Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Grâce à l’Émirat islamique, le Kurdistan irakien a augmenté ses revenus pétroliers de 60 %

Depuis le début de la crise en Irak, c’est-à-dire depuis l’invasion d’une partie de l’Irak de manière préalablement concertée par l’Émirat islamique et par le Gouvernement régional du Kurdistan [1], il y a quatre mois, celui-ci a augmenté ses revenus pétroliers de 60 %.

Intervenant à la clôture du forum « Le Moyen-Orient en transition », organisé par le Middle East Research Institute, le ministre des Ressources naturelles du Gouvernement régional kurde (Erbil), Ashty Hawrami (photo), a révélé que, malgré l’opposition du gouvernement fédéral irakien (Bagdad), il parvenait à vendre sur le marché international la totalité du pétrole extrait à Kirkouk.

Dès le début de l’offensive conjointe de l’Émirat islamique et du Gouvernement régional du Kurdistan, celui-ci s’est emparé des champs pétroliers de Kirkouk, augmentant illégalement la surface de sa juridiction de 40 %.

Bien que le Gouvernement fédéral irakien ait entrepris un procès aux États-Unis contre la commercialisation du pétrole volé par le Gouvernement régional du Kurdistan, celui-ci écoule toute la production au port de Ceyhan (Turquie) au prix international (83 $ le baril), parfois avec un léger discount (dans ce cas à 75 $ le baril).

Le forum, qui s’était ouvert par l’engagement de procéder à un référendum sur le rattachement de Kirkouk, s’est terminé par le constat de la complète indépendance économique actuelle et de la viabilité du Gouvernement régional du Kurdistan, suivi d’un appel à son indépendance politique.

Voir aussi, sur E&R :

Sur l’instrumentalisation du terrorisme par l’empire, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le grand triomphe des hors la loi. c’est complètement dingue, non seulement ils vendent ce qui ne leur appartient pas, mais d’autres achètent et avec pratique du dumping. de plus les mecs se baladent à travers le monde sans être inquiétés. Mais comme cela profite aux U.S.A. car reste dans la logique de la destruction de l’Irak puis des autres nations de la région au futur,.. à rapprocher de l’article sur l’Argentine qui est une Etat considéré comme une sous-merde. qui tire les ficelles ?


  • C’est la seule et unique raison qui ont poussé les yankees et leur sbires de bombarder l’EI. Ils étaient aux portes de kirkouk et sans l’intervention des occidentaux l’EI aurait prit le kurdistan irakien.


  • Bonjour,
    Tout d’abord, j’aimerai signaler que Kirkouk était une ville majoritairement kurde, avant des déportations de masses opérées par le gouvernement irakien, car ville pétrolifère. Aujourd’hui, la ville est principalement peuplée de kurde ainsi que d’arabe, et son ralliement à la région du Kurdistan était une question centrale durant des années concernant l’indépendance du Kurdistan.
    L’armée irakienne ayant fui de Kirkouk, les kurdes ont repris leur Jerusalem. Il vaut mieux cela, que Daesh...
    Donc dire que les kurdes vendent du pétrole ne leur appartenant pas est tout de même fort de café !
    Deuxièmement, le gouvernement central irakien ne verse plus la part du pétrole qui revient au kurde (17%) depuis maintenant plusieurs mois, afin de mettre le Kurdistan sous pression économiquement et donc, d’être en position de force lors de négociation, et donc de mater les espoirs kurdes en matière d’autonomie.
    Une indépendance ne se demande pas, elle se prend ! Que les kurdes veulent se défaire du pouvoir central de Baghdad est tout à l’heure honneur ! Pour quelle raison devrait il respecter des tracés Sykes Picot qui les ont ignorés depuis près d’un siècle ?
    Et sous entendre que Daesh et le Kurdistan ont des corrélations quelconques est ahurissant et tellement bas... Mais venant de l’ami Meyssan Pro chiite disant amen à tout iranien ouvrant la bouche, ça ne m’étonne qu’à moitié.