Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Europe de l’ouest : une banque sur trois pourrait disparaître

À ne pas manquer, sur ERFM :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • c’est pas les banques qui devraient disparaître , c’est les banquiers

     

    • Alors un banquier sur trois disparaitrait, c’ est un bon début.
      Problème : ce sont les employés de base, à hauteur du caniveau bancaire qui s’ en iraient. Autant dire, pas les bons.


    • Et non, c’est l’inverse : tant que les banques resteront, il y aura des banquiers. Les banques engendrant nécessairement les banquiers, il ne peut en être autrement.
      Ce sont les banques qui doivent disparaître, et avec elles les banquiers.


    • Pensez aux employés de banque qui font bien leur boulot , eux n’ont rien à voir avec les actionnaires


    • Les banquiers dont l’une des fonctions principale est de prévoir ont certainement déjà une bonne longueur d’avance sur le drame qui va se jouer ( peut-être même l’ont-ils de concert, sciemment orchestré). Ils ont déjà dû couvrir leurs arrières et sont fort probablement derrière la plupart des banques en lignes. Celles-ci leur permettront de larguer " légitimement" des employés au moment de la faillite reduisant une fois de plus les coûts sur le dos des déclassés pour engendrer quelques bénéfices temporaires au grand plaisir des investisseurs et actionnaires. En plus, ce sera une nouvelle marche de franchie vers la monnaie virtuelle tant souhaitée par le N.O.M. pour augmenter le contrôle et la surveillance. Et dire qu’il y a déjà tant de gens pour trouver ça pratique et sécuritaire. Et sans même qu’ils y gagnent un seul centime, Ils participent volontairement à la mise en place d’un système de servitude et s’en font les chantres ignorants ... À gerber ! À ceux-là je dit : Lorsque la porte se refermera sur vous, surtout, n’allez pas dire que vous n’aviez pas le choix.


    • Bravo et sublime dernier commentaire.

      A la marche du temps dégueulasse notre conscience est en proie au trouble noyé aux couleurs de l’individu éclairant notre envie d’être identique pour un bien être supposé commun.

      A cette fable nourri l’abrutissement des peuples déjà en marche face à une peur apeurée pour un changement devenant impossible de chantres possédés comme envoûtés de matériels dernier cri de la dernière vague.

      D’océans agités la route sera longue d’une vision humanisme partagée par tous que seul une Nation à son peuple pour esclave éclairant sa beauté.

      Amen

      Nova


    • Et tu mets ou ton argent sans banque ? Le métier de banquier est normal ,ça a exister on a besoin ( même vos rois de France catholique)


  • Dans le dernier "Pourquoi tant de haine" une théorie de la monnaie a été exposée qui explique très bien pourquoi le système est dans une course sans fin vers sa perte poussé par son déséquilibre systémique dû à sa monnaie dette gagée sur les espoirs futurs, en gros sur du rêve.
    https://www.egaliteetreconciliation...


  • Techniquement, elles sont toutes en faillites.
    La différence, c’est que les plus grosses seront renflouées avec l’argent des contribuables.


  • De toute façon les banques n’ont jamais produits de richesse, seulement de la spéculation financière pour les apatrides.