Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Gynovictimisme appliqué : les femmes, premières victimes du coronavirus ?

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’adore la valorisation du choix des menus et de leur préparation.
    En fait c’est presque toujours le moyen :
    - ) de choisir ce que l’on préfère manger
    - ) et de monopoliser la cuisine pour cela.

    Résultat : les femmes grossissent (et certains hommes aussi).


  • Le seul intérêt de l’idiologie féministe c’est que ça met en lumière des hommes intelligents (et quelques femmes)


  • #2463282
    le 15/05/2020 par homme sans avenir qui ne maltraite aucun gamin
    Gynovictimisme appliqué : les femmes, premières victimes du coronavirus (...)

    Des femmes seules au foyer maltraiteraient-elles plus les enfants pendant le confinement ? Je croyais que ça venait uniquement des hommes la violence...ça serait faux ?

    Il n’y a aucun chiffres sur la maltraitance des enfants par les femmes ?
    Par exemple des statistiques sur les infenticides par les femmes comparé à ceux par les hommes , et le rapport entre femmes seules avec enfants comparé aux couples avec enfants ? Ça serait très intéressant de savoir si effectivement, un homme à la maison serait plus efficace qu’une femme seule avec enfants contre la maltraitance envers les enfants. Peut être pour une fois des chiffres qui réhabiliteraient l’utilité de l’homme contre la violence domestique... rêvons un peu que la nouvelle société du gynovictimisme qui divinise la femme et afin de la faire passer en priorité avant les enfants, trouve encore une raison d’exister aux hommes. Mais je ne suis pas masculiniste , ne vous en déplaise.

     

    • Je me demande bien quelle valeur auront les statistiques si l’on y intègre un jour la logique du genre, si dans la catégorie « femme » on trouve des hommes qui se sentent femme ou vice-versa.


    • Quand l’idéologie prend le dessus sur la raison. Selon les féministes radicales, dans un foyer, les enfants sont plus maltraités par l’homme ! Donc un enfant dans un foyer de 2 hommes risque d’être encore plus mal traité (2 fois plus). Eh bien non si le couple est homosexuel car ces mêmes féministes nous expliquent que les couples d’hommes homo sont plus gentils. Il faut donc bien comprendre que pour ces féministes c’est l’homme hétéro qui est le mal absolu. En fin de compte, ces féministes radicales ne sont que des fanatiques qui ne conçoivent les relations homme-femme que dans la rivalité et jamais dans la complémentarité et l’union.


  • Ahah éplucher quelques patates et cogiter sur la couleur des rideaux... tu mets tes enfants à la crèche toute la journée toi, et la nuit chez mamie ?


  • La Schiappa participe au programme gates de grand remplacement de la population française par une populace africaine.
    Elle s’adresse à des Africains.
    Les problématiques qu’elle évoque : frapper les femmes pendant une incarcération familiale forcée, mutilations féminines, mariage forcé sont des problématiques de tiers-monde.
    Elle parle aux "Français" comme s’ils étaient déjà africanisés. Et des Françaises commes si elles portaient boubou.
    C’est la vision de Bill Gates d’une France vouée à porter toute une Afrique (voulue servile et docile) sur son dos, à lui servir au mieux de personnel encadrant, de nounou, d’infirmière. Au pire de chair à "guerre civile" qui fair marcher le business d’armement.
    Schiappa participe au projet de faire à terme de la France une sorte d’Afrique du Sud où certains Blancs indispensables seraient tout juste tolérés, vivant dans des quartiers réservés d’où il est dangereux de s’éloigner.
    Au bout du compte, une brésiliation de la population, avec, si possible, et par vaccination, une réduction des colored et un maintien des populations de service, contentes, bêtes et rassasiées. L’effort supplémentaire de Gates consiste, si possible, à faire en sorte que les encadrants jadis souverains deviennent des esclaves ; et que leurs remplaçants les surveillent. Par pure jouissance démoniaque de taré, pour le coup.


  • Il anal-yse donc les délires d’une psychopathe pendant 1h 20. OK.
    Le seul passage où je peux réagir ce sont les augmentations. Un enseignant ne l’a pas été depuis 1995 sous Jospin il me semble avec le relèvement du point d’indice. Car la profession est très féminisée, comme l’hôpital donc étudiez pourquoi ou (re)lisez.
    Je ne peux que vous conseiller le coffret sociologie chez KK, ou L’Effroyable Imposture du féminisme, Vers la féminisation ? ou autres présents ici. Ce qui m’évitera de me répéter. Clouscard est bon aussi mais plus difficile à lire.
    Pour résumer, il y a un lien évident entre l’entretien du désir, la fin de la liberté et le capital, ceci depuis l’antiquité au moins où on est mieux au courant.
    Donc l’opposition public-privé et le calcul des heures en face d’élèves forcément pénibles sans compter les réunions, préparations et corrections, examens, voyages etc n’a pas de sens, il faut aller au delà.
    Donc lire et s’informer.

     

  • - Tenter d’argumenter contre les discours faux-ministes, c’est un peu comme tenter d’argumenter contre le discours délirant d’un psychotique. Il est majoritairement tellement insensé qu’il ne donne pas suffisamment prise à un discours rationnel

    - Le faux-minisme est une psychose sociale de grande contagiosité pour deux raisons principales :

    1) Ses lobbies sont financés par les ploutocrates depuis le début du 20ème siècle et par les gouvernements corrompus pour produire des méméplexes. C’est bien un complot ( parmi d’autres - même pas peur) perpétué par les plus riches dont l’occupation principale ne peut pas être autre que celle de comploter pour conserver (et accroître quand c’est possible) leur privilèges et leurs pouvoirs.

    En effet, aucun talent, aucune exceptionnalité de performances ne pouvant légitimer leur niveau de richesse, ils n’ont pas d’autre choix que de corrompre, d’enrôler et de manipuler grâce à leur richesse dont c’est de loin le principal usage.

    Leur stratégie consiste à diviser (pour mieux régner), divertir (du vrai, du bien et du beau), démotiver (sentiment d’impuissance), désorienter (perte du sens), déstabiliser (les structures sociales susceptibles de résister), détourner les circonstances (à leur profit) et quand il le faut détruire (les oppositions limitant leur pouvoir).

    2) Lesdits méméplexes sont d’autant plus efficients qu’ils rencontrent la nature tendanciellement plus victimaire, réclamante et émotive des femmes (par rapport aux hommes) et la tendance générale des sociétés à vouloir protéger les femmes par rapport aux hommes (comme tu l’as bien expliqué dans ta précédente vidéo).

    - Le faux-minisme n’est pas l’ennemi principal mais seulement une des ses nombreuses tentacules. Mieux vaut viser directement la tête - l’extrême concentration de pouvoir/richesse - que de mener séparément une infinité de combats de niches. Cette recommandation s’adresse aussi au sous groupe des faux-ministes pas trop gravement névrosées : vous tirerez de bien plus grands bénéfices à vous en prendre au vrai pouvoir qu’aux hommes dont la plupart vous soutiennent.

     

  • Qui a instauré le confinement et l’a rendu obligatoire ?

    Qui s’occupe des enfants de Schiappa ? Une nounou ? Qui fait la cuisine, les travaux, ménagers ? Une femme de ménage ? Que fait Cédric Bruguières son mari à la maison ? La cuisine ? Le ménage ? Repassage ?

    Le couple a-t-il un homme à tout faire de Madagascar pour le bricolage, jardin, chauffeur, entretien de la bagnole ? Qui fait les courses chez eux ? Mme Schiappa ou Mr Bruguières ?

    Schiappa doit justifier sa place d’emmerdeuse bourgeoise féministe au Secrétariat dont tout le monde se fout, confinement ou pas ?

    Si elle estime que les aides-soignantes et infirmières dans les encore-hôpitaux-publics ne sont pas suffisamment rémunérées pourquoi n’intervient-elle pas directement auprès de Macron ?

    Donc, elle fait du remplissage d’articles pour justifier une politique démente auprès du Gouvernement ! Elle est secrétaire d’État pour la France & les français ou pour les Africains d’Afrique ?

     

  • Toute cette propagande féministe contre les hommes rendent de simples contacts commerciaux bien souvent très désagréable.


  • Allez sur la page facebook d"osez le féminisme", vous serez pas déçus ;
    Tout ce qui est relaté dans cette vidéo s’y retrouve : on est dans un cloisonnement stupide de la société, au mépris de l’observation impartiale de la réalité....
    Scandaleux, sur le fond.


  • Jusqu’à la semaine dernière, "homme" et "femme" n’existaient pas et n’étaient qu’une construction sociale.

    Cependant, la femme, soudainement et miraculeusement, se remet a exister quand il faut compter les victimes.

    Conclusion : c’est te présenter comme victime qui uniquement te caractérise en tant que femme.

    Je me demande si des religieux ne pourraient un jour utiliser le meme argumentaire médiocre pour dominer les nations ? Nah improbable !

    Qu’est-ce qui vous fait dire que nous sommes de femmes, Marlene Schiappa ?


  • "Le sida, ça s’attrape dans les journaux" / Coluche.


  • ça fait plus de 20 ans que ces têtes pensantes cherchent un vaccin contre le sida , après avoir tué un max de gens avec l’AZT


  • Ce YouTubeur — qui publie des analyses très pertinentes — s’est infligé un pensum des plus pervers au risque de produire un effet boomerang.

    Répondre à une vague d’arguments répétitifs consistant à accorder une importance excessive à la condition féminine — et donc à systématiquement minimiser celle de l’homme — est pour le coup réellement chronophage et certainement vain (car y répondre point par point c’est d’une certaine façon créer un dialogue et donc alimenter la psychose).

    Marlène Schiappa n’est certainement pas dupe dans cette affaire. Par conséquent, l’attaquer sur ces multiples contradictions ou de prétendues phrases mal dites (qui ne gênent pas vraiment la compréhension) est superfétatoire et à écarter de la mise en évidence simple et efficace de ses procédés de manipulation statistiques.


  • Les féministes sont tellement infréquentables..
    Je trouve vraiment Intéressant de séparer.. Les Filles des Garçons.. dès l’entrée à l’école.. Comme ça se faisait, il n’y a pas si longtemps que ça dans les écoles Publiques et Privées de France ! La joie de se « retrouver » plus tard fait que les deux : Femme et Homme se respectent, se découvrent et se choisissent. Le féministe n’existait pas.


  • Je n’avale pas.
    J’ai écouté jusqu’au bout, par respect, mais il y a peu à tirer du discours d’activiste malhonnête de Mme Schiappa, mélangeant de façon aléatoire l’histoire différente des pays à des articles de magazines mondains. C’est la marque même de ce mondialisme indigent.

    Je retiens qu’il est fait référence à l’Afrique et à l’Inde où les avancées féministes sont téléguidées depuis les USA, avec ONG sponsorisées, manuels de subversion, médias progressistes et artistes locaux décadents.

    Je remarque que son féminisme appuie sa construction sur des données socio-médicales déformées, un secteur gangréné par les intérêts privés. Ce qui montre que le féminisme est un projet financé pour imposer une défense artificielle de la femme et cacher les véritables pathologies causées par ce système capitaliste.

    Le féminisme forcé donc forcené est un facteur déstabilisant, construit hâtivement et superficiellement et ne peut affecter durablement les sociétés. Un évènement réduisant l’apport financier comme une pandémie, un chômage de masse, remet rapidement en cause ce progressisme (inversion sémantique pour progrès) et son ingérence extérieure dans des pays très traditionnels comme l’Inde et l’Afrique.

     

  • La réflexion développée à 19 minutes 40 jusque 22.05 est d’autant plus savoureuse que M. Schiappa s’est calté d’une audition devant la délégation aux droits des femmes mercredi pour...s’occuper de ses enfants.


  • De toute façon rien n’arrêtera le féminisme, c’est-à-dire cette hystérie qui n’hésite pas à sacrifier la raison et la paix, pour acquérir du pouvoir sur le dos de l’homme.

    En réalité, la femme est bien plus avide de pourvoir que l’homme. Et elle est prête à tout pour ça.
    On peut tous le constater dans nos familles.

    > Non, le féminisme sera stoppé par l’avènement de l’inutilité des femmes, ce qui sera opéré par l’utérus artificiel.

    Dans quelques décennies, quand cet utérus artificiel sera déployé dans nos sociétés (car il finira par l’être, évidemment), il s’installera chez les garçons que coucher avec les filles, oui, mais pour ce qui est de faire des enfants, mieux vaut attendre l’âge mûr et recourir à banque d’ovocytes et utérus artificiel.

    > C’est la chute de la femme, qui fera chuter le féminisme.


  • J’appellerais le gynovictimisme la « gynocouinance » ou le « gynocouinage ». Les « gynocouineuses » sont celles qui trouvent toujours des raisons de se plaindre parce qu’elles sont des femmes. Exemple de gynocouineuse type : Marlène Schiappa.


Commentaires suivants