Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Fuites de gaz inexpliquées sur Nord Stream 1 & 2 : forts soupçons de sabotage

Trois fuites de gaz pour l’heure inexpliquées ont été détectées dans les gazoducs Nord Stream 1 et 2 qui relient la Russie à l’Allemagne via la mer Baltique, ont annoncé lundi et mardi l’opérateur du pipeline et les autorités danoises. Des sources évoquent un sabotage.

 

Objets de bras de fer géopolitiques, les deux gazoducs exploités par un consortium qui dépend du géant russe Gazprom ne sont pas opérationnels à cause des conséquences de la guerre en Ukraine (lire plus bas). Mais tous les deux étaient encore remplis de gaz.

La première fuite, observée sur Nord Stream 2, a été annoncée lundi par l’autorité danoise du trafic maritime et confirmée par l’opérateur du gazoduc. Selon les autorités, les incidents sont sans conséquences pour la sécurité ou la santé des résidents des îles danoises voisines de Bornholm et de Christiansø. L’impact environnemental devrait lui être local et limité, selon les premières évaluations.

 

Trafic maritime et aérien interrompu

Repérée à une vingtaine de kilomètres au sud-est de l’île danoise de Bornholm, juste à l’extérieur des eaux territoriales danoises, la fuite « est dangereuse pour le trafic maritime », a indiqué l’autorité maritime danoise dans un avis aux navires. Elle a pris la décision d’interdire la navigation dans un rayon de cinq milles nautiques (environ 9 kilomètres, ndlr) autour de la position signalée. Une interdiction de survol a également été décrétée pour les avions au-dessus de la zone.

Juste avant l’annonce de cet incident côté danois, le ministère allemand de l’Économie avait fait savoir qu’il enquêtait sur une « baisse de pression » imprévue et rapide dans le gazoduc Nord Stream 2.

Bien que son ouverture ait été annulée en début d’année en représailles à l’invasion russe de l’Ukraine, le pipeline avait été « préparé techniquement » et « rempli de gaz », a expliqué lundi le porte-parole de la société Nord Stream 2.

 

Nord Stream 1 touché moins de 24 h après

Parallèle à Nord Stream 2, le gazoduc Nord Stream 1 est lui aussi touché par deux fuites de gaz inexpliquées en mer Baltique, ont alerté mardi les autorités danoises et suédoises.

« Il est trop tôt pour dire quelque chose sur les causes des incidents », a réagi le ministre danois du Climat et de l’Énergie Dan Jørgensen. Il a dans la foulée annoncé relever le niveau de vigilance du secteur de l’électricité et du gaz dans le pays. « Les incidents sur les deux pipelines n’ont aucune incidence sur l’approvisionnement du Danemark », a ajouté le ministre danois.

« Les fuites de gazoducs sont extrêmement rares », a expliqué dans un communiqué le directeur de l’Agence danoise de l’énergie Kristoffer Böttzauw pour justifier la hausse du niveau de vigilance. Il a promis une « surveillance approfondie des infrastructures critiques du Danemark ». Le niveau d’alerte a été porté à orange, le deuxième plus élevé.

 

Un pipeline controversé

L’une des deux fuites de Nord Stream 1 est localisée dans la zone économique exclusive du Danemark, l’autre dans celle de la Suède, selon les deux pays. Tout comme pour la fuite constatée la veille sur Nord Stream 2, une interdiction de navigation et de survol a été prise.

Nord Stream 1 est à l’arrêt depuis que la Russie a prétexté une série de problèmes techniques et l’impossibilité selon elle, en raison des sanctions occidentales, de réparer les éléments défectueux. Nord Stream 2, qui n’est jamais entré en fonction, devait renforcer les capacités d’exportations de gaz russe directement vers l’Allemagne en supplément du premier gazoduc.

 

« Tout parle contre une coïncidence »

Mardi à la mi-journée, les autorités allemandes n’avaient pas encore fait de commentaire sur l’incident. Mais selon une source proche du gouvernement allemand citée par le quotidien allemand Taggesspiegel, « tout parle contre une coïncidence ». « Nous ne pouvons pas imaginer un scénario qui ne soit pas une attaque ciblée », a souligné cette source.

Le Kremlin, de son côté, s’est dit « extrêmement préoccupé » par les fuites détectées sur les gazoducs, estimant qu’il ne fallait exclure « aucune » hypothèse, y compris celle d’un sabotage.

 

Fuite en avant obligée pour l’Allemagne ?

 






Alerter

75 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #3037715
    Le 28 septembre à 09:03 par Tortue Géniale Participative
    Fuites de gaz inexpliquées sur Nord Stream 1 & 2 : forts soupçons de (...)

    La juive Victoria Nulland, ex-numéro 2 du "State of Department" avait menacé les européens le 27 janvier 2022 en pleine conférence de presse que si jamais les allemands et les européens souhaitaient malgré tout conserver les flux de North Stream I et II, tout serait mis en oeuvre pour les en empêcher.

     

    Répondre à ce message

  • #3037740

    Mine de rien, c’est une affaire incroyable !!
    Les installations ont été saboté par des explosifs, annoncé par Biden il y a quelques mois et les journalopes osent dire que c’est la Russie...
    C’est une déclaration de guerre contre les états européens de la part non pas de la Russie mais des USA.
    Mais quand est-ce que les pseudos chefs d’états vont comprendre qu’ils doivent défendre les intérêts de leurs pays et donc de leurs populations ?
    Du coup, le gaz passera toujours par l’Ukraine pour être acheminé vers L’Allemagne, histoire de rentabiliser les "dons" d’armements et de logistique...
    L’Hiver arrive...

     

    Répondre à ce message

  • #3037747

    Couper Nordstream 1 et Nordstream 2 qui alimente l’Allemagne en Gaz,
    c’est couper « les deux jambes de l’Allemagne » qui lui permettaient de resté debout en toute autonomie ; condition essentielle à pouvoir jouir d’une pleine liberté de mouvement et d’action !
    L’Allemagne se retrouve donc « cul-de-jatte » de son secteur industriel, irrémédiablement réduite à la déchéance « d’une chaise roulante » aux yeux du monde entier, ainsi profondément humiliée par « les forces du Mal » qui lui exige sa pleine soumission !

    Et vous savez quoi ?
    Cette humiliante « chaise roulante » auquel Biden l’a réduite !
    Personne ne la poussera !
    Même pas Ursula von der Leyen !

    Allemagne, ma pauvre Allemagne ; tu t’es soumisse au Malin !
    Malheur à toi et à tous tes futurs travailleurs licenciés de leurs entreprises ; toutes ces entreprises privées de gaz, donc en faillites !
    Tes pauvres travailleurs auront froid et faim cette hiver, juste avant la guerre !

    ( Pauvres de nous, ils n’auront aucune pitié pour nous ! )

     

    Répondre à ce message

  • #3037814

    Il me semble probable que le sabotage a été fait par les Usa avec le consentement Allemand, ce qui les positionne en victime vis a vis de son peuple en permettant le "ce n’est pas de notre faute, on peut rien faire.." en plus de satisfaire les souhaits de son maitre américain.

    Autre hypothèse probable c’est que ce soit la Russie pour semer le doute et faire monter les tensions/divisions en occident.. Tout le monde du sommet des états au manifestant va accuser les usa.. voir la complicité de l’ue.. ce serait un coup génial, faut savoir que c’est l’offre en gaz qui manque pas la demande pour le gaz..

    Je serais par contre surpris que les Usa est pu faire le sabotage sans l’accord de l’ue a minima des Allemands.

     

    Répondre à ce message

    • #3039564

      Ce genre de décision se prend sans avertir qui que ce soit. Parler c’est laisser la porte ouverte aux fuites. Le coup fait il est capital de laisser toutes les hypothèses possibles et imaginables s’exprimer. Le doute s’installe dans l’opinion et l’exécutant n’en demande pas plus : il peut alors travailler l’opinion dans le sens qui lui convient.
      ci on ne vas tarder à voir fleurir les "preuves indubitables" que le FSB etc...

