Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Harvard : les étudiants quittent la conférence d’un diplomate israélien

Dani Dayan, consul israélien à New York, s’est exprimé devant un auditoire presque vide après un coup d’éclat des étudiants visant à protester contre la politique israélienne de peuplement dans les territoires palestiniens occupés.

 

 

Mercredi 13 novembre, une centaine d’étudiants de la Harvard Law School ont quitté l’amphithéâtre où devait se dérouler une conférence du consul israélien à New York, Dani Dayan. Juste au moment où le diplomate prenait sa place au micro, les manifestants, qui occupaient l’espace central de l’auditoire, se sont levés et ont brandi, dans le silence, des pancartes portant l’inscription « Les colonies sont un crime de guerre », avant de quitter les lieux. La vidéo de l’événement a ensuite fait le tour du web.

 

Une personnalité controversée

Dani Dayan est un défenseur de l’établissement et du maintien des colonies de peuplement israéliennes en Cisjordanie ou en Judée-Samarie. En 2012, il a écrit dans les colonnes du New York Times que les colons hébreux étaient installés « pour de bon ».

Après le départ des protestataires, Dayan s’est retrouvé devant une salle aux trois-quarts vide pour parler de « La légalité de la stratégie des colonies israéliennes », après avoir grommelé : « Je me souviens avoir fait ça au jardin d’enfants ».

Ramy Younis, un des organisateurs de la manifestation silencieuse, explique que compte tenu du fait que le consul était quelqu’un dont la vie entière avait gravité autour de la dépossession et du vol, il « devrait être traduit devant une cour de justice internationale au lieu d’être invité à s’exprimer pour un public libéral », rapporte Middle East Eye.

Les colonies israéliennes totalisent aujourd’hui plus de 650 000 personnes et sont réparties dans près de 150 implantations en Cisjordanie et une trentaine d’autres dans le Golan. L’implantation s’est intensifiée depuis l’arrivée de Benyamin Netanyahou au pouvoir en 2009. Les colonies sont illégales selon le droit international, ce qu’Israël conteste.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ca me surprend, parce qu’Harvard, c’est la future élite US. Ces étudiants ne peuvent ignorer l’importance "du lobby qui n’existe pas" aux USA et la nécessité de lui complaire pour faire carrière. Par ailleurs, je remarque le faible niveau de "diversité" de l’auditoire. Est ce le prix à payer pour conserver la réputation de l’université ?

     

    • Ils sont encore à un âge où ils pensent peut être plus à leur moralité qu’à leur carrière, qui peut leur en vouloir pour ce coup d’éclat courageux, pacifique et unis ?
      Vous vous diversifiez beaucoup trop dans votre commentaire de mon point de vue.


    • Harvard ayant 30 milliards placés en Bourse a les moyens d’être indépendante, ses placements lui rapportent 4 milliards de dollars par an, elle ne dépend pas des généreux donateurs israélites .


    • "Ces étudiants ne peuvent ignorer l’importance "du lobby qui n’existe pas" aux USA et la nécessité de lui complaire pour faire carrière."

      Momo, si Dieudo et le patron avaient voulu "complaire" au lobby, ils seraient peut être moins respectables, non ? Parfois, il faut choisir entre ses intérêts et la possibilité de se regarder dans une glace le matin. D’ailleurs, souvenez vous que le lobby n’est pas bourré de gratitude pour ceux qui lui cirent les chaussures. On en a des exemples plein les journaux. Il faut des années pour se faire une carrière et parfois quelques jours pour la détruire si les êtres de lumière n’ont plus besoin de vous (Valls).
      Mais il est vrai que certains choisissent la solution de facilité, ce que je déplore.


    • Le coeur de l’IVY LEAGUE... étrange,effectivement.

      Université bourré de ...m’enfin.


  • Mention bien à l’épreuve de la quenelle pour tous ceux qui sont parti.
    C’est encourageant pour l’avenir.


  • Ouh là, ne seraient-ils pas un peu "antiseptiques" là ces étudiants harvardiens ?

    La patrouille va passer, et ça va saigner..........je sens que les notes aux tests d’admissions vont subir une autre vague de handicaps, pour les "whites" et les "yellows" (ben oui, pour être politiquement correct, je transpose les races en couleurs, et j’écris les couleurs an anglais....après tout, ici en Afronce, on parle sans arrêt des "blacks".....) !

    Allez hop, 15 points de handicaps de plus, et une note plus "tolérante" pour l’accession des "minorités".....ah vous avez voulu être désobéissants, vous allez en manger de la diversité, ça vous apprendra !

