Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Erdoğan purge la banque centrale turque

"La politique monétaire, c’est moi"

Un mois après que le gouverneur de la banque centrale a été débarqué par le président turc, ce sont tous ses collaborateurs qui ont été limogés lundi. Le chef de l’État veut baisser les taux d’intérêt à tout prix pour soutenir l’activité.

 

« La politique monétaire, c’est moi ». Le chef de l’État turc, Recep Tayyip Erdoğan, avait fait dévisser la livre turque par cette déclaration tonitruante il y a quinze mois. Il persiste et signe aujourd’hui. Après qu’il a débarqué le gouverneur de la banque centrale, Murat Ceinkaya, début juillet, c’est toute l’équipe de ce dernier qui a été limogée la semaine dernière.

L’économiste en chef, le chef de l’analyse économique, le manager crédit…, en tout ce sont neuf cadres de premier plan de l’institut d’émission qui payent la politique de taux d’intérêt suivie depuis des années.

Un coup de balai qui conduira « non seulement à une mauvaise politique monétaire mais à une situation où ne restera plus personne pour dire ce qu’il convient de faire », a estimé Refet Gurkaynak, de l’université Bilkent à Ankara.

Erdoğan n’a de cesse depuis trois ans de dénoncer le « lobby des taux d’intérêt », affirmant, à rebrousse-poil de tous les économistes, que des taux d’intérêt élevés nourrissent l’inflation.

Lire la suite de l’article sur lesechos.fr

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2258241
    Le 14 août à 17:46 par Marcus
    Erdoğan purge la banque centrale turque

    Tout ce qui est contre la Banque, est pour l’humanité.

     

    Répondre à ce message

  • #2258255
    Le 14 août à 18:10 par Seb
    Erdoğan purge la banque centrale turque

    “Un mois après que le gouverneur de la banque centrale a été débarqué par le président turc” ... Y’a pas un problème de temps là ? Sinon au temps, pour moi.

     

    Répondre à ce message

    • #2258408
      Le 14 août à 21:55 par Godwin
      Erdoğan purge la banque centrale turque

      Non, c’est correct (et tu penses plutôt au mode qu’au temps, à mon avis ;)) : la locution après que requiert bel et bien l’indicatif, et non pas le subjonctif.
      Voir l’Académie française pour référence.

       
  • #2258273
    Le 14 août à 18:41 par 6lv1
    Erdoğan purge la banque centrale turque

    On commence à plus les compter, les dirigeants mondiaux qui en ont plein les nougats du marigot mafieux khazar et qui commencent franchement à piaffer dans les brancards... je sens que l’apocalypse ne va absolument pas ressembler aux effrayants
    programmes annoncés...et qu’elle est déjà commencée...
    "Hein !? Quoi ? St Jean ?... oui, c’est aussi ce que je pense : Qu’il aille se faire enculer..."

     

    Répondre à ce message

  • #2258317
    Le 14 août à 19:59 par Yasin
    Erdoğan purge la banque centrale turque

    Bonnet
    Pourquoi l’économie turc va mal ?
    facile de dire l’économie va mal d’un simple revers
    Elle va mal car déjà elle accueille toute la misère du monde sur ses épaules, elle ce rapproche de la Russie d’ou les sanctions américaines, Erdogan et depuis longtemps est hostile vis à vis du taux d’intérêts, il est contre le dollar, il mène des actions hostile aux états-unis Trump met des sanctions contre l’Iran alors que c’est l’Iran qui fourni le gaz à la Turquie. Erdogan ce rapproche du Venezuela il casse les burnes aux monarchies arabes avec l’affaire Kasogi il ne reconnait Jérusalem comme capitale Israélienne. Tu sais l’AKP sont resté longtemps au pouvoir ils savent très bien géré l’économie du pays " sans intrusion de l’extérieur " le dynamisme de la Turquie est très élevé sa population est jeune.
    Juste pour information y’a toujours eu des transactions de pétrole au sud de la Turquie surtout en Irak mais même en Syrie, Alep, est une ville sunnite Mossoul aussi le pétrole à toujours circulé avant Daesh, pendant ouais bof source crédible ?, après Daesh. Tu nous apprends rien regarde les infos turcs. Pourquoi à ton avis la région autonome kurde de l’Irak sont proches de la Turquie ? Car y’a beaucoup de pétrole et ça permet aux kurdes de revendre à la Turquie et s’émancipé du pouvoir centrale Irakien. m’enfin bref des hommes qui combattent la finance pas seulement avec les mots mais avec les faits, ils sont plutôt rares. On nous montre dans les téléviseurs occidentaux quelques clichés avec des camions citernes des télévisons complètement corrompu ils vous montre un bout de vérité vous criez aux scandales, les médias ne sont pas nos amis peut être qu’un jour vous réussirez à le comprendre.

     

    Répondre à ce message

    • #2258532
      Le 15 août à 01:35 par bonnet Phrygien
      Erdoğan purge la banque centrale turque

      @Yasin:si l’économie turque allait si bien que celà il n’aurait pas limogé les dirigeants des banques.L’économie va mal parce que sa monnaie s’est dépréciée,elle a perdu de sa valeur,que la guerre coûte cher,qu’il y a des sanctions américaines etc...
      Maintenant par où aurait pu partir le pétrole volé en Syrie:vers l’Irak ?vers l’Iran ?seule possibilité la Turquie,et il paraitrait que ce sont bien ses grands enfants qui en assuraient l’écoulement,alors Erdogan est peut-être pour toi un grand Monsieur,mais ce n’est certainement pas un saint.
      J’ai vu ta réponse à @Vivachavez ,inutile de se fâcher,on peut avoir un avis différent du tien,ce n’est pas dans l’insulte qu’on peut discuter et c’est normal que tout le monde n’ai pas le même avis.
      Maintenant je reprends ton argument:si tu sais des choses que nous ignorons,par ex.pourquoi l’économie turque va bien,qu’elle ne connait pas de difficultés,que le pétrole passe par ailleurs que par la Turquie,nous sommes tout à fait prêts à t’écouter,à toi de nous prouver le contraire.
      Quant’à Mossoul,c’est une ville irakienne,d’une population à majorité kurde,mais irakienne:d’ailleurs c’est curieux,il combat les kurdes,sauf quand ceux-çi lui vendent du pétrole qui ne leur appartient pas:normal ?Le chef kurde,a été soutenu par Israël pour en faire un pays indépendant:çà te gêne ?

       
    • #2258605
      Le 15 août à 09:27 par Yasin
      Erdoğan purge la banque centrale turque

      Alors je peux pas vous répondre correctement je connais pas la réponse, par contre je peux vous affirmer qu’Erdogan n’est pas assez " con " pour voler le pays voisin sous les feux de projecteurs de la Russie. de la contre bande peut être les frontières sont poreuses.
      Par contre au niveau de l’état y’a rien, maintenant j’aimerais voir les preuves.

      Quelle société est à l’origine de la revente ?
      quelle banque, quelles sont les transactions, qui consomme le pétrole ? Poutine c’est arrêté en accusant et en montrant du doigt la Turquie FIN. Fin stratège il n’a pas argumenté, il n’a pas cherché plus loin, il n’a accusé aucune banque, aucune transaction, n’a fourni aucune preuve chiffré, il c’est contenté de dire c’est la famille d’Erdogan et les médias européens qui sont mouillés jusqu’à la tête ce sont jeté sur les miettes d’information.

      Erdogan a dit deux choses, si vous m’apportez la preuve je quitterais la politique ; aucune preuve à ce jour crédible et il a dit que Daesh coopéré certaines fois avec Bachar et les Kurdes.

      Pétrole volé en Irak et vendu aux kurdes
      Au cours de l’été 2014, Daesh a saisi 4 à 5 millions de barils de pétrole des installations de stockage et d’oléoducs en Irak. La compagnie pétrolière nationale irakienne, l’Inoc, a continué à pomper du pétrole au rythme d’environ 150 000 barils par jour, au risque de représailles. Daesh, de son côté, utilisait des employés de l’Inoc pour puiser près de 30 000 barils par jour du gisement d’Anel ; il envoyait le gaz associé à Kirkouk, ville sous contrôle du gouvernement régional du Kurdistan, le KRG. Du pétrole volé en Irak et vendu aux contrebandiers kurdes… Des mesures prises par le gouvernement régional kurde contre le trafic ont incité Daesh à intensifier le conflit dans la zone kurde en représailles.

      Au Moyen-Orient, le pétrole trouve partout des marchés : les transactions financières traversent souvent les lignes de conflit politique ou militaire. Depuis les années quatre-vingt-dix, les trafiquants et les firmes actives dans la contrebande du pétrole irakien n’ont pas beaucoup changé. Le chaos et le renvoi des forces armées irakiennes par les autorités d’occupation américaines en 2003 ont servi la contrebande. Depuis l’invasion américaine, le commerce illicite de pétrole avait été l’un des moteurs de l’économie irakienne. Ces dernières années, la guerre civile en Syrie et l’avancée de Daesh dans l’ouest de l’Irak ont favorisé les contrebandiers et les voleur

       
    • #2258614
      Le 15 août à 09:41 par Yasin
      Erdoğan purge la banque centrale turque

      à moi de prouver le contraire ?
      C’est vous qui accusez et c’est à moi d’apporter les preuves... c’est pas l’inverse ?
      On dirait un procès Dieudo
      Vous trouvez pas ça bizarre vous ? qu’il y’a aucun chiffre, aucune banque, aucune marque de société, dans les accusations que Poutine porte vis à vis d’Erdogan. Les renseignement russes sont excellentes pourtant celles du Mossad aussi. Y’a que moi qui trouve ça bizarre ? On aperçoit quoi sur ces photos on identifie personne. Pourquoi y’a pas eu d’enquête ? La Turquie est assez forte pour empêcher d’enquêter ? Je pense pas. Pour moi c’est une manipulation on ne cherche pas a aller plus loin. Bachar n’est pas clean non plus les kurdes n’ont plus. Bachar acheté ou son pétrole ?

       
    • #2258738
      Le 15 août à 13:08 par Ismail
      Erdoğan purge la banque centrale turque

      @bonnet Phrygien

      Mossoul est une ville irakienne ... à majorité arabe sunnite.
      De nombreuses autres communautés ethniques et religieuses y vivent aussi (comme dans toute cette partie de l’Irak), la ville est proche de la religion à majorité kurde mais Mossoul n’est pas du tout une ville à majorité kurde ... Renseignez-vous !

      ... je précise d’avance (pour certains excités) que que je ne suis ni arabe, ni kurde, ni turc et que j’ai déjà définitivement quitté la France depuis de nombreuses années !

       
    • #2258819
      Le 15 août à 14:55 par jiji
      Erdoğan purge la banque centrale turque

      @Yassin

      En Turquie, quand tu fais un crédit, y a t il un taux d’intérêt ? Quel est le taux d’intérêt actuel pratiqué par la Banque centrale turque ?
      Deuxio, peux-tu échanger ton argent papier (billets par exemple) contre de l’or sonnant et trébuchant ?

      La réponse à ces questions est une indication du niveau d’indépendance monétaire de la Turquie……….

      Concernant l’Islam, quel système politique est actuellement en vigueur en Turquie, et ce système politique est il en adéquation avec les préceptes de l’Islam ?

      PS : La Turquie n’elle est pas un membre de l’Organisation Internationale Terroriste appelée OTAN, coupable de millions de morts musulmans ?

       
    • #2259505
      Le 16 août à 14:11 par Ismail
      Erdoğan purge la banque centrale turque

      @jiji

      Je me permets de répondre à la place de @Yacine puisque je vis sur place ...

      1- Alors pour celui qui prend un crédit à la banque, oui ... il y a un taux d’intérêt ... dont j’ai le plaisir de ne pas connaitre le montant puisque je n’ai jamais testé (ni en Turquie ni ailleurs !)

      2- on peut échanger instantanément la monnaie turque en liquide contre de l’or physique en Turquie (et vice-versa) ... et ce chez n’importe quel bijoutier qui sont très très nombreux le moindre recoin du pays ... et sans sonnerie, ni sas de sécurité, ni vigile armé !!!
      C’est d’ailleurs la méthode d’épargne la plus populaire encore en 2019.

      On peut également acheter quasiment n’importe quoi en liquide et retirer n’importe quelle somme au guichet à la banque (en cas de manque de disponibilité on nous demande juste de repasser ... dans 2 heures). J’ai vendu mon ancien appartement contre du liquide que j’ai réutilisé pour acheter mon appartement actuel !
      Les banques ont quand même un vigile armé assis dans un coin qui boit du thé et sert surtout à renseigner les gens ... mais toujours pas de sas de sécurité à l’entrée !!!

       
  • #2258378
    Le 14 août à 21:14 par Vengeur13
    Erdoğan purge la banque centrale turque

    L’économie Turque est là où elle en est pour 2 simples raisons :
    - avoir basé sa croissance sur le secteur de la construction et du crédit associé (Espagne like, regardez le résultat)
    - la majorité des investissements en Turquie sont détenus par des étrangers
    L’économie Turquie ne lui appartient pas. Lorsque la grande majorité des investissements provient de l’étranger, il suffit d’une secousse pour que tout s’écroule.

     

    Répondre à ce message

  • #2258411
    Le 14 août à 21:57 par Anonymous19
    Erdoğan purge la banque centrale turque

    Les problèmes économiques proviennent de la manipulation des taux d’intérêt et de la masse monétaire. Ces manipulations ont pour principal but de financer les largesses électorales des politiques.

    Virer les dirigeants de la banque centrale n’a aucun intérêt. On remplace des manipulateurs par d’autres manipulateurs.

    La seule chose utile est de mettre fin à la manipulation du crédit et de la monnaie faisant, ainsi, apparaître les conséquences des décisions politiques.

     

    Répondre à ce message

  • #2258560
    Le 15 août à 05:02 par klem
    Erdoğan purge la banque centrale turque

    Message au petit propagandiste du sultan Yasin, si la Turquie est si bien, prend tes affaires et tires toi, pourquoi tu reste en France ? Pour nous égorger quand ton sultan adoré ordonnera à tous les rejetons dans ton genre de le faire ?
    Encore une fois je le redis, prend tes affaires et casse toi ! et n’oublie pas ta famille élargie de 150 pélos.

     

    Répondre à ce message

    • #2258596
      Le 15 août à 08:59 par Yasin
      Erdoğan purge la banque centrale turque

      Tu sais c’est une bonne question, je me suis posé la question, qu’est ce qu’on fait quand un bateau coule. Mais cette question m’appartient qu’à moi seul j’ai pas besoin d’un autre pour me dire s’que j’ai à faire. Je me casserais de France quand j’en aurais envie.
      La France mène une mauvaise propagande sur la Turquie, je parle des médias, mais elles oublient bien leurs propres erreurs.

      Je resterais en France éclairé les crétins dans ton genre qui sont incapable de voir la manipulation des médias sur la Turquie. Faut pas être un génie pour comprendre que tu tombes exactement dans le piège que nous tend la société. Des français remontés, en colère qui demande à d’autres français de quitter le territoire.

       
    • #2258812
      Le 15 août à 14:44 par SujetdeMerde !
      Erdoğan purge la banque centrale turque

      Quelle nationalité Française ? La demie issue de la double ? En cas de conflit quelle nationalité ? Quel Patriotisme affichez-vous ? Ce sera l’un ou l’autre (si vous dites les deux, vous n’êtes de fait qu’apatride, sauf le cas de la « neutre » nationalité Suisse).
      Bref, le concept de Français « de papier » a sûrement un côté « utile » pour vous, mais pour beaucoup de Français de racine, et à propos de papier, on pense à d’autres utilités.

       
    • #2258974
      Le 15 août à 18:29 par Loi
      Erdoğan purge la banque centrale turque

      Yasin,
      - 1 - Tapez « demander la nationalité Turque » sur gogole.
      - 2 - Comparez.
      - 3 -Mettez là en veilleuse
      Cordialement,
      PS : notez que les comparatifs sont valables pour d’autres (qui ici sur ER, en général la ramènent moins)
      https://www.joradp.dz/TRV/FNat.pdf

       
    • #2259144
      Le 15 août à 22:09 par Mehmet
      Erdoğan purge la banque centrale turque

      Ça être compliqué la réconciliation.
      Le prochain italien qui dira du bien de Salvini je lui dirai casse toi chez toi. Au nom de la réconciliation nationale...sic

       
    • #2259437
      Le 16 août à 13:05 par Loi
      Erdoğan purge la banque centrale turque

      A Mehmet,
      Bon, un petit trait d’humour :
      En fait ça dépend si vous vous adressez à l’Italien en tant que demi-Français ou demi-Turc. Mais vous ne serez qu’à moitié légitime quoi qu’il arrive.
      Plus sérieusement :
      Qu’on le veuille ou non, « le » Français accepte aisément ceux des pays latins (chrétiens) et, pour des raisons historiques et anciennes (malgré la « guerre », la colonisation, l’immigration mal gérée par nos élites...), « Il » acceptera plus facilement un Maghrébin qu’un Turc. C’est comme ça. On a déjà les musulmans de l’Est qui viennent nous emmerder, alors question « mongoloïdes », ça sature. Rajoutez à ça l’arrogance turque (sur la religion et le reste), le prosélytisme multiforme et vous aurez une idée du problème.
      Et, ce ne sont pas les défilés et manifestations turques dans notre Pays, avec quelques drapeaux Français entre les drapeaux Turcs (faux-Culs !) qui y changeront quelque chose, enfin dans les temps à venir...
      Et, pour l’instant il n’y a pas Loi nous obligeant à « aimer » telle ou telle communauté « parasite ».

       
    • #2260388
      Le 17 août à 23:01 par Mehmet
      Erdoğan purge la banque centrale turque

      Pour Loi,

      je vais te te donner une information qui te permettra de mieux te sentir dans ton pays( comme tu aimes le rappeler tellement). Les turcs ne migrent plus vers l’Europe depuis l’arrivée d’erdogan au pouvoir. Au contraire, c’est plutôt la re migration vers la Turquie qui se déroule en ce moment. Le modèle économique européen ne fait plus rêver la jeunesse turque.
      Mais te viens certainement alors la question suivante, « ben alors Mehmet, pourquoi tu ne casses pas dans ton pays ? »
      la réponse est simple, parce que les français m’aiment Trop ! Et inversement. Au nom du bien commun.
      Après si ça te fais du bien de jouer au analyste de groupe ethnique.

       
  • #2258736
    Le 15 août à 13:04 par uzfr
    Erdoğan purge la banque centrale turque

    2002 : Arrivée au pouvoir de l’Akp dans un pays qui vit au crochet du Fmi
    2016 : La Turquie devient la 17ème puissance économique (13ème en parité du coût de la vie)
    Projection à 2023 : En gardant la dynamique actuelle et malgré la crise, la Turquie sera dans la top 10 des puissances économiques.
    Donc, oui, la politique économique c’est lui et, comme le disait fort justement Lénine : "Les faits sont tétus".

     

    Répondre à ce message

  • #2258879
    Le 15 août à 16:44 par Paul82
    Erdoğan purge la banque centrale turque

    C’est à double tranchant : Erdogan peut mener une politique raisonnable sur le flux monétaire, comme il peut passer à la "planche à billet" par facilité.

    Mais bon, d’un point de vue souverainiste, c’est bien joué. Faudra s’en souvenir nous patriotes français quand nous serons au pouvoir ; faudra purger chez nous aussi....

     

    Répondre à ce message

  • #2260115
    Le 17 août à 14:47 par Vengeur13
    Erdoğan purge la banque centrale turque

    A l’attention du fan club d’Erdogan. D’ailleurs, je suis moi-même d’origine Turque. Mes parents y vont régulièrement, moi un peu moins.
    Je vous apporte une vision un peu plus pragmatique et bien moins partisane.
    J’ajouterais qu’Erdogan n’a pas conquis la majorité des coeurs Turcs, il est parvenu à obtenir une certaine majorité lors des précédentes législatives, non sans pirouette et autre manigances mais ça, le fanboy de base hurlera à la machination.
    https://lesakerfrancophone.fr/la-pe...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents