Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Gilles Raveaud : "Il n’y a pas de problème de financement des retraites"

En route vers l’euthanasie

 

 

Parfois, sur BFM TV, la source principale de la radioactivité ultratoxique oligarchique, il arrive qu’une information (on allait dire vraie !) fuite, et sème alors le trouble chez les auditeurs. Pourtant, ce Système fait tout pour éliminer, réduire, salir, mépriser, complotiser le doute. Raison de plus pour l’entretenir !

 

De quoi s’agit-il ? De la CADES. Et d’abord de Gilles Raveaud. Qui est Gilles Raveaud ? Un maître de conf à Paris 8, et Paris 8 c’est quoi ? L’université de Vincennes-Saint-Denis, la rebelle, celle qui ne pense pas droit, enfin, qui a été conçue comme ça et pour ça. Après 1968, « Vincennes » a été créée pour ceux qui n’avaient pas le bac, on résume, et qui voulaient faire des études supérieures ou accéder à des connaissances auxquelles ils n’auraient pas eu accès sans cela.

 

« Il y avait des jeunes femmes qui semblaient attendre le chaland... » (Gérard Miller)

« Il y avait trop d’étudiants, c’était le grand moment de la démocratisation de l’enseignement supérieur et il fallait se débarrasser des étudiants débutants de propédeutique, donc l’objectif premier à la fois du ministère et de la Sorbonne était de trouver un lieu où on aurait pu exiler les étudiants trop nombreux et pas toujours de très bon niveau... » (Pierre Dommergues)

Les choses n’ont pas vraiment changé en cinquante ans puisque beaucoup de facs sont devenues des « Vincennes » ! Mais ce n’est pas le moment de jeter de l’huile bouillante sur le feu scolaire.
Des profs, des grands noms de la connaissance ont été invités à donner des cours à ces apprenants d’un genre nouveau. Certes, l’idéologie était archigauchiste, l’époque voulait ça, mais ce que fait E&R aujourd’hui c’est une nouvelle université de la connaissance pluridisciplinaire pour ceux qui ne sont pas passés par les chemins officiels, balisés et contrôlés.

Gilles Raveaud a quelque chose du Francis Blanche des Tontons flingueurs ou du Claude Allègre quand il voulait dégraisser le mammouth (l’Éducation nationale) il y a vingt ans, sous Jospin. À 6’33 ce prof bien renseigné va nous faire une petite démonstration antilibérale inattendue sur Drahi TV. Magnéto Samuel !

Raveaud  : « Sur les retraites il se trouve que c’est un sujet où l’action publique a agi, il y a quelqu’un que tout le monde a oublié effectivement qui s’appelle Lionel Jospin, qui avait mis en place un fonds de réserve pour les retraites. Ce fonds de réserve il est doté de plus de 30 milliards.... D’autre part, les systèmes de retraites complémentaires ont eux aussi des fonds de réserve. Et le président du Conseil d’orientation des retraites, qui est censé quand même être la personne qui connaît le mieux l’état des retraites en France, nous dit : “ces fonds de réserve, leur total c’est 116 milliards d’euros”. Donc au bas mot on a 150 milliards de réserves pour les retraites. Attendez, j’ai pas fini. Qui se souvient de la CADES ? »

L’animateur Nicolas Doze  : « Moi ! 1996, la Caisse d’amortissement de la dette sociale financée par la CRDS, la contribution de remboursement de la dette sociale dont la durée de vie a été prolongée en théorie et ne peut plus être prolongée au-delà de 2024. »

Raveaud  : « Élève Doze, vous avez les félicitations du jury... Donc la CADES effectivement aura fini de rembourser la dette de la Sécu en 2024 et dégagera au minimum encore 24 milliards d’euros. Le président de la CADES Jean-Louis Rey déclare : “aucun gouvernement n’a eu à arbitrer une telle manne”. Donc ce que ça veut dire c’est qu’en fait, et donc c’est là qui est quand même sidérant, je suis désolé de décevoir tout le monde mais en fait il n’y a pas de problème de financement des retraites et je pourrais continuer longtemps comme ça en expliquant qu’avec une politique d’emploi un peu moins débile, en créant des emplois et en augmentant les salaires on finance les retraites mais hyper large !

