Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Formé par les États-Unis, le chef des forces spéciales du Tadjikistan s’engage pour l’État islamique

Qu’est-il arrivé à Gulmurod Khalimov ? L’ancien chef de l’Omon, l’unité d’élite du Tadjikistan spécialisée dans la lutte contre les activistes et les criminels, avait disparu à la fin du mois d’avril et demeurait introuvable malgré les recherches actives des autorités de son pays. Il y a un mois, l’ancien colonel a refait surface… dans une vidéo de propagande de l’État islamique.

Dans cette vidéo d’une dizaine de minutes, Gulmurod Khalimov a quitté l’uniforme de police tadjik pour celui de l’État islamique. Vêtu de noir, arborant une cartouchière et un fusil à lunette, l’ancien colonel déclare avoir participé à des programmes d’entraînement sur le sol américain, dont l’un était en Louisiane.

Au cours de cette vidéo, on peut voir l’intéressé promettre solennellement de porter le djihad en Russie et aux États-Unis et de retourner les méthodes apprises par ces derniers contre leur propre pays. « C’est à vous que je m’adresse, les porcs américains. Je suis allé en Amérique trois fois. J’ai vu comment vous entraînez vos soldats à tuer les musulmans », explique-t-il en langue russe. « Vous avez enseigné à vos soldats de quelle manière il fallait encercler et attaquer l’islam et les musulmans afin de les exterminer. »

Des propos confirmés par une des porte-paroles du département d’État américain : « De 2003 à 2014, le colonel Khalimov a participé à cinq cours de formation de lutte contre le terrorisme aux États-Unis et au Tadjikistan, à travers le programme d’aide antiterroriste sécurité diplomatique du Département d’Etat américain. »

Comme l’explique la chaîne CNN, ce programme avait pour objectif de former des candidats aux dernières tactiques de lutte contre le terrorisme afin d’être plus efficaces, notamment, contre les djihadistes de l’État islamique, dont Gulmurod Khalimov fait désormais partie. Le nouveau soldat de Daesch pourrait à l’avenir, grâce à cette opportune formation, aider à former d’autres combattants de l’État islamique à des tactiques plus élaborées et également servir en tant que recruteur pour le groupe.

Dans la vidéo, l’individu s’exprime face à la caméra et proclame : « Si Dieu le veut, nous allons trouver vos villes, nous viendrons à vos maisons, et nous allons vous tuer. » On peut voir le nouveau terroriste utiliser son fusil en tirant sur une tomate placée à plusieurs mètres de distance afin de bien illustrer, pour les téléspectateurs les plus inattentifs, ce qui se déroulera bientôt aux portes de l’Occident.

L’information, largement relayée par les médias étrangers, a été passée sous silence par l’ensemble des médias français. Seul le journal Le Monde a consacré un article de quelques lignes à cette actualité. La vidéo, elle, continue de faire le tour des réseaux sociaux.

Ce fait rappelle à ceux qui ne les ont pas oubliées les méthodes de « l’opération Ben Laden » qui avait consisté à recruter et à former 35 000 moudjahidines envoyés en Afghanistan pour lutter sous faux drapeau contre l’expansion soviétique, en 1979. La chose avait d’ailleurs été confirmée plus tard par Zbigniew Brzezinski, ancien conseillé en stratégie du président Carter.

Cette information n’est donc pas si surprenante, d’autant moins si l’on se remémore également l’intervention du général de division Vincent Desportes au Sénat le 17 décembre 2014, au sujet de Daech : « Quel est le docteur Frankenstein qui a créé ce monstre ? Affirmons-le clairement, parce que cela a des conséquences : ce sont les États-Unis. »

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Afficher les commentaires suivants