Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

François Cluzet, effondré : "Qu’est-ce qu’ils [les juifs] nous ont fait ?"

Au détour de plusieurs conversations, le sujet de la religion et notamment du judaïsme et du négationnisme sont venus sur le tapis avec la mention d’Alain Soral ou encore de Dieudonné. L’historienne Valérie Igounet était sur le plateau pour revenir sur ce sujet qu’elle connaît bien, étant l’autrice de « Histoire du négationnisme en France ». Et ses propos ont provoqué quelques réactions de l’acteur François Cluzet qui a fait une constatation. (Closer)

Invités sur France Inter le 11 octobre 2021 dans La Bande originale (de Nagui) pour faire la promotion du dernier film dans lequel ils jouent, L’Homme de la cave, réalisé par Philippe Le Guay, François Cluzet, flanqué de l’actrice Bérénice Bejo, a tenu des propos très violents contre les Français, qu’il assimile à des antisémites. Était présente, en plateau, le commissaire politique Valérie Igounet, spécialiste de l’histoire du négationnisme en France.

 

Mais d’abord, découvrons qui est François Cluzet.

« J’ai fait une cure de désintoxication dans une clinique. Et il y a huit ans, j’ai entamé une psychanalyse qui m’a d’abord permis de mettre des mots sur mon enfance. Je souffrais, l’alcool servait à anesthésier cette souffrance. » (Voici)

L’acteur à la santé fragile, considéré comme très malléable (c’est aussi le propre d’un acteur de n’être rien, rien d’autre que ce que les réalisateurs lui fourrent dans le ciboulot), s’est lâché dans la défense des juifs qui souffrent depuis des siècles de la méchanceté des hommes :

« D’ailleurs c’est ça qui m’attriste. J’ai l’impression que les Français ont vraiment un fond antisémite. Les juifs sont tout le temps pris pour bouc-émissaires, ça fait 2 000 ans alors que c’est une minorité, ils sont 15 millions dans le monde, ils sont 400 000 en France. Pourquoi c’est sans arrêt eux qui s’en prennent plein la tronche ? Qu’est-ce qu’ils nous ont fait ? Je voudrais savoir, moi qui ne connais pas bien l’histoire, qu’est-ce qu’ils nous ont fait ? »

Cliquez ici si le lecteur merde

 

 

Un film pour les caves

De quoi parle L’Homme de la cave ? Laissons parler le réalisateur, interrogé par Marianne, après un court résumé :

N’écoutant que son courage, Cluzet est sorti de la fiction afin de pourfendre, dans la vie, réelle, sous la surveillance d’Igounet, les juifs persécutés depuis 2 000 ans par les Français. Quand on pense que certains affirment que les acteurs ne s’engagent pas politiquement ! Voilà un bel exemple de vertu et de courage, la vertu allant d’ailleurs souvent avec le courage.

 

Le résumé par la voix de l’IA

 

 

François contre le Mal

Le 6 octobre, François hic Cluzet s’était déjà attaqué au Mal chez l’immense intellectuelle Anne-Élisabeth Lemoine, qui lit son texte.

Lemoine : « Ce film, il résonne d’autant plus dans l’actualité que la pandémie a donné lieu à une déferlante complotiste antisémite, certains n’hésitant pas à désigner des personnalités juives comme responsables et bénéficiaires de la situation sanitaire, sous forme directe, explicite... »

Cluzet : « Vous voyez le manque d’instruction ? Je veux dire les juifs c’est une minorité, c’est le bouc émissaire, on passe son temps, et c’est toutes les semaines, rappelez-vous de Youssouf Fofana, qui torture et qui tue Ilan Halimi uniquement parce qu’il l’a aperçu dans un magasin de téléphonie avec une kippa. Et dans son esprit d’abruti, il pense que si il est juif, il est riche. Moi je suis ami avec Ginette Kolinka qui est une survivante, que vous avez reçue l’année dernière, et j’ai beaucoup d’admiration pour cette femme. Ben vous savez, toute sa vie elle a fait des marchés. Ça n’existe pas, cet amalgame honteux, dégueulasse. »

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

107 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Le toujours très alcoolisé Blondin nous donne le "Singe en hiver",

    Cluzet nous donne un tas de merde informe.

    Qui peut nier la baisse général de niveau, mais chez les éthyliques, repentis ou non ?

     

    Répondre à ce message

  • Il n’a qu’à s’informer un peu et il verra que personne d’intelligent ne met en cause les Juifs mais seulement les sionistes. Et qu’il étudie un peu l’Histoire et notre monde actuel et si son cerveau n’est pas encore trop détruit, il aura une réponse à ses questions. Mais si c’est sur les plateaux tv qu’il la cherche, ça va être difficile.

