Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Hausse de la fiscalité de la bière et du tabac pour "financer la sécurité sociale"

Afin de réduire le déficit de l’Assurance maladie, mais également pour des raisons de santé publique, le projet de loi de financement de la sécurité sociales pour 2013 (PLFSS 2013) prévoit de renforcer la fiscalité des bières et du tabac, à compter du 1er juillet 2013.

Les mauvaises habitudes des Français coûtent cher à la Sécurité sociale en plus d’aggraver la mortalité du pays. Sur le banc des accusés cette année : l’alcool et le tabac. Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 (PLFSS 2013) dévoilé lundi 1er octobre 2012 à Bercy entend donc « désinciter la consommation de produits dont l’abus est notoirement nocif pour la santé ». Pour réduire leur consommation, la ministre de la Santé Marisol Touraine et celui du Budget, Jérôme Cahuzac propose un alourdissement de la fiscalité de ces produits. « Le tabac et l’alcool sont en France respectivement la première et la deuxième cause de mortalité évitable. La réduction des excès de consommation, plus particulièrement chez les jeunes, est donc une priorité. A cette fin, il importe non seulement de conduire des actions de prévention, mais aussi de rendre plus difficile l’accès financier à ces produits », justifie le projet de loi présenté lundi 1er octobre 2012.

5 centimes supplémentaires sur un demi de bière

La première mesure vise à augmenter les taxes sur les bières, par l’intermédiaire « d’un relèvement du droit d’assise de 3 à 8 centimes », a précisé le ministre du Budget. Une mesure qui correspondra à une hausse de 5 centimes sur un demi de bière. Le niveau de fiscalité spécifique sur les bières « se situe actuellement en France à un niveau particulièrement bas par rapport aux autres pays européens (22ème place sur 27, loin derrière les Pays-Bas, le Royaume-Uni ou l’Irlande) », indique Bercy pour expliquer cette augmentation qui rapportera 480 millions d’euros à la sécurité sociale.

Hausse de 10 prévue du tabac à rouler

Autre victime de cette campagne de santé publique : le tabac à rouler et les cigarillos, « qui tendent à se substituer à la cigarette », remarque le ministère de l’Economie et des Finances. Pour réduire leur usage, le gouvernement a décidé de « leur appliquer la même structure de fiscalité qu’aux cigarettes, qui incite les fabricants à proposer des tarifs plus élevés ». Résultat de cette mesure : une hausse d’environ 10% du prix du tabac à rouler, particulièrement « prisé des plus jeunes consommateurs », selon Bercy.

Mais ce n’est pas tout, le PLFSS 2013 prévoit en outre une nouvelle augmentation « à compter du 1er juillet 2013 » du prix des cigarettes, alors que le prix d’un paquet vient de s’aggraver de 40 centimes d’euros au 1er octobre 2012.

Cette élévation des droits à la consommation de la cigarette et du tabac à rouler interviendra « de façon à ce que les hausses de prix profitent davantage aux finances sociales, et moins aux profits des fabricants », justifie le texte du PLFSS2013. Si l’augmentation du prix d’un paquet de cigarette n’est pas encore connue, les mesures sur le tabac engrangeront 250 millions d’euros de recette en année pleine, et 125 millions dès 2013.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ah non !! putain .. mais ils vont l’avoir leur guerre mon colonel !!


  • Tant qu’ils ne touchent pas au cidre, rien à battre !


  • à Chacun de faire sa bière chez lui, de rouler ses feuilles de tabac séchés au soleil...l’heure de la prohibition a sonné !

     

  • Surtout, continuez à fumer et à picoler, faut engraisser les banques ! Quand j’y pense, mon banquier est peut être le seul qui m’a jamais dit d’arrêter de fumer ou de boire, il sait trés bien à quoi servent mes impots...
    Bref, je m’égare...
    Bientôt ça va être le tour du pinard,
    Fait pas bon être franchouillard...

    A la votre !!!


  • C est vrai que c est primordial ...a cote des pesticides,gaz d echappements, des histoires de nucleaire, d ogm, de viande bizarre ,de mal bouffe....

    Quand y aura plus de buveurs,ni de fumeurs et que les cancers continueront d augmenter...on blamera quoi ?

     

    • En effet les graphiques parlent tous seul
      http://a401.idata.over-blog.com/431x471/0/02/57/98/nom/ConsommationTabacFranceEtCancer.jpg
      depuis 1945 ( le nombre de cancers a triplé, alors que la consommation de tabac a baissé, parcontre qu’est-ce qui n’existait pas avant et qui est cancérigène ? les retombées nuclléaires, les pesticides, les microparrticules diesel, tien curieux, pas de taxes là-dessus !
      (mais depuis l’antiquité tous les prêtre et les flics savent qu’il est très "rentable" pour "tenir" les gens, de les culpabiliser, criminaliser, de les priver du moindre plaisir libre ....les boucs-émissaires, qu’ils soient humains ou des choses, ont toujours beaucoup servi .....)


    • L’humain, pardi ! et dans sa toute grande splendeur de notre Ô magnificent seigneur Attali (que ta tête reste sur tes épaules) la création et l’institution puis la banalisation, pour que tout soit enfin normal de l’euthanasie...
      La théorie du gender reniant notre être fondamental, il est logique que dans la continuité d’extermination du genre humain (et pas du gender) nous soyons les prochaines victimes de la prohibition :D
      Enfin, bon au lieu de faire un politique intelligente sur les naissances non faut que ça fasse du grabuge et que ça passe par le conflit ... Ce que j’en dis, auto-production, auto-suffisance.


    • Helen Caldicott, une spécialiste du danger nucléaire est catégorique, les cancers viennent en tout premier lieu du nucléaire. Je crois que ça fait plus de quarante ans qu’elle étudie le sujet. L’hémisphère Nord d’après elle est quasiment cuite.


  • Il faudrait faire un bon boycott pour leur montrer que la demande n’est pas si inélastique qu’ils ne le pensent !

     

    • Oui en fait il suffirait d’un boycott ponctuel.

      8 centimes le 1/2 L = 24 centimes le pack du 6 canettes de 25 cL = environ 2% du prix du pack
      Si on réduit sa consommation de 2% on compense (individuellement) la hausse. Un boycott d’une semaine par an suffit (1 sem / 52 = 2%). Après si seulement 1% des acheteurs le font ça ne marchera pas globalement...


  • et quand vont ils taxer la malbouffe, mac donald et toute la clique, ils empoisonnent plus que le tabac et l’alcool réunis.


  • Et les français, champions du monde de consommation de benzos, antidépresseurs, anxiolytiques... Ils ont pas pensé a stopper la prescription systématique de ces saloperies pour "réduire le déficit de l’Assurance maladie" les bouffons du gouvernement ?

     

  • Ils auraient supprimé l’aide médicale d’Etat je vous explique même pas les économies que ça aurait fait ... mais les collabos de l’Elysée sont au taf pour nous sugmerger de clendos et autres réguliers indésirables , quand ça pètera comme en Grèce j’espère que tous les crèves la faim qu’ils nous ont fait venir chez nous iront dans leurs quartiers résidentiels pour les découper en rondelles à griller .


  • Et tout ça pour payer des intérêts à une bande de vampires parasites !


  • Ce sont mes poumons & mon foi qui vont servir à payer les soins dont auront besoin plus tard mes poumons & mon foi...ça laisse songeur.

    Sinon, excellente la pub à la fin : déjà à l’époque la publicité affichait du nichon & de la bibine pour intéresser le con-sommateur.


  • On allait déjà chercher les cigarettes en Belgique, on en profitera pour y acheter la bière aussi !

    Les cigares, il faut avoir des sous pour oser se les payer dans les tabacs, en dehors que par des commandes sur internet.

    Fumer des clopes française devient un signe extérieur de richesse !

    Si les autorités voulaient encourager le marché noir, elles ne s’y prendraient pas autrement...


  • En fait, il y a bien des maladies d’incidence sociale (cancer, SIDA, MCV...) que l’on traine longtemps, qui ont un effet social sur nous et qui qui coute cher à la S.S. Les maladies cardio-vasculaires par ex. sont à la fois le domaine où l’on a fait le plus de progrès et en même temps là où il y a la plus forte augmentation de malade. Mais ce n’est pas du qu’au tabac et/ou à l’alcool.

    Tout mettre sur le dos de l’alcool et du tabac est un peu gros.

    L’État s’est-il battu pour inciter l’agriculture à utiliser moins de pesticides ou les industriels à mettre moins de sels dans les plats pré-préparés (mauvais pour le cœur) ?

    On fait de l’angélisme avec le 5 fruits et légumes par jours (régime ni ne PEUT S’APPLIQUER A TOUTE UNE POPULATION).

    Discutez avec des médecins ou des infirmiers autour de vous pour essayer de comprendre que c’est plus compliqué que ça... Comprendre les risques avec nos propres antécédents, c’est déjà pas mal.

    On risque un véritable trafic.


  • Bonjour,

    j’habite en Moselle et proche du Luxembourg et de l’Allemagne. Il y a un phénomène qui se crée c’est que les buralistes de la Région voient leur fréquentation baisser. Les gens ne vont pas modifier leurs habitudes de consommation ici...ils vont simplement acheter leurs cigarettes et leur alcool de l’autre côté de la frontière.

    Tout ceci est en train de faire crever nos buralistes et commerçants Français...Moi, je ne fume pas et ma bière, je continue de l’acheter en France. Et c’est vrai que dans les bars, tout est devenu bien cher, le demi de bière (premium en plus) sur Metz Centre est à 3€ (je parle pas des bars de bobos, mais bien de bars populaires)...un demi (toujours de la bière premium) sur Nancy Centre est déjà 4,20€ (témoignage d’un ami)...

    Je remarque aussi de plus en plus de bar vides et pas mal de gens qui boivent leurs bières dans les parcs, la rue... toujours pour ce coin de Metz que je connais depuis 10 ans. J’ai vu le changement...


  • Et l’OMS va mettre sur la table une recommandation pour une taxe mondiale sur les cigarettes de +70%. Cette proposition aura lieu lors d’une conférence en novembre prochain à Séoul.


  • Ce sont vraiment des malades, restreindre la binch, boisson préféré du PMU et l’interdiction maintenant de fumer dans les enceintes sportives (en Italie) Il le font exprès c’est pas possible, tout pour tuer le populaire.


  • Cette hausse de la fiscalité c’est plutôt pour financer l’insécurité sociale dans laquelle "nos amis" portant tablier ou accroche-cœur nous plongent depuis des années ...


  • Bonsoir,
    j’habite une petite ville de province. Il y a deux semaines, je vois sur la vitrine du bar-tabac à côté de chez moi plein d’affiches "buraliste en colère". Intriguée, j’entre et en demande le motif : hausse de 7% d’un coup sur le tabac, avant une hausse totale de 13% d’ici quelques mois + obligation dans peu de temps de faire en sorte que les paquets ne soient pas visibles... pour ne pas inciter à la consommation. Le mieux : il semblerait qu’un projet de loi soit dans les tuyaux : interdire de fumer sur la voie publique...
    Dans le fil de la discussion, il me dit qu’avec plusieurs autres collègues, ils avaient commandé un système de filtrage d’air dans le bar (en test) avec un appareil tout nouveau. Les analyses indiquaient que l’air était plus "sain" qu’à l’extérieur ! Eh bien, ils ont eu interdiction de l’installer... il semblerait que le lobby pharmaceutique ait le bras (vraiment très) long.


  • La prohibition,qu’elle soit nationale,européenne ou mondiale ne fera que créer un nouveau marché pour les mafias (nouvelles ou déjà établis)....c’est peut etre ce qu’ils veulent les escrocs au pouvoir..une source de financement occulte mais aussi rémunératrice, comme l’était l’alcool dans les années 20 au USA !


  • Il est très facile (un fois qu’on a les bases et un tout petit peu d’expérience) de faire sa bière soi-même. Une bière maison, en variant (sortes d’orges, à acheter directement au KG à des petits producteurs) les goûts, très bonne, à son goût, et à partager entre collègues.
    J’ai commencé et c’est devenu une vraie activité au fil du temps.
    C’est assez simple, très peu d’investissement de départ, un vrai plaisir. (avec un coût divisé par 2 par rapport aux bières classiques vendues).


Afficher les commentaires suivants