Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Faits & Documents vous présente les portraits de Laurent Alexandre et Rémy Daillet-Wiedemann

Le numéro 491 de la revue Faits & Documents est disponible

Au sommaire : l’élection américaine, les zones d’ombre du parcours de Laurent Alexandre, les réseaux de Rémy Daillet-Wiedemann et l’actualité des différents lobbies en France !

 

Le vrai visage de Laurent Alexandre,
l’urologue devenu futurologue et chien de garde de la « pandémie »,
c’est exclusivement chez F&D !

 

Pour vous abonner à l’indispensable revue fondée par Emmanuel Ratier,
cliquez ici :

 


Le dessous des cartes, les secrets des lobbies, ce que nos « maîtres » vous cachent et ce qu’ils préparent, c’est en exclusivité dans Faits & Documents, seule vraie lettre confidentielle accessible à tous (voir par exemple, à titre de comparaison, ici ou ).

Avec 21 numéros pour 80 euros – soit 3,80 euros le numéro contre 8 euros le numéro acheté à l’unité –, s’abonner à F&D, c’est soutenir l’information indépendante de pointe et se tenir informé des véritables enjeux présentés sous l’angle des réseaux de pouvoir.

 

Faits & Documents , sur E&R !

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pourquoi Laurent Alexandre s’est-il intéressé au dysfonctionnement érectile chez le rat ?
    Bizarre ce sujet d’étude.
    il semble souffrir diablement, lui, d’un dysfonctionnement égophile.

     

  • l ancienne presidente syndicat magistrature se pince les doigts de la meme maniere que Laurent Alexandre, ils doivent se rencontrer dans la meme loge maconnique possiblement


  • Volonté de coloniser le « cosmos » (l’ordre, en grec, donc le monde perçu comme ordre), de rompre la limite entre créateur et créature : c’est ce qu’en termes chrétiens on appelle le luciférisme.

    Si l’homme peut rompre la limite entre le naturel et ce qu’il fait, alors aucune morale objective n’existe, aucun dogme moral ne peut se justifier.

     

    • Trés intéressant et juste. De toutes façons, coloniser le cosmos est une illusion : des lois naturelles divines s’opposent totalement à ça, quoiqu’ils puissent en penser.


    • Coloniser le cosmos et l’explorer ne fait pas de vous un lucifirien mais un ambitieux. Avec cette mentalité tout progres scientifique n’est que défis à dieu...


    • @Eugenie
      Oui et non, il y a les progrès scientifiques qui servent l’humanité et d’autres beaucoup moins.
      A quoi sert d’avoir "l’ambition" de coloniser le cosmos alors qu’on est pas foutu d’aller sur la Lune (non, on n’y est pas allé) ?
      A part permettre aux ingénieurs de se masturber, quel est l’intérêt de vouloir coloniser une planète morte comme Mars ? Ca va couter des sommes astronomiques alors même que la nôtre est bien vivante et qu’on est en train de la détruire ?


    • @ Eugénie
      « Coloniser le cosmos et l’explorer ne fait pas de vous un lucifirien mais un ambitieux. Avec cette mentalité tout progres scientifique n’est que défis à Dieu... »

      En êtes-vous sur ?
      L’ambition, c’est l’expression de l’égo, et l’égo c’est l’opposition à Dieu. Le diable a pêché par son ego.

      Je vs conseille la lecture d’Orient et Occident, de La crise du monde moderne, puis (et surtout) du Règne de la quantité de Guénon pour comprendre ce problème.
      Les penseurs critiques de la science sont très intéressants aussi pour abolir ce dogme du "progrès scientifique" : Ellul : Lewis Mumford, Illich (dont le livre némésis médical est très éclairant sur la situation actuelle), mais aussi les travaux de François Jarrige (sur l’histoire de la fabrication de cette idée de progrès technique et scientifique qui serait corrélé au progrès humain, initiative des économistes de la révolution industrielle), de Guillaume Carnino (qui montre comment la notion de science au singulier - donc « moderne » - est née des tractations entre Pasteur et l’empereur, dans un conflit d’intérêt évident). Le site sniadecki est aussi très intéressant.
      On peut aussi y ajouter Evola, Youri Slezkine, et Soral (dont j’attends avec impatience le prochain livre dans lequel il abordera ces sujets) !

      Après ces différentes lectures, je pense que l’épopée scientifique moderne est l’expression de l’hubris humain. D’une partie de l’humanité en tout cas.
      La place de la connaissance technique, et de l’outil, dans les sociétés traditionnelles est différente que dans la société moderne. C’est d’ailleurs pour cela que nombre de sociétés traditionnelles ont mis de coté le "progrès". Les chinois n’ont pas démocratisé l’imprimerie. Les africains connaissaient la roue, mais ne l’ont pas développé. Les artisans européens ne voulaient pas de la révolution industrielle, conduisant in fine, au salariat généralisé. Ils avaient tout compris. La corporation des chapeliers, par exemple, obligeait à ne produire que quelques chapeaux par jour. Avec l’industrialisme, les quantités explosent. L’objectif n’est plus de vivre, mais de rentabiliser.
      Rabaisser l’Homme à un objectif marchand, c’est du luciférisme.
      Et coloniser le cosmos, c’est, comme l’a bien expliqué le camarade, luciférien.

      Gandi aussi était intéressant dans sa critique de la technique. Il disait : "rien ne sert de remplacer un Rockfeller américain par un Rockfeller indien".
      Comprenne qui voudra !

      Bien à vous,
      Mordicus !


    • @Mordicus : Oui, enfin biologiquement, l’ego sert quand même à survivre. Sans ego, on ne se reproduit pas et on se laisse mourir... donc tout ça n’est pas aussi binaire.
      On entend toujours les hippies et autre bobos New Age rabâcher qu’il faut se débarrasser de l’ego. Pourtant, mettez les en situation de survie, et l’ego va revenir à la charge.
      Je partage votre point de vue sur le fait que l’industrialisation est le début de la laideur et de l’immoralité. Il aurait fallu la freiner... les artisans avaient raison.
      En même temps, j’ai toujours un problème avec l’idée que l’humain ne devrait pas aspirer au progrès. Je pense que l’humain est une espèce à part (contrairement aux antispécistes) et je ne comprends pas pourquoi Dieu nous aurait fait aussi intelligents et curieux si c’est pour ne pas constamment trouver des solutions contre l’adversité de ce monde.

      Quant à ceux qui veulent changer le Cosmos, ils pourront peut être changer les lois biologiques, mais celles-ci sont conditionnées par les lois physiques. Bon courage pour changer les lois physiques de cet univers. Notamment les fameuses lois thermodynamiques, dont la deuxième stipule que tout dans l’univers tend constamment vers le désordre (théorie du chaos). Cet univers est un univers de finitude. Tout est limité. Or le paradis, c’est l’infini. Tout est fait pour que le paradis ne puissent pas éclore dans cet univers.


    • Désolé pour ce retard, je n’avais pas vu que ce commentaire était passé.

      @ Eugénie

      Coloniser l’ordre du monde, le soumettre, ce n’est pas œuvrer au développement, mais à la transgression. Il s’agit de maîtriser les lois de la nature pour modifier celle-ci, afin de faire advenir le paradis sur Terre. Bien sûr c’est impossible, et les conséquences lointaines des lois physiques étant imprévisibles, la catastrophe nous attend.

      Pour le dire autrement : pour un luciférien, tout doit être sous l’emprise de la volonté humaine, y compris la génétique.


  • Moi, je pense que j’ai pigé le plan. Je le dis sans la moindre modestie, et vous pouvez ou pourrez m’insulter tant que vous voulez.

    Je pense que le COVID va muter encore et encore, et que d’ici septembre, on nous expliquera que les vaccins sont déjà obsolètes, sauf les vaccins à ARN, car ceux là peuvent être adaptés aux mutants en 6 semaines. Mais des mutants, y en aura d’autres et la logistique de revaccination tous les 2-3 mois, intenable. Et c’est là qu’interviennent la puce intradermique, la 5G et les nanoparticules : un vaccin "intelligent" capable d’être "mis à jour" via la puce, en fonction des variants apparus. Le début du transhumanisme. Moi, je dis ça colle toutes les pièces du puzzle, et c’est horizon 2023 max.

     

  • Je cherchais ce qui pouvait faire le lien entre entre l’homme et la machine dans le monde microscopique. Par hazard je me suis rappeler d’un article scientifique que j’avais lu au debut des annees 2000 : les nanotubes de carbone ! A l’epoque, c’etait sense etre une revolution. En effet, lorque qu’on lit leurs caracteristiques, il ne peut pas y avoir d’autre lien direct avec le transhumanisme et l’internet des objets(IoT= internet of things en anglais). Mais ce qui est etrange c’est que pres de 20 ans plus tard, peu d’evolution sur le sujet semble avoir eu lieu. Pourtant je ne vois aucune autre tech pouvant faire le pont aussi bien. Quelqu’un aurait une idee ?


  • "Dieu sera l’homme de demain" ! Ainsi parlait Zarastrologue ... Le turban, la boule de cristal et le complexe d’Icare ?


  • Ce que je retiens de sa fiche F&D, c’est que ce type est un tantinet détraqué du bulbe, foncièrement escroc et sans aucun doute psychopathe.

    "Mais qui est le plus fou ds deux ? Le fou ou le fou qui le suit ? "(Obiwan)


  • De toute façon rien qu’avec son nom "Alexandre" on a tout compris, à éviter.

     

  • Le Alexandre il est possédé, envouté,
    marabouté ?
    Le problème avec les mecs qui prennent
    trop de produits "dopants" genre coke,
    c’est qu’il pense plus vite que leurs capacités.
    Comme la grenouille qui veut se faire plus
    grosse que le bœuf, il explosera en plein vol.
    Un demi dieu avec une tête à claque,
    ça donne ce genre d’énergumène.
    Et quand on les mettra sur orbite,
    ils n’en finiront plus de tourner.


  • L’Homme qui veut être Dieu, se substituer à Dieu ou qui se prend pour Dieu, c’est vieux comme le monde, c’est Frankeinstein, c’est le rêve de tout dictateur fou , c’est limite infantile, mais malheureusement, ce genre de personnage propulsé par l’Oligarchie, ne risque pas de s’arranger, et surtout se révèle très dangereux, avec un alibi de pseudo science....comme celle ci sévit en ce moment partout...

     

    • Tout à fait, et en se disant "Cette fois, c’est la bonne ! Les anciens, c’était des blaireaux de cro-magnon mais là, on est bons !". Et l’humilité leur est toujours insufflée par l’incommensurablement supérieure justice divine. Et, pour le coup, c’est pas une histoire de Q.


  • L’intelligence c’est l’humilité !


  • Ce type se présente - ou est présenté - comme une sommité en IA. Je ne vois pas, à travers ses différentes activités connues, quand il aurait pu pratiquer l’informatique à haut niveau. Je vous fous mon billet qu’il n’a même jamais écrit une seule ligne de code quel que soit le langage. Un jean-foutre.
    Je sais un peu de quoi je parle : j’ai pratiqué ce métier pendant presque 40 ans. Du temps de la carte perforée à celui de la micro.
    Pour ce qui est de sa "philosophie" : un très banal discours maçonnique.


  • Bonsoir, j’ai lu l’article très instructif sur ce petit bill Gates le fait qu’il soit de la communauté organisé explique toutes ses actions et ses intentions malsaines merci faits & documents.


  • Et oui !! Quand les Dieux veulent perdre les hommes ils les rendent orgueilleux disaient les Grecs


Commentaires suivants