Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Gironde : un collège alerte les parents sur "l’hyper-sexualité" de leurs enfants

Près de 600 parents d’élèves ont reçu le courrier de la principale du collège les alertant sur des comportements inadaptés au sein de l’établissement. Elle évoque la mise en danger des élèves. L’association des parents d’élèves FCPE la soutient.

 

La principale du collège de Mios en Gironde a pris, avec son équipe, l’initiative d’alerter les quelque 600 parents d’élèves des comportements totalement inadaptés d’une quinzaine d’élèves de sixième et cinquième. Florence Maquin, principale de l’établissement, a pris la plume et envoyé un courrier dans lequel elle décrit les difficultés rencontrées cette année :

Visionnage de films à caractère pornographique, exhibitionnisme, masturbation dans la cour de récréation, attouchements des parties intimes....

La liste fait froid dans le dos. Florence Maquin confie :

« Aussi tôt, chez des 6e, je n’ai jamais vu ça. »

[...]

Alors à l’époque où les smartphones, tablettes etc... sont à portée de main ou dans beaucoup de mains de jeunes, les réseaux sociaux recherchés par ces ados peuvent faire des dégâts.

[...]

« Les parents ne mesurent pas la portée d’Internet, la dangerosité »

[...]

« Comme ces danses suggestives le Twerk, danses sensuelles, c’est ce que la société montre à nos enfants » se désole Delphine Nadeau. Et d’ajouter : « C’est nous qui avons créé cette situation ».

[...]

L’appel à la vigilance a provoqué deux types de réaction de la part des parents. Certains ont confié à Florence Maquin qu’ils allaient surveiller de plus près. Ils ont entendu le message d’alerte. D’autres parlent « d’une bêtise de jeunesse » Une façon de banaliser ces passages à l’acte pour la principale du collège.

 

 

Lire l’intégralité de l’article sur france3-regions.francetvinfo.fr

À ne pas manquer sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

124 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La vérité, c’est que 90% des parents s’en moquent..,

     

    • S’agissant de leurs propres enfants j’en doute ! Sinon ils ne les auraient pas mis à l’école pour commencer...


    • Exact, étant au collège, je peux voir ça de très (trop) près, j’ai croisé de nombreux parents abrutis par des idées pseudo-feministes défendant leurs filles se montrant à moitié nue sur les réseaux sociaux, sous prétexte que c’est leur corp donc leur choix. C’est le même procedé pour toutes les formes de décadence actuelle (fumer très tôt etc..)
      C’est devenu normal, dans les "codes".. Il n’y a plus de limites..


    • Non, guère plus de 20%.
      Il faut éviter le nihilisme anti-peuple. Les gens sont en majorité des braves gens qui veulent qu’on leur foute la paix eux et leurs enfants.
      Votre discours accrédite les comportements sociopathes des maqueronistes.


    • La vérité, c’est plutôt que toute cette merde vient du peuple, donc des parents et de leur mentalité de pervers, i.e. des divorceurs de masse, des avorteurs de masse, des obsédés sexuels, des infidèles, des bi, etc etc.

      Les chiens font pas des chats.


    • Je suis d accord avec vous, beaucoup de parents demissionnent.
      Les parents eux même ne sont plus structurés.

      Divorce, monomprentalite, absence de foi, de repéres...
      Une volonté du système pour rendre les gens plus bêtes, Tv réalités, musique débile...

      On ajoute le portable et la 4G à la disposition des enfants et voilà le résultat : la décadence


    • Dans le privé sous contrat, l’intégralité du personnel se contrefiche déjà des innombrables cas de harcèlement, de violence, d’humiliations... alors... la masturbation et le porno sont le cadet des soucis des adultes... d’ailleurs tous plus ou moins tatoués (les femmes de la trentaine sont toutes salopées de tatouages comme les murs de nos villes par les tags de la sous-culture rap), dépendants de séries américaines pleine de scènes de sexe et intelligibles par le GI de 2ème classe, électeurs heureux de Macron, adeptes enthousiastes des nouveaux programmes quels qu’ils soient... Dans le public, ça doit être un enfer que personne n’a encore osé décrire avec véracité.


    • Pour mettre des gosses de 7 ans devant des écrans il faut vraiment s’en foutre.

      @CKamel Il faut arrêter d’utiliser le vocabulaire de l’ennemi, il n’y a pas Monoparentalité, l’enfant a forcément deux parents, quelqu’un qui se masturbe ne va pas faire enfant tout seul.


    • @ Michelly58,

      7 ans, c’est déjà trop vieux : regardez autour de vous.
      Aussi, quelques bribes... parlant écran, tablette (et autres smartphones).
      Je profite du hasard qui m’offre d’avoir la boîte de ma tablette - coréenne - à côté de moi pour vous lire : « Enjoy the best Kids Apps, Enjoy the best LEGO apps from Kids mode, ne convient pas à un enfant de moins de 36 mois... »
      Prenant le café en terrasse l’autre fois, une famille s’installe à l’autre terrasse d’un kébab : les parents, la trentaine, étrangers et pourtant pas d’apparences les plus progressistes, un gamin de cinq-six ans environ, l’autre dans la poussette. Pour avoir la paix, la mère a refilé son portable au nain de jardin dans la poussette tandis que l’aîné regardait un dessin animé sur celui de son père qui le tanait, sans résultat, pour qu’il mange ce qu’il avait dans son assiette : laquelle est restée pleine jusqu’à leur départ.
      J’ai passé de mon enfance jusqu’à l’adolescence, sans télé : un bref écart au gré des premiers salaires et plus jamais rien vu l’égout - sauf l’inspecteur Columbo - qui se déversait dans mon salon ; quand bien même ils étaient sans écran, je n’ose même vous dire comment se déroulaient les repas, vous penseriez que j’ai été élevé chez les « nazis », qualificatif de la bienpensance actuelle pour tout ce qui relève d’une éducation rigoureuse : peut être trop, presque rigoriste le dimanche, tant un préado - qui ne peut quitter la table - se fout bien des synthèses de la guerre d’Algérie et autres campagnes jusqu’à cinq plombes de l’après midi, autant de reconstitutions effectuées à l’aune de « si » (ma tante en avait eues, nous l’aurions appelée mon oncle). Ce fut rectitude, sûrement pas soutenue par les coudes : et en silence ; demander du sel relevait du péril si tant est que le doigt ne se fut pas levé avant...
      Et l’autre, désormais dans sa poussette, en 2019, sur Youprout... :-D
      Ma propre mère devient « folle » de voir tous ces gens à table avec leur smartphones : au point qu’il faille lui dire - presque à se fâcher - qu’elle s’occupe de son beefsteak plutôt que de faire une thèse sociétale de ce qui lui échappe complètement.


    • Confier ses enfants à l’école de la république démontre de manière implacable que les parents se moquent totalement de l’éducation de leurs enfants.


  • Je n’ai pas encore d’enfant mais je me demande bien comment je vais m’y prendre pour les protéger de toute cette merde. A part au Groenland ou en plein mileu de la Russie, je ne vois pas vraiment d’endroit pour éviter le mainstream décadant des réseaux de plus en plus rapide et omniprésent...Interdir le smartphone a mon enfant jusqu’a ses 15 ans ? pour qu’il soit victime d’exclusion sociale ?
    La seule solution que j’ai trouvé a cette question c’est d’attendre que la 3eme guerre mondiale nous ramene 100 ans en arriere pour enfin espérer que mes enfants puissent grandir dans un monde sain.

     

    • Je n’avais pas de smartphone ni portable jusqu’en classe de première ( il y a 4 ans ) , ça ne pose pas de problème du tout , c’est même bien mieux car ça évite les addictions et les réseaux à éviter absolument comme insta , snap , facebook ....


    • Ou sinon il existe les écoles de la fraternité St pie x , elles sont présentes dans chaque département , de la maternelle au bac , et une université à Paris . Et pour vous faire une idée , vous pouvez aller vous rendre compte sur place et dialoguer avec le chef d’établissement .
      En attendant , voyez le site " la porte latine " !


    • L’instruction en famille est en constante augmentation.

      https://www.bfmtv.com/societe/instr...

      Les chiffres donnés dans cet article sont sujets à caution : le ministère est plus que discret sur le phénomène, histoire de ne pas donner d’idées à trop de parents.

      Les mesures de rétorsion sont les suivantes : aucune aide pour un foyer modeste ayant droit aux bourses de collège pour un enfant scolarisé au CNED. La gratuité n’est pas soumise à condition de ressources : une famille aisée qui décide de faire des escapades avec ses enfants aura droit au CNED pour itinérance. Un foyer modeste sédentaire n’aura droit à rien. L’allocation de rentrée scolaire cependant est maintenue.


    • Certains gamins ne sont pas touchés et ont bien conscience de toute cette merde...
      La solution : les immerger dans la Nature, la campagne, la mer ; la montagne....Elles ne leurs ferlaisserant pas faire fausse route.


    • C’est justement le smartphone qui provoque l’exclusion sociale.
      Vous connaissez l’adage : "la beauté sauvera le monde"
      Montrez donc les belles choses à vos enfants : musique classique sacrée et profane (imparable contre les merdes contemporaines et passées), visiter les monuments du moyen-âge et de l’époque classique, littérature française, peinture du quatrocento etc....et surtout les évangiles.
      Tout cela est le meilleur vaccin contre les outrages du monde moderne.


    • A la lecture de votre commentaire, je pense qu’au contraire (et sans aller jusqu’à vous expatrier ou souhaiter le chaos, par dérision je crois), vous vous en sortirez très bien. Avec un bon rapport de confiance avec vos petits, avec les mises en garde de bon Père de famille que vous prodiguerez, avec l’amour que vous leur porterez. Prévoyez cependant de « serrer les fesses et la ceinture » pour leur offrir une scolarité « privée » bien loin des maux de ce collège hypersexualisé.
      Allez futur Papa de qualité (je me suis efforcé de l’être toute ma vie - 4 gosses et pareil pour la relève des petits-enfants), avec ma sincère et cordiale sympathie.


    • "Interdir le smartphone a mon enfant jusqu’a ses 15 ans ? pour qu’il soit victime d’exclusion sociale"

      Pour qu’il y ait exclusion sociale, il faut qu’il y ait société. Même "risque d’exclusion" que l’on oppose à l’école à la maison, alors que je ne vois pas en quoi ne pas avoir de téléphone ou suivre l’école à la maison auprès de ses parents désociabiliserait et empêcherait de faire des activités avec d’autres enfants, bien au contraire...
      Et puis in fine, si sociabiliser son gosse c’est cette décadence (avec le risque bien réel de dépression adolescente puis suicide pour de plus en plus d’entre eux hein...), je vois pas bien où est le problème s’il est marginal….


    • Un ami m’avait fait la même remarque : "Je ne veux pas d’enfants, pas parce que je n’en ai pas envie, mais pour qu’ils ne finissent pas comme ça".
      J’ai la solution : la femme au foyer, cultivée, dissidente et catholique qui élève la descendance à la maison.
      Ça marche droit, ça reçoit une éducation et une instruction dignes de ce nom et ça ne se masturbe pas devant du porno en sixième.
      Que mes enfants soient "exclus" de la société dans laquelle on partage des "nudes" sur Facebook au collège ne me poserait pas de problème, il y a d’autres enfants de meilleure qualité ailleurs (qu’à l’Éducation Nationale de la République).
      Il faut tenir bon et traverser cette sale époque pour qu’elle ne soit plus qu’un lointain cauchemar dans quelques siècles !


    • Je suis aussi supposé avoir un premier enfant dans quelques mois, et je me pose les mêmes questions.
      Evidemment je vais le protéger des écrans au maximum chez nous, mais à son école ? Son collège ? Vu la fosse à saloperie que ça devient ?

      Je suis perdu.


    • Si c’est en Russie que vous cherchez refuge, vous faites une grave erreur, en Russie beaucoup sont dans ce bain depuis le plus jeune âge. Les psychologues sont alarmés, et parlent de suicide de la jeunesse. Les réseaux sociaux font le même ravage, et VK pratique moins la censure sur les choses à caractère pornographique que Facebook, et la Russie est un gros consommateur de porno. Toutes les lois votés, servent uniquement à endormir les gens, et les gens qui sont contre cette décadence, demande même la démission du patriarche, car il n’a pas fait le nécessaire pour amener la morale, au contraire dans l’église toute sorte de désordre, et patriarche et prêtres mènent une vie de luxe.


    • @brahim

      Alors, en tout cas, pour les 36 mois qui vont suivre la naissance, si ça vous intéresse :
      - > la règle d’or, de bon sens, c’est : "pas d’écran avant trois ans" (slogan des instances petite enfance et médico-sociales départementales), mais simple bon sens.

      N’en ayant pas, nous n’avons pas eu à gérer la télé.
      Par contre, vers 2 ans, 2 ans et demi, nous avons ponctuellement cédé à la facilité de fasciner sur des temps très courts notre enfant par l’audiovisuel sur ordinateur (2 PC à la maison).
      - > Erreur. Drogue dure, circuit de récompense, addiction immédiate, réclamations.

      Actuellement, depuis environ 18 mois (notre enfant va avoir 4 ans ces jours-ci), la règle d’or - bien prévenir, réaffirmer, ne pas transiger - est :
      - Seulement le samedi et le dimanche. Attendre que ce soit réclamé, parier sur l’oubli ;
      - Pas plus de 10 à 15 mn maximum ; ou : 3 épisodes successifs d’une série à succès auprès des bambins (a priori une des moins nocives et abrutissantes, et bienveillantes reste "Caillou", à nos yeux - nativement américain, ceci dit).

      Tous les contenus visionnés sur YT (Bob le Train, Peppa Pig) sont orientés "vivre ensemble" et "multi-culturalisme" ; "Simon Lapin" semble échapper au diktat.

      Amusez-vous, quand il aura un an et plus (selon les enfants), si vous le pouvez, à faire sentir à l’enfant les odeurs (agréables ou neutres), et lui faire tester les textures (doux, rugueux, lisse, etc.) du bout de ses petits doigts - l’idéal étant de le faire dans un parc ou un jardin ; mille moyens d’occuper un enfant en bas âge.
      Mais ne pas non plus le sursaturer de stimuli, le pauvret, il vient d’arriver et il est tout occupé à grandir tranquillement.


    • @Amny Ne vous préoccupez pas du quand dira-t-on ! c’est pas les autres qui élèveront votre enfant, mais vous. C’est à vous de décider se qui sera le meilleur pour lui ou pas, l’avis des autres n’a pas d’importance.


    • @brahim

      Il faut mettre votre enfant dans une école hors contrat, c’est la seule solution pour le protéger de l’Éducation nationale. C’est parfois un peu cher, mais cela vaut vraiment le coup de faire quelques sacrifices pour payer ces écoles là à vos enfants. Et si vous n’avez pas les moyens, ces écoles là font tout pour trouver un arrangement (grâce à des bienfaiteurs surtout) et prendront quand même votre enfant. Ils ne font pas ça pour l’argent, ils ont très peu de moyens souvent. Privilégiez le hors contrat catholique, que vous soyez catholique ou non, car l’esprit y est meilleur et le plus souvent ce ne sont pas des écoles de riches avec des enfants pourris gâtés.

      Comme le dit Jean d’Artois dans son commentaire, les écoles de la Fraternité Saint Pie X sont très bien, voir le site La Porte Latine.

      http://laportelatine.org/district/e...

      Il y a aussi les Dominicains d’Avrillé qui ont une très bonne école juste à côté d’Angers (primaire, collège et lycée). Cela dépend de la région où vous habitez. Voyez leur site aussi.

      http://www.dominicainsavrille.fr
      http://www.dominicainsavrille.fr/lecole/


    • Je peux témoigner pour garder mes enfants à la maison avec leur mère au foyer (catholique traditionaliste), bien que pauvre (un seul salaire, pas de cantine etc, peu d’aides qui sont souvent conditionnées), les enfants sont équilibrés et apprennent bien. Par contre il faut accepter d’aller à contre courant de tout et de tous... C’est le prix à payer pour sortir de la "plantation".

      Simple rappel ; l’école avant l’age de raison (7 ans) ne sert à rien d’autre qu’à garder les enfants loin de leur famille. Ça n’a aucune utilité pédagogique et c’est catastrophique pour la construction de la personnalité et des liens familiaux.


  • Déjà, l’interdiction du portable, tablettes etc. etc. dans l’établissement .Ensuite la tenue de l’élève sur sa tenue vestimentaire, et ensuite les comportements provocants .
    Si ces directives étaient suivies déjà au départ , le collège de Mios ne serait pas en train de donner l’alerte .Ce n’est pas une fois que l’on a chié dans son pantalon qu’il faut serrer les fesses .
    Lorsqu’on en arrive à ce stade, c’est qu’on n’est pas loin de la partouse organisée .Ce n’est pas en luttant contre la "LGBT-phobie", ce que préconise notre chère et tendre ministre de l’Éducation nationale qui n’a rien trouvé de mieux .Nous avons affaire à des terroristes de la pensée et du comportement, car nous avons le résultat de tout ce bordel organisé .Et au bout d’un moment , le retour en arrière va être très compliqué .
    Voilà l’aboutissement de l’école de la république des soixante-huitards , LE CUL ET LA BEUH .Quel projet !

     

    • Exact !!! Et ce sont les mêmes trou du cul de 68 et autres Lucifériens qui squattent encore de nos jours les plateaux télé pour nous apprendre la " dialectique progressiste " , à penser, voire à voter...

      Le porno, moteur nucléaire du Mind Control, est la cinquième plaie d’Egypte téléguidée par les Frankiste- Sabbataistes.. Il faut évidemment que les parents se mettent à parler vrai ( pour ceux qui le peuvent ....) tant il est vrai que le porno, par mimétisme, flingue la vraie sexualité amoureuse mais aussi les chemins de vie...

      Vous voulez flinguer votre vie et rester un gros naze...Très simple, regardez du porno !!!



    • Déjà, l’interdiction du portable, tablettes etc. etc. dans l’établissement



      Partout en France, dans chaque collège ou lycée, les portables/tablettes sont strictement interdites. C’est d’ailleurs une consigne écrite qui figure dans le Reglement Interieur" imprimé dans le Carnet de correspondance.

      Le règlement intérieur d’un collège ou d’un lycée est le document qui définit l’ensemble des règles de vie de l’établissement et fixe les droits et les devoirs de chaque membre de la communauté éducative.
      Aucun établissement scolaire ne peut contrôler tous les matins et tous les midis les 600 élèves pour savoir si ces derniers ont un portable ou non.
      De plus, il est interdit (et c’est bien dommage) à fouiller leurs cartables.

      On compte donc sur la conscience des élèves et sur la vigilance de leurs parents. C’est donc aux parents s’occuper de l’éducation morale de ses enfants, et pas aux profs, qui sont déjà surchargés de travail en classe et des taches administratives.

      Imaginez qu’un virus mortel a attaqué votre corps et vous tombez malade.
      A qui la faute ?
      Au virus, qui est dangereux par défaut, ou à votre système immunitaire défaillant qui n’a pas su vous défendre ??

      Dans le cas présenté, 1.// les parents ont failli inculquer à leurs enfants les normes religieuses, éthiques, civilisationnelles et relationnelles relatives à l’intimité sexuelle.

      2.// Les parents sont aussi coupables de ne pas avoir appris les mots "Honneur" et "Pudeur" à leurs enfants, mots qui sont la base même de notre Civilisation Européenne.
      3.// Le portable étant un objet "domestique", utilisé en privé par les élèves, il incombe aux parents la surveillance de cet objet.
      4.// Un peu du ton moralisateur aux parents leur ferait un grand bien .


    • La beuh , comparé aux ravages de l’alcool , est plus une solution qu’un problème ...

      Par contre , le cul comme ça ...dans la décadence total ... en plus pour des jeunes qui devraient d’abord apprendre la vie spirituelle ( dont le célibat est une partie cruciale ) ,avant de s’embourber dans le grossièrement matériel , c’est un très grave problème !!!

      Une catastrophe existentielle !!!


    • @Dixi Pour lutter contre la décadence vestimentaire c’est simple : retour à l’uniforme pour tout le monde.


    • @Mont Blanc

      Aucun établissement scolaire ne peut contrôler tous les matins et tous les midis les 600 élèves pour savoir si ces derniers ont un portable ou non.
      De plus, il est interdit (et c’est bien dommage) à fouiller leurs cartables.

      Vous ne pouvez contrôler 600 élèves, OK mais vous pouvez sanctionner lourdement,(mise à pied, renvoi de l’élève etc. etc.) ."Il est interdit de fouiller les cartables" .Il me semble que les gamins, entre dans un établissement public , et il est inadmissible de ne pas pouvoir fouiller un élève, puisqu’il est livré à vos responsabilités .Il y a une grave lacune juridique envers les restes des élèves et de l’établissement .Il faut arriver à de graves problèmes pour en arriver à des sanctions (quand c’est trop tard) .Tout est à revoir dans l’Éducation nationale .de A à Z .Le résultat actuel est le fruit de toutes ces anomalies qu’il faudra un jour ou l’autre résoudre, avant la catastrophe .


  • Merci.
    Je travaille dans un collège et je suis justement tombé aujourd’hui sur un bouquin ("After"- lu par une de mes élèves de 12 ans) dont le premier volet de la série a été porté à l’écran récemment. Ce que j’ai lu ne relève même pas de la sexualité d’un adulte. Il n’y est question que de sexe, d’argent et de manipulation. Soit environ 1000 pages de perversion en libre service pour faire son éducation sentimentale.

    J’ai demandé à l’élève si ses parents étaient au courant de ce qu’elle lisait, elle m’a répondu que c’est sa mère qui lui avait offert.

    Quand on sait que 50shades est un best seller chez les moins de 15ans et que la pornographie représente 50% des connexions internet mondiales on comprend mieux les dérives signalées par la principale de ce collège.

     

    • @ Être et durer

      J’ai demandé à l’élève si ses parents étaient au courant de ce qu’elle lisait, elle m’a répondu que c’est sa mère qui lui avait offert.

      Je voudrais éviter de qualifier la mère ,parce que j’ai reçu une éducation ,mais je pense sincèrement que cette mère n’en a jamais reçu ,alors comment peut -elle en donner à sa propre fille


  • Ces mômes sont détruits.


  • A une époque, la valse a failli être interdite comme déshonnête et lascive.

    Maintenant, elles savent toutes le sens du mot "valseuses".


  • Résultat de L’ÉDUCAFION nationale : Une génération de BONOBOS ! Avec la complicité passive des parents !

     

    • Salut.

      Comme je viens de l’écrire dans un autre message, je souhaite que l’Education nationale redevienne Instruction publique, que ce soit payant, suivant les moyens de chacun, que les parents qui ne sont pas capables d’éduquer leurs enfants soient sanctionnés pécuniairement et, dans les cas les plus graves, pénalement. Je souhaite que les enseignants ne soient plus recrutés en fonction d’une expertise universitaire qui n’a aucun sens pour être face à des petits crétins mais le soient par rapport à leur capacité à tenir une classe, avec autorisation de cogner si nécessaire. Je souhaite également que ceux à qui cela ne convient pas, et c’est leur droit, gardent leurs enfants chez eux et s’occupent de l’instruction eux-mêmes.
      Pour les plus nuls et fainéants, apprentissage dès la sortie du primaire et/ou collège militaire. Entre autres...


  • En 1964 j’étais en 6 eme, et je me rappelle que des gamins se masturbaient en classe sous les pupitres .
    J’étais dans un collége récent de campagne, nos professeures avaient 23 ou 24 ans et arrivées de la ville . Mini-jupes, décolletés avantageux, corsages transparents ... pour des petits campagnards qui n’avaient à peine entrevus que les mollets d’une femme, c’étaient chaud . Quand la prof était assise sur l’estrade on lui voyait la culotte sous le bureau ... quand elle en avait une .
    Alors vous me faites rire avec vos comportements inadaptés .
    Les femmes d’aujourd’hui, au prétexte de libération de la femme, s’habillent comme s’habillaient les putains il y a 50 ans ... et encore !

     

    • 1979, on avait 8 ans et les filles exhibaient leur intimité sans complexe et demandaient des caresses intimes en cour de récré. Evidemment pour un garcon ce n’était qu’un jeu car sa maturité et comprehension sexuelle n’arrivera que 4 ou 5 ans plus tard.

      Donc l’accès au porno n’a rien changé fondamentalement. C’est comme d’être trans ou se battre contre le réchauffement climatique : les enfants suivent les modes qu’on leur propose.

      Quant aux filles, elles développent simplement la compréhension de quel est l’atout qui va leur permettre d’escalader les échelons sociaux plus rapidement.


    • #2202886

      Un enfant n’a rien à faire avec un portable avant 15 ans, de même qu’il n’a pas le droit de conduire avant 16, bien que certainement capable de le faire à 12 ou 13.
      Quant à Internet, il serait tout à fait possible, étant donnée la technologie actuelle, de fournir une box pour les adultes et une box pour les mineurs intrafiquable, où tous les sites qui ne leur sont pas directement destinés seraient bloqués, et la liste alimentée automatiquement par les parents eux-mêmes ou d’autres adultes pour éviter les temps de réactivité proche de zéro de l’Etat. A charge pour le site en question de poser un recours s’il estime ce blocage abusif, en prouvant son caractère inoffensif.
      Pour prévenir ce genre de conséquences aussi bien qu’en prévention des prédateurs malintentionnés, y compris dans le but de les protéger des agressions publicitaires et du vol de données de la part des GAFAM, les réseaux sociaux, quels qu’ils soient, ne devraient être accessibles qu’aux plus de 18 ans.
      Toutes ces conneries sont de toutes façons totalement inutiles qu’on ait 10 ou 30 ans. Qu’on fasse le choix de s’y complaire une fois majeur, on s’en bas les c..., mais avant, c’est non. C’est tout.
      Mais pour ça, encore faut-il prendre le pouvoir, et vite, s’il n’est pas trop tard.


    • les villes ( concentration de la populace) source de décadence.