Et pourquoi ? Parce que il y a eu plein de réformes des retraites. Et qu’en fait les gens qui arrivent à la retraite aujourd’hui le constatent : les retraites ont vachement baissé ! Et en fait le vrai problème des retraites c’est la pauvreté des vieux qui va arriver de façon évidente les prochaines années... La première réussite de notre système social c’est qu’on a un taux de pauvreté parmi les vieux qui est effectivement un des plus bas du monde et un des plus bas de l’histoire évidemment. Mais demain avec la dépendance, les amis des EHPAD qui se gavent et qui nous coûtent 2000 ou 3000 euros par mois, on va avoir un énorme problème social qui va être la pauvreté en fait des vieux, des gens, des parents, les enfants qui vont devoir revendre la maison qu’ils ont mis 20 ans à acheter pour payer la dépendance de mamie, papy, etc., c’est ça le vrai souci, et je passe sur l’incroyable écart d’espérance de vie qui existe dans notre pays, étude de l’INSEE de 2017, 13 ans, 13 ans d’écart d’espérance de vie entre un ouvrier qualifié et quelqu’un comme moi !
C’est quand même des trucs énormes ! Donc pourquoi on ne parle pas de ça et on nous gave une fois de plus avec un problème monétaire qui je suis désolé n’existe pas ? »

Ce futur avec de plus en plus de retraités pauvres dont nous parle Raveaud, qui connaît son sujet, fait étrangement écho à cette tendance à l’euthanasie que l’oligarchie essaye de nous vendre, en douce évidemment. Autrement dit, petites gens, si vous voulez vivre longtemps, vous allez souffrir.

Heureusement, le Système vous offre une solution apaisante : le suicide assisté, sans douleur, un suicide civique en quelque sorte.

On était déjà dans 1984, nous voici dans Soleil vert.

 


 

Vous aimez les articles d’E&R ?
Participez au combat journalier de la Rédaction
avec le financement participatif :

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il a dit qu’on pouvait aller vérifier sur internet, c’est pas de l’incitation à l’antisémitisme, ça ?!

     

  • Bon je suis peut-être complètement à côté de la plaque, mais de ce que je lis : il y aurait disons autour de 180 milliards de fonds de réserve.

    C’est peanuts.
    Je prends ma machine à calculer.

    15 millions de retraités (on arrondit, mais il y en aura bien plus) à 1000 euros de retraite par mois (ce n’est pas beaucoup), sur 12 mois, ca coute... suspense... 180 milliards exactement.

    Donc ses réserves mirifiques, elles permettraient de financer les retraites pendant... une toute petite année seulement.
    S’il y avait 20 fois plus, ce qu’il dit aurait du sens.

    Et ça, sans même parler de la hausse (en valeur absolue et relativement au nombre d’actifs) du nombre de retraités, et des taux négatifs.

    PERSONNE de 40 ans ou moins ne verra la couleur d’une retraite suffisante pour vivre.
    6 solutions seulement :
    . revenu/service universel (démantèlement du "marché du travail" et "déconnexion du revenu et de l’emploi" - pas pour demain...)
    . expatriation en asie/eurasie
    . tenir son propre business, aussi longtemps que possible
    . acheter 3 appartements, en habiter 1 et encaisser le loyer des 2 autres en complément
    . avoir été fonctionnaire (ca doit aider un peu)
    . avoir beaucoup d’enfants
    Ou une combinaison des 4.

    Vous savez ce qu’il vous reste à faire !

     

    • Il y a une erreur à la base de vos « calculs » qui fausse tout le raisonnement, à savoir la non prise en considération que les fonds de réserve évoqués sont abondés en permanence par des cotisations.
      Du coup, la phrase suivante : « S’il y avait 20 fois plus, ce qu’il dit aurait du sens. » perd son sens.
      Il est possible d’envisager tout simplement qu’on nous bourre bien le mou.


    • @ Gille Raveaud

      Il ny’ a pas d’erreur, ca ne fait tout de même qu’un an de réserve brute, ce qui relativise sérieusement l’importance de la "réserve mirifique".

      Elle est constamment abondée.
      De 2 choses l’une :
      - Soit elle est constamment renouvelée : chaque année la totalité de la somme est utilisée, et chaque année elle est entièrement reconstituée. Alors ca ne fera jamais qu’un an d’avance. Ce que je n’appelle pas une "reserve".
      - Soit, pire encore, il a fallu des dizaines d’années pour constituer une malheureuse année d’avance, et à ce rythme, en l’abondant encore 20 ans, on aura... 2 années d’avance ! Rejoice !

      Peut-être qu’avec moins d’abondement, à l’australienne, il y aurait davantage d’emplois ?

      Exemple : un ami artisan.

      En France, 60h de travail par semaine. Il s’est rendu compte qu’en virant tous ses employés, certes, le C.A baissait, mais qu’il se dégageait (presque) un SMIC. Oui, en France, un patron qui se paie au SMIC coute plus cher à l’entreprise qu’un salarié (26K/an au lieu de 20K, tout en
      ne cotisant pas pour le chomage en cas de faillite... on se demande bien pourquoi. Si ce n’est pas de l’exploitation c’est quoi ?)

      Au final, il n’a gagné d’argent que sur la plus-value à la revente de sa patisserie (il avait acheté les murs).
      Pour la meme activité, en Australie, et 45h de travail par semaine : il gagne 7 000 euros par mois (apres impots). Toujours seul.
      Du coup, il a embauché 6 salariés (et il gagne 20 000 euros/mois).

      La différence ? Les taxes et les cotisations sociales. Là bas, les gens se débrouillent eux mêmes pour constituer leur retraite. Du coup les gars n’ont pas à faire le boulot de 2 personnes (on peut se permettre de payer 2 salariés au lieu d’un seul), ce qui diminue la dose de stress et augmente la productivité et la qualité globale des produits et des prestations de service.

      Dans lequel des 2 systemes il risque d’y avoir un probleme encore plus grave de financement des retraites ?
      Combien de chômeurs en plus, et de cotisations en moins, pour avoir voulu constituer cet "abondement" ?

      Le vrai souci, c’est la disparition inéluctable du travail à cause de l’automatisation et l’allongement de la durée de vie (taux de chômage réel en France = 20% ; on sera à 30 ou 40 dans 20 ans). A moins de taxer les robots/algos...

      Quand il y aura plus de non actifs que d’actifs (précaires en plus), on fera comment ? Vous pensez que les 1 ou 2 ans de réserves changeront quelque chose ?


  • Ce n’est pas un problème de savoir si on peut les payer .
    Pour moi le problème des retraites c’est ceci :
    1) Aucune raisons ne peut justifier qu’un inactif perçoive plus qu’un actif à temps plein ... qu’il ai cotisé ou pas .
    2) Aucune raisons qu’il y ai deux poids deux mesures ... le même système pour tous .

     

    • OK !

      Pourquo ine pas donner à tout le monde les avantages des mieux pourvus plutôt que de tout abaisser pour fabriquer de la pauvreté ?

      Le jour on l’on cessera d’engraisser les actionnaires, qui eux ne foutent vraiment rien, ce sera certainement possible.


    • Retraite de base, sans complémentaire, supérieur à un salaire, c’est rarement le cas sauf les fonctionnaires qui partent avec 70% de leur dernier salaire, 5,5 millions de fonctionnaires. La retraite complémentaire est une retraite par capitalisation que l’employé a payé avec ses deniers. Donc mauvaise argumentation.
      J’ai 64 ans, j’ai roulé ma bosse autour du monde pendant 17 ans, j’ai une petite retraite étrangère par capitalisation et quelques revenus supplémentaires grâce à quelques affaires. Je ne me plains pas, je n’ai volé personne et je ne vous coûte rien, nada. Je contribue aussi financièrement avec mes impôts à pas mal de choses en France, bien que j’y vive peu. Je vais retourné votre propos, Il n’y a aucune raison que qu’un inactif paye pour un actif.


    • @Pouet : l’archétype de l’actionnaire qui ne fout rien est du même tonneau que le patron voyou générique de gros Filoche.

      Evidemment que l’actionnaire est souvent "en même temps" un mec qui bosse, sans doute plus que le cégétiste gras à lard et imbibé de Ricard qui refait le monde avec le pognon du petit patron.

      Ce qui n’empêche pas que le cadre de 50 balais doit certainement bosser davantage d’années que le grouillot porte parpaings du chantier, question de pénibilité.


    • En finir avec le deux poids deux mesures, tout à fait d’accord.
      Les privilèges doivent être bannis en haut comme en bas (on va commencer par en haut...)
      Terminé les régimes spéciaux et les garanties de la fonction publique qui n’ont plus lieu d’être.
      Donner une retraite de base décente à quiconque ayant travaillé 40 ans. (900 ou 1000 minimum garanti)
      Et dans le même temps, plafonner les rentes pour ne pas excéder un plafond (inadmissible de pouvoir toucher 4000 euros à la retraite de la part de l’Etat ; ces personnes avec un salaire supérieur à 5000 eur ont largement eu le loisir d’en investir et en mettre de coté pendant leur parcours pro...)


  • Attendez ! Vous ne croyez quand même pas que cette manne de plus 100 milliards d’euros elle est faite pour les Français lambda ?! Les Français n’en verront pas la couleur ! Pour eux c’est destination euthanasie ! Ce pognon sera volé comme le reste par les parasites qui ont usurpé le pouvoir dans le monde occidental...


  • Mieux vaut déjà regarder la réalité en face, arrêtons d’être hypocrite ! Les familles traditionnelles auront bientôt entièrement disparu chose pour laquelle nous pouvons remercier les femmes qui, ironiquement, en souffriront le plus pour cet état de fait. En USA bcp de vieux sont abandonnés à leur sort dû à la situation économique déplorable dans laquelle se trouve bcp de gens.Je crois que bcp de gens, au lieu de prolonger inutilement leur enfer sur terre, choisiront volontiers la pilule de Drion qui est déjà disponible dans bcp de pharmacies en Hollande. Récemment, j’ai lu que bcp de retraités y faisaient appel et que ça les réconfortaient de savoir que, au cas où, ils pouvaient mettre fin à leur propre calvaire. Je n’en doute pas que cette pilule sera bientôt aussi popularisée en France comme d’en bcp d’autres pays européens. Et puis c’est tjs mieux que de tuer les vieux comme on faisait dans certaines tribus quand les vieux deviennent obsolètes.

     

    • En accusant les femmes d’être responsables de la disparition de la famille traditionnelle vous regardez par le petit bout de la lorgnette !
      QUI a fait croire aux femmes qu’on allait les libérer en les envoyant à l’usine ? QUI a lutté contre la religion et les valeurs morales ? QUI a développé l’industrie de l’armement ? QUI les a mis à poil pour mieux vendre ? Et qui maintenant promeut le féminisme à la sauce Femen dans les médias ?
      J’aimerais que les hommes défendent les vraie valeurs ! Bien des femmes manipulées, au fond, n’attendent que ça. Elles sont votre reflet inversé. Plus vous êtes vulgaires, lâches, démagos, plus elles deviennent votre caricature. Redevenez des hommes intransigeants courageux protégeant les plus vulnérables et elles seront à nouveau une force à vos cotés.


    • C est plutôt mal engagé Sankra, de la part des deux sexes en occident.


    • Il a raison. Les femmes finalement sont décevantes dans leur grande majorité. Elles tombent à chaque époque, dans tous les pièges tendus par l’oligarchie.
      C’est assez incroyable d’ailleurs.
      On dirait des enfants manipulables à souhait.


  • #2329868

    non il n’y a pas de problémes de retraites puisque la moitié des fonds de pension sont parti en fumée en 2008.

    l’age de la retraite recul de plus en plus , parce qu’il n’y a pas de problémes.

    tout ça c’est pour le fun !


  • Ce que dit Raveaud est faux :

    1) le régime n’a pas encore explosé du fait justement de l’instauration de nouveaux impots (CGS CRDS pour simplifier, même si plus complexe), et de l’élargissement de l’assiette PERMANENT de ceux ci à progressivement quasiment tous les revenus. Et ces impots seront reconduits en 2024 (contrairement à ce qu’il affirme, même si c’est effectivement censé s’arrêter, le gouvernement fera voter leur reconduction c’est 1000% certain).
    2) le régime n’a pas encore explosé, du fait des mesures de recul de départ à l’âge de la retraite, de la diminution des pensions, et de la non revalorisation des pensions
    3) le système se détériore inexorablement du fait du nombre d’actifs qui diminue structurellement par rapport aux bénéficiaires de la retraite
    4) 314 milliards de retraites son payées par an, et ce chiffre croit, ce qui veut dire que les 150 milliards de réserves (à peu près en cumulé), auxquels il fait référence ne couvrent pratiquement rien, si ce n’est une grande partie des régimes spéciaux, qui sont pour beaucoup justement "auto financés" pour de nombreuses années (agirc arcco)

    C’est donc faux de dire que le financement est globalement assuré, il y a une marge de manoeuvre sur quelques années et puis boom, on retombe sur le déficit structurel.

    J’ajoute que ses hyptohèses de + d’emploi, sont absurdes, car on est dans des économies cycliques, ce qui veut dire qu’on va forcément se retrouver dans des périodes où on sera en récession ce qui fera exploser le déficit.

    Raveaud connait le sujet, mais manipule idéologiquement les données du problème, pour au final en faire un présentation totalement fausse.

    La réalité c’est que le système par répartition a fait faillite depuis longtemps et ne tient que par des hausses d’impots, et des baisses de pension directes et indirectes.

     

    • @Bruno : bravo, enfin un type qui compte.

      Même état d’esprit qu’un Jancovici, ce que j’approuve pleinement.


    • Parce que vous considérez (comme tous ces gonzes essaient de nous le faire avaler) la captation des taxes servant à financer lesdites caisses, sur le dos de l’ACTIF et de lui seul. Or nous, on essaye d’entretenir la conversation pour que cela se fasse sur le dividende de l’ACTIONNAIRE qui n’actionne que dalle et de toute autre spéculation, usure, optimisation, jusqu’aux confins des paradis fiscaux : voyez-vous ? De même que sur la machine outil ayant remplacé l’ACTIF, I.A. comprise...



    • qu’un Jancovici



      aussi, hahaha, oui,oui,oui !
      transition énergétique*, co2 ou pib il faut choisir*, le changement climatique* et,c et,c...
      co2=0.035%, argon=0.95%, oxygene 21%, azote 78%, le reste=peanuts : CHERCHEZ L’ERREUR !

      *https://www.youtube.com/watch?v=lBo...
      *https://www.youtube.com/watch?v=fS5...
      *https://www.youtube.com/watch?v=Vjk...
      et,c....


    • @Bernie Gunther Merci beaucoup ! :)

      @Sedetiam
      Je ne comprends pas bien votre post
      La majorité des revenus du capital sont déjà assujettis à la CSG CRDS
      Ce qui veut donc dire (puisque servant à rembourser le déficit du système), que la plupart des revenus du capital contribuent déjà au financement des retraites. Ce qui veut dire, contrairement à ce que Raveaud affirme, qu’il y a un problème structurel de financement, et que le système par répartition est déjà en faillite depuis des décennies, puisqu’il a besoin d’impôts assis sur d’autres assiettes pour fonctionner.

      ..


    • @banzai

      Le fait que Jancovici se trompe sur le climat, n’enlève rien à ce qu’il dit avec brio sur sa spécialité qui est l’énergie. Etre comparé à Jancovici est un honneur, il est particulièrement brillant et n’a pas de langue de bois.


    • @banzaï : je réponds à votre paresseuse ironie que ce n’est pas parce que je connais, et loue, Jancovici, que j’approuve à 100% tout ce qu’il dit (notamment sur l’origine essentiellement anthropologique du réchauffement).

      J’ai AUSSI visionné François Gervais et Marcel Leroux.

      De mon point de vue, le refus de la complexité, ce n’est pas ici, c’est dans le mainstream.

      Erreur de ma part ?


  • En 1960, les retraites c’était 5%du PIB
    Auj. c’est 15%
    Et en 2029 avec le pic des Boomers, ce sera plus de 23% du PIB.
    Le coût social des immigrés qui est largement négatif (ils coûtent plus qu’ils ne rapportent) sera à cette date du même ordre (15%) . Il faut savoir qu’aujourd’hui, 75% des naissances en Région Parisienne est extra européenne.

    Avec la préférence positive, les blancs seront serveurs de restaurant et Mohamed sera directeur d’Ehpad ou de lycée.


  • #2329880
    le 26/11/2019 par la grève générale, c’est maintenant !
    Gilles Raveaud : "Il n’y a pas de problème de financement des (...)

    Un "suicide légal", je préfère... dans de bonnes conditions, avec une charmante infirmière dans une salle conviviale avec des tons orangés et une musique douce...
    _



    "Il n’y a pas de problème de financement des retraites"



    Le vrai étant un moment du faux (Cousin) : il y a donc un énorme problème avec les retraites !

    Mais vaut mieux dire que tout va bien et que c’est de notre faute, qu’on voit tout en noir, pour éviter la révolution générale demain matin car, oui, amis Français : vous travaillez pour des kopecks aujourd’hui !

    Quand le salaire est risible vu le "coût de la vie", que la retraite n’est plus assurée, mais que curieusement le gouvernement nous assure que tout va comme sur des roulettes, que nous reste-t-il ?

     

  • C est bizarre ya jamais d argent pour les français mais pour renflouer les banques ya toujours du fric en caisse...si demain une banque fesais faillite l élite trouvera sans mal 1000 milliards à l aise....

     

  • "Gouverner c’est prévoir". Le nombre de retraités par année est facile à prévoir il me semble.
    Pourquoi avoir laisser pourrir la situation et venir faire payer le citoyen pour l’irresponsabilité des dirigeants ?

     

    • La réponse est simple : une bonne prévision équivaut à un financement efficace, et donc avec quelques ajustements n’aura pas besoin d’emprunts en urgence pour compenser "une erreur de calcul" ou "un imprévu", pas d’emprunts = pas de dette = pas d’asservissement = pas de privatisation ou de chantage aux lois iniques.

      Tout le pays n’a pas été mal géré, il a été au contraire minutieusement guidé vers le gouffre de la dette par une mauvaise gestion apparente mais au fond très bien calculée, couverte d’impunité totale, les deux profitant à ceux qui veulent le dépecer.

      Cette règle s’applique à tout ce qui demande un financement, fourni par l’état qui doit emprunter sur le marché "privé" depuis une certaine loi Giscard Pompidou qui l’y oblige. Les retraites ne sont pas une exception.
      Ce qui est marrant dans l’intervention de la vidéo, c’est d’un côté le fait d’avoir fait admettre à la population la notion de "dette sociale" alors qu’elle (comme tout le reste) est fabriquée de toute pièce et qu’il suffit d’un gouvernement patriote pour la balayer d’un trait (Italie, années 20), et puis de l’autre d’avoir crée un fond (donc une dette) pour rembourser un autre fond (donc une autre dette), ce n’est plus de l’escroquerie, il faudrait inventer un terme plus juste.

      Tout finalement ne repose que sur la crédulité du citoyen lambda qui n’arrive toujours pas à admettre qu’il est gouverné et qu’il obéit à des criminels récidivistes.


  • Chez BFMWC ils ont le chic pour inviter les "experts" de la propagande .
    Comment se fait -il que les retraités viennent se ravitailler aux restos du coeur ? c’est certainement parce que les retraites sont trop grosses ? ou peut être par plaisir .Pourquoi alors n’ont-elles pas augmenté ? Pourquoi les cotisations augmentent et de l’autre côté l’âge de la retraite augmente ?
    Comment dit-on déjà : : il faut tourner sept fois la langue...avant de dire des conneries ?
    Ou alors la question est simple, où va ce fric ? pour les personnes qui ont cotisées et qui sont mortes avant ?


  • Les caisses sont vide quand il sagit des français mais quand il faut 50 000 euros par migrant chaque année ça ya du fric à donf....dans ma ville une famille de gitan à coûter 60 000 euros en chambre d hôtel pour 1 année. ..sans compter leur frais de bouche et le fric en poche....et pour ça ya du fric sans problème. ...tandis que nos retraité fouille dans les poubelles pour survivre....

     

  • Les amis des EHPAD ? Qui sont-ils ? Je voudrais comprendre.
    Si quelqu’un peut m’expliquer, je l’en remercie à l’avance.

    Alan.


  • « Il n’y pas de problème de financement des retraites. »

    Oui, parce qu’il y a potentiellement 180 milliards en couverture à horizon 2024 ?
    Alors que la totalité des pensions atteint peu ou prou 300 milliards d’euros par an !

    Quelle blague ! C’est un raisonnement courtermiste.

    Il y a plus de 10% de chômage en France depuis des décennies, que les chiffres de Pôle Emploi peinent à masquer malgré de nombreuses couches de Ripolin afin de cacher la misère.
    Le fait est que ce chômage structurel post premier choc pétrolier (73) était déjà le ver dans le fruit, car mécaniquement, plus il y a d’inactifs (au moins 55 ans) et moins il y a d’actifs pour financer leur retraite, plus le risque systémique augmente par effet domino et ce n’est pas 180 milliards qui résoudront le problème.

    L’origine de l’effondrement annoncé est né post 75 lorsque la natalité a chuté et que les actifs nés après 65 ont commencé à partir à la retraite.
    Si l’on croit que le chômage structurel fut sciemment maintenu, ce qui fera de vous un complotiste, alors le système par répartition était donc une pyramide de Ponzi et que l’immigration prétendument pour le sauver fut une illusion, 8 millions d’avortements depuis 75 n’ont pas été comblés par l’arrivée de 8 millions de travailleurs immigrés en France.

    Depuis 2000, la population augmente de 300.000 par an dont 90 000 immigrés.
    L’INSEE estime qu’il y a aujourd’hui peu ou prou 7 millions d’immigrés qui sont loin de tous cotiser pour les retraites, un euphémisme, puisque 3 millions ont été naturalisés et 4 millions vivent sous le statut d’étranger.

    Dont les 8 millions perdus ne sont pas compensés, même si tous n’auraient pas cotisé bien entendu, chômage structurel oblige.


  • Que deviennent toutes les taxes et impôts, donc particulièrement ici les charges patronales et salariales, là est la question.
    Les cadeaux faits aux entreprises surtout multinationales et donc aux forces étrangères pèsent lourds et sont responsables aussi de l’effondrement de la sécurité sociale (encore une belle idiotie du CNR avec la retraite par "répartition" pour les travailleurs hein pas pour les patrons).
    Ce système aurait fonctionné avec un système étatique mais avec le capital c’est juste la prédation pour les actifs qui sont rançonnés par un état qui n’assure plus aucune fonction. Il y a beaucoup trop d’habitants ici, donc au moins 25 millions d’inutiles qui ne font pas tourner le pays mais réfléchissent chaque jour à le voler encore plus aux ordres de leurs maîtres du pentagone. La vie est également beaucoup trop chère grâce à un tertiaire parasitaire en situation monopolistique.
    La 5e aura été le fossoyeur ou plutôt l’accélération de la destruction de cette colonie.


  • Bonjour à tous,

    Effectivement que tout cela est du flanc, de la nourriture pour abrutis... Restons calme de nos élites qui vous font croire que demain vos privilèges seront de pouvoir correctement travailler,de pouvoir suivre une bonne scolarité, de pouvoir être soigné sérieusement avec un bon réseau, de généreux parents et une bonne assurance pour la seule bonne santé des marchés truqués longuement pratiquée, mais par qui ?
    Où là je dérape notre ministre de l’économie au portefeuille des français vient de vous saluer à la vente de la française des jeux :"Je souhaite que tous les français soient actionnaire et profitent de la bonne santé de cette entreprise "
    Mais monsieur le sinistre une entreprise au main de l’État n’appartient-elle pas déjà à tous les français ?

    Le compte à rebours de la sournoiserie a depuis longtemps commencé mais là on grimpe aux rideaux y a le feu à la maison du peuple de France de sa bonne compréhension à l’ordre des choses de sa confiance.

    En 1958 Monsieur de Gaulle disait déjà de nos politiques :
    "Je ne crois pas au communiste parce qu’ils sont communistes."
    "Je ne crois pas aux socialistes parce qu’ils n’ont rien de social."
    "Je ne crois pas à ceux de droite car ils aiment bien trop souvent l’argent."

    Amen

    Nova


  • Alors ? Vrai ou faux ce que raconte Raveaud ? La plupart des commentaires mettent en doute ses propos..

     

    • #2330722

      Ses propos sont hors sujet : déconnectés.

      La protection sociale coute 37% du PIB
      A titre de comparaison, pendant l’occupation, l’Allemagne prélévait 40% du PIB pour l’entretien de son armée en France.

      L’Allemagne a fait durer la plaisanterie 5 ans.
      Nous 40.

      Donc, depuis 40 ans ces 37% ne sont pas allés à l’investissement et/ou la recherche.
      Ils participent au taux de prélèvement record de la France , soit 57% du PIB
      On a ainsi vécu sur la propriété intellectuelle des 40 années précédentes.
      Les GAFA qui auraient pu ou du être français sont devenus américains.
      Et on a délocalisé l’industries.
      Et maintenant les services : les boites de tele marketing sont au Maroc.

