Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Être sans avoir

L’homme est heureux quand il accorde sa pensée à son action. Après, qu’il soit riche ou pauvre est accessoire. Un militant E&R qui apprend chaque jour en visitant le site et en lisant les livres maison va nécessairement changer de vie, et l’accord pensée-action se fera tout seul. On prend cet exemple parce qu’on parle de ce qu’on sait.

 

Pour la famille qui est partie vivre à la campagne et qui est filmée dans ce reportage, c’est la même chose, dans un contexte différent. Action et pensée interagissent pour former une harmonie, dont l’homme profite. Ce n’est donc pas la contrainte qui rend malheureux, ni la liberté qui rend heureux, sauf si la liberté consiste à faire ce qui nous fait plaisir. Mais là, d’autres « libertés » se heurtent à la nôtre, et c’est ainsi que naît la politique, cet art de concilier les contraires. Ou pas.

Certains ont choisi de s’en éloigner – du monde et de la politique, c’est-à-dire des autres –, on peut les comprendre. Mais tout le monde ne peut pas fuir dans les forêts. Alors on affronte, et on fait de la politique. Pour gagner.

 

 

NB : le documentaire a déjà été diffusé sur notre site en 2015, malheureusement la vidéo a disparu. Il nous a paru bon de relancer ce processus de libération. Une piqûre de rappel salutaire !

À lire d’urgence si vous voulez revivre autrement,
sur Kontre Kulture

 

Vive l’autonomie, avec E&R :

 






Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2095913
    Le 7 décembre à 13:51 par Rocio
    Être sans avoir

    Merci E&R de nous faire découvrir ce beau reportage .
    Le réalisateur ne s’est pas mis en avant et a su filmer les protagonistes avec beaucoup de finesse.....
    Sans lourdeur , cet homme très touchant nous livre ses réflexions et motivations avec simplicité et lucidité.
    Il incarne la virilité, la vraie , celle du courage , de la cohérence et de la fidélité à des principes .
    A des années lumières de la fiotte bobo parisienne comme de la racaille de banlieue ....

     

    Répondre à ce message

  • #2095944
    Le 7 décembre à 14:23 par Ingénieur au chomage
    Être sans avoir

    Il y a un gilet jaune dans le reportage , providence !

     

    Répondre à ce message

    • #2096158
      Le 7 décembre à 17:47 par giustizia
      Être sans avoir

      Je n’ai pas vu le côté positif du type au gilet jaune. Non mais il est juste venu épier (espionner !?), sûrement pour rapporter, à dire sans arrêt "mais ça ne me concerne pas" mais voulant en entendre davantage ! Typique de délateurs qui existent malheureusement partout !

       
  • #2095950
    Le 7 décembre à 14:27 par Nicolas
    Être sans avoir

    Faire de la politique, n’est-ce pas aussi encourager et plaider pour un rééquilibrage de l’activité et donc de la population entre la ville et la campagne ? Qui en parle ?

     

    Répondre à ce message

  • #2096061
    Le 7 décembre à 16:30 par dertre
    Être sans avoir

    Certains ont choisi de s’en éloigner – du monde et de la politique, c’est-à-dire des autres –, on peut les comprendre. Mais tout le monde ne peut pas fuir dans les forêts. Alors on affronte, et on fait de la politique. Pour gagner.



    C’est pas facile de vivre comme çà et de VIEILLIR. vous oubliez cet aspect.

     

    Répondre à ce message

    • #2096165
      Le 7 décembre à 17:51 par giustizia
      Être sans avoir

      Hélas oui, c’est vrai que ce n’est pas compatible avec la vieillesse ou la maladie, il n’y a que ceux concernés qui s’en rendent compte, c’est la vie ! Un exemple tout bête : je fais le pain à la maison (je ne l’achète jamais), mais pour pétrir j’ai besoin de la machine, je n’y arriverais plus à la main, le pétrissage demandant une force que je n’ai pas suffisamment.

       
    • #2098106
      Le 10 décembre à 07:31 par Nobru
      Être sans avoir

      Vous vivez seul pour ne pas avoir de main pour pétrir dans votre foyer ?
      Je pense que les filles du type de la vidéo auront moins de mal à concevoir la solidarité familiale plus tard que ceux qui seront élevés au cadeau de Noël consumériste impersonnel, Elles auront peut être moins la propension de beaucoup aujourd’hui à abandonner leurs malades à l’hôpital et leurs vieux à l’hospice !?

       
    • #2098704
      Le 10 décembre à 18:18 par giustizia
      Être sans avoir

      @ Nobru : l’âge avancé et l’état de santé nous empêchent, mon mari et moi, de pétrir efficacement. Cela dit, le pain maison est inégalable et justifie l’utilisation d’une machine.

       
  • #2096069
    Le 7 décembre à 16:36 par dertre
    Être sans avoir

    Toujours à travailler et ne pas pouvoir sortir ou voyager. Mes grand-parents ont vécu çà, la pauvreté c’est pas le pied en famille.

     

    Répondre à ce message

    • #2096269
      Le 7 décembre à 19:43 par Clairplex
      Être sans avoir

      Pour quand les nouvelles de cette charmante famille 4 ans plus tard ? Où en est la construction de la maison ?

       
  • #2096330
    Le 7 décembre à 21:01 par Vlad
    Être sans avoir

    Très beau. Ils vivent un peu dans un monde oublié et isolé. Et je ne suis pas sûr qu’il aient conscience de toutes les problématiques collectives : souveraineté nationale notamment.
    Mais je suis heureux que cette famille puisse exister encore aujourd’hui et je préfèrerais que le RSA vienne au secours de ce genre de famille plutôt qu’aux familles perverses et délinquantes de nos périphéries urbaines.

     

    Répondre à ce message

  • #2097091
    Le 8 décembre à 20:37 par marmotte
    Être sans avoir

    Si cet homme en travaillant ces pierres avait un problème de dos...adieu l’espoir !
    Je pense, que ce genre de vie peut-être heureuse, dans l’entraide, avec plusieurs couples. L’histoire de l’association des castors après la dernière guerre, c’était un peu ça...
    De toute façon on ne peut plus vivre en pillant les ressources du sols et en multipliant nos déchets. Il faut se creuser la tête pour trouver une autre solution.

    Ghis (Ghislaine LANCTOT) parle d’énergie libre et gratuite. Comment peut-on l’obtenir ?
    C’est la question à creuser !

     

    Répondre à ce message

    • #2098108
      Le 10 décembre à 07:37 par Ah bon
      Être sans avoir

      Et si c’était la vie qu’il mène qui lui évitait d’avoir un problème de dos ?

       
  • #2097188
    Le 8 décembre à 22:45 par Jay
    Être sans avoir

    Être sans avoir.
    Bon cela ne suffit pas pour dire que la conscience s’est élevée.
    Sinon le singe dans la forêt serait reconnu comme un grand sage.

    Le problème c’est le désir. C’est le désir qui perturbe le mental.
    On peut être dénué de tout est désirer plein de choses ou être un roi et ne rien désirer.
    "Est riche celui qui désire peu."

     

    Répondre à ce message

  • #2097191
    Le 8 décembre à 22:51 par Jay
    Être sans avoir

    Seconde partie
    "L’homme est heureux quand il accorde sa pensée à son action."
    Le sage se reconnait quand il accorde, sa pensée, ses actions et ses paroles.
    Les 3 sont importants.
    Car on peut penser et agir en accord et mentir comme un politicien, si vous voyez à qui je fais allusion.

     

    Répondre à ce message

  • #2098329
    Le 10 décembre à 11:52 par Ed
    Être sans avoir

    Super... reste à se passer définitivement de pétrole et de plastique... et probablement de fric !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents