Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Français, vaches à lait : le gouvernement passe un accord secret avec les sociétés d’autoroutes

En 2015, Emmanuel Macron, alors ministre de l’Économie du gouvernement Hollande, avait annoncé le gel des tarifs pratiqués aux péages. Mais les sociétés d’autoroutes avaient aussitôt attaqué en justice. S’en sont suivies des négociations au bout desquelles un accord avait été conclu sans que les conditions exactes en aient été révélées.

 

 

[...]

Les journalistes ont découvert que les sociétés d’autoroutes s’étaient engagées à financer 3,2 milliards de travaux sur 10 ans. En contrepartie, elles ont obtenu une stabilité fiscale et une clause pour allonger la durée des concessions. Mais en compensation du gel de leurs tarifs en 2015, elles pourront pratiquer des « hausses de tarifs additionnelles (...) chaque année de 2019 à 2023 ». Rien de moins qu’un rattrapage étalé sur quatre ans.

Selon nos confrères, les automobilistes sont les grands perdants de cet accord. Car ils paieront bien plus cher que prévu. Ils s’appuient en effet sur les calculs de l’Arafer, une autorité indépendante de contrôle, pour le dire. En tout, 500 millions d’euros seront à la charge des automobilistes.

Lire l’intégralité de l’article sur midilibre.fr

L’État français ou le racket légal, à lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

54 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants