Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Grandiose manifestation patriotique des scouts musulmans à Bordeaux le 25 juin 2011

Samedi 25 juin dernier, dans le cadre civique de leur campagne "La flamme de l’espoir", les scouts musulmans de France (S.M.F.) ont organisé à Bordeaux une très belle journée patriotique. Un sympathique article du journal Flash en rend d’ailleurs compte dans son édition du 30 juin.

Nouvelle manifestation du patriotisme des Français musulmans à Bordeaux

Elle a débuté par un émouvant hommage, devant le Monument aux Morts de la place du 11-Novembre, aux Français morts pour la Patrie pendant les conflits contemporains.

L’affluence d’un grand nombre de porte-drapeaux d’associations de combattants rehaussait cette sobre cérémonie. Après le dépôt de gerbe, les scouts ont entonné avec foi l’hymne national. Une impressionnante minute de silence a clos la cérémonie.

On remarquait, parmi les autorités civiles, militaires et religieuses, le représentant de l’Office national des anciens combattants (O.N.A.C.), le président de la fédération du Scoutisme français, le Chef scout Younès Aberkane, le président national des S.M.F. Yves Bernard, leur commissaire général Hocine Sadouki et le recteur de la mosquée de Bordeaux M. Oubrou.

Discours et danses folkloriques

La journée se poursuivait par un colloque érudit dans le grand amphithéâtre de l’Athénée municipal, archicomble, à laquelle assistait une conseillère municipale, visiblement mal à l’aise dans cette atmosphère patriotique !

Plusieurs discours, dont ceux du recteur de Bordeaux et du président-fondateur des scouts musulmans ont été prononcés, concluant au nécessaire renforcement de l’Unité française. L’amitié scoute était incarnée par la présence attentive d’une délégation de guides et scouts de France.

Un défilé traditionnel avec des échassiers landais et des danseuses folkloriques devait suivre dans la rue piétonne Sainte-Catherine, au grand étonnement des passants, consommateurs urbains déracinés de leurs origines paysannes.

Cependant, vite conquis par la spontanéité et la fraîcheur de la marche, ils se laissaient gagner par l’allégresse des fifres et des tambourins, et s’y joignaient volontiers !

Une prouesse technique

Le clou de la journée a été l’érection par les scouts musulmans sur la place de la Victoire, devant la porte royale Saint-Julien, d’un gigantesque mât de bois, en forme de tour Eiffel, sur lequel fut hissées les Couleurs nationales.

Une prouesse technique, surtout sur un sol de béton, saluée par tous les connaisseurs du froissartage. Des danses landaises furent exécutées avec grâce par de jeunes filles, pour le plus grand plaisir des petits et des grands.

Diverses associations caritatives (dont l’établissement français du sang) avaient dressé des stands sur la place. Un débat a été tenu sur cette agora de la Victoire, au terme duquel des propositions concrètes ont été arrêtées. La flamme de l’espoir citoyen continue sa route par Toulouse.

On peut sans exagérer dire que, depuis la Libération, Bordeaux n’avait vu de cérémonie patriotique aussi grandiose, vibrante et éclatante ! Elle montre que la réalité, héritée de notre histoire la plus glorieuse, d’une Nation française pluricontinentale, pluriraciale, pluriculturelle et pluriconfessionnelle, loin d’être un melting-pot informe à l’américaine, s’insère heureusement dans les traditions les plus pures de notre patriotisme : le culte de la Terre et des Morts !

Mistral, Barrès et Baden-Powell ont pu être satisfaits : leur oeuvre a d’intelligents continuateurs ! La section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l’Action française en félicite chaleureusement les organisateurs et les participants, dignes représentants d’une jeunesse française saine, et les invite à recommencer l’an prochain !

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.