     

    Répondre à ce message

  • quand l intermittant du spectable fait mentir les maitres !!!

    IN VINO VEROITAS ! ! ! ca doit mal se marier avec la farine..LOL !!!

    what else ?

     

    Répondre à ce message

  • « Qu’est-ce qu’ils nous ont fait ? Je voudrais savoir, moi qui ne connais pas bien l’histoire, qu’est-ce qu’ils nous ont fait ? »

    Sans doute sans le faire exprès Cluzet met le doigt sur la façon totalement lacunaire dont est traitée aujourd’hui cette épineuse question de l’antisémitisme/antijudaïsme, entièrement à charge et avec rejet sans examen des arguments, raisons, qui ont pu être ceux de ce courant, qui bien sûr n’a pas été toujours exempt d’exagérations.

    Là ou un Bernard Lazare, quoique Juif et dreyfusard, avait quand même l’honnêteté et la rigueur de parler des racines de l’antisémitisme, de l’envisager de façon dialectique, de ne pas en faire peser la responsabilité uniquement sur les non-Juifs. Mais c’était au début du siècle dernier, et depuis l’esprit de sa communauté semble s’etre départi d’énormément de modestie et de subtilité...

    Il faut remarquer que souscrire à la vision actuelle de l’antisemitisme, du « fond antisémite » des Français ou autres, comme pulsion irrationnelle due à l’ignorance et à la bêtise, équivaut à souscrire à un antigoyisme faisant des goys des animaux méchants et arbitraires. Et qu’ainsi les plus racistes et les plus haineux ne sont pas ceux que l’on croit.

    A la remorque de cette haine anti-goy et spécifiquement anti-goy européen, vient se greffer ce génocide soft qu’est le wokisme, souvent promu en sous-main par les profits usuraires du capital apatride

     

    Répondre à ce message

    • @Étienne
      Oui, ce sont les non juifs qui sont systématiquement accusés d’être les méchants dans leur relation avec les juifs. Il s’agit, pour reprendre la marotte des seconds, "d’incitation à la haine raciale" mais pour l’instant aucune personnalité n’a osé dénoncer publiquement ce biais anti non juifs.

       
  • François, arrête de picoler !
    A la réflexion, non, continue ! T’es marrant ... même si tu n’en as probablement pas conscience !

     

    Répondre à ce message

  • On ne peut comprendre les problèmes qui secouent notre monde, sans comprendre le prroblème juif, qu’on ne peut comprendre sans une référence religieuse. Moi, j’ai compris tout comme ER.

     

    Répondre à ce message

  • François Cluzet peut être intéressant en tant qu’acteur, mais dès qu’il sort des textes des autres c’est la dégringolade ( en l’écoutant l’autre fois sur France Inter. j’avais honte pour lui) . Il est de tous les "combats" les plus ringards et politiquement corrects : contre le Sida, contre la mucoviscidose, pour les étrangers en situation irrégulière, pour l’écologisme, contre Bertrand Cantat, contre le réchauffement climatique, pour la vaccination et le pass etc. Avec un tel répertoire il aurait pu faire Miss France...

     

    Répondre à ce message

  • #2826496

    Je savais pas que François était un acteur comique

     

    Répondre à ce message

  • Comme tu le dis si bien,baltringue,"...moi qui ne connais pas bien l’histoire...",alors ferme ton "claque merde",car les goyim,t’es bien content de les avoir pour te permettre ta petite vie aisée de dépravé dans les beaux quartiers de paris !!Sans eux tu ne serais qu’un clochard...en tout cas s’ils faisaient comme moi,tu le serais depuis longtemps...

     

    Répondre à ce message

  • Je n’ai rien à reprendre de ces gens dont l’essence même du métier est de feindre, tricher, influencer les masses, et se permettent de juger les réactions de gens qui ont tout compris et se sentent en danger. On n’en est plus aux états d’âme, il s’agit de bien nommer l’ennemi, en ne l’amalgamant pas ben sûr, avec des tas de braves gens complètement ignorants de ce que certains de leurs co-religionnaires sont capables de faire. "La France" a colonisé certains pays ? non, pas la France, ses représentants plus ou moins dignes de la représenter. "La France a fait du mal à la Lybie" ? Non, la France n’a pas fait du mal à la Lybie, mais ses représentants - une fois de plus ! - mal choisis. C’est là que les Français ont grandement péché : le choix de leurs représentants.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents