Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Gainsbourg, le plagieur plagié

Entretien avec le compositeur Jean-Claude Vannier

Découvrir la plate-forme musicale Bras d’honneur :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

114 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #925359
    le 06/08/2014 par Le Cynique
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Ouais Gainsbourg ça s’écoute quand même...

     

    • #925503
      le 06/08/2014 par gallier2
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Disons que c’est plutôt Dvorak, Chopin et Brahms (et Jean-Claude Vannier) qui sont écoutables ;-)


    • #925518
      le 06/08/2014 par guillaume
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Entièrement d’accord avec toi l’ami , on sent bien que ça lui fait mal d’entendre la vérité mais il fini par la reconnaitre.
      Bon.....N’a pas le génie entièrement créateur qui veut !
      Après il est certain que tous les grands et les authentiques se sont fait pomper un jour ou l’autre, c’est moche, on est d’accord mais cela peut s’appeller aussi l’influence dans les cas les plus honnêtes.

      Musicalement à toi.


    • #926324
      le 07/08/2014 par neilY
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Difficile de diferencier le plagia et l’influence plus ou moins conscient... Personne ne crie au scandale quand des riffs, des paroles de musique traditionnelle passe d’un artiste a l’autre. La pour gainsbourg c’est clairement reprendre les memes notes et les memes passages melodique..


  • #925361
    le 06/08/2014 par cvui
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Avant d’accorder une entrevue, il faut déjà apprendre à parler de façon claire et articulée.


  • #925362
    le 06/08/2014 par petula
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Tout le monde sait que ce tocard alcoolo était bidon.

     

    • #925651
      le 06/08/2014 par vincentgétorix
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Ah oui ? Le poinçonneur des Lilas, la Javanaise, Black trombonne,couleur café, "j’ai des locataires" et encore une dizaine d’autres perles, il les a pompé où ? Et même s’il s’est servi de Dvorjak ça va plus loin musicalement que les trognons de "sample " des rappeurs.D’ailleurs il n’est pas le premier à emprunter, ça s’est TOUJOURS fait depuis que la musique existe , de Monteverdi à Kurt Weil en passant par Brahms. Et c’est pas le tout d’emprunter, y’a l’art d’en tirer quelque-chose.
      Gainsbourg a du talent et n’avait pas du tout la grosse tête quand il parlait musique.


    • #925675
      le 06/08/2014 par dudule
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Il citait l’auteur, quand l’auteur était très connu...
      exemple : "Comme dit si bien Verlaine au vent mauvais... je suis venu te dire que je m’en vais..."
      Pour les musique, il "tapait" souvent chez des peu connus.... Katchaturian (la danse du sabre) a été proprement dépouillé par cet escroc !


    • #925700
      le 06/08/2014 par fôrigoler
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Hahaha !!! Tu as parfaitement résumé ma pensée !


    • #925718
      le 06/08/2014 par Agamemnon
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Vraiment risible de lire ce genre de commentaires, risible mais aussi navrant. Qu’avez-vous donc réalisé de votre existence qui puisse être comparé à l’héritage artistique et culturel que cet homme a laissé ? Votre commentaire illustre bien le manque total d’esthétique et de sensibilité à votre vie, régie par des poncifs populistes. Une vie sans beauté en somme, quand le troupeau bêle c’est à qui mieux mieux. Bravo, vous êtes une sublime caricature de la France d’en bas qui, à part ruminer sa rancœur contre "l’élite" sans contradicteur en face, ne produit rien pour s’élever, faute de grandeur d’esprit.


    • #926011
      le 06/08/2014 par Massachiel
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Magnifique flèche, Agamemnon.


    • #926220
      le 07/08/2014 par Grz
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      C’est marrant j’ai toujours trouvé la musique de Gainsbourg plate et creuse malgré toutes les éloges, et je n’ai jamais accroché...
      Et le personnage m’a toujours plus ou moins dégoûté, de son attitude de faux sensible vulgaire qui se veut provocateur jusqu’à ses machins avec sa gosse...
      Je comprends mieux maintenant.

      Quant à ceux qui le trouvent "grand" et donc incritiquable, je leur rappelle qu’un homme est grand quand on s’agenouille devant lui.


    • #926241
      le 07/08/2014 par Le Suisse Apolitique
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Tocard alcoolo... Elle est bonne, celle-là.. Gainsbourg était d’une finesse que vous ne risquez pas d’atteindre !
      Son appartenance à la communauté, mais ce que je m’en tamponne !
      Mais cet article fait sens, et il était prévisible qu’un mec qui sent autant la poudre allait cliver sur E&R...
      A mon sens, et je le dis sans gêne, c’est un grand homme !


    • #927434
      le 08/08/2014 par neilY
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Il me semble que le LLP a fait un article sur lui... Son lemon incest avec sa fille est tres parlant. Un deglingue du cerveau comme les bobos francais aiment tant.
      Moi j’aime le bon sens meme populaire est je paraphraserais liam gallagher : " Un connard alcoolo qui ne supportait pas la gloire ! "
      L’amour des fous (comme gainsbourg et cobain) et la haine des vrais prolo aussi intelligent et talentueux soient ils (comme les gallagher) en dit long sur la demoralisation des francais...


    • #928368
      le 08/08/2014 par Lucien Vanitatum
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Agamemnon, Massachiel et Suisse Apolitique pensent qu’un auteur-compositeur-interprète qui ne sait pas chanter, ne sait pas composer et joue médiocrement est un grand artiste ! Si on ne le reconnaît pas on est antisémite ! Quelle belle flèche ! Et puisqu’on n’a pas sa notoriété on se tait ! Si c’est un argument intelligent, que seront les arguments... vains ?


    • #928418
      le 09/08/2014 par dudule
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Agamemnon
      Quant à la "finesse" de Gainsbourg, il suffit de lire son "Evguenie Sokolov" ( ou de l’écouter.... encore mieux) pour en être convaincu.... : https://www.youtube.com/watch?v=jO7...
      Là, c’est sûr, il a pas pompé !


    • #949530
      le 30/08/2014 par lonewolf
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Agamemnon il te vient à l’esprit que certains intervenants ici ne sont pas que des lobotomisés de la pensée moyenne et arrivent à vivre de leur art en toute modestie ? C’est pas parce qu’on n’atteint pas les sphères Gainsbouriennes qu’on n’a pas le droit de dire ce qu’on en pense.


  • #925374
    le 06/08/2014 par Bo Bo
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    J’aimerai bien en savoir plus sur l’italien qui peignait pour Warhol. Si quelqu’un pouvait éclairer ma lanterne ?


  • #925377
    le 06/08/2014 par bob
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Ouai bon c’est connu tout ça, il faisait ce que font les rappeurs maintenant sauf qu’il ne joue rien... ils se contentent de sampler...

     

    • #925614
      le 06/08/2014 par Féthi
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      @bob Bonne remarque,Gainsbourg avait en effet adopté la démarche du rap avant l’heure,du "parlé-chanté" (Jimi Hendrix aussi fut un pionnier dans ce type de chant) et un refrain tiré d’une composition connue ou autre...ainsi ce qui peut passer aux yeux de certains pour du plagiat peut aussi être vu par d’autres comme une sorte de travail de "sampling"...dans tous les cas Gainsbourg était un musicien accompli,il suffit juste de l’écouter au piano en duo avec ce guitariste de jazz des années 50 (avec un nom Bosniaque,celui qui joue sur le morceau "Laeticia" vous voyez ? la crême du guitariste,fallait savoir jouer pour le suivre)...sinon,quand il avait "samplé" la Marseillaise,c’était très intéressant de voir que les journaux de pseudo-droite comme le figaro l’avaient accusé de mettre les autres Juifs en danger en dénigrant l’hymne national et de participer ainsi à un réveil de l’antisimétrisme : le figaro,si tu nous lis,qu’est-ce-que tu dois penser de bhl cukierman et compagnie alors ! ils méritent dix mille fois le procès que vous aviez intenté à Gainsbourg,non ? on a vraiment pas le "con d’être aussi droit" comme il disait de ces journalistes du figaro (il y avait un certain Michel Droit dans l’équipe)...Féthi


    • #925965
      le 06/08/2014 par ras
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      @fethi

      les racines du "parlé chanté" sont bien plus ancienne cela vient des "spoken words" qui tiré ça des "dub poet" jamaïcain mutabaruka en est un bel exemple ainsi que du "toasting" qui vient encore des jamaïcain comme l’école coxsone dodd, king stitt U-roy big youth etc...
      évidement il y a surement d’autres racine antérieur mais la forme moderne qui influencera les musiques dans les courants suivants c’est celle là

      amicalement


    • #926135
      le 06/08/2014 par Féthi
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      @ras Salut,merci pour tes éclaircissements,je vais aller voir ça...à mon échelle,limitée à l’époque,le premier qui m’a marqué avec cette "technique" c’était en-effet Jimi Hendrix (je m’étais laissé dire par un batteur de mes amis,mais j’ai jamais vérifié,qu’il avait été impliqué dans quelques projets avec les "Last Poets" à leurs débuts,si c’est vrai ce serait magnifiquement cohérent je trouve)...bien à toi camarade...Féthi


    • #926311
      le 07/08/2014 par jeannette
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Spoken words ? Bien avant Arnold Schoenberg et son célèbre Sprache Zunge, il y avait J.S. Bach et ses récitatifs... Le père Gainsbourg faisait juste parfois quelques "covers" de qualité, et alors ?


