Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Emirat islamique : quelle menace pour la Russie ?

Ces derniers mois, les Européens se sont peu à peu rendu compte du danger que représente la nébuleuse djihadiste pour la stabilité régionale mais aussi pour l’Europe.

Ces inquiétudes se sont intensifiées à mesure qu’augmentait le nombre d’étrangers dans les rangs de cette nébuleuse : ils seraient jusqu’à 25.000, selon certaines estimations.

Principal mouvement de cette nébuleuse, l’Etat islamique (EI) comprendrait entre 60 et 80.000 combattants dont au minimum 20.000 étrangers, parmi lesquels plusieurs milliers d’Européens de l’Ouest et de Russes.

La France et la Russie sont du reste les deux seuls pays non musulmans à avoir dépassé le seuil (officiel) des 1.000 engagés volontaires, puisque selon certaines estimations, ce sont près de 1.700 citoyens français et 5.000 citoyens russes qui auraient rejoint l’EI, soit en proportion des populations des deux pays, des quotas similaires.

On peut constater deux foyers géographiques situés en ex-URSS sont les principaux fournisseurs de combattants : la Tchétchénie dans le Caucase, et le Tadjikistan en Asie centrale.

 

Le Caucase

Nettement stabilisée depuis l’arrivée au pouvoir de Ramzan Kadyrov à sa tête, la Tchétchénie n’en reste pas moins un territoire sensible. Certains terroristes se sont jurés de prendre leur revanche, et de faire de la république russe une tête de pont de l’EI dans le monde russophone.

Avec 10% des effectifs de l’État islamique, les Tchétchènes constituent un groupe actif au sein de l’EI puisqu’ils occupent certains des postes de commandement importants, et se sont illustrés lors de nombreuses batailles récentes, ou lors d’attentats kamikazes de haute intensité. Ils seraient au moins 1.500 selon Mairbek Vatchagaev, historien, analyste politique du Caucase du Nord, des chiffres similaires à ceux donnés par l’ambassadeur syrien en Russie, tandis que certaines estimations montent à 2.000 hommes. La majorité viendrait des pays arabes (50%), puis des pays occidentaux (23 à 30%) et ensuite de Russie.

Ces brigades tchétchènes de Syrie ont déjà ouvertement menacé la Russie notamment lors de la prise de la base militaire de Taqba en 2014, qui a abouti au massacre de près de 250 soldats syriens qui avaient été capturés. Dans le même temps, l’EI a lancé un magazine en langue russe au printemps dernier et tente d’incruster des cellules au cœur du Caucase russe.

 

L’Asie centrale

Tout aussi grave, le nombre d’engagés volontaires des différents pays d’Asie centrale qui ont également rejoint les zones de combat et dont le nombre pourrait atteindre jusqu’à 4.000 hommes. Ces chiffres sont des estimations basses puisque selon l’organisation internationale ICG, le nombre de Tadjiks pourrait atteindre à lui seul 4.000 hommes.

Ces combattants du Turkestan ont particulièrement fait parler d’eux lorsqu’en janvier 2015, un enfant de 10 ans a dans une vidéo exécuté deux hommes présentés comme des agents du FSB, puis en mai dernier lorsque lors de l’assaut de la province d’Idlib, la présence de combattants d’Asie centrale est apparue au grand jour (au sein du Front Al-Nosra), ou encore que des unités composées uniquement de ressortissants centrasiatiques ont commencé à faire leur apparition au sein de l’EI.

Il y a quelques mois, des ressortissants tadjiks avaient fait parler d’eux en brûlant leurs passeports après avoir rejoint l’Émirat. Récemment, c’est le chef des forces spéciales du Tadjikistan, Gulmurod Halimov, l’homme en charge de la lutte contre l’extrémisme dans son pays d’origine, formé par les États-Unis dans ce but, qui a rejoint l’EI.

Le Tadjikistan apparaît de plus en plus comme le principal fournisseur en capital humain de l’EI en Asie centrale et semble avec le Caucase représenter les zones les plus à risques pour la Russie sur son flanc sud élargi, comme on peut le voir sur cette carte.

 

La réponse russe

Sans doute pour cette raison, la Russie vient d’accorder une aide financière, militaire et logistique considérable au Tadjikistan pour lutter contre le terrorisme et l’EI dans le cadre de l’OSCE. Toujours dans le cadre de l’OSCE, les forces russes ont déployé 2.500 hommes et 200 véhicules de combat à la frontière afghano-tadjique en supplément des 7.000 déjà présents. Ces troupes ont participé à une opération militaire en grandeur réelle de sécurisation de la zone, tout en se préparant à envoyer plus de troupes si la situation régionale devait se détériorer.

Sur le plan intérieur, les troupes spéciales russes continuent les opérations spéciales dans le Caucase pour éradiquer les cellules terroristes émergentes et le Conseil des muftis de Russie a adopté une nouvelle doctrine sociale des musulmans russes, la précédente datant de 2001, qui précise la place et le rôle des musulmans dans la vie de la Russie et appelle les croyants à être loyaux envers l’État.

Dans le même temps, l’institut islamique de Moscou a lancé un programme de formation d’imams destiné à lutter contre la propagande de l’EI au sein de l’Islam russe.

Une guerre qui ne fait vraisemblablement que commencer.

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1221533

    Selon moi l’empire ne prendra pas le risque d’ envoyer pour le moment les djiadjistes combattre la Russie, ça serait perdre des hommes bêtement. Ils n’ ont pas encore organisé suffisamment de tentacules aux frontières Russes. Dans un ans ils seront plus opérationnels et ils prendront des lors les risques pour déstabiliser la Russie. Les matériels et équipements militaires n’ ont pas encore été déplacés aux frontières.


  • Les pays arabes et africains ont depuis des annees envoye par dizaines de millions leurs ressortissants en Europe en vidant leurs prisons etc. Maintenant ils recoivent la monnaie de leur piece avec les jihadistes qui leurs menent la vie dure, vu que l’Europe d’apres 1945 a ete pieds et poings lies livree au judaisme Yankee et etait incapable d’echaper a l’eteau mental de la convergeance capitalo-communiste jusquen 1989 ; Eteau qui fut ressere de quelques tours a la chute du mur de Berlin, par la fantisation et l’acceleration a l’extreme de la conspiration poly-ethique sur nos sols, vu que les magouilleurs de derriere la scene ont pressenti le danger d’un retour des choses contre eux, a savoir d’une geo-politique europeenne comme dans les annees 1930 en Allemagne, Italie etc. Et regardez leur propagande et le role joue par Hitler, Mussolini et Tojo ; et ensuite contre tous ceux qui avaient rejoint cet ordre dans touts les pays limitrophes. Et avec quelle energie les europeens n’ont ils pas combattu pour eviter cette situation presente, qui etait voulue par les Elites de l’Ombre et des Tenebres depuis 1905. Les grands politiques europeens de cette epoque, avec Hitler en tete, etaient parfaitement au courant de ce qui, encore une fois, se tramait dans l’ombre et ont mene un combat titanesque contre ces forces de perversion et destruction.

     

    • #1221659

      " ils reçoivent la monnaie de leur pièce."
      Cette argument est selon moi presque toujours faux car les gens qui l’utilise n’ ont pas encore compris que tout ceci est faux, artificiel et entièrement voulu. C’est valable pour tous les sujets : Délinquance, immigration, terrorisme,crise économique. Comme la très bien rappelé Chouard : " Tout se passe exactement comme l’ oligarchie, les décisionnaires l’ avaient voulu. "


    • " Les pays arabes et africains ont depuis des annees envoye par dizaines de millions leurs ressortissants en Europe en vidant leurs prisons etc"

      J’adore ! D’où te vient ce fantasme camarade ?

      Ce sont les Européens qui envoyaient jadis leurs bagnards aux 4 coins du monde : Amériques, Australie, Guyane...
      Tu dois être atteint du syndrome d’inversion, faut consulter mon ami.


    • #1222763

      En tous cas les chances pour la France remplissent les notres de prisons...


  • Voilà ce qu’Israel - ou les 15 millions - a trouvé pour affaiblir la Russie, seulement la Russie ce n’est pas la Syrie, c’est un peu plus gros... Ils auront du mal . Quant à ces djihadistes manipulés par les sionistes je leur souhaite bien du plaisir face à l’armée de Poutine, qui n’est plus l’armée de l’URSS finissante, celle qui dû évacuer l’Afghanistan .


  • #1221694
    le 04/07/2015 par " sauve qui peut "
    L’Emirat islamique : quelle menace pour la Russie ?

    Dès que la Syrie est tombée , l’empire via EI rassemble ses troupes , fait semblant de pacifier la région , et les envoie aux frontières des républiques russes ! Ils vont tenter le coup version islamique , de l’opération ukrainienne. Le seul hic , c’est qu’en face , c’est Poutine ! Rappelons nous du putsch avorté en Géorgie , d’il y a quelques années ...ça n’a pas traîné !

     

  • #1221761

    L’Occident feint l’inquiétude. En effet posez vous la question de la logistique massive nécessaire à l’entretien d’une armée bien équipée de plusieurs dizaines de milliers d’hommes. Le monde réel ce n’est pas Hollywood ni une bande-dessinée genre Tintin où les protagonistes semblent complètement affranchis des nécessités du réel ; on ne les voit jamais travailler, ne font pas caca ni pipi...or dans le monde réel un être humain a besoin d’un flux constant et quotidien d’énergie pour pouvoir subvenir à ces besoins vitaux...inutile de dire que quand il s’agit de dizaines de milliers de personnes ce flux prend des proportions qui passent difficilement inaperçues ! Des tonnes de nourritures et de matériel médical doivent circuler chaque jour...des tonnes d’armements...des flux financiers de plusieurs millions d’euros par jour...tout ceci ne peut pas se faire de manière invisible ! Il est évident qu’il y a complicité de la part des pays occidentaux dans cette affaire ! De ce fait il leur suffit d’appuyer sur le bouton qui ferme les flux d’approvisionnements pour que tout s’effronde ! Plus d’arme ni de munition, plus de nourriture, plus de matériel médical...et en quelques semaines ce phénomène aura disparu !

     

  • Si l’EI est une menace pour la Russie, alors il est clairement un instrument atlanto-sioniste ! Il lui faut d’abord gagner au Moyen-Orient, ce qui est loin d’être fait ...