Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Escalade militaire entre la Russie et l’Ukraine : Xavier Moreau fait le point

Pour RT France, Xavier Moreau commente l’escalade militaire entre la Russie et l’Ukraine, notamment à la lumière du contexte politique ukrainien.

 

 

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 






Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • A mourir de rire !!! Ces clowns pensaient sans doute que Vlad allait rester les bras ballants. Ce que j’aime chez les ukrainiens, c’est que ce sont de bons fans de Michel Audiard. Ils font partie de ceux qui nous rappellent sans cesse la phrase culte "les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît".......

     

    Répondre à ce message

  • Du point de vue russe, arraisonner la flottille ukrainienne sans vraiment faire couler le sang, c’était évidemment le scénario préféré.
    Mais cela supposait que les Ukrainiens n’aient pas réellement envie de se battre.
    Donc apparemment la démission - voire, le passage à "l’ennemi" - des militaires ukrainiens se serait donc reproduite comme pendant la sécession de la Crimée.
    Cette démission aurait-elle été favorisée par les instances russes ? Certainement, oui, par la menace du bâton. Mais je soupçonne également l’usage de la carotte...

    Si ce détail m’intéresse, c’est qu’un papier récent "Putin Adopts My Suggestions on National Policy, by Anatoly Karlin" annonçait une nouvelle politique russe de naturalisation. Son but est de stimuler une sorte de "brain drain" au profit de la Russie, donc au détriment d’autres pays. Parmi eux, l’Ukraine est visée en premier.

    Je fais donc l’hypothèse suivante : les Russes voient que les coûts et les risques pour replacer l’Ukraine dans l’orbite russe sont élevés. Ils les comparent avec les coûts et risques s’ils admettent la perte de l’Ukraine :
    - à terme, présence probable de base US à leur frontière. Mais les frontières russes sont si étendues, et les US si teigneux, qu’ils trouveront toujours moyen de s’incruster à la frontière, dans tous les cas.
    - perte de terres agricoles fertiles. Mais la Russie n’en manque pas. Elle manque de bras (cf arrivée des Boers au Nord du Caucase, et les Chinois en Sibérie de l’Est)
    - perte du potentiel industriel ukrainien, qui manque réellement à l’industrie aéronautique et à la construction navale par exemple. Or, on peut toujours reconstruire les machines, et c’est l’occasion de les moderniser. Par contre, la Russie ne peut pas produire plus d’ingénieurs, de cadres et de professionnels qu’elle n’en produit déjà. Autrement dit, l’acceptation de la perte de l’Ukraine aurait donc là une conséquence très concrète. Or elle n’a pas d’autre remède possible que l’organisation d’un brain drain de l’Ukraine vers la Russie. Justement !
    Et c’est d’autant plus facile à faire que 1) les Ukrainiens instruits maitrisent plus ou moins la langue russe ; Et 2) ils sont attirés par les salaires russes, très supérieurs, et par 3) les conditions de vie en Russie (un État qui fonctionne correctement) qui sont plus faciles qu’en Ukraine (un État en déliquescence).

     

    Répondre à ce message

  • L’Ukraine, ne serait-elle pas la poudrière des Balkans d’aujourd’hui ?

     

    Répondre à ce message

  • #2088678

    J’ai regardé la réunion à l’ONU (le machin), remarquables traducteurs au passage. On croit rêver ! Les USA qui se posent en défenseurs des droits de peuples, la Guinée, la Côte d’Ivoire qui en sont encore aux guerres tribales qui la ramènent, de quoi donner du grain à moudre à Dieudonné...
    Le représentant de la Russie à été ferme, Il a mouché tous les merdeux, dont la France- Allemagne (ben oui, la soumission aux Teutons jusqu’à l’ONU). Il manque d’humour toutefois le représentant Russe, à sa place j’aurais brandi une fiole de jus de pomme pour affirmer que l’Ukraine est en tort.

     

    Répondre à ce message

  • La présentatrice était auparavant sur TV5. Un autre monde !

     

    Répondre à ce message

  • Qu’est ce qu’ils vont faire des bateaux et equipages ?
    Ils vont bien être obligés de les restituer, non ?

     

    Répondre à ce message

  • Porochenko,baron du chocolat,

    L’équipe de Kiev n’a d’autre solution pour se maintenir
    au pouvoir que la tension guerrière avec la Russie .
    Mais les provocations de Kiev peuvent donner l’occasion
    à Poutine de conquérir de nouveaux territoires .
    Sur le long terme l’Ukraine centralisée ne peut durer .
    Russes,Polonais Hongrois,notamment sont majoritaires
    dans certaines régions .
    Porochenko en créant une nouvelle église orthodoxe
    a mis le feu qui va le consumer .
    Sa loi martiale est un aveu de faiblesse considérable,.

     

    Répondre à ce message

    • #2089107

      Bonne synthèse Bertin. Le gouvernement ukrainien n’a rien d’autre, pour tenter de se maintenir, que cette perpétuelle fuite en avant. On se doute bien que ça ne peut mener à rien de bon, en tous cas pour l’Ukraine.
      Heureusement pour tout le monde, la Russie est menée par des gens très intelligents et à la tête froide.