Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Quinze ans plus tard, le film d’Al Gore sur le climat s’avère être un tissu d’inexactitudes

Le film d’Al Gore sur le changement climatique a été salué comme révolutionnaire lors de sa sortie en fanfare mais, dans l’intervalle, la fameuse vérité s’est avérée ne pas être une vérité du tout.

 

Il y a quinze ans aujourd’hui, Al Gore, candidat malheureux à la présidence des États-Unis, sortait ce que l’on peut décrire comme un film d’épouvante intitulé Une vérité qui dérange : l’urgence planétaire du réchauffement climatique et ce que nous pouvons faire pour y remédier. Le film a connu un succès mondial et Gore a remporté un Oscar ; il a également reçu le prix Nobel de la paix.

Gore avait réussi à rendre sexy le réchauffement de la planète. Tout le monde voulait être de la partie pour montrer qu’il était respectueux de l’environnement, en particulier les célébrités. Et tous les autres durent s’inscrire à l’ordre du jour car, comme on l’entend encore si souvent aujourd’hui, « c’est la science qui le dit ».

Je me souviens que lorsque je suis devenu membre de la commission sur l’environnement du Parlement européen, il y a maintenant plus de dix ans, on m’a envoyé un exemplaire du DVD et du livre. Je pense qu’ils ont été conçus pour être notre bible, en particulier lorsque nous nous livrons à des discours alarmistes sur le réchauffement climatique... ce que la commission n’a cessé de faire. C’est pour cela que j’ai arrêté d’y aller.

Mais le film n’était pas seulement destiné aux adultes, ou aux députés européens crédules, il était conçu pour effrayer nos enfants. Les écoles du monde entier ont montré le film et le livre complémentaire est apparu dans leurs bibliothèques. En conséquence, les enfants ont été terrifiés par l’imminence de la catastrophe climatique, ce qui a conduit à une « anxiété climatique » et donne aujourd’hui encore des nuits blanches à nos petits.

Cependant, les problèmes ont commencé à arriver pour Une vérité qui dérange. En 2007, la Haute Cour d’Angleterre et du Pays de Galles a jugé que le film contenait neuf inexactitudes scientifiques liées au « contexte alarmiste et à l’exagération ». À partir de ce moment, les écoles ont dû fournir un contrepoids aux arguments « unilatéraux » contenus dans le film.

Mais, je m’égare. J’ai voulu écrire cet article pour marquer le quinzième anniversaire de la sortie de Une vérité qui dérange et voir comment certaines des prédictions apocalyptiques de Gore se vérifient aujourd’hui. J’en ai choisi trois – mais j’aurais pu en aborder beaucoup, beaucoup d’autres.

La première est que le niveau des mers pourrait s’élever de 6 mètres dans « un avenir proche », entraînant la submersion de villes du monde entier et laissant des millions de personnes sans abri. On pourrait croire qu’il s’agit d’une scène tirée du film catastrophe de 2004 Le jour d’après, mais ne vous inquiétez pas, elle est tout aussi irréaliste.

Les villes n’ont pas été submergées et la dernière fois que j’ai visité les Pays-Bas, il y a quelques années, je n’ai pas eu besoin d’utiliser un tuba. Même le GIEC, qui n’hésite pas à recourir à des tactiques alarmistes, a prédit en 2007 que le niveau des mers n’augmenterait que de 0,59 cm à 60 cm au cours de ce siècle.

Gore lui-même était tellement préoccupé par l’élévation du niveau de la mer qu’il a acheté une propriété de 8 millions de dollars en bord de mer à Los Angeles quelques années plus tard. En effet, ces satanés Démocrates adorent dire aux gens comment vivre, mais mettent rarement en pratique ce qu’ils prêchent… La récente fête d’anniversaire de Barack Obama où personne ne portait de masque en est un autre exemple.

Quoi qu’il en soit, la deuxième prédiction erronée de Gore est que les calottes glaciaires du pôle Nord auraient fondu au milieu de la dernière décennie. Il a fait cette affirmation en 2008 lors d’une interview en Allemagne à l’occasion de la conférence sur le climat COP15.

Techniquement, il n’a pas inventé cette affirmation hyperbolique lui-même, il l’a simplement extraite d’une étude alarmiste sur le climat. Mais comme Gore l’a diffusée au monde entier, elle lui appartient. Et un simple coup d’œil à une carte, ou même à des photographies récentes prises depuis l’espace, révèle que, oui, ces calottes polaires sont toujours là.

 

 

Enfin, et je pense que c’est le meilleur, Gore a affirmé que « le réchauffement de la planète, ainsi que la coupe et l’incendie des forêts et d’autres habitats essentiels, causent la perte d’espèces vivantes à un niveau comparable à l’événement d’extinction qui a éliminé les dinosaures il y a 65 millions d’années ». Il n’est pas nécessaire d’être un génie pour voir que c’est tout simplement faux.

Les scientifiques pensent que les dinosaures – et 70 % des animaux et des plantes de la Terre – ont été anéantis lorsqu’un astéroïde de 10 kilomètres de large s’est écrasé sur la péninsule du Yucatan. Et Dieu merci, cela s’est produit, car il y a de fortes chances pour que nous ne soyons pas là aujourd’hui si cela n’avait pas été le cas. Quoi qu’il en soit, l’affirmation de Gore selon laquelle le léger réchauffement auquel nous assistons aujourd’hui pourrait avoir le même effet que cet astéroïde est si ridicule que je ne suis même pas sûr qu’elle justifie une réfutation.

Ce que je dirai, c’est que les scientifiques estiment qu’il y a entre 8,7 et 10 millions d’espèces différentes sur Terre. Avant cette étude récente, ils estimaient qu’il pouvait y en avoir entre 3 et 100 millions. Je me demande donc comment ils peuvent savoir si le nombre d’espèces augmente ou diminue alors qu’ils ne savent même pas exactement combien d’espèces il y a ?

Quoi qu’il en soit, je pense que nous sommes tous d’accord pour dire que les affirmations de Gore sont plus farfelues que les slogans entendus lors d’une manifestation d’Extinction Rebellion. Mais les alarmistes climatiques ne sont pas stupides, et ils ont appris de leurs erreurs. Bien qu’ils n’aient pas atténué leurs hyperboles, ils ont réalisé qu’ils avaient besoin d’une personne plus pratique pour faire ces déclarations farfelues.

Vous voyez, Gore était la Greta de son époque. La différence, cependant, est que Gore, en tant qu’ancien politicien, n’était pas imperméable à la critique. Les alarmistes climatiques ont appris qu’il valait mieux avoir pour porte-parole une adolescente irréprochable plutôt qu’un ancien politicien coriace. Tout cela est très sinistre quand on y pense.

Quoi qu’il en soit, quinze ans se sont écoulés et de nombreuses affirmations de Gore se sont avérées être des foutaises hyperboliques, mais cela n’empêche pas les alarmistes climatiques de continuer à faire des allégations similaires. Et j’espère vraiment que je serai là dans quinze ans pour écrire un autre article sur la façon dont les histoires effrayantes qui émanent de Greta ne se sont pas révélées exactes. Sauf si je suis mort de chaleur ou sous l’eau d’ici là, ce dont je doute fort.

Paul A. Nuttall

Sur Al Gore, lire sur E&R...

 






Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Ma réponse aux réchauffistes : Ma facture de chauffage dans un immeuble urbain à Strasbourg. Depuis 10 ans l arrêt du chauffage a lieu toujours plus tard dans l’année. De mi-mars, Veolia a progressivement chauffé aussi en avril, puis en mai cette annėe !

     

    Répondre à ce message

  • #2812015

    vers l’An Mil, les Vickings baptisaient le Groenland "la terre verte", et le Canada le "Vinland", le pays du vin et de la vigne... il faisait beaucoup plus chaud, et c’est ce que les historiens appellent "l’optimum climatique médiéval"...

    Le refroidissement a duré principalement de 1350 à 1850 (avec un pic vers 1700). C’est à cette époque que la Tamise ou la Seine gèlent, ce qui est parfaitement ciblé dans les chroniques historiques. Les glaciers des Alpes s’étendent, et envahissent des hameaux et fermes construits au moyen-âge (ce qui prouve bien que la limite de glace variait dans les Alpes selon les époques). C’est probablement ce refroidissement amorcé dès 13ème siècle qui a mis fin aux colonies Vikings au Canada et au Groenland). Vers 1800, il y avait encore un glacier dans les Vosges au-dessus de Gérardmer.

    Le réchauffement s’est nettement amorcé en 1850. A cette époque, il y a 1,5 milliard d’humains et quelques manufactures à vapeur en Angleterre et en France... ce n’est donc pas l’activité industrielle humaine qui a enclenché le réchauffement actuel. C’est une oscillation naturelle.

    Plus loin de nous, la Grotte Cosquer (dans les calanques de Marseille) était fréquentée par les hommes préhistoriques il y a 20 000 ans, au temps des grandes glaciations. Le niveau de l’eau était 120 mètres plus bas. Et l’entrée de la grotte se situe 37 mètres sous le niveau actuel de la mer. On voit bien que la masse de glace actuelle restante ne peut pas produire une telle hausse. Même si la mer montait d’un mètre, ce serait une bagatelle, car la plupart des régions se situent largement au-dessus d’1 mètre d’altitude.

     

    Répondre à ce message

  • Bravo !
    Il faut savoir revenir sur ces supercheries plus ou moins récentes et insister sur leur origines remontant aux courants spirites de la seconde moitié du 19e siècle (et oui, ça ne date pas d’hier non plus).

     

    Répondre à ce message

  • « Une vérité qui dérange : l’urgence planétaire du réchauffement climatique et ce que nous pouvons faire pour y remédier. » Réponse : dévoiler cette affabulation, dans toute son étendue, ce complot monstrueux contre les peuples, et mettre hors d’état de nuire tous les criminels qui y participent.

    Qu’on se le dise, il n’y a pas de réchauffement climatique, mais en revanche, il y a bel et bien une manipulation climatique volontaire et nuisible, qui s’opère par des épandages au dessus de nos têtes, appelés chemtrails, de l’anglais Chemical trails, trainées chimiques, qui sont des produits répandus illégalement par des avions et qui persistent et s’étendent dans le ciel pendant plusieurs heures, par opposition aux contrails, de l’anglais condensation trails, traînées de condensation. Le tout en relation directe avec les antennes HAARP. N’en déplaise au charlatan Rudy Reichstadt, le serviteur du mensonge et de la désinformation pour benêts.

    Au passage, la composition des chemtrails qui sont des métaux lourds toxiques : Sulfate d’aluminium (nanoaluminium), Oxyde de baryum, Strontium, Plomb, Cuivre, Mercure, Cadmium et cobalt, Zinc, Iodure d’argent. Acétone, Polymères de réactions chimiques mercure/aluminium, Phtalates (perturbateurs endocriniens).

    Et, voici HAARP en cours d’utilisation, nous voyons bien les ondes ELF inflagrantes capturées en direct en infrarouge pendant la géo-ingénierie et le renforcement sonore des chemtrails.

    QUI sont les apprentis sorciers derrière cette géo-ingénierie ?!

    Après ça, ils font croire à une partie de la population apeurée car manipulée, qu’elle va être sauvée de cette mise en œuvre plandémique du couillonavirus, avec une injection sponsorisée par l’entreprise de dépopulation mondiale de Bill Gates (informaticien) and Co. Quoi dire de plus ?

    N’est-ce pas merveilleux la philanthropie et la finance apatride ?!

     

    Répondre à ce message

  • "Sa vérité" s’est résorbée comme le trou de la couche d’ozone que tout le monde a oublié et qui était déjà un test grandeur nature pour nous préparer au danger "climatique"...déjà à l’époque...

     

    Répondre à ce message

  • Le seul vrai problème de la planète : les mondialistes !

     

    Répondre à ce message

  • "Sauver la Planète" en harcelant les gens. Récemment, j’ai écrit, pour faire remarquer à mon opérateur de téléphonie, qu’avec tous les formats A4, qu’il a glissé dans mes factures mensuelles, depuis que je suis son abonné, afin de m’inciter à domicilier mes factures ou à les accepter par SMS, je pourrais tapisser une pièce entière de mon domicile. Et d’évaluer comme ça au pif, à une centaine de mètres carrés, tout le papier gaspillé, imprimé sur une seule face, de surcroît, pour m’inciter à lui obéir. J’ai précisé dans ma lettre -on n’est plus à ça près- que plus il m’emmerderait pour faire ce dont je n’ai pas envie, plus ses chances de réussite, seraient vouées à l’échec. Parce que tel est mon fonctionnement structurel ! Lui suggérant, en conclusion, d’essayer plutôt de respecter le choix du Cher Client, à gérer sa propre comptabilité, ce qui dispenserait le fournisseur, de gâcher de manière irresponsable, 623,7 cm2 de papier, chaque mois, multipliés par le nombre de clients cabochards, de mon acabit.

    Juste avant la formule classique de politesse, j’ai ajouté : "Le Monde est plein d’illuminés qui se sont improvisés : "sauveurs de la Planète". Cette bonne vieille Planète qui était là, bien avant eux, et qui Dieu merci... leur survivra..."

    J’attends impatiemment la prochaine facture, pour évaluer mon pouvoir de persuasion. Tout en ne me faisant guère d’illusions...

     

    Répondre à ce message

    • Si vous me passez l’ impolitesse,
      L’astuce du monde moderne c’est que votre lettre a été lue par un pauvre plouc et que la remontée administrative se fait par d’innombrables services remplis eux mêmes de pauvres plouc qui ont autant de pouvoir que vous sur la marché des choses...

      Ceci dit je soutiens l’utilisation des factures électroniques car j’aime bien les arbres mais ça ne nous aidera pas au final sur la facture énergétique globale.

      Sérieusement, a part l’intervention divine, je ne vois plus rien pour nous sauver.