    • @ JUL
      Des fillettes de 8 ans qui s"exhibent et demandent des "caresses intimes" vous presentez ça comme le comportement normale d’une fille de cet âge c’est sidérant ! J’ai eu des enfants et à 8 ans, si une petite se montre et réclame ça, et bien ce n’est absolument habituel au contraire. Pour réclamer ça c’est qu’un homme à toucher cette gamine. Un gamin de 8 ans ne pense pas de lui-même au sexe !
      Et généralement, les seuls à harceler sont les garçons mais bien plus tard, à l’adolescence, vous inverser les comportements pour un cas particulier bien louche.


    • Moi je ne trouve pas ça plus choquant que ça non plus.
      Si la facilité d’accès à la pornographie et sa mobilité (via les telephone) est peut être un problème ... je ne crois pas qu’il y ait beaucoup plus ou moins de "sexualité" qu’avant dans les etablissements.

      En fait ils parlent d’autres choses ... de culture porno, du porno comme divertissement, ou autres, mais au niveau de la "sexualité" (sexualisation ?) je suis aussi d’avis qu’il n’y a rien d’inédit.


  • Et bien il est temps de propager le projet d’Anne Coffinier : la Fondation pour l’ecole
    https://www.fondationpourlecole.org...

    Le prive hors contrat ya que ca de vrai...(et ce n’est pas synonyme de cher, au contraire de ce que pensent les gens).


  • Mes élèves de 6ème évoquent fréquemment des termes issus du porno en pleine classe (hier encore, j’ai eu droit au terme "bander"). Les parents font la sourde oreille, une de mes collègues a été traitée de "menteuse" par une mère pour avoir rapporté que son fils imitait souvent des gémissements bien caractéristiques...
    Les jeunes filles ont des tenues indécentes, se maquillent parfois très tôt... mais ce n’est encore rien face à la vulgarité de leur maintien et de leur langage. Certes j’enseigne dans un établissement très défavorisé, mais c’est assez désolant de côtoyer cela chaque jour.

     

  • Nous y voilà ! Il a fallu 3 générations pour arriver à la bestialité ! Ils ont gagné non ? Deo gracias. Ore pro nobis.

     

  • Et dire que, lorsque j’étais petit, je pensais que les filles en avaient marre d’être considérées comme des objets sexuels. J’étais mignon.
    Au final, plus on leur donne les moyens de leur émancipation, plus elles s’y rabaissent elles-même. "L’émancipation par le sexe" est un paradoxe insoluble : la liberté de s’auto-violer, génial !


  • C est partout pareil et pour les mêmes tranches d âge. A arras ma compagne enseignante m a dit avoir des filles en 5e qui préfèrent sucer des biiiiip plutôt que d aller en sortie scolaire.
    Avant toute la société allait dans le même sens mais le bon. Aujourd hui la même société à juste changé de sens. Une solution immédiate : le retour de l uniforme. Cela ne résoudrait pas tout mais redonnerait un peu de pudeur.


  • Dans l’univers luciférien de l’oligarchie,la responsable du collège,en plus d’appeler à la "haine",elle est,de surcroît,"complotiste"...
    Les citoyens ne cessent de payer mai 68. C’est cela,les conséquences directes des lugubres slogans : "Il est interdit d’interdire","Nous voulons plus d’imagination au pouvoir ". Ce délire,est venu conforter les"lumières",ou pour appeler les choses par leurs noms,les ténèbres des"lumières",notamment celles du 19 ème siècle qui luttaient,disaient-ils contre"la superstition"et"l’obscurantisme"et faire valoir"la raison"et"la liberté". En termes clairs,c’est un appel,sans ambiguïté,pour détruire la religion,et son cortège des Valeurs morales et spirituelles,et donner,en prime,libre cours,sans réserves,aucune,aux plaisirs du ventre et bas ventre...Et voilà,on y est plein dedans.
    A-t-on besoin de noter que c’est par cet univers effrayant,offert par les"lumières",que s’est introduite l’oligarchie qui,poussant l’aubaine à ses limites les plus destructrices ,pour nous enfoncer dans les chaudrons de l’enfer. En l’absence de sursaut salutaire,on va continuer à s’enfoncer dans l’horreur ,jusqu’à anéantissement final.
    Les nations,comme les individus,peuvent faire fausse route,mais il est une vertu des plus nobles,celle qui invite à prêter l’oreille à la sage voix de notre juge interne,logé au fond de nos âmes,depuis la nuit des temps. Cette voix,nous murmure,avec sa force immuable : amendez-vous,revenez sur vos pas,et engagez-vous sur le lumineux droit chemin,celui de la Paix intérieur ici bas,et du Salut éternel dans l’au delà...


  • Décadence qui atteint son plus haut sommet... Sodome et Gomorrhe... La France périra peut être elle aussi par les flammes.

    L’innocence de ces enfants c’est envolée, ils sont condamnés à la débauche toute leur vie : à 11 ans pratiqué le sexe sans intimité, sans pudeur et sans sentiments c’est anormal. Irrécupérable.
    200 ans de république... Quel tristesse.
    Je ne reproche pas à ces gosses d’avoir un rapport sexuel avec leur petite copine ou petit copain, les précoces ont toujours existé. Mais là, une telle hystérie collective... de tels dégénérés. Je serais le père j’aurais honte de mon gosse, je lui claquerais la gueule. Alors oui il y a internet et patati et patata les parents responsables truc muche... Mais la pudeur est dans l’instinct de l’être humain, c’est ce qui nous différencie des animaux. Non le problème est bien plus profond que ça. C’est peut être le symbole de la fin de l’être humain, de la fin de la civilisation...


  • On bataille partout contre le sexisme au travail, le harcèlement sexuel, jusque dans la langue française avec cette pourriture d’écriture inclusive.

    Mais personne n’attaque la pornographie où la femme, objet 100% sexuel, est particulièrement dégradée, et mille fois plus victime que celles qui se plaignent de sexisme. Tout est accessible aux enfants et adolescents. Où est la logique dans tout ça ?

     

  • Le plus étonnant dans cette histoire, c’est qu’ils restent encore des principaux de collège pour se soucier des élèves.
    Pour ceux qui ignorent le contexte hiérarchique, les principaux sont mécaniquement les flatteurs (pour rester poli) du recteur et du Ministère, prêts à étouffer n’importe quel indicateur qui donne une mauvaise image de leur établissement - et nuise à leur carrière. Sont volontiers de la truelle et des trois points.
    Résultat : élèves abandonnés, profs méprisés.

     

  • Des "bêtises de jeunesse" ? Non c’est pas ca, c’est pire que ca. Et il faut sérieusement envisager l’interdiction des téléphones/smartphones à l’école et au collège : franchement, pour quoi faire ? Les enfants ont besoin d’être H24 sur leur écran ?
    L’intention de la principale du collège est louable, mais combien de parents vont réagir ?....

     

    • C’est le "collège et lycée 4.0" : wifi dans tous les bahuts avec pc portables pour tout le monde sans réglementation sur les accès et pc a la maison. Je vais bouffer du wifi h24 a la rentrée dans mon lycée avec des bornes toutes les deux salles, les murs sont trop épais...

      Qu’ils crèvent tous les inconscients, les idiots comme les


  • #2202842

    Elle n’a l’air de s’inquiéter que pour les 6e et les 5e.
    Est-ce parce que la loi l’interdit pour les âges des 6e et 5e, et par conséquent fait d’elle une responsable légale, qu’elle s’inquiète.

    Heureusement qu’il y a une loi rétrograde et autoritaire poussée par le lobby religieux.

     

    • La République rend libre : "Elle n’a l’air de s’inquiéter que pour les 6e et les 5e...etc." .
      - Est-ce tout ce que vous inspire le courage manifesté par cette femme pour dénoncer l’abomination qui détruit l’âme des enfants d’aujourd’hui ?

      "Heureusement qu’il y a une loi rétrograde et autoritaire poussée par le lobby religieux."
      - Quelle loi rétrograde ? Et c’est qui, le lobby religieux ? Votre commentaire sue la complaisance envers ces comportements uniquement tournés en-dessous de la ceinture et donne à penser que vous vous réjouissez que le mal souille les humains dès leur plus jeune âge. Et beaucoup d’adultes en profitent. Une abomination, vraiment - et je suis pourtant loin d’être prude..

      Moi aussi, comme d’autres sur ce forum, je me demande si ces jeunes peuvent encore être sauvés de la déchéance totale, et cela me brise le coeur.
      Cette société décadente sera détruite, parce qu’elle a sciemment perverti ses enfants.


    • Parce qu’il y a un lobby catholique dans se pays ? c’est bizarre parce que j’en ai pas beaucoup à la télé.


  • La solution américaine est complètement débile, mais elle donne certains résultats. Elle consiste à poursuivre devant la justice criminelle les jeunes ayant pris des photos de jeunes dénudés, ou possédant de telles des photos, pour production ou possession de pornographie juvénile.

    Ainsi, les lois faites pour protéger les jeunes contre les vieux perververs sont détournées de leur vocation initiale pour être appliquées entre jeunes d’âge mineurs, avec pour résultat qu’on comdamne des adolescent à de lourdes peines et qu’on leur colle ensuite un statut de délinquant sexuel (ce qui les transforme en parias pour longtemps). Les cas de suicide, suite à de telles condamnations, sont nombreux.

    Dans certains états, comme la Floride, le statut de délinquant sexuel interdit à ces personnes de se trouver à une distances prescrites d’une longue liste de lieux publics (écoles, parcs, ...), si bien qu’elles vivent souvent dans des tentes en périphérie de quartiers industriels.

     

    • T’es "solutions" sont pires encore que les écarts qu’ils sont censés punir.
      Un enfant délinquant est en premier lieu un enfant en danger !


    • La belle solution que de condamner à 25 ans de prison ferme un ado de 18 ans pour avoir baiser une jeune fille de 15 ans... !
      On ne peut pas d’un côté être dans une société hyper sexualisée, qui a fait du cul (plus l’anus que le vagin qui lui devient continent bientôt intouchable) l’alpha et l’omega de la vie humaine tout en ne donnant pas aux gens moyens d’exprimer leur énergie sexuelle. Pour résoudre la situation actuelle il faut rééduquer les parents, interdire les publicités à caractère érotique, et détruire l’industrie du porno qui étrangement n’est pas classé comme prostitution ! Ce point d’ailleurs est complètement insensé ! Une pute qui se fait troncher contre rémunération devant une caméra ce n’est pas considéré comme de la prostitution !

      Dès lors où sont détruits les réseaux organisés commerciaux lié à la pornographie (et à la prostitution) les choses commenceront à largement s’arranger. C’est comme avec la prostitution, le problème ce ne sont ni les clients ni les prostituées mais les proxénètes et les réseaux. Or les états ne veulent surtout pas toucher au proxénétisme tout comme ils ne veulent pas s’attaquer à l’industrie du porno ! Au contraire ils veulent l’encourager en l’encadrant, avec pour la prostitution des maisons closes sous prétexte de protéger les femmes (prétextes sanitaires, sécuritaires...le blabla habituel.)
      J’insiste sur un point crucial : quand je parle de s’attaquer à la prostitution et à la pornographie je ne fais pas allusion à une politique puritaine s’attaquant aux individus (politique contre-productive appliquée aux USA), mais à une politique s’attaquant aux réseaux commerciaux organisés qui génèrent des chiffres d’affaire de plusieurs centaines de milliards d’euro annuel. En revanche la prostituée indépendante hors réseau (et ses clients) doit être laissée tranquille et protégée par la force publique pour empêché qu’elle ne tombe entre les mains d’un réseau. Quant au zozos qui filment leur ébats amoureux ne doivent pas être emmerdés non plus. J’insiste bien qu’il faut s’attaquer aux structures organisées, à ces industries mafieuses corrompant et exploitant les gens.


    • Merci @goy pride, que de paroles de bon sens !


  • d’apres les gens qui controlent les sites pornos, ceci est de l’antisemitisme, il va falloir changer de directrice afin de rétablir l’ordre moral !

    note : le porno c’est bien la seule chose qu’ils donnent gratuitement...

     

  • Les élèves africains, plus précoces que les blancs, harcèlent les filles, même celle de sixième mais chut ! il ne faut surtout pas le dire .

     

    • Commentaire complètement débile et raciste pour le coup. De grâce, ne rabaissez pas le niveau chez ER !


    • La précocité sexuel de l’Africain est un mythe stupide (par contre il y a effectivement une certaine libéralité sexuelle dans certaines sociétés africaines...mais c’est un autre sujet...)
      En revanche les zozos qui sortent des cités ont la particularité d’être désinhibés, de ne pas être timides...de plus les lascars des cités sont victimes des mêmes préjugés que les Blancs ont à leur égards ! Ayant fréquenté des gars des cités j’avais remarqué que beaucoup d’entre eux pensaient que les Blancs étaient sexuellement complètement désinhibés, pratiquaient couramment l’échangisme, que les papas en avaient rien n’a foutre que leur fille ramène un petit copain à la maison et se fasse troncher dans la chambre à coucher juste à côté de la leur...enfin bref beaucoup de gars de cités ont une vision de la sexualité des Blancs comme étant très permissives. Cette opinion fait que quand ils sont confrontés à des Blanches ils se permettent des comportements déplacés qu’ils n’oseraient pas exprimer face à des femmes d’origine africaine ou maghrébine. La logique psychologique derrière cela est simple : ce sont des putes libérales, on peut donc tout se permettre avec ! C’est comme les Blancs qui se comportent comme des porcs quand ils vont en Asie alors qu’en Europe ils sont soumis aux femmes et ne se permettraient pas un dixième de ce qu’ils font en Asie...


    • @durandin
      Mais réveilles toi à moins que tu ne le fasses exprès... Tout est de la faute des africains alors ? Mais t’es sérieux ? Plutôt ces jeunes filles qui jouent les chaudasses et chauffent ces petits jeunes en pleine ébullition. Le problème est le manque d’éducation des parents et le comportement enfantins de ces derniers. Les enfants reproduisent généralement le comportement de leurs géniteurs. Donc si maman a un comportement et une tenue de s.... et que papa a le charisme d’un poulpe et manque de virilité alors le résultat ne peut être que catastrophique. Vous qui vous dîtes chrétiens, je pense que ce terme ne veut plus rien dire pour vous... Le Christ se détournerait de vous s’il revenait donc ne hâter pas son retour


    • #2203021
      le 22/05/2019 par Mercredi c’est caca dans ta bouche
      Gironde : un collège alerte les parents sur "l’hyper-sexualité" de leurs (...)

      T’étais obligé ? Relis "Mort à crédit" ou certains des commentaires d’ici pour comprendre qu’il ne s’agit pas de ça.


    • En l’occurrence, j’ai bien regardé le reportage TV pour voir la composition ethnique du collège. Et bien que des blancos. Vérifiez bien avant de l’ouvrir


    • la "danse sensuelle" dont il est question, j’aimerais comprendre : est-ce que Florence machin, la directrice qui emploie cette expression, se met à danser le twerk quand elle veut être sensuelle ? non ? pourquoi donc ? qu’est-ce qui la sépare de cette tentation ? hm ?
      ça vient d’où, c’est fait par qui et pour qui, le "twerk" ?

      cqfd, le reste est un cache sexe antiraciste à 2 balle, et c’est ça qui n’élève pas le niveau.
      Ici on aime Céline ? relisez ses pamphlets, et voyez comment il en parle...


  • Une éducation religieuse tout simplement, la France pays des valeurs ou plutôt ancien pays des valeurs récolte ce que des pourritures ont semé !
    Des classes non mixte, uniforme scolaire obligatoire et quand les enfants ce sentent pousser des ailes hop 1an de service militaire obligatoire a 18ans !


  • Les enfants sont hypersexualisés qu’ils disent.Au fond,ils ne reproduisent que ce que font leurs parents.
    Les parents sont à la rue complet,je ne sais même pas si le terme "parent" peut encore s’appliquer.Ce sont plutôt des copains et des copines de leurs progéniture.Ils n’ont aucune discipline,plus aucune autorité et ne sont plus responsables pour un sou.
    L’école,c’est le formidable miroir de ce qu’est la société française : une fosse à purin.


  • Total soutient à Florence Maquin qui est une principale à poigne, avec des valeurs, et qui mène son établissement avec compétence et sans faiblir, sans démagogie et sans jamais se déculotter devant les parents d’élèves et leurs rejetons mal éduqués. Si tous les chefs d’établissement étaient comme ça on ne serait pas dans cette profonde merde. Quant à certains parents d’élèves, comment dire .... on aurait dû les stériliser. Je ne sais pas si elle a fait cela avec l’aval du rectorat parce que la hiérarchie de l’EN n’aime pas trop qu’on rentre dans le lard des géniteurs irresponsables qui considèrent les établissement scolaires comme une halte garderie améliorée. Personnellement, je ne suis plus favorable à la gratuité de l’enseignement.

     

    • Totalement dans l’erreur sur la fin de votre message .... Il y a plus simple et rapide pour corriger ces déviations dans notre jeunesse : plus de portable ni tablette ou autre truc connecté au sein des établissements, uniforme pour tous, discipline de rigueur, menage des classes toilettes et preparation de la cuisine par les eleves uniquementet renvoi ferme et définitif dès douze ans pour non respect de ces règles.
      On dégraisse aussi fermement le mammouth de tous ces pseudo profs gauchistes incapables et vous verrez que cela va vite changer.
      On peut aussi verrouiller les sites porno, enlever toutes les pubs sur l’espace public


  • On a beau ne se faire aucune illusion sur l’état de notre société, ce genre de nouvelle laisse à penser qu’en terme de dégénérescence, il est probable qu’on soit encore plus bas qu’il n’y paraît...
    Parce que, si ça sort dans ce collège, ça signifie que "ça" existe dans des centaines, voire des milliers d’autres...
    D’un point de vue psychanalytique, ça signifie que, pour ces gamins, la période de latence, reconnue comme la plus propice aux apprentissages, aurait quasiment diminué de moitié sur les 40 dernières années. Cela peut présager d’un désastre civilisationnel...

     

    • Des centaines ? Mais dans tous cher Monsieur. Et le porno, ce n’est pas au collège qu’ils y ont accès mais bien chez eux, du fait de parents déficients. On a la société qu’on mérite et, en ce qui me concerne, j’observe ça avec amusement et, pardon, une certaine satisfaction. L’Europe va disparaître et ce sera bien fait pour notre gueule. J’espère simplement que les LGBT seront les premières victimes des hordes de migrants.

      Bonne nuit


  • c’est quoi un comportement inadapté dans un collège ? ils n’écoutent pas les leçons ?

    D’abords je pense que les collèges sont inadaptés aux élèves ! ils feraient mieux de s’inscrire à des cours par correspondance, le CNTE par exemple, c’est beaucoup mieux (et plus adapté à des études fructueuses, apaisées, et sans pertes de temps)


  • Les parents s’en cognent. Ils forniquent, se reproduisent et touchent les allocs. Puis c’est plus belle la vie...

     

  • le problème c’est surtout ceux qui couchent et ceux qui ne couchent pas comme l’a dit soral la masturbation et le porno sont la misère du pauvre, le pauvre ne peut pas ramener une fille dans sans chambre car il vit avec ses frères soeurs et ses parents, jusqu’à 30 ans !! Donc la réponse à tout ça ouvrez les bordels, qu’on puisse se vider une bonne fois pour toute à n’importe quel âge, tout ces problèmes n’existeraient plus dans les écoles bon sang, les mômes iraient dans les maisons closes et tout ce crique serait définitivement arrêté.

     

    • Ok. Combien prendrait ta sœur ?


    • A 12 ans un môme doit pouvoir "se vider" ?
      Le gros souci est surtout qu’ils ont l’esprit saturé d’images pornos et cela a cause de l’accès ultrafacile sur les portables. S’ils n’en ont pas, les autres en ont et ils voient des vidéos. Il faut carrément reinformer ses gosse à partir du collège et selon l’âge sur la nocivité à défaut de pouvoir empêcher l’accès aux images.
      Mais l’obligation du portable est un énorme problème j’ai vu le changement entre la primaire et le collège. Déjà les parents responsables peuvent confisquer tablette, portable le soir et limiter en achetant un vieux truc sans accès internet car j’ai vu chez les amis ’abus de snapchat, instagram qui influencent beaucoup...

      Quand à cette histoire de "vidage" le 1er à réclamer l’ouverture de bordel devrait y mettre obligatoirement sa femme sa soeur et sa fille.
      Après tout, les femmes sont pour vous des sacs poubelles publiques qui doivent servir aux vidages de couilles. Vous serez fier que votre famille puisse enfin soulager le vidage des garçons de tout âges non ?
      Et vu l’omniprésence du porno dans la vie des hommes, ces pauvres femmes seront mortes avant que leurs pauvre corps ait satisfait les fadas à l’esprit ravagé par des doses toujours plus intense de porno.
      Qu’ils arrêtent leur addiction ca ira mieux dand leur tête.
      Les pays où les bordels sont ouverts, les hommes demandent à y reproduire sur des jeunes femmes esclaves les pires actes mis à la mode du porno extrême.

      Ces pays voient affluer les pires trafics humains.


    • Cela mettrait définitivement fin au féminisme, car une fois les femmes mis face à la concurrence elles seront obligés de revenir vers les hommes et feront moins les princesses capricieuses. C’est pour ça qu’ils ont supprimés les bordels.


    • @Jojolavadrouille : on parle de gamins de 12 ans là. Pas certaine qu’ouvrir des bordels à leur intention soit la meilleure idée...


    • @michelly58. Oui et non. En Allemagne, y’a des bordels et pourtant les femmes y sont de sacrées emmerdeuses. Les pauvres n’y ont pas tous forcément accès.


  • Réseaux sociaux, journaux, radios, TV : ça parle sexe à tout bout de champ : hetero homo trans clip télé-réalité .........

    Comment voulez-vous que les enfants ou les ado comprennent que la sexualité est quelque chose d’intime et précieux.

    Quant aux parents soient disant « dépassés » ils sont inexcusables ! Irresponsables !

     

  • On vous l’avait bien dit bande d’abrutis que cela finirait comme ça ! Mais c’est nous les vieux jeux, fachos, passéistes...qui comprennent rien au progrès ! La bonne blague ! Ils ont tous oeuvré (l’éducation nationale en première ligne) pour en arriver à cette situation, or maintenant ils pleurnichent ! Il faut savoir ce que l’on veut ! Soit on parle de sodomie, de chatte...à l’école...on prône le droit de l’enfant à la sexualité...avec les conséquences désormais observables...soit on protège les enfants en évitant de les confronter à une activité qui ne les concerne pas et qu’ils ne sont pas encore en mesure de dominer en raison de leur jeune âge. La libido qui se manifeste de manière brute sous sa forme sexuelle est une énergie d’une puissance colossale ! Un enfant qui verrait sa libido stimulé risque devenir complètement esclave de cette dernière, tout particulièrement les garçons. Mais après tout c’est ce que veulent nos élites, peuple de crevards soumis, esclaves de leurs pulsions...

    "Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes." Bossuet.

     

    • Tout à fait d’accord ! Honte à cette République qui met en place un système de perversion au sein de l’Education Nationale afin d’avilir nos enfants et détruire leur équlibre psychique. Ne pas oublier que l’éducation dite sexuelle commence à la Maternelle et se poursuit tout au long du cursus scolaire ! Arrivés en 6ème, les enfants n’ignorent plus rien du sexe et de ses dérives perverses. On ne leur parle jamais d’amour ou de sentiments amoureux. Tout le monde est complice : le système scolaire, l’encadrement infirmier, les lobbys LGBT, les instances supra nationales , Onu, Oms et compagnie qui dictent leur loi et inventent le Droit à la sexualité de l’enfant.... Tout est fait pour que nos chères têtes blondes soient manipulées et se transforment en chair fraîche pour les pervers sexuels. Quant aux parents, ils sont maintenus dans une ignorance volontaire et sont incapables de sens critique , puisque sous-éduqués par cette République franc maçonne... Premier objectif : supprimer les cours d’éducation "à la sexualité ", en primaire et au collège et n’aborder cette matière que de façon scientifique en 3ème. Deuxièmement, interdire les tél. portables dans les enceintes scolaires, troisièmement, informer les parents sur les risques encourus par les enfants ayant libre accès sur internet, quatrièmement, réapprendre le bien, le beau et le vrai à nos enfants, à commencer par l’Histoire de France.
      Il y va de l’avenir de notre société. Mon Dieu, quand les Français vont ils réagir ?


  • "Qui couche avec une bête comme on couche avec une femme commet une .. confusion" (le Talmud).

    "Et il alla à la femme comme un bœuf va à l’abattoir" (le Lévitique)


  • Entre mon réveil et mon retour au lit, j’ai pensé toute la journée au cul.. Tu prends le métro, tu conduis ta caisse, tu fais le trajet à pied.. Tu ne vois que des culs de femme !! Tu ne peux que penser au cul toute ta journée. Départ, voisine, métro pub et voyageuse en mode plage pr aller taffer normal il fait trop chaud, bureau les collègues qui n’hésitent à allumer la mèche.. Retour c’est la même, magasine avc article la fille qui a un partenaire par jour ecetera. Mais je nous rassure, ne nous "fions"pas aux apparences, toutes ces beautés attendent le mariage pr se donner au lit :D et bien entendu, messieurs, toutes couleurs de peaux confondues !


  • #2202977

    à l’age ou ça ne gére ni la syntaxe , ni le silex , on leurs met entre le mains des outils du futur alors qu’ils en sont à peine à la découverte de leur propres corps...
    faut avouer qu’avec les bonobos qui actuellement font office d’adultes ( wesh à mikonos et chtis en californie ) la base représentative est plutot un encouragement à déambuler façon gibbon pour les garçons et façon bouchasses qui parle mal et fort pour les mini kardashians.

    de la bonzaisation de basse extraction entretenue par les mains velues des bonobos bas de plafonds dont l’horizon indépassable est de palper du biffeton dans leur audi avec une expression de singe en constante exaspération .

    avec cette configuration mise en place par la politique et les réseaux mafieux ,le tout soutenue par la logistique lourde des gafas , je ne vois pas comment cette jeunesse pourrait spontanément aspirer à développer autre chose.

    car les bonobos du petit ecran méprisent par paquets de vannes boostés à l’applaudimétre les thémes ou les reflexions sur le bon , le juste et le beau osent une percée.

    la pluspart de ces parents sont dépassés et continuent de voter pour ceux qui les ridiculisent et les font se faire mépriser par leurs propres enfants.

    si les parents ne se ressaisissent pas , je ne vois pas la situation reprendre une direction plus ... harmonieuse. en fait les parents continuent à se croire les enfants des politiques et suivent l’exemple de corrompus voleurs et faiseurs de guerres , tout en anonant qu’ils sont libres dans une sociétée libre.
    et, puisque "c’est trop compliqué" ! ils abdiquent et laissent des ordures pervertir leurs enfants au nom de la libertée de se faire mettre un doigt dans le cul par un avatar de réseau "social".

    y’a de quoi se sentir au dessus du singe avec une sensation pareil .
    on arrive tout juste à changer les piles de nos telecommandes et on se croit au niveau de cette technologie , c’est pas gagné.


  • La conséquence nécessaire de la laicité (Dieu est absent) ce n’est pas l’agnosticisme encore moins les lumières de la Raison.

    C’est non pas l’absence mais l’inversion de la Pax Christi. (l’Esprit au dessus de la chair et la chair au service de l’Esprit vs la Chair eu dessus de l’Esprit et l’Esprit au service de la chaire-matière)
    .

    C’est le retour à la barbarie antique où l’État est Dieu et l’homme sa chose sacrificielle.

    Donc, d’abord l’enfant.

    La précocité sexuelle de l’adolescent est au service du vice.

    Et lorsque Buana se masturbe dans la cour pour épater ses copains, il s’entraine à sa prostitution avec des adultes de même sexe.

    D’ailleurs demain, pour son argent de poche et l’acquisition du dernier iphone , il acceptera de se faire enculer par J.L. : il ne discutera plus de la moralité de l’acte, seulement du tarif horaire.

    Simplement, parce que les Lumières, il y a très longtemps, ont dit : le Christ est un con qui n’a rien à faire en politique et sa Loi n’est que l’organisation de la servitude du genre humain.

    Donc Buana se fait enculer par J.L.
    Et votre fils par Buana.

    Pour les athées militants,
    Ceux qui penseraient que la morale républicaine doit être détachée de celle du Christ justement pour être morale
    Qui ne saisissent pas le lien de causalité nécessaire entre la laicité et le crime,
    (les orgueilleux de l’Evangile de Matthieu qui ne comprennent jamais RIEN)
    il faut leur faire faire ce constat :

    - Votre société ne vous convient pas ? Elle applique le Décalogue à l’envers ? l’envie en premier dieu en dernier et donc le Decalogue à la forme nnégative ?
    - Surtout si vous n’y croyez pas appliquez le Décalogue à l’endroit : la matière et la chair au service de l’Esprit.

    Buana foutra une tête au carré à J.L.
    Et demandera votre fille en mariage.

    Car :

    Quand on dit "Non serviam" au Christ
    On sert le diable.
    On est l’esclave de l’Inversion en tout

    Ce qui n’est pas de la faute de Buana.
    Qui lui mangeant de tout, mange ce qu’on lui donne.


  • Avec l’éducation sexuel dès le primaire et la maternelle cela ne va faire qu’empirer, mais cela n’a rien de nouveau.

    Déjà à mon époque il y avait un problème d’hypersexualité chez les gamins, il y a quelques années il y avait eu des scandales similaires.

    Mais dans le cas de ses gosses de 7 ans la faute en revient aux parents qui foutent leurs gosses devant des écrans de plus en plus tôt afin de s’en débarrasser. Mais il faut faire attention aux manipulations, car il y a des ados éveillés qui se réinforment sur le net et l’éducation nationale commencent déjà à vouloir endigué le phénomène en faisant des campagnes de propagande contre les Fuck-News dans les écoles.

     

  • C’est la femme qui décide des mœurs. Quand ta mère est sexy dans la rue, t’es déjà presque foutu. Enfin, pour le garçon surtout car la fille fait plutôt son apprentissage. Mais bon on parle de quinze élèves sur six cents. A mon époque, c’était déjà le pourcentage moyen.

     

  • Honnêtement, malgré la prise de conscience des gens de "notre génération", j’ai peur pour la suite. Tous ces jeunes déboussolés et esclaves de leurs pulsions, pour ne pas dire de leur crétinerie (non seulement le sexe, mais aussi les manifs pour le climat, le LGBT, etc.) auront-ils la structure mentale nécessaire pour continuer à réfléchir et à combattre ?...


  • Je ne suis malheureusement pas étonnée même si je trouve d’une tristesse infinie que des enfants si jeunes aient déjà perdu leur innocence.
    Mais entre les géniteurs qui laissent leurs petits dehors dès 3 ans sous la surveillance du "grand" de 6 ans et ceux qui tabassent leurs enfants...
    Il n’y a presque plus de parents normaux pouvant servir d’exemple à leurs enfants, des gens calmes avec une certaine morale qui n’habillent pas leurs gamins en demi pute ou gangsta .


  • La lettre est très mal écrite. Entre les parents démissionnaires et le personnel éducatif incompétent, les enfants scolarisés ne sont vraiment pas aidés.


  • « C’est (((nous))) qui avons créé cette situation »


  • Bonjour, je pense que la solution c’est désormais de faire l’école à la maison. De même que pour éviter la malbouffe des fast-food ou autres restos peu scrupuleux, il vaut mieux cuisiner sain chez soi, il en va de même pour l’éducation des enfants. Y’aurait-il parmi vous des personnes qui ont choisi cette option ?
    La dernière fois, j’étais chez des proches et leurs filles (11 et 13 ans) dévoraient l’eurovision en souhaitant de toutes leur tripes que bilal hassani, le new idol des djeunes, remporte le concours. Et la mère n’en était pas le moins soucieuse. Au contraire, elle parlait même d’innocence de jeunes et qu’il fallait les laisser grandir (et attendait, elle, l’intervention de madonna, son idole quand elle était jeune..)
    On a effectivement les sociétés et les gouvernements qu’on mérite.

     

    • Je m’abstiens d’avoir des enfants car je n’ai pas les moyens financiers de leur éviter toute cette merde (2500 euros à deux). Je serai obligé de les faire aller à l’école de la raiepublique, cotoyer les autres enfants dégénérés... je n’ai pas cette force pour lutter car je n’ai pas les moyens et donc pas le temps. Il n’est pas impossible que j’en ai un jour, mais si ce jour arrive, c’est donc que j’aurais trouvé un moyen de mettre au monde des êtres libres et non des futures victimes. La plupart de mes amis d’enfance aujourd’hui parents de jeunes ados, commencent à péter des boulons en voyant à quel point ils est difficile de lutter contre les valeurs de la raiepublique et du mondialisme. Ils pensaient tous qu’ils allaient avoir totale maîtrise sur l’éducation de leur progéniture, il n’en n’est rien ! Il y en a même un qui voit sa fille actuellement faire le ramadan et qui traîne le reste du temps avec des weshs tous plus cons les uns que les autres. Comment ne pas comprendre la classe des super riches qui veulent que leur enfants fassent les meilleures écoles loin de tout ces enfants de galériens ? Tout ça n’est que du déterminisme social, il est quasi impossible de sortir de sa foutue case, et ce, même si on est ultra-cultivé ( ce qui peut même être un vrai handicap ). Les riches, tout ce qu’ils veulent au fond, c’est de ne pas devenir pauvres. Ils sont biensur responsable de ces inégalités, mais les pauvres le sont au moins tout autant par leur manque de curiosité.


    • Même vision, même ressenti. Mon horloge biologique va sonner dans 10 ans pour me signaler que c est fini...plus moyen d enfanter.

      J ai toujours voulu avoir un enfant mais en même temps, j’ai toujours eu peur qu il ou elle me dise "Maman, ce monde dégueu ne me convient pas. Maman, tout me fait peur et horreur. Maman, je n aurais pas dû naître dans pareil cas".

      Suis-je égoïste ? Suis-je lâche ? Pas une once de tout ça mais cette époque m empêche d être optimiste avec ce qu on nous propose et impose. J espère uniquement que le Seigneur me le pardonnera.


    • En France, nous avons encore la chance d’avoir l’école à la maison. Il faut en profiter !
      Moi, c’est ce que j’ai fait... il y a des avantages et des inconvénients. C’est pas évident d’être tout le temps sur le poil de ton gosse. Après, ma fille est moins déformée par certaines âneries que l’on connaît bien ici.


    • @Aldébaran et Leila,

      Malgré que l’on puisse comprendre votre point de vue, il est néanmoins pour le moins réfutable.
      Comment changer une société qui pourrit à vue d’oeil sans fabriquer nous-mêmes une future génération qui amorcera et établira le changement ?

      Le facteur majeur que beaucoup oublient (et c’est normal ce n’est pas leur logiciel) c’est que ce monde est le monde de l’épreuve et de la souffrance, pas de club med sur terre, au mieux on doit se battre pour que l’humanité retrouve ses valeurs humaines.

      Et ceci passe par le fait de faire des enfants et de leur donner la meilleure des enfances possibles pour en faire des humains pleins de confiance et de bonnes valeurs qui pourront plus tard au prix de beaucoup d’effort impacter leur environnement direct.

      Rien de pire que de se persuader que c’est cuit et qu’on n’a plus qu’à se laisser aller à mourir à petit feu. Notre cerveau est fait de manière telle qu’il est très facile de le persuader qu’il ne peut rien faire contre telle ou telle chose. Et pourtant rien de plus faux.

      Et dire que des jeunes de 20 ans choisissent de se faire stériliser devant l’horreur du monde.
      Et dans 20 ans ils se plaindront parce que d’autres ont fait des enfants...


    • @ Amb : j entends vos critiques constructives. Là où je ne suis pas d accord avec vous, c est le Monde n est pas un Club Med. Ah bon ??? C est le meilleur scoop de ma vie... Sachez Monsieur ou Madame que mes parents et ma religion m ont appris la patience dans les épreuves de la vie. Nous ne sommes que de passage ici-bas. Mon père m a toujours dit "c est un long examen la vie avant le résultat qui est le jugement dernier", alors n allez pas me dire que j ignore la patience et l endurance. Chacun son vécu, son éducation, son histoire, ses aspirations et son destin. Non, je vous rejoins à 1000 % sur ce que vous avez commenté mais n oubliez pas que vous, moi, les autres n avons aucune prise sur certaines choses de la vie.


  • Dans la classe de mon fils l’année dernière (collège public de banlieue), une porte était consacrée à toutes les formes de discrimination, dont bien évidemment la plus en vogue, l’homophobie. Pour l’illustrer, un dessin de Blanche-Neige qui roulait une pelle à Cendrillon. A partir du moment où on laisse entrer ce genre d’images dans la tête de nos gamins ((je vous passe les interventions extérieures des représentants LGBT sur le sujet pour bien enfoncer le clou !), il ne faut pas s’étonner ensuite que ça parte en couilles...


  • "les enfants n’appartiennent pas à leurs parents ils appartiennent à l’Etat", l’hypersexualisation fait parti de la programmation mentale de masse, elle ne concerne d’ailleurs pas que les enfants puisque les parents sont dans le même cas, d’où leur indifférence...combien de parents, de professeurs, de proviseurs ont manifesté contre la loi Schiappa ? zéro zéro la tête à Toto !


  • les pédophiles ,,lang,,,,,,,cone _bene_bite et mitterrand,viennent de demander leurs retour a l’école,,,,,mais primaire !!!!!!


  • Moi je veux bien, mais il faut avouer que le CSA ne fait pas non plus son boulot quand il autorise des scènes de nu et de sexe quasi porno sans limite d’âge...
    Evidemment, les parents sont responsables, mais l’Etat l’est aussi en laissant le CSA faire n’importe quoi.

    Quant à l’enseignement de la théorie du genre, qui inclut des cours de sexualité dès l’école, chut...

     

  • Rejeté la faute sur les parents est vraiment n’importe quoi. c’est la république la véritable responsable.
    D’ailleurs j’en profite de dire que l’homme considéré comme une bite a la place du Cerveau alors qui s’habille de façon provoquante !!! (on enlève tout les accessoires et je vous le dit certains auront beaucoup moins envie ;).
    Les enfant font juste se que fait les adultes !!!
    Combien d’hommes ferme leur gueule de peur que leur femme parte (a oui sa s’appelle liberté et égalité mdr)
    Combien de trou du cul on fait le beau devant une femme en se laissant volontairement manipulé ou en espérant d’avoir un gâterie.
    Combien de groluche qui on pris les postes les plus élevé de la république donner par l’oligarchie tout en sachant qu’une femme c’est faible.
    Pour les élèves combien de garçon on foutue leur scolarité parce que sa sentais la chatte en chaleur. (sa m’étonne pas que les filles on des meilleur résultat car un homme pour elle, sa se remplace)
    Combien de frère se sont battue pour une fille. (oui elle es plus responsable car c’est elle l’a séductrice et pas l’inverse)
    Tout c’est de la faute des hommes ils se sont laissé avoir par un billet et un bout de ficelle entre les fesses et c’est par ses fautes qu’on nous a enlever notre foyer, notre dignité que l’homme est devenue une merde.
    L’homme existe que par se qu’il possède et de toute évidence ce n’est pas l’intelligence mais plutôt de sa classe sociale.
    Désolé pour les pauvres a moins de trouver une perle rare vous êtes cuit tant que le roi des hommes ne reviendra pas.
    Vous connaissez le dicton ne faite pas confiance aux femmes et encore moins a un homme qui fait confiance aux femmes. notre société est féminisé donc lâche, faible, nombriliste ect...

    franc-maçon tic-tac, tic-tac, votre temps est bientôt écoulé mais pas avant que l’autre vipère règne d’une courte duré.

     

    • Mon Dieu ta syntaxe m’a fait chavirer... le fond est pas mauvais quoiqu’un peu rigide ! Mais dans le fond fond j’ai rien compris à ce que tu voulais dire, à part que tu te méfies des femmes et que les hommes sont devenus des merdes ! Si c’est ça, il suffit juste de savoir hausser le ton sèchement quand il faut, et je peux t’assurer qu’après ça file droit !


  • « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. » Jacques-Bénigne Bossuet


  • beaucoup ont des remèdes puritains (interdire les images, etc) à des symptômes puritains (transparence, banalisation pornographique). C’est bien logique, mais on ne sort pas de cette OPA sur notre espace culturel et notre sensibilité bien française, bien catholique...
    Les sociétés latines sont celles du secret, du caché. Oui moi aussi j’avais ouï dire certaines choses quand j’étais en primaire, sur telle fille qui montrait sa fleur dans les toilettes. Il y a toujours eu des précoces, en tout petit nombre (comme dans le cas de l’article je présume) mais c’était un monde d’arrière plan, de "maison close", d’une certaine pudeur créant l’érotisme. Je ne vais pas m’étendre sur les trucs scabreux des écoles de garçon dans le temps, etc, etc.

    Ce qui change, c’est la transparence puritaine (les putes de vitrine par exemple, comme à Amsterdam ou Genève) qui par horreur de ce qu’elle considère être l’hypocrisie catholique (tolérer en cachette) exige quant à elle que ce qui est toléré le soit publiquement, encadré, légiféré, et aux yeux de tous (cf également ces grandes fenêtres donnant sur les intérieurs hollandais à Amsterdam, en mode "j’ai rien à cacher"... impensable en catholicité !!). Le puritanisme inversé a cette tare qui lui colle à la peau. Pour cette raison que les filles de ces pays (Angleterre, USA..) semblent plus putassières qu’ailleurs, et que la pornographie telle que nous la connaissons s’y soit tant développé (à distinguer encore une fois de l’érotisme).

    Le fait d’y faire référence en classe, avec autant d’aplomb, de naturel, le fait de "twerker" en public, tout cela découle du puritanisme dans sa phase libéralo-libertaire. Plutôt que d’admettre qu’il existe des vices et des transgressions quelque part (Etat de nature - blessée - qu’une patiente miséricorde admet... à condition de s’en acquitter, toujours dans le secret, au confessionnal), on réfléchit à comment assimiler et valider la chose dans l’espace publique pour tous (le quartier rouge n’est pas dans un lointain espace brumeux le long d’une vieille gare abandonnée, mais en plein centre ville, là où tout le monde ou presque est obligé de passer, petits et grands..). D’où une forme d’insensibilité qui naît de ce contact quotidien avec la croûte (quand un homme de secret vivra la chose "à coeur"). La pouffiasse en mini short à Londres, plus personne n’y fait attention... c’est devenu l’uniforme puritain 2.0.


  • Les parents sont souvent des abrutis démissionnaires. Peres castrés par la vie et mères perdues dans leurs désillusions.
    Ajoutez à cela des gamins cons en general mais malins en particulier.... une société qui dit aux filles que seules les femmes de footeux sont à l abri (un temps) du besoin....
    Le résultat est explosif. Ajoutez à cela rapidement 2 ou 3 drogues douces ou dures.
    Pauvre génération.
    Pauvres de nous.


  • "C’est nous qui avons créé cette situation", hahaha hah démerdez vous maintenant


  • Et pour l’hypo, Y a t’il des alertes du collège ?


Commentaires suivants