Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Islande : le Parti Pirate en tête des sondages à un an des élections

Rien n’est gagné

Le parti d’opposition en Islande défend la semaine de travail de 35 heures, un allègement de la pénalisation sur les drogues et une recomposition des lois sur le droit d’auteur. Cette formation politique est actuellement la plus populaire du pays.

Le Parti Pirate est en tête d’un nouveau sondage de la compagnie islandaise MMR, obtenant 37,8 % des voix. Lors des dernières élections législatives d’avril 2013, le parti fondé par un groupe d’activistes, de poètes et de hackers en 2012 avait remporté trois sièges sur 63 au Parlement islandais.

Cette extension du mouvement international du même nom est de loin le parti le plus populaire, devant la coalition de partis au pouvoir qui n’obtiennent que 30 % à eux tous. Il n’a jamais été aussi proche de gouverner le pays, dévasté par la crise économique de 2008. Le parti n’a pas vraiment de chef, pourtant, l’ancienne porte-parole de Wikileaks, l’actuelle députée Birgitta Jonsdottir, s’est progressivement imposée comme la figure principale.

 

« Les gens sont fatigués qu’on leur promette le monde entier à chaque élection »

« Je ne pense pas qu’il y ait une seule explication de notre popularité. Les gens sont fatigués qu’on leur promette le monde entier à chaque élection et de voir les partis politiques négocier entre eux et renier leurs promesses », a-t-elle déclaré, rapporte The Independant.

Parmi les réformes phares que veut mettre en place le Parti Pirate, la séparation au sein des banques entre l’investissement et le côté commercial est une des mesures les plus importantes. Birgitta Jonsdottir accuse la coalition au pouvoir de mener le pays vers une nouvelle crise financière avec les mêmes vieilles structures bancaires. Le groupe défend également la mise en place de formes plus directes de démocratie pour « construire des ponts entre le public général et ceux à qui ils ont accordé leur confiance pour les servir ».

Le Parti Pirate est conscient du fait que la partie n’est pas encore gagné en 2017. Mais au moins, ce « soutien populaire a forcé les autres partis à faire une autocritique ».

Le cas islandais, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Attention :

    Le peuple islandais est tres depolitise !

    Cela fait plusieurs mois que les medias islandais nous bassinent avec l’arrivé de ce parti pirate. Il faut prendre en compte plusieurs aspects que les non islandophones ou residents islandais ne peuvent pas comprendre.

    A) l’ensemble des medias sont sous la domination du parti de l’independance (qqch qui serait une sorte d’UMP plus ou moins agriaire). Quand je dis l’ensemble, j’inclus tous les medias du coin. Je vous invite a lire ces qq articles (en anglais) pour vous en rendre compte.

    http://grapevine.is/news/2015/07/26...
    http://grapevine.is/news/2014/12/18...
    http://grapevine.is/news/2016/01/26...

    B) La discussion politique, telle que nous la comprenons en Europe est impensable en islande. Les gens n’ont aucune conscience politique et votent donc "au pif" et a ce qui cool et tendance en ce moment.

    Ou pour leur cousin. La petitesse de l’ile fait que avec 330’000 citoyens, tout le monde est cousin a un degres quelconque. J’ai entendu des discussions ou l’on disait " pourquoi votes-tu XYZ ? Votes plustot pour ZYX, c’est ton cousin". Autre asecpet de la petitesse de la population, on ne parle de politique que entre personne tres tres proche. Au plus intime.

    C)Le parti pirate, en islande, est un parti liberal-libertaire. Pour connaitre plusieurs membres, je peux vous garantir que ce parti sous quelques bonnes idees, les banques et un peu de democratie directe, est un parti qui est soutient tout ce que ER combat.

     

  • Incroyable ce petit pays perdu au mileu des volcans, des technologies pointues de la géothermie, des artistes et de l’électro-folk islandais... des mélanges de modernité, de narture, de poésie et de traditions. Et maintenant qui donne des exemples de démocratie, trop fort.

     

  • Le parti pirate au pouvoir fera comme tout les autres, il se couchera devant son maitre au premier claquement de doigts...


  • Il me semble qu’en Islande encore, le gouvernement n’avait pas renfloué les banques en 2008, ce qui n’avait pas eu les résultats aussi catastrophiques que l’on aurait imaginé.

    J’ignore si c’est la taille de sa population, ou une part de sa culture, mais l’Islande semble être un genre de "laboratoire politique".


  • « Les gens sont fatigués qu’on leur promette le monde entier »

    Ils ont voulu reprendre les recettes françaises... Comme ça marche là-bas, il n’y a pas de raison que cela ne marche pas ici !

    Ben, non !


  • Tôt ou tard, ils vont baisser leur froc, tout comme en Espagne avec Podemos ! L Empire veille !


  • L’Islande a récemment fait arrêté et condamner des haut fonctionnaires banquiers pour avoir volontairement tiré profit de leur statut.

    Un exemple pour les autres pays ?