       
  • Al gore ?? c’est pas le mec qui siege au Bilboard de la société en charge de la Taxe carbone dans le monde, Poste qu’il lui a été gentiment donné pour qu’il ferme sa gueule sur son élection gagnée ? Et pendant ce temps là des gens pondent des lois qui vont interdire les diesel et autres véhicule en dessous de 2011 à partir de 2024, c’est à dire demain

     

    Répondre à ce message

  • Je regrette toujours de n’avoir gardé à l’époque ( il y a 15 ou 20 ans) des vidéos ou documents sur les prédictions des météorologues et autres "alarmeurs" du climat.

    En effet à cette époque, plus d’un nous annonçaient pour la côte ouest, de la Bretagne au bassin d’Arcachon environ, des température hivernales dignes du Canada.
    Je ne sais pas pourquoi nous sommes passé de prévisions ’’on va se cailler les meules à Quimper " à ’’bientôt le désert en Dordogne".

    Ce que je sais par contre, c’est que cette année je n’ai pas profité de la piscine 2 mois et j’ai même acheté un chauffage pour cette dernière alors que je vis dans le sud.
    Début des années 2000, aux mois de mai/juin nous commencions à nous baigner avant que les plages soient prises d’assaut, cette année la méditerranée n’a pas dépassé les 23° en plein été.

     

    Répondre à ce message

    • Oui, je me rappelle de ces previsions. On parlait a l’epoque de refroidissement de la planete.

      Et du jour au lendemain, c’est devenu le rechauffement de la planete...

      Et vu que les gens ont realises qu’ils faisaient plus froid qu’avant, que les étés disparaissaient, c’est devenu le changemwnt climatique.

       
    • Techniquement les etudes climatiques ont commencé au debut des annees 70 dans un labo unique au monde, la CRU (climate research unit) de l’université d’east anglia, créée avec des fonds de rockefeller (famille qui avait fait fortune avec le petrole via la "standard oil"), de Shell et de British Petroleum, c’est a dire les 3 societes les plus polluantes du monde.

      Au debut les recherches ne parlaient que de refroidissement climatique et le fondateur, hubert Lamb etait meme appele ICEMAN a cause de cela. Il ny avait devidence aucune raison scientifique derriere son intuition . Cela avait tout de même du sens car les financeurs etaient intéressés a faire publier des recerches pretendant que leurs pollutions aideraient a lutter contre ce refroidissement climatique et a promouvoir leffet de serre, dont l’hypothèse était deja connue a l’époque.

      Cela a duré jusqua l’été 76 qui a été exceptionnellement chaud et du jour au lendemain ils ont été forcés de changer leur fusil d’épaule et la CRU a commencé a parler de réchauffement climatique et a abandonné du tac au tac la précédente hypothese. Ce qui na pas dérangé les mondialistes car au final le but est de creer des instances supranationales et non de faire payer les pétroliers. Et surtout l’été 76 avait definitivement enterré le refroidissement généralisé.

      Puis vers le milieu des annees 2010, comme la moitié de l’année il fait tres froid et que les gens se foutait a juste titre de leur tronche, ils ont changé une nouvelle fois et ont parlé de "changement climatique". Mais les accords de Paris avaient deja ete signés (qui etaient basés sur la precedente hypothese de rechauffement climatique avec les gaz a effet de serre, qui ne peuvent expliquer quun rechauffement global et pas un dereglement avec des hivers plus froids). Mais cela n’a dérangé personne evidemment.

      Bref ils ont littéralement dit tout et son contraire en l’espace de 40 ans, tout en etant pris dans des scandales e-mail qui revelaient qu’ils bidonnaient leurs resultats et ne voulaient pas rendre publics leurs donnees experimentales fondamentales...

      La page wikipedia raconte encore toute cette saga. Pour combien de temps ?

      https://en.m.wikipedia.org/wiki/Cli...

      Et malgre la evidence quon ne peut pas faire confiance a cette pseudoscience, (prpopser non pas 2 mais 3 hypotheses totalement contradictoires en lespace de 40 ans...), les medias continuent la propagande et le public na aucune idée de l’histoire reelle.

       
  • #2812133

    Pour anéantir une civilisation , c’est la peur qui est le meilleur plan ! ... sida , sang contaminé , covid , climat , ... une catastrophe annoncée de façon récurrente !
    Pendant ce temps , on impose les pires abominations de type LGBT , etc ... , on divise le peuple avec le racisme , etc ... , on fait exploser les critères de la famille traditionnelle ,
    Avec ça , on laisse exploser la violence sous toutes ses formes partout en ville comme désormais en campagne ...
    Jusqu’à pervertir une religion qui a " fait " notre société !
    Resultat : " ils " ont pour ainsi dire gagné sur toute la ligne ! Leur Mondialisme fait tourner la barraque , le peuple est soumis et à tous leurs dogmes , et adhère à toutes leurs balivernes, rejetant tout ce qui a fait notre civilisation .
    Une nouvelle page se tourne ! ...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents