Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Grande-Bretagne : rongés par l’austérité, les services publics cèdent du terrain au privé

Ecoles, routes, mais aussi patrouilles de police ou appels d’urgence des pompiers : l’austérité oblige les services publics britanniques à se délester de nouvelles tâches, quitte à briser des tabous en matière de privatisation, comme à l’époque de Margaret Thatcher.

Mais, contrairement à l’ancienne "dame de fer" qui brandissait dans les années 1980 la bannière libérale pour justifier la vente de British Airways ou British Telecom, le gouvernement du Premier ministre conservateur David Cameron joue la carte du pragmatisme.

"Il ne s’agit pas d’idéologie, de dire que le service public est mauvais et le secteur privé est bon. Nous n’avons pas d’argent et nous devons donc étudier toutes les options possibles", a résumé le député conservateur Matthew Hancock.

A la recherche désespérée de fonds, les organismes publics, dont les ressources doivent baisser de 20% en moyenne sur cinq ans, multiplient les initiatives pour garder la tête hors de l’eau.

Les forces de police du Surrey (sud) ont ainsi décidé de mettre en concurrence des sociétés privées en envisageant de leur confier des patrouilles de surveillance, la conduite d’enquêtes criminelles ou la détention de suspects.

Le groupe britannique de sécurité G4S, un des géants mondiaux du secteur, vient quant à lui de remporter un contrat pour concevoir, construire et gérer un commissariat du Lincolnshire (nord-est), dont les deux-tiers du personnel devraient être placés sous sa responsabilité directe.

La Fédération des polices d’Angleterre et du Pays de Galles a protesté, en rappelant que les groupes privés concernés "répondront en dernier ressort à leurs actionnaires et non au public qu’ils servent".

Unison, le principal syndicat de fonctionnaires, a dénoncé des "expérimentations dangereuses". Il s’est alarmé de projets inédits dans le domaine de l’éducation, certains collèges publics ayant lancé l’idée de se vendre à des investisseurs qui seraient rémunérés en fonction des "bénéfices" générés par l’établissement.

Les pompiers de Londres viennent eux de confier pour dix ans au groupe Capita la gestion des appels d’urgence, qui transitent par le célèbre "999". Près de 120 opérateurs doivent changer de statut d’ici cet été en passant du public au privé. Economie escomptée : 5 millions de livres (environ 6 millions d’euros) sur la durée du contrat.

Les appels à la police ou aux ambulances devraient subir le même sort, alors que le recours aux sous-traitants s’accélère tous azimuts dans les hôpitaux avec la réforme du service national de santé.

Aucune de ces annonces n’a suscité de tollé de l’opinion, à l’inverse des projets de privatisation du domaine forestier qui avaient touché une corde sensible chez les Britanniques et obligé l’an dernier le gouvernement à geler ses plans.

Une autre innovation pourrait s’avérer impopulaire puisqu’elle risque de toucher les Britanniques au portefeuille : M. Cameron a annoncé la semaine dernière qu’il envisageait de confier au secteur privé une partie du réseau routier, une première au Royaume-Uni qui ne possède à ce jour qu’un seul tronçon de 30 km d’autoroute privée et payante.

Le Premier ministre a expliqué que l’Etat devait trouver de "nouveaux modèles de propriété" pour financer la modernisation de ses infrastructures.

Un autre projet majeur, la privatisation du groupe public postal Royal Mail, va de l’avant et pourrait se concrétiser à l’automne 2013 par une introduction en Bourse ou une vente à un fonds d’investissement.

La crise a en revanche ralenti la revente de grandes banques partiellement nationalisées durant la crise financière de 2008/2009, notamment Royal Bank of Scotland (RBS), qui se traduirait en l’état actuel des marchés par une perte considérable pour le contribuable.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • miss maguy en personne n’aurait pu imaginer un tel cauchemar ! la réalité dépasse la fiction...
    les élites britanniques ont bradé leur pays pour avoir refusé de partager la rente ! mais cette fois, le petit peuple n’a nulle part où aller : contrairement au 18è et 19 è siècles, le nouveau monde n’est pas mieux loti, pas plus que le vieux continent d’ailleurs !!! il leur faudra rester et payer les dettes des banques...Cameron est, comme les autres politiques, tout au plus un marchand de cravates ; il n’a aucune intention de lutter contre le mouvement et est, intrinsèquement là pour saigner le populo !
    et pour tout dire, qu’est-ce qui le distingue des "fascistes" à l’ancienne ? si on met de côté ses jolis costumes, ses sourires et son baratin ? et qu’est-ce qui le distingue de Sarkozy, par exemple ? ils sont interchangeables, de la même eau, de la même farine...

     

    • Prenez le temps de regardez la conf d’Annie Lacroix-Riz disponible sur le site, ça devrait répondre à votre question :
      http://www.egaliteetreconciliation....

      Si vous n’avez pas le temps, je vais la faire très courte : les "élites" pratiquent la politique du bol de riz. Si on peut vous abaisser jusqu’à survivre avec un bol de riz, alors c’est ce qu’on fera. Et si on peut vous prendre vos vêtements, et la moitié de votre bol de riz, on le fera. Et si on pouvait se passer de vous nourrir on le ferait. D’ailleurs parfois on s’en passe.


    • Angleterre France même combat.

      C’est clair, les gens s’imaginent que le gouvernement œuvre pour leur bien commun mais les politiques se tapent d’eux comme de la dernière merde qu’ils ont posé. Ils n’ont aucune notion de l’intérêt général. D’ailleurs, Il y un adage ,dans les hauts milieux, qui dit que ceux qui font de la politique étaient trop mauvais pour réussir dans le business.

      Il n’y a cas voir la vénération qu’a Sarkozy envers Bolloré, Arnault,et tous ces zbougues du CAC40.
      Tout est corrompue en France : PS, UMP, syndicats, Haute administration, milieux d’affaire...
      C’est la loi du népotisme, du clientélisme, du conflit d’intérêt et en plus c’est des gros mauvais.

      Par exemple, j’ai un souvenir de Jospin, au Grand Journal, qui minimisait d’un ton ironique la privatisation des autoroutes.
      Je viens de terminer "l’oligarchie des incapables" (vraiment à lire) ou on parle justement de cette privatisation.
      Manque à gagner pour l’Etat depuis - 10 Milliards d’Euros !!!
      Et le pire, ces gros blaireaux, lorsqu’ils ont privatisé, ils ne voulaient pas qu’un actionnaire soit en position de force. Or, Vinci voulait rafler 15% du capital, et, pour ce faire, il a proposé d’acheter ce volume à 10% de plus que le cours de l’action proposé.
      Refus du collabo de Fabius.
      Résultat : Le PDG de Vinci a passé des coups de fil à des potes pour qu’ils achètent les actions à sa place en s’engageant a leurs ré-acheté 10% plus cher.
      BLING BLANG BLOUNG PATATRAC, en 24 Heures ses potes ont fait une plus-value de 10% sur un montant de ... 17 Milliards d’Euros... mais pas l’Etat.


  • Dans le nouvel ordre mondial anti-christique qui s’annonce, les anglo-saxons vont donc sans doute morfler au moins autant que les autres ...

    - Il semblerait donc qu’abriter la Bête ne soit pas un bon calcul au final ...

    => ’fallait y penser avant les gars ...


  • Pendant ce temps on les occupent avec le beau prince dans son bel hélico direction les malouines pour le JT.
    Sinon moi, j’adore le Cheddar cheese et le coleslaw !


  • J’ai vu dans un zapping de Canal + un rabbin déclarer que la reine a fait circoncire le Prince Charles car elle est persuadée que sa famille descend du roi David. Pauvres Anglais ils sont vraiment dans la merde, ils seront sacrifiés pour sauver la City, en plus ils se considèrent meilleurs que nous Français. Au moins nous, nous sommes conscients d’êtres dirigés par des cons, et nous avons eu De Gaulles qui nous ouvert les yeux (Les Français sont des veaux).
    God Save The Queen !!!

     

  • L’Angleterre est l’ennemi historique de la France. Elle était notre ennemie dès le début de notre histoire et le restera encore longtemps. De Gaulle a su résister pour que les anglais ne rentrent pas dans la CEE. Il disait, qu’ils étaient le cheval de Troie des yankees. Il savait quelles étaient leurs intentions.

    En réalité, les anglais ne subissent pas la situation actuelle, ils en sont les créateurs. Je n’ai aucune compassion pour ce peuple de barbares. Ils soutiendront leurs cousins américains jusqu’à leur mort. Ils sèment la guerre partout où ils passent. La société anglaise est arrogante et belliqueuse. Ce sont eux qui nous imposent la récession. Avant même l’UE, c’est la City de Londres notre ennemie ! Les anglais aiment la famille Rothschild, symbole de leur réussite.

    Quelles sont les valeurs de l’Angleterre ? A part que Dieu doit sauver leur reine. Ils défendent le communautarisme et le pouvoir du pognon. S’il y a bien un peuple qui n’est pas à plaindre, ce sont bien les anglais.

    J’ai été scandalisée de voir des anglais s’installer en Normandie et en Dordogne. Ces cadres de la City ont fait flamber les prix de l’immobilier, mais le plus scandaleux est de voir qu’aucun élu n’est intervenu pour interdire le lever des couleurs anglaises sur notre territoire ! Chaque matin, ces immigrés fortunés lèvent le drapeau anglais dans leurs jardins et cela ne choque personne. Il y a un petit patelin en Dordogne où tout est anglais, la population, l’épicerie, l’école. Mais le plus surprenant, c’est que ces familles bénéficient des allocations familiales et puisque l’administration considère qu’elles n’ont pas de revenu en France, elles ont droit également à la CMU. Un comble !

    Ce ne sont pas ces fraudeurs là qui sont visés par le FN. Qu’un algérien affiche les couleurs de son pays et on verrait se lever les patriotes en colère, mais qu’un anglais annexe un territoire, comme un conquérant, tout le monde s’en fout. Ils sont millionnaires, ça doit être ça la différence. Faudra t-il à nouveau bouter les anglais hors de France ?

     

    • va jeter un coup d’oeil en Espagne et tu verras que la "vague" en Dordogne n’est rien compare’ avec ce que vous dites. En plus ils achetent (en France) souvent des endroits delabre’s et ils sont tout content d’enfin vivre dans une maison/ferme/chateau qui ne ressemble pas au poulailliers-maisons du Royaume-Uni. Le R.U. n’est pas les USA ni le Canada ni l’Australie. Il y a une penurie de terrain...ca veux dire que la plupart des personnes vie dans des maison tres modestes compare’ avec les francais.
      En plus les anglais qui vont en France ne caillasse pas la police, ne touche pas les allocs et en general n’arrive pas les mains vides. Honnetement je suis d’accord avec vous en ce qui concerne l’alliance abjectable politico-fasciste du RU et les militaire americains. Mais en ce qui concerne les maisons si tu voyait a quel point c’est m_rdique au RU vous serez etonne’s qu’il n’y a pas de plus grosses vagues d’emmigration. Je vous assure si on pouvait tous partir aux USA aussi facilement que l’Espagne et la France nous serons a 50 millions d’habitants et non le 65 millions actuel