      Ca va continuer
      Demain, on mettra toutes les retraites à 800 euros
      Et l’anesthésie ne sera plus remboursée.
      Les allocations familiales ne seront plus versées que sur présentation d’un avis de non imposition et qu’à partir du 3 enfant mais pas au dessus de 4.
      Et pour avoir une retraite à taux plein, donc à 800 euros, il faudra travailler jusqu’à 68 ans.

      Parce que nous avons 40 ans de retard dans nos investissements et surtout notre recherche
      Et qu’il va nous falloir 40 ans pour rattraper ce retard.

      Au delà de cette vérité, on nous ment.


    • @le périgourdin

      Mon grand-père était artisan.. parti de rien, à 52 ans, en 1958 il a arrêté de travailler, et a vécu des loyers de ses biens, ... il a construit deux maisons à la montagne, la première , un essai il l’a vendue, la deuxième,il l’a habitée 20 ans puis l’a aussi vendue et est revenu en ville et est mort à 87 ans....
      Mon père était aussi artisan, exactement dans la même branche : la réparation automobile, parti de rien lui aussi, il a trimé jusqu’à 65 ans, toujours angoissé pour payer ses charges, sa retraite était dérisoire, (heureusement que ma mère avait des revenus immobiliers) et il est mort après trois cancers, tous primaires, 10 ans plus jeune que son père... Moralité on vit très bien sans sécu, la sécu nous tue.


  • Un conseil : n’envoyez plus vos enfants à l’université !
    Qu’ils deviennent plombiers, ébénistes, électriciens, hydrologues, tailleurs de pierre, agriculteurs bio... Ce sont là les métiers d’avenir, avec une bonne maîtrise de l’informatique. Ces métiers permettent de construire des liens sociaux, des échanges, une solidarité vivante, et peu à peu de se passer de ces prothèses que constituent les structures anonymes de la société...
    C’est ce que je constate autour de moi,pour une vie plus heureuse, plus humaine.

     

    • Raisonnement court de vue . Certes on connait tous des artisans qui ont su très bien s’en sortir.

      Mais il y a un mais. Le moindre accident de la vie, la moindre défaillance physique (par exemple les troubles musculo-squelettique) pour la coiffeuse, la maçon, le plombier ou le carreleur c’est absolument banal... Car vous répétez une vie entière des gestes.

      A 30 ans vous cartonnez, à 40 ans vous engrangez, à 50 vous êtes cassé de partout alors qu’il faut encore cotiser 13 ans !

      Et puis il y a la concurrence quasi légale de troupes venues de la terre entière Et TOUT le monde trouve ça normal.
      Vous subissez donc la concurrence du monde entier et en plus un environnement fiscal absolument horrible.

      Donc oui y’en a qui s’en sorte mais c’est une loterie. En France, tu as un vrai bon diplôme, tu es roi carotte et t’as pas le soucis de te dire qu’un accident de la vie va te ruiner !


  • Je m’étonne toujours qu’on parle de la France comme si elle était souveraine, alors qu’elle est soumise aux injonctions européennes ! Macron ne fait qu’appliquer ces directives, sa marge de manoeuvre est quasiment inexistante...Il serait bon de le rappeler...


  • "Lionel Jospin, qui avait mis en place un fonds de réserve pour les retraites. Ce fonds de réserve il est doté de plus de 30 milliards....

     ???
    Ce fonds de réserve n’a t’il pas été entièrement dilapidé par Sarkozy ?


  • raveaud est en france et fait le travail de menteur au service de la corruption .
    regardez ce qu’il se passe à malte et multipliez un grand nombre de fois ce qu’il va se passer en france dans un avenir proche.
    https://www.20minutes.fr/monde/2660...


  • Il faut arrêter de croire leurs salades, l’heure est à la révolte, il faut aller les déboulonner ces putains d’escrocs et qu’ils ne puissent revenir ! 41 000 € c’est ce que coûte 1 mineur clandestin, j’ai bien dis UN CLANDESTIN et ceux qui ont travaillés, cotisés, payés leurs impôts sautent à la corde ?


  • Merci d’envoyer en masse cette vidéo à Monsieur Attali qui nous baratine avec l’immigration pour soit-disant financer nos retraites !


  • A voir ou revoir le film d’Alfonso Cuaron, "les fils de l’homme"


Commentaires suivants