Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Gary Webb, l’homme qui a eu raison trop tôt

Rendez-vous avec X

Le résumé de l’histoire, le pitch, comme on dit de nos jours, est d’une simplicité glaciale : un journaliste, après une longue enquête, publie une série d’articles fracassants. Il dénonce un authentique scandale : la compromission des services de renseignement de son pays avec des narco-trafiquants.

Cette publication fait sensation. Mais bientôt, le journaliste est accusé par les plus grands médias d’avoir pris des libertés avec la vérité. Un vrai lynchage ! Sa rédaction en chef qui l’avait d’abord soutenu avec enthousiasme le lâche peu à peu. Contraint à la démission, il sombre. Et il finit par se donner la mort. Pourtant, on le sait aujourd’hui, ce journaliste n’avait rien inventé.

Telle est donc la trame d’un film américain récent, Secret d’état. Mais il ne s’agit pas d’une fiction. Le journaliste, Gary Webb, a réellement existé et il s’est vraiment suicidé en 2004.

Si Monsieur X a décidé de me raconter cette histoire, c’est qu’elle jette une lumière crue sur le fonctionnement de la plus grande démocratie du monde, comme on a l’habitude de dire…

Pourquoi la minutieuse enquête de Gary Webb n’a-t-elle pas provoqué un véritable séisme aux États-Unis. Alors même que le journaliste mettait en évidence que les activités criminelles de la CIA étaient directement responsables de l’épidémie de drogue qui avait submergé la côte ouest dans les années 80 et surtout sévi dans la population afro-américaine. Et si la grande presse n’avait pas suivi et avait même fini par pilonner le travail du journaliste, était-ce seulement parce qu’au même moment il n’était question que des exploits sexuels de Bill Clinton avec une stagiaire de la Maison Blanche ? Un rideau de fumée ou la volonté d’étouffer à tout prix un scandale dévastateur ?

 

Sur les agissements sordides
des services secrets états-uniens, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1151490

    Et pendant ce temps-là, les gens vivent leur petite vie d’égoïste, sortent, font la fête, partent en vacances à crédit, regardent Drucker le Dimanche après-midi...

    Ils peuvent dormir tranquille, la masse est parfaitement distraite en futilités...

     

    • #1151542

      C’est surement un hasard ! Tous ces gens-là ne se connaissent pas et n’ont qu’un seul but : la démocratie, la liberté et de belles marguerites.


    • #1151647

      C’est vrai, je me fais cette réflexion tous les jours... on dirait que la liberté et le bonheur pour 95% de nos concitoyens réside dans le fait de pouvoir consommer, sortir, faire la fête, aller en vacances.. mais surtout pas dans le fait de réfléchir, de critiquer, de se faire une vision du monde.. la liberté est une question de curseur..


  • Ça ne fonctionne pas, vous avez foiré l’intégration du lecteur, il manque l’ID (1066303).


  • #1151526

    Comme pour toutes les affaires de ce genre, il ne faut pas être trop manichéen, ce qui est le travers coutumier de la radio gauchiste d’état France Inter...
    Un simple rappel sous forme de question : à qui appartient la grande presse amerloque ? Là bas comme ici... Le simple fait qu’elle entonne en chœur le même morceau indique clairement que l’explication proposée ne saurait être considérée que comme partielle.
    Pour ceux qui ne les ont pas lu, je renvois aux ouvrages d’Hervé Ryssen pour mieux appréhender certains aspects du trafic de drogue international.


  • #1151558

    Il faut le noter : encore un "suicidé" de DEUX balles dans la tête !


  • #1151572

    Suicide a deux balles (dans la tete). Admirez la volonté de fer de cet authentique héro américain.


  • #1151586

    Même la chaîne de TV américaine HBO avait fait dans les années 90 un excellent téléfilm sur l’histoire de l’introduction de la drogue dans les quartiers noirs afin de casser la conscientisation politique des Afro américains. Le film dont j’ai oublié le titre montrait bien comment on était passé des années 70 d’une classe ouvrière noire prospère (regardez ces superbes maisons avec immense jardin des quartiers ouvriers dorénavant en ruine de Detroit !) et de plus en plus politiquement conscientisée à la ghettoïsation, chômage de masse, trafic de drogue, sous job dans les fast food le tout saupoudré de culture hip hop débilisante...
    Il n’aura pas fallu grand chose pour détruire la classe moyen américaine noire (et blanche aussi par ailleurs) : ultra tertiarisation de l’économie qui verra les emplois très bien payés dans l’industrie être substitué par des sous-jobs mal payés car peu productif dans le tertiaire. Introduction de l’économie parallèle de la drogue ainsi que de la culture de masse abrutissante véhiculée par les mass média et enfin destruction de l’école publique fabricant à la chaîne des semi illettrés. Résultat des comptes : les médias de masse, l’industrie du cinéma, les documents déclassifiés...peuvent démontrer par A+B l’escroquerie démocratique et les abominations exécutées le plus tranquillement du monde sans même susciter un soupçon d’émoi populaire !


  • #1151593

    Pour une fois le film est vraiment à la hauteur de la réalité, à montrer au plus grand nombre !


  • #1151605

    Super le concept de fiche cinéma, un peu comme les dossiers de l’écran.
    Un sujet <->un exposé <-> un film 
    (avec lien sur d’autres documents)
    Mais il faudrait, formater cela, et que l’on retrouve les " fiches cinéma facilement ".
    Et que cela devienne un rituel. Pour développer la culture, c’est l’idéal.

    Ce qui manque à l’exposé que vous avez fait, c’est l’affiche du film. Il faut faire honneur aux scénaristes et réalisateurs qui produisent de la qualité


  • #1151739

    Tout a fait d’accord avec toi Hervé... quand allons nous nous réveiller


  • #1151791

    Dans la même veine, il y a Mike Ruppert également suicidé (en Avril 2014).
    Il est célèbre pour cette intervention où il accuse, au cours d’une audition publique et en tant qu’ancien de la brigade des stup de Los Angels, la CIA de trafic de drogue.
    C’est ici : Former LA Police Officer Mike Ruppert Confronts CIA Director John Deutch on Drug Trafficking.
    Le fait que la CIA trafique de la drogue ne fait aucun doute, la question c’est depuis quand ?C’était le cas pendant la guerre du Viet-Nam mais ça a certainement commencé avant...


  • #1151838

    Le malheur des humains ou les ânes proprement dits, fait immense bonheur au peuple élu


  • #1152261

    Gary Webb, le Matteotti du nouveau siècle ? De là à dire que la franc-maçonnerie et ses dérivés sont passés par là...

     

    • #1155772

      Et si on apelai tout ca...MK ULTRA...MKNAOMI... ??
      Bah on nous dira complotiste...donc chuttt...
      Mais la le complot...plus des preuve...devient un dossier...la theorie etant de loin depasser par ses aplications...
      Mais chuttt...ya la liberté d’expression qui nous surveille...


  • #1152358

    Monsieur X (Christian Pesnot) découvre une partie du voile sur l’histoire CIA/Drogue. Il suffit de lire le livre de Peter Dale Scott, universitaire canadien, "La machine de guerre américaine". Ce bouquin, parfaitement documenté, montre sans l’ombre d’un doute, que c’est une stratégie qui date de l’immédiat après WWII et commence avec Tchang Kaï-Chek. Le bureau américain protège les gangs producteurs et aide au transport de l’héroïne puis de la cocaïne, avec pour objectif de financer ses coups tordus (la production afghane représentait quasiment 100% du total mondial pendant la dernière occupation US du pays).
    Pesnot ne peut pas ignorer cette étude mais on peut imaginer qu’il serait trop dangereux pour lui, de tout balancer sur la radio d’état.
    Il ne faut peut-être pas trop en demander, il a fait des efforts sur le 911 et d’autres dossiers, en révélant petit à petit, le système de la "plus grande démocratie du Monde". S’il veut conserver son émission, qui dure depuis presque 20 ans, son équipe et son comédien X, mollo mollo quand même ...


  • #1152459

    Aux Etats-Unis, lorsqu’on est à la source de la révélation d’un scandale, on ne se suicide pas...


Afficher les commentaires suivants