Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Entretien avec Gérard Filoche : La casse du Code du Travail

«  C’est le droit intime, quotidien de 16 millions de salariés du privé qui est en cause. Il y a des petits droits qui ont été enlevés, comme par exemple le fait que les femmes pouvaient disposer d’une heure pour allaiter leur enfant, à prendre en deux fois une demi-heure ou une heure, pendant un an payée par l’employeur. Ce sont des choses à la fois toutes petites, donc pas spectaculaires, mais qui additonnées vont faire des millions d’heures de travail, et des droits gagnés par les salariés pendant des décennies qui vont être d’un seul coup reniés. » Gérard Filoche dénonce la refonte du Code du Travail par ordonnance gouvernementale, sans débat parlementaire, qui va supprimer de très nombreuses dispositions protégeant les salariés.

Gérard Filoche, interrogé par le Monde (audio, transcription Opus Incertum )

On donne même pas aux députés les moyens de le savoir. Ils ont reçu d’un seul coup 663 pages d’ordonnances, et il faut qu’ils tranchent en trois heures. Ce n’est pas comme d’habitude une procédure parlementaire, ou il y a une navette entre le Sénat, le parlement, etc. Pas du tout. C’est une ratification d’ordonnance, et en trois heures, il faut qu’ils tranchent 663 articles sans avoir eu le temps de les lire, d’en discutter et sans qu’il y ait eu concertation avec les syndicats, syndicats qui ont tous pris position contre, en leur temps. Il n’y a même pas de débat public dans le pays !

Entretien avec Gérard Filoche, lire la suite ici

Source : http://contreinfo.info