Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

États-Unis : un siècle d’interventionnisme meurtrier

AteliER
Article initialement publié dans l'atelier E&R

Fenêtre privilégiée du monde russe sur la mer Noire, la Crimée possède une histoire et une situation géographique singulières. Théâtre sous le Second Empire d’une intervention militaire franco-anglaise destinée à stopper l’expansionnisme de la Russie des tsars, hôte de la conférence de Yalta en 1945, cette région d’une superficie et d’une population équivalentes à celle de la Lorraine dispose aujourd’hui d’un statut de république autonome au sein de l’état ukrainien. À l’heure actuelle, la volonté des populations russophones de Crimée de s’affranchir de la tutelle d’une Ukraine passée sous la coupe d’un gouvernement pro-occidental est au cœur d’une nouvelle controverse diplomatique.

L’occupation par des forces armées russes de plusieurs points stratégiques de la péninsule n’a pas tardé à déclencher un feu nourri de réactions indignées des gouvernements et des média mainstream occidentaux. Ainsi, Angela Merkel a déclaré « illégal [1] » le référendum prévu pour le 16 mars. François Hollande a fait savoir que « l’intégrité territoriale et la souveraineté de l’Ukraine ne [pouvaient] pas se négocier [2] ». Plusieurs éditorialistes ont mentionné le « sort incertain » de la minorité tatare de Crimée [3], sous-entendant probablement que la sécurité de cette dernière pourrait être compromise en cas d’occupation russe prolongée. C’est oublier que la Fédération de Russie compte 6 millions de citoyens tatars, qu’il existe sur les bords de la Volga une république autonome du Tatarstan et que personne à Moscou ne remet en question l’appartenance des Tatars à la nation russe. La Maison Blanche a quant à elle affirmé, par la voix de son secrétaire d’État John Kerry, que « la Crimée est l’Ukraine » [4].

Le message adressé est donc sans équivoque : la présence de troupes russes en Crimée et la tenue prochaine d’un référendum constitueraient un grave cas d’ingérence et une violation du droit international. L’appareil d’État étatsunien est, il est vrai, particulièrement au fait des cas de conflits et de tensions directement ou indirectement causés par des ingérences extérieures. Nous livrons ici au lecteur une liste volontairement non-exhaustive recensant quelques exemples de conflits armés impliquant les États-Unis, parfois appuyés par des puissances européennes.

 

1898 : conflit hispano-américain qui aboutira à la perte par l’Espagne des Philippines, de Cuba et de Porto Rico, territoires qui tomberont dans l’escarcelle des États-Unis. Le magnat de la presse William Randolph Hearst, qui inspira le film Citizen Kane à Orson Welles, se distingua à cette occasion par la propagande belliciste et anti-espagnole relayée par ses journaux.

1900 : participation, au sein de l’alliance des huit-nations regroupant également les puissances européennes de l’époque, à la guerre des Boxers, opération de répression d’un mouvement anticolonialiste chinois.

1903 : appui militaire aux sécessionnistes du Panama, aboutissant à la création d’un nouvel État indépendant dans une province auparavant colombienne.

1950-1953 : envoi de 300 000 soldats au cours de la guerre de Corée. Deux décennies avant la guerre du Vietnam, l’armée américaine aurait déversé sur la Corée du Nord plus de 3 millions de litres de napalm [5].

1953 : la CIA appuie un coup d’État en Iran visant à renvoyer le Premier ministre Mossadegh, non-aligné et partisan de l’indépendance énergétique.

1961 : soutien à une tentative de coup d’État à Cuba, lors du débarquement de la « Baie des cochons ».

1961-1972 : guerre du Vietnam.

1965 : occupation de la République dominicaine.

1973 : soutien militaire au coup d’État chilien, devant aboutir au renversement de Salvador Allende et à la prise de pouvoir du général Pinochet.

1979-1992 : armement des moudjahidines afghans au cours de leur lutte contre l’Armée rouge.

1981-1988 : soutien à la guérilla contre-révolutionnaire luttant contre le régime sandiniste au Nicaragua.

1989 : invasion du Panama et renversement de Manuel Noriega.

1990-1991 : guerre du Golfe, intervention au sein d’une coalition de 34 états qui dévastera l’armée et les infrastructures irakiennes.

1994 : intervention en Haïti pour soutenir Jean-Bertrand Aristide.

1999 : frappes aériennes en Serbie et au Kosovo, soutien militaire et logistique à l’UCK, organisation terroriste financée par la mafia albanaise.

À partir de 2001 : interventions en Afghanistan ;

2003-2011 : guerre d’Irak. La chute de Saddam Hussein et l’occupation étrangère ont livré un pays dévasté aux violences intercommunautaires. On estime à 500 000 le nombre de victimes du conflit [6].

2011 : intervention militaire en Libye.

 

Lorsque les Etats-Unis qualifient certaines nations de « danger pour la paix dans la région », l’inversion accusatoire est donc totale. L’exemple de l’Iran est à ce titre particulièrement frappant :

 

 

Rappelons que les ingérences occidentales, qu’elles se fassent par le biais d’appuis logistiques ou financiers aux groupes d’agitation interne (comme en Ukraine ou en Syrie) ou par des interventions militaires directes, ont essentiellement précédé des situations de chaos et de barbarie prolongées, comme en témoignent l’état actuel de l’Afghanistan, redevenu une place centrale de la production de pavot [7] et la violence extrême qui perdure en Irak [8]. Nous sommes bien loin des promesses de libération démocratique qui justifient les exactions interventionnistes de Washington et ses alliés.

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #758420

    Il manque la Somalie ...

     

    • Il manque sourtout la première et seconde guerre mondiale. Les USA ont aussi intervenu dans la guerre civile russe (1918-1920) et le traité de Versailles. Aussi le tribunal de Nuremberg a été le fruit d’une intervention américaine.


  • #758422

    ça doit être une blague votre "liste" là ?!

    regardez plutôt ici :

    http://academic.evergreen.edu/g/gro...

    http://www.globalpolicy.org/us-mili...

    http://www.bearcanada.com/fae/usa/u...

    ....et j’en passe....

     

  • ...Et à l’arrivée, la seule guerre qu’ils aient gagné TOUT SEUL c’est la guerre de sécession !


  • #758511

    N’oublions la grande trahison faite par les américains aux portugais en 1961 lors de l’invasion armée de Goa, Damião et Diu. L’ancestrale présence portugaise en Inde - la plus ancienne présence Catholique en Asie - sera balayée par une agression militaire soutenue par la marine étasunienne. Déjà, ils trahissaient leur alliés...

    50 ans plus, ce triste Portugal moderne est réduit à l’état de sous-espagne... Les ex-territoires d’outre-mer portugais cumulent 2 millions de victimes suite aux guerres post-indépendance soutenues par le complexe militaro-industriel américain.

    Aujourd’hui, ces soit disant territoires indépendants cumulent toutes les tares possibles du tiers-monde alors qu’il y a 50 ans, ils étaient encore à la pointe du développement humain dans leur zones respectives. Non, ne l’oublions pas.


  • YANKEE DE MIERDA !!


  • Les Etats-Unis : 6 millions de Juifs, 310 millions d’employés de Juifs . Cessez d’incriminer les "américains", pointez plutôt les responsables, c’est à dire les maitres , tout deviendra plus clair .

     

    • Troll inside ? Je pense que tout le monde comprend que ce n’est pas la masse qui est visée s’agissant des "États-Unis" ou des "Américains", et Soral insiste assez là-dessus. Idem pour les Juifs du quotidien, pris en otage par un infime lobby communautaire tout puissant qui prétend les représenter et parler en leur nom.

      Et je pense que tout le monde comprend que ces millions de Juifs ne sont pas responsables des méfaits d’une élite illégitime qui s’est octroyé le pouvoir (comme la grande majorité des Français Juifs qui n’y sont pour rien dans les entourloupes, conflits et trahisons de Botul & co). Il ne faut pas voir des sayanim partout. Il y a par exemple des milliers de Juifs antisionistes rien qu’à NY, des rabbins, ... et qui dénoncent ce lobby dit "communautaire".

      J’imagine un tout nouveau lecteur d’E&R qui débarquerait ici et qui tomberait sur ton commentaire. Question "réconciliation" ça laisse à désirer. Puis ça donne du grain à moudre aux merdias qui ne cessent de répéter en chœur que ce site est fréquenté par de "vilains racistes antisémites xénophobes". En voulant défaire un amalgame tu en produis un autre. Puis comme l’ont démontré Shlomo Sand, Gilad Atzmon, Jacob Cohen et bien d’autres, "les Juifs" ça n’existe pas, ça ne veut rien dire.


    • Je pense qu’il est temps de rendre responsable ceux qui sont a la manœuvre de la première ligne de commandement au dernier exécutant ,du président au soldat

      Désolé mais moi j’inclut les soldats ,c’est bien eux qui tienne le fusil ,c’est bien eux qui tue

      Supposons que ces soldats ont pour ordre de tuer ou d’emprisonner leur compatriote ,puisque c’est la première ligne de commandement qui est responsable , ils vont pas se gêner

      Est ce un honneur de tuer des innocents ? non
      Est ce un honneur de défendre son pays ? oui
      Est ce que Hollande défend son pays ? non ,pire, il la BRADE
      Est ce que les soldats sous ses ordres défendent le pays ? non ,pire, ils sont ailleurs
      Donc Soldat Français si vous n’agissez pas maintenant ,vous allez le regretter


  • #758536

    et ce n’est que le début ,leur dette va détruire notre monde les jours a venir seront terrible et les adversaires ne ce laisseront pas faire .

    y’a la sirye et la russie en cours et la troisième guerre mondiale peut voir le jour la bas .


  • Guatemala, Timor-Oriental, Honduras, etc etc etc. Une liste plus complète sur Wikipedia. Excusez l’expression mais Oncle Sam a vraiment foutu la merde partout dans le Monde, que ce soit directement ou indirectement.

    Comme je le dis souvent les Etats-Unis (la classe dirigeante s’entend) entre autres ont participé à voler notre Histoire, avec les lobbies bancaires et militaro-industriels en amont. Et le pire c’est qu’ils passent aux yeux de beaucoup de citoyens pour les sauveurs de la veuve et l’orphelin (merci Hollywood, la propagande, etc).

    Idem pour Mai 68 et tant d’autres évènements. Ils ne supportent pas la souveraineté ou l’indépendance de nations qui pourraient leur tenir tête. Même la chimère Union Européenne est leur création et leur joujou (voir les conférences d’Asselineau). La France ou l’Europe soumise est pour l’instant dans le "mauvais camp", l’actualité vis-à-vis de l’Ukraine en est un n ième exemple.

    L’Humanité pourrait tout-à-fait vivre dans la paix et l’harmonie depuis longtemps (c’est le souhait de 99,..% de la population mondiale) mais des forces malveillantes, avides de pouvoir et d’argent l’en empêchent. La stratégie du chaos. Tout ça ne pourra pas durer ad vitam aeternam.


  • #758585

    La machine de guerre Américaine est l’exemple flagrant du Mal sur terre, en d’autres termes l’exemple de la puissance démoniaque de ces psychopathes sataniques, qui n’ont aucuns scrupules à mettre à feu et à sang tous les pays qui s’opposent à l’hégémonie maladive et dégénérée de l’Empire. Les Américains ont toujours eut depuis la" conquête de l’ouest" et l’extermination des Amérindiens, cette pulsion de mort, et cette culture de tuer tout ce qui entrave leurs désirs de puissance et de pouvoir...Malheureusement peu de forces sont capables de résister a cette machine infernale.....si ce n’est, je l’espère la conscience des êtres éclairés et clairvoyants pour mettre le grain de sable afin d’enrayer cette mécanique criminelle (contre l’Humanité ! n’est ce pas BHL ???)....


