Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Ferme bourguignonne d’E&R : l’évolution des travaux 2016-2017

Installée depuis février 2014, la ferme bourguignonne d’E&R est occupée toute l’année par des permanents à qui des militants de l’association viennent prêter main forte. Cette vidéo présente la progression des travaux depuis septembre 2016. Bravo à toute l’équipe !

 

 

Soutenez l’association E&R !

En lien, sur E&R :

Solidarité, abnégation et retour à la terre,
chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bravo l’équipe !


  • Félicitations à tous ceux qui ont travaillé, car c’est du bon travail vraiment !


  • Bravo les gars ! ER ce n’est pas seulement du concept. . .


  • salut l’equipe
    si jamais vous connaissez pas encore . je vous suggere d’aller jeter un oeil sur youtube aux videos du compte "maraichage sol vivant " .
    ya du niveau (c’est pas de la permaculture de bobo) ,beaucoup d’inttervenants ,d’echange,d’entraide, de reseau de conseil etc... vraiment des infos de qualité pour de la production de qualité ,en bio ou pas mais toujours avec un sol vivant,et plus important pour une production de gros.


  • J’ai envie de dire que vous faites vraiment du bon boulot !


  • Ah la pauvre couleuvre ! Il me semble que c’est une couleur d’Esculape, un joli spécimen ! J’espère que vous n’en avez pas eu peur et que vous l’avez libérée après l’avoir rincée du mortier !

    Magnifique ces travaux ! Du bon boulot !
    En France et globalement en Europe nous avons encore ce privilège de pouvoir acheter des vieilles bâtisses qui ont une âme, construites en pierre... ! Pratiquement partout ailleurs dans le monde les maisons sont en bétons, au mieux en briques...

     

    • Ben oui mais la RT 2012 est passé par là et je ne te parle même pas de la RT 2020....

      A ce sujet le parpain à coller est beaucoup mieux que la brique....


    • Slobodan,

      J’ai aussi dans un premier temps été un peu choqué, mais ils ont des contraintes financières...travailler avec de la pierre cela doit sensiblement multiplier les coûts, cela demande plus de temps et des compétences spécifiques...Soral et ER ce n’est pas Soros et l’Open Society avec des milliards à claquer comme bon leur semble...


    • Entièrement d’accord avec Slobodan.

      Il y a un savoir-faire évident dans ces travaux, mais une méconnaissance totale du bâti ancien.

      Entre béton et plaques de plâtre dont vous allez probablement isoler les murs, vous allez enfermer définitivement l’humidité. Ces bâtisses doivent respirer.

      http://www.tiez-breiz.bzh/restaurer...

      http://www.maisons-paysannes.org/re...

      Il est trop tard, vous n’allez pas casser ce qui vient d’être fait, mais pouvez encore limiter les dégâts par l’isolation intérieure, et l’enduit de façade. Le tout à base de chaux.

      Bravo, vous êtes de sacrés bosseurs, bon courage pour la suite.


    • Heuh, la chape en béton, comment dire... ça pique, comme il a été dit plus haut. vous allez emprisonner l’humidité, il aurait fallu laisser respirer avec une chape à la chaux. C’est quand même une hérésie, non, même si RT machin ?


    • Les RT machin-chose et autres DTU sont faits par les entreprises qui commercialisent les produits industriels qui nous pourrissent la vie et la vue. C’est comme si c’était monsento qui décidait des normes écologiques... ils ont par ailleurs la main mise sur les formations, car ils offrent les matériaux aux centres d’apprentissage.
      Du coup, les techniques et matériaux d’antan, bien qu’ayant des qualités très "modernes" (isolation au chanvre, dalle et enduits chaux etc) sont hors DTU et ne répondent pas aux normes en vigueur, qui sont de façon générale absurdes et même contre productives dans le bâti ancien.
      Ferrailler une dalle à la chaux, c’est par exemple une hérésie. Idem, comme il a été dit, de bétonner une maison censée respirer.
      Heureusement, il y a encore des artisans -rares- (je ne parle pas des architectes) qui savent bosser à l’ancienne...


    • #1914034

      @Gabre,
      Vous pointez le doigt sur l’essentiel ; c’est tout le business du béton, des multinationales type Saint Gobain, équivalent de Monsanto dans le bâtiment et autres "frères bétonneurs de l’équerre"...Toutes les normes, DTU, RT, RGE, assurances décennales obligatoires qui standardisent et tuent nos métiers, sont faits uniquement par eux et pour eux. Cela ne peut en aucun cas être balayé d’un revers de main quand on prétend militer contre cela par ailleurs, et je rajouterais, à l’instar d’autres camarades, encore une couche sur l’incompatibilité fondamentale entre matériaux modernes industriels et matériaux anciens naturels et pour l’essentiel trouvés dans l’environnement immédiat lors de la construction des bâtiments primitifs. (Une carrière de pierre et de terre argileuse à proximité - vous faisait l’économie des agglos et du ciment, ce n’est qu’un exemple...).
      En somme, c’est comme si vous vouliez appliquer un projet politique nationaliste et traditionaliste avec le personnel issu du PS et du macronisme !
      Après on peut tout à fait comprendre les contraintes (financières, temps, compétences des personnels bénévoles, etc...), mais un projet de ce type, pour être crédible, doit être pensé de façon globale et non seulement sur certains aspects (ce que l’on reproche à d’autres, par exemple à l’UPR me semble-t-il...)
      Malgré ces quelques critiques (constructives), très beau projet et on ne peut que souhaiter sa réussite et sa multiplication partout ailleurs ; en prenant en compte les critiques, qui encore une fois, ne visent pas à démolir mais à améliorer...


    • 1/2

      Pour remettre un peu d’ordre :

      La RT (Règlementation thermique) et les DTUs (Documents Techniques Unifiés) n’ont rien à voir. La RT est un texte legislatif émané du gouvernement (probablement le ministère de l’écologie) et son principal soucis est la réduction de la consommation énergétique, elle n’est obligatoire que sur du bati neuf, et pas en rénovation. Un DTU n’est pas un texte réglementaire. C’est un document d’utilisation volontaire, qui défini "les règles de l’art" de nombreux ouvrages et qui peuvent servir de guide aux artisans pour éviter les problèmes notamment en cas de litige avec un client pour malfaçon. Ces documents sont le fruit d’un consensus entre entrepreneurs, maîtres d’ouvrages, fournisseurs, architectes, bureaux de contrôle… les savoirs-faire anciens, notamment ceux utilisés sur les monuments historiques ne sont pas couverts par les DTU, trop peu utilisés et trop nombreux pour qu’il soit utile de produire une norme, chaque région possède son style et ses méthodes de construction traditionnelle qui comprennent des techniques particulières, or l’objectif d’un DTU comme son nom l’indique c’est d’unifier.

      Merci pour les critiques constructives de certains. Toutefois notre objectif n’est pas de rénover "à l’ancienne" (ce n’est pas un monument historique), mais d’obtenir un confort moderne tout en préservant autant que possible l’esthétique de l’ancien.

      Vous l’avez souligné, l’un des principaux problèmes du bati ancien c’est l’humidité. Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas un problème inhérent aux anciennes batisses même si elles sont les premières concernées. Un batiment moderne mal conçu ou mal réalisé, aura tout autant de soucis d’humidité.


    • 2/2

      L’usage de mortier à la chaux sur des murs en pierre présente effectivement un interêt pour l’évacuation de l’humidité venant des fondations par capilarité ou des intempéries (en cas de façade exposée), mais ça ne fait pas tout, et de loin ! Il ne faut pas oublier que les batis anciens "respiraient" surtout parce que c’étaient des passoires aériennes (menuiseries, planchers, et surtout les cheminées !) et thermique. Il faut savoir que l’étanchéité à l’air est au moins aussi importante, sinon plus, dans le cadre de l’isolation thermique, que l’épaisseur du matériaux isolant, voilà pourquoi on fait des tests d’étanchéité dans les nouveaux batiments basse consommation (BBC). A l’époque on ne chauffait pas toute la maison, mais uniquement les espaces de vie les plus utilisés, c’est pour cela que dans les batis anciens les pièces sont nombreuses et petites, on isolait les gens plutot que les maisons (aujourd’hui on fait tout l’inverse, pour le meilleur et pour le pire). Ajoutons à cela la vertu asséchante d’un feu de bois, rien à voir avec les radiateurs, electriques ou non.

