Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Greg Toussaint – Les hommes méritent-ils qu’on les déteste ?

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2544857
    le 12/09/2020 par terre des pairs > patrie-arcat
    Greg Toussaint – Les hommes méritent-ils qu’on les déteste ?

    Les femmes souffrent de cette invasion de tapettes féminisées et du manque de patriarcat, puisque sans limites données par l’homme, elles s’expriment (en plus de manière revendicatrice), elles s’étalent de toute leur immoralité, elles cherchent des réponses mais ne les trouvent pas ou n’osent pas s’avouer que leurs réponses de féministes les maintiennent dans la solitude et l’aigreur.

    Au lieu de revendiquer d’être une "femme libérée" ou pire, une féministe, elles feraient mieux de réclamer le retour au patriarcat.

    Greg termine en disant "je mets toujours du lubrifiant", oui mais ça risque de ne pas suffire, le problème étant sociétal, politique, pas seulement sexuel, individuel... c’est une "vision du monde" comme dirait Rudy - forcément passéiste, homophobe, misogyne etc etc.

     

    • En effet les femmes étant scientifiquement, philosophiquement et religieusement plus émotionnelles et donc plus impulsives (en particulier entre elles) que les hommes (même si elles en sont plus franches en se disant plus ce qu’elles pensent), sans leurs recommandations devant leur apporter des limites, le chaos viendrait plus vite, voire la troisième guerre mondiale nucléaire (bien que certains hommes n’aient pas eu besoin d’elles pour provoquer les deux premières)...


  • La seule question qui vaille : peut-on se passer des hommes ? La réponse est : non ! Sens l’homme, le monde retournerait à l’âge de pierre en 15 jours...
    L’homme est la lumière dans la nuit, l’étoile qui scintille au fond de la Voie lactée. Bref, sans l’homme, pas de conscience ni de science...

     

  • Christophe Carron rédacteur en chef entretient une curiosité très prononcée pour les libertariens, courant de pensée qui prône la liberté individuelle comme un droit naturel au sein d’un système de propriété et de marché universel. Par conséquent, toute disposition de son corps, telle que la prostitution, la gestation pour autrui et l’engagisme, serait parfaitement légale dans le respect inhérent aux droits de l’homme.

    Pour info slate.fr n a jamais été rentable ..


  • Certaines femmes souffrent du conditionnement social. Vouloir être en couple selon ses propres désirs sans concessions,c’est le rêve de Pauline !

    1+1= couple. Hors, personne n’est en couple...Y’à un troisième larron qui s’invite partout...c’est l’état. Conseils,injonctions,rétorsions ou bonbons (jusqu’à la privation de l’enfant),il s’immisce dans tout les domaines des couples sans y être solliciter.

    Là,il encourage la zizanie stupide. Ingénierie perfide. questions inutiles. L’homme "classe sociale oppressive" veut dire que l’homo-sapiens est une construction virtuelle qui ne doit rien à la nature. Plus d’alpha ni d’oméga..juste un problème à résoudre. L’Histoire nous a appris comment se résolvait certaines équations quand des hommes n’étaient plus que des numéros.. !!

    Greg..t’es le meilleur successeur de Dieudo...mais attention...Marcel D et Al West sont sur les rangs.. !!


  • Hé hé il est bon, force à toi Greg tu remontes le moral "- tout n’est pas perdu ! -" même si ça devient extrêmement périlleux d’être un homme qui aime vraiment F pure, dans le sens qui se soucient vraiment de l’avenir de la race humaine.

    Je dirais mais ça ne concerne que moi, qu’aujourd’hui être détesté par un maximum de femmes est gage de bonne santé mentale et de virilité (le principal étant de savoir que pour être détesté par les femmes d’aujourd’hui et continuer de les aimer malgrés leur haine, il faut être sévèrement burné)


  • Certes, la question est d’importance puisqu’elle concerne la procréation et l’avenir de notre espèce. Toutefois, j’ai de plus en plus le sentiment que le débat étant devenu irrationnel et obscur, la solution réside dans le rire et le détachement. L’humour a toujours manqué au mgtow comme aux féministes. Il est peut-être temps de se marrer un bon coup plutôt que chercher à avoir raison. Merci Greg !


  • Les féministes d’aujourd’hui, ce sont des connes : elles n’ont pas compris que le mouvement a été entièrement noyauté par les gouines !

     

  • En fait finalement, c’est un sacré talent, voire don, qu’il a depuis le début.


  • J’ai vu au fil des années l’évolution d’une de mes amies, c’était une fille tout à fait normale, boulot-mec-copines, vous voyez le genre. Puis le militantisme a été de plus présent, à commencer par ses publications facebook. D’abord c’est le véganisme, d’abord pédagogique, puis militant, et finalement agressif. Ensuite elle a commencé à sortir des publications féministes, même chose que pour le véganisme, pédagogique puis militant puis agressif, maintenant c’est clairement la misandrie qu’elle professe. J’attends la prochaine étape logique : le lesbianisme.


  • Lorsque la guerre civile deviendra chaude, les féministes pourront toujours édicter leurs revendications à une bande de migrants en rut !
    Si l’organisation sociale est telle qu’elle est depuis 270,000 ans, c’est qu’il y a des raisons. Le progressisme des féministes n’est qu’un point de vue de psychopathes. A envoyer à l’asile, donc !


  • #2545587

    Execellent ! comme toujours :le mec a un super débis : cela fais plaisir de voir des gus qui ont une bonne mentalité patriote et qui plus est ont un humour incisif : jamel debouzze, kad merad, et autres trou de balle sont des chiottes a coté.
    Bravo Greg, et continus.
    Pour le fait que les femmes souffrent..................ce ne sont pas les femmes qui souffrent, mais les pouffes gaté pourri qui ont entre 18 et 35 ans : car a notre époque, les femmes les plus intéréssante et plus intelligente n’ont pas moins de 45 ans.


  • « Ne soyez pas cruels avec les femmes, la Nature s’en charge, avec le temps. »


Commentaires suivants