Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Google, un danger pour nos libertés

De l’algorithme au projet politique, un empire au service du transhumanisme

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1273435

    Et la société mère ne s’appelle plus Google justement mais Alphabet. Ils veulent ainsi redéfinir entièrement le langage et notre perception des technologies.

    Dans tous les cas, bon nombre de personnes se vautrent dans leurs services (mail, youtube, documents, etc) et Google est tout à fait capable de prendre ces données à votre insu. Idem pour Facebook, Twitter, Microsoft... si vous utilisez un seul de ces services, vos données personelles peuvent être interceptées par les agences gouvernementales.

    Il est encore temps de changer car les logiciels libres sont plus que jamais à la portée de tout le monde.

     

    • #1273520
      le 20/09/2015 par Ducius
      Google, un danger pour nos libertés

      Bonjour,

      Moui, je n’adhère pas à ta conclusion.

      L’open source n’est pas le Saint-Graal !

      Dès que tu empruntes un réseau ouvert, la sécurité de tes données n’est plus garantie.

      Par ailleurs open source ne signifie pas absence de backdoor ou spyware.
      Un code ouvert ne signifie pas que le programmeur est un philanthrope magnanime...

      A mon sens pas de solution...

      Il faut tolérer son fichage et la possibilité d’être "raflé" ou retourner au pigeon voyageur... Ce qui sera tout aussi suspect...

      Le problème n’est pas tant la collecte de données que son industrialisation (du temps du courrier postale, le secret des correspondances ne devait pas effarouché les divers service de renseignement ! Mais ce devait être plus long et bien ciblé).

      J’avoue être bien plus inquiet des possibilités incroyables de manipulation de masse d’internet et en particulier de Google (filtrage et mise en avant de certaines informations) que de la collecte de données au hasard et donc grandement peu pertinente...

      Meilleures salutations


    • #1273904
      le 21/09/2015 par jvidepi
      Google, un danger pour nos libertés

      @ducius

      Vous écrivez : "Par ailleurs open source ne signifie pas absence de backdoor ou spyware."

      Oui et non.

      Si un programmeur insère un backdoor dans son programme, libre à l’utilisateur final de supprimer cette fonctionnalité et de recompiler. Moi quand je télécharge un logiciel à code ouvert, je télécharge d’abord les sources et je les inspecte. De cette façon, je suis sûr que le programme va faire exactement ce pourquoi il est créé et non m’espionner ou utiliser ma bande passante pour "spammer". Ce n’est qu’après inspection que je compile le tout pour en faire un programme exécutable (exe).

      Si un programmeur malveillant s’avise de foutre un spyware dans son code, il sera repéré immédiatement, le mot se passera dans la communauté et son programme tombera dans l’oubli. Ce n’est pas à l’avantage d’un créateur d’agir ainsi. La force du logiciel libre c’est la révision par les pairs, comme en science. Aussi, un utilisateur qui n’a aucune connaissance poussée en informatique peut être assuré qu’un logiciel libre est fiable parce que des centaines de programmeurs ont analysé le code et garantissent en quelque sorte que le programme est sain.

      Logiciels libres, Linux et un VPN sont les bases d’une navigation dissidente et sécurisée.


  • #1273515
    le 20/09/2015 par anonyme
    Google, un danger pour nos libertés

    Merci de nous donner la procédure pour utiliser un logiciel libre

     

    • #1273716
      le 20/09/2015 par bidule
      Google, un danger pour nos libertés

      @ anonyme,

      la première des procédures, c’est de chercher par soi-même

      Pour être libre, il faut choisir sans demander à personne, ce faire sa propre opinion, son choix, par rapport à ses idées personnelles.

      Le monde du libre viendra à toi le jour ou tu feras la différence entre propriétaire et libre
      Libre ne veut pas toujours dire gratuit ou free, libre, c’est la possibilité de choisir autrement ce que tu veux faire dans le monde de "l’informatique en particulier"

      Comment peut on penser être libre en utilisant un smartphone, Windows, Google, Ebay, Yahoo, Facebook, Skype, Linkedink, Tweeter, etc... ?
      Tous des logiciels ou programme d’exploitation qui t’exploitent depuis le début de l’internet en France, soit en 1996 avec Windows 95-A pour le début de IE. Comme tu peux le remarquer, ils viennent tous du même pays, les USA

      Alors, il faut penser à changer de système d’exploitation et de moyen de communication, c’est un projet de résistance qu’il n’est pas facile d’assumer, même pour la dissidence et la résistance


  • #1273521
    le 20/09/2015 par Substance2004
    Google, un danger pour nos libertés

    Cette synthèse de Google (attention, je ne dit pas comme Audiard que ce type en est une, mais que sa synthèse est juste et même excellente) est une vraie info pour qui ?

    Certainement pour des personnes qui pensent encore que les onglets des navigateurs sont faits pour les chiens, qui ne connaissent aucun moteur de recherche respectueux de leur vie privée (YaCy, Privateserarch.io, Searx, Unbubble.eu, Qwant, Duck Duck Go, Startpage et j’en passe...) et qui au lieu de taper une URL qu’ils peuvent connaître, tapent son nom dans Google pour alimenter la bête. Et pas forcément des sites dissidents. C’est aussi le cas avec des sites marchants ou administratifs car ils les utilisent comme tout le monde !

    Si la "dissidence" (même si je déteste personnellement ce mot) alimente la bête comme je l’ai aussi vu chez des militants E&R, alors la bataille risque d’être compliquée.
    Je serai plus pour un réseau comme celui de Freenet où toutes les données se trouvent sous forme chiffrée sur votre disque dur.

    Ok, on dénonce, mais quelles solutions ?

    La puissance des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) tient surtout dans le fait que tous vos contacts les utilisent.
    En effet, dès lors que vous vous résiliez votre compte, vous vous coupez aussi de vos contacts. D’où l’importance d’une vraie discussion entre vous et vos contacts soit dans le réel, soit sur ces réseaux déjà très centralisés (il en existe d’autres beaucoup plus ouverts) d’une alternative avec en toile de fond la puissance des bénéfices que ces sociétés réalisent avec VOTRE VIE PRIVÉE, et bien entendu les informations qu’en tire le gouvernement.

    La base de l’informatique et les échanges sur internet était au départ un truc pour des ingénieurs.
    On a fait des interfaces graphiques de plus en plus simples, on a permis un internet domestique, mais on a surtout rendu désirable le matériel informatique (logiciels ou appareils) comme une voiture de sport.
    Ce qui est le plus dur à avaler, c’est qu’avec le nombres de connections possibles, même avec un volet ou un réfrigérateur et l’usage qu’en font les gouvernements et les entreprises selon les révélations de Snowden, c’est que seul l’ingénieur, calme et pragmatique, devient le seul capable de pouvoir essayer de limiter (et pas arrêter) correctement de laisser des traces de sa vie privée, alors que le paranoïaque amateur incapable de réfléchir face à sa peur oublie que le meilleur moyen reste encore la déconnexion totale.

     

    • #1273625
      le 20/09/2015 par bidule
      Google, un danger pour nos libertés

      Salut, en réponse @ Substance2004,

      Les gens ne savent plus mettre en marque-page leurs recherches sur le web, donc, ils passent tous par gogole et leurs boites gmail pour chercher,
      avoir des pubs qui vont avec, ne comprennent pas ce qu’est un cookies

      Google, c’est la Stasi multiplié par 1 milliard en une journée, les gens donnent leurs informations, se prennent en photos et n’ont plus aucune notion de vie privée

      à la place de Freenet, il existe d’autres alternatives comme I2P, qui permet d’utiliser d’autres protocoles que juste le web pour communiquer
      https://geti2p.net/fr/

      On ne va pas épiloguer sur le sujet, parce que Google a été fabriqué pour et par les renseignements Américains, tous comme Windows, Facebook, Yahoo, Tweeter, j’en oublie mais ce n’est pas grave

      Pour répondre @ Ducius,

      le logiciel libre a l’avantage d’avoir le code source ouvert, c’est à dire que pendant que tu dors, il y a un type à l’autre bout de la planète qui peut débugger une faille de sécurité et te la proposer le lendemain parce que le code source est ouvert et modifiable !

