Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

En Grèce, la faim s’établit

Les paroles d’encouragement de la politique ont pour de nombreux Grecs un ton cynique. Après trois ans de récession et d’innombrables mesures d’austérité, ils sont découragés et accablés. La faim et le désespoir se déploient.

Athènes. Sotiris Panagopoulos recompte son argent. Mais il n’y en aura pas plus pour autant. 599,95 euros : Avec ça il devra dans les quatres prochaines semaines entretenir sa femme et ses deux enfants en bas âge. « Comment va-t-on y arriver ? » demande cet homme de 35 ans désespérément. 320 euros sont réservés pour la location, en plus il faudra payer les factures d’eau et d’électricité. « En fait, il ne nous reste qu’à peine sept euros par jour pour vivre. » Il y a cinq mois, il a perdu son travail de plombier. L’entreprise a fait faillite d’un jour à l’autre, 23 personnes se sont retrouvées dans la rue.

Panagopoulos n’est pas le seul qui, en ce matin pluvieux, va chercher son allocation chômage à l’agence de l’emploi de Perama. La file d’attente s’allonge chaque mois. Perama se situe à une petite heure à l’ouest d’Athènes sur le golfe Saronique, autrefois, la ville était le centre de l’industrie de la construction navale grecque. Aujourd’hui, ce lieu de 25 000 habitants détient le record du taux de chômage en Grèce : environ 60%. La plupart des entreprises ont des pro-blèmes depuis des années, parce qu’elles ne peuvent plus concurrencer les grands chantiers navals d’Asie. La récession a fait le reste.

« Ici, rien ne fonctionne plus », déclare Panagiotis Kosmas. Il est dans son snack près d’une station de bus et attend la clientèle. Mais la plupart des portes des fabriques ici sur la rive sont verrouillées depuis longtemps. On n’entend plus que quelques voix de travailleurs, les coups de leurs marteaux et le chuintement du chalumeau dans les quelques chantiers navals qui restent. Kosmas déclare que « Perama meurt à petit feu ». Il veut partir de son snack et chercher un nouvel emplacement pour sa cabane.

Les Grecs en troisième année de crise : un peuple découragé et désespéré, accablé par toujours plus de mesures d’austérité. Depuis le début de la crise, l’économie s’est dégradée de presque 15%. Selon l’institution des statistiques de l’UE, Eurostat, déjà 28% des Grecs entre 18 et 64 ans vivent au seuil de la pauvreté. Selon un sondage, une PME sur quatre craint de devoir fermer son entreprise « prochainement ».

La société grecque atteint la limite de ses possibilités. Du moins, cela vaut pour les plus pauvres et pour la couche moyenne. Car les Grecs ne sont pas tous assommés – devant les clubs de nuit sur la Iera Odos, la voie sacrée, et les cafés de plage onéreux dans le faubourg de Vouliagmeni, on trouve toujours les gros véhicules tout terrain.

Les Etats de la zone euro et le FMI ont déjà versé 73 milliards d’euros à Athènes depuis mai 2010, maintenant, 130 milliards d’euros sont de nouveau mis à disposition dans le cadre du deuxième plan de sauvetage.

Quand les chefs de gouvernement des Etats de l’UE se réuniront une nouvelle fois à Bruxelles, ils souligneront à nouveau l’importance de l’encouragement à la croissance dans les pays membres. Toutefois, ils ne décideront pas de mesures concrètes.

« Nous faisons face à une crise humanitaire – ici dans notre propre pays »

La plupart des Grecs n’ont pas le sentiment que l’aide leur rende service. Ils en ont assez des espoirs qui ne se réalisent pas et des promesses des politiciens qui garantissent l’arrêt proche de l’effondrement économique. L’ancien ministre des Finances Giorgos Papakonstantinou a promis il y a deux ans, qu’« à la fin 2011 », l’économie va croître de nouveau. En fait, le déclin est toujours plus rapide, la performance économique a baissé de presque 7% l’année dernière. On disait que l’année 2012 serait l’année du tournant. Ceci se révèle être déjà aujourd’hui une illusion.

Nikitas Kanakis, de la section grecque de l’organisation humanitaire « Médecins du monde », est quotidiennement confronté aux destins qui se cachent derrière ces chiffres. Depuis la fondation, il y a 22 ans, les 600 membres ont aidé dans environ 50 pays au monde. Maintenant, ils se concentrent sur la Grèce. Ils s’occupent dans quatre villes des permanences médicales dans lesquelles les personnes nécessiteuses peuvent être traitées gratuitement. Le point brûlant est la métropole du chômage Perama.

« Nous faisons face à une crise humanitaire – ici dans notre propre pays », déclare le docteur Kanakis. Pendant la guerre d’Irak, son organisation a envoyé 150 camions de biens humanitaires à Bagdad. L’année dernière, elle a encore envoyé six containers remplis de denrées alimentaires par bateau en Ouganda. « Maintenant, nous avons besoin de tous les aliments ici », raconte Kanakis.

Chaque jour, il y a de plus en plus de gens qui viennent à la permanence médicale de Perama. Celui qui devient chômeur en Grèce, perd aussi après un an son assurance-maladie d’Etat. Mais les êtres humains qui viennent quotidiennement en grand nombre voir les « Médecins du monde », n’ont pas seulement besoin d’assistance médicale. « De plus en plus de visiteurs ne demandent pas de médicaments, mais ils ont faim et demandent instamment quelque chose à manger », rapporte Kanikis. Ce qui se passe dans son pays est « choquant et honteux », dit-il.

La plus grande soupe populaire d’Athènes

Ce qui est honteux également pour un pays de l’UE, ce sont les scènes qui se déroulent dans la rue du Pirée à Athènes au numéro 35, un vieil établissement de deux étages. Derrière la porte en bois bleue se trouve la plus grande soupe populaire d’Athènes. La file d’attente pour une soupe chaude aux haricots ou une assiette de pâtes augmente quotidiennement. Presque 15 000 personnes sont nourries quotidiennement dans les cuisines de soupe populaire d’Athènes.

En outre, l’Eglise orthodoxe approvisionne dans tout le pays 250 000 personnes dans le besoin. « Ensemble, nous pouvons y arriver » : Avec ce slogan, on fait appel dans les supermarchés grecs aux dons alimentaires, une action de la station de radio Skai. A côté des caisses se trouvent des bacs, dans lesquels ceux qui ont encore assez peuvent laisser des conserves, de l’huile d’olive, des pommes de terre, des pâtes ou du riz pour les repas des pauvres.

« Mâchez le plus longtemps possible vos aliments » – conseils du temps de l’Occupation allemande de 1941–1944

« Les recettes de la faim » – c’est ainsi que s’intitule un livre qui commence à devenir un best-seller en Grèce. De plus en plus de Grecs paient volontairement les 12,90 euros que coûte ce volume – beaucoup dans l’espoir d’économiser de l’argent en le lisant. L’historienne Eleni Nikolaidou a écrit ce livre. « L’idée m’est venue en lisant par hasard dans un journal datant des années de guerre, un article intitulé ‹c’est ainsi qu’on récolte des miettes de pain› », raconte l’écrivain. Pendant 18 mois, Nikolaidou a examiné les archives des journaux grecs des années 1941–1944, période de l’Occupation allemande.

Elle a rassemblé des recettes qui permettent de nourrir tant bien que mal une famille dans des conditions très difficiles. « Mâchez vos aliments le plus longtemps possible afin que l’estomac ressente le rassasiement plus lontemps », est un des conseils.

Durant l’hiver 1941/42, 300 000 personnes sont mortes de faim et de froid en Grèce, parce que les Allemands avaient confisqué tous les combustibles et denrées alimentaires. La situation n’est pas encore aujourd’hui aussi désespérée qu’elle l’était à cette époque. Mais pour la première fois depuis la fin de la guerre, un Grec sur cinq est au chômage. Chez les adolescents, un jeune sur deux est sans emploi. Les ruines calcinées et les façades noires de suie, qui rappellent les graves troubles d’il y a deux semaines, laissent entrevoir la violence potentielle qui se cache derrière cette statistique.

Sortir de l’UE

Selon le baromètre politique récent, neuf Grecs sur dix considèrent leur pays sur la mauvaise voie. La Grèce aborde sa cinquième année de récession. Comme la performance économique diminue continuellement, les taux de déficits et de dettes augmentent. C’est pourquoi le ministre des Finances augmente à nouveau les impôts et comprime le budget encore davantage pour satisfaire aux mesures d’épargne dictées par les créanciers internationaux. Ainsi, il retire au circuit économique encore plus d’argent et pousse le pays plus profond dans la récession. Cette année, le PIB baissera probablement de 5%.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #152458
    le 15/05/2012 par gangan
    En Grèce, la faim s’établit

    Je pris pour vous frères grecs, ça sera bientôt notre tour, les révoltes seront moche et c’est toujours les mêmes qui payeront....

     

    • #152540
      le 15/05/2012 par A+
      En Grèce, la faim s’établit

      Mais non, ne t’inquiètes donc pas, les électeurs de Flamby vont se retrousser les manches, redresser la France, reconstruire l’économie, assurer le destin français... en plus il y aura Segolene, Martine, Jean-luc, Jack et peut être meme DSk , qui reviendra peut-être... que des gens bien. Et puis Flamby c’est quand même Mitterand+Pompidou... demain ce sera un vrai DeGaulle... Nous avons en France l’électorat le plus intelligent d’Europe et des médias libres et démocrates... tout va bien...


    • #152978
      le 15/05/2012 par julius
      En Grèce, la faim s’établit

      @ A+

      C’est bien vrai tout çà, tout va rentrer dans l’ordre, contre toute attente.


  • #152520
    le 15/05/2012 par Guy LIGUILLI
    En Grèce, la faim s’établit

    La bourgeoisie se fout totalement des pauvres, elle ne fait que contenir les masses par différentes stratégies.
    Il n’y a qu’à se rendre compte, de la trahison des élites pour le pognon, déjà en 1870, ils se foutaient de lâcher au Prussien l’Alsace et Lorraine, « plutôt Bismarck que le peuple ! ».
    Ensuite en 1940 « plutôt Allemand que le Front popu ».
    Alors de nos jours comme l’a dit si bien Hugo Chavez in E&R du 12 05 2012, « …en se posant comme leader du plan FMI, qu’ils sont en train d’imposer sans pitié aux peuples européens … »
    La Reconquista du capitalisme, après l’infâme carcan qu’il leur a été imposé, d’une part par leur collaboration au grand massacre de 40 et d’autre part, la peur des rouges !
    Voilà, mon bon monsieur, tout est une affaire de jeu de force et à quoi rime toute cette mascarade de la crise hein ! Mon bon Monsieur je vous le demande !

     

    • #152723
      le 15/05/2012 par titicanar
      En Grèce, la faim s’établit

      heu d’accord avec toi sur certains points, mais en 40 comme en 1870, on s’était fait démolir la tronche !!

      Là encore les élites avaient étét"top" !

      la ligne maginot quelle invention : "hé les mecs on va tracer une ligne dans le sable et jamais ils n’oseront la traverser !"

      en plus l’armée française était alors mal préparée et complètement sous-équipée, alors que les allemands nous aient mis la pile en 40 n’est pas étonnant !

      le front populaire était mi-figue, mi-raisin, je veux dire qu’il n’était pas sans responsabilité dans la déblacle de la france !


    • #152810
      le 15/05/2012 par dédé75
      En Grèce, la faim s’établit

      .
      Non ça c’est la légende. Les vraies raisons de la défaite de 40 sont ailleurs...


    • #152917
      le 15/05/2012 par Gui LIGUILLI
      En Grèce, la faim s’établit

      1870 Thiers, a bien magouillé la soit disant armistice, les notables étaient terrorisés, par l’idée d’une révolution républicaine et par conséquent prêt à pratiquer l’amputation territoriale, Bazaine 170 000 soldats livrés, Metz.
      1940 Annie Lacroix Ritz le choix de la défaite.
      Deux exemples qui prouvent, que les intérêts se foutent de la nation !


  • #152534
    le 15/05/2012 par Fab
    En Grèce, la faim s’établit

    Le vote (4 étoiles) me laisse pantois...

     

    • #152833
      le 15/05/2012 par lecteur
      En Grèce, la faim s’établit

      tout dépend comme interpréter les étoiles :
      - soit on considère que 5 étoiles c’est pour dire que l’info est intéressante à lire et a sa place ici (qu’elle parle de bonnes ou de mauvaises nouvelles)
      - soit on considère que 5 étoiles c’est pour dire que je suis heureux en lisant cet info...
      il manque à côté des étoiles un message pour expliquer ce que l’on attends d’elles ! :)


    • #152854
      le 15/05/2012 par almanzor
      En Grèce, la faim s’établit

      On note la pertinence de l’article.


  • #152645
    le 15/05/2012 par abeilles
    En Grèce, la faim s’établit

    Nous avons regardé ,la Famine en Afrique sans aucun sentiment de révolte ,nous avons regardé les massacres des Irakiens par une agression illégale illégitime sans bouger ,nous avons laisser nous endetter pour aider des Rebelles Insurgés Mercenaires Barbouzes assassiner un peuple Souverain,puis nous avons bombardé enfants ,femmes ;personnes âgées ,nous avons payé tous cela
    Nous avons accepté ,la Liquidation de notre Pays ,
    faites des conserves ,de la marche à pieds pour vous entretenir physiquement ,
    la cigale a chanté tout l’été ,quand la brise fut venue ,elle alla frapper chez sa voisine la fourmi
    je crains que la fourmi ,est été pulvérisée aussi ,par son individualité


  • #152669
    le 15/05/2012 par le petit joueur de flûte
    En Grèce, la faim s’établit

    L’Europe de Bruxelle est en train de virer tragiquement de la même manière que la pérode communiste .

     

    • #154221
      le 18/05/2012 par damien
      En Grèce, la faim s’établit

      C’est dialectique, cette Europe-la (et tout autres puissance du monde), c’est une synthèse du :
      * capitalisme religieux
      * communiste soviétique
      Afin de tirer le "meilleur" (au sens du possédant) de tout

      Pour donner un "capitalisme soviétique" (idéologique de gauche - laissez tout circuler, économiquement de droite)


  • #152712
    le 15/05/2012 par joseph
    En Grèce, la faim s’établit

    mais qu’attendent-ils pour sortir de l’Europe ? ça aurait dû être fait depuis des années déjà ; au lieu de ça, ils subissent les sarcasmes du reste de l’Europe et se font traire matin, midi et soir par la Banque...sans la complicité des politiciens grecs, tout cela n’aurait pas pu se faire...ce qui prouve bien que les politiciens- qu’ils soient grecs, français, espagnols ou allemands- sont les directeurs des ressources humaines de la haute finance- l’intérêt des peuples passant bien après( ou ne passant pas du tout, d’ailleurs !)

     

    • #152806
      le 15/05/2012 par RL
      En Grèce, la faim s’établit

      Directeurs des ressources humaines... moi je dirais plutôt fermiers. Nous ne sommes pour eux rien de plus que du bétail. Des animaux de ferme tout juste bon à donner du lait, et à passer à l’abattoir (nous et nos enfants) pour donner de la viande (et de la chair fraiche).


  • #152730
    le 15/05/2012 par Heizen
    En Grèce, la faim s’établit

    Récit poignant.
    Quel scandale cette crise de la dette.
    On est vraiment dans les années 30.. Et ça recommence.

     

    • #152797
      le 15/05/2012 par abeilles
      En Grèce, la faim s’établit

      NON NON NON En 1930 ,la Dette était minime ,nous avions encore TOUT notre Patrimoine ,des Entreprises ,des Stations Thermales ,des Immeubles ,et notre réserve d’OR a été en Martinique ,aujourd’hui elle est dans les mains de ces Rapaces VAMPIRES
      LA FRANCE NOTRE PATRIE N A PLUS RIEN ?Pire que le Paquebot France il a été acheté nous aussi ,notre bel oiseau Concorde ,un Sabotage EH OP à la case ,combien de Boeings sont tombés tout seul sans sabotage
      Nous n’avons plus de Gouvernail ,depuis 1968 que des Lâches Traîtres à leur Patrie


  • #152865
    le 15/05/2012 par SpiritusRector
    En Grèce, la faim s’établit

    L’Etre humain prisonnier de son animalité, instinct de survie...Survivre le plus longtemps possible à l’usure engendrée par le système, en courbant la tête pour ne pas avoir à l’affronter et à mourir quasiment à coup sûr (et peut être pour rien...Si ce n’est pour la gloire)...Voilà la vérité qui se cache derrière le mot lâcheté..."L’inconscient animal" qui vit en chacun de nous n’est pas dupe...Ce sont des prédateurs qui nous gouvernent et comme notre passage dans la vie est cour : c’est une lutte à mort qui se joue... Et eux savent très bien que notre "victoire" ne mettrait pas les plus gentils d’entres nous au pouvoir...S’ils perdent, tels les nobles français de la fin du 18e siècle, ils perdent tout...
    Alors ils ne vont rien lâcher...


  • #152989
    le 15/05/2012 par Markovitch
    En Grèce, la faim s’établit

    Un seul mot d’ordre quand on voit les ravages en Grèce et ailleurs à venir.
    Que Bruxelles dégage !
    Que l’Euro dégage !


  • #153058
    le 16/05/2012 par Substance2004
    En Grèce, la faim s’établit

    « Nous faisons face à une crise humanitaire – ici dans notre propre pays », déclare le docteur Kanakis. Pendant la guerre d’Irak, son organisation a envoyé 150 camions de biens humanitaires à Bagdad. L’année dernière, elle a encore envoyé six containers remplis de denrées alimentaires par bateau en Ouganda. « Maintenant, nous avons besoin de tous les aliments ici », raconte Kanakis.



    Ca me rappelle tout ces Daniel Balavoine, ces Renaud, ces Jean-Jacques Goldman ou ces Charles Aznavour qui se mobilisaient pour pondre une chanson infâme pour nourrir les gamins en Ethiopie ou en Arménie.

    A 3 heures de vol de Paris, y’a des pauvres gens, des européens qui crèvent de faim, et ces connards ne bougent pas le petit doigt. Pour ces artistes encore vivants, tous ont plus ou moins été à gauche pendant les années 80, sous des appels à la tolérance ont combattu le Front National ou ont été pour une Europe devenue celle des banksters.

    Pas un artiste français ne moufte pour crier au scandale ! Josiane Balasko se croyait le soir du second tour en 1981 et maintenant Yannick Noah se la coule douce en Suisse.

    Nana Mouscouri, Demis Roussos, venez montrer l’exemple à ce connard de Benjamin Biolay. Chantez pour les grecs ! Promis, on achètera le disque même s’il est pas si bon (une nouvelle version de "Je chante avec toi liberté", je sais pas moi...) Personne se moquera vous ! Au contraire !

     

    • #153713
      le 17/05/2012 par Mérée Drante
      En Grèce, la faim s’établit

      Comme aucun de ces connards ne se bougera le cul, je vais tenter d’arranger ça si je peux... Signé la terrible Mérée Drante créatrice de quenelles chantantes ici http://mereedrante.over-blog.net/

      PS : Par contre, comme ce sera gratuit, ça n’aidera pas les grecs, juste peut-être un peu les faire rire (pour ceux qui pourront traduire)... Mais cela permettra de se foutre de la gueule de ces "artistes" aux émotions calculées...


    • #155946
      le 22/05/2012 par Mérée Drante
      En Grèce, la faim s’établit

      NANA vient de faire un remake de "je chante avec toi liberté" pour soutenir le peuple grec ! C’est ici : http://youtu.be/AJQjt2GrSto

      C’est bien la SEULE !!!


  • #153361
    le 16/05/2012 par masque de chair
    En Grèce, la faim s’établit

    L’article dit que "Durant l’hiver 1941/42, 300 000 personnes sont mortes de faim et de froid en Grèce, parce que les Allemands avaient confisqué tous les combustibles et denrées alimentaires."

    Pourtant, voici ce qu’écrivait, preuves à l’appui, un certain Monsieur F. sur son blog :
    "En ce moment nos médias évoquent la probabilité d’une banqueroute grecque. Parfois, s’inspirant d’une histoire déformée de la Seconde Guerre mondiale, ils se font aussi l’écho de récriminations et de revendications contre l’Allemagne et présentent, sous la forme de caricatures, la Chancelière Angela Merkel comme un nouvel Hitler. Il paraît donc intéressant de revenir sur un aspect du comportement, pendant cette guerre, de l’Allemagne, puissance occupante, à l’égard de la Grèce, dont les Allemands avaient chassé les Britanniques en avril 1941.
    La réalité est qu’en plein conflit mondial, malgré la guerre des partisans et malgré le blocus exercé par les Britanniques, l’Allemagne a envoyé à la Grèce d’importantes quantités d’or pour y juguler une inflation catastrophique et stabiliser non sans succès la monnaie grecque.
    Elle a également envoyé à la Grèce des produits alimentaires pour y combattre la famine menaçante ainsi que des produits d’exportation allemands, et cela malgré la pénurie dont commençait à souffrir le peuple allemand.
    Par l’intermédiaire de la Suède, pays neutre, elle s’est mise en rapport avec les autorités britanniques, dont elle a finalement obtenu la levée du blocus des eaux grecques en faveur d’un bateau suédois, chargé de ravitaillement allemand, qui a pu ainsi, chaque mois, quitter Trieste ou Venise pour atteindre le Pirée sans courir le risque d’un torpillage.

    Du moins est-ce là ce qu’a rappelé et déclaré aux juges du tribunal de Nuremberg le 27 mars 1946, sans être contredit par la partie adverse, le Baron Steengracht van Moyland qui avait été secrétaire d’Etat au ministère des Affaires étrangères du Reich.
    (D’après les actes du procès devant le Tribunal militaire international de Nuremberg : TMI, volume X, p. 128, et volume XI, p. 440-443).
    "


  • #153706
    le 17/05/2012 par Mérée Drante
    En Grèce, la faim s’établit

    Détail intéressant : dans les années 1941-1944 les articles de journaux donnaient des conseils aux personnes souffrant de la faim... Aujourd’hui, dans presque les mêmes conditions, ils ACHETENT un bouquin à 12.90 € ! Je ne pense pas, qu’à l’époque, le prix du journal était de cet ordre... Certainement pas... Comme quoi on pouvait alors trouver plus d’aide sans passer par la société marchande... Comme quoi la société marchande ira jusqu’au bout... Sans aucune pitié...