     

  • #2323636

    Rami Younis, étudiant moyen Oriental suffisamment brillant pour être admis à Harvard, a intelligemment fait de l’entrisme idéologique, ce qui est la forme de guérilla la plus efficace contre l’ennemi : travailler et se faire remarquer pour sa compétence, s’intégrer et informer la jeunesse américaine sionisée par son puritainisme d’essence rabbinique, puis humilier l’ennemi. Quand nos casseurs et brûleurs de voitures comprendront-ils que combattre, c’est infiltrer ! La technique du rat a réussi à d’autres. La dissidence gagnerait à scène inspirer.

     

    • Il n’est pas forcément brillant pour être à Harvard, grâce à son appartenance à une "minorité", il dispose de points d’avance lors du concours d’admission !
      On appelle ça la discrimination positive ou "affirmative action" !
      Les seuls étudiants forcément brillants, sont d’abord les asiatiques ( qui arrivent au concours avec un handicap de points le plus élevé, et les blancs, qui ont un handicap un peu moins élevé que les asiatiques.
      Clairement, dans les facs US, pour faire entrer du "black" et du " islamic brown ", on pénalise les asiatiques et les blanc qui sont depuis des décennies, les meilleurs étudiants.

      Asiatiques et blancs doivent surmonter respectivement un -130 et un - 100 au départ, pour que les autres issus des minorités à QI faibles, aient une chance d’entrer dans la fac !
      Et pourtant, en dépit de ce racisme évident, les asiatiques et les blancs arrivent encore à s’affranchir du handicap, et donc cartonnent aux tests et entrent en fac, et sont encore en majorité !
      Évidemment, d’ici quelques années, on augmentera le handicap de ces deux catégories, et on donnera encore plus de points d’avance aux "minorités", pour sacrifier à la bien-pensance et au politiquement correct !
      On exemptera aussi sans doute de tout test, les LGBTQI+, parce qu’il faudra bien amortir les travaux des chiottes transgenres....
      Donc, sans avoir sous les yeux le test d’entrée de cet "étudiant brillant" comme vous dites, et sans connaître le nombre de point d’avance dont il a bénéficié, vous ne pouvez que supposer qu’il soit "brillant" !
      Les facs aux USA, c’est pas la chienlit égalitaire des facs françaises...certes il y a l’aspect fric, mais pas que....


    • Ayant récemment eu à faire avec des élèves officiers de WEST POINT, parmi lesquels des afroaméricains et des hispaniques , eux aussi bénéficiaires de la discrimination positive, je me suis aperçu que leur niveau , notamment dans les matières scientifiques était plutot faible.


    • #2323808

      Votre développement, quoique hors sujet, présente un réel intérêt : vous dites que la discrimination positive fausse le jeu méritocratique, en attribuant une longueur d’avance fondée sur l’appartenance raciale et non sur la compétence, et qu’à vouloir réparer au forceps des disparités interethniques, le politiquement correct finit par fabriquer une injustice à l’endroit des statistiquement privilégiés, qui se retrouvent concrètement désavantagés. Je ne partage pas ce point de vue répandu et voici pourquoi :
      1- En avantageant un Noir ou un Arabe dans les procédures d’entrée, on n’obtient pas à l’arrivée un cabinet d’avocats ténors du barreau constitué de Noirs et d’Arabes ultra performants ; on ne fait que parfumer une plaie infectée ou maquiller un corps vérolé car créer artificiellement une inégalité d’entrée n’a jamais garanti une équité de débouchés. L’illusion égalitariste a été conçue pour apaiser les tensions sociales et non pas pour changer fondamentalement la donne : en dopant un Islandais, tu n’obtiendras pas un coureur de 8000 mètres steeple kényan, pas plus qu’en intégrant un Arabe ou un Noir sur simple entretien à Sciences Politiques, tu n’obtiendras un joyau de la culture et du nationalisme. Ces mystifications finissent par se déballoner d’elles-mêmes. Si le pinceau social couvre un cheval de rayures, la société ne gagnera pas un zèbre pour autant. Le positivement discriminé est par la suite victime de voir peser sur lui ce soupçon d’incompétence qui nullifie l’objectif initialement affiché.
      2- La sociologie des minorités ethniques n’indique pas une volonté d’exceller dans les domaines de l’académisme blanc. Il ne s’agit pas de quotient intellectuel, comme vous le dites bêtement, mais d’un revanchisme post colonial inconscient de rejet de ce que l’homme blanc a défini comme étant excellent. Mamadou n’est pas mauvais en classe parce que son cerveau lui interdit l’accès au savoir. Il est mauvais parce qu’il a décidé, par ce biais, de dire "nique la France". Avant que ce désir de revanche post colonial ne soit encouragé par les utopies de gauche, l’Algérie française et le Sénégal français produisaient des élites dont la dextérité intellectuelle vous ferait pâlir.
      3- L’organisateur discret de ce boycott universitaire a fait un coup d’éclat ; il est brillant parce qu’opportuniste et calculateur. Il est donc à sa place à Harvard.


    • @un promeneur

      Les Moyen-Orientaux ne bénéficient pas de la petite poussette antiraciste, contrairement aux Asiatiques, Hispaniques, et Noirs.
      C’est des sous-hommes quand ils faut bombarder leurs pays d’origine, mais ils sont pénalisés de la même manière que les Blancs concernant les affaires intérieures.
      Les moyennes de revenus des ménages d’origines indiennes, iraniennes, juives, ou libanaises sont considérablement plus élevées que celles des Blancs, je ne crois pas qu’on leur file 10 ou 20 mille dollars de plus à Noel.
      Il est temps de réviser ses leçons à propos de ce thème du QI, des pays totalement médiocres peuvent donner des diasporas méritantes, suspecter un individu de porter les traits cognitifs de son groupe ethnoracial est la façon la plus rapide d’afficher sa connerie.


    • Point ou pas pour discrimination positive, le mec a eu les couilles de remettre à sa place avec une classe hors norme un prédateur israélien dans une fac, vous l’auriez fait vous ?


    • promeneur
      Les Arabes sont considérés comme Blancs aux US. quid ainsi des privilèges des quotas.


  • Eh ben, si les futures zélites étatsuniennes de la "prestigieuse" université de Harvard se mettent à contrer aussi ostensiblement la politique ultra-colonialiste et ultra-violente du sieur Netanyahou en dénonçant carrément ses "crimes de guerre", c’est un très mauvais signe adressé à l’entité sioniste, car si bientôt les Usa se détournent de leur soutien "indéfectible" à ladite entité, ce sera rapidement sa fin !!!
    Et Vive la Palestine Libre !!!


  • On ne va pas bouder ce plaisir, il y en a si peu...


  • D’un côté ça fait plaisir de voir cette résistance (plutôt rare) au lobby, et c’est fait intelligemment (le vent qu’il s’est pris le consul !!). Mais ça montre qu’on ouvre au lobby toutes les portes (les jeunes, l’élite...) pour aller faire leur propagande ignoble, c’est grave.


  • Eh oui, enfin ! Mieux vaut tard que jamais. Retrouvons-nous enfin des heures plus saines ?


  • Il vont finir par dire que cet acte est antisémite .


  • Enorme ! Si tout le monde faisait ça face à aux médias et personnes politiques ne dénonçant pas complètement l’apartheid colonistaeur Israëlien, aujourd’hui il ne resterait plus grand monde dans les salles de conférences et les meeting...


  • C’est trop beau ! J’ai envie de tous les embrasser.... Tout n’est pas perdu !


  • ça ne vous rappelle pas l’évènement de la Sorbone ?
    Qui plus est avec un élément extérieur à inversion accusatoire.
    Le directeur plia sous la pression et le prof fût viré.

    Restons positifs et disons nous que les esprits s’éveillent ...

    "Face à Google, Facebook et aux géants de la Silicon Valley : la révolte qui vient ?"
    Les géants de la Silicon Valley – Google, Apple, Facebook, Amazon, et Microsoft – sont confrontés depuis quelques mois à des grèves et des pétitions émanant de leurs propres salariés, à des appels au démantèlement lancés par des élus du Congrès, à des amendes en cascade dans plusieurs pays… Certains se prennent à rêver de la « fin » des Gafam.
    Les pères fondateurs de la Silicon Valley ont dû se retourner dans leur tombe. Le royaume californien des « Gafam » (acronyme de Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) , connu pour son apathie sociale et son aversion envers les syndicats, est secoué par une effervescence inédite : des salariés ont débrayé, signé des pétitions, claqué la porte avec fracas pour les plus remontés…

     

    • Juste une précision les pères fondateurs de la Silicon Valley c’est la CIA associé au pentagone !!! (Ce n’étais pas une opération secrète mais plutôt un investissement discret, on en s’en souviens plus c’est tout sauf Arte qui a fait un reportage sur ce sujet
      Sinon en phase avec vous ça bouge vraiment au niveau des salariés effectivement


  • C’est beau ! J’ai envie de chialer !


  • Le quart qui est resté : http://www.unz.com/runz/american-pr...
    (Racial discrimination at Harvard)

     

    • "However, if we separate out the Jewish students, their ratio turns out to be 435 percent, while the residual ratio for non-Jewish whites drops to just 28 percent, less than half of even the Asian figure. As a consequence, Asians appear under-represented relative to Jews by a factor of seven, while non-Jewish whites are by far the most under-represented group of all, despite any benefits they might receive from athletic, legacy, or geographical distribution factors. The rest of the Ivy League tends to follow a similar pattern, with the overall Jewish ratio being 381 percent, the Asian figure at 62 percent, and the ratio for non-Jewish whites a low 35 percent, all relative to their number of high-ability college-age students."
      Tout est dit !


    • Ces mecs (entretenant la barre bleue) méritent la Quenelle d’Or en passant.
      Comment, s’agissant des autres, peut-on se laisser et se faire bananer de la sorte ?
      Si (de ce côté-ci de l’Atlantique), au lieu de penser printemps, comme le suggère les hommes-dieux contemporains, les gonzes pensait dynastie au sens « patriotique » du terme, comme d’autre le pensent messianique (sans même y croire, pour certains) cela irait bien mieux.


  • Pour la première fois je vais changer d’opinion sur ce pays que je croyais complètement gangrené par le lobby sioniste !
    Vive la nouvelle jeunesse américaine !

     

    • Cette jeunesse dont vous faites les louanges sont exactement les mêmes gauchiasses atteint d’un antiracisme xénophile pathologique qui sont responsables, depuis 1945 et mai-68, de ce merdier hallucinant et chaotique en France et en Europe de l’Ouest !
      Pendant que les américains sont en train d’être détruits chez eux, vous avez ces sinistres étudiants gauchiasses qui se soucient de pays et de causes étrangères....
      Je viens de vous résumer le suicide des pays blancs !


    • @ pierre-loup

      Ils restent jeunes longtemps, les amerloques.
      Non, il ne s’agit que d’un épisode de " la guerre des campus", qui se déroule depuis trois ans déjà.

      Allez mater des vidéos de bekerley... de véritables batailles rangées, et ça joue dur : armures, marteaux, outils divers... on est bien loin des gibiers jaunes, dociles et manipulés. Je rappelle que " le nazi cosplay" ( se déguiser et agir en nazi) a de nombreux adeptes ... chose impensable en Europe. Pourquoi ? Parce qu’eux, ils ne se laissent pas faire.

      En fait, et la ont parle du PEUPLE... le peuple americain, loin d’être les cons qu’on aime dépeindre, a plutôt de nombreuses leçons à nous enseigner.

      Il faut le dire, et surtout, le réaliser... pour cela, il va falloir abandonner les vieux réflexes gauchiste au vestiaire.

      Un peu de respect svp. C’est " l’effet Trump " en action :-)



  • ...après avoir grommelé : « Je me souviens avoir fait ça au jardin d’enfants »



    Effectivement on se souvient des bombardements d’enfants, mais ce n’était pas seulement au jardin...


  • You can fool some people sometimes,
    but you can’t fool all the people all the time.

    Get up stand up - Bob Marley


  • Très belle scène, en espérant qu’ils ne deviennent pas des employés de banques d’ici deux ans... Ou serrait se elle une bonne idée ?

     

  • Acte antisémite manifeste. Sheytaniaou va appeler jarod kushner pour remettre de l ordre dans la maison Harvard
    Cela dit très belle quenelle au passage


  • Pourquoi ne boycotter que les produits des colonies, y a t-il une distinction de responsabilité entre une personne et sa main ?
    Nous sommes dans une période cruciale où la (les) justice internationale pour être crédible ne peut plus faire de favoritisme.


  • #2323914

    Ils pourraient faire la même chose pour protester contre les colonies de peuplement des maghrébins, et des Africains plus généralement, en Alsace, dans le Nord pas de Calais, en Île de France, en Normandie, en Bretagne, en PACA, en Bourgogne , en .. En fait , dans toute la France et dans le reste de l’Europe.

    Si on proteste contre ka colonisation, il faut protester contre toutes les colonisations. Les protestations à géométrie variable, c’est nul.

    Et il me semble que l’Angleterre est également noyée sous la colonisation. Donc, ces nigauds devraient d’abord protester contre cette colonisation là !

    Il n’y aura bientôt plus d’Anglais en Angleterre, ni de Gaulois en Gaule.

    En fait, ce ne sont pas des Anglais qui protestent, ce sont des blédards incrustés en Angleterre.

    On peut voire ça d’au moins deux façons : à la Onfray, genre défaitiste et bien content de changer de peuple contre un plus docile et plus facile à enfumer, ou alors, d’un autre point de vue, il est plus facile de maintenir une cohésion et de prendre les décisions autrefois difficiles quand on est au bord du précipice et en nombre restreint.

    Perso., je vote pour la seconde solution, mais ça veut dire la disparition des mecs comme Onfray et des frères issus des mêmes contrées . . . Pas grave, c’est comme ça, c’est la vie.

     

  • c’est beau franchement. Quelques fois le silence est plus douloureux pour l’adversaire que les cris. les colons Israéliens ne méritent que le mépris.

    un Zemmour peut aboyer autant qu’il veut, le pays qui l’inspire ne sera jamais admit au banquet des justes. il sera au mieux toléré et évité, comme un cancer dangereux.


  • #2324495

    C’est un peu comme nos antifas révolutionnaire de science Popopopo
    À wouai .... Bof !

     

  • Je dirais qu’un mot...BRAVO !!!


Commentaires suivants