       
    • @Jeronimo : "..... Je serais par contre surpris que les Usa est pu faire le sabotage sans l’accord de l’ue a minima des Allemands....."
      Avez-vous déjà oublié le fameux " Fuck the E. U" de Victoria Nulland ?

       
  • Un député européen a posté :
    Thank you USA

    https://mobile.twitter.com/radeksik...

    D’après les médias,
    la Russie aurait fait sauté son propre pipeline
    alors qu’il suffit de fermer le robinet,
    mais PAS le pipeline Norvège-Pologne
    qui est juste à côté.

    https://mobile.twitter.com/Carene19...

     

    Répondre à ce message

  • Ce que je vois c’est que le système veut nous faire vendre l’explication abracadabrante selon laquelle le "méchant Poutine" aurait saboté les deux gazoducs.
    Donc en gros la Russie se serait emmerdée à construire un gazoduc très cher pour...le saboter. Alors que si elle voulait priver l’Europe de gaz, il lui suffisait tout simplement d’appuyer sur quelques boutons. Par ailleurs elle se prive d’un moyen de négociation avec les européens qui maintenant n’ont plus trop d’intérêt à revenir sur leurs sanctions, puisqu’en échange ils ne peuvent plus recevoir de gaz russe.

    En tout cas cette affaire illustre une fois de plus la manière qu’ont nos dominants de se foutre de la gueule de ce qu’il considère comme un bétail stupide. Cela devrait pousser les gens à s’interroger sur d’autres thèses officielles, comme le suggère si bien la rubrique "Vous voulez en savoir plus" qui affiche des livres/documentaires sur le 11 septembre. Sans parler de l’affaire des couveuses du koweit, des prétendus armes de destructions massives de saddam, des prétendues attaques chimiques de Bachar el Assad...

     

    Répondre à ce message

  • Soit c’est un "false flag" (de préférence anglais, via sous-marin d’attaque, pour précipiter une guerre OTAN/Russie)
    - Soit les américains viennent d’inventer le "false false flag"...

     

    Répondre à ce message

  • #3038001

    Eux, ils ont des saboteurs, nous on a Macron. Il faut reconnaître qu’il est plus performant.
    Lui, Macron, c’est un domaine industriel éjecté d’un coup (coût ?).
    Chapeau l’artiste !

     

    Répondre à ce message

  • #3038109

    La Russie a des dizaines de façons de faire aussi du sabotage :

    - en coupant les cables tel/internet entre l’europe et les USA

    - en posant des bombes sur des méthaniers ( personne ne voudra plus les assurer )

    - en sabotant les raffineries aux USA, voir même les centrales ou les transformateurs.

    Aux USA il y a plusieurs millions de russes et des gens qui détestent les USA.

    La situation devient de plus en plus grave et l’usage même de joujou nucléaire n’est plus du tout absurde.
    Et contrairement à ce qu’en raconte le cinéma, ça ne serait pas du tout la fin de l’humanité.
    La terre est vaste, ça ferait sans doute des millions de morts mais la vie continuera y compris aux USA ou en Russie.

    Les pays fragiles sont les petits territoires à très hautes densités : les métropoles.

    Les plus malins seront peut-être ceux qui disposent d’un abri anti atomique pour passer 2-3 mois.

     

    Répondre à ce message

  • #3038432

    Et de quatre ! Ce matin les suédois ont trouvé une fuite comparable aux trois autres sur le dernier et quatrième tube des NS qui semblait encore intact.

    C’est donc une destruction systématique et planifiée sans aucune possibilité de recours. Il s’avère que les réparations seront probablement impossibles.

    Et les allemands, toute honte bue, désormais peuple de geignards, continuent à blâmer les russes qui, après l’instant de stupeur convenu, ont la confirmation de ce qu’il vont maintenant devoir faire face à la déclaration de guerre des uns et la veulerie apeurée des autres.

    L’histoire a décidé de se lever et de ses mettre à courir alors qu’elle était paisiblement assise sur son banc depuis 1991. La mort de l’Allemagne qui s’est sacrifiée une seconde fois en 2022 après la première fois de 1945 fait en définitive peine à voir même si c’est finalement ce qu’ils ont cherché.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents