Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

G. Edward Griffin : "Les gens ne doivent pas être autorisés à être indépendants"

Selon le projet Agenda 21

D’après sa fiche Wikipédia, G. Edward Griffin est un théoricien du complot. Immédiatement nous avons redoublé de motivation pour écouter ses propos. Il nous parle ici du plan d’action pour le XXIe siècle appelé Agenda 21, qui fut adopté par 182 chefs d’État lors du sommet de la Terre à Rio de Janeiro en juin 1992.

 

Officiellement, ce plan d’action décrit en 40 chapitres les secteurs où le développement durable doit s’appliquer dans le cadre des collectivités territoriales. Il formule des recommandations dans des domaines aussi variés que :

- la pauvreté
- la santé
- le logement
- la pollution
- la richesse
- la gestion des mers, des forêts et des montagnes
- la désertification
- la gestion des ressources en eau et de l’assainissement
- la gestion de l’agriculture
- la gestion des déchets

 

Voici ce que dit le préambule :

« L’humanité se trouve à un moment crucial de son histoire. Nous assistons actuellement à la perpétuation des disparités entre les nations et à l’intérieur des nations, à une aggravation de la pauvreté, de la faim, de l’état de santé et de l’analphabétisme, et à la détérioration continue des écosystèmes dont nous sommes tributaires pour notre bien-être. […] Aucun pays ne saurait réaliser tout cela à lui seul, mais la tâche est possible si nous œuvrons tous ensemble dans le cadre d’un partenariat mondial pour le développement durable. »

Mais pour G. Edward Griffin, ce plan est surtout un plan d’organisation dystopique du monde destiné essentiellement à maintenir les citoyens en état de dépendance de l’État, dans un système de collectivisme total.

Et il est vrai qu’après des mois de crise sanitaire où les peuples de la plupart des pays ont été maltraités et même martyrisés, ce vieux dossier Agenda 21 revient à nos mémoires et y résonne encore plus particulièrement. En ces temps d’accélération de l’histoire, on ne peut qu’admettre que l’État est devenu un État policier qui surveille chaque jour un peu plus son peuple, en le fichant, en le numérisant et en le soumettant sans cesse à de plus en plus de contrôles.

L’ « inespéré » coronavirus a permis la mise en place accélérée de projets présents depuis longtemps dans les cartons. Le réchauffement climatique, le développement durable ou autres arguties écologiques (car l’écologie est chose sérieuse – et surtout un concept conservateur et traditionnel) vont pouvoir entrer de nouveau en scène et s’immiscer en toute facilité dans des consciences ébranlées, manipulées et fatiguées par de longs mois de crise sanitaire.

 

 


 

Pour approfondir le projet Agenda 21, avec Alain Soral (et sous-titres en anglais pour vos amis à l’international) :

 

Ceux qui pensaient naïvement que BitChute était un espace de liberté (et qui, par ailleurs, n’utilisent pas encore l’excellent VPN eniKma pour maîtriser leur vie privée et contourner la censure) pourront exceptionnellement accéder à la vidéo en jonglant avec le cache de Google via cette adresse : contournement par le cache Google

Quelques délires écologistes :

 






Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2829108

    Le réchauffement climatique, le développement durable ou autres arguties écologiques (car l’écologie est chose sérieuse – et surtout un concept conservateur et traditionnel) vont pouvoir entrer de nouveau en scène et s’immiscer en toute facilité dans des consciences ébranlées, manipulées et fatiguées par de longs mois de crise sanitaire.



    C’est ce que certains peuvent espérer, mais bon, j’en doute un peu.
    Les mesures anti-terroristes prises dans l’emballement de quelques attentats ont permis de mettre en place un début de système totalitaire, mais on en est pas encore à tirer sur le peuple ou à ouvrir des camps.
    Quant aux mesures "anti-COVID" ou plutôt "anti-peuple", il a fallu un battage médiatique inédit dans l’histoire basé sur du vent (quand la grande crise inflationniste sera là : plus personne n’osera parler encore de l’épidémie, surtout si on prend en compte le coût que sa gestion a imposé et son poids dans l’appauvrissement généralisé qui arrive).
    Or, ces mesures s’appuient sur du vent : le vaccin est un échec patent (même l’OMS l’admet) et il sera bien compliqué de faire tenir toutes les mesures liberticides anti-covid longtemps dans le temps avec un postulat aussi friable.
    Au moins, avec le terrorisme, il n’est pas très difficile de déclencher un attentat sous faux drapeau ou de faire venir des excités directement depuis Daech-land pour relancer la parano.
    La pandémie, en revanche, a un fonctionnement beaucoup trop aléatoire pour être géré correctement (elle ne tue quasiment personne, le vaccin nécessite trop de doses et finira donc par être rejeté par le grand public (sauf les vieux boomers qui regardent BFM TV), d’ailleurs la récente disparition de Colin Powell, des suites du COVID alors que le vaccin est sensé être "l’arme miracle" contre la maladie, va lui faire une bien mauvaise publicité, n’en déplaisent au commentateurs sur twitter qui répètent la propagande du gouvernement ("on a jamais dit que le vaccin allait sauver tout le monde...")).

    La paranoïa suscitée par l’urgence pandémique ne remonte qu’à 2 ans.
    Celle sur le terrorisme est bien plus facile à gérer et à faire tenir dans le temps.
    Par contre, l’urgence écologiste, elle, est usée jusqu’à la corde depuis qu’elle a été lancée au début des années 2000.
    Vous pouvez lancer un pass sanitaire (non sans opposition) due à l’urgence d’une maladie récente ... mais avec le réchauffement qu’on ne voit toujours pas venir, ça va être compliqué de ne pas heurter du monde.

     

    Répondre à ce message

  • Alors, toujours communiste ? :D

    « on ne peut qu’admettre que l’État est devenu un État policier »
    - oui : les policiers contrôlent les pass des gens sur leurs fameuses terrasses de café ! Ils se croyaient libérés et débarrassés, eh bien non : des contrôles en plus !
    Mais ils ne contrôlent pas les sans-pass qui prennent l’apéro sur le trottoir, lesquels se retrouvent de fait plus libres que les testés-piqués alors que c’est interdit !

    Bientôt quand il y aura plus de gens à consommer sur les trottoirs (chez moi les lycéens mangent par terre car sans pass, la cantine leur est fermée - ce à quoi la gazette du Maire répond : "Espérons pour eux que le soleil va être encore pour quelque temps au rendez-vous !" - ah ah.), et que le Système s’en apercevra, nous serons obligés d’aller nous réfugier sous terre comme dans les films SF !

     

    Répondre à ce message

  • #2829169

    Le prétendu réchauffement climatique anthropique est juste un mensonge qu’ils ont monté pour se couvrir plus tard au cas où, pour leur servir éventuellement d’alibi pour le méga-génocide qu’ils sont en train de commettre à l’instant même : nous n’avions pas le choix, il fallait sauver le Monde et l’humanité....blablabla blablabla .....

     

    Répondre à ce message

    • #2829291

      D’ailleurs si le danger lié au réchauffement climatique était tel qu’ils le prétendent, nos dirigeants se bougeraient le cul bien plus qu’ils ne le font ! Ils ont bien été capables de paralyser et de confiner la planète entière pour un virus soi-disant épouvantable.

       

  • G. Edward Griffin : "Les gens ne doivent pas être autorisés à être indépendants"




    C’est exactement le constat que je fais depuis au moins trente ans.
    Derrière des tas de décisions soit disant écologiques, comme la protection des loups ou des ours je vois des mesures visant à détruire la vie des gens autonomes. C’est la même chose pour les mesures sanitaires à propos des chévres, des vaches, des cochons, et même de la volaille (rappelez vous la grippe aviaire). J’ai même entendu dire, par un "spécialiste" que les légumes du jardin pouvaient être plus dangereux que les légumes du commerce, parce que non traités !
    Mais quand même, les gens sont étranges ... on me dit souvent : Tu as de la chance, tu vis à la campagne, tu as un jardin, un verger, des animaux, des bois !
    De la chance ? Mais on ne m’a rien donné, je n’ai rien gagné à la loterie . C’est un choix de vie . et ce n’est pas non plus une question de ressource financière, car je n’ai jamais gagné plus que le smic.Ici, pour le coût d’une semaine aux sports d’hiver en famille on pouvait acheter deux hectares de forêt .
    Je dis cela, parce qu’aujourd’hui beaucoup se posent en victimes, ce qui toujours une manière de retarder le moment ou l’on va se prendre en charge.
    Dire c’est la faute des autres, c’est une manière de s’accrocher à sa dépendance, d’accepter l’infantilisation, et d’aimer sa misère !
    Un autre voie est toujours possible ... mais aujourd’hui elle est urgente !

     

    Répondre à ce message

    • J’ai aussi droits a des commentaires similaires, de gens et amis, que j’ai de la chance d’habiter a la campagne, d’avoir un peu de terre pour mon jardin potager et mes poules. Qu"il faut de l"argent pour ca, etc.

      Ils, ces gens de la ville gagnaient 2 ou 3 fois plus que moi toutes ces années et me demandaient toujours comment je faisais pour vivre a la campagne sans rien (entendez bien sans magasins, theatres, rmusees, resto chics, etc)

      C’est sur qu’aujourd’hui j’ai des avantages certains. Je peux choisir de ne pas me faire vacciner car je ne travaille pour personne, et les activites de loisirs et de culture je m’en passe volontiers par c’etaient deja a dose homeopatique avant.

      En fait ma vie n’a vraiment pas beaucoup changé en 2 ans.

       
    • Très juste @petithous les gens ont tendance à se plaindre plutot que d’agir, ou au moins tenter des solutions, et ce dans bien d’autres domaines que l’agriculture, s’installer à la campagne etc. C’est assez pénible à la longue...

       
  • #2829202

    ahhhh !!!!!!!! Griffin ! Le vaisseau amiral de cette dream-team qu’est la John Birch Society ! Je conseille à vos lecteurs de s’intéresser à cette association conservatrice américaine qui fut une pépinière de talents, comme ER ! Dans l’évocation de leur future société dystopique, qui est notre présent à nous, je n’ajouterais que Terry L. Cook à cette liste.

     

    Répondre à ce message

  • Le monopole capitalistique atteint des sommets vertigineux. Par exemple la dernière estimation que j’ai lu de la fortune Roth.... est de 560 000 Milliards dollars, vraisemblablement une estimation à la louche, néanmoins un ordre d’ idée.
    Sachant que les très riches sont une petite centaine qui possèdent la quasi totalité des biens de la terre Plus des liquidités à foison. Ses liquidités qui ne sont en réalité qu’une potentielle monnaie de singe
    Monnaie de singe aidant, leurs buts actuels est de tout s’approprier. Par exemple, en un premier temps, vous pouvez être propriétaire de votre appartement mais plus du terrain sur lequel il est construit (c’est le cas à Londres). Petit à petit, ça sera la collectivité du commun non possédant face à des élus de Dieu qui possèdent en titre absolument tout. Le monopole de la parole et de la force en premier.
    Ses psychopathes de l ’accumulation de l’argent ont les moyens pour soumettre le reste de la terre : Médiats, Techniques et Sciences domestiquées, Démocratie torve et population déculturée .
    Le challenge pour la résistance est déjà par ou commencer. Il nous faut plus d’ Alain S. Des réseaux d intellectuelles pour élaborer une pensée et une stratégie. Des réseaux d’hommes libres pour s’organiser...à temps.

     

    Répondre à ce message

  • Gouvernance mondiale, plandemie, contrôle des populations, vaxxination, pucage, confinements, suppression del argent liquide...
    Tout a été planifié depuis des années et dévoilé par l oligarchiemondialiste, malgré ça le plan est bien avancé et les gens continuent à se voiler la face
    Les injections expérimentales vont faire leur travail en réduisant la populace

     

    Répondre à ce message

  • C’est comme les coûts d’extraction des ressources fossiles et minières. Cela devient trop cher et difficile d’aller les chercher.

    Les quelques pourcents des récalcitrants les mieux organisés, ils resteront libres car cela sera trop dur d’aller les chercher. Autant les laisser loin là-bas.

     

    Répondre à ce message

    • #2829450

      Oui c’est comme dans 1984 : il y a des gens qui sont restés libres (et heureux), qui n’ont pas le droit de faire partie du Parti mais s’en foutent royalement et sont considérés comme des animaux par les autres mais s’en foutent totalement aussi !

       
  • #2829298

    Là ça y est : ils commencent à annoncer "une 5éme vague" en GB et dans 69 départements de France. Encore quelques semaines et c’est reparti mon QUI ? QUI ?

     

    Répondre à ce message

  • Donc en fait il vaut mieux rester en ville ?! Puisque les propriétaires paysans seront canardés par les blindés de l’Empire dans le silence complice des médias !
    Au moins en ville on se tiendra chaud.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents