Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

Par la rédaction d’E&R

Aujourd’hui, les propagandistes étant devenus trop voyants, le Système en envoie de nouveaux au feu déguisés en humoristes. Mais comment distinguer les propagandistes des véritables humoristes ?

Le propagandiste tient un discours dont la structure est la copie du règlement intérieur du Système, qui établit la liste réactualisée des utiles et des nuisibles (au Système, bien entendu). Si sa grille Bons/Mauvais est calquée dessus, alors l’humoriste est dit humoraliste, mélange d’humoriste et de moraliste. Dans le sens évidemment pas très noble du mot, celui de « donneur de leçons », de « matraqueur de jugements de valeur », en général tordus dans un intérêt supérieur.

Voyons un peu le contenu de cette grille. Cela peut être des personnalités, des évènements, mais aussi des idées. Par exemple, pour Stéphane Guillon, dans la colonne Bons on a « Gauche, Hollande, Bedos, France Inter » (quand il était payé pour des vannes de gauche), et dans la colonne Mauvais « Le Pen, Fascisme, Racisme, France Inter » (quand il a été viré par Val, l’informateur de Sarkozy dans la station).

 

JPEG - 19.4 ko
Cet homme est responsable de l’enrichissement d’abominables humoralistes de gauche

 

Disparu avec Sarkozy – dont il était l’un des pénibles parasites –, le vanneur poussif Stéphane Guillon a été remplacé par Didier Porte, qui s’est grillé aussitôt (« j’encule Sarkozy »), pour partir sur RTL se cramer avec Stéphane Bern. Restait alors Sophia Aram, qui, elle, s’est carbonisée à la télé, démontrant une éclatante vacuité, laissant un boulevard au survivant à toutes les purges, le délateur planqué François Morel, chansonnier atroce, accroché à sa chronique épouvantable, servie par la voix crispante de celui qui a la certitude d’être du côté des Vainqueurs. Sans avoir jamais combattu. Un Morel (Moral ?) des plus simplets : « Gauche, Gentillesse, Intelligence, Culture, Artiste » contre « Nazis, Cathos, Skinheads, Barjot, Foot ».

Hélas, l’absence totale de nuance de cette grille enferme son propriétaire dans une impasse conceptuelle, menant à des contradictions pour le coup assez comiques : Morel se doit d’être « pour les Roms » et « contre les flics », « pour Leonarda » et « contre la connerie », ou « pour les racailles » et « contre Le Pen », jusqu’à ce qu’il se prenne un pain dans le métro par un lascar, un peu comme le Pr Rollin, qui a depuis légèrement complexifié son logiciel politique.

Vous remarquerez que le Système brûle ses humoralistes à un rythme de plus en plus élevé, locomotive qui avance de moins en moins vite en polluant davantage à cause d’un coke de médiocre qualité.

Quand on sait que Bedos (père) a trimbalé ses saillies mitterrandiennes pendant trente ans, sans grande concurrence ni critique, le turn-over actuel n’en apparaît que plus violent : le sale travail de matraquage mental par le biais de l’humour (désactivé en dangerosité), sur tous les supports possibles (radios, télés, presse, net), avec toutes les reprises possibles des médias complices, malgré la reconnaissance, les médailles et l’argent, finit par punir ses auteurs, sociaux traîtres par excellence. Le public les recrache immanquablement, car toute digestion de mensonge est impossible. Certes, Guillon, Porte ou Morel ont toujours des aficionados, car il y a une frange irréductible d’intoxiqués. Mais une partie grandissante du public renifle l’imposture et se tourne vers des subversifs un peu plus conséquents, à la durée de vie plus longue, même si ils sont moins exposés (ceci expliquant cela). C’est l’obsolescence programmée des humoristes.

 

 

Comme par hasard, Le Monde (du 10/02/13), expert en mauvais choix, sort l’artillerie dithyrambique pour Stéphane de Groodt : « Il y a quelque chose du baron de Münchhausen dans ses récits rocambolesques et truculents. » Croyant bien faire, le grand quotidien, toujours aussi mal informé, enfonce le Belge :

« (Et il sera à l’affiche du prochain film de son ami Dany Boon), dans des publicités (il est le héros des réclames télé pour la Bbox de Bouygues Telecom), ou encore au théâtre (il reprend en ce moment à Bruxelles le rôle tenu par Patrick Bruel dans Le Prénom), Stéphane De Groodt a eu une autre vie. Oui, avant aussi d’être chroniqueur à la radio dans l’émission de Stéphane Bern “A la bonne heure !” sur RTL, ce touche-à-tout hyperactif a été coureur automobile professionnel. »

Dany Boon, Bouygues Telecom, Patrick Bruel, Stéphane Bern... un véritable peloton d’exécution !

« Je termine la post-production d’un film qui s’appelle Palais de justesse, produit par Dany Boon, qui était formidable sur cette aventure… Oui c’est devenu vraiment un très très bon copain. » (De Groodt, France Info 14/11/13)

Au fait, pourquoi Stéphane de Groodt, qui a l’air si inoffensif ? Savoir d’abord qu’il a été casté par Maïtena Biraben, gardienne de la bien-pensance le week-end sur la chaîne privée : « C’est une émission chic, pop, glamour mais grand public et avec du contenu », dit-elle sans rire à propos du Supplément. Biraben est cette animatrice qui, s’adressant dans son émission du 23 mars 2013 à Patrick Klugman, l’avocat des familles des victimes de Mohamed Merah, lâchera un étonnant : « Maître… »

Ceci étant dit, de Groodt est prudent, il fait des jeux de mots sans conséquences, comme tous les comiques ratés. Le 28 avril 2013, il « rencontre » Jean-Marie Le Pen :

« Il y a là de vieux vinyles, des chants de Noël, passés de mode, comme Jean Goebbels, en version nazillarde, ou encore un morceau inédit d’I feel Gud, chanté par la femme de James Braun, Eva. »

Derrière ces trouvailles de lycéen, une idéo-logique en tous points identique à celle de Porte, Guillon, Aram ou Morel, les humoralistes associés. C’est donc bien la retranscription fidèle de cette grille qui détermine la surmédiatisation de ces valets. Le reste n’est qu’habillage. Pour que le spectacle soit complet et que le spectateur comprenne bien qu’il s’agit d’humour libre, le public plateau est invité à applaudir à rompre les platitudes, la Biraben allant jusqu’à se pâmer après un : « Je le découvre très très énervé, oui, il était vraiment en Führer. » Et le Groodt avoue qu’il met une semaine à pondre sa chronique avec un auteur… Pire que Guillon, qui mettait aussi une semaine pour produire la même veulerie mais tout seul. Tout ça pour ressusciter Raymond Devos, qui avait au moins l’élégance de ne pas politiser ses effets. Pour bien faire la différence avec la vraie déconne, prions pour qu’un logiciel à jeux de mots mette au chômage technique tous ces indigestes, ou les force à un peu d’imagination. Qui est, rappelons-le, le contraire de la soumission.

 

JPEG - 48.9 ko
Gros Seins contre Grosse Tête

 

Stéphane, qui la joue Jean Lefebvre avec de la Culture, sait que sa survie médiatique ne tient qu’à un dérapage. C’est pour cela qu’il ne prend aucun risque en visant des ambulances déjà mille fois mitraillées. Ainsi, le dernier sous-produit du système de rigolage obligatoire a eu le courage d’enfoncer Nabilla. Ces deux média-larbins diffèrent certes intellectuellement, mais leur fonction est identique. Sauf que Nabilla sait très bien ce qu’elle est : du vide avec des nichons tout autour. Groodt, qui évite soigneusement toute mine antipersonnel (élite culturelle qui donne du travail, puissance qui punit), a, lui, une vanité d’auteur. Faut voir comme il se rengorge devant sa patronne, qui croit avoir affaire à un insoumis, à la manière du fils Bedos, qui roucoule de fatuité quand il profère ses grossièretés, croyant ainsi être libre.

« Le fait d’exister dans les médias en faisant des chroniques rassure certains producteurs ou réalisateurs. Cela apporte une forme de crédibilité qui me permet d’avancer encore davantage dans ce métier… Je demande à mon agent de tout me proposer. » (Groodt au Monde)

Le système nous bombarde d’humoralistes comme de balles de tennis, qu’on renvoie de plus en plus fort. C’est qu’on a des raquettes, maintenant. Des CDD constitués de 10 % d’humour réel et de 90 % de propagande, et qui font illusion de moins en moins longtemps. La teneur en propagande grandissant curieusement, malgré la violence des retours. Comme si le Système était condamné à augmenter la dose de « punition », alors que c’est justement ça, qui provoque le rejet. Une machine non pas déréglée, mais contre-productive, qui n’a pas prévu les armes de la contre-propagande. Pourtant, si les faux subversifs sont consommés trop vite, et ne peuvent être (re)produits à la hâte (le moule est quasi foutu), le Système a encore les moyens de retourner certains subversifs.

 

PNG - 391.3 ko
Le mariage difficile de la Propagande et de l’Humour

 

Ainsi, alors que Pierre-Emmanuel Barré pouvait passer pour subversif courant 2012, grâce à un spectacle percutant, où il infligeait d’amoureuses humiliations à BHL, oubliait dangereusement de condamner Dieudonné et plaçait de lourdes allusions au lobby judéo-israélo-satano-licro-sioniste, il est soudainement happé par France Inter, pourtant l’Horreur Radiophonique incarnée, afin d’égayer une matinale patrickohénique. C’est pas pour rien que la station dévisse en audience cumulée (moins 0,7 % en un an) : quand on écoute la tranche de l’Haziza des ondes…

Ainsi donc Pierre-Emmanuel 1 n’aura pas résisté aux sirènes de l’argent sale, mais aussi public, que se partagent les tenants de ce Système injuste, débiteur de mensonge et d’ignorance. Barré sera ensuite logiquement aspiré par la pire émission de télé du PAF, à savoir La Nouvelle Édition, sur Canal+, repère absolu de la bien-pensance autosatisfaite, aussi sioniste que sous-informante (y aurait-il un rapport ?), qui confond morale et information. Nul doute que Pierre-Emmanuel 2 aura barré illico toute allusion perfide à Inter et Canal dans ses sketches, dont nous allons vous donner ici un aperçu. Après, s’il faut mentir à gauche pour dire la vérité à droite, pourquoi pas, nous ne sommes pas juges. Mais espérons que la carrière de Pierre-Emmanuel 2 ne sera pas brisée par ces phrases remontant d’un passé sulfureux…

 

 

Le zapping honteux de Barré au Point-Virgule !

« Vous vous dites putain bordel de merde, vous êtes très vulgaires, qu’est-ce que ce mec est drôle, on a bien fait de venir, on n’avait pas autant ri depuis Nuit et Brouillard. »

« La Shoah c’est beaucoup plus compliqué, rien que de l’évoquer, on se sent un peu responsable. Shoah. Ça met tout le monde très mal à l’aise. »

« Merci aussi à Maurice Papon, pour son humour avant-gardiste… »

« Dans la grande famille du one man show, je n’ai pas la chance d’appartenir à une minorité. Je ne suis pas noir, je ne suis pas juif, je ne suis pas arabe, je ne suis pas homosexuel, je ne suis pas handicapé, ouf hein. »

« Le spectacle est quand même très axé putes violence racisme homophobie antisémitisme, que du bon. »

« Moi ma grand-mère elle a couché avec tellement d’Allemands qu’à la Libération on l’a tondue une fois, on a attendu que ça repousse, on l’a tondue une deuxième fois. »

« J’avais déjà eu assez de problèmes avec ma première comédie musicale, Coup de foudre à Auschwitz. Deux détenus qui tombaient amoureux du kapo, fausse bonne idée. »

Et pour finir, la saillie visionnaire :

« Quand on a fait un peu de télé on peut copier l’annuaire du 11ème arrondissement et remplir le Cirque d’Hiver pendant 3 ans, je donnerais pas de noms mais certains l’ont fait, ça moi le jour où j’ai moyen de faire de la merde et de faire du pognon en même temps, j’engage les auteurs d’Arthur, et c’est pute et coke à tous les repas… »

Pierre-Emmanuel avait-il pressenti sa trahison ?

Découvrez l’humour sans propagande sur Kontre Kulture !

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

51 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #603200

    Cet article est déjà culte :

    « Dany Boon, Bouygues Telecom, Patrick Bruel, Stéphane Bern... un véritable peloton d’exécution ! »

    « Sauf que Nabilla sait très bien ce qu’elle est : du vide avec des nichons tout autour. »

    « Le système nous bombarde d’humoralistes comme de balles de tennis, qu’on renvoie de plus en plus fort. C’est qu’on a des raquettes, maintenant. »

    Du très lourd et du tellement vrai...

     

    • #603583
      le 25/11/2013 par Captain IL-62 LAM Linhas Aéreas de Moçambique
      Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

      « Sauf que Nabilla sait très bien ce qu’elle est : du vide avec des nichons tout autour. »

      Je suis toujours surpris de savoir que cet objet sexuel originaire du Maghreb, n’ait pas encore tourné dans un film pornographique de notre cher ami Marcel Herskovits ( et non pas Marc Dorcel, faut arrêter de se prendre piur ce que l’on est pas... )
      Vous avez tort, dire que Nabilla c’est du vide, je trouve que c’est une insulte fait au vide. C’est simplement deux paire de seins 90D et un appareil génital féminin

      Mais ce qui me désole le plus, c’est que elle est devenue la caricature de la " Beurette " de France : Une Conne, ou alors Une Put** ( soit une pu** mentalement car elle se soumet à tous les pièges - de gré ou de force - type P.S, Ni putes ni Soumises et tant d’autres... Soit une Pu** car elle décide de vendre son corps pour essayer de gagner quelques liasses )

      J’ai grandi à Sarcelles, donc des Beurettes, j’en ai vu en quantité illimité. Contrairement à ce que Alain Soral ( un grand bonjour au passage ) affirmait dans Misère su Désir, la ou j’ai grandi, quasiment toutes avait déjà eu des rapports sexuels. Au collège, au fil de ma scolarité, ça passait de une fille connue, à cinq, sept, dix... Alors au Lycée, elle venaient sans sous vêtements en jupe ( dans des salles de cours ou beaucoup de garçons maladroits faisait tomber leur stylos par terre, et ou certains prenait des photos... Dieu Merci je n’ai jamais été dans les classe de ces " éléments " ) pour se faire prendre soit par des élèves ou parfois par des surveillants, oui ! Des surveillants, faits averées ! ( Bienvenue en Enfer pour des personnes encore saines d’esprit. )

      Et c’est navrant de voir que ces personnes n’ont comme perspective d’avenir, vu ce que la société leur offre : soit de vendre leur corps, soit de vendre leur âme.

      Quand je décolle de Paris, et que ( si le vent souffle de l’ouest ) je survole Gonesse, Sarcelles, Garges, Villiers, Deuil et tant d’autres... J’ai l’impression d’être un miraculé qui à Reussi à s’extirper de la misère et je me sens parfois coupable de voir ces gens misérables au sol à attendre des jours meilleurs.

      C’était la petite anecdote du soir d’un aviateur..

      Captain IL-62 LAM Linhas Aéreas de Moçambique


  • #603202

    Chez Ardisson, y a Gaspard Proust. Il n’y va certes pas à la kalash, c’est tout dans le feutré, l’ironie, le subtil...

     

    • #603508
      le 25/11/2013 par Mathieu
      Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

      Le seul qui sorte quelque peu de la mêlée, tout du moins dans le PAF.
      De son vrai nom Gašper Pust. Petit-fils, par son père, d’une rescapée de Ravensbrück ... ça peut expliquer son immunité par rapport à certaines saillies où cela aurait valu une convocation chez le "dirlo" pour n’importe qui d’autre.


    • #603667
      le 26/11/2013 par Lyncar
      Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

      Gaspard Proust est en effet plutôt efficace, loin du coté bobo aboyeur lassant du fils Bedos... ça doit d’ailleurs être le seul humoriste audible du PAF.


    • #603744
      le 26/11/2013 par freddo (du panier)
      Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

      Gaspar il est bon ! Et il a prouvé plus d’une fois sa lucidité par à port au système ! C’est un brother de la dissidence


  • #603217
    le 25/11/2013 par Benoit
    Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

    Qui, de nos jour, connait vraiment le sens du mot moraliste ?

    Le mot moraliste signifiait jadis : observateur et peintre des moeurs. Il a, sans perdre un tel sens, pris petit à petit, celui de moralisateur. La littérature française, littérature de moralistes, serait-elle une littérature de moralisateurs ? (DUHAMEL, Défense des lettres, Paris, Mercure de France, 1937, p.300)

     

  • #603335
    le 25/11/2013 par tshussdelamort
    Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

    Ni humoristes, ni moralistes, mais merdalistes !

    La catégorie "humoraliste" est clairement identifiée, mais étymologiquement, le rappel scatologique doit être respectée parce que, et leur humour, et leur morale, c’est de la merde.


  • #603379
    le 25/11/2013 par Curtis Newton
    Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

    Splendide article... Qu’ajouter de plus ?

     

  • #603390
    le 25/11/2013 par bibiche
    Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

    Faire rire, oui, mais aux dépends du FN, des Blancs, des cathos, des hétéros, mais jamais aux dépends des Juifs qui sont tabous et qui ont tellement souffert que rire d’eux serait purement et simplement odieux et meme criminel, ce serait vouloir remettre Auschwitz en état de marche !


  • #603429
    le 25/11/2013 par Arnaud Tours
    Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

    Ce qui est flagrant quand on épluche la vie privée passée et actuelle de tous ces humoristes, c’est qu’ils n’appliquent pas leurs cours de morale et tolérance à eux mêmes ...

    Combien de ces humoristes ratés sont réellement métissés, combien ne tiennent pas de propos Christianophobes, homophobes, anti-blanc, anti-Français, anti-France, anti-FN ? : AUCUN !

    Ils peuvent toujours repasser dans 100 ans pour les leçons de morale et de tolérance, ils sont très mal placés pour nous dire ce que sont de bons comportements.

    Quand ils arriverons à l’épiderme de la cheville de Dieudonné ils pourront espérer être crédibles, un jour ...


  • #603435
    le 25/11/2013 par Arnaud Tours
    Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

    Dieudonné pardonne moi d’avoir osé comparer leur petitesse à ta grandeur, après coup je me rends compte que rien que de comparer leur petitesse à ta dimension c’est un cadeau que je leur fais.

    On ne m’y reprendra plus, j’ai honte d’avoir comparé ces "choses" à Dieudonné.


  • #603437
    le 25/11/2013 par Pierre Ghi
    Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

    Humoristes ou propagandistes ? Le véritable moraliste humoriste ne cherche pas à faire rire avec des mensonges ou des contre-vérités, il caricature à outrance le mensonge tout en le dénonçant et à outrance la vérité qui lui donne l’art de faire rire plutôt que de dégoûter son auditoire.
    Il faut être fin, pour être un véritable humoriste moralisateur, il faut se sentir libre dans un espace limité par les barrières du mensonge, véritables garde-fous pour ne pas tomber plus bas que terre.
    Ceux qui franchissent ces barrières sont des blasphémateurs usant du charme de Lucifer pour tromper leur auditoire.
    Seuls ceux qui se détournent de la vérité peuvent être séduits par ce genre de charlatans.


  • #603501
    le 25/11/2013 par Etienne
    Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

    J’ai vu quelques chroniques de Pierre-Emannuel Barré dans la Nouvelle Edition et certains d’entre eux sont relativement (Canal+ oblige) incisifs sur la présence de la communauté dont on ne doit pas prononcer le nom dans les médias français ainsi que sur la politique Israélienne.

     

    • #603675
      le 26/11/2013 par DonkeyShot
      Humoristes ou moralistes ? Humoralistes
    • #603680
      le 26/11/2013 par Dudule
      Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

      Donc devrait pas tarder à recevoir un huissier avec convocation au centre de commandement.


    • #603912
      le 26/11/2013 par henri m’bilou
      Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

      comme si être incisif c’était forcement parler de ça.
      C’est la volonté des de nos maitres que nous reduisions toute critique à celle là... ne tombons pas dans le piège et ayons une vision d’ensemble cohérente et efficace.


    • #604058
      le 26/11/2013 par Etienne
      Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

      Bien entendu, c’est tout relatif à l’esprit bobo ultra-conformiste de Canal + mais pour un humoriste "officiant" de surcroît sur Canal +, c’est déjà pas mal. Et puis, il faut savoir ce que l’on veut : à la base, que ce soit lui ou n’importe quel [véritable] humoriste comme le génial Dieudo, rappelons que leur but premier reste quand même de faire rire et pas seulement de critiquer notre système à la manière d’un essayiste ou pamphlétaire (faire les deux comme Dieudo et ses spectacles voire Céline et certain de ses pamphlets et bien entendu la meilleure chose ; chose qui demande plus de talent). Comme dans la musique, il y a un compromis à trouver entre l’humour et la critique ou entre le Beau et la critique (pour la musique) car trop de critique (ce n’est pas le mot le plus approprié ; peut-être devrait-on compléter par "critique agressive") tue l’humour. Pour être honnête et pour prendre en exemple quelqu’un que tout le monde connaît ici, je trouve que les deux ou trois (depuis Mahmoud en fait) derniers spectacles de Dieudo me font moins rire que les précédents (post éviction bien sûr) même si en contre partie, il est bien plus incisif envers notre système de domination (ça n’enlève rien à l’admiration que je lui voue ni au fait qu’il reste de loin le meilleur humoriste de France).
      Pour revenir sur P.-E. Barré, ses multiples chroniques sur Canal + (sur France Inter, c’était à chi*r je trouve) lui permettent d’aborder de nombreux thèmes dont certains sont plutôt intéressants d’un point de vue "critique qui s’échappe du politiquement correct" : colonisation israélienne, présence des juifs dans les médias, immigrations etc.
      Pour autant, je ne suis pas dupe et je sais bien qu’en acceptant de bosser pour France Inter puis Canal +, il devient incohérent avec lui-même et plus ou moins "vendu" mais soyons "chrétiens" un instant et laissons lui une chance pendant quelques mois, quelques années avant de le juger (trop vite) car n’en déplaise à certains mais Dieudo fut lui même dans une position similaire avant son éviction du système médiatique...


  • #603607

    Le cas le plus pathétique d’humoraliste est bien celui de Sophia Aram.


  • #603631
    le 25/11/2013 par fabrice
    Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

    magnifique article


  • #603686
    le 26/11/2013 par Clément
    Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

    Pierre-Emmanuel Barré me fait marrer, je regarde ses chroniques à midi sur canal (hou sacrilège ! Enculé que je suis ! ) et je vais téléch.... acheter légalement le DVD de son spectacle pour me faire une idée plus approfondi sur le bonhomme.
    Et je vous assure que provoquer le rire chez moi, c’est pas gagné d’avance, surtout en ce moment.


  • #603690
    le 26/11/2013 par Dudule
    Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

    Mauvais comique mais petit futé... : Gerald Berthelot, décidé à réussir et parfaitement au courant des us et coutumes du show bizz... change son nom en Gérald Dahan...
    Bon... ! une preuve de plus... Gérald Dupont, ça aurait pas marché... pourtant C’est bien Berthelot... un bon chimiste... et essayiste aussi... non ?

     

    • #604011
      le 26/11/2013 par Gerard John Schaefer
      Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

      Tu peux tout à fait être juif et t’appeler Berthelot ; faire des tours de passe-passe patronymiques fait aussi partie de l’embrouille, maintenant qu’il change son nom, qui est peut-être déjà en soi une modification pour revenir à une consonance plus appropriée au monde du show-biz français, voilà un canular bien appuyé et pour moi une preuve d’humour.

      Gerald Dahan a incontestablement un talent d’imitateur, démontré par la diversité des tartuffes habilement ferrés.
      Il a fait sortir le loup du bois, entraînant à chaque fois en cascade des réactions ici et là, tout aussi médiocres et révélatrices. En faisant lui-même l’objet d’évictions pour ses actions réussies, il paye de sa personne.
      MAX RESPECT.

      Rien qu’a relire la liste (exhaustive ?) sur sa page Wiki, je jubile http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A... me souvenant de l’épisode minable avec Dove Attia, qui l’avait finalement traité d’"antisémite"...


  • #603699

    Je suis sur le cul que l’auteur ai remis en cause la pertinence d’un Pierre-Emmanuel barré, tout en omettant de citer des propos qui tendraient à prouver que P-E Barré aurait bel et bien vendu son cul.
    Suffit d’écouter ses interventions quotidiennes pour voir qu’il sort très clairement du lot des humoristes actuels et qu’il a toujours le don de tacler des tocards ( comme BHL cité par l’auteur ). Critique totalement injuste et qui me paraît donc peu fondée.
    Surtout que jamais, au grand jamais, P-E Barré n’opte jamais pour le rôle de moralisateur...
    J’en courage à ceux qui lisent ce commentaire, de se rendre sur la page de P-E Barré pour se faire un avis propre sur un humoriste au talent indéniable !
    https://www.facebook.com/AllezTousV...

     

    • #604482
      le 26/11/2013 par Ogust1
      Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

      merci, vous avez entièrement raison. Barré dit même dans une interview à telerama admirer dieudo.... Si là y a pas de la dissidence.. ?! Il a beaucoup de de talent et ne vend pas son cul à canal. Il est le principal argument de vente de cette émission, et dès qu’il aura trop poussé le bouchon, canal s’en séparera. La consécration.


  • #603724
    le 26/11/2013 par freddo (du panier)
    Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

    Définition étymologique correct ! bien trouvé !


  • #603732
    le 26/11/2013 par freddo (du panier)
    Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

    Peut-on classer Guillon comme humoriste ? ou ? A quel heure ? Quelqu’un en France à déjà rigoler à une de ces blagues bobos à 20 centimes d’euros ? Non, je crois que même un bobo de base n’as jamais rigolé de ces blagues pouraves....Il certainement couché avec sa femme pour arrivé sur le paf...

     

    • #604022
      le 26/11/2013 par cosmos
      Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

      Surtout que Guillon n’écrit pas ses "sketchs" seuls comme l’a écrit l’auteur de cet article mais c’est l’ex d’Alain Soral qui les écrit en majorité donc excellent article beaucoup de vrai en revanche sur Barré que je ne connais pas plus que çà je trouve que l’auteur y est allé un peu fort puisque visiblement il continue toujours dans sa lancée même sur c-ANAL plouch et sur le belge même si ce mec gâche son talent à écrire des conneries comme il le fait il a un certain talent et un talent certain pour l’écriture ....ensuite tout est question de goût ...


  • #603783

    C’est un peu dur envers Francois Morel, qui à quand même du talent..
    Est ce un humoriste ? pas vraiment.. et s’il fait de la propagande, faut dire que c’est un modéré.

    Je trouve votre choix arbitraire puisque n’importe quelle personne qui travail dans un media "aligné" vous recitera a coup sur le "règlement intérieur du Système"..
    C’est une condition sine qua non pour bosser la dedans !
    Qu il soit lâche, sans doute !
    Mais dire qu il fait intentionellement de la propagande.. je suis pas sur..

     

  • #603839
    le 26/11/2013 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

    L’humour, ils en sont totalement dépourvus.
    La morale, ils en ignorent jusqu’à l’existence et ont même inventé la "déontologie" pour professionnaliser et donc rentabiliser ce qui n’est qu’un vague concept pour eux.
    Avant, on allait à confesse et c’était gratuit, aujourd’hui on paye (cher) pour donner au "psy" de la communauté de nos bienfaiteurs des informations sensibles sur nos personnes. Mais comme ils "déontologuent", aucune crainte qu’ils ne les détournent à leur profit, ce sont des gens intègres, quand même !
    Bizarre la proportion "d’êtres de lumière" parmi les gynécologues, plasticiens, ou "psy", pourquoi un tel manque d’intérêt de leur part pour les autres disciplines ? La morale, sans doute...


  • #603983
    le 26/11/2013 par olivier
    Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

    Pas un mot sur Gaspard Proust ?

     

  • #604069
    le 26/11/2013 par Simone Choule
    Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

    Moi j’aime bien Gaspard Proust, il prend à contre-pied l’idéologie dominante véhiculée dans les médias, possède une petite pointe aristocrate dans son regard et manie le ricanement de manière assez brillante, il fait l’éloge d’Hitler dans son dernier spectacle et possède quelque punch-line bien décapantes, devant clémentine hautain il affirme que "tout le monde est de droite voyons...vous en connaissez des gens qui sont partis à l’est à la chute du mur de berlin ?")
    un exemple ici :
    http://www.canalplus.fr/c-divertiss...

     

    • #604441
      le 26/11/2013 par Kurt Tucholsky
      Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

      « Petit-fils, par son père, d’une rescapée de Ravensbrück et d’un enrolé de force dans l’armée allemande, il nait et grandit en Slovénie avant de s’installer, à cause du travail de son père, en Algérie où il vit 12 ans.
      Il y fréquente l’école primaire française d’Hydra.
      En 1994, à la suite des attentats qui secouent Alger, il quitte le pays en direction d’Aix-en-Provence où il finit sa terminale C dans une institution catholique.
      Il est ensuite diplômé de HEC Lausanne et devient gestionnaire de fortunes en 2000 »
      .(Wiki)

      Produit et mis en tête de gondole par Ruquier.
      Sévit chez Ardisson.

      Un curriculum vitæ d’exception.
      Un jeune humoriste français, quoi.


    • #604969
      le 27/11/2013 par Simone Choule
      Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

      Oui je l’attendais celle-là (l’instant "bio" en forme d’étoile de david), déjà un peu tiède car dite plus haut dans les commentaires...si vous voulez je pense que Gaspard Proust a du talent et qu’il soit juif est secondaire pour moi (même si je ne suis pas dupe du...favoritisme lorsqu’on est du "club" à la télé). Néanmoins, il déploie une vaste culture et ça c’est toujours gagné pour la ménagère, et il est vraiment drôle, une branche cousine à Desproges dans le style enlevé, extreme et grivois certaines fois. Il s’est moqué du CRIF une fois...(c’est le seul....à la télé).
      Maintenant étant donné qu’à Egalité et Réconciliation si quelqu’un fait honneur à la langue française et au "bel esprit", faut savoir trier le bon grain de l’ivraie (le petit peuple juif comme dit Soral) et qui a l’honneur d’avoir quelques talent bien faits, comme il y a un génie chinois, un génie russe, etc...cela ne me pose aucun problème.
      Malher n’a jamais fait de mal à un palestinien, Kafka ne dominait pas la finance internationale, Kubrick a toujours fuit Hollywood, se méfiait des gens de pouvoir - en connaissance de cause - et les meilleurs violoncellistes sont juifs (peut être à cause d’une culture de la pleurniche mais si ça fait de la bonne musique, un bon film, un bon roman, je prends).


    • #605391
      le 27/11/2013 par Kurt Tucholsky
      Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

      Nous avons le même paradigme, miss.
      Proust est un peu drôle, des fois...
      C’est un personnage fin et cultivé.
      Mais ses maîtres et diffuseurs me posent problème.

      Il a mille fois l’occasion, et les capacités, de se distancier.
      Sa suffisance me chagrine un peu.
      Peut-être attend-il son heure ?

      Mais j’ai la nette impression qu’il loupe volontairement le train en marche...


  • #604122

    la pire émission de télé du PAF, à savoir La Nouvelle Édition, sur Canal+



    Je m’insurge !

    Ça fait presque une semaine que j’y ai pas vu un reportage larmoyant sur les roms, les migrants et 2 émissions consécutives sans parler du méchant FN !

    Nan , ... j’déconne, ils en ont parlé hier !


  • #604176
    le 26/11/2013 par Émile Littré
    Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

    Humoralistes ou folliculaires ?

    Chers amis de la rédaction d’ E&R,
    Regardant assez peu la télévision pour les raisons que vous pouvez deviner, cela ne m’empêche pas d’apprécier la vive critique que vous portez sur les pseudo humoristes et autre marchands de moraline qui encombrent les écrans.

    Plutôt qu’ "humoraliste", je remettrais plutôt en vigueur concernant ce genre d’individus, le terme de "folliculaire" tiré du très riche répertoire de notre belle et si riche langue française. Voici la définition du "folliculaire" telle qu’on peut la trouver dans le "Grand Robert" :

    folliculaire [fClikylDY] n. m.
    ÉTYM. 1759 ; tiré par Voltaire — qui emploie ailleurs le mot follicule au sens de « mauvaise feuille littéraire » — du lat. folliculum, pris à tort pour un dér. de folium « feuille », alors que c’est un dimin. de follis « enveloppe, sac ».

    Péj. et littér. Mauvais journaliste ; auteur, pamphlétaire sans talent et sans scrupule. | Un vil folliculaire.
    1 C’est un mal-vivant, répondit l’abbé, qui gagne sa vie à dire du mal de toutes les pièces et de tous les livres ; il hait quiconque réussit, comme les eunuques haïssent les jouissants ; c’est un de ces serpents de la littérature qui se nourrissent de fange et de venin ; c’est un folliculaire. Qu’appelez-vous un folliculaire ? dit Candide. C’est, dit l’abbé, un faiseur de feuilles, un Fréron.
    Voltaire, Candide, xxii.
    2 On était venu (…) pour être un grand écrivain, on se trouve un impuissant folliculaire.
    Balzac, Splendeurs et Misères des courtisanes, Pl., t. V, p. 662.
    Bien à vous de la part d’un amoureux de la langue française...

     

  • #604288

    Il y a vraiment un forme d’humour (ou considéré comme tel) qui me débecte et qui devient dominante dans les médias (radio y compris), c’est le billet d’humeur.

    Là où l’exercice peut être intéressant quand il s’agit de faire de l’analyse d’actualité politique (voir Zemmour sur RTL - court et plutôt intéressant dans l’ensemble), on a droit à ces pseudos virtuoses du verbe genre Groodt qui te pondent des diarrhées de quinze plombes qui sont saupoudrées par de rires forcées de complaisance par les collègues qui s’extasient sur trois phrases parfois tout juste intéressantes (humoristiquement parlant).

    Groodt c’est un peu du Raymond Devos pour boulimique. Une fois que t’as becté le truc, t’as plus qu’à aller te faire vomir tellement c’est écœurant ! Comme une barquette de frite dans laquelle tu fait tomber la salière. Trop c’est trop !

    Au delà des cas détaillés dans cet excellent article, il y a tout ce ramassis de sous-sous-humoristes qui tentent des expériences similaires sur toutes les radios, jusqu’à en devenir totalement pathétique.

    Ce sont des gens qui pensent réellement que le peuple correspond aux gens qu’on peut voir dans des émissions affligeantes où les couillons vont étaler leur misère voir leur troubles psychologiques. Des crétins, quasi mongoliens qui sont tout juste bon à être considéré comme des consommateurs lambda, sans pensées, sans réflexion.

    La réalité c’est que les Français sont globalement un peuple exigeant et qui n’aime pas trop être traité avec mépris. Surtout par des personnes qui ne représentent qu’une infime minorité du public cible.

    C’est comme avec les intellectuels, le niveau est devenu tellement bas, que n’importe quel commentaire ici est souvent bien plus intelligent et amusant que des chroniques de 3 longues minutes qui ont demandées 3 semaines d’écriture à 3 personnes.

    C’est là qu’on commence réellement à se poser la question de l’utilité des médias à notre époque. Ni instructif, ni distrayant ... voir carrément énervant. Affaire plié, la télévision c’est déjà moribond.

     

    • #604552
      le 26/11/2013 par monsieur mimile
      Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

      Bien vu ! le billet d’humeur quelle plaie, c’est insupportable. Entendre l’idiot du village déblatérer sans l’once d’un talent sur des sujets dont on se fout éperdument, c’est la torture suprême. J’ai l’impression que ces rubriques viennent du monde des magazines féminins. Du prêt-à-rire servi en 1 minute chrono pour pétasse bobo parisienne, lectrice de Begbeider et Paulo coelho.


  • #604492
    le 26/11/2013 par agostino
    Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

    pas vraiment d’accord avec cet article ! F. Morel est un monument, même si marqué à gauche, ne vous en déplaise ! Les Deschiens, bordel ! Et ses chroniques sont souvent bien senties. Il n’est d’ailleurs pas qu’humoriste, c’est aussi un immense comédien, au cinéma ou au théâtre, où il a interprété avec brio Monsieur Jourdain dans le bourgeois gentilhomme. S. De groodt est très talentueux, très original, (oui, digne de Devos) de même qe P.E Barré (un subtil mélange de MR Manatane de Poelvoorde, de P. Desproges, de Gaspard Proust. (dont vous ne parlez pas d’ailleurs.) Cessez un peu de voir le mal partout, allons !


  • #604542
    le 26/11/2013 par monsieur mimile
    Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

    Y’a-t-il pire engeance que les humoristes ? de pires larves ? Artistes ratés pour la plupart, ils inondent les merdias de leur bien pensance et leur fausse subversivité. Pauvres crétins, vous êtes à vomir de médiocrité et de veulerie.

    Je ne place pas Dieudo dans ce panier, lui c’est un vrai resistant. Que s’attend-on à voir sortir de la téloche ou de la radio sinon de la bouse ? le vrai talent n’est pas médiatisé, et c’est tant mieux ! il est ici sur E&R, dans les dessins du mois, il est même dans les commentaires des articles ! A quand le Dieudo comedy club ? Toute une génération d’apprentis quenelliers attend son heure de gloire.


  • #605236
    le 27/11/2013 par Transports attali & co
    Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

    Face à l’humour dévastateur de Dieudonné incarnant la résistance au système politico/merdiatique, un bataillon d’humoristes auto-proclamés sont mis en piste pour utiliser le même vecteur mais sans son talent, qui lui ne se proclame pas.
    Le larbinage ne camoufle pas le retour du concret.


  • #605492
    le 27/11/2013 par J’aime la France
    Humoristes ou moralistes ? Humoralistes

    Ni humoristes ni moralistes, pourris tout simplement !


  • #607947

    Leur conformisme et leur soumission sont telles qu’on se demande si ces humoralistes n’ont pas été élevés en batterie.La différence qu’il y a entre Dieudo et ses tocards c’est un peu la différence qui sépare un produit artisanal de qualité d’avec une saloperie industrielle bourrée de produits chimiques .


Afficher les commentaires suivants