      Le plus important pour n’importe quel batiment c’est d’être au sec en haut et en bas. Ce qui implique pour le haut, une couverture étanche, des chéneaux et une évacuation des eaux pluviales intelligente (càd pas au pied du batiment). Pour le bas, un drainage selon la configuration du terrain (indispensable à flanc de colline).

      Aux raleurs : sortez de votre lecture idéologique, le batiment est et a toujours été une affaire de pragmatisme. Le béton n’est certes pas un matériaux noble, mais c’est un matériaux fantastique pour ses qualités structurelles imbattables et sa plasticité, sans parler de son coût dérisoire.

      A ceux qui ne jurent que par la pierre : Vous devez savoir qu’un mur en pierre fait entre 50 et 60 cm d’épaisseur en moyenne, je vous laisse imaginer la quantité de caillasse qu’il faut se lever à l’os pour réaliser un édifice en pierre, sans parler de la quantité phénoménale de mortier à réaliser et à appliquer. Mais ça tombe bien, on a d’énormes tas de caillasse à vous faire déplacer içi, vous pourrez nous catéchiser sur les vertus de la pierre tout en soulevant du minéral dans un cadre bucolique : pour cela prenez contact avec votre section locale et désignez vous volontaire pour venir bosser sur la ferme ER. Nous accueillons des bénévoles chaque été.

      Régis
      Responsable des travaux


  • Bonjour,

    Pourriez-vous m’indiquer l’artiste qui a fait la musique (geniale) ?

    Merci !

     

  • Bonjour, quelle est la musique utilisée ?
    Sinon très beau travail !

     

  • #1913669
    le 06/03/2018 par Fascagat pauvret drôlé
    Ferme bourguignonne d’E&R : l’évolution des travaux 2016-2017

    Salut les gars ,si il vous reste du temps, j’ai pas mal de travaux sur la ferme, mes dépendances et mes terres ,je suis un peu en retard sur du boulot, je vous envoie ma commune (ici*)
    Passez quand vous voulez , j’ai pas de fric mais on mange bien chez moi et le coin est paradisiaque (longue vie, je plaisante les gars)
    A bientot
    Magnifique boulot & projet, bravo E&R et les p’tits gars
    Vive la France , vous la représentez avec brio


  • Bravo pour votre travail, c’est impressionnant. Et joli triple quenelle !


  • #1913679

    Sur le terrain, les gens du front "Egalité Et Réconciliation" font du bon travail ^^

    Désolé mon cher vampire du quai d’Orsay, mais fallait que je te la pique celle-là !


  • Bien sûr, il y aura une très belle cheminée !!! :)


  • Si les petits ... qui nous expliquent, du haut de leur PC, comment il faut travailler à l’ancienne pour que ça respire, peuvent s’abstenir, merci !
    Sinon on les attend sur place pour nous montrer...
    Alain SORAL

     

    • Bonjour Alain,
      J’habite à 12 kms de votre ferme que j’aimerais un jour visiter.
      Mais, le temps presse car j’ai vendu ma maison à de futurs retraités suisses pour fin août.
      La Nièvre est vraiment un département isolé et délaissé. Le dépeuplement est intense.
      J’y vis depuis presque 5 ans et il y a des dizaines de maisons à réhabiliter, vendues pour une bouchée de pain.
      Mais y vivre seul est une situation assez difficile et ce n’était pas un choix.
      Par conséquent, je vais quitter cette région et par la même occasion la France, pour m’installer en Asie du sud-est où je retrouverai des sourires et de la chaleur. (Je connais bien.)
      Depuis 10 ans, je vous suis et apprécie.
      Et je vous souhaite beaucoup de courage dans votre combat ainsi qu’à vos proches. Je lutte aussi à mon humble niveau mais je désespère de mes compatriotes complètement abrutis par les médias et qui ne comprennent rien sauf consommer. Très triste.
      Et je ne vois pas la situation s’améliorer dans l’avenir.(proche ou lointain).
      Bonne Continuation.
      Al BB
      P.S. 1 L’église de votre petit village que je ne citerai pas ici pour préserver votre tranquillité, vaut vraiment le détour.
      P.S. 2 Vous avez mon mail (et mon nom) dans le cas où vous souhaiteriez me contacter. Ça me ferait un grand plaisir et je pourrais vous offrir 2 objets historiques (mais pas à votre taille ni à la mienne d’ailleurs...) que je tiens de feu mon père.
      @+


    • #1913951

      Ils on quand même un peu raison. Je comprends pas trop en fait, ER a publié de très bonnes vidéos notamment celle sur la famille Baronnet ou l’on peut voir des maisons faites de terre comprimée, paille compressée , autoportantes, avec structure en bois, crépissage terre chaux etc... Et là, la maison ER est faite avec du bon vieux béton ramené en camion et des briques ciment, incroyable franchement. Je trouve ça vraiment limite. Je vis en suisse, j’ai fais l’apprentissage de maçon et j’ai travaillé pendant des années dans la construction donc je pense savoir un peu de quoi je parle. Le béton là ç’est de la merde et les plus gros revendeurs c’est des marchands !!! J’ai acheté une maison dans mon pays d’origine, celle de mes grands parents au Portugal, je remercie d’ailleurs ER parce que c’est un peu grâce à eux. Je ne roule pas du tout sur l’or et c’est justement pour cette raison que je ne vais rien faire en béton, ce matériaux a un rapport qualité prix nul. Il est Froid , sans vie, il ne vieilli vraiment pas bien finalement et nécessite du ciment donc du pétrole pour le transformer, sans compter le prix d’un camion pompe comme dans la vidéo. Bref, la manière de faire ne correspond ni aux méthodes ancestrales ni à ce que je crois être votre ligne alors pour ceux qui pensent que c’est normal parce qu’ils n’ont pas le temps ou l’argent, on fait comment nous les petits gens ?On utilise La terre comprimée, la chaux, la pierre, l’eau, le bois un peu d’ingéniosité et beaucoup de sueur. Mais merci, ça me permet de voir qu’il existe encore un énorme décalage entre ce qui est dit, écrit et ce qui est réellement appliqué .


    • @Albator

      C’est à n’y rien comprendre... Vous parlez de la désertification de la Nièvre et vous fuyez ???
      Quel paradoxe, vraiment !
      Quelque part, vous vous contredisez.
      Donnez l’exemple en restant sur la terre de vos ancêtres et ainsi perpétuer notre identité, au lieu de fuir et de brader notre histoire aux migrants (illettrés, incultes et sauvages).
      J’ose juste espérer que vous plaisantez pour impressionner Alain et faire votre intéressant ! Sinon, je trouve que le fait de fuir le pays, ça n’est pas digne d’un bon français et surtout, ça n’est pas nous rendre service, voyez-vous ?

      P.S : Je suis parisienne et j’ai 25 ans. J’ai quitté ma ville natale pour m’installer dans la Nièvre et j’en suis tellement fière !


    • Salut Alain,
      il est bien ce projet de ferme et je vous félicite pour l’initiative.
      Mais je t’avoue que moi aussi j’ai été choqué de l’usage systématique de l’agglo et du ciment. C’est de la maçonnerie conventionnelle quoi, ça fait le taff, mais ça n’est pas dans le respect du bâti ancien et ça risque en effet de créer des problèmes à moyen/long terme. De ce que j’en perçoit, il n’y a pas de réflexion sur la pertinence des matériaux, leur usage, les conséquences qui en découlent (environnementales, sociales, confort, énergétique). Donc je dirais : vertueux dans la démarche mais peut mieux faire dans la pratique (je ne parle que de la réno hein, je ne sais rien du reste).
      Ne me rentre pas dans le lard, je suis moi-même en train de rénover ma fermette : on a des projets similaire ! Et le mien aussi est perfectible.
      Sur certains trucs, les arases, les appuis de menuiserie, des scellements de muralières et autres trucs dans le genre qu’il faut fibrer et armer, bon, je fais des concessions. Mais pour le reste je préfère y passer plus de temps, utiliser la chaux, le bois, du local, du bio-sourcé, du non-traité et non-polluant, de la faible énergie grise, du recyclable, etc...
      Je te l’accorde c’est une très grosse prise de tête. Par contre ça n’est pas qu’une posture de bobo, au contraire c’est juste une attitude responsable en fait.
      Potassez les bouquins de Courgey et Oliva, upgradez-vous sur l’approche bioclimatique. Il n’est jamais trop tard. Tu apprendras que le bâti ne doit pas respirer mais perspirer. Etanche à l’air et à l’eau mais laissant s’évacuer la vapeur d’eau vers l’extérieur. Et n’opposant pas de barrière aux remontées capillaires.
      Voilà, du haut de mon PC, traite moi de péteux si tu veux, mais : Merci énorme pour ton boulot et celui de tous les auteurs du sérail, je vous suit et vous soutiens depuis le début.
      JA


    • @Clara Imbert.
      Bonjour Chère Clara

      Et merci pour votre message.

      Je ne pense pas me contredire et je ne fuis pas la Nièvre mais les français et leur tempérament de moutons aveugles et veules.

      Je suis moi aussi parisien d’origine. C’est ville que j’ai aimée lorsque j’y travaillais mais elle a beaucoup changé depuis et pas en bien.

      J’ai beaucoup bourlingué depuis ma plus tendre enfance et j’ai eu la chance de connaître de nombreux pays, leurs autochtones et leurs cultures.

      J’ai donc pu me faire une idée des endroits les plus agréables à vivre et la France n’en fait plus du tout partie. Et ça ne fait pas de moi un paria du patriotisme.

      Quant à la Nièvre et plus particulièrement le Sud-Morvan, c’est très calme, l’air y est encore pur mais y vivre seul (circonstances familiales) depuis près de 5 ans a été une épreuve redoutable.

      Enfin, je ne cherche à impressionner personne pas du tour mon style et surtout pas AS. Je pense qu’il lui en faut beaucoup plus.

      Vous aimez la vie dans cette campagne où il y a plus de bovins que d’humains et je peux le comprendre, surtout si vous avez un travail intéressant (très rare ici) et une famille, des amis. Ce n’est hélas pas mon cas, je ne suis qu’une pièce rapportée.

      Bien à vous
      Al BB


    • Vous n’avez qu’à leur envoyer de la thune et/ou ou alors vous déplacer en personne pour leur dispenser vos généreux conseils mais aussi et surtout votre aide @le maçon franc et tutti quanti. La brigade d’inspection des travaux finis. On rêve.
      P.S : il est tout de même dommage @Albator qu’en habitant qu’à quelques kilomètres, comme vous le dites, vous n’ayez pas fait le déplacement, que ce soit pour proposer un coup de main ou autre. Tout cela me semble manquer singulièrement d’énergie positive. Bon voyage et bonne reconversion à vous si vous partez.


    • @Albator : Si tu veux passer cet été n’hésites pas. Préviens moi par mail à chantierer@gmail.com avant, si possible.

      @le maçon france : Bon retour dans ton pays !

      @Clara Imbert : Ça partait sans doute d’une bonne intention mais c’est tout à fait déplacé envers un camarade qui nous fait part de sa détresse, de plus, tu aurais pu t’abstenir de ton post scriptum pour deux raisons : Point n°1, Quand on a 25 ans on ferme sa gueule. Point n°2, Tu es Parisienne et tu es si fière de t’être installée dans la Nièvre ? Heureuse, ravie, enthousiaste peut être, mais fière ? Fière de quoi ? D’avoir oser quitter ton ghetto pour te mêler aux populos de la province ? Bref tu peux revenir au Point n°1. Mais ne perd pas espoir, tu n’as que 25 ans, bisou ! Si tu veux nous rendre visite tu es évidemment la bienvenue, nous sommes nous aussi dans la Nièvre :)

      @Jimmy Audouin : Merde, t’en perçois des trucs en 10 mins de vidéo. C’est la perspiration qui t’as rendu extra-lucide ? Si tu veux passer boire un coup cet été, n’hésites pas, je t’expliquerai la situation et ce que je pense de l’écologisme, sinon tu peux aller perspirer ailleurs ! Bon courage pour ton projet de rénovation en tous cas.

      @Eric : On tient un champion ! Merci pour ta pertinence :)

      Régis
      Responsable des travaux


    • Champion du monde, comme dirait l’autre ! :-)
      https://youtu.be/we5l3QNiaXo
      Merci pour votre humour et bonne continuation à vous ainsi qu’à tous les camarades.


  • Ça prend forme. Jolie bâtisse en vue.

    Comme dit Alain, venez tafer sur site si le projet vous paraît laid ou pierrophobe.

    Bon courage pour la suite.


  • #1913873

    Bravo impressionnant, et génial de savoir comment s’y prendre sur tour avec de l’ancien.
    j’imagine que ce fut un choix que de partir sur une ancienne ruine en pierre, mais si on fait abstraction de cela, n’étais-ce pas plus simple d’acquérir un terrain et de construire directement avec de nouveaux matériaux de type béton cellulaire ou béton avec isolant préfabriqué...., plutôt que d’être contraint de partir sur une maison en ruine déjà cloisonnée pour la déconstruire puis la reconstruire ?
    Il semble qu’il y ai ce mur en parpaing pour cacher le vis a vis des voisins, seulement n’était-il pas plus simple de trouver un coin de campagne avec moins de vis à vis, plutôt que de se calfeutrer avec de hauts murs qui cachent la vue....
    De mon point de vue la maison parfaite sécurisée et anti-infiltration, maison survivaliste moderne.
    https://www.youtube.com/watch?v=3xW...


  • J’adresse mes félicitations à ceux qui mettent leur temps et leur courage dans ce projet grandiose. Vous vendez les productions ou bien c’est pour la consommation des adhérents ?


  • Les gars bossent vraiement bien !Chapeau ..


  • Je ne voudrais pas jouer les rabat-joie mais vous surveillez les projets éoliens alentours ?
    Un petit tour dans la mairie de la commune, celles des communes voisines et à la
    préfecture pourrait vous éclairer.
    Chez moi en Charente, dix ans de travaux réduits à néant.
    Quatre années de procédure laborieuse à dénoncer les mensonges du promoteur,
    balayés d’un revers de main par le tribunal adminitratif.
    On en sort miné,épuisé..
    Les parcs sortent de terre comme les champignons en automne
    Enfin.. Comme disait l’autre,il y a longtemps déjà :
    "le progrès est en marche, je vous souhaite une bonne journée."


  • Voici donc les horribles fascistes d’ER qui reconstruisent à l’identique le bunker d’Adolf ;)


  • Magnifique vidéo !

    Quelle faune, cette terre est bien vivante. Et la bâtisse est superbe. Personnellement, l’association du béton et du plus ancien ne me dérange pas. Tout le bâtiment porte d’ailleurs les traces des différentes techniques que les hommes y ont porté. Et ça c’est très beau. Enfin, j’imagine qu’il doit être difficile de recruter une équipe de compagnons tous formés à une technique traditionnelle... pour faire quoi à la fin ? Un décor de cinéma ?


  • A une époque on pouvait restaurer une maison et la revendre bien plus cher,à présent ce n’est plus le cas,les matériaux coûtent trop cher.

    à moins bien sur de savoir utiliser les matériaux naturels,terre, bois,pierre...
    c’est gratuit mais ça prend bien plus de temps,le bois par exemple pas n’importe lequel et devrait traîner idéalement 5 à 8 ans au fond d’un lac pour retirer la sève.
    les pierres,pas trop en granite sinon elles se décomposent,il faut une certaine quantité de quartz dedans...enfin,je dis ça pour les régions granitiques.
    le terre argileuse vous en avez...
    mais bon... avec l’influence des 30 glorieuses,l’âge d’Alain,ont ne veux faire des choses d’une solidité imparable,aucune envie de réinventer la roue,en plus Régis est plâtrier,il fait ce qu’il connaît,et le fais bien.
    tant que le système tien on peux se le permettre après tout.
    voila pour ceux qui se posent des questions sur le béton.

    tout a déjà été suggéré,(construire plutôt que restaurer,et j’en passe...) les choix ont été pris.
    y a plus qu’a attendre pour voir qui avait raison,hélas tout le monde fait les mêmes erreurs,avec ou sans les moyens financiers.
    tout à sa face sombre,ses difficultés.
    le boulot de la ferme e&r à de quoi inspirer,c’est le principale.
    c’est le défis contemporain des esprits avisés,le retour à la terre:construire cultiver élever.
    après c’est toujours "tabou" de "critiquer" les façons de faire des uns et des autres...
    est ce utile ?est ce juste ? serrasse entendu ?
    c’est plus simple de laisser autrui persister,tête baisser,apprendre de ses choix.
    relativisons,cela ne reste qu’une ferme.


Commentaires suivants