Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"L’Allemagne pourrait finir par pousser l’Italie hors de la zone euro"

Le Tribunal constitutionnel allemand a décidé une nouvelle fois de rentrer en conflit avec la Cour de justice de l’Union européenne. Cette guerre des légitimités remet sérieusement en question l’avenir de l’Union européenne, estime l’essayiste Coralie Delaume. D’autant plus, que le leadership allemand en Europe apparaît de plus en plus défaillant.

 

Le Tribunal constitutionnel allemand a rendu le 5 mai un arrêt qui la fait entrer en conflit avec l’Union européenne. Ce conflit était-il inévitable ?

Coralie Delaume : Je ne vais pas revenir en détail sur le contenu de l’arrêt car cela a fait l’objet de nombreux articles. Ce qu’on peut dire en revanche, c’est que l’arrêt du 5 mai du Tribunal constitutionnel de Karlsruhe a une double conséquence potentielle : juridique et économique.

Sur le plan juridique tout d’abord, dans la mesure où la Cour allemande se dresse contre la Cour de justice de l’Union, qui avait jugé légal, en 2018, le « quantitative easing » de la Banque centrale européenne, l’arrêt pose la question de la primauté du droit communautaire sur les droits nationaux. Le principe de primauté est ancien, il a été posé par la Cour de justice de l’UE dans un célèbre arrêt de 1964, Costa c/Enel. Sans doute les États membres ne se rendaient-ils pas compte à l’époque de la portée de cette jurisprudence car aucun n’a protesté. Mais cette portée est immense.

La CJUE écrit notamment qu’« à la différence des traités internationaux ordinaires, le traité CEE a institué un ordre juridique propre intégré au système juridique des États membres ». Elle énonce ensuite que l’engagement européen des États entraîne pour eux « une limitation définitive de leurs droits souverains contre laquelle ne saurait prévaloir un acte unilatéral ultérieur ». En somme, la Cour sort le droit communautaire de la catégorie « droit international » et invente un ordre juridique nouveau, intégré aux ordres juridiques nationaux. Elle le place au sommet de leur hiérarchie des normes et affirme qu’aucun acte de droit interne - même ultérieur - ne doit le contredire. Ce faisant, elle fait du droit communautaire une sorte de droit « quasi constitutionnel ». Les juristes parlent d’ailleurs de « constitutionalisation des traités européens ».

Il est important de connaître la genèse de la primauté du droit communautaire et de savoir que c’est la Cour de Luxembourg qui en posé le principe. À vrai dire, lorsqu’on nous a fait voter sur le projet de Traité constitutionnel européen (TCE) en 2005, la « quasi-constitution » était déjà là. Cela dit, le principe de primauté ne vaut que si les juridictions nationales y consentent. C’est-à-dire si elles acceptent, lorsqu’elles jugent de quelque chose, de l’appliquer strictement. En France, ça a pris du temps. La Cour de cassation ne s’y est mise qu’en 1975 (avec l’arrêt société des cafés Jacques Vabre), et le Conseil d’État en 1989 (arrêt Nicolo).

Puisqu’on parle du TCE, il faut maintenant parler de son clone, le traité de Lisbonne, et de la manière dont il a été reçu en Allemagne. Sa réception éclaire en effet beaucoup l’arrêt du 5 mai. Même s’il y a un raidissement évident aujourd’hui, la Cour de Karlsruhe avait déjà exprimé que la primauté du droit communautaire n’était pas absolue pour elle. En 2009, les juges de Karlsruhe étudient le traité de Lisbonne pour vérifier sa compatibilité avec la loi fondamentale allemande. Ils rendent alors un arrêt magistral, l’arrêt « Lisbonne », sorte de longue réflexion philosophique sur ce que sont un peuple, un État, sur ce qu’est la souveraineté. Ils rappellent que même si elle en a certaines caractéristiques, l’UE n’est pas un État fédéral mais une organisation internationale. Ils insistent sur le fait qu’il n’existe aucun peuple européen comme source de légitimité, et préviennent que la fédéralisation ne peut pas se faire « en douce » mais qu’un « saut fédéral » ne peut intervenir qu’à la suite d’une décision explicite du peuple allemand de s’autodissoudre dans plus grand.

Concernant la primauté du droit communautaire, qu’une annexe au traité de Lisbonne prévoit de consacrer, la Cour de Karlsruhe prévient que « la République fédérale d’Allemagne ne reconnaît pas une primauté absolue d’application du droit de l’Union » et que cette primauté s’arrête là où commence « l’identité constitutionnelle » des États.

Elle se réserve donc le droit d’écarter parfois l’application du droit européen (« il n’est pas contradictoire avec l’objectif d’ouverture à l’égard du droit européen, c’est-à-dire à la participation de la République fédérale d’Allemagne dans la réalisation d’une Europe unie (...) qu’à titre exceptionnel et sous certaines conditions strictes, la Cour constitutionnelle fédérale puisse déclarer inapplicable le droit de l’Union européenne en Allemagne ») et de s’opposer s’il le faut à la CJUE (« La Cour constitutionnelle fédérale ne peut, toutefois, reconnaître le caractère définitif des décisions de la Cour de justice "qu’en principe". »).

 

En somme, nous étions donc prévenus depuis longtemps déjà du fait que la Cour de Karlsruhe était susceptible d’entrer en conflit avec la CJUE ?

Oui, et c’est ce qu’elle a fait le 5 mai en estimant que la jurisprudence de la CJUE sur l’action de la BCE ne la liait pas. Indépendamment du contenu de ce jugement et des mots très durs qu’il contient (les juges allemands qualifient l’arrêt de la CJUE d’« incompréhensible » et d’ « arbitraire », ce qui est d’une violence rarissime), il faut donc replacer ce conflit de légitimité dans le contexte de cette « guerre du dernier mot » entre juridictions qu’a longuement étudiée Alain Supiot. Car ce sont bien deux légitimités qui s’affrontent.

Lire la suite de l’entretien sur lefigaro.fr

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

57 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Toute cette comédie pour nous faire croire qu’il y aurait une quelconque mésentente entre les têtes dirigeantes de l’U.E. qui sont toutes les mêmes !

    Les Italiens resteront et paieront, un point c’est tout !

    L’UE est le cœur du mondialisme au moins autant que la force d’agression américaine est son bras armé, isra-hell, son cerveau, la FM son âme et le terrorisme/extrémismes de tous bords sa main gauche portant le poignard du traître.

    Le NOM souffrirait moins à se couper le bras droit, la force de frappe américaine, qu’à s’arracher son cœur.
    L’UE est à la fois le moyen de captation des anciennes républiques Soviétiques, la plus belle preuve de réussite idéologique du NOM (fin des frontières, des nations, des libertés, des identités sexuelles liées à la biologie), c’est le continent où la minorité écrase de tout son poids la majorité, c’est une manne d’argent facile infinie pour toutes les associations de pleurniches téléguidées par vous-savez-qui, c’est le continent où le juste est classé S et où le terroristes/extrémiste de tout bord est classé comme combattant de la liberté, c’est la nouvelle Sodome où la gravité de pédophilie est nuancée si l’on monte un peu dans les échelons. C’est le 4ème Reich qui permet à ceux qui ont facilités la création d’israël (revoir les vidéos sur le contrat de transfert et celles du Rav Ron Chaya sur ce qu’un théologien sioniste pense de l’ananas) peuvent s’engraisser sur le dos des peuples du sud.

    L’UE arrange tout le monde !

    NULLE-PART DANS LE MONDE le mondialisme n’a remporté une aussi éclatante victoire qu’en UEland.

    Jamais ils ne laisseront l’UE être détruite, le jour où l’UE volera en éclat : ce sera bien la fin du NOM.

    Tout le monde (ou presque) paie sa livre de chair et Personne ne sort ... d’ailleurs les Anglais ne sont toujours pas sorti (il est fort à parier qu’il y aura un coup d’état en Angleterre avant la fin de l’année, peu après que Biden aura été élu président), alors les Italiens.

     

    • Bayin...
      Pour une fois. Je suis d’accord avec toi - c’est si rare !
      Tu te ranges progressivement à mes analyses même si je trouves que tu forces un peu le trait : l’UE est loin d’être le centre du mondialisme : l’Angleterre, l’Asie et les États Unis sont des zones géographiques où le mondialisme est le plus épanoui ; ce n’est pas le cas de l’Europe.
      Le capitalisme financier est plus à l’aise en Angleterre, la condition des salariés est cent fois pire en Asie et la promotion sociale inexistante aux Usa. L’UE suit le même chemin mais nous sommes encore loin des ces pays là.,.
      Et c’est justement parce que l’UE est sous commandement allemand, voire alémanique, que nous sommes ( provisoirement ?) préservés du désastre ultime...
      _


    • @Bayinnaung Biden n’a aucune chance d’être élu président il a trop de casseroles aux fesses pour ça et Trump va commencer à sortir les biscuits, c’est perdu pour les démocrates.


  • Si l’Allemagne pouvait aussi pousser la France hors la zone euro, nous en serions ravis, et le plus tôt sera la mieux.



  • À partir de là, deux questions. D’abord, la politique monétaire doit-elle se limiter à maintenir une inflation basse ? Dans un monde où il n’y a plus d’inflation du tout, la question mérite d’être posée. En tout cas, plus aucune Banque centrale ne fait ça aujourd’hui .




    A bon ? Aucune banque centrale ne fait ça de nos jours, à savoir se borner à limiter l’inflation ? On dirait que l’auteur de ces déclarations ignore très certainement ce qui se passe en Afrique francophone dans la zone franc. Les "banques centrales" (si on peut les appeler ainsi) de ces pays, dont la BCEAO (Afrique de l’Ouest) et la BEAC (Afrique centrale) ont été assignées par le Trésor français, à la seule mission de surveiller l’inflation, rien que cela. C’est leur seule et unique mission. J’ignore pourquoi. Peut-être un problème de QI ou de productivité quasi nulle, bref je sais pas. Elles ne gèrent nullement leur monnaie ; la fixation des taux directeurs et de la masse monétaire, la centralisation des devises, la gestion du stock d’or, les négociations avec la BRI (Banque des Règlements Internationaux), jusqu’à l’impression de la monnaie même entre autres, tout cela échappe complètement à ces deux organes


  • En fait si l’Allemagne décide toute seule c’est plutôt la zone allemande, ou le 4ème reich. Mais c’est plutôt une bonne nouvelle pour l’Italie je pense


  • Moi je trouve que c’est une très bonne idée, on devrait virer les PIGS (Portugal, Italy, Greece, Spain) et aussi les pays d’Europe centrale comme la Pologne, la Hongrie, la Slovaquie, Roumanie et la Bulgarie.

    Je pense que l’Europe n’a un avenir que si elle revient a l’Europe des nations, et que l’entraide et la collaboration ne devienne pas une union qui efface les frontières et les différences nationales liées a l’histoire et a la culture.

    Si l’union se fait avec l’Allemagne, le Benelux, les pays scandinaves, le Royaume-Uni, la Suisse et l’Autriche (au pire en rajoutant aussi la Tchéquie et l’Irlande) ok pas de problème, mais si c’est avec les pays que je viens de citer plus haut c’est mort d’avance.

    Déjà il y a 20 ans quand j’étais allé en Andalousie, au Portugal, dans le sud de l’Italie et en Grèce je me suis dis que l’UE se cassera la gueule inexorablement avec de tels partenaires, et résultat des courses j’ai vu juste.

     

    • #2463405

      Non non non, les Tchèques restent avec nous, c’est un pays très normal et une société qui ne sera jamais d’accord pour appliquer une préférence étrangère ou à laisser des zones de non-droit sur son territoire, cracher sur son propre drapeau ou autres "bonnes idées" venues de l’Ouest, donc les autres d’accord mais les Tchèques, on les garde dans notre futur groupe de Visegrad élargi !


    • Merci, j’ai bien ri !!!!! Ah, vous ne plaisantiez pas ? En opposant le sud et le nord, vous me faites penser à un zemmour bis. Votre Europe n’a pas besoin du sud pour être abjecte. Il suffit de voir l’histoire des masques "piqués" par un pays de l’union avant qu’il n’arrive à son vrai pays de destination. L’Europe n’existe pas, avec ou sans Euro et le simple fait de savoir que ce sont les américons qui l’ont créée devrait vous alerter, ce qui ne semble pas être le cas. Ahhh, ces feignants de retraités grecs qui font les poubelles pour se nourrir, ils l’ont bien mérité selon vous, non ?

      "Déjà il y a 20 ans quand j’étais allé en Andalousie, au Portugal, dans le sud de l’Italie et en Grèce je me suis dis que l’UE se cassera la gueule inexorablement avec de tels partenaires, et résultat des courses j’ai vu juste."

      Chouette !!! Nous tenons notre Soral bis !!! Je m’en vais de ce pas écrire "Misère de vous lire", car moi aussi, je veux ma part du gâteau !!!!!


    • bonjour pacman, merci pour votre commentaire, nous avons bien ri, si vous en avez d’autres, n’hésitez pas, rire fait du bien




    • Si l’union se fait avec l’Allemagne, le Benelux, les pays scandinaves, le Royaume-Uni, la Suisse et l’Autriche (au pire en rajoutant aussi la Tchéquie et l’Irlande) ok pas de problème,



      Votre Allemagne est aux abois, sa comptabilité n’est dans le vert que parce que l’€ a siphonné l’épargne des pays du Sud (France comprise) et qu’elle a fait main basse sur les travailleurs des pays du groupe de Visegrad qui est devenu son Hinterland. Les premiers sont aujourd’hui insolvables, les seconds lui tournent le dos par incompatibilité anthropologique, en dépit de leur tropisme mittel-européen.

      Tout ça a d’ailleurs déjà été expliqué des dizaines de fois par des dizaines de personnalités du camp souverainiste.


    • Peuchere ... le royaume uni vient de nous glisser une quellnelle enorme en joignant leurope pour la faire vriller de l’intérieur et une fois la mission accomplie ils sont enfin sortis, et tu en redemande ?
      A quel moment tu comprends que les anglais sont épidermiquement antieuropeens et feront toujours tout pour détruire toute pacification et coopération européenne ?

      C’est à manger son chapeau de naïveté
      Ça vient d’arriver , les gens se sont fait rouler dans la farine et ils en redemandent...On a bien tout ce que l’on mérite...


    • @Jean C, je ne suis pas germanophile et je ne dis pas qu’ils sont parfaits mais ils seront toujours des partenaires plus fiables que les grecs ou les portugais, pour moi c’est clair.

      En fait je ne veux même pas rentrer dans les détails de l’économie et de la finance car le plus important dans l’histoire c’est la qualité du sang. Un Germain, un Français, un Helvète, un Néerlandais, un Anglais ou un Scandinave sera toujours plus productif et intelligent qu’un Ibériques ou Italiens du sud dont ses ancêtres ont été mélangés aux mores et aux sarrazins (ce qu’il fait qu’ils seront toujours a la traine quoi qu’on fasse). C’est bien de cela dont il s’agit, alors arrêtons tout ce politiquement correct et osons dire les choses tels qu’elles sont.

      Quand l’avion perd de l’altitude, il faut bien lâcher du leste, sinon on se crash tous ensemble. C’est aussi simple que cela.




    • En fait je ne veux même pas rentrer dans les détails de l’économie et de la finance car le plus important dans l’histoire c’est la qualité du sang. Un Germain, un Français, un Helvète, un Néerlandais, un Anglais ou un Scandinave sera toujours plus productif et intelligent qu’un Ibériques ou Italiens du sud dont ses ancêtres ont été mélangés aux mores et aux sarrazins (ce qu’il fait qu’ils seront toujours a la traine quoi qu’on fasse).



      J’ai bien compris votre penchant volkisch, et je vous le laisse bien volontiers. En tant que français d’ascendance principalement languedocienne, j’ai bien plus en commun avec nos cousins latins (qu’ils soient ibères, lusitaniens ou ligures) qu’avec des germains certes disciplinés mais qui au fond d’eux mêmes nous méprisent même si ils s’en défendent.

      PS : votre tropisme germanique n’est pas nouveau en soi, c’est le même que celui de la bourgeoisie française d’il y a deux siècles qui fantasmait sur l’empereur de Prusse, alors même que naissait une Allemagne qui plus tard serait à l’origine de deux guerres mondiales en 70 ans d’existence. Vous pourriez relire Bainville.

      PPS : peut importe qu’on soit à Hambourg, Amsterdam ou Malmo, votre monde germanique est, sur les plans anthropologique et idéologique, totalement phagocyté par le mondialisme. Atlantisme et LGBT à tous les étages.


    • Déjà nous Rennais/Lavallois, on dit qu’en dessous de la Loire, ce n’est plus pareil. Même les ardoises disparaissent au profit des tuiles.


    • C’est possible de rester français simplement ? Enfin de le redevenir si on arrive a se libérer de l’envahisseur.


    • @Pacman Tout à fait d’accord avec vous et même pas besoin de quitter la France pour confirmer votre constat ! Marseille et les Bouches-du-Rhône et les 2/3 de la Provence ! Toutes ces zones sont remplit de descendants d’espagnols, d’italiens, de portugais, de séfarades et vous rajouter à cela l’immigration massive de maghrébins, de turcs et d’africains des dernières décennies ! Ça donne un beau bordel, c’est aussi corrompus qu’au Maroc ou en Algérie(voir les témoignages d’Alexandre Langlois voir du monsieur qui à été interné de force à Perpignan) ce sont des endroits de plus plus sale comme à Naples, au Maghreb ou en Sicile !
      Et la seule chose qui fait que cette région à encore un bon niveau de vie moyen c’est uniquement grâce aux transfert sociaux fait par l’état français jacobin à l’échelle du pays sinon cette région serait officiellement du même niveau que la Sicile, l’Italie du Sud et le Maghreb !
      C’est la triste réalité !


    • l’Irlande est également un "boulet* ...je vous signale qu’au départ, c’est le pacte "charbon acier* ... l’Italie ( du nord...) , la RFA !!! (et non pas l’Allemagne), la France , le Benelux ... l’Europe était séparée en deux ...et la France était indépendante des USA (jusqu’à Sarkozy le traître) ... voilà la vraie Europe occidentale ...


    • @Pacman
      Tu oublies l’histoire camarade
      Les Bourbon (capetien) ,la Navarre , les germains (franc/gaulois) Charlemagne, la Savoie (Louise de Savoie ) notre histoire avec l’Italie (bataille de Pavie) la Belgique, nos frères d’alliances (L’Auld Alliance - A nos Frères Ecossais - Saor Alba - nos alliances historiques avec les Ecossais et les Irlandais, sans oublier la grandeur du Roi Louis XV et sa victoire à Fontenoy grâce à ces alliances - *Sacr TV https://nos-medias.fr/video/nos-fre... - - https://nos-medias.fr/video/l-auld-...)
      L’Europe c’est construite tout autour de la France
      Certes aujourd’hui après tant d’attaque et de déstabilisation, de traîtrise et d’infiltration nous ne sommes plus grand chose, mais ça nous est déjà arrivé et la France a rebondi
      Clovis, Jeanne D’Arc, la triple donation, saint Louis, la fille aînée de l’Eglise, ect...
      Et nous sommes des latins
      C’est ça notre force , pas ce délire germain et anglophone (anglo-saxon) qui nous ont toujours combattu
      Cromwell, Voltaire, la banque, John Law , papier-monnaie, protestantisme, dette, l’usure, franc-maçonnerie, galicanisme, ect....
      Tu te trompes.
      C’est ce nouveau paradigme racial anglo-saxon !
      Relis ton histoire (nos liens avec le Liban, la Syrie, Baudouin IV de Jérusalem....les saintes croisades )
      Voilà pourquoi un Soral est plus proche d’un Poutine des slaves ,des iraniens (Perse ) que des germains ou des anglais
      Tu parles sans passé, sans fondement, sans histoire
      Je te conseille Frédéric Winkler du groupe d’action royaliste (G.A.R) et leur chaîne (Sacr TV)
      L’axedu bien Moscou Paris Téhéran vs l’axe du mal Tel-Aviv Washington la City (Londres )
      Force et honneur camarade (sans aucun jugement mais amicalement )


    • @VIVACHAVEZ, les masques dont vous parlez ont été volées par des Tchèques (qui sont des slaves je le rappelle, tout comme les polonais) que votre ami plus en haut disait qu’ils étaient un pays "normal" et sein, et les masques étaient a destination de l’Italie, donc l’un des pays que je viens d’énoncer dans la liste des pays a virer au plus vite, donc aucune contradiction dans ce que je dis, au contraire, vous ne verrez pas des allemands ou des hollandais voler des masques a destination d’un pays tiers donc tout se tient. Cela prouve encore une fois l’importance de la génétique. Qu’on le veuille ou non les faits restent les faits.


    • @Titi et les autres, je n’ai rien contre les Italiens du nord, c’est a dire les Lombards qui me paraissent être un peuple tout a fait respectable et même un peu cousin de nous les Français il faut le dire. Je parlais au contraire des italiens du sud, que les Italiens discriminent eux-mêmes dans leur propre pays. Maintenant le problème c’est que la partition de la Padanie (Italie du nord) n’est plus a l’ordre du jour donc entre choisir toute l’Italie avec sa moitié mélangée "par delà la Méditerranée" et choisir de l’exclure dans son ensemble je crois qu’il n’y a pas photo.

      Pareil pour l’Espagne, en fait je n’ai rien contre les Catalans qui ressemblent par moment davantage a nos occitans du sud-ouest qu’aux autres espagnoles, et encore moins aux portugais. Mais voila c’est toujours pareil, on va quand même pas décider de couper l’Espagne en deux, en garder la moitié nord avec nous et virer la moitie sud, donc encore une fois on ne peut qu’exclure toute l’Espagne, c’est pas de la méchanceté ou du racisme, juste un constat et une autoprotection, autrement dit ce que devrait faire n’importe quel pays pour sa survie et son avenir.

      Pour la RFA je vous rejoins mais c’est déjà fini et l’histoire ne repasse pas les plats donc maintenant que l’Allemagne est réunifiée ont fait avec, après tout on va quand même pas leur demander de se reséparer juste pour nos beaux yeux. Encore une fois je ne suis pas germanophile alors arrêtez cinq minutes (pas vous@titi en particulier, je parle pour les autres) avec votre monde germanique dont je n’ai meme pas parler.


    • Le problème en enlevant les PIGS, c’est que vous amputez l’Europe de sa partie la plus chrétienne. D’ailleurs si vous réfléchissez bien, si ces pigs sont les pigs, c’est qu’il y a une raison morale.


    • @Titi, c’est vrai que l’Irlande est en quelque sorte un boulet économique et c’est justement pour cette raison que j’ai dis "au pire en rajoutant l’Irlande", ce qui veut bien dire que c’est éventuel et soumis a certaines conditions. L’essentiel avec les irlandais c’est qu’ils ne sont que 5 millions donc facilement intégrable et assimilable donc je ne vois pas ou est le danger pour nous, et je crois en leur potentiel puisqu’ils sont celtes, blancs, catholiques et surtout non-mélangés aux populations au delà de la Méditerranée.

      Et puis d’abord que je sache ce sont pas les irlandais qui ont fait chuter le QI moyen en France ces 60 dernières années, c’est pas eux qui ont émigrés en France par millions, c’est pas eux qui font que désormais le facies moyen du mec du midi et basané, aux cheveux bruns et avec plein de poils sur le corps comme les ibériques, les italien du sud et les grecs, c’est pas eux qui font que désormais des villes comme Toulouse, Béziers, Montpellier, Carcassonne, Narbonne et Perpignan deviennent de vrais shit-holes qui ressemblent de plus en plus au bled ou au fin fond de l’Andalousie, et c’est pas eux non plus qui envahissent les trottoirs avec leurs prostituées la nuit tombée ou qui font de la plomberie et toutes sortes de petits boulots au black et qui par la même occasion flinguent nos petits artisans locaux (je dis pas cela spécialement pour les polonais, roumains et bulgares, même s’ils sont connus pour ce genre de pratiques).


    • #2464594
      le 16/05/2020 par Les heures mal éclairées de l’histoire
      "L’Allemagne pourrait finir par pousser l’Italie hors de la zone (...)

      @Pacman
      T’es pas sérieux, tu as vu le 18éme, le 93 , 91, 94, 78, Roubaix , Calais, Nord-Pas-de-Calais, Tourcoing, Lille, Crey ,Nantes, ect...
      Et tu viens nous parler de Toulouse ??
      C’est une blague
      Regarde la Belgique, Rotterdam, et n’oublions pas les turcs en Allemagne ...
      Au punaise tu nous auras bien fait rire avec ton nord aryen de blanc
      Clownesque comme argument
      Et les albanais un peu partout dans les pays du nord
      Donc Ramzan Kadyrov lui il et blond aux yeux bleus plus aryen qu’Hitler , Zemmour, Conversano ou Louis Aliot et moins pédé que Julien Odoul qui pose dans Têtu
      C’est bien un argument de péquenot
      On est latin et ça tu ne peux le nier
      Moi je me sens plus proche d’un espagnol que d’un allemand
      Hitler ou Torquemada Merkel ou sainte Casilda , Salazar ou Conchita Wurst mon choix est fait


    • @Pierre Loup
      Tu n’es pas sérieux dans ton raisonnement, j’espère ?
      Réfléchi et analyse ce que tu dis
      La verrue de notre pays c’est Paris
      Il n’y a pas plus sale, plus dégénéré, amoral, intellectuellement déficient, parasite
      Parasite.. parce-que Paris ne produit plus rien, si ce n’est du bobos, du cas-soces, de l’ énarques et du versaillais lesqueniste et de l’élus déviant & invertis ,Paris c’est une tâche qui ponctionne tous les impôts, charges, cotisations, PV de la province
      Et pourquoi ?
      Repeindre des citées comme Aulnay-sous-bois 93, Grande Borne 91, Clos Saint Lazare 95 ,ect, ect...
      Pour repeindre des passages cloutés en arc-en-ciel
      Pour faire des pissotières bio écolos
      Pour fêter Hanoucca sous la tour Eiffel et illuminer la mairie de Paris d’étoiles de David et du drapeau israélien, pour financer des salles d’entrainement a la LDJ, des locaux pour Antifa-Paris-Banlieue, ouvrir des salles de shoot, protéger les locaux du CRIF, faire des MJC et payer des taggeurs ou on écrit les françaises aux africains avec nos impôts, qui devraient financer nos écoles rurales qui ferment une a une, les déserts médicaux, les services public inexistant, les services urgences en déshérences
      Et je parle même pas de Lille, Roubaix, ect...
      Ne vient pas nous raconter n’importe quoi sur le nord et le sud
      Guignol
      Sans la province Paris crève, le Gers, la Haute-Garonne, le Béarn, Lot, les Landes, le pays Basque font vivre une bonne partie de la France
      Meilleure agriculture (département du Gers est le champion dans 3 catégories : le nombre de producteurs"1367", la surface en bio "88 627 ha" et la surface en conversion "24 579 ha")
      Tourisme Occitanie, Aéronautique Toulouse est le site historique de l’industrie aérospatiale française avec le siège d’Airbus Group et du Centre National des Études Spatiales (CNES), gastronomie Gascogne (magret, confit, foie gras, armagnac ,vin...)
      Ecole d’ingénieurs aéronautique et spatiale Toulouse -IPSA
      Etc...
      Ne nous fait pas rire de grâce
      Merci


    • #2464722

      Bon pacman, tu veux dire que tu préfères les ashkénazes, aux séfarades ,c’est bien ça ?


    • Mais vous mélangez tout ! Vous le faites expres ou quoi ? Il n’a jamais été question d’opposer le nord de la France au sud dont j’aime moi aussi sa cuisine, ses traditions et son architecture. Pour tout vous dire je ne suis même pas du nord mais Lyonnais alors vous voyez...

      Notre camarade Pierre-Loup et moi-même disions que certains sudistes (pas tous et pas vous en particulier) sont trop mélangés aux espagnols, aux italiens, portugais, séfarades et pieds-noirs, on a jamais parle de l’immigration extra-européenne car c’est un autre sujet.

      Je sais parfaitement qu’il y a autant d’immigres de tous les coins du monde dans le nord de la France que le sud, et même plus encore dans la moitié nord de l’Europe que dans sa moitié sud, donc oui je vous rejoins sur Paris, Londres, Amsterdam, Rotterdam, Stockholm, Calais, Tourcoing, Bruxelles, etc... et la n’est pas le problème. Je disais juste que je préfère une Europe bien blanche que basanée il est ou le problème ? Franchement je comprend pas votre réaction.

      @Jean C. si vous vous sentez plus proche des ibériques ou même des gitans a la limite c’est votre problème et puis tout le monde s’en fout, mais acceptez au moins que la plupart des patriotes Français ne veulent pas d’une Europe a la peau mate, aux cheveux frisés, de petite taille, qui fait la sieste pendant que les autres bossent, voila il est la le problème ! J’ai pas envie que la France ressemble de plus en plus a la Grèce, a la Sicile ou a l’Andalousie.

      Je veux une France blanche qui bosse, qui a une l’industrie, qui innove, qui reste une sorte de modèle civilisationnel pour le reste du monde, qui excelle dans la haute gastronomie, la beauté, la finesse, la politesse, l’art de vivre, les parfums et tous les produits de luxes dont la terre entière nous envie, et non pas la paella, le petit dej a 10-11h, le déjeuner a 13-14h et le diner a 21-22h et travailler 4 jours par semaine.

      Moi je vois Notre-Dame, le Mont Saint-Michel, les Châteaux de la Loire, les Champs-Élysées, l’Arc de Triomphe et la Cathédrale de Reims alors que vous vous avez une vision de ce que devrait être notre grande nation aussi réductrice et étroite que vos petites ruelles remplies d’odeurs de pisse avec les slips et les chaussettes qui pendent des balcons. On doit pas avoir la même conception de l’Europe et de l’Occident...


    • @anymosa et @vivamescouilles, je remarque qu’a part ricaner comme des ânes que vous êtes vous ne proposez rien, exactement comme les gauchistes et les antifas quand ils sont a court d’argument.

      Taper sur du gaulois de base patriote qui s’inquiète pour l’avenir de son pays et de son peuple, et détruire ce que les autres construisent ou proposent la vous savez faire mais quand il s’agit de parler posément, d’apporter des arguments et des idées constructives la par contre on vous entend moins.

      Moi je suis 100% d’accord avec notre camarade @pacman, et je sais que je suis pas le seul. Il ne fait que dire tout haut ce que la majorité silencieuse de ce pays pense tout bas. Alors continuez votre propagande de coco antifas anti-France et anti-Gaulois si ça vous amuse mais sachez que ça n’intéresse pas grand monde, et ça en agace plus d’un.


    • @Ne nous fait pas rire de grâce
      Merci

      Ah mais le constat de réalité que j’ai fait n’est pas du tout marrant au contraire !


    • @Pacman
      C’est toi qui nous oppose, je suis gascon
      Regarde la Cité de Carcassonne, Bruniquel, la cathédrale Sainte-Marie d’Auch, Najac dans l’Aveyron, Castelnau-Barbarens, Rocamadour, cathédrale de Lombez, Monségur, Lectoure, Notre-Dame de Garaison toutes les églises de Toulouse, et son histoire
      https://www.youtube.com/watch?time_...
      L’histoire, le peuple, du sud de la France, vaut tout autan, si ceux n’est plus, que ce du nord
      Le Portugal idem Notre Dame de Fatima, António de Oliveira Salazar
      L’Espagne idem , l’Italie idem
      C’est le monde qu’ils métissent
      Ne crois pas que ça nous est réservé
      Tu fais quoi de saint Gilles, d’Artagnan , nos rois Bourbons, le père Ambroise de Lombez, religieux catholique français du XVIII siècle, capucin, ermite
      Désolé tu m’as heurté, relis ton histoire, avant d’insulter les peuples du sud


    • @Pacman
      Et regardes un peu comment les espagnols ont viré les musulmans de leur nation, Reconquista, Le Cid Campeador, Isabelle la catholique, la sainte Inquisition, Torquemada, Nicolas Eymerich, Casilda de Tolède....l’Hispanie wisigothique.....
      Non vraiment, je ne vois pas ce que vous essayez de raconter




    • Je veux une France blanche qui bosse, qui a une l’industrie, qui innove, qui reste une sorte de modèle civilisationnel pour le reste du monde



      C’est ce qu’on veut tous, ici. La question est de savoir comment on s’emploie au quotidien à rendre notre pays meilleur. Soit on y prend part activement d’une façon ou d’une autre, soit on est une sorte de Conversano qui passe son temps à s’autocongratuler de la supériorité matérielle et technique de l’occident mais ne fait lui-même rien à part taxer des sous aux Jean-Kévin 88 qui constituent son fan-club.

      Et ça m’offusque un peu de vous voir si prompt à dénigrer l’Europe Latine alors que nous autres français avons été largement façonnés par l’empire romain et que les autres nations latines n’ont nullement à rougir de leur passé. Si vous ne voyez pas à quoi je fais allusion essayez d’aller faire un tour dans les villes historiques de Minas Gerais au Brésil et de voir les cités baroques construites à une époque où le Portugal était à l’avant garde de l’exploitation maritime.


    • il faut dire au comptable Pacman que la vie ne se résume pas à des chiffres, l’Italie c’est De Vinci,Véronèse,Michel-Ange,Verdi Visconti...que la Grèce c’est Socrate Platon,Aristode,Phytagore,Thalès et j’en passe ; que nier l’apport des civilisations grecque et latine à l’identité européenne c’est ne rien connaître à l’histoire du vieux continent ...en général les gens normaux préfèrent Venise ou Florence à Karlsruhe ou Rotterdam, les trésors de la Basilicate ou du Péloponnèse à la pauvreté artistique du Schleswig-Holstein ou de la Saxe-Anhalt...il faut informer Pacman sur le fait que la France ne se réduit pas au nord de la Loire ,que les français ne vivront jamais comme des protestants anglo- saxons , helvètes ou bataves ; qu’austérité , tristesse et rigorisme ne seront jamais les mamelles de notre pays.


    • @pacman
      Vous dénigrez les "PIGS" mais sachez que vu d’Allemagne ou de Suisse (chez moi), la France en fait en partie ! Alors une union forte sans PIGS ok, mais sans la France non plus....
      Le mieux c’est encore l’étât et le peuple souverains !
      Bonne journée !


    • @pornocratie de l’intellect, si je puis me permettre une petite remarque, les ashkénazes ont plus de sang russo-ukraino-hongro-polonais que je sang israélite. Et justement @pacman disait qu’on devrait virer les pigs ET les pays d’Europe centrale tels que la Pologne dont sont originaires bon nombre d’Ashkénazes, alors au contraire tout se tient dans sa logique. Un conseil, lisez correctement avant de faire des remarques désobligeantes aux autres, merci.


    • @Pierre Pacman
      Au-delà de nos désaccord et il n’y a pas d’hypocrisie ou de vindicte malsaine, d’insultes stérile
      Notre civilisation chrétienne latine à fondé le socle commun de notre nation et de nos peuples de France
      Gascon breton bourguignon basque corse ect....
      Et tout est fait pour qu’on l’oublie camarades
      https://m.youtube.com/watch?v=45Aey...
      Force et honneur les gars


    • @Jean C.
      On peut sauver notre nation notre peuple par la prière et la foi, ce socle commun
      Au-delà de tout
      La foi nous a fait gagner de sacrées batailles
      Tout est perdu, fors l’honneur !!
      Les amis


    • Vous n’avez toujours pas compris, j’adore les paysages du sud de la France avec ces abbayes, ces églises romanes, ses bon vins, Montségur et l’histoire des Cathares, la Provence et sa lavande, le petit port de Marseille et la promenade des anglais a Nice, je dis juste qu’une partie des sudistes ont été mélangés aux maures et aux sarrazins (pas tous heureusement), et plus on descend dans le sud de l’Europe est plus c’est flagrant, c’est juste un constat alors ne venez surtout pas me comparer a un Conversano qui est justement de ceux dont je parlais (bruns du sud mélangés par-delà la Méditerranée).

      Je ne renie en aucun cas notre passé gallo-romain ni notre catholicité vous m’avez mal compris, et puis je vous signal que le sujet de l’article est bien d’exclure l’Italie de la zone euro (et a la limite tant mieux pour elle), et non pas d’entrer en guerre contre les italiens ni de larguer un tapis de bombe sur Rome ou Naples alors ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dis.


    • C’est bien gentil de me parler de Michel-Ange, De Vinci, Cervantes, Vasco de Gama, l’Empire Romain et la Grèce antique dont je n’ai jamais renié l’apport bénéfique a notre grande nation, mais ça date tout ça, alors on continue a contempler notre passé et on vent des tickets d’entrée aux touristes chinois qui nous prennent pour des petits pays touristiques vulnérables et sans grande importance (ce que nous sommes réellement en train de devenir), ou bien on regarde vers l’avenir, on se bouge le cul, on se lève tôt le matin (on se rase aussi, et oui ça me parait la moindre des choses) pour bâtir une Europe nationaliste, puissante, protectionniste, prospère, réindustrialisée et remilitarisée qui saurait dire merde aux américains et aux chinois quand il le faut et qui se ferait a nouveau respecter dans le monde entier ?

      Ce qu’il nous faut ce sont des ports en eau profonde, des gares, des aéroports, de nouveaux tronçons de TGV, de bonnes autoroutes et toutes sortes d’infrastructures (pas des ponts qui s’écroulent tout seuls comme en Italie a cause des mafieux ou des élus locaux corrompus qui ont détournés l’argent pour son entretien), des centres de recherches et des universités qui produisent de la matière grise et des usines qui produisent toutes sortes de machines et d’équipements, de l’armement, des trains, des avions, des voitures, des vêtements, des masques, du gel hydroalcoolique, des respirateurs, des médicaments, de l’électroménager bref tout ce qu’ont ne produisait plus ou qui a été délocalisé en Chine ses vingt dernières années. Sinon on est mort et les chinois ont gagnés la partie.

      Maintenant a vous de voir l’Europe que vous voulez...


    • #2465042
      le 17/05/2020 par L’articulation du mensonge et de la supercherie
      "L’Allemagne pourrait finir par pousser l’Italie hors de la zone (...)

      @pacman
      Je veux une France blanche qui bosse, qui a une l’industrie, qui innove
      L’industrie est un fruit du capitalisme
      Qui mène au salariat, le salariat menant au dumping social, au marges colossales, qui mène à l’immigration de remplacement
      Donc ton projet n’est pas blanc
      Une fois ton prolétaire remplacé, on délocalise son industrie ,dans les pays émergeant , plus de travail et obligé de cohabiter avec son remplaceur, il se métisse (par choix ,peur ou par force)
      Je crois que rien ne remplacera la foi
      Socle de notre nation, (lien, tradition, histoire, coutumes )


    • #2465178
      le 17/05/2020 par Situationniste anarchiste séparatiste et paysan
      "L’Allemagne pourrait finir par pousser l’Italie hors de la zone (...)

      @Pacman
      Ce rêve de croissance infinie est illusoire
      Même un excellent capitaliste ne fera pas faire 3 oeufs par jour à une poule
      Une fois que tout le monde aura 3 smartphones ,4 écrans plats ,3 voitures ,11 paires de chaussures ,qu’on aura augmenté nos muscle , rallongé notre vie de 20 ans , que sur 1 hectare on fera 500 tonnes de tomates hors sol hybridées avec des cellules de steak aux hormones de lait de chèvre synthétique et de kiwano
      C’est quoi l’étape suivante ?
      Surtout que l’on sait a qui sert le profit de cette croissance et qui elle dessert
      Qui en profite et qui la subit
      Donc les TGV les autoroutes les aéroports les métropoles la bétonisation de nos campagnes c’est une mort annoncée
      On peut rêver de gloire de conquête de production de ceci ou cela
      Le capitalisme arrive à sa fin
      Le tout est de savoir si on va lui survivre ou l’accompagner dans son agonie apocalyptique
      Salutations amicales camarade


    • @Clyde Barrow, la Suisse pèse quoi économiquement au niveau mondial ? Un quart de la France ? Et puis j’y suis allé dans votre suisse et bien le train de vie est encore plus lent que dans le sud de la France, pour eux c’est lentement le matin et pas trop vite le soir, on dirait une immense maison de retraite ce pays tellement c’est vieux, lent et ennuyant. Et puis la Suisse ne fait même pas parti de l’UE donc hors sujet.

      @L’articulation du mensonge et de la supercherie, les chinois sont en train de faire exactement ce que je dis un peu plus en haut et ils n’ont pas d’immigration, pas de dumping social et pas tout les problèmes dont vous parlez, par contre ils sont en train de bouffer la terre entière, pour l’instant c’est qu’économique et humain (je veux dire l’immigration et la diaspora) mais demain ca pourrait être beaucoup plus... et c’est précisément ce que je veux pas qu’il arrive donc il faut être puissant et uni pour mieux leur faire face a cette menace, exactement comme l’a compris Donald Trump.

      Si on se soucis que de la production de saucisson dans le pays-basque ou qu’on parle carrément de séparatisme (le pire qui puisse arriver) alors la on est mort d’avance et notre pays, notre peuple et notre langue, notre culture disparaitra. Il faut être fort et grand pour perdurer dans le temps. Les petites nations sans importances disparaissent alors que les grandes nation puissantes perdurent, et bouffent les petites, il en a jamais été autrement et il en sera toujours ainsi.


    • @Situationniste anarchiste séparatiste et paysan, encore une fois vous m’avez mal compris (vous et deux ou trois autre intervenants dont je ne me souviens plus du nom tellement c’est long et difficile a lire). Je ne me suis jamais dis capitaliste et encore moins pro-capitaliste et surtout je me fiche de toutes ces étiquettes sans importances que l’on colle sur les gens comme fachiste/anti-fachiste, capitaliste/communiste etc...

      Je pense qu’on peut très bien avoir un pays fort qui produit beaucoup sans pour autant surproduire ou produire de la merde comme les OGM. Je disais juste qu’on devait se donner les moyens de nos ambitions et pour devenir une grande nation qui se ferait respecter par les chinois, les américains, les allemands, les japonais, etc il nous faut des infrastructures, de l’industrie, du made in France, de l’innovation, de nationalisme et du protectionnisme, et pour ce faire nous nous devons de trouver d’abord des partenaires fiables.

      Quand les chinois ont voulu développer leur pays ils ont surtout fait des affaires, des partenariats et des investissements avec des pays qui pèsent lourds et/ou a fort potentiel comme les USA, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la France, le Canada, l’Australie, le Japon, la Corée du sud, le Brésil et l’Inde, et non pas le Portugal, la Roumanie, la Moldavie, le Costa-Rica, le Sri-lanka ou la Mauritanie que je sache.

      S’ils avaient suivis votre logique (et celle de vos compères sudistes/latinistes/ruralistes/indépendantistes plus en haut) ils auraient privilégies leur voisins proches d’un point de vue ethnico-culturel tels que le Vietnam, le Laos, le Cambodge, le Myanmar, le Bhoutan, la Mongolie, la Corée du nord et ils auraient louper leur développement et aujourd’hui ils ne seraient pas numéro un mondial mais bien 10eme ou 15eme, ou au niveau du Mexique.


    • #2468898
      le 23/05/2020 par Situationniste anarchiste séparatiste et paysan
      "L’Allemagne pourrait finir par pousser l’Italie hors de la zone (...)

      @Pacman
      Ça ne change rien au problème, juste le temps et les attaques, mais l’aboutissement reste le même
      Ce n’est pas une question de production et de richesse, encore moins de grandeur
      Israël est tout petit, tout jeune et ne produit rien
      Et pourtant dirige le monde, mais je me perd, là n’est pas la raison de ma réponse
      Ma réponse est, une fois que tu auras produit tout en double, en triple, de qualité ou pas, du cher et du lowcost, de obsolescence programmé, ou de la soi-disante qualité RollRoyce ou Hermés , une fois que tu auras usé la terre, les sols, les peuples, tout bétonné, que tout le monde seras cancéreux, l’eau pourrie, les sols remplie de merde, les pauvres cancéreux, malade, seul, dépressif et esclave, et les riches encore plus riche, encore plus augmenté, plus intelligent par l’IA, ils feront quoi, vivront ou ,et jusqu’a quand, comment, la croissance illimité c’est un rêve, ça aura une fin , c’est écrit, par les plus grand , des anars aux cocos, des royalistes aux providentialiste, même dans l’Évangile, (apocalypse de Jean) des théologiens
      Barthélémy Holzhauser
      Il y’a quoi après la poule augmenté-e-s ,qui fait une douzaine d’œufs par jour, le prolo esclave qui a trois I-phone, 2 Dacia ,4 écrans plat , la serre du maraîcher bio sur 12 étages et hors sol, qui produit en circuit fermé, la guerre sans soldat, avec drones et robots , y’a quoi après avoir pris tout l’argent et tué ou paupérisé 5 milliards de prolos, avoir tué les 2 autres milliards, et ne rester qu’entre 10, ou même 100 grosses dynasties d’hyper riche ?
      Juste ça va ralentir notre disparition ,mais tout va disparaître, que tu le veuilles ou non , pourquoi la France est autant attaquée, et plus que le Vietnam ou le Laos, avec le porno, drogue, homosexualité, capitalisme, sionisme, euthanasie, IVG, perte de morale ,principes, valeurs, destruction de la famille etc etc... ??????
      Tu veux jouer dans la cours des grands avec une nation alors qu’eux s’en branlent de la nation, c’est la couleur du billet et le grand Israël qui les préoccupes, ta France ils s’en secouent la nouille, comme des USA ou de la Suisse , c’est plus complexe camarade
      Mais c’est mon point de vue et il n’engage que moi
      Salutation camarade E&R


  • Cour de justice de l UE en 1964 ? ... Mais bien sûr. Elle s’appelait alors Cour de justice des Communautés Européennes et de l’eau (sale) a depuis coulé sous les ponts.


  • Si ils pouvaient sortir tout le monde
    ou sortir tout seul ce qui revient
    au même, on pourrait revenir à
    notre monnaie et l’ajuster pour relancer
    l’économie.
    Bref ça sent le début de la fin pour l’UE.


  • Je le répète : d’après moi, l’Allemagne n’a besoin que de l’Europe de l’Est ; le reste est un poids mort pour elle !


  • Je suis expat’ en Allemagne depuis presque 20 ans.

    Soros a récemment fait part de ses "inquiétudes" concernant la stabilité et l’unité de l’union européenne à un journal bavarois (article daté du 11.05.2020).
    Pour les germanophones parmi vous :
    l’article ici.

    Et quand Soros est inquiet, et ben moi... je sais pas... je pense printemps, tout ca quoi !

    Bon allez, je m’en vais à une manif contre la supercherie du Corona.
    (C’est en train de péter en Allemagne, "on" attend beaucoup de monde dans les rues ce week end).


  • Primauté du droit de l’UE sur le droit national... Oui, mais sur les Lois seulement, sûrement pas les Constitutions. Les partisans de l’UE ne précisent jamais ce que le "droit national" recouvre...ils croient pouvoir miser sur le malentendu pour avancer en douce.

    Parceque les traités de l’UE n’existent qu’avec les procédures de ratification dans chaque Etat, donc grâce à des Constitutions qui leur donnent un sens. Ils leur sont donc forcément inférieurs.

    Cette évidence bizarrement, les partisans de l’UE n’en parlent jamais.
    La France aussi a décidé qu’un traité international ne peut pas primer sur la Constitution, c’est l’arrêt Saran et Levacher de 1998, que notre petite Coralie Delaume "oublie".

    Donc les juges de la CJUE peuvent toujours aller chouiner chez Soros... Les juges de Karlsruhe savent très bien ce qu’ils font, et ils auront le soutien de leurs collègues des autres nations, y compris en France.

    Celui qui réussira à entuber les Allemands sur un malentendu n’est sans doute pas né. Ce n’est pas un peuple qu’il faut énerver.

     

    • Bonnes remarques, notamment sur les allemands procéduriers sur les mots et les virgules. Il n’en demeure pas moins que le "malentendu" qui permet de soumettre les constitutions nationales aux traités internationaux applique le principe juridique anglo-saxon de la jurisprudence (l’expérience =fait constaté).
      La fragilité de ce système à cliquet est encore juridique, c’est la notion de contrat ; les pays ont accepté un principe à priori, en fait par défaut, reposant sur une argumentation implicite (nous sommes ensemble,vous avez signé, vous devez tenir votre parole).
      C’est précisément cette vision contractuelle qui est défaillante.
      Le droit représente un choix de fonctionnement, imposé, par le plus fort (tyrannie), par le mandat divin/céleste (tradition), ou par le consensus moderne, vague et messianiste (changer le monde pour un homme libéré de tous les jougs), il n’a d’espérance de vie qu’autant qu’agit sa capacité à faire illusion ; à savoir ; à amputer la réflexion (chômage, élites flattées-achetées, classes moyennes avec vacances).
      Mc Solaar parlait de matière grasse contre matière grise, c’est assez parlant.


  • Très intéressant d’apprendre quand,comment, et finalement si ; ce principe de primauté des traités sur les constitutions est établi. A la fac, il y a 30 ans, ça l’était.

    Les réflexions sur le droit sont rappelées par la nécessité du pouvoir de s’appuyer sur une légitimité. C’est vraiment tout un mode de vie qui est pris en considération. Avec l’incarcération pour Couillonavirus (même par incompétence), l’atterrissage va être lourd, il s’agit de donner du fuel aux administrations et aux médias, le pipeau couine !

    (la vidéo de Valérie Bugaut est riche, à cet égard ; à savoir : la disparition de la cohésion comme préalable au pouvoir de la finance ; elle développe pas, mais y pousse),
    https://www.youtube.com/watch?v=AKa...

    Le droit, c’est la reconnaissance d’un pouvoir, utile (anglo) ou bénéfique (latin).
    On vit sur du Hobbes mine de rien, "l’homme..un loup pour l’homme...neutraliser les voracités par la somme des égoïsmes..."
    C’est vraiment le degré 0 de la civilisation. Me Viguier a d’ailleurs su mettre le doigt sur des fondements ; lui, il nous rappelle que nous ne sommes que des romains.

    Et là, on peut comprendre que l’on a régressé au regard des acquis philosophiques puis spirituels du moyen-âge.

    Le passé n’est pas dépassé, même s’ils n’avaient pas internet.

    Avec Evola, E&R pousse à prendre de la hauteur.

    Soral, chrétien

    Ca avance.

    Zy va Avia, coupe le réseau, on s’en tape : on appris à causer et à réfléchir !


  • Il y a quelque chose de comique à voir la constitution allemande qui a été imposée comme un dernier "carpet bombing" guerrier par les vainqueurs de 1945 pour démocratiser "éternellement" l’Allemagne, et exorciser le nazisme et la menotter, se retourner violemment contre ces mêmes vainqueurs, devenus une bande de losers et de piteux ratés.

    Impavidement, les juges constitutionnels allemands, qui ont la fâcheuse habitude de prendre le droit au sérieux et de savoir lire, et même en faire une philosophie (pas la peine de demander cela aux juges français) , en se bornant strictement à la mission qui leur a été imposée, emmerdent tout le monde ! .

    C’est très beau à voir : l’Europe est dans le rôle des méchants dictateurs "illibéraux" qui veulent foutre en l’air des règles constitutionnelles bien établies comme Hitler l’avait fait des règles de la constitution de Weimar. Comique. La vengeance est un plat qui se mange froid. Il suffisait d’attendre.

    L’Europe montre maintenant son visage hideux. Les bulles papales sous le Saint Empire étaient plus démocratiques. Ils ont érigé leur droit initialement seulement diplomatique comme ayant valeur "archi-constitutionnelle". Tous les peuples d’Europe qui ne le savent pas encore ont été réduits à néant.

    C’est un droit "archi-constitutionnel". Maintenant c’est une aristocrate allemande qui règne sur l’ancien empire de Charles Quint à la place de la famille des Habsbourg-Lorraine.

    L’art. 21-2 de la constitution allemande dispose ainsi : « Les partis qui, d’après leurs buts ou d’après le comportement de leurs adhérents, tendent à porter atteinte à l’ordre constitutionnel libéral et démocratique, ou à le renverser, ou à mettre en péril l’existence de la République fédérale d’Allemagne, sont inconstitutionnels. La Cour constitutionnelle fédérale statue sur la question de l’inconstitutionnalité. »

    Elle a déjà été utilisée plusieurs fois, conduisant à l’interdiction d’un avatar post-guerre du NSDAP, le SRP en 1952, et du parti communiste (KPD) en 1956 mais sans succès contre le parti national-démocrate (NPD, nationaliste) en 2001. Une nouvelle procédure contre le NPD est en cours3.

    Maintenant, la Cour constitutionnelle constate que c’est l’Europe elle-même et ses juridictions serviles qui "portent atteinte à l’ordre constitutionnel libéral et démocratique" allemand ! Plus qu’à dissoudre les partis européens et la BCE pour éviter la dictature. Conforme aux traditions juridiques françaises d’ailleurs.

     

    • Ils la méritent leur revanche, nous avons tous perdus la deuxième guerre mondiale.
      N’oublions pas, et ce malgré toute la sympathie que j’ai pour la bonhomie, l’hospitalité et le dévouement des allemands, que leur énergie (leur foi) est vérolée par la notion de mérite.Luther n’a cessé d’évoluer et d’adapter sa doctrine, pour finir par faire quasiment machine arrière. Son désaveu des jacqueries de 1525 en est le symbole flagrant : la théorie s’écrase sur la réalité...et l’on se paie de principe sans actes.
      Leur philosophie est riche mais reste une course dialectique qui d’idéalisme poussée au summum en romantisme remplissant une fonction semblable (plus loin,plus vrai) s’échoue avec Nietzsche qui sonne la fin de partie.
      Désolé, mais avec Marx, on revient à quelque chose de plus mercantile...le pragmatisme a du bon cela dit.
      L’Allemagne est un golem émergé à la faveur du chaos ouvert par 1789 et les citoyens-soldats (la militarisation morale des peuples), tous les pays avaient joué de la puissance des princes, Luther apparaît alors comme l’idiot cloîtré utile propre à donner un contenu spirituel à une large entente commerciale.Les tors de Rome sont évidents (se financer en vendant ses absolutions !). Mais la faute de l’ancien n’implique pas le salut par le nouveau.
      Dans tout cela l’Autriche est un havre, elle n’est pas dans cette course folle abstraite. Ils sont rudes mais bien plus reposants ; on peut causer.
      Peut-être, pour finir, la Loi Fondamentale allemande qui tient lieu de constitution depuis 1949, nous permettra-t’elle effectivement, de sortir du piège mondialiste de l’Europe. Cette Loi Fondamentale, dans son esprit, est ouverte à la rédaction d’une future constitution, dans l’attente d’une "réunification", à savoir, de possibilité des peuples allemands de vivre ensemble. Il y a un projet fort, on la leur fera pas à l’envers, qu’ils vivent, nous libèrent des tempête issues de chute de Constantinople, fuite des chrétiens vers Kiev, onanisme intellectuel romain sur lequel se greffèrent la culture philistine gênoise, les élans centralisateurs vénitiens puis la réserve allemande.
      Ta défaillance ne fera jamais ma valeur.
      Faut laisser les peuples vivre.
      Soyons vigilants mais sereins


  • Le plus certain, c’est que ce soit l’Allemagne elle-même qui quitte la zone euro. Elle avait certains intérêts à ne pas le faire jusqu’à présent. Elle attendait que notre industrie soit totalement en miette. Mais avec la crise, elle va prendre ses avantages. Surtout si on continue à lui demander d’emprunter solidairement pour nous permettre de partir en vacances en république dominicaine ou à Copacabana.


  • La France n’a plus les épaules assez larges pour tout ça ... les tauliers en Europe c’est les Allemands, point trait.

    Là aussi on va s’en prendre plein la gueule quelque chemin que ça prenne ...

    > C’est avant qu’il fallait réfléchir.


  • Une question assez peu approfondie est celle de la constitutionnalité des partis politiques. Dans quelle mesure un parti ne peut exister que si la constitution le permet ? C’est intéressant.. (c’est pas dans les polycopiés de sciences po et les articles d’Alain Duhamel).

    Mais si la constitution d’un pays ne représente que le programme politique d’un parti (comme le RPR en France) ? On oublie souvent que la constitution de la république de Weimar (probablement sous la discrète pression du Grand Etat Major allemand qui, imprudemment, n’avait pas été dissous par les alliés dans la crainte de trop ramollir l’Allemagne, en fait bouclier de l’europe face au bolchevisme) n’avait donné aucune place aux partis politiques qui n’étaient pas protégés par elle.

    Le résultat assez curieux, c’est qu’Adolf Hitler parvenu au pouvoir sous les applaudissements de la société allemande et surtout de la classe moyenne et aussi de beaucoup de pays d’Europe épouvantés par le bolchevisme exterminateur, (les francs maçons étant gênés car à la fois anti-communistes et pro-juifs) a pu interdire par une simple loi TOUS les partis politiques et pas seulement le parti communiste.

    C’était au fond assez logique. On ne voit pas Hitler négocier des accords électoraux de désistement avec le "Zentrum" comme un vulgaire parti radical socialiste français voulant remporter une circonscription dans le Tarn et Garonne. Il en avait d’ailleurs prévenu tout le monde avec la franchise qu’on doit lui reconnaître.

    Au fond, la non reconnaissance des partis politiques par la constitution de Weimar était une trace du caractère supra-monarchique (impérial) de l’Allemagne. Ce qui fait d’Hitler une véritable empereur d’Allemagne, appelé à l’empire du monde, un empereur pas du tout chiqué et qui a bien compris son rôle. Un empereur n’a pas de peuple assigné mais soumets des peuples à sa force. Il doit faire disparaître évidemment et avant toute chose tous les partis (sauf le sien). Logique.

    .


  • Une Allemagne incorrigible, en route pour le 4° Reich de mille ans après la victoire molle remportée dans la guerre mondiale molle, amis avec un épilogue dur à l’horizon. Depuis que buonaparte à détruit les principautés pacifiques (qui n’existaient pas par hasard) ; l’Allemagne unifiée s’est jetée dans déjà trois conflits majeurs dont elle est sortie exsangue parce qu’elle n’est pas à la hauteur de ses ambitions comme entité dominatrice, qu’elle confond avec ses facultés d’organisation de la caserne polymorphe comme Société. Aucune chance contre le chaos environnant dans lequel elle a, sous forme de prêts, investit toute l’énergie accumulée ces 20 dernières années. Merde, il s’agirait de prendre de la hauteur !


Commentaires suivants