      D’ailleurs, avec quoi travaille Google comme système d’exploitation pour son Android ? avec du libre et non pas avec du propriétaire !

      En France, on a juste perdu la bataille de l’internet en 1973 avec le projet Cyclades, Louis Pouzin avait apporté beaucoup de chose sur les protocoles TCP/IP en accord avec le projet Arpanet, mais c’était sans compter que VGE n’a pas voulu ce projet et a supprimer les subventions en 1978 pour valider et pour vendre des minitels à la place en 1980 pour favoriser des sociétés à commutation de circuits (FT, etc...) et non pas à des commutation de paquets (Internet)
      On a aussi perdu le projet Micral, un ordinateur avec un système d’exploitation Français, c’est incroyable n’est-ce pas cette perte de souveraineté aux profits des Amerlocains qui nous gouvernent aujourd’hui

      Google n’est que le reflet de notre classe politique soumise depuis des décennies.

      CQFD


  • #1273531
    le 20/09/2015 par zouzou24
    Google, un danger pour nos libertés

    Les autres numéros de cette série sont aussi vraiment bons !

     

    • #1273770
      le 20/09/2015 par dbal93@free.fr
      Google, un danger pour nos libertés

      Oui, très heureux de retrouver sur E&R une vidéo de ce jeune homme talentueux.
      J’avais suivi les 7 vidéos de ce Oracle / Monsieur Troll, je conseille également les 6 autres pour la complémentarité.


  • #1273622
    le 20/09/2015 par Rémi Lobry
    Google, un danger pour nos libertés

    ===> dans le genre suivre ce type LAURENT ALEXANDRE, un chirurgien énarque installé en Belgique. Il vous vend votre propre ADN séquencé tenant sur une clé USB.
    Il nous prévient des enjeux avec les GAFA mais visiblement est convaincu que le transhumanisme va l’emporter. Il a écrit un bouquin "La mort de la mort"

    https://youtu.be/XivZ7nB_kek


  • #1273692

    Les robots de Gogoole ne font pas encore de quenelle ?


  • #1273743
    le 20/09/2015 par yves
    Google, un danger pour nos libertés

    il est possible d’utiliser Startmail €4 par mois
    et startpage....


  • #1273752
    le 20/09/2015 par Leprince dit la pince mon seigneur
    Google, un danger pour nos libertés

    On peut ajouter au concept transhumaniste le mot "avancé" sachant que quand l’esprit, la conscience de nos dit "défunts " seront localisables et reintegrables ds des corps nveau ou supports robotisés...


  • #1273899
    le 21/09/2015 par mrdx
    Google, un danger pour nos libertés

    Les transhumanistes de Google et les ingénieurs sociaux des technologies NBIC ont en tête un tas de projets futuristes pour l’humanité relevant directement du domaine de la science-fiction :
    - la modélisation mathématique de la société (en adéquation avec la vision kabbalistique de Wall-Street, le règne de la quantité...)
    - le remodelage scientifique de l’homme et de sa nature (la théorie du genre, PMA et GPA, trafiques d’organes, réécriture du code génétique...)
    - le grand remplacement des hommes par une IA supérieure (Big Data, Singularité technologique, téléchargement de l’esprit ...)

    Dans cette perspective expan-sionniste des technologies, une guerre cognitive entre humains et post-humains semble inévitable...

    Donc si Google = Skynet, qui est John Connor ?

     

    • #1274365
      le 21/09/2015 par Fantomas
      Google, un danger pour nos libertés

      Pour les berner, il suffit de créer des avatars en tout genre. Par contre dès qu’on passera à IPV6, on sera encore plus facilement identifiable. Seule alternative : créer des réseaux de communications parallèles.


  • #1273937
    le 21/09/2015 par raoul
    Google, un danger pour nos libertés

    je vais juste reprendre un très bon édito de denis bodon avec une petite analogie :

    Les algorithmes permettant de classifier les comportements à risques sont incapable de faire la distinction entre informations connaissance et sagesse. La sagesse exige une conscience qui est et restera longtemps le saint grall de l’intelligence artificiel.

    Les systèmes si performants et rapides soient-ils ne peuvent tout simplement pas comprendre une idée, un concept, un scénario une stratégie ou une personne.

    .... je passe à une déclaration de Le Drian (sur le terrorisme)
    Ce sont, ces procédés, une fois repérés qui permettent de déterminer qui permettent de déterminer les algorithmes..

    La est le risque justement souligné quand nos comportements sont repérés ont peut les déterminer (et encore la aussi ça relève aussi peut être du fantasme).

    Personnellement quand je souhaite allez sur e&r c’est pas la peine de passer par Tor et autre (déjà la connexion est extrêmement lente et vous êtes bien incapables de savoir ou est hébergé votre oignon ), si c’est pour avoir une expérience sans votre expérience d’internet. Alors utilisé moteur de recherche qui ne stock rien (duck and duck), et pourquoi pas loué une station virtuel en suède ou en russie qui sont utilisé depuis longtemps par les réseaux pxxdxx ou pirate ou mafieux ça coute 9 euro par mois ... mais pourquoi faire tant que les IDS ne sont pas en place...


  • #1273965
    le 21/09/2015 par Zissou
    Google, un danger pour nos libertés

    Je conseille fortement de visionner le film Ex Machina, réalisé récemment.
    L’entreprise fictive dont il est question ne se nomme pas Google, mais elle y fait carrément référence.

    Très bon huis clos sur le contact avec l’intelligence artificielle (développée entre-autre grâce au big data) et sur la façon dont l’humain moyen s’y comporte.


  • #1274014
    le 21/09/2015 par Julien
    Google, un danger pour nos libertés

    On confond quand même deux choses différentes : perte de liberté vs soumission consentie.

    Lorsqu’un état nous contraint à faire ceci ou cela (tiens, récemment, interdiction des cabines à UV, interdiction de se dire pas charlie, etc.) on est bien sur de la contrainte et l’utilisation d’une violence pour obtenir le résultat, et donc sur une perte effective de nos libertés. Allez demander ce qui se passe pour ceux qui décochent la case "payer la redevance" de leur déclaration d’impôts.

    Lorsque google/apple/facebook disent "si vous utilisez mes services, je collecterai les données que vous utilisez", on a quand même le choix de ne pas utiliser lesdits services. Personne ne me contraint à utiliser google ou à regarder la TV, sauf peut être une forme de pression sociale que je suis libre de conchier bien copieusement.
    Après, si des gens sont contents d’utiliser ces services, de s’afficher dans des selfies ridicules ou d’utiliser le dernier smartphone parce que "c’est cool", c’est bien leur choix. Mais ne confondons pas leur connerie avec une appropriation de leur liberté.

    On dit souvent que celui qui nous dirige, c’est celui qu’on ne peut critiquer. Je me poserai la question de la prise de pouvoir de google le jour ou je ne pourrai pas dire "google est nuisible".

    La bonne question, c’est : pourquoi les gens aiment-ils s’abrutir devant facebook plusieurs heures par jour ?
    Les gens achètent bêtement des iphone parce que l’éducation ne joue plus son rôle. Google, apple, la TV, tout ça participe à une forme de soumission consentie. Mais ça, ce n’est pas google qui l’organise. Google défend son intérêt mais n’a pas le pouvoir de la contrainte. Cette soumission est oganisée par les pouvoirs en place, qui conduit par exemple les gens à manifester derrière un slogan "je suis charlie" tout en leur faisant condamner la liberté d’expression de certains éléments "malades" et en trouvant l’ensemble cohérent. C’est fort ! Google, facebook, ce sont des outils, rien de plus. Les supprimer ne changera rien, c’est combattre la conséquence plutôt que la cause. L’outil n’est pas le problème, en revanche le pouvoir qui s’en sert pour nuire à nos libertés, lui, l’est.


  • #1274510
    le 21/09/2015 par Nettoyeur
    Google, un danger pour nos libertés

    Je me méfie de plus en plus de Google et Facebook même si ce dernier je ne l’utilise plus du tout.
    Je n’y vois pas le coup de génie d’un mec dans son garage ou que sais-je.
    A mon avis c’est purement des outils de contrôles crées et administrés par des états. Et quand bien même j’aurai tort, on sait quand même tous que la nsa, cia et autre sont directement reliés à tout ces systèmes informatiques. Donc qu’en déballant toute sa vie sur la toile, on accepte de sacrifier une grande part de notre vie privée.
    Personne ne sait réellement ce qu’ils font de tout ça et je n’aime pas ça, c’est mon côté parano surement, je ne sais pas.
    Il y a quelque chose qui me gêne quand on voit la masse d’information remises entre les mains de deux entreprises, américaines en plus..
    Tout récemment je me suis décidé de ne plus faire de recherches sur Google, je teste "duck duck go". C’est un peu moins "pratique" et moins pertinent qu’un google c’est vrai, mais si je dois modifier ma façon de "consommer" internet, je m’y attèle sans soucis. Les boites mails, pareil.
    J’hésite à prendre un nom de domaine avec mon nom et mon prénom, et de me créer mes propres mails, personnalisées en plus.
    J’utilise outlook de microsoft mais plus pour très longtemps, j’ai le sentiment horrible que tout ce qu’il y a sur ces services ’gratuits’ sont épluchés tout le temps. Des inconnus savent tout sur nous, c’est chaud quand on y réfléchis !
    Pour ceux qui connaissent pas, et qui de temps à autre souhaitent s’inscrire sur des sites sans donner leur mail perso, je leur conseille Yopmail, qui génère des adresses mails aléatoirement et qui sont actifs 15 jours.
    Pour finir, j’utilise depuis 2-3 mois maintenant un VPN payant (7euros /mois), c’est un petit abonnement c’est vrai mais je pense que de nos jours c’est un outil devenu indispensable pour essayer de se protéger un max de tous ces chacals affamés. Je me paie aussi un serveur dédié pour y déposer mes fichiers personnels dans un endroit sécurisé (mon propre cloud en gros :)) sans passer par les "aspirateurs de vie privée", les dropbox et autres qui tout comme Facebook, sont gratuits. Enfin en apparence seulement ... A méditer.
    Essayer de rester maître de vos données, un maximum.

     

    • #1275502
      le 22/09/2015 par la_marmotte
      Google, un danger pour nos libertés

      Vous n’avez pas tord, Google et FB sont des outils de recensements à grande échelle, nous sommes fichés et chacun d’entre nous a un dossier qui détermine le profil d’utilisateur, les dangers potentiel que nous représentons face à l’autorité étatique...


  • #1284444
    le 05/10/2015 par laPucelle
    Google, un danger pour nos libertés

    le 10 aout 2015, Google a un nouveau patron..Sundar Pichai (43 ans ).

    les anciens patrons : Larry Page, Sergueï Brin créent la société Alphabet Inc.
    une holding basée en Californie, créée à partir de la société Google, dans le but de décharger la société historique de ses activités ne représentant pas son cœur de métier (l’indexation de pages internet et ses différents services comme YouTube et Gmail)
    Les activité de Alphabet : Internet, logiciel, biotechnologie, domotique, santé...
    a quand le RFID ?...


Afficher les commentaires suivants