Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Fake news : la fillette en larmes sur la couverture du Time n’a pas été séparée de sa mère

La petite fille éplorée lors de l’arrestation de sa mère hondurienne à la frontière n’a pas été séparée d’elle.

 

Sur sa dernière couverture, le magazine américain Time a réutilisé une photographie déjà célèbre montrant une fillette en larmes alors que sa mère est arrêtée par la police à la frontière entre les États-Unis et le Mexique. Placée face au président américain, Donald Trump, et à l’expression « Bienvenue en Amérique », la photo devait illustrer la politique migratoire de « tolérance zéro » qui a mené à plus de 2 000 séparations entre parents et enfants clandestins. Sauf que, contrairement à ce que de nombreux observateurs ont laissé penser, la mère et la fille n’ont pas été séparées à leur arrivée à McAllen, au Texas.

[...]

Interrogé sur CNN, le photographe a souligné en début de semaine ne pas avoir été témoin d’une quelconque séparation, mais a rapporté que mère et fille « ont été envoyées vers un centre où elles ont peut-être été séparées », comme quelque 2 000 familles au cours de ces deux derniers mois. Le Time a lui-même fait l’erreur : après avoir d’abord affirmé le 19 juin que mère et fille avaient été séparées, le magazine a ajouté une mise à jour au bas de son article.

« La version originale de cet article a fait une fausse affirmation quant au sort de la petite fille après la photographie. Elle n’a pas été emmenée en larmes par les patrouilles frontalières ; sa mère l’a récupérée et les deux ont été interpellées ensemble. »

Lire l’intégralité de l’article sur lemonde.fr

Voir aussi, sur E&R :

L’information vérifiée est chez Kontre Kulture !

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Qu’importe ,le mal est fait...et c’est tout ce qui compte pour les journalistes anti-Trump
    La vérité doit se plier aux exigences du discours comme le veut la doxa mondialiste !


  • #1992743

    De toute façon, la couverture du magazine est une manipulation en soi. La photo n’existe pas telle quelle. C’est un montage. Le fond est ajouté. Alors où est l’info là-dedans ? Il s’agit d’un tract politique, ni plus, ni moins.
    Au fait, combien de couvertures consacrées aux familles déchirées par le chômage, les divorces, les huissiers, les banques.... ? On fait un décompte ?
    Le Monde cherche a se redonner une crédibilité facile en balançant une fake-news qui ne pisse pas loin. Ça ne l’empêchera pas de continuer à considérer le Time comme "fiable" et sérieux".
    Par contre, un petit-montage bien révélateur dans les "dessins de la semaine" sur E&R : no pasaran !


  • L’histoire occidentale raconte qu’il a fait volte face et autre baratin. Et tout le monde gobe. Il n’a pas fait volte face puisqu’il n’a jamais décidé de séparer qui que ce soit. Il y a des séparations lorsqu’un parent est détenu ce qui semble normal. On oublie de dire aussi que ces clandestins savent très bien quels sont les risques et dangers. Ce sont eux les responsables. Ils utilisent leurs gosses comme paravent émotionnel pour que l’administration soit indulgente. Il y a des voies légales pour émigrer mais trop complexes alors on préfère utiliser des gosses en bouclier de ses torts. C’est comme le tocard qui laisse trainer ses gosses dans la rue et pleure au scandale quand un disparaît ou se fait faucher. Trump n’est pas parfait, peut être un peu anti latinos mais on efface complètement les devoirs et responsabilités de ces faiseurs de gosses. C’est trop facile

     

  • Sa mère a pas voulu lui payer un paquet de bonbons à la caisse du supermarché certainement. J’en ai déjà vu faire des comédies dans ce genre là.

    Enfin, sérieusement, cette couverture lacrimale est une insulte à l’intelligence...


  • Toutes le décisions de justice rendues de par le vaste monde qui condamnent quelqu’un à de la prison peut retomber sur des enfants si le condamné est père ou mère. Le père incarcéré ne peut plus voir ses enfants. Il en est séparé et l’enfant n’a rien fait. Cela concerne des millions d’êtres. C’est un des drames de la justice qui est rarement signalé, et qu’on cache car si on prenait la souffrance des enfants des condamnés en compte, on ne pourrait plus condamner personne.

    Même une contravention de simple police nuit aux enfants du contrevenant et l’empêche de financer son éducation..

    Mais les parents qui s’embarquent sur des bateaux pour traverser la méditerranée avec leurs enfants sont absolument coupables en tous les cas inaptes à s’en occuper et les mettent en danger. Leurs enfants doivent leur être retirés.

    En Allemagne, on sépare bien des enfants de leurs parents si ceux-ci ont Mein Kampf dans leur bibliothèque !

     

    • Oui et ravager des pays peut éventuellement amener des enfants à pleurer voir être violés ou déchiquetés par des bombes pour les moins chanceux... Il est vrai que ce ne sont que des conséquences parfaitement inattendues des grandes oeuvres des Bienveillants alors que Trump lui fait pleurer les enfants par pure méchanceté.


  • S’arrêter à se demander si l’image est véritable ou non n’a pas d’importance. La politique de séparation des familles est la seule qui est possible pour l’instant pour Trump. Les autres choix sont :
    - Faire comme Obama et les relâcher dans la nature avec la responsabilité de se présenter dans quelques années pour régler leur cas devant la cour. C’est bien sûr une terrible idée puisque les trafiquants et les gangs peuvent facilement s’infiltrer grâce aux failles du systèmes.
    - Les garder en prison ensemble, ce qui est présentement interdit par un arrêt de la cour.


  • Trump pourrait faire un procès pour ce montage photo de propagande.
    Maître Viguier, votre avis.. ?


  • et donc ya pas d’enfants séparés de leur parents ? ....

     

    • En effet c’est assez typique de la sous culture américaine. Le fait de faire mine de s’apercevoir brusquement qu’un phénomène vieux comme le monde existe et s’indigner hypocritement (avec des intérêts financiers derrière parce que tout en Amérique doit "faire du dollars").

      Ce n’est pas eux qui ont découvert la situation des enfants séparés de leurs parents ! C’est vieux comme Hérode. Mais si, ils font comme s’ils venaient de débarquer sur la planète et commencent leur prechi-precha. Il en est ainsi du harcèlement sexuel et des discriminations variées.


    • Parfois aussi des enfants sont séparés de leurs parents ou bien de leurs bras et jambes par un missile de l’OTAN mais on va quand même pas en faire tout un plat et mettre ça en couverture des beaux magazines.


  • Trump n’est pas un saint et loin de là mais depuis son élection,il est l’objet d’ignobles rumeurs et autres inepties cherchant à le dézinguer.Pas de doute,il dérange certains puissants qui cherchent tous les moyens pour lui nuire.Cet acharnement le rendrait presque sympathique.Rappelons nous comme les médias nous vendaient du Obama en long ;en large et en travers.Finalement,à la manière dont il est critiqué,il ne doit pas etre si mauvais contrairement à son prédecesseur.


  • Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage.La presse crasse menstream connaît très bien cette phrase et l’applique pratiquement tout le temps quand elle a quelqu’un dans le viseur .


  • Hors de tout contexte (fond uni) l’illustration de Time, qui n’est pas une photo (donnée objective) mais un photomontage (art, artisanat, poème ou imposture) montre Jeanne, punie au pain sec dans le cabinet rouge, face au grand-père, symbole traditionnel de sagesse et d’autorité. Qu’a fait le bambin ? Se gaver de confitures ? Dans sa culotte ? Heureusement, papy est là.
    https://poesie.webnet.fr/lesgrandsc...
    "Mais on s’est récrié : - Cette enfant vous connaît ;
    Elle sait à quel point vous êtes faible et lâche.
    Elle vous voit toujours rire quand on se fâche.
    Pas de gouvernement possible. À chaque instant
    L’ordre est troublé par vous ; le pouvoir se détend ;
    Plus de règle. L’enfant n’a plus rien qui l’arrête.
    Vous démolissez tout. - Et j’ai baissé la tête,
    Et j’ai dit : - Je n’ai rien à répondre à cela,
    J’ai tort. Oui, c’est avec ces indulgences-là
    Qu’on a toujours conduit les peuples à leur perte.
    Qu’on me mette au pain sec. - Vous le méritez, certes,
    On vous y mettra.
    "


  • Plus une info est hypermédiatisée et plus vous pouvez être sûrs qu’elle est fausse ..


  • tout les médias appartenant à la "communauté" se servent des enfants pour nous vendre l’immigration clandestine.
    les enfant d’illégaux mexicains détenus en cage c’était une grossière mise en scène destinée à salir Trump et pouvoir l’accuser de mauvais traitements.
    tout celà réalisé par FOX News.
    il y a eu quelques précédents comme la petite Bana cette syrienne qui correspondait par twitter avec des journalistes du monde entier et quant la télévision russe lui avait demandé de s’exprimer en arabe elle avait refusé c’était bien la preuve que cette gamine n’existait pas tout était réalisé à Londres dans les bureaux de l’OSDH.
    sa mission : justifier une intervention de l’occident en Syrie.


  • En vertu de la loi contre les fuck news, ses journalopes devraient être poursuivis.


  • Lorsque la bobosphère, utilise à répétition, les mises en scènes photographiques larmoyantes, pour défendre l’INVASION MIGRATOIRE, c’est qu’elle sait pertinemment, qu’elle a perdu le débat idéologique face à l’opinion générale. Et ça, c’est plutôt une bonne nouvelle.


Commentaires suivants