Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

François Fillon embarrassé par la poule Carla

Au Salon de l’agriculture, jeudi 28 février, Carla a atterri dans les bras du premier ministre : "Nous avons choisi ce prénom parce qu’elle est belle et rousse", lui explique Yves de la Fouchardière, le directeur des Fermiers de Loué (Sarthe). Un peu gêné de cette comparaison par trop évidente avec la nouvelle épouse du chef de l’Etat, François Fillon accepte la poule avec le sourire.


M. de la Fouchardière en rajoute devant les journalistes : "Mais je ne sais pas si elle chante juste !" "S’ils s’en occupent bien à Matignon, elle peut pondre un œuf par jour", poursuit Annie Harty, assistante de direction de Loué. Placée dans un carton, Carla est allée rejoindre la montagne de victuailles offertes au premier ministre pendant les quatre heures et demi de sa visite au Salon, tout auréolé de sa popularité. "Ne vous laissez pas remanier !", lui lance un badaud.

Une dizaine de commis de Matignon avaient été préposés à la mission de réception et de stockage des présents, et de leur retour à Matignon. "Et Carla ?", s’enquiert un journaliste, au moment du départ du cortège ministériel : "On va vous la faire bouffer !", s’amuse un garde du corps. Beaucoup plus diplomatique, un porte-parole du premier ministre donne, vendredi matin, des nouvelles de la dernière arrivée à Matignon : "C’est un cadeau de mauvais goût mais on va essayer de la traiter avec tact en la confiant à des amis agriculteurs dans la Sarthe." Cela tombe bien, le premier ministre a prévu de se rendre dans sa circonscription dès le lendemain, où il fait campagne à la mairie de Sablé-sur-Sarthe. Avec Carla dans le coffre ?

Christophe Jakubyszyn (Le Monde)