérêt de lui faire quelque publicité que ce soit.


  • Le discours que tient Conversano me fait penser à celui que Rochedy a tenu dans sa vidéo juste après les attentats du 14/07 où il dit (entre autre) qu’il faut aller nettoyer les banlieues. Rochedy, Conversano et les identitaires iront-ils se battre en première ligne si la situation venait à dégénérer ? :)

     

  • Oui, lorsqu’on force une frontière sans présenter ses papiers on se fait en principe tirer dessus ou prendre en chasse, comme lorsqu’on force un barrage de police. S’il y en a qui préfèrent qu’ils soient aidés par Israaid... Mais bon... Passons...Par contre le paragraphe : "Les opinions devraient être libres en France etc...", j’ai du me frotter les yeux et le relire deux fois !

     

  • La violence me répugne, mais si les douaniers n’avaient pas cette possibilité violente contre les migrants (eux- même très violents, et en groupe, comme on le voit sur tant de vidéos), que faudrait-il faire ? C’est bien beau de critiquer la politique d’immigration et les frontières grandes ouvertes, mais si c’est pour se "réconcilier" avec les nouveaux clandestins en les invitant à boire un café, ça serait se comporter exactement comme les bobos d’aujourd’hui qui en retour se le reprennent brulant dans la figure. Je vois mal les migrants accepter une réconciliation, encore moins pour s’allier avec nous contre les élites qui leurs donnent tout ce qu’ils veulent.


  • C’est dans la séparation que se fera la réconciliation.

     

  • "La posture virile, quand on n’en a pas les moyens physiques et intellectuels"

    Je vais digresser total. Mais, je trouve que cette phrase est très pertinente.

    J’irais même, jusqu’à la posture tout court, notamment politique, sociale, comportementale etc....

    Lorsqu’on a des opinions, des propos, un "camp", gare à en assumer les conséquences. C’est pour ça, qu’il convient de bien étudier ce pourquoi on prêche ( oublier donc la 5 et c’est dans l’air), l’impact que cela implique, donc s’auto-évaluer en conséquence.

    Car on n’a pas tous les jours la pêche ni 20 ans...


  • Après ses propos racistes tenus sur le plateau de niveau zéro, je serais curieux de savoir si la Licra, le Mrap ou le Zgueg vont porter plainte.

     

  • C’est exactement ce qu’ont fait mes grands-parents, pour de vrai, et ce qu’on m’a appris à faire pendant un an : tirer sur l’ennemi, tuer ou mettre hors de combat l’envahisseur. Pas besoin d’être gros, il suffit de tirer juste.

     

    • Et il t’ont aussi appris que « l’ennemi » est celui que « on » te montre du doigt ?

      Aller à la guerre c’est bien, avoir un cerveau c’est mieux.

      Les miens n’ont participé à aucun conflit, ils ont participé à ne faire de mal à personne.

      Un vrai combat contre le mauvais de la nature humaine.

      Faudra penser à ériger des stèles pour ces combattants particuliers.

      Pour l’instant les stèles sont pour les combattants qui ont fait couler du sang, et c’est pas génial.


  • Quand le titanic a coulé bien que les chaloupes aient été souvent presque vides, ils n’ont pas voulu retourner en arrière pour repecher des survivants, parce qu’ils avaient peur de surcharger les chaloupes et de sombrer avec eux.
    La France coule.


  • Au delà des arguments bellicistes amenés par conversano...Certains le qualifieront de débile ou d’irresponsable, oui ce n’est pas totalement faux.

    Cependant ceux qui adulaient JM Le Pen doivent je pense reconnaître qu’il y a un aspect de raisonnement assez acceptable.

    Souvenez vous quand Le Pen père disait qu’il se posait de questions en voyant tout les drapeaux étrangers notamment marocains et algériens...et répondant à la TV : "mais envisageons une guerre entre ces pays et la France, ils ont beau être français, si on leur donnait une arme....sur qui tireraient-ils" ?
    Rappelez vous du froid qu’il avait lancé sur le plateau.

    Donc c’est triste à dire mais cela reste une réalité...si la "réconciliation nationale" se fait dans un contexte antisioniste, se posera toujours un jour ou l’autre cette question....
    Conversano développe du Zemmour et du camus, pas avec le même littéraire, il est plus cru donc plus violent dans ses termes sans mesurer l’ampleur que prend une phrase une comparaison ou une analogie.

    C’est déconcertant, ça sabote un peu l’idée d’E&R, c’est vrai...mais la réalité à terme de l’après est là...

    C’est pourquoi certes la main tendue doit être ferme, mais qu’est ce que veut dire "être ferme" ? Quelles dimensions met on dans cette notion ?


  • Je n’ai vu ni lu aucun propos chez lui qui incite à la violence, il dit au contraire que cela serait contre-productif pour la progression du FN qui serait encore plus diabolisé...
    Là il parle légitimement du monopole de la violence de l’Etat qui aujourd’hui est complètement neutralisé par tout un arsenal droit de l’hommiste... on ne va pas retrouver la souveraineté française en étant aussi laxiste que l’Etat mou actuel...


  • Il me semble que vous êtes à côté de la plaque quand vous parlez ce gens "qui n’ont pas les moyens physiques". Exemple parmi d’autres, un des plus grands héros de guerre de tous les temps est un soldat français qui s’appelle Albert Roche (vous en avez parlé sur ER), c’est un petit gars qui était au départ estimé trop "chétif"pour être engagé. Lors d’un conflit dans lequel il n’y a plus de règles, la détermination.est LE paramètre essentiel.


  • Voici ce que disait Maurras, sans être boxeur et dont portrait figure sur le site : "Dans la situation où sont les français d’aujourd’hui, il n’y a qu’une devise saine : Avec haine et sans crainte. Il faut fomenter une haine violente des ennemis publics. L’illégalité en politique n’est qu’une barrière que pour ceux qui ne peuvent pas la franchir. Il n’existe aucun exemple qu’un changement de régime soit l’œuvre d’une majorité. Le contraire de la force, c’est la faiblesse qui est l’opposé d’une vertu" - Maurras

    La réconciliation face à des politiciens véreux et des masses étrangères, plusieurs millions par an qui arrivent en Europe chaque année, c’est tout simplement accepter cette situation et prendre politiquement 0 risque.

    Conversano n’a pas plus le physique du combattant qu’un Maurras, mais il prend le risque verbal de dire qu’il faut rentrer dans le tas plutôt que de ne pas réagir...

     


    • La réconciliation face à des politiciens véreux et des masses étrangères, plusieurs millions par an qui arrivent en Europe chaque année, c’est tout simplement accepter cette situation et prendre politiquement 0 risque.




      La réconciliation nationale prônée par Soral lui fait prendre tous les risques au contraire, car c’est une manière que le Système lui-même, par le niveau inouï de sa persécution, valide comme étant efficace.




      Conversano n’a pas plus le physique du combattant qu’un Maurras, mais il prend le risque verbal de dire qu’il faut rentrer dans le tas plutôt que de ne pas réagir...




      On a vu que Conversano ne vaut pas tripette sur le terrain. Il encourage les autres, depuis son bureau, à aller au casse-pipe à sa place. Soral, lui sauve, avec son avocat, les suiveurs de Conversano qui ont fait des conneries et se retrouvent au tribunal : Conversano est irresponsable, Soral est responsable.


    • La comparaison est d’un grotesque hallucinant. Charles Maurras était un brillant intellectuel engagé qui défendait une vision de la France qui n’a nul rapport ou nulle relation avec les délires fantasmés de ce triste sire qu’est Conversano. Maurras évoquait le combat patriotique de la France éternelle en opposition frontale à l’endroit des élites traitresses et de ceux qui s’emploient à détruire les traditions multiséculaires forgées par "les morts et la terre" (ancrage thématique de Maurice Barrès) au profit des élites apatrides sans éthique. Maurras est à l’opposé d’un Conversano que rien ne rapproche, mais que tout éloigne profondément. Conversano appartient à l’engeance, ce que Maurras insupportait sans surprise. Il n’y a pas l’once d’une saillie brillante chez l’eunuque de la pensée suprématiste et de la blanchitude.


    • Merci @ Le Pen, vite !
      Vous faites le job, même s’il est penible de devoir rappeler des évidences.
      " Conversano n’a pas plus le physique du combattant qu’un Maurras, mais il prend le risque verbal de dire qu’il faut rentrer dans le tas plutôt que de ne pas réagir... "
      Outre la perle du parallèle entre Maurras et ... Conversano !!! (rires), on notera l’incapacité de sortir d’une approche binaire et d’envisager d’autres voies, médianes en l’occurrence. Réagir n’interdit pas de réfléchir et si possible à différentes manières de réagir et d’envisager les problèmes. Apparemment, compter jusqu’à trois constitue déjà chez certains une unité de trop. Du coup, l’éventualité qui consisterait à se comporter autrement que comme un dangereux débile n’est même pas concevable. Sans parler du fait de raisonner en termes de causalité concrète. On aimerait être certains que l’on n’a affaire qu’à des gamins mais ce n’est même pas sûr.


  • Nous nous sommes tous extasiés devant Orban qui repoussait l’invasion migratoire de la manière que prône Conversano, nous avons applaudi à Trump qui disait vouloir construire un mur pour stopper l’immigration, avec tout ce que cela implique. Là, nous devrions cracher sur Conversano qui prône la même solution, au seul motif qu’il a eu un désaccord avec le patron ?

    Si c’est tous que que vous avez trouvé pour montrer que Conversano incite à la haine, permettez-moi de dire que c’est un peu léger, et également un tantinet malhonnête. Cela montre surtout en creux que vous n’avez pas été cappable de trouver une seule vidéo où il appelle à la ratonnade des musulmans du quotidien.

     

    • Je ne sais pas ce qu’il te faut, si tu ne vois pas dans la phrase suivante une justification et donc un appel à la ratonnade !



      À un moment donné, quand tu veux des changements réels, une remigration, c’est illusoire de penser que cela ne va pas se passer dans le sang.



    • Et j’ajoute à votre commentaire @Le Pen Vite que l’État, à travers ses dirigeants sensément élus (quand ce ne sont pas des traitres ou des pompiers pyromanes, ce qui nous ramène au cœur du problème, qui est politique) est le dépositaire d’une forme de violence exercée pour ne pas justement que des citoyens plus ou moins inspirés se croient malins en s’en chargeant eux-mêmes ou en y appelant.


    • Smuth Smuth,

      Vous avez parfaitement raison !

      Je rappelle au deux autres commentateurs de votre post, que les islamo-racailles de banlieues ne retourneront dans leurs contrées d’origines pas de manière pacifique... La solution semble très claire, les concernant !



    • les islamo-racailles de banlieues ne retourneront dans leurs contrées d’origines pas de manière pacifique...



      Non mais vous croyez que les « pays d’origine » vont les accepter juste « comme ça » ? Ni le Maroc, ni l’Algérie ne les considérerons comme des concitoyens, à leurs yeux ils ne sont que de la mauvaise graine éduquée et élevée en France, donc un probléme franco-français, et vis à vis du principe de souveraineté nationale ils ont raison. Trouvez une autre solution...


    • " Je rappelle au deux autres commentateurs de votre post, que les islamo-racailles de banlieues ne retourneront dans leurs contrées d’origines pas de manière pacifique... La solution semble très claire, les concernant ! "
      Ça ne change rien au fait que ce n’est ni à vous ni à moi ni à quiconque qui ne soit pas assermenté de s’en charger. Vous avez donc parfaitement tort :-)


    • @Éric,

      je t’invite à relire l’article 73 du Code de procédure pénale.

      Celui qui dit que dans certains cas - et pas si graves, un simple vol à l’étalage par exemple - toute personne a la qualité pour appréhender l’auteur et le conduire devant les autorités.

      Pourtant, « toute personne » n’a pas forcément d’assermentation.

      Alors pour peu que la présence clandestine sur un sol soit un délit puni de prison...


  • Dans l’intervention d’Alain sur le plateau de niveau zero, il nous envoyé sur une piste que je suis allée explorer et je me propose de partager mes recherches, avec les sympathisants d’E&R.
    Sur le profile FB de conversano, les réactions son nombreuses, suite à son échange avec Alain Soral. Je me suis donc concentré sur ses soutiens, et j’en ais fais des découvertes.
    Un exemple (parmis d’autres....), un certain Kamel Benamou qui le félicite, ok, bon je décide d’aller sur sa page et là, je vais sur sa liste de contacts et là, je vais de surprises en surprises, ce Kamel à de nombreux contacts qui arbore fièrement le drapeaux israélien sur leur murs.
    Ce ne sont pas que des sympathisants d’Israël donc des sionistes, mais il s’agit d’israéliens vivant sur la terre occupé de Palestine.... Kamel Benamou ça fait très juif vous ne trouverez pas ? En faite, ils ont troller Facebook de faux profils, ce faisant passer soit pour des musulmans, soit pour des identitaires, et cerise sur le gâteau, des combattants de la liberté (dans ce dernier cas ces profils ont été créés pour attirer un public de type islamo racaille ou reconvertie de la dernière minute) c’est une stratégie à trois bandes que sur les réseaux sociaux. Le but étant d’attiser le conflit de "civilisation", de nuire à la ligne réconciliation nationale défendue par E&R et par son président Monsieur Soral, mais aussi d’entacher le programme politique du FN, et là Alain a vue juste sur le plateau de niveau zero, en campagne pré-électorale, ce Conversano est un agent de la gauche sioniste déguisé en identitaire afin de pousser un électorat potentiel pour du FN dans les banlieues, à ce jeter dans les bras du PS.
    Alain Soral, je te remercie tu as ouvert les yeux à de nombreux Français de branches, il y a des années que je te suis et le message sera passé dans les banlieues à mon humble niveau, je t’en fais la promesse.
    Vive la France, Vive les Patriotes.
    Un Français de Branche.

     

  • On a fait une pub énorme à Conversano en lui Frappant dessus .

    certes il n attendait que cela et il l a eu. Je crois que la peur d Alain lui a fait crier comme une femme hysterique plus que l envie de se faire un buzz qu il a eu aussi , Il faut reconnaître un dérapage ? Non ? Car je ne le connaissais pas à la base , certes il tiens des propos violants , mais est ce que comme le dit Alain, cette leçon va lui être utile ? La suite le dira mais je crain qu elle clive un peu plus.. Que si les luttes avaient été sur le plan du débat .

    Alain explique très bien son geste et cela m à apres coup convaincu de sa posture mais on m a dit un jours que lorsque il y a violence , c est avoir tors quelque soit les raisons. Et je le crois. Aussi.

    A ma la limite il fallait le mettre devant ses contradictions car un type qui insulte face à un type droit et calme se ridiculise d autant plus , car la presse , pas encore nationale mais ça va venir ? Donne évidemment pas raison à personne un ni a l autre... Et lynche Alain ... Dans les commentaires des "pensées formatés " qui se lâchent .

    Mon avis à moi Qui ne suis rien , mais je pense que s il était honnête (ce dont je ne doute pas) Mr Soral ne reproduirait pas ce geste .... Qui est venu trop vite. Et à démontré une faiblesse .

    Ce n est pas une attaque mais je crois, un conseil de bon sens .
    on ne sait plus qui agit en racaille inversé alors...

    Paix et resilience . Soutiens à Alain Soral par le conseil je le souhaite , et stoppez la pub à Conversano ...


  • Evidemment que l’EN, les institutions, les médias ont fait des dégâts irréversibles, mais je ne crois pas que le gouvernement ai besoin d’envenimer les choses... les gens le font très bien tout seuls. Je n’écoute ni ne regarde la propagande d’Etat, je vais dans la rue et je constate...


  • Je voudrais rappeller que la police française a les moyens humains materiels et technique de faire cesser les traffics dans les banlieues et dy maintenir l’ordre. Si l’etat français fait le choix, sous la droite comme sous la gauche, de laisser perdurer ces situations avec toute l’economie illegal qui en decoule, c’est un choix tactique. On ne me fera jamais croire que des racailles en survetement peuvent mettre en echec l’institution policiere française.

     

  • Bonjour,
    Une bonne cause, n’a pas besoin de démontrer la violence des autres.
    Jésus à renverser les étals des marchants du Temple, pas les marchants.

     

  • Je ne connaissais quasiment pas les discours et idées de Conversano. Et bien au final, je l’ai écouté... J’ai écouté également la vidéo qu’il a faite avec Piero San Giogio, et je dois dire que je trouve que, certes il est jeune et n’arrive pas à la cheville d’Alain Soral (éloquence, analyses, percussion et répercussion au niveau mental, etc), ça c’est une évidence. Mais ce qu’il dit n’est pas dénué de sens et n’est pas très éloigné de la ligne de Soral. Je ne comprends pas cette animosité... C’est très dommage... Faut qu’on m’explique !
    La seule chose qui différencie le fond, c’est la question de tentative de réconciliation nationale que Soral défend (et que je préfère), alors que pour Conversano c’est "tous dehors" (c’est inapplicable et inacceptable à mon sens). Ok, c’est quand même une question essentielle, je vous l’accorde... Mais il doit être possible de s’accommoder de l’idée de l’autre je pense ! Arrondir les angles pour au final arriver à s’entendre et à s’unir face à l’adversité... ! C’est essentiel !!! Bref...
    Quant à Tepa, c’est un journaliste... Il fait donc son job de journaliste. Il interviewe les dissidents qui ont des choses à dire, même si ceux-ci ont des lignes "un peu" éloignées (dévie un peu) dans le chemin...
    Ce qui compte, au final, c’est l’idée fondamentale. A savoir, l’idée fondamentale de récupérer notre légitimité (légitimité du peuple) à tous les niveaux (politique, démocratique, démographique, humaine, nationale, etc)..
    Et comme je le disais dans un autre com, les gens savent faire la part des choses et reconnaître les quelques idées stupides des uns et des autres. Ce qui les intéresse, c’est le fond du problème, la façon dont on tente de le résoudre et le fait que certains (comme Soral, Piero san Giorgio, Lucien Cerise, etc) arrivent finalement à réveiller les consciences. Peu importe les petites divergences... !
    Je tiens quand mm à dire que l’analyse de Soral est la plus complète et la meilleure, à mon sens...

    Une chose importante, Mr Soral. Ne tuez pas le bébé dans l’oeuf. Je m’explique... Qui écoute, un jour, un dissident (si incomplet soit-il), en arrivera fatalement à écouter Soral... Ces gens là vous servent (et servent par extension, le réveil des consciences). Ne les reniez pas ! ;)

     

  • Refuser la violence c’est en accepter passivement une autre
    Quand aller vous vous réveiller les derniers qui suivent un discours modéré ?
    Combien d’attentats ils vous faut ? Combien d’émeutes ? Combien d’humiliation quotidienne subies par nos compatriotes et vous meme ?

     

    • " Refuser la violence c’est en accepter passivement une autre "
      En réalité, c’est au contraire d’accepter n’importe laquelle, voire pire l’encourager, qui revient à être le dernier des crétins et des inconséquents. Il faut se réveiller en effet.


    • Hahaha, @Daniel J : il faudrait que tu nous montre l’exemple de ton activité avant de parler des autres (endormis...) ! Promis, quand tu reviendras en slip et la tête façon Picasso, je t’accorderai ma compassion et peut-être seras-tu arrivé, à "tête" reposée, à la conclusion qu’il faut trouver des solutions moins extrêmes. Politiques et répressives pour les uns, et foutre la paix aux autres. Et je ne parle pas des "migrants" qui sont un tout autre problème...


  • Il faut à tout prix éviter la guerre civile qui ferait l’affaire des gnômes planqués en coulisses, et Soral est le seul à faire ce travail colossal de désamorçage des tensions intracommunautaires, et pour lequel je crois qu’il restera dans l’Histoire.
    Le karma vu par les bouddhistes est un choix permanent de chemins, et le karma de la France a eu la chance de croiser un jour le chemin soralien. Notre futur en est déjà changé, et en pleine stratégie de false flags à la chaîne, nos enfants devront lui dire merci.
    L’empreinte de Soral a déjà modifié la destinée de notre pays, et j’espère qu’elle la marquera encore plus durablement. On n’a pas d’autre choix que d’y croire encore.


  • Bon, il déblatère un paquet d’inepties, mais pour la définition du gauchisme, il a tout bon en tout cas !


  • Sophisme, au mieux.


  • Tout appel à la violence revendique un esprit immature et immoral.

     

  • Je profite de cette vidéo pour m’exprimer non pas sur conversano mais sur metatv et Tepa. C’est une occasion que je ne pouvais pas manquer car j’ai des choses à dire sur metatv .Metatv de 2014 n’est plus metatv 2016 ,la ligne a radicalement changé ,si tepa fut choqué par ses propos en 2014 ,il ne l’est plus en 2016 !Metatv est devenu un repair de purs fachos ,Tepa veut devenir plus blanc que blanc. La ligne directive de Metatv est clairement éloignée de l’esprit de ER et de son président Alain Soral . Je suis déçue par le virage qu’ a pris metatv .Pour un site qui se veut un site de réinformations et bien je peux dire qu’il n’a pas le niveau suffisant tel que celui de ER, Réseau Voltaire..Le taux d’audience est en chute libre et c’est tant mieux.
    Ayant participé au tchat ,je peux vous dire que c’est devenu qu’un ramassis de personnes grossières ,frustrées,médiocres à quelques exceptions près.
    Alain Soral ,Dieudonné sont détestés ,ce qui n’était pas le cas il y a quelques années ,maintenant dire qu’on apprécie Alain c’est très mal perçu .Tepa gentil ,Alain méchant, voilà la vision binaire de la majorité de metatv.
    Metatv se rapproche davantage maintenant des idées de Conversano que de Alain Soral ,ce que disait Conversano en 2014, les métanautes d’aujourd’hui se rallient à cet esprit là .
    Alain Soral qui rencontre Imran Hussein est perçu par metatv et ses participants comme un blasphème ,un acte contre nature ;c’est un exemple parmi tant d’autres.
    Metatv n’est pas du tout dans une volonté de réconciliation ,d’apaisement ,c’est tout le contraire.


  • Ce garçon est un peu trop excessif voir dangereux.
    à mon humble avis la France est avant tout une nation fondée sur des valeurs et tous ceux qui adhèrent à ces dernières forment le peuple français dans ce qu’il a de plus beau.


  • Il est jamais allé au bal lui... J’ai connu une époque où on allait au bal le week end et ça se battait souvent entre villages, entre voisins etc pourtant des francais pur souche hein des gros bourrins, tellement qu’ils ont arrêté les bals dans ma région... et y avait pas encore d’émigrés...
    Peace !


Commentaires suivants