  • #925401
    le 06/08/2014 par Lekuk40
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Excellent entretien ! Merci E&R pour le partage...

    Sur la plateforme Brasdhonneur, il y a une pépite que je recommande vivement : Radoul Brank.
    "Mélodiste intuitif, spécialiste des effets et synthétiseurs vintage et de l’univers orchestral des films des années 70, cet inclassable loustic nous offre ici la bande originale d’un film qui mériterait d’être tourné." La présentation est juste et modeste, car d’autres auraient crié au génie pour le quart du tiers de son talent et ça n’aurait choqué personne...
    "J’ai la taille de ce que je vois", titre humble et poétique, à l’image de l’album, est disponible gratuitement à l’écoute sur la plateforme...

    Et franchement, 17 titres pour 10e, en plus de contribuer à l’effort de guerre, c’est cadeau !

     

    • #925750
      le 06/08/2014 par Féthi
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      @lekuk40 Salut,j’ai écouté un peu,ça m’a tout-de-suite évoqué "Melody Nelson" en effet ; surtout ce claquement de la basse jouée au médiator et collé à la grosse caisse,c’est l’Angleterre pour moi ce son,Roger Waters,mccartney sans majuscules,Noel Redding...alors que les pseudo-techniciens de la basse vont mépriser le bassiste au médiator,pas assez "m’as-tu vu" pour eux (ils préfèrent "flea" des "red hot",deux petits slaps de m.rde pompés sur funkadelic et t’es le bon Dieu)...je joue des deux façons personnellement,doigts et médiator,j’ai pas de préférences tant que c’est pertinent...musique et philosophie,c’est comme papa et maman...Féthi


  • #925444
    le 06/08/2014 par alex79
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    pour moi serge est le plus grand compositeur français depuis bien longtemps et le restera pendant encore de nombreuses années !!! quand a cette histoire de plagia je m’en fout totalement ! le plagia existe depuis de nombreuses années et sera encore d’actualité pendant des siècles encore ! de plus lui même l’avait reconnu a l’époque ! le fait est que tout se ressemble plus ou moins . tout le monde copie sur tout le monde !

     

    • #925626
      le 06/08/2014 par D.
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Mort de rire ! Tu admets toi-même le fait qu’il est un imposteur mais tu le considères comme le plus grand compositeur français "depuis longtemps" parce qu’il a lui-même avoué ses plagiats. Tu le fais exprès ?


    • #925680
      le 06/08/2014 par dudule
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Faut revoir tes fiches mon ami... Ton inculture musicale est à la hauteur de tes certitudes...


    • #925736
      le 06/08/2014 par mounir
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      En ce qui concerne gainsbourg il faudrait se référer à l’opinion de monsieur Léo Férré, qui est d’une autre dimension . point


    • #925742
      le 06/08/2014 par Camille Rostand
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Tout est relatif et discutable, selon le point de vue et l’intérêt que l’on cherche, moi j’ai aimé le passage où Jean-Claude Vannier "crache" sur le showbusiness, en disant qu’il n’y trouve aucun intérêt et que plagier allait contre son éthique, sa fierté, son orgueil même, personnels. En tant que musicien autodidacte et amateur, je ne vois pas non plus l’intérêt de copier ce qui a déjà été fait, où est le plaisir de la création, d’insérer de la personnalité dans une "oeuvre" unique, même si celle ci ne sera jamais publiée, j’ai même joué dans un groupe underground metal il y a 20 ans, que j’ai quitté lorsqu’il a commencé à avoir un certain succès, c’est dire à quel point je déteste le "star system", l’exhibition live et la gloriole éphémère. Je suis de ceux qui pensent que la culture, les informations, le savoir, les sciences devraient être gratuits et accessibles à tous, dans un monde idéalement utopique que le rêveur que je suis persiste à vouloir imaginer qu’un jour lointain il sera possible. Tous ces gens qui se copient les uns sur les autres ne m’intéressent pas et dans le pire des cas m’inspirent le mépris, comme dirait Goddard.


    • #925749
      le 06/08/2014 par omerre
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      ouais mais a ce point là , cela ne s’appelle plus de la composition mais de l’arrangement
      Gainsbourg n’a jamais été un compositeur
      il savait simplement rendre le son de certains morceaux plus audible pour la génération présente
      cela est assez simple a faire , un morceau de musique classique peut devenir un morceau de jazz , mais dans ce cas on prévient
      lui c’est un escroc soutenu par la "famille "


    • #925885
      le 06/08/2014 par quenelle91
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      C’est ridicule ce qu’on peut lire ici... Gainsbourg n’a jamais rien composé ? L’avis de Ferré tranche tout ? Bravo pour ce pauvre débat manichéen..
      Avec Gainsbourg je pense qu’il faut juste laisser parler sa sensibilité...


    • #929696
      le 10/08/2014 par Lucien Vanitatum
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Gainsbourg, compositeur ? Non, je rêve ! Regardez la vidéo, c’est assassin, la 9e de Dvořak d’abord puis la mouture à Gain-Gain’sbourg ! Prendre du sublime pour en faire du pas mal c’est pas composer, dis ! Si tu crois qu’il était compositeur écoute jamais du Berlioz, hein, viens plutôt écouter les "samples" de mon beau-f’, tu vas kiffer à mort, t’auras jamais entendu de meilleur compositeur en France ! en Europe ! dansl’monde, le système solaire, le bras galactique, la Voie lactée, l’amas local, l’univers pré-/post-"Big Bang" !
      À moins bien sûr... qu’on arrondisse un peu les angles, qu’on finaude quoi...
      On n’a qu’à dire qu’un voleur n’est pas un voleur puisque le vol a toujours existé, c’est un début, et puis un bon romancier n’invente presque jamais de mot et un compositeur n’invente pas les notes, il les replace, ouais, ça fait déjà moins plagiat vu comme ça... J’vais m’faire avocat et essayer ça, sur un malentendu ça peut marcher...
      C’est courageux de la part de M. Vannier, même s’il est en fin de carrière ; quand Pascal Sevran avait écrit un livre sur l’histoire de la chanson française en s’abstenant pudiquement de parler de Gain-Gainsbourg le ciel du show-biz s’était effondré sur sa gueule, on lui pardonna plus rien, tout au crible et sévèrement. Et ce chroniqueur que presque chaque jour on voyait à la téloche, un jour il lui prend l’idée d’en parler," tiens Gainsbourre i’pompait, copiait", le boss de l’émission l’interrompt... "Ah ? Gainsbourg copiait ?" I’savait pas, mais pas curieux change de sujet... C’est drôle mais... j’me souviens pas avoir revu ce petit chroniqueur...Pourtant Gainsbourg était mort depuis longtemps... Hasard ? Manque d’assiduité de ma part ? Ou bien il a pas retrouvé le chemin ?
      Ce peut sembler un sujet dérisoire, bien sûr, mais c’est révélateur de ce que l’argent a fait à l’art, donc à notre culture, à notre esprit, et pas qu’en musique : Paul-Loup Sulitzer et Loup Durand,des "artistes" comme Kuntz ou Wharrol qui achètent un machin ou un bidule au supermarché et le font reproduire par des employés obscurs puis palpent un max...
      Ben... On en est là...


  • #925505
    le 06/08/2014 par Juju
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    A l’instar de Jimmy Page, Gainsbourg est effectivement un faussaire de génie. L’un pillait le folk et le blues, l’autre, le classique.
    Moi qui touche un peu ma bille en musique, je considère ça plus comme du recyclage, surtout quand on y ajoute autant de personnalité.
    Je comprends aussi la démarche de Vannier, même si au final, je la trouve moins honnête, puisqu’on est toujours le faussaire d’un autre, avant de tomber dans l’auto-parodie.

    Pour ce qui est de la partie juive de son histoire, il s’est assez vite désintéressé et désolidarisé d’Israël dans les années 70, bien qu’il ait écrit une chanson relativement médiocre dessus en 67.

     

    • #926044
      le 06/08/2014 par Féthi
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      @ En effet elle était bien moisie cette chanson ("j’irai défendre israèl" ou un truc comme ça),il l’avait écrite en quelques minutes sur commande d’après ce que j’en sais...mais avec ses parents et soeurs,ils incarnaient à la perfection ces familles Juives Françaises assimilées qui ne font pas de bruit et aiment leur pays (le papa Ginsburg était un type très bien,je le connaissais pas hein,une impression),preuve en est avec le port de l’étoile jaune pendant la guerre : a-t-on jamais entendu Gainsbourg venir nous la balancer à la gueule dans les années 80,lorsqu’il avait le succès et les icones ? il aurait pu mais il n’était pas un finkelcrotte et n’en a rien fait,au-contraire il mettait même un point d’honneur à montrer son attachement à la France en ne pratiquant pas l’exil fiscal (quand des alain deloin,aznavour,etc jouaient aux patriotes avec des comptes en Suisse ou en Belgique)...idem pour la galette,je n’ai jamais vu de photos de Gainsbourg sur lesquelles il serait kippaifié...et pendant les années "sos racisme",lui disait bien qu’il était "pote" à la fois avec le patron du petit bistrot Arabe et avec le flic du coin,la ligne E/R avant l’heure...Féthi


    • #927462
      le 08/08/2014 par neilY
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Jimmy page un faussaire... Donnes nous des references car il y a pagiat et inspiration...
      En tout cas ces impros et sa technique il ne le devait qu’a lui meme.


  • #925551
    le 06/08/2014 par logidin
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Réduire l’oeuvre de Gainsbourg à du plagiat en se basant sur les quelques unes de ses chansons pour lesquelles il s’est parfois inspiré de morceaux d’airs classiques, excusez-moi mais c’est de la mauvaise foi ou bien ne pas avoir le niveau, comme dirait Soral.
    Gainsbourg était un poète (de génie) avant tout. Ce sont ses textes qui sont à considérer en tout premier lieu et non pas ses mélodies.

     

    • #926037
      le 06/08/2014 par zuleya
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Logidin, j espere ne pas trop te décevoir mais Gainsbourg a surtout beaucoup piller le dictionnaire de rimes...il écrivait ses textes dico ouvert...j appelle pas ça ’’un génie" littéraire
      Que ce soit Un grand bonhomme de la chanson c est clair, mais galvauder ce mots sans cesse...y a pas un média qui cite son nom sans accoler le mot génie... On croirait que c est dans le cahier des charges...Et puis on peut retenir aussi qu’ il a été avec coluche le catalyseur de la descente aux enfers de la civilité francaise. Lui en arrivant sale pas rasé et bourré à la télé sous le regard complice de drucker, l autre en tant qu’ usine à gros mots....


    • #926210
      le 07/08/2014 par Jean-Yves L.
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Rigolo va, tous les poètes, les auteurs de chansons pillent le dictionnaire de rimes, et alors ? C’est bien de se servir d’un dictionnaire, c’est pas de trouvé la bonne rime qui va faire de jolies vers ou des belles phrases. Si faire de la poésie avec un dico de rimes était aussi facile il y aurait moins de merde dans le rap et tout le monde pourrai devenir poète.
      J’ai souvent entendu cet argument merdique du dictionnaire de rimes pour dénigrer un auteur, faut vraiment avoir jamais écrit un texte de sa vie pour sortir cet argument stupide.


    • #927282
      le 08/08/2014 par zuleya
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Content de t avoir fait rigoler jean Yves ;)
      Mais je maintiens.
      Gainsbourg, que j écoute très très souvent et que j affectionne( j ai découvert la semaine dernière sur YouTube sa version studio de "boomerang" et c était excellent), était accro au dico des rimes et ça s entend...comme un petit malin qui trouve une recette et qui l use un peu trop.
      Quand on a besoin du dico de rime à ce point là c est qu’ on a pas la mème maîtrise de la langue qu’ un Rimbaud par exemple et de ce fait le mot " génie’’ est inapproprié. tu ressens pas le même souffle en lisant la javanaise qu’ en lisant le bateau ivre.
      Alors si on pouvait garder le qualificatif de génie pour Rimbaud ou Apollinaire( et c était le sens de mon commentaire)ça me bloquerait moins.
      Maintenant c est les goûts et les couleurs.


    • #929143
      le 09/08/2014 par zuleya
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Juste un petit détail historique,
      Si je parlais du dico des rimes, c est à cause d une émission dithyrambique chez l inénarrable drucker le soir de la mort de Gainsbourg ( c était tellement excessif dans les louanges que ça en était drôle) où Isabelle adjani épleurée était au téléphone pour décrire sa collaboration avec ’’Serge’’. On y apprenait d une part qu’ il avait essayé de la Pécho, ( ce qui en soit était comique, car c était le sexe symbole adjani de la grande époque ’’pullmarine" et en face c était un vieux vicelard de 60 berges.. Version’’gainsbarre") et surtout elle racontait comment il s y prenait pour l écriture et le côté accro au dico, se laissant guider d une entrée à une sortie du dictionnaire et par d’ autres ’’associations d idées -premier jet’’ ...( ’’un mouchoir quai malaquais, moi pour moi c est ok...)
      Ceci dit vu sa production foisonnante cela voulait surtout dire qu’ il n attachait pas tant d importance aux paroles, sachant lui même qu’ il était pas Verlaine. Et au moins il choisissait les mots, écrivait ses musiques avec des mélodies exceptionnelles, faisait des arrangements merveilleux, et il chantait très juste.
      Mais génie des mots non, ça passe pas. Si tu fais des ateliers d écriture dans n importe quelle classe de lycée en faisant découvrir le dictionnaire des rimes aux élèves, tu vas être surpris de la créativité des gens. Et les lycéens aussi seront étonnés.


  • #925568
    le 06/08/2014 par Ramir
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Quel que soit l’art tous les artistes se sont inspirés de ce qui existait avant. Les emprunts sont plus ou moins visibles selon la notoriété des oeuvres "copiées" ou des artistes "copieurs".

    On retrouve dans John Williams (musique de Star Wars) des passages quasi identiques à Tchaikowski ou Wagner.

    C’est vraiment faire un faux procès à Gainsbourg.

     

    • #925872
      le 06/08/2014 par Pifou
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Surtout beaucoup d’influence de Gustav Holst.


    • #925976
      le 06/08/2014 par Seconde classe
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      J’abonde dans ton sens.
      Et j’ajoute : les "modernes" intellectuels du XIIe siècle français répétaient déjà à l’envie qu’ils étaient "des nains juchés sur des épaules de géant", manière de dire que l’on ne peut pas grand chose sans ceux qui nous ont précédés et qui nous inspirent.

      Pardon d’enfoncer des portes ouvertes, mais jamais personne n’a vu création artistique réussie tirée du néant.
      Pas de création sans inspiration des prédécesseurs.
      Après, c’est comme toute prise de substance : tout est une question de dose (on peut mourir de boire trop d’eau).

      Relativement à Gainsbourg, il était assez "couillon", snobinard, élitiste, précieux et prétentieux dans sa jeunesse.
      Il s’est détendu le succès venant et, plus tard, n’a plus minaudé comme dans les extraits visionnés quand il s’agissait de déclarer - de revendiquer, même - ses "emprunts".

      Surtout : Jean-Claude Vannier très attachant sur cette séquence par sa sincérité et la hauteur de l’idée qu’il se fait de son "métier" (sa passion).


  • #925575
    le 06/08/2014 par Simone Choule
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    "Les mauvais artistes copient, les génies volent"
    Cette petite phrase de Picasso pour bien comprendre que l’art se fait à travers la copie : c’est meme à travers cela que les apprentis apprennent, surtout en peinture, car avant de trouver son style faut maitriser la technique et comprendre comment les autres créent le leur (c’est valable pour tous les groupes rock, notamment les Stones qui doivent beaucoup au Blues et à certains Riffs qu’ils ont adapté pour le Rock, à une cadence plus rapide).
    Gainsbourg ne s’est jamais caché de reprendre des morceaux archi connus (Dvorjak, Beethoven, Chopin et jusqu’à la marseillaise) afin de créer des tubes Pop. Le truc c’est qu’il ne fait pas que de la reprise : il a composé "La Javanaise" "le poinçonneur des lilas" "Bonnie and Clyde" "Ford Mustang" "l’Anamour" "En relisant ta lettre" "Pull Marine" "l’Ami cahouette" "Poupée de cire" "Annie et les sucettes à l’anis" en inventant lui-même les mélodies/arrangements et qui ont marqué les gens (quand même !). Le Melody Nelson reste un truc à part dans sa discographie (comme son album de jazz "percussions") mais il a marqué l’histoire de la pop pour deux raisons : c’est la première symphonie pop et c’est écrit en sonnets (qui sont les poètes post 50’s qui écrivent en sonnets depuis ? Personne.). Sinon le Nazi rock de son Rock around the bunker, ça ne serait plus faisable aujourd’hui, on l’accuserait d’incitation à la haine, viol de la mémoire des victimes de la shoah et l’on connait le reste du listing etc....

     

    • #925831
      le 06/08/2014 par gravitonas56
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      tout a fait d’accord !c’est un faux procès.la liste est si longue . que serai pink floyd sans stockhausen et ligeti ? etc


  • #925600
    le 06/08/2014 par kabouli
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Duchamp "potache" faut le faire et Bach lui -même fut dit-on un plagiaire sans que personne ne s’en inquiète. Gainsbour fut tout de même l’auteur du "poinçonneur des Lilas" dont la musique fut plagiée pour je ne sais plus quoi de James Bond. Vannier pour ce que j’en connais n’a fait qu’une chanson d’intérêt c’est le "queue je t’aimmeuu " de Halliday

     

    • #925985
      le 06/08/2014 par simon
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      ... Il a également composé La Ballade de Melody Nelson, entre autre...


    • #926246
      le 07/08/2014 par kabouli
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Gainsbourg a fait de très bonnes chansons mais Mélody et "je t’aime moi non plus" et d’autres n’arrivent pas à la cheville du "poinçonneur"...Toute une époque en quelques phrases


    • #927121
      le 07/08/2014 par ras
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      pour la chanson je t’aime... l’intro a tellement marqué les jamaïcains que l’ont peut la retrouvé sur nombres de morceaux d’artistes.. ex mellow mood des wailers etc...
      d’ailleurs quand il arrivera la bas pour réaliser son album avec sly and robbie (reconnaissons lui le talent de bien choisir son entourage de qualité ) quand ils ont compris que c’était lui qui avait fait ce morceaux toute les portes lui seront ouverte

      comme la chanson "baby lou" de birkin les premier harmonies et les sirènes font vraiment penser à des sons que l’ont retrouve dans la G-funk pour se qui connaissent, hors le morceau date de 1977...

      en somme le serge et peut être loin du génie qu’en ont fait les médias ces dernières années (tellement le niveau est devenu bas) mais cela reste un bon artiste avec du pif ! (sans mauvais jeux de mot)


  • #925611
    le 06/08/2014 par albert
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    le vrai genie , c’est le copiste , puisqu’il les comprend tous !


  • #925613
    le 06/08/2014 par robert lester
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Finalement qui a composé Melody Nelson. C’est l’album le plus british de Gainsbourg. Doit-on conclure que c’est Jean-Claude Vannier ? C’est quand même un scoop ça !


  • #925687
    le 06/08/2014 par davideduardo
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    personne n invente a partir de rien,

    croire cela est de la pédenterie éxistentialiste sartrienne de l Homme qui s autoconstruit.

    On s inspire toujours de quelquun, consciemment, ou non,
    les beatles et les stones emprenterent beaucoup au rythm n blues et a la vieille folk anglaise
    le blues aux chants indiens.

    Apres, il y a des degrés entre le chef d oeuvre novateur a l inspiration inperceptible, et le pur plagiat,
    gainsbourg a tellement transformé les oeuvres dont il s est inspiré en leur donnant un style propre a lui et novateur, qu il est injuste de parler de plagiat.

    le plagieur, c est plutot lui : https://www.youtube.com/watch?v=_qQ...

     

    • #926389
      le 07/08/2014 par PAS
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Tu as bien raison, l’homme étant construit sur le mode imitatif, il y a bien longtemps qu’il n’y aurait plus de musique s’il devait repartir de zéro à chaque fois. Avant l’époque de l’ enregistrement il fallait mémoriser favorisant une vrai transformation, maintenant tu peux faire du copié collé, question d’époque et de politique. Mais bon, un ignare c’est exigeant, il faut le distraire plein pot, il lui faut du frais rien que pour lui.


  • #925690
    le 06/08/2014 par dourdan man
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Attention, d’après moi l’intervieweuse à la fin ne qualifie pas Gainsbourg de faussaire
    pour les nombreux thèmes qu’il a empruntés, souvent au classique (Sonate n°1 (> Poupée De Son), Sonate ’Appassionata’ de Beethoven, Etude Op.10 n°3 (Lemon Incest), Prélude n°4 de Chopin, Symphonie n°9 ’Nouveau Monde’ (Initials B.B.) de Dvorak, etc., parfois au jazz (Vieille Canaille > You Rascal You) mais en raison de sa capacité à arranger de manière excellente dans tous les styles musicaux et en les convoquant pour accompagner son style vocal plus personnel, destiné à sa petite voix ou aux petites voix d’autres interprètes.
    Donc c’est un imitateur de style en effet génial, que ce soit pour produire du matériau jazzy, de rock, de reggae, de pop, etc., avec une toujours une grande élégance. D’autre part il a été souvent un mélodiste génialement inspiré et dont l’inspiration à mon avis a été aidé par sa culture musicale. Mais parfois aussi, à côté de lignes qui semblent relever, à ma connaissance, de sa propre créativité, il a pu, pour ne pas s’embêter, recourir à la citation musicale en piquant des thèmes à droite à gauche, ce qui est en effet moins glorieux, mais qui n’est pas une chose totalement sacrilège en musique. Il faut bien voir que chez beaucoup de grands compositeurs, il y a des emprunts thématiques, que l’on appelle ’citations’. Bach a pris certains de ses thèmes à partir de lignes mélodiques inventées plus ou moins par le célèbre fondateur du protestantisme Martin Luther. Wagner l’antisémite a pris le leitmotiv le plus important de son oeuvre la plus géniale, ’Parsifal’, au juif Mendelssohn (sur sa symphonie n°5). Ceci sans chercher à nier les emprunts, et il y aurait mille autre exemples à donner en la matière. Après, c’est vrai, la différence réside peut-être dans le fait qu’à partir d’un thème, dans la musique savante (classique autrement dit), le thème n’est souvent là que pour permettre un gros travail technique de construction, tandis qu’avec la musique commerciale, qui repose beaucoup sur l’aspect mélodique, sur la trouvaille de l’air, cela apparaît très vite comme un abus.


  • #925710
    le 06/08/2014 par anonyme
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    j’aime bien comme ils ont traduit "eurovision" a 2:20 : "a big musical contest".
    "eurovision" ça ne dit rien a personne en dehors de quelques aficionados de foires aux monstres :x


  • #925728
    le 06/08/2014 par dédé
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Faux débat ! Un faussaire reproduit une oeuvre à l’identique, Gainsbourg s’inspire d’une oeuvre pour en créer de nouvelles.

    Et puis le mec était quand même auteur-chanteur-compositeur, et loin d’être pédant (voyez l’altercation avec Béart, où Gainsbourg soutient que ce qu’il produit n’est qu’un art mineur comparé entre autres à la musique classique : http://www.ina.fr/video/I05057091


  • #925745
    le 06/08/2014 par Jean Mineur
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    gainsbourg : Bon jazzman dans les années 50 , un peu plus tard il veut "manger" et a du talent pour plagier , ou de faussaire , peu importe le terme ; depuis lors il n’a cessé de le faire très bien , à compter de 55/57 , en traversant toutes les modes et piochant aussi bien dans le son , et la forme de l’époque pour sortir des "tubes" devenus cultes au fil du temps ; MAIS , concernant le succès des tubes ( on en revient toujours au même, et vous le savez mieux que quiconque sur ce site ) , il faisait parti de ceux que vous savez également ; ce qui assure la notoriété obligatoirement Donc , toujours dans ce milieu , à 98/100 tenu par "les mêmes " çà leur réussit toujours ! ( berger, goldman, bruel ,..y a que çà !) , dans le ciné pareil , théatre , et ne parlons pas de tv , mais là on est même plus dans les artistes .... !

     

    • #925896
      le 06/08/2014 par Eloise
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Effectivement Jean Mineur, culture forcée. Maintenant quels sont ceux auxquels nous sommes passés a coté ?. Pouvez-vous nous éclairer ?. Je voudrais vérifier ma liste.


    • #926385
      le 07/08/2014 par pff
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Eloise voulait sans doute dire "quels sont ceux à côté desquels nous sommes passés". Je traduis car la forme impacte le fond. Or, le fond de sa question est de mauvaise foi. En effet, si nous sommes passés à côté de certains talents non-issus de LA communauté, c’est bien parce que ceux-ci ont été volontairement brimés et rejetés dans l’oubli et l’anonymat.
      .
      Aujourd’hui encore la France regorge de talents non élus qui n’ont pas le droit ontologique d’accéder aux grandes ondes sous contrôle.
      .
      Bref, il n’y a pas à faire la preuve de l’absence de non élus de talent (ni de leur existence anonyme) pour prouver la surreprésentation médiatique et "culturelle" des élus.


    • #926456
      le 07/08/2014 par Mojo Risin
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Dans tous les styles, de tous les côtés, ces cinquante dernières années, des gens de valeur ont été relégués. Pour diverses raisons :idéologiques, structurelles etc. Pour les années 60, je pense à Ronnie Bird (extrait d’un live assez moyen côté son par rapport aux disques mais vous reconnaîtrez le groupe derrière... qui lui aussi laissa tomber le dandysme pop pour devenir... Les Charlots !) ou à Dashiell Edahyat,. Le premier adapta en français le son du british boom et aurait pu faire mille fois mieux et aller bien plus loin. Mais après avoir goûté à la médiocrité du "milieu" parisien, il préféra l’exil définitif à New-York. Le second, fondateur du groupe mythique Melmoth, gagna les plus hautes récompenses pour son disque sous le nom de Dashiell Edayat, avec les musiciens de Gong. Il arrêta la musique. Ces gens étaient des précurseurs-bricoleurs au pays de Rika Zaraï... Dashiell Edayat était extrèmement talentueux. Il devint écrivain sous les noms de Jack Alain Léger ou Paul Smaïl (et d’ailleurs fut victime d’une ignoble cabale, fomentée par la sempiternelle équipe...).
      En France, faut creuser profond pour trouver...


    • #929238
      le 09/08/2014 par dudule
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Etonnant de constater que tous les grands étaient du sud... : Brassens, Ferré, Trenet, Nougaro, Lapointe, Scotto (fabuleux mélodiste) et même Brel (Belgique du sud)...


  • #925840
    le 06/08/2014 par Pelagia
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    D’ici 3500 ans, lorsque le sens commun sera revenu sur cette bonne vieille Terre, nos descendants humains regarderont en arrière, vers les siècles qu’ils auront laissés derrière eux, et lorsque leur regard se posera sur le XXe siècle, ils tomberont sur le phénomène Gainsbourg. À ce moment là, leurs yeux s’ouvriront grands et ronds, comme des antennes paraboliques... car l’histoire de la conquête du vedettariat par les Gainsbourg c’est de la chutzpah juive à 100%. De la pure chutzpah et rien d’autre. Poussé par son Juif de père, le jeune Serge n’a fait que ce que faisait l’autre le 2 mars à la place Maidan : sculpter ses matières et en faire un arbre "musical" (au lieu d’un arbre à connaissances). Ça passe ou ça casse... et ça passe !! et les Ginsburg (de leur vrai nom) le savaient très bien que ça passerait car l’après 1945 c’est le règne d’Israël dans le monde, pas besoin d’être un génie pour comprendre ça.

    J’ai une anecdote qui m’a été rapportée par un Juif égyptien que je croise de temps à autre : il a connu personnellement Serge Gainsbourg et il m’a raconté que dans les studios d’enregistrement, en coulisse, il mettait la kippa et traitait tout le monde comme un chien, y compris le Juif égyptien qui me rapporte l’anecdote. Constatons tout simplement comment il traitait les Français, les communs des mortels, qui appelaient de chez eux lors d’une émission télévisée (et attention, il est même question de zoophilie) :

    http://www.youtube.com/watch?v=mk-j...

    Ce type était une ordure. Applaudi par la France, admiré et érigé au statut de modèle pour toute une société... quelle honte... pauvre France...

     

    • #926664
      le 07/08/2014 par Beaudoin
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Dans 3500 ans...
      On aura plus mal aux dents .


    • #926943
      le 07/08/2014 par Pelagia
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      À Beaudoin : je disais aussi "lorsque le sens commun sera revenu sur cette bonne vieille Terre"...

      J’espère donc que tu as compris mon ironie...

      Salutations cordiales, compère.


  • #925848
    le 06/08/2014 par Eric
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Logidin a écrit : "Gainsbourg était un poète (de génie) avant tout."

    Gainsbourg n’était qu’un bon parolier. Je reconnais néanmoins que dans Histoire de Melody Nelson il a égalé le poète parnassien José Maria de Heredia.

    En revanche, le poète-chanteur Jean Vasca (né en 1940) est lui un poète de génie. Il est même l’égal des plus grands poètes français de tous les temps. Hélas, peu de gens connaissent ses albums (plus d’une vingtaine).

     

  • #925871
    le 06/08/2014 par quenelle91
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Copié ou pas... Quoiqu’il en soit Gainsbourg a sublimé... Mes oreilles le remercieront à jamais pour ce qu’il m’a fait entendre.
    Là on parle d’art pur, ses convictions (qui ne m’ont jamais parues mauvaises), passent à l’arrière plan..

     

    • #926140
      le 06/08/2014 par petitcoqjouyeux
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Oui merçi l amis , gainsbourg s etait vachement bien ! Ceux qui dissent le contraire pouront toujours se condoler avec bruel ! Bam ! Quenelles ! Se serai bien d arreter de tout intellectualiser sinon on s en sort pas ! ! Gainsbourg patrimoine de la music française !


  • #925878
    le 06/08/2014 par Stev
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Ceux qui disent que Gainsbourg est juste un plagiaire n’ont rien compris au personnage.

    Gainsbourg, bien que mégalo, se considérait comme un raté. Il estimait que l’art, le vrai, c’était la peinture, la littératures, la poésie, ou la musique classique. Des arts qui pouvaient effleurer mais sans posséder le génie de ceux qu’il admirait. Mais il avait compris un truc, c’est que dans ce qu’il appelait "l’art mineur" qu’est la chanson ou la "pop music", il pouvait, avec sa culture et son talent, être l’un des meilleurs. Il a été l’un des plus douée pour marier la culture pop rock anglosaxonne aux classiques et à la poésie française. Mais il disait lui même que c’était une arnaque. Il disait "On fait les poches aux salauds de pauvres".

    Mais malgré tout, aujourd’hui, j’aimerais bien entendre des chanteurs qui s’inspirent de Dvorak, de Chopin, de Verlaine, de Rimbaud. La triste réalité, c’est qu’il n’y en a bien peu qui ont la culture musicale et littéraire de Gainsbourg.

     

  • #926003
    le 06/08/2014 par damour13
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    "Pour ou contre le plagiat" est un sujet qui a été traité par Ryūichi Sakamoto (Yellow Magic Orchestra).
    http://www.theguardian.com/music/20...




    Qui a écouté 4’33" de John Cage ?

    https://www.youtube.com/watch?v=zY7...
    (ça commence à 00:36 et fini à 06:40)

    Info sur cette oeuvre :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/4%E2%8...


  • #926094
    le 06/08/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    A défaut d’un temple en mal de reconstruction à Jérusalem, c’est à Vézelay qu’il passa la fin de sa vie, une recherche spirituelle pour une guérison de l’âme sans doute... ou pas.
    Faut dire que même "Tonton" y trouvait son avantage, l’esprit "croisé" avant un dernier coup de "Jarnac"...

     

    • #926465
      le 07/08/2014 par Un cendy
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Bonjour,

      J’aimerais savoir de quel type de quête spirituelle il s’agit. Est-elle formalisée ou est-ce simplement le cadre de Vézelay qui favorise un éveil spirituel particulier (ou particulièrement intense) ?
      Toujours cordialement,

      Un cendy


    • #926982
      le 07/08/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      @ Un cendy

      Pour vous répondre, je vous dirai que la matière organique ne réagit pas de la même façon en fonction de l’environnement dans lequel elle est plongée. Ce qui peut parfois être ressenti comme "le souffle d’un esprit" n’est souvent qu’une manifestation physique, c’est ici que le "scientifique autorisé" apparente le réel à du "délire" et le religieux à du "surnaturel", alors qu’il s’agit d’un phénomène inconnu déjà explicable aujourd’hui ou qui le sera demain.
      C’est tout le problème de notre époque "moderne", la science que l’on cache demeure magie pour les "croyants", bêtise pour les "pseudo-scientifiques" et source de pouvoir pour les "initiés"... Gardez à l’esprit que c’est l’ignorance qui créée l’illusion.
      Ainsi, il n’y a pas de différence fondamentale entre Vézelay, La Mecque, et Le Temple de Jérusalem, mais le chemin à parcourir pour le saisir est chaotique pour celui qui aborde les choses avec un a priori... car tout cela n’a rien à voir avec la religion !
      Le hasard n’a pas sa place dans l’histoire réelle de l’humanité, tout ce que la plupart voit est seulement les enluminures et les grigris alors que la réalité physico-chimique ne varie pas et implique toujours d’user des mêmes moyens pour assurer les fonctions techniques permettant de l’utiliser. Ce qui est déjà très gros à sinus 30° devient énorme lorsqu’on s’en éloigne, mais si la taille change, la forme globale non !


    • #927527
      le 08/08/2014 par Un cendy
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      @ Heureux qui, comme Ulysse...

      J’ai bien conscience que nous sommes et que tout autour de nous est matière (nucléons, quartz, bosons, électrons...). Elle nous ramène constamment à la réalité et à ses lois. Elle rappelle aux plus prétentieux qu’ ils ne sont que des hommes, mortels, soumis à des contingences, dont je n’ignore pas tout : je ne suis pas totalement naïve .
      Mais je sais l’importance du lieu pour qui choisit de s’extirper quelques temps d’un quotidien pesant. Le relief, l’architecture, la densité de population ainsi que la manière dont vibre la terre, l’atmosphère générale... comptent au moment de prendre sa décision.
      C’est pourquoi votre récurrente évocation de Vézelay m’a laissé supposer que ce pays réunissait des caractéristiques propres à le rendre attrayant pour un candidat à l’ introspection spirituelle.
      Ceci dit je pense avoir compris l’essentiel de votre propos, habituée aujourd’hui à ce qu’ il a de tout à fait singulier.


    • #928186
      le 08/08/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      @ Un cendy

      Bonsoir,

      Il n’y a aucun tropisme en ce qui me concerne pour Vézelay, simplement, j’estime que choisir un lieu en France où se manifestent des phénomènes que l’on retrouve ailleurs (et pour cause) est fort à propos sur un site qui se veut l’expression d’un patriotisme éclairé.
      Il est certain en revanche que la concentration d’événements historiques récents (très récents même à l’échelle de Vézelay) en ce lieu doit interpeller, haut-lieu du catholicisme par le fait des Croisades, un Richard 1er qui n’est pas neutre dans l’histoire de nos voisins d’outre-Manche mais aussi bastion protestant et même lieu de pèlerinage pour hauts dignitaires de "républiques" contemporaines, difficile de cumuler plus...
      Après, si vous y ajoutez une géologie suspecte, l’overdose n’est plus très loin... mais plus c’est évident, plus le regard s’en détourne, comme toujours.

      Bien à vous.


  • #926215
    le 07/08/2014 par Mojo Risin
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Tout d’abord, Vannier est élégant. Ensuite, il voit juste en citant Duchamps et Warhol. Gainsbourg, chanteur de la rive gauche, inspiré par la poésie symboliste, a cessé dans les années 60 d’être un artisan, non pas pour devenir un plagiaire mais bien un recycleur pop-art, le tout en imposant son personnage publique. On peut aimer ou pas mais l’époque et ses médias rendaient ces démarches inévitables.
    Dans le milieu de la musique, tout le monde n’a pas les mêmes compétences : il y a les techniciens, les songwriters, ceux qui ont du charisme, ceux qui n’en ont pas. Un Syd Barret, avec sa voix et trois accords basiques aura toujours plus de génie qu’un groupe de rock progressif. Jeffrey Lee Pierce est mille fois plus incandescent et juste que son pauvre disciple Bertrand Cantat.
    A part ça, un mélomane de ce forum, après un autre sujet sur Gainsbourg m’a fait découvrir David Axelrod. Il serait intéressant de savoir si Vannier le connaissait...


  • #926283
    le 07/08/2014 par RKrishna
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Faut-il réconcilier les fans et les désabusés ?

    En guénonien novice, je considère le fanatisme comme une manifestation infra-rationnelle : une forme d’hystérie qui greffera toutes sortes de logique à l’objet de son admiration. Dès lors, est-il utile d’engager une conversation avec un fan au risque d’heurter sa sensibilité ?!

    Par ailleurs, je comprends tout à fait les désabusés : les gens qui ont fait confiance à une oeuvre et s’aperçoivent aujourd’hui que d’une certaine façon l’ "auteur" les a trompé par omission.

    Je ne suis pas contre le fait de s’inspirer d’une oeuvre, mais aujourd’hui, la motivation première étant l’enrichissement par tous les moyens, il n’y a pas d’inspiration juste et totalement dépourvu d’intéret : on copie, puis on remanie aux gouts de l’époque pour booster les ventes ; et ses gouts sont la plupart du temps comme des profanations des oeuvres originales, puisque leur but réel vise la jouissance immédiate plutot que l’appréciation de la beauté.

    On ne demande pourtant pas grand chose, simplement de rendre hommage d’une façon ou d’une autre à l’oeuvre dont on s’inspire (notion plus que basique de respect et d’honneteté).

    Si j’ai bien compris Gainsbourg prétend etre un DJ de génie ; il réclame le droit de piocher un peu partout, puis de mixer, et c’est ce mélange "génial" qui est censé former une nouvelle oeuvre, un peu à la Andy Warhol justement... La malhonneteté d’une telle proposition est criante, et il n’y a qu’à voir avec quelle facilité cela s’accorde au système mammonique médiocre dans lequel nous vivons pour s’en convaincre.

    Au final, pour répondre aux questions précédentes, je dirai que les fans et les désabusés sont irréconciliables seulement en apparence, car le fan connait parfaitement les défauts de son idole, il défend tout simplement ses gouts, sa position de fan ; et le désabusé crie à la tromperie en faisant preuve d’une saine colère. Il n’en demeure pas moins que cette vidéo, nous aura appris factuellement à quoi s’en tenir avec l’ "art" moderne.

     

    • #926798
      le 07/08/2014 par F.M.
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Bonjour,
      Je ne prétends pas polémiquer avec vous : premièrement par manque de moyen intellectuel et de culture artistique, deuxièmement parce que je suis globalement d’accord avec vous. Mais j’ai juste une question : quelle différence faites-vous entre le génial plagiaire Gainsbourg et le génial (plagiaire ?) Alain Soral ? Car lui aussi puise dans toute la littérature pour se faire l’analyste et le philosophe qu’il est aujourd’hui, il ne s’en cache d’ailleurs pas. C’est vrai que la synthèse qu’il en fait est complétement inédite, originale, et ne ressemble à aucune autre, mais... Tout comme Gainsbourg, non ?


    • #926832
      le 07/08/2014 par Féthi
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Rkrisna Il n’y a peut-être pas que des"fans et des désabusés",il y a peut-être aussi des types qui essaient d’être honnêtes et objectifs lorsqu’ils traitent de la matière qui transite par leurs oreilles...personnellement,à part la femme qui m’a porté et qui m’a élevé malgré une mer très agitée,j’ai tendance à idolâtrer personne,croit-le bien (même mon chien vous le dira,,l’idole,ça sert qu’à se soulager dessus)...j’avoue quand-mêême que j’aurais bien aimé vider un bar avec Gainsbourg,de l’esprit,de l’embrouille,des filles et le pompon,tu te fais raccompagner à la maison en fourgon de police ou avec les éboueurs,c’est pas vraiment l’esprit "saint Trop’" qui nous dégoûte tous je suppose...bien à toi...Féthi


    • #926846
      le 07/08/2014 par Paskl
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Merci pour l’intelligence du commentaire. Oui cette "vidéo nous aura appris à quoi nous en tenir avec (une partie de) "l’art" moderne". L’art objectif (selon Gurdjieff) est un art sacré et d’intégrité. Nous en sommes parfois fort loin.


    • #928679
      le 09/08/2014 par RKrishna
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      @ Paskl
      (smiley : clin d’oeil !)

      @Féthi
      LOL

      @ F.M.
      On peut considérer que le DJ fait une synthèse, oui !


  • #926323
    le 07/08/2014 par neilY
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Non seulement les beatles n’ecrivaient pas leur chansons mais en plus ils ne les jouaient meme pas. MDR. Pareil pour les Rolling stones ! La Biz au president !

     

    • #926576
      le 07/08/2014 par Nephi
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Concernant les Beatles il y a assez de documents qui mettent en scène leur processus créatif pour qu’on ne puisse pas en douter comme tu le fais. Concernant "big Jim" le guitariste qu’on voit dans une vidéo, je pense que Vannier n’est pas précis. J’ai vérifié une interview du guitariste qui confirme que les Beatles travaillaient eux mêmes la plupart du temps. Leurs musiciens de studios sont d’ailleurs connus, les spécialistes savent qui joue sur quel morceau. J’ai appris par exemple que c’est Clapton par exemple sur While my guitare gentry weeps.
      Enfin bref il est inutile de jeter l’anathème comme ça sur des artistes sous prétexte qu’ils ont été plébiscités. Surtout que comme d’autres on dit, quand tu regardes le niveau mélodique, des paroles, ou comme pour Gainsbourg des références intellectuelles et musicales, tu aimerais bien avoir ça aujourd’hui.


    • #927469
      le 08/08/2014 par neilY
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Euh... Les beatles sont un produit fabrique de a a z ! Ils avaient un compositeur a leur disposition (c’est avere est meme verifiable car le matos qu’ils avaient avant de signe chez une major n’est absolument pas le meme que sur leur premier album).
      Leur son est pique a un groupe des annees 50 !
      Euh meme ne s’en cachaient meme pas, ils avouaient etre de pietres musiciens et d’avoir vendu leur ame au diable pour reussir. Lire Mr Glauzy et le livre ecrit par leur premier producteur pour comprendre la grande arnaque de ce groupe... Les sex pistols aussi etait un boys band avant l’heure.


  • #926478
    le 07/08/2014 par Paskl
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Cette interview est juste superbe. Quelle classe chez Jean-Claude Vannier ! Il ne veut pas manger de ce pain-là et il a bien raison. Pour Andy Warhol, je ne savais pas mais n’en suis pas du tout étonné.
    Allez voir le film "20 feet from Stardom", sur les choristes noirs aux USA dans les années 70, leur influence et comment ils faisaient le boulot en studio pour d’autres têtes d’affiches plus... blanches. Édifiant et explicite du monde occidental, du show-biz, du fric et de la célébrité organisée.
    Melody Nelson c’est le meilleur de Gainsbourg qui ne s’embarrassait pas de ce genre de truc-là. Lui savait paraître. Enfin, comme Vannier, je m’en fous. Chacun vit avec sa conscience. Le besoin de reconnaissance fait faire bien des conneries. Et certains s’en sentent autorisés parce qu’ils "ont beaucoup souffert" ? Comme celui qui n’a jamais été dans les camps, Élie Wiesel ? Le monde est plein de truqueurs qui courent après la reconnaissance, le pouvoir et l’argent.


  • #926519
    le 07/08/2014 par Gabin
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Dans le genre plagiaire de génie il y a aussi Led Zeppelin :

    https://www.youtube.com/watch?v=Jyv...

    https://www.youtube.com/watch?v=zTh...


  • #926545
    le 07/08/2014 par livrogne
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Desproges à propos de Gainsbourg : "C’est lui le pauvre homme, c’est ce génie qui ressemble à une poubelle"

    https://www.youtube.com/watch?v=A4q...

    Pour trancher ce débat insipide entre fan de et musicologues de bistrot - s’accaparer une suite une note de musique (ce qu’on appelle une composition) - c’est comme s’accaparer quelques pierres de Lune et dire qu’elle nous appartient, qu’on l’à créée.

    A méditer.


  • #926632
    le 07/08/2014 par Bob
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Arrêtez de cracher sur Gainsbourg.

    Il a plagié et fait de la merde, mais il m’a aussi régalé.

    Certains commentaires sont gerbantissimes de conneries.

     

    • #927367
      le 08/08/2014 par jm
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Ecoutez ca :)

      Jo Stafford - 1950
      http://www.youtube.com/watch?v=8Ujh...

      Serge Gainsbourg - 1984
      http://www.youtube.com/watch?v=Hunk...


    • #927759
      le 08/08/2014 par bb
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      A jm

      C’est un thème de chopin à l’origine et c’est précisé dans la pochette du disque.
      La musique comme la langue, comme toute forme d’art ou de science ne se crée qu’à partir de celles et ceux créés avant et par d’autres.
      C’est l’orgueil qui fait croire a un artiste qu’il a inventé quelque chose.

      En tout cas faut être sacrément culotté pour remettre en question l’oeuvre de gainsbourg.


    • #928422
      le 09/08/2014 par dudule
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Bob,
      C’est pas parce qu’il vous a "régalé" qu’il faut rendre les commentateurs "hostiles" responsables de vos perversions coprophages.


  • #926824
    le 07/08/2014 par paramesh
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    je me rappelle d’une interview où gainsbourg (excellent piaiste de jazz au demeurant) démontrait par a+B sur un piano que tout la musique pop était fondée sur 3 accords (mineur, cinquième, majeur) et que le reste était pipeau, comme quoi, il n’était pas dupe sur la soi disant créativité de la chanson populaire.
    en fait chez gainsbourg ce sont les textes qui sont interessants

     

    • #927053
      le 07/08/2014 par Féthi
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      @paramesh Salut camarade,encore un paradoxe de notre époque:les styles musicaux qui ont le plus de choses en commun aujourd’hui (sur mon manche de basse hein,je ne prétends pas être un musicologue) sont le "jazz" et le "métal",de par leurs vélléités à s’aventurer dans les demi-tons ;jazzman autain et métalleux satano-destroy,vous êtes des frères siamois en 2014...bien à toi....Féthi


    • #928426
      le 09/08/2014 par dudule
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Paramesh,
      "mineur" et "majeur" ne sont pas des accords... mais des tonalités... quant à "cinquième", c’est la classe qu’il vous faudrait redoubler pour passer "musicalement" à la sixte...


    • #930396
      le 10/08/2014 par jvidepi
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Vous voulez sans doute dire Ⅱ-7,Ⅴ7,Ⅰmaj7. Il est vrai que la musique populaire tourne autour de cette progression et de ces nombreux substituts.


  • #926942
    le 07/08/2014 par glvlpvp
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    La littérature et la musique regorge de plagiats.
    Alexandre Dumas avait plein de "nègres" c’est connu.
    Vous devriez vous interesser au cas de Aznavour qui a reconnu un jour à la TV que ce n’était pas lui qui avait fait la chanson gitane, sur une musique gitane.
    Le vrai auteur n’a jamais déposé la chanson à la SACEM et c’est Aznavour qui l’a fait à sa place.
    Sans parler du reste !

    Sinon quand vous écoutez la chanson "1000 colombes" chanté par Mireille Mathieu entre autre et bien le refrain c’est un copié/collé des choeurs de Casta Diva chanté entre autre par La Callas
    C’est édifiant ecoutez, ca saute aux oreilles.


  • #926947
    le 07/08/2014 par Stev
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Une chose est très sous-estimé chez Gainsbourg, c’est la qualité des textes qu’il écrivait pour Birkin.

    Des chansons comme "Les dessous chics", "Amours défuntes", "Fuir le bonheur de peur...", on peut dire ce qu’on veut, c’est quand même d’une grande qualité d’écriture, d’une réelle exigence.

    C’était ça, Gainsbourg. Le cynique qui cherchait à faire de gros coup de fric, et l’artisan qui faisait de la dentelle fine.

    Et puis, si Gainsbourg n’avait aucun intérêt, est-ce qu’on en débattrait plus de 20 ans après sa mort ?

     

    • #927448
      le 08/08/2014 par Paskl
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Il est vrai que Serge Gainsbourg fût un très bon parolier, fasciné par Boris Vian. C’est d’ailleurs cela, de très loin, qui a laissé le plus de traces (ses beuveries et provocations aussi avec Gainsbarre).
      Repose en paix, Sergio !


    • #927901
      le 08/08/2014 par dudule
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Texte de Gainsbourg.... :
      Réelle exigence... "Dans un pub anglais de Londres..." ? (C’est vrai qu’on rencontre aussi des pubs chinois à Londres...) en avant pour les pléonasmes... !
      Grande qualité d’écriture... "... pas abusé de rien pour aller loin" (l’herbe tendre)... en avant pour les doubles négations... !
      Dentelle fine... "Comme dit si bien Verlaine au vent mauvais..."


  • #927774
    le 08/08/2014 par alexis
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Accuser Gainsbourg de plagiat est quand même un sacré abus de langage.

    Un plagiat c’est copier de façon illégitime (et généralement illégale) sans détenir de droits et en faisant croire que tout vient de soit.

    Gainsbourg (dont je ne suis pas spécialement fan) n’a jamais eu que je sache le moindre procès pour plagiat. Dans ses interviews il passait beaucoup de temps à citer ses sources et influences, et dans les crédits de ses titres les sources sont généralement précisées ("sur une étude de..." ou encore la référence à "You rascal you" pour "vieille canaille").

    On peut reprocher pleins de choses à SG, notamment son obsession très clairement tendancieuse pour les petites filles et petits garçons, mais pas du tout de plagiat au sens propre du terme. Comme le dit un commentateur de cette page, si on va pas là on pourrait aussi accuser Soral de plagiat. :-)

    P.S. : si vous voulez un exemple et contre-exemple précis : l’UPR. Asselineau reconnait s’être inspiré de Chouard pour une de ses conférences, mais a dénoncé un plagiat du FN qui a reprit un des textes de l’UPR quasiment mot pour mot. S’inspirer et copier ce n’est pas la même chose, ou alors 100 % des artistes et écrivains sont des plagiaires.

    (MJ lui-même n’est pas l’inventeur du Moonwalk... il en aurait été plagiaire s’il avait prétendu en être l’inventeur tout en reprenant exactement le même pas sans le modifier. Il a d’une part modifié le pas, d’autre part a toujours dit avoir reprit ce pas d’ailleurs).

     

    • #928431
      le 09/08/2014 par dudule
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Alexis,
      Revoyez vos fiches... Gainsbourg a été couvert de procès en plagiat notamment par les ayants droits de Katchaturian via "Chant du Monde"... !... les autres "plagié" étant tombé dans le domaine public, n’ont pu que se retourner dans leur tombe.


  • #927784
    le 08/08/2014 par volutes partent en fumée
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    il est bien gentil vannier, mais pourquoi révèle t-il tout cela 40 piges plus tard ?
    pour le fait que ce ne fut pas basquiat qui ai peint ces tableaux ????
    ok ! mr vannier parait honnete, mais je trouve qu’il se la joue un peu trop (moi meilleur que tout le monde au sens morale, mais je reste humble dans mes propos)
    si jc vannier fut un tueur via ses arrangements : melody nelson (une tuerie !) tout comme "l’homme a la tete de choux"
    il faut reconnaitre que le père gainsbourg to gainsbarg fut un petit génie (meme si il a piqué des choses a droite et a gauche).
    nous avons eu gainsbourg, en angleterre ils ont eu le grand david bowie : un peu le gainsbourg anglais en plus beau (tout de meme) de meme, le mec fut un vampire, un avant gardiste de dingue, mais quel talent ! le mec un grand tueur a gages, bowie aux coté de brian eno ou de robert fripp a fait les plus grand album de pop rock de ces 40 dernières années.
    alors que ce soit gainsbourg ou bowie, ils ont copié mais si intelligement, a leurs sauces, ils y ont mis leurs putain de créativité.
    plus jamais nous aurons de gainsbourg ou de bowie : trop haut, la c’est le cas de le dire :
    PLUS HAUT QUE LE SOLEIL.

     

    • #949526
      le 30/08/2014 par lonewolf
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Vannier il a pas fait que composer pour Gainsbourg, c’est une vraie pointure musicale qu’avait besoin de personne pour être une référence dans le milieu. "Révélations" c’est un bien grand mot pour cette interview réalisée avec un son atroce dans un coin de bar et dont personne n’entendra parler. Vannier répond à des questions, il dit des choses vécues, il donne des opinions. Il dit des choses déjà dites ailleurs par d’autres, Basquiat n’est pas accusé de ne pas peindre ses tableaux mais sa production était frénétique et il devait fournir plus de commandes qu’il n’était capable d’en peindre, rien de révolutionnaire dans cette histoire. Chaque expertise d’un Basquiat file toujours des migraines aux experts. Vannier a le choix entre dire sincèrement ce qu’il pense ou patauger dans la faux-culterie à la mode. C’est plutôt intéressant ce qu’il raconte. Et s’agissant d’un sujet sur Gainsbourg, accuser Vannier de se la jouer ou de faire le cabot c’est assez gonflé, Gainbourg était quand même un maître en l’espèce. Il a bien le droit de dire que le milieu du show-biz le gonfle et l’a toujours gonflé puisque sa trajectoire a toujours suivi cette conviction, pendant que Gainsbourg -immense artiste par ailleurs- était maladivement accro aux caméras et à toutes les émissions de variétoche même les plus minables.


  • #927913
    le 08/08/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Beaucoup d’opinions très "tranchées" à l’endroit de ce pauvre Serge !
    Le fait qu’il était un communautaire ne devrait tout de même pas lui retirer toutes ses qualités !
    Oui, il était un faussaire, comme il le revendiquait lui-même d’ailleurs, mais cela ne peut complètement oblitérer son immense talent !
    La vraie question que personne n’aborde est qu’il était surtout un être à la sensibilité à fleur de peau et extrêmement complexé. Ainsi, ce personnage public souvent insupportable de vulgarité n’était qu’une façade faussement subversive mais qui lui donnait l’impression d’exister.
    Sa véritable imposture était ici, il n’avait pas assez confiance en lui pour être lui-même face au monde. Il croyait à tort devoir masquer sa pudeur maladive par de stériles provocations.
    S’acharner à détruire sa mémoire n’est pas juste même si c’est lui-même qui est à l’origine du rejet qu’il suscitait.
    A moi, il me faisait l’effet d’un Renaud aujourd’hui, ce type à la grande intelligence et à l’immense culture littéraire qui croit plus utile de servir son personnage de massacreur de notre langue alors qu’il lui voue une passion et qu’il la maîtrise avec génie !


  • #927940
    le 08/08/2014 par Morgan
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Serge Gainsbourg était avant tout peintre.
    Ses films sont là pour nous le rappeler.
    Sinon pour les connaisseurs il a copié le compositeur finlandais
    Einojuhani Rautavaara pour écrire la ligne de basse de "Flash forward".
    cf : Einojuhani Rautavaara - Laudatio Trinitatis Op. 39 (1969)
    part 2 : Laudatio Trinitatis Et Filii
    (lien youtube à 3min57 )
    http://www.youtube.com/watch?v=9Gwi...
    Voilà, ça c’est fait...

     

    • #928655
      le 09/08/2014 par dudule
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      En fouillant bien dans le patrimoine mondial de la musique, il ne m’étonnerait pas que l’on s’aperçoive que ce génie de la com. n’a jamais écrit perso une seule note de musique.


  • #928509
    le 09/08/2014 par stephane
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Loin d’un Brel, d’un Brassens, d’un Férré, Ginzburg a su faire aimer la musique classique revisitée avec une élégance et une décadanse fabuleuse... L’un des grands derniers jusqu’à la prochaine fournée !


  • #929191
    le 09/08/2014 par horizons lumineux
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Les plagiats et copier coller de Gainsbourg sont légion. Toute sa musique est plagiée. Si, c’est vrai, il n’est pas le seul, il faut faire la différence entre un génie et un faussaire.

    Parmi ses plus notoires plagiats (voir sources sur internet et sur youtube) :

    1. Serge Gainsbourg, Initials B.B. :
    Anton Dvorak, Symphonie n°9, 1er mouvement (à 2’04) :
    2. Serge et Charlotte Gainsbourg, Lemon Incest  :
    Frédéric Chopin, Étude n°3, op.10 (utilisé également par JJ Burnel, The Stranglers, We were lovers) :
    3. Serge Gainsbourg, My Lady héroïne  :
    Albert Ketélbey, Sur un marché persan (à 1’10) :
    4. Jane Birkin, Jane B. :
    Frédéric Chopin, Prélude n°4, op.28 (utilisé également par NTM, That’s my People) :
    5. Serge Gainsbourg, Ma Lou Marilou  :
    Ludwig van Beethoven, Sonate pour piano n°23, appassionata (à 1’50) :
    6. Jane Birkin, Baby alone in Babylone  :
    Johannes Brahms, Symphonie n°3, 3ème mouvement :
    7. Catherine Deneuve, Dépression au-dessus du jardin (version Serge Gainsbourg en concert ) :
    Frédéric Chopin, Étude n°9, op.10 en fa mineur :
    8. Jane Birkin, Lost Song  :
    Edvard Grieg, La chanson de Solveig (à 0’36) (utilisé également par Wax Tailor, Sometimes) :
    9. France Gall, Poupée de cire, poupée de son  :
    Ludwig van Beethoven, Sonate n°1, op.2 (de 0’42 à 1’00) :
    10. Charlotte et Serge Gainsbourg, Charlotte for ever  :
    Aram Khatchaturian, Andantino :
    11. Serge Gainsbourg, Aux armes et caetera , Mon légionnaire

    Compléter la liste.

     

    • #929950
      le 10/08/2014 par dudule
      Gainsbourg, le plagieur plagié

      Il avait une discothèque impressionnante... comme dit avant, avec du temps et de la patience on devrait s’apercevoir que ce génie de la com n’a jamais écrit une seule note perso... en revanche, quel capteur ... haut de (la) gamme !
      N.B : la SACEM doit avoir la liste des plagiats fait à Katchaturian (il n’y a pas que "l’andantino") suite à des plaintes de "Chant du monde"... et d’autres sans doute...


  • #929682
    le 10/08/2014 par Bdéllymodernisme
    Gainsbourg, le plagieur plagié

    Une ex-épouse de Lucien Ginsburg (Serge Gainsbourg) écrivit un livre, qui n’était pas à charge, sur leur vie. Elle expliqua que SG voulait le succès pour l’argent et abandonna la peinture pour la musique parce qu’il s’était rendu compte que ce serait une voie plus rapide. Pourtant ses difficiles débuts durèrent plus que bien des carrières, en dépit d’une médiatisation de vedette confirmée, et dans les années 1970 il faisait encore la première partie de vraies vedettes. Insuccès explicable. Sa version du Poinçonneur des Lilas, par exemple, faisait une malédiction infernale d’une vie de routine, et le public d’une nation saine encore la jugea froide et prétentieuse ; celle au second degré des Frères Jacques, à la voix tellement meilleure de surcroît, fut un succès, tenu depuis loin de nos oreilles. Qui ne s’extasie pas sur celle de SG est accusé d’être hermétique au mal-être des existentialistes.
    SG chanteur ? Est-ce que tchatcher égale chanter ? Didier Morville ("Joey Starr") vaut-il Placido Domingo ? Jugez selon votre goût. SG auteur majeur ? Réservons ces mots pour les titans : La Fontaine, Stendhal, Rimbaud, Céline... Leur comparer SG serait idiot, pourtant c’est ce que suggèrent ses éloges. Bien inférieur à un Brel, à un Brassens, au populaire et sans vanité Pierre Delanoë... Des trouvailles à la Gérard Blanchard, des emprunts platement placés et la prétention au génie. SG musicien ? Comment ceux qui l’admirent ignorent-ils ce que chacun sait ? Citons Guy Béhar-Hassan, alias Guy Béart, vrai artiste, présentant sur une station radio son livre Le Grand Chambardement (Le Cherche-Midi, 2013) : "les sons qu’on entendait ne correspondaient pas aux touches sur lesquelles il appuyait... Je ne comprends pas pourquoi il avait engagé un grand pianiste." SG humainement ? Les excès font peut-être de bons copains de bistrot, mais rien d’autre. Un régisseur de cinéma raconta qu’il n’avait jamais compris comment de fraîches jeunes filles comme Bardot et Birkin supportaient ses manières. Rappelons qu’il fit un album rock en chantant sans la bouche : pouët ! Elles semblent avoir été fascinées par cet homme qui fut si méprisant avec Jane à leur 1re rencontre qu’elle en pleura, tombant dans ses bras à la 2e où il fut courtois. Sa fille avait 13 ans quand on tourna Inceste de citron, 15 au moment de Charlotte for ever où elle se retrouve face à une femme nue.
    Une vidéo qui permet de voir que la gloire musicale vaut celle de l’art contemporain : fabriquée, factice, fausse.


Afficher les commentaires suivants