  • L’image qui illustre cet article est excellente : elle montre que l’Amérique est dirigée par des fous furieux qui impose leur volonté à l’Humanité, au nom de la liberté. La liberté américaine, c’est l’esclavage à l’Empire.

     

    • Un empire voulu et piloté par des mondialistes sans foi ni loi, si ce n’est celle de Satan ou de la jungle. Les premiers responsables sont les "grandes" familles ayant le monopole du lobby bancaire international, INTOUCHABLES ! Ces "élites" qui sont notamment à l’origine de la BRI en Suisse, la banque centrale des banques centrales, exemptée de toute investigation ou condamnation (la plupart des gens ignorent même son existence).

      La finance puis s’en suivent les complexes militaro-industriels (et l’impact dans le Monde depuis des décénnies voire des siècles), l’énergie, le pétrole, toutes les ressources et richesses naturelles, la technologie, le transport, big pharma, la chimie, les denrées alimentaires, les OGM, les médias, l’éducation, etc etc etc. Sans oublier la politique et les sciences en général. Jusqu’à l’Histoire même de l’Humanité. Tout est lié.

      Et pour ça, pour conserver le monopole, malgré quelques nations insoumises, il faut trancher dans le vif, quitte à faire fi de toute morale et de tout sens commun. Le pillage, les massacres, le mensonge, la manipulation, la soumission, l’excès de violences, la suprématie, le deux poids deux mesures, la diabolisation, ...

      Des valeurs chères à Botul, Obama, Bibi, Kissinger, Fabius et tant d’autres ignobles valets sans conscience. Ce sont eux les tyrans, pas ceux qu’ils montrent du doigt. Toutes les preuves sont là pour les faire condamner, mais ils sont libres comme l’air, à se pavaner et répéter ce qui est bien ou non de faire et de penser, "ce qui est bon pour le petit peuple".

      Pour "sauver la mmhh... Démocratie" qu’on vous dit. C’est pour le bien de tous qu’ils disent, la meilleure option. En même temps c’est pas comme si ça se voyait à quel point on nous prend pour des cons. Il faudra un jour penser à un Nuremberg bis... avec cette fois-ci les véritables responsables de ce merdier mondial. Il est temps d’en finir.

      En aparté, au-delà des véritables "bras de fer" entre - pour résumer - le bloc occidento-atlantiste qui tient la main d’oncle Sam dont l’UE elle-même (OTAN & co) et "les autres", Russie, Chine, Iran, grande partie de l’Amérique latine, etc disons sur des questions géostratégiques ou économiques, je me demande, même si les enjeux et tensions sont palpables, si au-delà de tout ça il n’y a pas "entente" à très haut niveau. Si au-delà de ces stratèges qui s’affrontent et cherchent à défendre leurs intérêts, il n’y a pas des intérêts plus importants dans de plus hautes sphères(?)


  • #758587

    @par toto
    Ne succombez pas à la tentation d’incriminer SEULEMENT "ceux que l’on ne peut pas nommer".

    Toutes classes confondues et toutes communautés confondues, il y a au fond du fond aux Etats-Unis, une véritable haine de l’Europe - surtout envers l’Europe Latine. Ce que l’Europe leur inspire est assez proche de l’idée qu’ils se font du Mexique.

    C’est très important de conserver cette idée et ne perdez pas de vue que cette méchanceté à notre égard n’est pas le seul fait d’une communauté, aussi puissante soit elle. L’ampleur du problème va bien au delà...

     

    • Je suis alle aux USA a de multiples reprises et j’ai de la famille americaine et je t’assure que les americains ADORENT la France. Je ne deconne pas quand je dis ca !! Vraiment ils admirent la culture francaise, ils aiment les filles francaises, vraiment le fait que les US soient "anti-francais" est un mensonge invente par les francais anti-americains eux memes. Aussi, je ne suis pas paye par la CIA ou je ne sais quoi pour dire ca, tu n’as qu’a alle aux US et faire l’experience. Crois moi, je ne suis malhonnette, c ;est la verite.


    • #759286

      tout à fait ! Francis Cousin l’explique très bien : les états-unis n’ont qu’un ennemi : c’est l’Europe !!!
      leurs interventions aux quatre coins du monde ne visent qu’à empêcher les entreprises européennes de s’y installer un jour et d’y développer, pourquoi pas, des arrières-cours...ainsi s’expliquent la mainmise des USA sur l’Amérique latine, l’intervention au Proche-Orient ( et qui a conduit à virer les entreprises européennes et surtout françaises de cette région),etc...la culture européenne, et aussi bien française, révulsent les élites américaines, c’est aussi simple que cela...


  • à rajouter :

    Les guerres amérindiennes sont l’ensemble des guerres opposant les colons européens puis le gouvernement des États-Unis aux peuples Nord-Amérindiens, de 1778 à 1890. Bien qu’aucune guerre ne fût officiellement déclarée par le Congrès des États-Unis, l’armée fut constamment en guerre contre ces peuples à partir de 1778. Elles se sont prolongées au XIXe siècle par des violences et de nombreux massacres de la part des deux camps. L’historien américain Howard Zinn rappelle que « les gouvernements américains [ont] signé plus de quatre cents traités avec les Amérindiens et les [ont] tous violés, sans exception

    La guerre d’indépendance des États-Unis opposa les Treize colonies d’Amérique du Nord au Royaume de Grande-Bretagne, de 1775 à 1783

    La guerre anglo-américaine de 1812 a opposé les États-Unis à l’Empire britannique, entre juin 1812 et février 1815

    La guerre américano-mexicaine (1846-1848) a opposé les États-Unis au Mexique. Elle est déclenchée lorsque le Congrès américain vote l’annexion du Texas en 1845

    La guerre de Sécession ou guerre civile américaine (généralement appelée « The Civil War » aux États-Unis et parfois « the War of Northern Aggression » par les partisans du Sud1) est une guerre civile survenue entre 1861 et 1865 impliquant les États-Unis (« l’Union »), dirigés par Abraham Lincoln, et les États confédérés d’Amérique (« la Confédération »), dirigés par Jefferson Davis et rassemblant onze États du Sud qui avaient fait sécession des États-Unis


  • Réponse de Toto à Corso : on connait la phrase de Schopenhauer : " Si les autres parties du monde ont des singes, l’Europe a des Français " . Eh bien on peut dire que les Protestants et meme les Cathos des USA ne sont que les SINGES de leurs 6 millions de Juifs, gavés de leur Bible aussi juive que raciste, prets à massacrer des millions d’Arabo-Musulmans ou meme des millions de leur propres frères de race, comme ils l’ont fait en 1941-45, pour plaire au peuple d’Israel .

     

    • Comme l’écrivait Botul-Le-Magnifique dans son ouvrage "Complications simplificatrices : la guerre c’est pas beau mais c’est nécessaire" aux Editions du tournevis à rivets : "Lève-toi vite ou j’t’éclate la gueule à coups de talon !"

      ... ... ... bon vous, il semble que vous n’ayez pas saisi le message de Gilad Atzmon notamment... ou d’une manière générale la ligne E&R si je puis me permettre. Naître "Juif" par descendance maternelle n’est pas une fatalité. Atzmon le dit lui-même, il n’est plus Juif. Même la sœur de Botul ne l’est plus.

      Et tous les "Juifs" ne sont pas à fond dans la religion ou dans la Bible ou le Talmud, ´faut arrêter le délire ! Et naître "Juif" ne fait pas in extenso de vous un sioniste acharné ou un vil chef de la mafia bancaire type Rothschild. Tous ne sont pas adeptes du projet "Grand Israël", loin de là.

      Pour la n ième fois "le Juif" ou "les Juifs" ça n’existe pas (lisez Shlomo Sand). Vous faites la même erreur (?) que les officines sionistes qui prétendent qu’il existerait une "communauté juive internationale super soudée etc" pour justifier les injustices en Palestine occupée ou ailleurs (tant que c’est bon pour Israël).

      Or c’est faux ! Les Juifs sont des êtres humains comme les autres ! Merde ! Quand même ! (une banalité mais faut-il encore le rappeler à certains). Dans la diversité. Cet amalgame permanent est dépassé. Enfermer "les Juifs" dans une sorte de catégorie homogène prête "à en découdre avec des millions de Musulmans"... ??? Super la "réconciliation" ! C’est quoi ce schéma de pensée ?

      Ou ce serait comme parler de "communauté musulmane", un pseudo spectre allant du sage Sheikh Imran Hosein en passant par les vénérables chefs du Hezbollah, aux pires mercenaires agissant pour l’Empire, ou aux wahhabites n’ayant plus aucun lien avec l’Islam véritable et qui se sont faits pervertir (une insulte aux Musulmans vis-à-vis de la Mecque etc). Avec ces derniers, les "princes du pétrole" vassaux, oncle Sam et Israël ne sont jamais bien loin.

      Qui que nous soyons nous restons des êtres humains, avant tout. Il est heureusement possible de s’élever au-dessus du tribalisme ou de l’appartenance à une prétendue communauté, d’échapper à la propagande, au conditionnement, aux logiciels insérés dès l’enfance par la Matrice. Et les "Juifs" ne font pas exception.


    • Bien vu, et en plus pas sûr que c’était des millions...


  • #758961

    Ce que représente vraiment l’armée us ?

    Wounded Knee...

    Face à des adversaires déterminés et à armes égales...L’armée us à toujours été une armée de merde..durant toute leur courte histoire , ils n’ont jamais attaqués que plus faibles et moins bien équipés qu’eux


  • Vous avez oublié l’intervention américaine en Sibérie 1918-1920 et l’intervention de Russie du Nord, à Murmansk (en soutient à la révolution bolchévique selon Antony Sutton, en soutient à l’armée blanche officiellement).

    Ces campagnes manquent également dans la liste "Interventions militaires des États-Unis dans le monde" , liste d’interventions extérieures de wikipedia.

    Mais vous trouvez l’histoire officielle sur wikipedia sous American Expeditionary Force Siberia, et North Russia Intervention.

     

    • Ils ont organisé, participé à tant de conflits et de déséquilibres sur Terre, que la liste ne peut qu’aller crescendo à force de creuser le dossier. Il existe également des récits quant à une certaine "Opération Highjump" en Antarctique à peine la 2de Guerre mondiale "officiellement" terminée. Vouloir assoir sa souveraineté ou son hégémonie sur un territoire de plus de 14 millions de km2, "vierge et inexploré", ça n’a pas de prix. Et ça permet des opérations plutôt discrètes.

      D’ailleurs je me suis souvent demandé pourquoi 99,99% de la surface de ce continent est indisponible via Google Earth etc. Ça ne coûterait pas bien plus cher d’ajouter des images haute résolution, depuis les décennies et le nombre de satellites de reconnaissance qui ont fait le tour du Globe. Avec GE on a droit à un gros plan d’une paire de tongs au bord d’une piscine à San Francisco, mais pour le terrain et les lieux "atypiques" de l’Antarctique c’est au mieux du "blanc laiteux" tous azimuts.

      L’Amiral Byrd avait décrit dans son journal de bord avoir découvert depuis son avion des paysages verdoyants, et tout un tas d’animaux selon les zones explorées. N’y aurait-il pas par endroits des volcans en activité qui apporteraient la chaleur escomptée ? L’Antarctique n’échappe évidemment pas à la règle.

      Et quid des richesses naturelles sur ce gigantesque continent, deux fois plus grand que l’Australie ?! Et quid des "ruines" si des peuples y ont un jour vécu ? Ce continent est complètement laissé pour compte médiatiquement, comme s’il n’existait pas. Un peu comme Vénus, notre plus proche voisine. "Environnement trop hostile !" Le plus grand "désert" au Monde !

      Et les géologues, scientifiques ou historiens "mainstream" ne peuvent toujours pas expliquer la carte de Piri Reis datant du début du 16e Siècle, et qui montre l’Antarctique dépourvu de glace, avec le détail exact des côtes et bordures au sein de la mer australe. Piri Reis disait s’être inspiré de cartes datant de l’époque de la Bibliothèque d’Alexandrie.

      Un empire qui est prêt à tous les sacrifices pour régner en maître sur tous les continents, balayant des nations entières, aux yeux de tous et en toute impunité, sans sanction aucune, laisserait-il quelques conventions et traités internationaux l’empêcher de "sonder" un maximum sous la glace ?


  • #759020

    Les américains ont construit leurs pays sur le génocide amérindien. Depuis ce temps, ils n’ont fait qu’opprimer les faibles et ont provoqués la mort de millions d’innocents. Ils n’ont jamais rien civiliser contrairement à l’Empire Romain.
    Cet empire est en fin de vie et s’effondrera comme l’Empire Romain, c’est qu’une question de temps.

     

  • Aujourd’hui la propagande du ’bien’ contre le ’mal’ ne convainc plus grand monde grâce à l’Internet, alors les Etats-Unis et ses alliés de l’OTAN (avec l’UE tenue en laisse) sont à court d’idées sur l’Ukraine.
    Et il faut dire qu’en face Poutine ne rigole pas.


  • Dans la même verve que cet article, et pour mieux comprendre l’ingérence américaine, voir ces trois documents très riches et clairs sur youtube :
    Les Principes du pouvoir : l’Empire - Le Film
    Les Principes du pouvoir : la Propagande - Le Film
    Les Principes du pouvoir : l’Apocalypse - Le film

    Exceptionnels, surtout le premier.


  • Oubliés :

    Les Contras, UFC(Unit Frute Company), Mac Namara et son cartel avec son frère... Au Guatemela, président Arbenz , etc...


  • beaucoup de leurs interventions ont eu lieu du temps de la guerre froide , après 1990 d’accord pour les ingérences .Pour Irak une coalition de 34 pays (Russie avec ,a vérifier),il ne faut pas oublier les interventions de ce beau pays en Europe et en Asie durant la seconde guerre mondiale ok pour le bien de l’humanité , même de l’ univers ils voient toujours très grand les amerloques ,hélas des milliers de morts pour rien déjà .Ils produisent ,fournissent, vendent , des tonnes et des tonnes armements au monde entier , attise les haines des un et des autres , le tour et jouer, leurs usines tournent ,le peuple travaille , consomme , de temps en temps quelques soldats vont ce battre, meurent ,et sont glorifiés a vie(ex.. le d day ) Economie de guerre ,voila une de leurs force , et l’immoralité une autre .


  • Après vérification , pas de participation aux guerres du golfe pour les Russes, Chinois et bien autres, bien entendu pas de France dans la 2 eme ,la Syrie dans la 1 er. Les Usa et la G B aux deux et présent encore sur place (pour huma militaire , ou le pétrole ,et sans mandat).Qui sont les fascistes et autres nazillons maintenant cela et a plus rien y comprendre.


  • • 1999 : frappes aériennes en Serbie et au Kosovo, soutien militaire et logistique à l’UCK, organisation terroriste financée par la mafia albanaise.

    C’est quoi ces conneries ?? C’est une organisation militaire qui c’est formée pour défendre son peuple de l’oppresseur, financée par les civile Kosovar vivant à l’étranger !!


  • #762610

    “guerre d’Irak. (...) On estime à 500 000 le nombre de victimes du conflit”

    Selon la presse nauséabonde, complotiste, et, animée par la Haine, les pertes civils irakiennes s’élèvent de 1 million à 1.5 millions.
    http://www.legrandsoir.info/un-mill...

    De même les pertes militaires américaines sont de 15.000 à 20.000 morts (http://www.mondialisation.ca/la-v-r...)

    selon Alter Info elles sont de 32.000 ( http://www.alterinfo.net/LE-BILAN-A...)

    puis de 74.000, toujours selon Alter Info (http://www.alterinfo.net/Mensonges-...)


Afficher les commentaires suivants